Actualité, Blois, Loir et Cher

Grand débat en Loir et Cher : le grand fisaco.

safe_imageLe  grand faux débat n’a pas convaincu les « Gilets jaunes ».
Nous le disions dès le départ : le « grand débat » voulu par Macron en réponse à la crise des « gilets jaunes » est une grande mascarade.

Comme le rappelait Sébastien Chenu dimanche à Blois, « le seul engagement de Macron est de répondre aux questions qu’il a lui-même posées » (voir également la Nouvelle République du 5/02/2019)
Après Saint Claude de Diray le 26 janvier, un nouveau débat a eu lieu à Blois le 2 février… à l’initiative d’une association proche du parti présidentiel !
Il n’a réuni que moins de 40 personnes, dont de nombreux élus comme Stéphane Baudu, député MoDem macroniste ou encore Louis Buteau, conseiller municipal de Blois, ex-adjoint au commerce de Marc Gricourt, Rachid Méress, les ex-conseillers Michel Géant et Malika Guedjati etc…
La Nouvelle République relève l’absence de gilets jaunes visibles en ce 12ème samedi de mobilisation.
Les échanges sont resté dans le cadre imposé, les questions ont porté sur la fiscalité, les avantages des élus, ce que conteste Stéphane Baudu en indiquant un salaire de 5 700 € nets par mois. Mais c’est en omettant de rappeler tous les avantages qui reviennent à largement le doubler.
D’autres participants ont dénoncé « les questions fermées ou à choix multiple des intervenants reprenant mot pour mot les fiches établies au niveau national« .
Il est peu probable que d’ici le 15 mars les débats organisés en Loir et Cher rassemblent plus de 1000 personnes, à comparer aux plus de 245 000 électeurs inscrits dans le département.
Un grand fiasco.

 

Mots-clefs :, , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...