Actualité, Loir et Cher, Région Centre-Val de Loire

Davantage de victimes sur les routes de Loir et Cher. Que faire ?

accident de la routeLe bilan de l’année 2017 en Loir et Cher enregistre a de quoi inquiéter : 34 tues contre 29 en 2016 (+ 17%), 364 blessés (+ 34%) dans  278 accidents corporels (+13%). Source : la Nouvelle République du 30/12/2017)
On remarque que le nombre de victimes progresse plus vite que le nombre d’accidents, ce qui indique des accidents plus grave.
Comment expliquer un tel bilan ?
Alcool, vitesse, inattention sont cités comme les causes principales.
En fait, l’accidentologie considère dans la plupart des cas qu’il n’y a pas une cause unique à l’accident.
Bien sûr il y a des comportements accidentogènes : alcool ou drogues, vitesse excessive, usage du téléphone portable, mais aussi le non-respect des règles élémentaires  (priorités, feux rouges, dépassements) etc…
Malheureusement ces comportements ne peuvent pas être surveillés en permanence sur l’ensemble du réseau routier.
De même que d’autres causes existent comme l’état du réseau routier ou la signalisation.
Mais comment y remédier et faire en sorte qu’il y ait moins de victimes en 2018 ?
Pour une fois le Préfet ne mise pas que sur la répression, mais évoque « des actions de sensibilisation à destination des jeunes conducteurs, mais aussi les seniors, les usagers des deux-roues qui sont particulièrement exposés et enfin, les professionnels de la route  qui conduisent beaucoup, tous les jours, parfois à des cadences très élevées. »
Il faut toutefois s’attendre à un renforcement des contrôles, certes indispensables, mais qui devraient cibler les comportements à risque.
Nous craignons au contraire que la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à chaussées non séparées nous soit imposée en 2018 au nom de la sécurité. Cela n’empêchera ceux qui dépassent déjà largement les 90 km/h de rouler aussi vite, mais ce sont les conducteurs prudents qui écoperont d’une amende et d’un retrait de points pour avoir roulé à 85 km/h.
Enfin il ne faut pas oublier l’état du réseau routier. L’exemple de la RN10 en Loir et Cher est emblématique. Cette route reste sur de nombreux tronçons inadaptée au trafic et accidentogène. Mais au lieu d’investir pour la passer en  deux fois deux voies, l’Etat trouve plus simple d’installer des radars.
Il y a aussi l’exemple de la RD 943 entre Tours et Châteauroux, une nationale devenue départementale, dont le caractère d’intérêt régional est reconnu, sans que la Région accepte pour autant d’y mettre le premier euro.
Nous verrons bien ce que nous réserve 2018, nous souhaitons pour notre part que les vrais délinquants soient punis, que les automobilistes ne soient pas pris pour des vaches à lait, et que l’Etat et les collectivités fassent leur travail sur les routes.
Nous espérons aussi que le bilan ne s’aggrave pas d’ici la fin de l’année et nous invitons chacun à la prudence. 

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

2 Réponses à “Davantage de victimes sur les routes de Loir et Cher. Que faire ?”

  1. Le 1 janvier 2018 à 16:03 Comme toujours a répondu avec... #

    Aucun respect et faut faire vraiment gaffe donc redoubler d’ attention au volant dans un tel secteur pour éviter les chauffards qui déboulent et se croient les maîtres de la circulation dans ces rues.

  2. Le 31 décembre 2017 à 10:34 Henri GRUET a répondu avec... #

    Il serait bon de faire une étude sur les noms des accidentés.
    Si vous circulez du coté de la Croix Chevalier, un conseil ne vous fiez pas à la priorité !

Europa Linka |
AGIR ENSEMBLE |
l'Humain d 'abord! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...