Actualité, Élections, Fédération, Loir et Cher, Présidentielles 2017

Retour sur 2017 et voeux du FN41 pour 2018.

DO69R7DWsAEka-1Un souvenir marquant de 2017 : Marine Le Pen à Romorantin.
L’année qui se termine aura été marquée par une séquence électorale qui a déjoué tous les pronostics et permis à ce que certains appellent « l’ancien monde » de se maintenir en faisant croire à un renouvellement de la vie politique.

Il faut dire que François Hollande avait entraîné avec lui la gauche au plus bas, et q’un même temps les Français ne voulaient pas voir revenir un Sarközy qui les avaient déçus.
Alors pourquoi pas Marine ?
Nos concitoyens étaient de plus en plus nombreux à le penser et à le faire savoir dans les urnes.
Dès lors une stratégie a été mise en place avec le soutien de toute l’oligarchie financière pour sauver le système.
Ce fut le plan Macron. Exfiltré du gouvernement pour ne pas être jugé co-responsable des échecs de Hollande, il bénéficie dès 2016 d’un soutien médiatique impressionnant : 24 fois en un an il fait la « une » des magazines et des hebdomadaires qui lui consacrent des articles élogieux. Dans le même temps Marine Le Pen n’a droit qu’à deux couvertures de magazines, à chaque fois pour lui consacrer un dossier à charge.
Mais le plus fort c’est que les communicants grouillant autour de ce personnage, dont même certains de ses futurs ministres dénonçaient alors la vacuité, vont parvenir à la faire passer pour un candidat « anti-système », ni de droite ni de gauche, offrant aux électeurs la possibilité de rejeter les anciens partis.
Et la supercherie a fonctionné, il est vrai avec la complicité des médias dont les dirigeants et les principaux actionnaires soutenaient Macron.
Pour être sûr toutefois de parvenir à leurs fins, il fallait encore discréditer les adversaires, ce fut aisé avec François Fillon, dont les affaires ont plombé la campagne, plus difficile avec Marine Le Pen, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé, avec l’aide de Martin Schultz, alors Président du Parlement européen.
Et puisque les Français n’avaient plus confiance dans le système politique en place, il convenait aussi de leur proposer un leurre afin de détourner leur vote, ce fut le rôle de Mélenchon.
Au soir du 1er tour, les candidats de la droite et de la gauche libérale (Macron et Fillon) recueillent moins de 16 millions de voix, les candidats de la gauche radicale et de l’extrême gauche (y compris Hamon) 9,9 millions de voix, Marine Le Pen et le souverainistes 9,8 millions.
Mais les deux oppositions inconciliables et une majorité des électeurs de gauche préfère voter Macron.
Dès lors l’affaire était jouée et le fameux débat,  au cours duquel Macron a multiplié les mensonges, n’y a rien changé.
Pour autant Marine Le Pen a rassemblé au deuxième tour près de 11 millions de voix, un record absolu, mais ce n’était pas suffisant.
Beaucoup ont ressenti une grande déception, à la hauteur de l’espoir qu’avait suscité la candidate qui promettait de défendre la France et les Français d’abord.
Depuis les attaques ne cessent pas et nos adversaires rêvent à voix haute de la mort du Front National, rejoints par quelques traîtres.
Ils seront déçus une fois encore, comme le montrent déjà de nombreux sondages et enquêtes d’opinion.
Et puis notre présidente n’a pas attendu pour lancer, avec tous les cadres du mouvement,  une réflexion à laquelle tous les adhérents sont associés.
Sa tournée des régions françaises connaît un vrai succès, elle va reprendre dès le 7 janvier, et les réunions se multiplient dans toutes les fédérations afin de préparer le Congrès des 10 et 11 mars prochains.
C’est donc à une année de travail que nous appelle Marine Le Pen dans le cadre de la refondation.
Plus que jamais la France a besoin du Front National, plus que jamais nous appelons les Français à nous rejoindre. Le Front National c’est vous !
Au nom du bureau départemental du Front National, je tiens à nouveau à remercier tous ceux qui ont contribué à nos succès, nos militants infatigables, nos élus qui font parfois un travail ingrat mais indispensable pour représenter et défendre nos électeurs.
En 2018 le combat continue. A l’heure ou l’on célèbre Winston Churchill, nous pouvons faire nôtres ses paroles célèbres : « nous ne capitulerons jamais ! » C’est dans la difficulté que l’on reconnaît les caractères bien trempés et les véritables amis. Restons unis afin de préparer ensemble les victoires de demain. 
En attendant, je vous présente, au nom du bureau départemental et de tous nos élus, tous mes vœux pour que 2018 soit une bonne année pour vos familles et vos proches, avec une pensée particulière pour ceux qui souffrent de la maladie ou de la solitude, des difficultés de la vie, ceux qui ont perdu un proche.
Je vous invite à nous retrouver tous ensemble le dimanche 14 janvier à Onzain pour notre traditionnelle galette des Rois et les voeux de la Fédération.

Pour le bureau départemental du FN41.
Michel Chassier – Secrétaire départemental
Conseiller régional de Loir et Cher,

Conseiller municipal et communautaire de Blois.

 

Mots-clefs :, ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Une réponse à “Retour sur 2017 et voeux du FN41 pour 2018.”

  1. Le 2 janvier 2018 à 9:33 Henri GRUET a répondu avec... #

    Macron n’ est que le clone de Hollande

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...