Actualité, Blois, Délinquance, Loir et Cher, Sécurité

Un week-end « ordinaire » Place Coty.

Place Coty 29-10-16_3Place Coty 29-10-16_1Place Coty 29-10-16La Nouvelle République parle ce matin des feux de poubelles place Coty (voir notre article précédent).
Mais il n’y a pas que cela.
Des habitants du quartier sous signalent un abri bus cassé, la porte en verre d’un immeuble de nouveau cassée à coups de marteau…
Et toujours cette Clio blanche immatriculé dans le 44 garée sous les arbres , après avoir été « empruntée » a son propriétaire et qui sert de « bureau » pour le marché parallèle…
Une fois de plus la preuve est faite que la « rénovation urbaine » n’a rien changé au problème de la délinquance endémique que connaissent ces quartiers.
Les causes sont ailleurs, encore faudrait-il vraiment s’y attaquer.
Les Policiers qui manifestaient la semaine dernière en sont bien conscients, ils attendent simplement qu’on leur donne des moyens et des ordres clairs.
La politique du « pas de vagues », « pas de stigmatisation », qui vise à éviter d’autres émeutes urbaines laisse en réalité le champ libre aux délinquants.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

3 Réponses à “Un week-end « ordinaire » Place Coty.”

  1. Le 1 novembre 2016 à 8:51 GRUET Henri a répondu avec... #

    C’est la conséquence de la politique de l’ autruche, pratiquée depuis 40 ans.

  2. Le 31 octobre 2016 à 10:28 Promenons nous !!! a répondu avec... #

    Et forcément rénovation qui ne profite qu’ aux voyous et délinquants des rues et des quartiers. Les habitants sont encore mal  » logés  » avec toutes ces dégradations volontaires et inacceptables donc fort coûteuses. D ‘ ailleurs à ce sujet, ce serait normal de connaître les frais de remise en état à la charge de cette  » bonne ville de Blois « , l’ information ne nous parvient pas car c’est si peu médiatique …. et pourtant com fort utile et attendue par les citoyens Blésois !!!

    • Le 31 octobre 2016 à 10:37 fn41 a répondu avec... #

      Le coût du Plan de Rénovation Urbaine (PRU) est au minimum de 243 millions d’euros. Nous avions dès le départ critiqué les choix, qui consistait à démolir des immeubles dont certains avaient été livrés en 1979 et qui étaient en bon état, alors qu’il y existe à Cabochon, la Quinière, les Allées et même aux Provinces des immeubles beaucoup plus anciens (1953 !), mal isolés et dont les locataires attendent la pause de double-vritrages !

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...