Actualité, Economie, Social, Éducation, Emploi, Loir et Cher, Région Centre-Val de Loire

Formation, orientation : les jeunes sont-ils entretenus dans l’illusion ?

Photo d'illustration

Tous à l’Université mais pour quel avenir ? Pendant ce temps l’industrie peine à recruter. Pourtant on peut y réussir, avec ou sans bac.
Les lycées, la formation professionnelle, l’apprentissage relèvent des compétences de la Région.

Depuis deux ans nos élus siègent régulièrement dans les Conseils d’administration des lycées, dans les différentes commissions, dans plusieurs organismes et ils participent à de nombreuses rencontres avec les entreprises.
Cela nous amène à faire un certain nombre de constats.
A l’occasion d’une récente réunion des « Coordées du territoire » en Loir et Cher, plusieurs remarques intéressantes ont été faites par les chefs d’entreprises :
– La complexité des dispositifs, pour les entreprises qui cherchent à recruter comme pour les personnes en recherche d’emploi. Quant à l’appli Job41 du Conseil départemental, disponible sur smartphone et censée être plus réactive que Pôle Emploi, un chef d’entreprise qui a mis plusieurs offres sur la plateforme dit ne jamais avoir eu un seul retour.
- La question de l’employabilité : un grand nombre de demandeurs d’emplois, au-delà d’une compétence qui peut s’acquérir, ont un sérieux problème de motivation et de savoir-être.
– L’adéquation des formations aux besoins : dans le bassin d’emploi de Romorantin, il n’y a plus de formation initiale (LP ou CFA) dans les métiers de la mécanique générale (tourneurs, fraiseurs, ajusteurs).
– Le problème de l’attractivité des métiers (qui explique le point précédent). Certains métiers manuels n’ont pas une image valorisante et les jeunes se détournent des formations qui finissent pas fermer faute de candidats. Beaucoup de jeunes se font des illusions au sujet des « nouveaux métiers », illusions entretenues par le discours ambiant.
– Sur la question de la mobilité plusieurs exemples sont cités : des personnes habitant Chabris qui refusent un emploi à Levroux, ou de la Ferté Saint Aubin pour un emploi à Lamotte-Beuvron, faute de moyen de transport. Cela ramène à la question du transport collectif qui ne répond pas aux besoins en milieu rural, et donc à l’obligation d’utiliser sa voiture.
– Les représentants de l’Education nationale ne se sont pas exprimés, alors que la réunion se tenait pourtant dans un Lycée Professionnel.
Car les questions soulevées ci-dessus ramènent tout de même à la formation initiale, qu’il s’agisse de l’orientation ou même du savoir-être. On a toujours l’impression que l’Education nationale défend son pré carré afin de maintenir les effectifs et le personnel enseignant qui en dépend, au détriment d’une véritable orientation des jeunes vers les métiers. Le discours de l’E.N. contribue à entretenir chez les jeunes cette illusion que dénoncent certains chefs d’entreprise, et ne permet pas une adéquation entre formation initiale et emploi. Un véritable gâchis.
On retrouve d’ailleurs la question dans les lycées avec l’orientation post-bac.
L’application APB (Admission Post Bac) a été abandonnée au profit de Parcoursup, mais est-ce que cela changera vraiment quelque chose ?
D
ès lors que l’objectif est toujours d’amener 80% d’une classe d’âge au baccalauréat, lequel permet automatiquement d’accéder à l’enseignement supérieur, sans se poser la question des filières et des débouchés, il ne faut pas s’attendre à des miracles.
Dans ce domaine également, le gouvernement ne fait pas mieux que les précédents, il n’osera jamais remédier aux véritables causes du chômage massif des jeunes.
C’est pour cela que Marine Le Pen lancera le 8 décembre le Forum Ecole et Nation.

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...