Actualité, Blois, Immigration, La Beauce, Loir et Cher, Romorantin, Sologne, Vendômois/Le Perche

Toujours plus de migrants en Loir et Cher : Macron a encore menti aux Français.

migrants 25102016 01 f

30 logements réquisitionnés par le Préfet à Blois en octobre 2016, 125 de plus sont prévus. Combien au total ? (image d’archives FN41)

La loi « asile et immigration » avait provoqué des cris d’orfraie du côté de la gauche et de l’extrême-gauche, allant jusqu’à provoquer des vapeurs chez certains députés « en Marche », où en plus des « godillots » il y a aussi quelques « babouches ».
Cette indignation, réelle ou feinte ne pouvait que servir le tandem Collomb-Macron, dont les Français ont pu croire qu’ils allaient durcir la politique d’asile et d’immigration.
Bien sûr, c’est exactement le contraire.
Cette loi était destinée à faire croire aux Français qu’il y aurait désormais un contrôle plus strict, pour mieux leur faire accepter les quotas de réfugiés qui nous sont imposés par Bruxelles, en plus de ceux qui de toutes façons entrent clandestinement.
Ainsi pour le seul département de Loir et Cher, le Préfet annonce la mise à disposition de 125 logements supplémentaires pour accueillir les familles en sortie de CADA (centres d’accueil de demandeurs d’asile) et ceux qui arrive « via la plateforme nationale », autrement dit des migrants en situation irrégulière que l’on réparti sur le territoire pour désengorger Calais ou Paris.
Et comme il est précisé dans l’article (la Nouvelle République  du 26/05/2018) les places ainsi libérées en CADA seront aussitôt occupées par de nouveaux arrivants.
Au passage, le Préfet évoque « plus de 300 places » en CADA, le dernier chiffre connu est de 370 très exactement et il est question de créer 15 places d’urgence. Quant aux logements d’accueil les 125 nouveaux s’ajoutent à ceux qui existent déjà. Combien au total ? Le chiffre est soigneusement caché. On se souvient que rien qu’à Blois, 30 logements avaient été réquisitionnés en octobre 2016 et qu’une trentaine de places avaient été réservées aux migrants de Calais à l’AFPA. 
La question que tout le monde se pose c’est combien ça coûte au département et aux communes.
Aucun élément de réponse dans cet article, où l’on apprend aussi que la Préfecture a délivré 3 356 titres de séjour, traité 424 premières demandes d’asile enregistrées et 130 admissions exceptionnelles en 2017.
Pour seulement 52 reconduites à la frontière, dont on sait qu’a 95% elles ne sont pas effectives, puisque les intéressés disparaissent dans la nature.
Par contre à la question de savoir qui paye, toute le monde l’aura compris : c’est nous !
A l’heure où le gouvernement réduit les dotations aux collectivités et les enjoints à encadrer leurs budgets, on peut constater qu’il y a toujours de l’argent pour accueillir une immigration subie et imposée.
Le Front National est le seul à le dire, au niveau national comme au niveau local, où nos élus interviennent régulièrement sur le sujet, raison de plus pour le rejoindre !

Mots-clefs :, , , , , , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Une réponse à “Toujours plus de migrants en Loir et Cher : Macron a encore menti aux Français.”

  1. Le 27 mai 2018 à 8:21 Henri GRUET a répondu avec... #

    Que se passera t-il à persister dans cette voie ?

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...