Blois, Loir et Cher, Municipales 2014

Blois : l’ex RN 152 à la charge de la municipalité ?

Blois : l'ex RN 152 à la charge de la municipalité ?  dans Blois quai-de-la-saussaye-300x164Quai de la Saussaye à Blois : actuellement D952, à la charge du département. Demain voirie communale à la charge de la Ville.
A l’occasion des prochains travaux de réfection de l’axe routier blésois qui va du pont Mitterrand à l’échangeur de Verdun, la NR du 31 juillet nous rappelle quelques vérités qui, si on réfléchit un instant, permettent de mieux comprendre les lourdeurs et les difficultés de fonctionnement de nos collectivités.

Ce grand axe de traversée de la ville, qui fut longtemps une route nationale (RN 152), est aujourd’hui une voie départementale (D952) et, après les travaux, sera rétrocédé à la ville de Blois qui, ensuite, la remettra peut-être à Agglopolys.
Est-ce que vous me suivez ? En somme, le Conseil général, qui veut geler certaines dépenses pour équilibrer son budget, remet à la Ville la propriété de cette route, afin de ne plus avoir à l’entretenir. De la même façon que l’Etat a transmis la plupart des nationales aux départements faute de pouvoir les entretenir.

Avec un système aussi peu clair, dans lequel on ne sait qui fait quoi, on comprend que les Français ne comprennent plus rien au fonctionnement de leur chère (coûteuse) démocratie et s’en méfient de plus en plus. On comprend aussi mieux pourquoi les élus professionnels de l’UMPS ne veulent pas se contenter d’un seul mandat électif. Il faut être dans toutes les assemblées communale, départementale et régionale. On se demande aussi comment font ceux qui classent les routes en usage urbain, départemental ou national : ils doivent surtout se fonder sur leur capacité financière à en assumer l’entretien et se chargent de transmettre la patate chaude au suivant quand ils ne peuvent plus payer la note.
Nous en reparlerons pendant la campagne des municipales, car c’est un point capital. Nous poserons la question de savoir quels critères sont retenus pour inscrire telle ou telle rue dans la compétence de Blois ou d’Agglopolys ? Trafic, détérioration, coût ou… copinage ?
Pour réaliser ces travaux de nuit afin de ne pas porter tort au trafic il nous en coûtera 30% de plus (650 000 euros). En période de crise et récession, est-il indispensable de débourser cette somme ?

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Les commentaires sont fermés.

Europa Linka |
AGIR ENSEMBLE |
l'Humain d 'abord! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...