Actualité, Blois, Délinquance, Loir et Cher, Romorantin, Sécurité

Délinquance : jusqu’où cela va-t-il continuer ?

Rue Notre DameRomorantin : rue Notre Dame.
Les « faits divers » occupent deux pleines pages dans la Nouvelle République du 7 septembre.

Mais le rôle de la presse est de les rapporter, le nôtre est de les analyser et de les commenter.
Nous ne pouvons bien sûr pas le faire tous les jours, mais il faut bien constater que la délinquance « ordinaire », parfois simplement requalifiée en « incivilités » touche quotidiennement nos concitoyens et constitue un sujet de préoccupation majeur.
A Blois, c’est le principal du collège Rabelais qui a été la cible de tirs au pistolet à billes alors qu’il surveillait la sortie des élèves.
Les deux « jeunes », 20 ans et « déjà connu des services de police » pour l’un, tout juste 18 ans pour l’autre ont agi le visage masqué, mais ils ont été facilement localisés et interpellés grâce aux caméras de vidéosurveillance… dont la gauche ne voulait pas il y a quelques années, et que nos élus ont demandé avec insistance.
Mais ils ont pu être pris parce que des moyens de Police se trouvaient dans le quartier au même moment.
Ce qui démontre que les caméras seules ne suffisent pas, il faut en parallèle les moyens humains qui permettent d’intervenir.
On ne connaît pas les raisons de cette agression : agissaient-ils pour venger un « petit frère » victime d’une réprimande ? On le saura peut-être, mais bien que l’arme ne soit pas des plus dangereuses, on mesure la gravité du geste.
A Romorantin, c’est une série de feux de poubelles qui a mobilisé 10 sapeurs-pompiers et 7 gendarmes dans la nuit de mardi à mercredi.
Là aussi des actes graves, puisque le feu a été communiqué à une voiture et à un transformateur électrique, mettant tout un quartier dans le noir. De plus plusieurs immeubles ont été touchés dont un commerce, et le bilan aurait pu être plus grave.
Ce n’est pas la première fois que cela se produit à Romorantin et ont comprend l’inquiétude des habitants.
A Blois, ce sont deux voitures qui ont été incendiées, rue Jean-Baptiste Charcot et rue Alain Gerbault, dans un secteur de la ZUP pourtant entièrement rénové, mais où la délinquance sévit plus que jamais.
Et ce ne sont pas les coupes préparées par Macron dans le budget de la Police qui vont arranger la situation.

Mots-clefs :, , , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Les commentaires sont fermés.

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...