Actualité, Élections, Européennes 2019, Loir et Cher, National

Le grand faux débat arrive en Loir et Cher : tout est bien verrouillé.

urne1.jpgLa véritable consultation du peuple français se fera le 26 mai prochain. Le grand débat national n’est qu’un enfumage.
La 1ère réunion publique du « grand débat » en Loir et Cher s’est tenue samedi à Saint Claude de Diray avec environ 80 participants (*) selon la Nouvelle République, dont le député MoDem Stéphane Baudu, au premier rang, Gilles Clément, président de la communauté de communes du Grand Chambord, Laurent Allanic, maire de et quelques élus.

Comme partout au niveau national, un débat très encadré, avec les questions prévues d’avance sur les 4 thèmes proposés et à chaque fois un exposé des constats et les diagnostics de la situation à partir de la fiche préparée… par le gouvernement et fournie dans le kit de préparation de la réunion.
La « charte du grand débat« , à laquelle doivent s’engager les organisateurs, précise également qu’on ne doit diffuser « aucune information volontairement erronée, tronquée ou hors sujet. » Autrement les constats et diagnostics établis par le gouvernement ne peuvent pas être remis en cause.
Malgré tout quelques sujets qui ne sont pas évoqués dans le questionnaire ont été soulevés, comme les avantages dont bénéficient certains élus.
Au sujet de la transition écologique, un participant fait remarquer : « moi, je n’ai pas l’argent pour acheter une voiture électrique, je roulerai au diesel jusqu’à la fin. « 
Sur la question de la démocratie, Stéphane Baudu se dit  favorable à « introduire une dose de proportionnelle à l’Assemblée ».
Comme si la démocratie se dosait ! Si l’on veut réconcilier les Français avec la démocratie représentative, il faut d’abord qu’ils soient représentés équitablement, c’est à dire à la proportionnelle intégrale. Mais cette solution n’est pas retenue par le gouvernement, elle n’est donc pas proposée dans le débat.
Les 4 « fiches de propositions » rédigées à la fin de réunion sont logiquement d’un conformisme affligeant. Sur la fiche « transition écologique », on peut lire : « faire payer les pollueurs« , « éviter les gaspillages« , « aller vers une économie plus humaine« , « taxer les robots« .
Pas de quoi inquiéter Macron ni son gouvernement, qui pourront au final tirer les conclusions qu’ils veulent et qui sont déjà prêtes.
Pas de quoi non plus inciter nos concitoyens à participer à ce genre de réunion qui ne débouche sur rien.
Nous l’avons dit depuis le début : le « grand débat national » est une grande mascarade.

(*) mais sur le compte-rendu on voit que le chiffre original a été raturé, et lors des conclusions il n’y a avait que 45 personnes. Un peu plus de 3% des électeurs de Saint Claude du Diray, qui avaient été plus de 85% à s’exprimer au 2ème tour de la présidentielle.
Il est important de rappeler ces chiffres pour relativiser la portée de cet exercice de démocratie encadrée.

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Une réponse à “Le grand faux débat arrive en Loir et Cher : tout est bien verrouillé.”

  1. Le 28 janvier 2019 à 9:41 gilbert Legros a répondu avec... #

    Débat ou pas débat qui a mon avis se traduit par une campagne de com voir d’une campagne pour les européennes le courage de notre décision n’est pas dans le Bla Bla mais dans les urnes lors des élections.

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...