Actualité, Actualité de vos Elus, Blois, Loir et Cher, Municipales 2020

Conseil municipal de Blois : calendrier chargé pour la dernière année du mandat.

elus-municipaux-blois-rn41Ambiance particulière hier soir au conseil municipal de Blois, où de futurs candidats viennent se montrer dans les rangs du public, et qui a débuté par une déclaration de Marc Gricourt au sujet de l’élu communiste accusé de viols, Alexis Bouchou qui était absent hier soir. Tout en rappelant la présomption d’innocence, le maire va recevoir l’élu cette semaine, mais nous ne connaissons pas ses intentions.
A notre que la presse locale, comme libérée par cette déclaration publique, publie l’information ce matin, deux jours après que notre blog ait relayé l’article de l’Obs. Comme quoi les réseaux sociaux ont leur utilité.
Ensuite il a été procédé à l’installation d’un nouveau conseiller municipal, Louison Delvert (UDI) en remplacement de Catherine Fétilleux, démissionnaire. Désormais, LR n’a plus qu’un seul représentant au conseil municipal, Jacques Chauvin.
41 délibérations figuraient à l’ordre du jour, et les élus du groupe RN-Une autre voie pour Blois sont intervenus sur plusieurs dossiers.
Espaces verts et insertion sociale : le RN avait déjà souligné la médiocre qualité des prestations du titulaire actuel, cette fois c’est la Ville lors du renouvellement qui a jugé l’offre insuffisante. Le marché doit être renégocié, mais nous demandons, comme il est rappelé dans le rapport que l’obligation de résultat soit respectée.
Décision modificative n°1 au budget principal : 2 millions d’euros d’emprunt supplémentaire, même si au final il ne sera pas appelé, pour financer 1 million d’euros d’opérations nouvelles, cela peut sembler étonnant. Intervenant sur le sujet Michel Chassier s’est félicité des travaux sur la voirie, tout en regrettant que cela reste insuffisant en raison du retard qui a été pris.  CM 2019-03-04 – Maison de Bégon.
Taux d’imposition 2019 : ils sont sans changement et Marc Gricourt explique que Blois se trouve dans la moyenne. Mais l’élu RN lui répond que nous avons été dans la fourchette haute, même si depuis d’autres villes ont augmenté leur taux. Il ne faut pas oublier non plus en Loir et Cher que Maurice Leroy avait frappé fort, ce qui fait que les Blésois au final subissent des taux beaucoup plus élevés qu’à Tours, par exemple, ce qui est tout de même surprenant.  CM 2019-03-04 – Taux d’imposition 2019.
Habitat indigne et insalubre : alors que des millions d’euros ont été dépensés dans les quartiers Nord, souvent pour démolir des immeubles en bon état, Michel Chassier demande les chiffres de l’habitat indigne ou insalubre. Il cite le cas d’un immeuble dans le quartier Saint Nicolas pour lequel les services d’hygiène de la ville ont été saisis. pas de réponse sur ce cas particulier, mais Denys Robiliard est intervenu pour dire que la question était quand même traitée en liaison avec l’OPAH,en lien avec l’ANAH.  CM 2019-03-04 – Habitat insalubre.
Maison de Bégon : agir pour l’intégration. On nous accuse souvent de stigmatiser les « quartiers nord », autrement dit la ZUP de Blois. Mais c’est la ville qui revendique une « spécificité » pour la Maison de Bégon par rapport aux autres maisons de quartier. Michel Chassier a demandé pourquoi une telle différence au niveau du financement. pas de réponse. ENsuite, dans les principes et les objectifs de la convention, l’élu RN a demandé qu’à la promotion des « cultures du monde » on ajoute un volet intégration en valorisant notre culture locale, régionale, nationale. Une deamnde qui a quelque peu agacé la gauche et provoqué une agitation dans ses rangs. Mais ils n’ont pas l’intention de changer quoi que ce soit, et les élus de la droite et du centre n’y trouvent rien à redire.
Restauration scolaire et municipale. Le rapport de l’ancien délégataire qui a éte remis à la ville comporte des chiffres inexacts, des mentions erronées et beaucoup d’imprécisions sur le plan financier. Ces éléments d’information n’étant pas communiqués dans la délibération, Michel Chassier a tenu à les rappeler afin qu’ils soient portés à la connaissance du public. En soulignant en même temps que les usagers sont aujourd’hui plutôt satisfaits par le nouveau délégataire.  CM 2019-03-04 – Restauration scolaire et municipale.
PRU – espaces commerciaux. Une nouvelle étude va être lancée sur la « restructuration des espaces commerciaux » dans le cadre du projet de renouvellement urbain. Michel Chassier a rappelé que dès l’origine le PRU avait intégré l’aspect commercial, en démolissant notamment les centres commerciaux Coty et Kennedy au profit de la place Lorjou et des Portes du Lac. ce dernier espace ayant servi essentiellement à délocaliser des activités et un certain nombre de professionnels de santé venus bénéficier de l’aubaine « zone franche urbaine », un jeu à somme nulle pour la ville.
Mais depuis la place Lorjou a vu des commerces fermer, y compris la moyenne surface Dia. Diverses explications sont avancées, mais le problème majeur demeure le climat d’insécurité autour de la Place Lorjou. L’élu RQN a conclu en rappelant que malgré tout certains commerces prospèrent, mais ils ont lieu surtout la nuit…
Hôtel Dieu : il faut agir, mais bien définir le projet. la ville lance un appel à projets sur le site de l’Hötel Dieu, que les services de l’Etat vont libérer en 2020. Or il se trouve que la ville est propriétaire. Pour ne ne pas se retrouver avec ces bâtiments imposants à entretenir, la Ville doit trouver une solution. L’idée d’un hôtel a été abandonnée au profit du site de la maison de retraite (ancien Hôpital général) en Vienne, avec une vue magnifique sur Blois. C’est une udée que nous avions soutenue… dès 2001 !
Il faut donc trouver une autre destination à l’ancien Hôtel Dieu : activités tertiaires, espace culturel, habitat. Les élus RN approuvent l’idée d’agir rapidement pour ne pas revivre l’épisode de la caserne Maurice de Saxe, mais demandent à être associés au chois du projet. Au passage, ils proposent que la maison de la BD soit relocalisée dans l’espace culturel, ce qui permettrait enfin de rendre la halle à sa vocation première et de faire revivre la commerce dans tout ce secteur du centre-ville.
Comme vous pouvez le constater avec ce compte-rendu succint, pendant que certains s’agitent et se croient déjà en campagne municipale, les élus RN continuent à travailler sereinement au service des Blésois.

 

Mots-clefs :, , , , ,

A propos de fn41

Fédération Départementale du Front National de Loir et Cher

Une réponse à “Conseil municipal de Blois : calendrier chargé pour la dernière année du mandat.”

  1. Le 6 mars 2019 à 9:02 Henri GRUET a répondu avec... #

    A cette lecture, on constate en effet qu’une majorité de conseillers s’ inquiètent plus de leur parti que de la ville et du bien ètre de ses habitants.

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...