Economie, Social, National

« Grand emprunt » : Sarkozy se dégonfle !

sarkozy0021.jpg

L’emprunt fait « pschitt » !
Nouvel échec pour Sarkozy 

Le grand débat autour de l’emprunt devait occuper l’actualité politique pendant le dernier trimestre 2009, et un succès populaire de la souscription début 2010 aurait été un bon tremplin pour les régionales… C’est du moins ce qu’avait espéré Nicolas Sarkozy. 

Aujourd’hui, il n’en est plus question. La succession des « affaires » depuis la rentrée a occulté le débat, dont nous disions déjà dès le 19 juillet qu’il était sans objet. En effet, il existe en France une règle fondamentale en matière de finances publiques, c’est le principe de non affectation des recettes aux dépenses. Cela signifie que les sommes mobilisées par cet emprunt iront rejoindre le tonneau des danaïdes des finances publiques, au même titre que l’emprunt “ordinaire” auprès du marché monétaire.

Toujours est-il que ce faux débat n’a pas passionné les Français. 

Mais le fait le plus marquant reste l’abandon du recours à l’emprunt auprès des particuliers. Il y a deux raisons à cela : d’une part, un tel emprunt aurait coûté plus cher. Après les 4,5% offerts par EDF, l’Etat pouvait difficilement faire moins, alors que le marché propose des taux beaucoup plus intéressants. Et puis l’Elysée ne voulait certainement pas courir le risque d’un échec de la souscription, fort probable en raison de la perte de confiance des Français. En un mot, Sarkozy se dégonfle, et son « Grand Emprunt » fait « pschitt » ! 

Résultat, l’Etat va emprunter comme d’habitude sur le marché monétaire, il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un chat. Sauf que ce nouvel emprunt va encore alourdir la dette de la France, dont le remboursement représente désormais le premier poste du budget. 

On ne peut donc que s’étonner de la réaction des pouvoirs publics, qui « ont été désagréablement surpris par la réaction de l’agence de notation financière anglo-saxonne Moody’s qui a estimé que ce Grand Emprunt, ajouté au niveau déjà très élevé de l’endettement français, pouvait fragiliser la note maximale Triple A (Aaa) dont bénéficie encore la France ». Pour combien de temps ?

Michel Chassier 

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Les commentaires sont fermés.

Europa Linka |
AGIR ENSEMBLE |
l'Humain d 'abord! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...