Blois, Immigration, Loir et Cher

Demandeurs d’asiles : à Blois aussi.

migrantsLes demandeurs d’asile ne constituent qu’une des nombreuses filières de l’immigration massive voulue, il faut le rappeler sans cesse, pas nos dirigeants passés et actuels, depuis que Giscard-Chrirac ont ouvert grand les vannes avec le « regroupement familial« .
Depuis quarante ans, des millions d’immigrés sont ainsi rentrés en France, transformant des quartiers et des villes entières, et leur nombre est devenu tel que leur assimilation est devenue illusoire.
D’ailleurs, il y a longtemps que le terme a été abandonné, remplacé par celui d’intégration, lui-même abandonné à son tour au profit du « vivre-ensemble », vision anglo-saxonne et antinationale d’une société où cohabitent différentes communautés qui se définissent par leur origine, leur religion voire leur sexualité.
L’actualité de ces derniers jours nous montre l’accélération et l’aggravation du phénomène migratoire, avec un véritable chantage exercé sur les peuples européens, sommés d’accueillir tous les réfugiés de la planète.
Blois ne fait pas exception à la règle, une fois encore nous voyons s’installer un véritable camp, la presse locale parle de bidonville, aux portes de la ville.
Il faut préciser qu’il s’agit de demandeurs déboutés, autrement dit de faux demandeurs d’asile, comme ils le sont dans plus des trois quarts des cas, même après recours, même avec l’assouplissement des consignes constaté en 2014, selon les statistiques officielles du ministère de l’Intérieur.
Mais ces demandeurs déboutés refusent la plupart du temps de repartir, et occupent le terrain, avec la complicité d’associations qui bénéficient de financements publics !
In fine, les pouvoirs publics cèdent, et tous ces gens sont relogés, au grand étonnement des Français en recherche de logement, et qui se voient répondre qu’il n’y a pas de place.
C’est déjà le scénario que nous avions connu à Blois il y a quelques années avec les familles de Roms avaient installé un campement sauvage du côté de la ferme de Brisebarre… avant d’être relogés dans les HLM du côté de la Quinière.
Va-t-on assister au même scénario ?

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

2 Réponses à “Demandeurs d’asiles : à Blois aussi.”

  1. Le 7 septembre 2015 à 14:30 vaudron a répondu avec... #

    Et pendant que ces braves gens bénéficient de logements gratuits et d’offres d’emplois, nos enfants pointent au chômage ou sont obligés de s’expatrier..

  2. Le 7 septembre 2015 à 7:02 mouaiii a répondu avec... #

    je propose aux zailus de la gôche et du santre mou de laisser leur maison et leur travail aux nouveaux arrivants, ceux qu’ils appellent à nous envahir

    aux catho de laisser leurs églises aux nouvelles religions d’amour de la diversité

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...