Actualité, Actualité de vos Elus, Agglopolys, Blois, Loir et Cher

Blois : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Jeu de Paume 10-2017C’est la question qu’on peut se poser si l’on considère l’évolution de la Ville et de l’Agglo depuis une trentaine d’années.
Certes le développement des zones périphériques, industrielles et commerciales, est un phénomène qui se retrouve dans toutes les villes.
Mais l’aménagement de la ville centre reste un domaine dans lequel il est est possible d’agir et les choix qui sont faits en la matière peuvent s’avérer déterminants.
Or les différentes opérations menées depuis le début des année 90 n’ont pas été menées avec une grande cohérence sur le plan de l’urbanisme.
Prenez le cas de la Halle aux Grains. C’était incontestablement un élément du patrimoine blésois à divers titres, et il aurait été regrettable de la raser.
Pour autant l’ensemble Halle-au Grains – bibliothèque de l’Abbé Grégoire présente des défauts majeurs de conception.
D’abord l’hémicycle ajouté à la halle qui est de capacité insuffisante : environ 800 places au départ, jauge qu’il a fallu réduire à 610 places tellement la première configuration était inconfortable pour les spectateurs. De plus les contraintes du bâtiments font que la partie technique et les coulisses sont également jugées insuffisantes par les professionnels.
Certes on répondra que l’enveloppe budgétaire ne permettait d’aller au-delà. Mais en même temps des sommes importantes ont été englouties en pure perte dans des projets comme le Capitainerie.
Deuxième erreur dans cet aménagement : le choix de situer la bibliothèque côté avenue et les locaux commerciaux au fond d’une place fermée, ce qui les rend invisibles depuis la rue. On sait bien que ce n’est pas l’idéal pour un commerce ! On comprend mal pourquoi ce n’est pas l’inverse qui a été fait. Cela aurait permis de créer un véritable pôle commercial.
Aujourd’hui la salle du jeu de paume vient d’ouvrir, et les commerçants situés à proximité de la Halle aux Grains redoutent une baisse d’activité en raison du déplacement de plusieurs manifestations.
Cela résulte en partie des choix précédents. L’espace qui s’appelle aujourd’hui la place Tien An Men aurait pu trouver une autre vocation si les commerces avaient été situé côté avenue. Il aurait été possible d’avoir une espace avec une toiture légère amovible permettant de recevoir salons et manifestations sur un espace de 4500 m2, sans avoir à louer, monter et démonter chaque année les chapiteaux installés sur la place de la République, qui de surcroît occupent des places de stationnement.
Bien d’autres exemples pourraient être cités, nous en reparlerons, mais on pourrait citer l’aménagement du quartier gare, l’ancienne Halle Louis XII, les choix du PRU etc… 
Même pour la salle du Jeu de Paume, l’Agglo a certes saisi une opportunité pour le foncier, mais il y avait d’autre possibilités pour en faire un élément structurant d’urbanisme.
Désormais, il faudra faire avec…

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...