Actualité, Actualité de vos Elus, Loir et Cher, Manifestations, Région Centre-Val de Loire, Ruralité

Zones défavorisées : les agriculteurs solognots ne lâcheront pas.

1343608_3_31cd_manifestation-d-agriculteurs-qui-veulentAprès la manifestation du 23 janvier, les agriculteurs solognots attendaient une réponse. Ils avaient été reçus il y quinze jours par un conseiller du Premier ministre, mais depuis plus rien.
C’est pourquoi ils ont décidé de s’installer devant la sous-préfecture de Romorantin, malgré le froid et la neige, pour y camper jusqu’à obtenir satisfaction (la Nouvelle République du 7/02/2018).
Il faut dire que pour certains éleveurs la fin des aides signifierait l’arrêt de l’activité, faute de prix rémunérateurs qui leur permettraient de vivre.
Et ce n’est pas le CETA ou les accords avec le MERCOSUR qui vont améliorer la situation. Là aussi Macron, reniant ses promesses, demande que les négociations soient accélérées.
Mais il faut bien rappeler le contexte qui entoure le nouveau zonage :
La révision de la carte a été rendue obligatoire au niveau européen suite aux critiques de la Cour des comptes européenne : hétérogénéité trop importante entre les Etats membres, accrue par l’arrivée des pays de l’Est européen dont l’agriculture présentait en retard important.
Le sujet fait l’objet d’échanges avec les professionnels agricoles depuis 2016, preuve qu’il est complexe et sensible et les critères retenus pour la prochaine carte devront être validés par la Commission européenne.
Enfin la réforme doit être « budgétairement soutenable, dans un contexte contraint », traduction : à budget égal ce sont les pays de l’Est européen et en partie du Sud qui seront bénéficiaires.
Le Front National soutient depuis le début les agriculteurs français en demandant dans un premier temps que chaque pays puisse décider souverainement du zonage.
Mais il faut aller plus et sortir de cette tutelle de la Commission européenne sur notre agriculture comme sur notre industrie.
Ce sont des domaines où la France doit retrouver sa souveraineté, ce qui ne l’empêche d’avoir des relations commerciales avec les autres pays, mais dans des conditions équitables et en préservant nos intérêts.
Nos élus au Parlement européen, qui siègent aujourd’hui à Strasbourg, apportent également leur soutien aux agriculteurs de Sologne.

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

2 Réponses à “Zones défavorisées : les agriculteurs solognots ne lâcheront pas.”

  1. Le 8 février 2018 à 9:21 Henri GRUET a répondu avec... #

    Le seul objectif de ces bon à rien, c’ est détruire la France dans tout les domaines !

  2. Le 7 février 2018 à 12:30 Franck a répondu avec... #

    Et comme toujours, il faut s’aligner sur le plus faible. Décidément, le mot excellence n’a plus lieu d’exister dans le jargon européen ! Etre en tête de la course ne garantit plus de gagner, bien au contraire. Les mamelles de la France ne sont plus ce qu’on apprenait en primaire, mais désormais : « misère et ruine ».

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...