Actualité, Blois, Délinquance, Loir et Cher, Sécurité

ZUP de Blois : une étincelle peut mettre le feu.

rue Monge_1Rue Monge – image d’archives.
Une violente altercation s’est déroulée lundi après-midi rue Monge à la ZUP de Blois, mais elle n’est rapportée que ce jeudi par la Nouvelle République.

Suite à une histoire entre enfants, les familles sont intervenues pour en venir non seulement aux mains, mais à une rixe au cours de laquelle les couteaux ont été sortis.
On compte plusieurs blessés à l’arme blanche, dont certains sérieusement, il y a eu au moins trois hospitalisations.
Mais à l’arrivée de la Police il semblerait que tout ce beau monde se soit réconcilié. Une quarantaine de personnes qui s’étaient attroupées ont tenté de s’opposer aux interpellations, certains brandissant des marteaux.
Toujours selon la Nouvelle République, les policiers ont été caillassés et ont eu recours au gaz lacrymogène pour disperser leurs agresseurs.
Des policiers ont été blessés dans l’opération, mais au final ils ont pu mener à bien l’interpellation de trois individus.
Ce nouvel épisode de violence en dit long sur le climat qui règne dans le quartier, où le moindre incident peut vite dégénérer, et où les forces de l’ordre ne sont pas les bienvenues.
On se souvient des émeutes de 2014, suite à l’interpellation d’un jeune à moto place Lorjou, cette situation peut hélas se reproduire à tout moment, ce qui explique une certaine politique d’évitement. Mais la contrepartie c’est que les racailles s’enhardissent.
La majorité des habitants qui voudraient vivre en paix se trouvent de fait pris en otage, ce qui explique pourquoi certains demandent à être relogés.
Le problème de la ZUP ne sera jamais réglé tant qu’on s’attaquera pas aux véritables causes, que tout le monde connaît.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

5 Réponses à “ZUP de Blois : une étincelle peut mettre le feu.”

  1. Le 6 avril 2018 à 14:16 Franck a répondu avec... #

    Et bien sûr on laisse pourrir la situation au lieu de mettre les moyens policiers nécessaires. Quand la ZUP sera incontrôlable, il sera bien temps d’intervenir comme il se devrait !!! On l’a bien remarqué dans d’autres départements de la République où cette dernière ne peut plus mettre les pieds sans mettre en péril ses serviteurs, où même, de pseudo émeutes sont organisées pour en découdre avec la Police, l’ennemie à abattre.

  2. Le 6 avril 2018 à 8:38 Henri GRUET a répondu avec... #

    Notre George Brassens le chantait, lorsqu’il s’agit de rosser les flics tout le monde se réconcilie .
    (le marché de Brive la Gaillarde)

  3. Le 5 avril 2018 à 15:08 Amendes et autres sanctions pour ces agresseurs et bagarreurs à calmer ! a répondu avec... #

    Bigre 40 personnes ??????? ça craint et l’on rénove et l’on a beaucoup rénové dans le quartier cité ……….
    Une fois de plus ces  » courageux et en nombre  » forcément, s’ en prennent aux policiers de la République française qui sont là pour les secourir et faire le job.
    Quelle honte et va falloir vraiment sévir envers ces individus aux comportements insupportables et inadmissibles.
    Qu’en pensent les rabâcheurs du vivre ensemble ?
    Bon rétablissement et soutien aux policiers blessés.

  4. Le 5 avril 2018 à 13:51 NIKlaPOLISSE a répondu avec... #

    Normal qu’ils se soient réconciliés quand la police est arrivée : ils ont trouvé un ennemi commun !

  5. Le 5 avril 2018 à 13:50 NIKlaPOLISSE a répondu avec... #

    « C’est pour un motif qui semble futile (…). Un enfant de l’une des familles aurait eu le pantalon baissé par un autre jeune.  »
    Maintenant, ce genre de fait n’est pas qualifié d’agression sexuelle ?

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...