Actualité, Blois, Immigration, Loir et Cher

Paroles de migrants : la désinformation continue.

La FabriqueLa Fabrique, espace jeunes de la Ville de Blois, accueille une exposition de photos retraçant le parcours de six immigrés clandestins logés à Blois aux frais du contribuable au terme de leur périple.
Cette exposition prétend « vaincre les clichés » mais ne fait en réalité que reprendre une fois de plus le discours que l’on entend à longueur de journées dans tous les médias.
L’article très militant (*) de la Nouvelle République, qui n’a sur le sujet aucun recul ni aucune analyse, nous conte l’histoire de ce jeune qui « a franchi les frontières turque, bulgare, serbe, hongroise, autrichienne et allemande« … et française comme un exploit. Il faut traduire qu’il a franchi illégalement 7 frontières, et qu’en application des accords de Dublin, il devrait être reconduit sans délai en Bulgarie, premier Etat membre de l’Union où il aurait dû déposer sa demande d’asile.
Seule la faiblesse, pour ne pas dire plus, du gouvernement français lui permet de séjourner chez nous, au mépris des conventions internationales et de surcroît aux frais du contribuable.
Deuxième remarque, on nous dit que ces jeunes ont fui la guerre. Dans le cas du jeune Amir Khlaji, il a fui l’Afghanistan. Il nous semble curieux que de jeunes Afghans viennent se réfugier en France alors que de jeunes Français sont allés se faire tuer en Afghanistan pour les défendre. La remarque vaut pour d’autres zones de conflits.
De plus, le fait de quitter un pays en guerre ne donne pas le moindre droit au statut de réfugié, qui n’est accordé que dans le cas de menaces précises ou de persécutions dont le demandeur aurait été victime à titre personnel. Ce n’est pas un statut collectif, situation qui renvoie à la question des « personnes déplacées » en raison des combats.
Enfin, puisqu’il s’agit de vaincre les clichés, rappelons tout simplement le dernier constat de « Médecins du Monde » qui jette un discrédit cinglant au mythe de migrants majoritairement réfugiés. Parmi les près de 10 000 personnes interrogées par cette ONG, seuls 13,7% des migrants ont affirmé avoir fui la guerre.
Lorsqu’il sera question de subventionner l’association qui héberge cette exposition de pure propagande, nos élus ne manqueront pas de le rappeler.

(*) qui reproduit sans sourciller les propos du photographe, animateur dans une autre structure blésoise, déclarant s’engager « en réaction à tous les propos racistes sur les migrants ». Nous serions curieux de savoir qui aurait tenu de tels propos ? Encore un cliché qu’il essaie d’imposer, en accusant de racisme ceux qui s’opposent à l’arrivée massive des clandestins.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

3 Réponses à “Paroles de migrants : la désinformation continue.”

  1. Le 28 novembre 2016 à 7:04 Catherine a répondu avec... #

    Réfugiés:repas gratuit pour toute la famille plus 40€par jour et par adulte perçus à la poste,
    Moi, française seule avec 1 enfant 24,90/jour!
    Déduisez en ce que vous souhaitez!

  2. Le 18 novembre 2016 à 8:53 GRUET Henri a répondu avec... #

    Là on sent l’intervention de Gricourt !

  3. Le 18 novembre 2016 à 6:23 olivier a répondu avec... #

    Combien cela coûte aux contribuables …

Europa Linka |
AGIR ENSEMBLE |
l'Humain d 'abord! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...