Actualité, Actualité de vos Elus, Blois, Loir et Cher, Région Centre-Val de Loire

Loir et Cher : ces élus locaux qui font semblant de découvrir le vrai Macron !

GricourtMarc Gricourt se dit « furieux ». Il était pourtant prévenu !
Ils ont appelé à voter Macron et maintenant ils semblent le regretter.

Dernier en date Marc Gricourt, au sujet des 13 milliards d’économies demandés aux collectivités locales : « c’est inacceptable et je suis furieux » déclare-t-il à qui veut l’entendre (la Nouvelle République du 20/07/2017).
Ce n’est pourtant pas une surprise, cette mesure figurait au programme du candidat du système, même si ce n’était « que » 10 milliards d’euros, et Michel Chassier n’avait pas manqué de le rappeler lors du conseil municipal du 24 mars, en soulignant alors que que l’un des deux candidats qui restaient en lice pour le 2ème tour prévoyait de poursuivre la baisse des dotations, voire de supprimer la taxe d’habitation, ce qui aggraverait encore la situation des communes.
Mais cela n’avait pas empêché Marc Gricourt d’appeler à voter Macron, quitte à se tirer une balle dans le pied.
Même constat pour Guillaume Peltier, déçu par la « Conférence nationale des territoires » (la Nouvelle République du 19/07/2017), instance dite « de concertation » où les élus sont simplement priés d’écouter la parole du locataire de l’Elysée.
Pourtant lui aussi avait appelé à votre Macron.
La situation risque d’être compliquée pour nos deux sénateurs, Jacqueline Gourault et Jeanny Lorgeoux, qui doivent tenir compte de la grogne des élus locaux mais qui ont également à voter Macron, la première étant désormais ministre.
Mais les dernières annonces de M. Macron risquent de peser lourd dans le chois des grands électeurs, qui sont majoritairement les élus des petites communes.
L’idée de réduire le nombre des élus dans ses communes où la plupart ne touche aucune indemnité mais agissent au contraire bénévolement pour le bien commun démontre une profonde méconnaissance de la réalité, en même temps que la volonté d’en finir avec l’échelon communal, M. Macron s’inscrivant sur cette question dans la continuité de ses prédécesseurs.
Dès maintenant, nous disons à tous ces élus locaux qu’ils ont un seul moyen de faire savoir leur désaccord : c’est de voter pour les candidats du Front National aux sénatoriales du 24 septembre prochain.
Nos candidats ont été investis et seront bientôt présentés à la presse, les grands électeurs recevront un courrier durant l’été.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

2 Réponses à “Loir et Cher : ces élus locaux qui font semblant de découvrir le vrai Macron !”

  1. Le 23 juillet 2017 à 9:48 vador a répondu avec... #

    cela s appel la cohérence de la gauche. on appel a voter macron et ensuite à manifester contre macron de quoi rire si ce n est que l avenir du pays est en jeu

  2. Le 21 juillet 2017 à 8:15 Henri GRUET a répondu avec... #

    Voilà ce qui arrive, lorsqu’on a des œillères.
    Ils savent qu’ils seront déçus, mais ils aiment !

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...