Actualité, Immigration, Loir et Cher, National

Accueil des clandestins en Loir et Cher : le silence des autorités.

DoKk7z3WkAEseeoSuite aux échos qui nous sont parvenus (d’une source interne à la Préfecture) au sujet de l’arrivée récente de 200 « migrants » supplémentaires en Loir et Cher, nous avions invité Nicolas Perruchot à communiquer les chiffres par un courrier daté du 10 septembre.
Depuis, aucune nouvelle.
Mais les informations en provenance de tous les départements de France nous confirme qu’il s’agit d’un phénomène de grande ampleur.
L’afflux des faux réfugiés, s’il s’est considérablement réduit en Italie grâce à Mattéo Salvini (ce qui au passage, les humanistes patentés oublient de le dire, à fait diminué d’autant le nombre de morts en Méditerranée) il s’est accéléré depuis l’Espagne.
Et pour vider les campements trop visibles dans les grandes villes, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux que de les disperser dans les campagnes et les petites villes.
En Loir et Cher, c’est Blois, Romorantin, Vendôme, Salbris, Mer et parfois des communes voisines.
Et les 370 places en centre d’accueil (CADA) ne suffisent pas, il a fallu réquisitionner des hôtels, des logements, sans parler d’hébergement temporaire à l’AFPA.
Nous apprenons par exemple, et ce sont les chiffres officiels, que 1200 « demandeurs d’asile » sont hébergés en Ille et Villaine, où 500 places « pérennes » ont été crées depuis 2016 !
En Loir et Cher, ce sont 125 logements supplémentaires qui ont été mis à disposition pour accueillir les familles en sortie de CADA (chiffre de mai 2018).
Mais à part cela, c’est nous qui inventons ou qui exagérons !
En fait les autorités font tout par cacher la vérité à nos concitoyens, priés quant à eux de se serrer la ceinture et de cracher au bassinet.
Il n’y a qu’une façon d’enrayer le phénomène, c’est de voter massivement aux européennes de 2019 pour la liste du Rassemblement national. L’exemple de nos amis italiens montre qu’il est possible de résister.

Mots-clefs :, ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Une réponse à “Accueil des clandestins en Loir et Cher : le silence des autorités.”

  1. Le 1 octobre 2018 à 19:02 Lhermitte David a répondu avec... #

    Bien sûr que il est possible de résister ! Et chaque citoyen dans sa commune peux entreprendre des démarches légales. Francais relevons la tete!

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...