Actualité

Les vacances à contre-temps de l’Education nationale!

Najat-Vallaud-BelkacemHier soir, la télévision diffusait, « Le plus beau métier du monde », un film datant de plus de 20 ans et qui raconte les difficultés parfois insurmontables rencontrées par un professeur d’histoireG.Depardieu,  affecté dans un Collège de banlieue à la merci des racailles. Une trame qui se voulait comique mais se révèle tragique avec le temps.


Un film qui fait froid dans le dos quand on sait que la situation a empiré : agressions, viols, indiscipline, drogue sont le quotidien des professeurs de nombreux établissements, de banlieue ou pas. On se souvient de ce qui s’est passé à Camille Claudel et à Augustin Thierry, à Blois. En quatre ans [2012-2016], le nombre de démissions d’enseignants stagiaires a triplé dans le primaire et doublé dans le secondaire. Une tendance qui se confirme chez les enseignants titulaires (+ 50 % en quatre ans). »


Il est vrai que quand on voit la façon dont le Ministère gère les nominations des recteurs (voir ce qui s’est passé en Guyane) ou le choix des dates des vacances, on comprend mieux pourquoi le bateau est à la dérive.
Rappelez-vous, pour la Toussaint, les élèves sont partis en vacances et revenus en cours de semaine. Pour Noël, la rentrée s’est faite mardi dernier, parait-il, « pour des raisons de sécurité routière ». Le ministère ignore sans doute que les salariés du privé reprennent généralement leur travail le lundi matin… si bien que la plupart des parents ont dû mettre leurs enfants à la garderie ou les laisser seuls à la maison. A croire que les responsables politiques n’ont pas d’enfants !


De même pour le calendrier des vacances scolaires, Carnaval et Pâques, qui est, lui aussi, une aberration. Fonctionnant sur un triple zonage pour favoriser l’économie des stations de sports d’hiver -alors que seulement 8 % des Français partent au ski- on oublie totalement l’intérêt des enfants. Ceux de la zone C n’auront donc qu’un mois de cours avant les vacances de février, et un dernier trimestre de 12 semaines !  Ajoutons que mardi dernier, à l’appel du collectif « Touche pas à ma ZEP », ce sont les enseignants des lycées d’éducation prioritaire qui sont en grève.
Etonnez-vous avec cela si le privé est tellement recherché et si le hors contrat a le vent en poupe.
Les résultats au Bac, 88,5 % de reçus en 2016,  ne cachent pas l’échec de ce Mammouth qui, malgré les efforts de milliers de professeurs, ne fournit ni culture ni emploi et ne vise que « le vivre ensemble » c’est à dire le « chacun pour soi » quand il n’y a plus ni autorité ni rigueur.
Nous en reparlerons tout au long des prochaines campagnes électorales car l’instruction publique est à la base de tout projet politique national.

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...