Actualité, Fédération, Loir et Cher, Manifestations, Région Centre-Val de Loire

Contre Marine Le Pen le système fait front. C’est reconnaître que nous représentons le seule alternative.

DUnXyLFW0AARFX5NB FN37-28 01 2018

Réunions ce week-end dans l’Indre avec Bernard Monot, en Indre et Loire avec Nicolas Bay.
Nous assistons depuis plusieurs jours à une nouvelle offensive du système contre le Front National, relayée par des médias serviles.

Ce qui est paradoxal, c’est qu’on nous répète en même temps que le FN est mort et que Marine n’a plus d’avenir.
Alors pourquoi un tel acharnement ?
C’est la preuve au contraire que nous sommes bien vivants et que nous représentons pour le système en place la principale menace.
Dans notre région Centre-Val de Loire, il n’y a jamais eu autant de réunions hors période électorale :
– le 14 janvier en Loir et Cher  avec Julien Sanchez,
– le 20 janvier dans le Cher avec Bernard Monot,
– le 20 janvier dans l’Indre avec Aurélien Legrand
– le 21 janvier dans le Loiret avec Bernard Monot,
- le 21 janvier en Eure et Loir avec Jean-Lin Lacapelle,
– le 27 janvier en Loir et Cher avec Aurélien Legrand,
- le 27 janvier en Indre et Loire avec Nicolas Bay,
– le 28 janvier dans l’Indre avec Bernard Monot.
Huit réunions en deux semaines. Quel autre parti politique peut en dire autant ?
Et ce n’est pas fini, au moins 4 réunions sont déjà prévues en février.
Il est regrettable que certains médias locaux ne rendent pas toujours compte des ces manifestations, alors qu’ils le font pour d’autres.
C’est ainsi que pour la venue d’Aurélien Legrand en Loir et Cher le 27 janvier, la Nouvelle République a décliné l’invitation en expliquant avoir « déjà traité le sujet que vous avez prévu d’aborder » lors de la venue de Julien Sanchez.
Même remarque pour le Petit Blésois, qui trouve le le Front National est « atone » depuis l’été dernier… mais qui ne vient pas à nos conférences de presse, ne rend pas compte de nos actions, ne publie pas nos communiqués.
A contrario la Nouvelle République consacre aujourd’hui presque une demi-page à l’assemblée départemental du parti « En marche », qui revendique 1 148 adhérents (!) mais parvient tout juste à en rassembler une quarantaine !
Et dont nous ne voyons jamais les militants nulle part.
France Inter, radio dite du « service public de l’audiovisuel » reprenait également un reportage déjà entendu, sur la baisse des adhésions, le départ des militants, les doutes d’un responsable évidemment anonyme etc…
Il est évident que nous assistons, comme après la fin de chaque séquence électorale et dans tous les partis politiques, à un ralentissement des adhésions.
Le phénomène s’est aggravé en raison du blocage des comptes par une banque dirigée par un ami de Macron, qui a rendu impossible les adhésions en ligne avec paiement direct par carte bancaire, qui représentaient 47,5% des adhésions, et davantage encore pour les primo-adhérents.
Il a fallu le temps pour que les Fédérations reprennent la main. C’est désormais chose faite et nous retrouvons en Loir et Cher un rythme de renouvellements normal et de surcroît des adhésions nouvelles, sept pour le mois de janvier. Là encore quel parti peut se flatter du même résultat ?
Quand aux militants, ils sont toujours là, ils ont diffusé depuis décembre plus 10 000 tracts et collé des centaines d’affiches. Où sont les affiches de LREM ? Vous me direz qu’ils n’en ont pas besoin dès lors qu’ils disposent de tous les médias. Mais cela illustre surtout le fait qu’ils n’ont pas de militants.
En Loir et Cher nous disposons d’une page Facebook privée pour les militants, afin de diffuser les consignes, d’informer des actions, de se donner des rendez-vous.
Il y avait 65 inscrits au moment des présidentielles. Trois personnes ont été retirées de la liste, quelques uns se sont désinscrits, nous sommes donc redescendus à 55 au mois de novembre… pour remonter progressivement, avec à nouveau 65 militants inscrits aujourd’hui sur la page, qui rend compte quotidiennement des actions.
Les élections législatives partielles de dimanche dernier, traditionnellement défavorables aux candidats qui n’avaient pas été qualifiés pour le second tour, ont toutefois permis de mettre un terme aux illusions du micro-parti de la famille Philippot, qui a réalisé 1,99% à Belfort, 1,19% dans le Val d’Oise. 
Une fois encore ceux qui rêvaient à voix haute de la mort du Front National seront déçus.
La difficulté ne nous a jamais fait renoncer, et les coups de nos adversaires nous rendent plus forts.

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

3 Réponses à “Contre Marine Le Pen le système fait front. C’est reconnaître que nous représentons le seule alternative.”

  1. Le 4 février 2018 à 20:15 1312 a répondu avec... #

    Vous vous répétez que vous êtes la seule alternative pour vous en persuader ou vous y croyez vraiment ?

    • Le 4 février 2018 à 20:47 fn41 a répondu avec... #

      C’est un constat, en face de nous il n’y a que le parti unique et ses succursales.

  2. Le 2 février 2018 à 9:22 Henri GRUET a répondu avec... #

    Ils pensent que la méthode Coué les aidera !

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...