Actualité, Actualité de vos Elus, Loir et Cher, Région Centre-Val de Loire

Routes : la Région refuse toujours de s’engager.

Rond_point_chouzyAménagement d’un rond-point sur la D952, ex RN 152, à Chouzy sur Cisse (crédit photo : Conseil départemental 41).
L’entretien des routes est devenu un véritable problème pour toutes les collectivités.

Les villes, nous le voyons à Blois, ne parviennent plus à entretenir leur voirie.
Pour les les départements, cela devient de plus en plus difficile.
On assiste à une série de transferts en cascade : la plupart des anciennes nationales ont « départementalisées », certaines départementales ont été transférées aux agglomérations, comme le partie urbaine de la D952 à Blois et bien d’autres.
On distingue donc les routes nationales, réduites en Loir et Cher à la portion congrue (il n’en reste que les 47 km de RN10), les routes départementales, et les voies communales, pour lesquelles on distingue la voirie d’intérêt communautaire et la voirie communale proprement dite.
Mais la loi NOTRe a introduit une nouvelle catégorie, le réseau routier d’intérêt régional.
Le problème, c’est que ce sont les régions elles-mêmes qui définissent ces itinéraires d’intérêt régional, au travers des schémas régionaux des infrastructures et des transports dont elles ont la maîtrise.
Et quand de surcroît la majorité a besoin des écologistes, la situation est bloquée, comme le fait remarquer le Président du Conseil départemental, Nicolas Perruchot (la Nouvelle République  du 16/05/2018).
Le Front National a déjà soulevé plusieurs fois la question, notamment en déposant un voeu au sujet de la D943 qui relie Tours à Châteauroux, alors qu’il n’existe aucune liaison ferroviaire.
Cette fois encore le groupe FN Centre-Val de Loire, par la voix de Matthieu Colombier, conseiller régional de l’Indre, a défendu un voeu demandant que la Région s’occupe du réseau routier d’intérêt régional.
La majorité s’y est opposé, en avançant des arguments budgétaires mais aussi le respect des compétences de chacun.
C’est plutôt curieux quand on ont voit le niveau d’imbrication des compétences dans les contrats territoriaux !
Le plus étonnant par contre, c’est que Guillaume Peltier ait choisi de pas prendre part au vote, consigne que son groupe a suivi diversement.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Une réponse à “Routes : la Région refuse toujours de s’engager.”

  1. Le 18 mai 2018 à 13:22 René a répondu avec... #

    Il faudrait peut être dire à Mr Perruchot, l’ultra communicant d’arrêter les frais et de recentrer son travail sur son rôle de président du département à savoir l’entretien des routes, … la prise en charge des personnes âgées …
    Que de dépenses inutiles avec cette plateforme JOB41, les affiches dans le métro parisien, les subventions à rallonges pour l’équipe de basket, …
    Ce n’est pas aux habitants du Loir et Cher de financer la création d’un doublon du pôle emploi, de gérer la publicité du zoo de Beauval ou de payer les salaires astronomiques de joueurs de basket américains…

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...