Actualité, Délinquance, Loir et Cher, Société, Vendômois/Le Perche

Tribunal de police de Blois : les propos étonnants du procureur.

chemnitz-manif-anti-migrantsChemnitz : des manifestants brandissent les portraits des victimes. Intolérable pour le procureur Frédéric Chevallier.
Le tribunal de police de Blois jugeait hier une querelle voisinage dans le Vendômois, les faits remontent au 2/11/2017 (la Nouvelle République du 8/09/2018).

Comme souvent dans ce type de situation, la situation dégénère, les esprits s’échauffent, on en arrive aux insultes, parfois aux coups.
Dans le cas présent ce sont des insultes qui ont été échangées, mais comme l’un des protagonistes est d’origine malgache, il a porté plainte pour « injures à caractère raciste« . Un véritable sésame.
L’accusée nie les propos qu’on lui prête, indiquant au passage que son accusateur lui aurait dit que sa place était au cimetière ! Mais un voisin confirme, sans qu’on connaisse bien ses rapports avec l’accusée.
Dans une telle situation, il nous semble qu’un simple rappel à la loi aurait permis de calmer le jeu.
Mais l’accusation de racisme fait perdre aux magistrats et aux commentateurs la prudence qui devrait s’imposer.
Nous ne connaissons pas suffisamment le dossier pour émettre un avis, mais les propos du procureur sont pour le moins surprenants.
« L’actualité est déjà suffisamment inquiétante avec les faits qui viennent de se produire à Chemnitz en Allemagne. » Ces considérations politiques n’ont pas leur place dans une audience. Ils contreviennent gravement au devoir de discrétion et de réserve de l’institution judiciaire. Leur auteur mériteraient pour le moins un rappel à l’ordre par sa hiérarchie.
Rappelons que les manifestations de Chemnitz sont partie de l’assassinat au couteau d’un citoyen allemand par deux « migrants ».
Le procureur Frédéric Chevallier manifeste ainsi sa méconnaissance du dossier, prouvant qu’il est influencé par les médias sans faire preuve de discernement.
Espérons pour le bien de la justice qu’il se ressaisisse car en l’état il est permis de douter de son impartialité.

Mots-clefs :, , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

4 Réponses à “Tribunal de police de Blois : les propos étonnants du procureur.”

  1. Le 9 septembre 2018 à 8:06 Henri GRUET a répondu avec... #

    Qui ose affirmer que la justice est indépendante ?

    • Le 11 septembre 2018 à 10:11 Franck a répondu avec... #

      Le Procureur ce la République n’est pas vraiment indépendant puisqu’il est le représentant de l’Etat présidé par un certain E.M.

  2. Le 8 septembre 2018 à 20:45 olivier a répondu avec... #

    http://www.lepoint.fr/…/merkel-dans-l-embarras-les-chasses-…

  3. Le 8 septembre 2018 à 16:30 Franck a répondu avec... #

    Encore un gaucho qui trouve anormal qu’on se révolte contre les crimes d’individus qui n’ont rien à faire en Europe sauf à profiter de ses largesses ; encore faudrait-il qu’il connaisse le sujet avant de l’ouvrir, même si un prétoire n’est pas une tribune politique !

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...