Actualité, Élections, Loir et Cher, sénatoriales 2017

Sénatoriales : au moins 4 candidats macronistes en Loir et Cher.

Conférence de presse 31-07La liste définitive des candidats aux sénatoriales est désormais connue (la Nouvelle République du 12/09/2017).
On y retrouve sans surprise les deux sortants : Jacqueline Gourault (MoDem) et Jeanny Lorgeoux (démissionnaire du PS) Tous deux sont officiellement investis par « En marche », le prétendu mouvement d’un renouveau politique. Cherchez l’erreur !
Un autre candidat aspirait à l’investiture du mouvement, dont il a été l’un des animateurs en Loir et Cher, Gildas Vieira. Il fait désormais l’objet d’une procédure d’exclusion. Comme dans les « vieux » partis.
Un 4ème candidat, Jean-Marie Janssens se présente sous couleur de l’UDI, mais annonce d’ores et déjà qu’il adopterait une démarche « constructive », tout comme son mentor Maurice Leroy.
Ce dernier avait feint une grosse colère au soir du 2ème tour des législative en répondant en duplex à Michel Chassier qui l’avait qualifié sur le plateau de « macron-compatible ».
Quelques jours plus tard il rejoignait le groupe des « constructifs », regroupant des députés LR, UDI et centristes divers, et qui prônent « une attitude constructive vis-à-vis des réformes dont le pays a besoin qui seront proposées par le gouvernement ». En espérant un jour y entrer.
Cela fait déjà 4 candidats macronistes.
Le 5ème candidat, Pascal Goubert de Cauville, est présenté par Les Républicains (ex UMP). Certes il n’appartient pas au constructif, mais on peut tout de même observer qu’il est membre du même parti que le 1er ministre, dont Guillaume Peltier approuve lui aussi une grande partie des réformes…
Enfin il reste Marylène de Rul, candidate d’un parti socialiste résiduel et Jean-Benoît Delaporte candidat du parti communiste.
La France « insoumise » ne concourt pas à cette élection. Curieux pour un mouvement qui se prétend en point de l’opposition et qui aurait eu l’occasion de dénoncer là les méfaits du gouvernement.
Evidemment tous ces candidats se présentent aux électeurs en déplorant la baisse des dotations et en se présentant comme les défenseurs des communes et de la ruralité.
Mais il y a un problème : tous les partis qu’ils représentent ont tour à tout été au gouvernement. Ils ont donc approuvé le gel puis la réduction des dotations et soutenu les réformes territoriales de Raffarin, Chevènement, Sarközy et Valls, réduisant à chaque fois les prérogatives des maires.
Il faut dire et répéter  que ces réformes successives visent tout simplement, à terme, à la disparition pure et simple des communes qui marquerait la fin de la démocratie de proximité et la main-mise des appareils politiques sur l’ensemble des territoires.
Face à ces candidats qui représentent toutes les facettes du système, seul Michel Chassier (FN) et sa suppléante Mathilde Paris peuvent revendiquer une position constante et cohérente en faveur de l’échelon communal.
Au conseil Régional, ils on toujours défendu le principe de l’égalité des territoires et la libre administration des collectivités, critiquant le principe dit des « subventions croisées » qui met les communes sous tutelle.
Nous y reviendrons plus largement dans les prochains jours, mais que les Grands électeurs ne s’y trompent pas, ce ne sont pas les candidats macronistes ou macron-compatible qui défendront les intérêts de leurs communes.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

2 Réponses à “Sénatoriales : au moins 4 candidats macronistes en Loir et Cher.”

  1. Le 12 septembre 2017 à 9:25 Henri GRUET a répondu avec... #

    Rien que des représentants de nuls !

    • Le 12 septembre 2017 à 12:27 Météo du renouvellement souhaitable !!! a répondu avec... #

      M. LORGEOUX, M. JANSSENS, Mme GOURAULT, est-ce réellement du sang neuf dans la politique locale ??? Bien sûr que non …..

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...