Archive par auteur

Les militants toujours sur la brèche !

44370432_245067319511026_479362682886029312_nNon seulement le Rassemblement national est le seul mouvement qui organise régulièrement des réunions partout en France hors période électorale (*) mais nos militants ne relâchent pas leurs efforts.
Plusieurs tracts sont en cours de diffusion (automobilistes, retraités, immigration) tandis que nos équipes ont commencé à coller la toute nouvelle affiche Marine-Salvini.
A l’approche des élections européennes, les actions et les réunions vont se multiplier.
Encore bravo aux militants !

(*) Edwige Diaz était à Orléans le 12 octobre, Philippe Vardon sera  dans l’Indre le 27/10, Jean Messiha dans le Cher le 28/10.

0 Commentaires

Rassemblement national : les responsables départementaux de la région réunis à Blois.

Dp8d7RDWkAASk2ALes cadres départementaux du Rassemblement national de la Région Centre-Val de Loire (Délégués départementaux, Délégués départementaux adjoints, Référents départementaux Génération Nation) se sont retrouvés le samedi 20 octobre à Blois pour une journée de travail animée par Michel Chassier, président du groupe RN au conseil régional Centre-Val de Loire.
Au programme le point sur les différentes fédérations, la coordination des actions au niveau régional, la préparation des élections européennes et des municipales.
Une journée d’échanges très riche et très intéressante, au cours de laquelle il a été décidé de mettre en place de  nouveaux outils pour la communication interne, afin de faciliter les actions communes ou concertées.
L’occasion aussi d’un point presse pour faire le point sur le Rassemblement national.
Après la déception ressentie par les électeurs comme par les adhérents après les présidentielles, en dépit d’un score historique, chacun ressent dans son département que la dynamique est repartie, et l’année 2019 va voir le grand retour de Marine Le Pen et de notre mouvement au 1er plan, plus que jamais au service de la France et des Français !

0 Commentaires

Conseil régional : vos élus présents sur tous les dossiers, le Président Bonneau fragilisé.

 

20171221_GR FNCVL SP

Une fois encore les élus du Rassemblement national ont démontré leur sérieus, leur compétence, leur  détermination.
Lors d’une session chargée, le Groupe Rassemblement national a été présent sur tous les dossiers : budget, aide aux éleveurs, jeunesse, sport, commerce.

Michel Chassier a été le seul à poser les vraies questions sur la dernière décision modificative au budget 2018 : à l’évidence certaines dépenses n’étaient pas financées, et il faut emprunter 10,8 millions d’euros supplémentaires pour boucler le budget.
Le 1er vice-président, Marc Gricourt, n’a pas su répondre à cette question.
Quant au débat d’orientations pour 2019 la majorité aujourd’hui fragilisée donne l’impression qu’elle ne sait pas où elle va en l’absence de toute proposition. La dissidence de deux élus « en Marche » rend François Bonneau encore plus dépendant des écologistes, qui le font bien sentir, avec une scène surréaliste à l’occasion d’un vœu sur le climat en fin de session.
Le Rassemblement national a soutenu l’aide aux éleveurs prévue en 2019, tout en l’estimant insuffisante et en regrettant l’absence d’une aide d’urgence.
Dans le domaine du sport, le RN a proposé un amendement pour lutter contre la radicalisation, refusé par l’ensemble de la gauche, et un vœu pour soutenir la démarche du CNOSF, finalement voté à l’unanimité.

Lire la suite sur le site du groupe RN-CVL.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

0 Commentaires

Vos élus régionaux en session.

SP 18-10-18Vos élus régionaux sont aujourd’hui en session plénière à Orléans.
Vous pouvez suivre leurs interventions sur le site du groupe RN-Centre Val de Loire.

0 Commentaires

Blois : le rendez-vous des politiques.

francois-hollande-vise-dans-la-chansonFrançois Hollande, qui nous coûte déjà une fortune, vient vendre son livre à Blois dans un festival payé par le contribuable !

Après Jacques Attali, les ministres ou anciens ministres Jack Lang, Jean-Michel Blanquer, Christiane Taubira, Frédérique Vidal, des proches du PS comme l’économiste Pierre Rosanvallon etc… c’est aujourd’hui François Hollande qui vient profiter des Rendez-vous de l’Histoire pour vendre et dédicacer son livre « les leçons du pouvoir » (la Nouvelle République du 14/10/2018).
Tout cela avec près d’un million d’euros de subventions publiques pour financer ce festival, n’y aurait-il pas comme une forme de détournement de fonds publics ?
Une chance, étant donné le thème retenu cette année, « la puissance des images », nous avons heureusement échappé à la venue du couple people Brigitte et Manu, élu comme le dit si bien Emmanuel Todd en raison d’une « hallucination collective« . Le fameuse puissance des images, quand elles sont relayées par des médias tenus par ceux-là même qui avaient de Macron leur champion.

3 commentaires

Attali : vrai gourou, faux prophète.

Bataille de BapaumeGuerre franco-allemande : Jacques Attali a presque 1 siècle et demi de retard !
La conférence inaugurale des rendez-vous de l’Histoire dans la salle du jeu de Paume est loin d’avoir fait le plein.

La Nouvelle République annonce « près de 700″ personnes dans une salle de… 2525 places !
On est loin de l’image d’une salle bondée et refusant du monde comme c’était le cas à la Halle aux Grains (610 places).
Un constat qui permet de douter du décompte des participants annoncé par les RVH : 45000 cette année !
Mag Centre parle d’un public « qu’on aurait imaginé plus nombreux (et plus jeune ?)« .
Le magazine indique également que la visite du sieur Attali n’était certainement pas désintéressée : «  en tournée de promo de son dernier livre, il était normal qu’il s’arrête à Blois. »
Ce n’est plus tout à fait l’altruisme dont il se revendique. Nous serions curieux aussi de savoir si sa prestation était rémunérée, et à quelle hauteur.
Et tout cela pour tenir propos d’une rare banalité, du style « il y a des choses qui vont « mieux », et d’autres « moins bien ». Il faut bien être énarque et polytechnicien pour dire cela.
Il prétend avoir des solutions pour nous protéger des prochaines crises, alors qu’il n’avait pas prévu la dernière, celle de l’automne 2008, qu’il situe d’ailleurs en 2007 !
Souvenons-nous qu’à l’époque, seul Jean-Marie Le Pen l’avait annoncé de façon très précise, en expliquant ses causes, son mécanisme et ses conséquences, lors d’une conférence de presse en juin 2008.
Jacques Attali rappelle toutefois une évidence : « il faut penser en permanence à l’impact sur 20 à 30 ans. C’est ce qui distingue un politicien d’un homme d’Etat« .
A l’évidence, de Mitterrand à Macron en passant par Hollande et Sarközy, il n’aura servi que des politiciens préoccupés par leur réélection, et qui ont vendu la France en viager.
Ou bien ses conseils n’ont pas été entendus, ou bien ce n’était que de la poudre de perlimpinpin.
Le meilleur moment de cette conférence reste certainement cet avertissement aux jeunes « qui pourraient connaître une guerre« , c’est la version NR, qui n’ose pas reprendre sa prédiction délirante citée par Mag Centre « Les plus jeunes qui sont dans cette salle peuvent connaître une guerre franco-allemande »
On pourrait presque en rire ! Il faudrait d’ailleurs pour cela que les Allemands nous vendent les fusils que nous ne produisons plus, que la Américains acceptent de nous fournir en bombes guidées, etc…
De tels propos devraient d’considérer à jamais ce gourou prétentieux adulé par les médias.
Sans oublier que la guerre, nos jeunes la connaissent déjà, avec un ennemi qui frappe déjà sur notre sol, mais que M. Attali refuse voir.
Bien entendu, nous sommes disposés à ouvrir le débat avec l’intéressé, si jamais il est capable de justifier ses propos.

0 Commentaires

La puissance des images aux Rendez-vous de l’Histoire.

attilaLa puissance des images ? Une belle illustration avec Attali !
Les Rendez-vous de l’Histoire (du 10 au 14 octobre à Blois) attirent toujours un public nombreux, quoique difficile à chiffrer en l’absence billetterie.

Ce que déplorent depuis longtemps les élis du Rassemblement national, qui estiment que le public pourrait payer une entrée, avec le maintien la gratuité pour les scolaires et des tarifs pour les étudiants par exemple.
Au lieu de cela on fait venir gratuitement tous les professeurs d’histoire-géographie de la Région, et tant pis pour leurs élèves privés de cours ce jour-là !
Mais tout cela coûte 375 000 € de subvention principale pour 2018, sans compter les rallonges pour diverses manifestations annexes ainsi que la à disposition de personnels, de locaux, de matériel et la fourniture de diverses prestations dont des repas.
Si l’on ajoute les subventions des autres collectivités et de la DRAC, Le coût réel pour le contribuable atteint 979 000 euros pour un budget e 1 381 000 euros, soit un financement public à hauteur de 71%.
En 2014, lors d’un débat sur TV Tours avec Michel Chassier, Marc Gricourt avait reconnu qu’il faudrait y réfléchir.
Mais son adjoint à la Culture et Président d’Agglopolys  Christophe Degruelle, dépositaire de l’héritage de Jack Lang, ne semble pas l’entendre de cette oreille.
Nous aurons l’occasion de revenir aussi sur le fond, car cette manifestation nous a souvent habitué au sectarisme et au parti-pris idéologique.
Chaque année on voit ainsi défiler à nos frais de nombreux responsables politiques bien en cour.
Pour cette édition nous n’échapperons pas à la conférence inaugurale du gourou de Mitterrand, Sarközy et Macron, l’ultra-mondialiste Jacques Attali, sur le thème « comment nous protéger des prochaines crises » !
Quel cynisme quand sait que ce sont des hommes comme lui qui en sont les principaux responsables, et qu’il n’avait pas vu venir la crise 2008 !
Enfin pour revenir au thème de cette édition, « la puissance des images« , comment ne pas oublier que tous ces bien-pensants sont ceux-là mêmes qui ont exploité honteusement l’image d’un enfant syrien noyé sur plage de Grèce et soigneusement mis en scène pour émouvoir l’opinion publique européenne… mais qui condamnent Marine Le Pen pour avoir voulu montrer sur un tweet le vrai visage de Daesch !

 

0 Commentaires

Le Rassemblement national présent partout !

marinelepen-131018-correzeEn dépit de le tentative du pouvoir de nous asphyxier financièrement pour nous faire taire, nous sommes bien présents et actifs depuis la rentrée.
Il est vrai, comme le dit Marine, que nous savons être pauvres, et faire avec peu de moyens ce qui demande à nos adversaires des moyens considérables : un meeting de Marine coûte 10 ou 20 fois moins cher qu’un meeting de Sarközy ou de Macron.
D’une part nous savons limiter nos dépenses, d’autre part nous avons une richesse et un force que les autres n’ont pas : ce sont nos militants, toujours présents sur le terrain.
Autre preuve de ce dynamisme, la multiplication des réunions et des rencontres dans notre région Centre-Val de Loire : Jordan Bardella sera à Tours le 11 octobre, Edwige Diaz dans le Loiret le 12 octobre, Philippe Vardon dans l’Indre le 27.
Une rencontre des cadres est prévue à Blois le 20 octobre et une session de formation doit se tenir d’ici la fin de l’année dans notre Région.
Enfin, Marine Le Pen sera près de chez nous en Corrèze le 13 octobre.
Hors période électorale, aucune autre formation politique ne fait preuve d’une telle activité.
Avec la dynamique des européennes tout va encore s’accélérer, avec un événement prévu en début d’année prochaine en Loir et Cher.

2 commentaires

Région : vos élus au travail.

Do-UjA7X4AAe1YcLa semaine prochaine s’annonce chargée pour les élus avec une réunion de la commission permanente régionale le 17 et une session plénière le 18.
Les élus du groupe Rassemblement national Centre Val de Loire étaient réunis ce lundi afin de travailler sur les dossiers, autour de leur Président de groupe Michel Chassier.
Le tout dans une ambiance sereine et studieuse, qui caractérise notre groupe depuis le début.
Nous vous rappelons que la séance plénière est publique, jeudi 18 à partir de 9 h 30, elle est également retransmise en direct en vidéo.
Vous pouvez aussi retrouver les interventions de vos élus depuis le début de la mandature sur le site du groupe.

0 Commentaires

Un nouvel élu Mer Bleu Marine.

J-C PerthuisSuite à la démission de Sophie Boulaigre qui a quitté le département, c’est Jean-Claude Perthuis, suivant sur la liste, qui a été officiellement installé lors du dernier conseil municipal.
Ancien cadre de fonction publique hospitalière et responsable syndical, il s’était investit lors de la campagne des municipales de 2014.
Il est désormais adhérent de Rassemblement national.
Au service des Mérois avec Olivier Besnard, Robert Krysik et toute l’équipe Mer Bleu Marine, il prépare déjà l’échéance de 2020. 

3 commentaires

Apéro-rencontre du RN41 : une première réussie.

DowrACeXkAA61C7Lors de la dernière réunion de bureau nous avions décidé l’organiser un apéro-rencontre le premier vendredi de chaque mois.
Ce soir c’était le première rencontre.
Bien que l’invitation n’ait été lancée que sur internet – nous n’avons pas eu le temps d’envoyer un courrier – une quarantaine d’adhérents et sont sympathisants sont passés entre 18 h et 21 heures pour rencontrer nos cadres et nos élus et échanger librement dans une ambiance conviviale.
Nos élus de Blois Michel Chassier, Mathilde Paris et Jean-Louis Berger étaient présents, ainsi que notre élu de Mer Olivier Besnard.
Malgré les difficultés financières le Rassemblement national se porte bien, les faits nous donnent raison, nos idées progressent partout en Europe, Marine est au plus haut dans les sondages.

Les actions militantes et les réunions se multiplient dans toute la France, nos compatriotes trompés par Macron constatent que nous représentons la seule alternative crédible.
Trois adhésions nouvelles ont été enregistrées ce soir, deux autres sont à venir.
Et les militants sont repartis avec des affiches, de la colle et des tracts.
Prochain apéro-rencontre le 9 novembre.

0 Commentaires

Blois : agressions au quotidien.

TotemCe sont des agressions dont la presse ne parle pas, car elles font l’objet d’un simple enregistrement au commissariat de Police, qui ne communique pas.
Mais nous citerons deux faits récents.
La première agression se situe dans un quartier du haut de la ville, près de la Cathédrale.
Une femme seule se gare devant chez elle, lorsqu’une voiture se range en double file, occupée par deux individus que la censure ne nous permet pas de décrire.
Ils intiment à la femme l’ordre de descendre. Celle-ci refuse mais se trouve de fait coincée dans son véhicule.
Par chance, une autre voiture arrive dans le rue, obligeant les deux petites frappes à circuler.
La semaine dernière cela se passe en plein centre-ville, devant le Totem, place de la Résistance.
Comme souvent, une voiture occupée par des « jeunes » est arrêtée sur le rue devant le débit de tabac, bloquant la circulation.
La plupart du temps, les Blésois « de souche » préfèrent patienter, connaissant la susceptibilité des ces « chances pour la France ».
Mais le femme ainsi bloquée par ces gens irrespectueux a eu le malheur de klaxonner !
Aussitôt elle est prise à partie par les petits voyous, qui prétendent que leur voiture a été accrochée et demandent à la personne de descendre pour faire un constat.
Elle leur propose plutôt d’appeler la Police et saisit son téléphone, ce qui a pour effet de faire fuir les voyous. Bon réflexe.
Mais ces deux exemples sont révélateurs d’un climat qui hélas n’est pas nouveau, et qui fait que Blésois et touristes ont tendance à déserter le centre-ville une fois la nuit tombée.
A quand une véritable réaction ?

4 commentaires

Mustapha, 37 ans, 32 condamnations : « je vais faire pire qu’au Bataclan ! »

Balance-justiceChaque jour la chronique judiciaire nous renseigne sur l’état de la société, l’ensauvagement des délinquants qui se transforment parfois en criminels faute d’une réponse judiciaire assez rapide et assez ferme pour les faire réfléchir.
C’est ainsi qu’un certain Mustapha, 37 ans, actuellement mis en examen pour viol, outrage à agents et usage illicite de stupéfiants, a vu rejeter, sans surprise, une demande de mise en liberté.
Il faut dire que l’individu collectionne déjà 32 mentions à son casier judiciaire qui, ont le sait, n’enregistre pas les petits délits et contraventions… (la Nouvelle République du 2/10/2018).
Et il récidive à l’audience en menaçant magistrats et avocats de la partie civile : « Je n’ai rien à perdre, vous allez voir, je vais faire pire qu’au Bataclan ! »
Heureusement que la Justice a refusé cette mise en liberté, cela paraît tout de même plus sage.
Mais combien d’individus dans le même genre sont aujourd’hui dans la nature ?
Voilà une question que nous ne pourrons plus poser à Gérard Collomb, qui vient de faire à son touret à sa manière un doigt d’honneur à Macron !

1 Commentaire

Saisonniers de l’agriculture : peut-on faire confiance aux pompiers-pyromanes ?

manif agriculteurs Blois_1Les représentants départementaux de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs ont rencontré les parlementaires de Loir et Cher pour défendre les exonérations de charge pour le travail saisonnier (la Nouvelle République du 2/10/2018).
En effet, le projet de loi de finances (budget de l’Etat) pour 2019 prévoit la suppression de cette disposition, destinée à compenser partiellement  le coût de main-d’œuvre « beaucoup plus élevé que celui de nos concurrents européens ».
Mais le problème c’est que tous ces parlementaires ont fait voter Macron en 2017.
Une fois encore, ils ne peuvent que déplorer les conséquences de leur choix.
Nous ne manquerons pas d’observer leur vote lors de l’examen de la loi de finances.
Combien oserons voter contre, combien vont prudemment s’abstenir… à moins qu’une envie pressante ne les oblige à quitter l’hémicycle au moment du scrutin… On a déjà vu ça !
Mais pendant ce temps, l’article le rappelle, le gouvernement trouve des solutions pour donner du travail aux « réfugiés ».
On voit bien quelles sont les priorités…
Encore une fois, la meilleure façon de sanctionner Macron et son gouvernement, c’est de placer la liste soutenue par Marine Le Pen et le Rassemblement national en tête aux européennes de 2019 !

0 Commentaires

Accueil des clandestins en Loir et Cher : le silence des autorités.

DoKk7z3WkAEseeoSuite aux échos qui nous sont parvenus (d’une source interne à la Préfecture) au sujet de l’arrivée récente de 200 « migrants » supplémentaires en Loir et Cher, nous avions invité Nicolas Perruchot à communiquer les chiffres par un courrier daté du 10 septembre.
Depuis, aucune nouvelle.
Mais les informations en provenance de tous les départements de France nous confirme qu’il s’agit d’un phénomène de grande ampleur.
L’afflux des faux réfugiés, s’il s’est considérablement réduit en Italie grâce à Mattéo Salvini (ce qui au passage, les humanistes patentés oublient de le dire, à fait diminué d’autant le nombre de morts en Méditerranée) il s’est accéléré depuis l’Espagne.
Et pour vider les campements trop visibles dans les grandes villes, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux que de les disperser dans les campagnes et les petites villes.
En Loir et Cher, c’est Blois, Romorantin, Vendôme, Salbris, Mer et parfois des communes voisines.
Et les 370 places en centre d’accueil (CADA) ne suffisent pas, il a fallu réquisitionner des hôtels, des logements, sans parler d’hébergement temporaire à l’AFPA.
En lire plus …

1 Commentaire

Le sport victime des économies budgétaires.

JO 2024JO 2024 : avec quels moyens les sportifs français pourront-ils se préparer ? A moins de pénaliser davantage le sport pour tous ?

Si les Blésois peuvent se réjouir du fait que la nouvelle ministre des sports, Roxana Maracinea, ait débuté sa carrière de nageuse dans un club de notre ville, les sportifs de Loiret Cher vont cependant subir les coupes budgétaires comme les autres.
En effet, le budget du ministère va être amputé de 30 millions d’euros en 2019, et 1600 postes de conseillers techniques sportifs sont remis en cause.
La ministre s’est voulue rassurante en précisant que les conseillers techniques sportifs (CTS) ne perdront pas leur emploi, mais cela signifierait, comme pour les emplois aidés un transfert des charges vers fédérations, elles-mêmes financées en partie par les collectivités territoriales.
Cela vient s’ajouter à un véritable détournement des fonds du Centre National pour le Développement du Sport (CNDS), qui se voit imposer ses orientations par le Ministère au mépris de la gestion paritaire prévue par ses statuts. Alors même, faut-il le rappeler, que ces fonds ne proviennent pas du budget de l’Etat.
Mais depuis longtemps, en regroupant le sport et « cohésion sociale », une partie des sommes qui devraient revenir aux fédérations est utilisée pour des actions qui relèvent de la fameuse « politique de la Ville ».
Et pendant ce temps la Région Centre Val de Loire réduit également son budget pour le sport.
Le groupe Rassemblement national CVL a publié un communiqué pour dénoncer cette situation et soutenir le mouvement sportif.

Communiqué du Groupe Rassemblement National au conseil régional Centre-Val de Loire.
« Nous avons été alertés par le Conseil Régional Olympique Sportif Français (CROS) dénonçant la prochaine baisse du budget des Sports de 30M€ en 2019, entraînant la suppression de 1600 postes de fonctionnaires au sein du Ministère des Sports. »
Lire la suite sur le site du groupe RN-CVL

Nous vous invitons également à signer la pétition du CNOS.

 

1 Commentaire

Conseil municipal de Blois : budget supplémentaire… en attendant 2020.

CM Blois 2018-02(images d’archives)
Dans les différents échanges au conseil municipal de rentrée à Blois on sent arriver l’échéance de 2020.

Budget supplémentaire : l’emprunt en ligne de mire.
Dès l’examen du budget supplémentaire Marc Gricourt a tenu à démentir les propos de Michel Chassier et Mathilde Paris dans la Nouvelle République du 15/09 décrivant une majorité « à bout de souffle » (la Nouvelle République du 25/09/2018).

Et il s’appuie pour cela sur la bonne maîtrise de budget qui permet à la Ville de réaliser en 2018 davantage d’investissements qu’en 2017.
Ce à quoi Michel Chassier peut répondre : « certes, mais ces investissements nouveaux sont financés uniquement par l’emprunt« . L’élu RN met également l’accent sur les dépenses de fonctionnement, qui augmentent de 1,14% selon les prévisions budgétaires, soit plus que les 1,05% autorisés par l’Etat. Augmentation qui résulte de hausses subies : carburant, énergie etc… dans un contexte de reprise de l’inflation ( CM 24-09-2018 – BS2018 ).
Auparavant Michel Chassier était déjà intervenu pour faire part des risques encourus sur les taux variables alors que la BCE doit réformer l’Euribor en 2020 : « Tous les acteurs financiers conviennent que le taux actuel de l’Euribor est déconnecté de la réalité,[...] La BCE préconise une réforme des taux de référence qui devrait prendre effet en 2020 et conduire à un niveau plus élevé. D’un point de vue contractuel, est-ce qu’il faudra considérer qu’il s’agit toujours du même indice ? Car dans ce cas le taux pourrait augmenter vraisemblablement dans une fourchette de 1 à 2%. »
En lire plus …

6 commentaires

200 « migrants » supplémentaires en Loir er Cher ?

Blois-CalaisLa dispersion des migrants dans nos villes et nos villages se poursuit, le plus souvent sans que nos concitoyens en soient informés.
Si en Indre et Loire le Conseil départemental a lancé une alerte en raison du coût exponentiel  de la prise en charge des « mineurs non accompagnés », en Loir et Cher c’est l’omerta.
Ni la Préfecture ni le Conseil départemental ne souhaitent communiquer, malgré le courrier adressé le 10 septembre a son Président Nicolas Perruchot, demeuré jusqu’ici sans réponse ( Courrier NP MNA ).
Mais loin de faire taire l’inquiétude légitime des Loir-et-Chériens, ce silence entretien toutes les rumeurs.
Ainsi, selon un témoin digne de foi citant une employée de la Préfecture, 200 nouveaux « migrants », terme désignant en fait des immigrés clandestins, seraient arrivés en Loir et Cher et le Préfet aurait déclaré que leur accueil était « une priorité. »
Reste à savoir sur quelle période porte ce chiffre s’il est confirmé.
Nul de doute que la Préfecture apportera les précisions nécessaires pour mettre un terme à ces « rumeurs » qui, vu ce qui se passe dans les départements voisins, nous semblent tout de même fondées.

3 commentaires

Blois : voiture incendiée au lac de la Piçonnière.

Voiture Lac Pinconniere

Image d’archives : voiture brûlée dans le lac de la Pinçonnière en 2017.

Un de nos correspondants nous informe que jeudi vers 21h30, les pompiers sont intervenus sur un véhicule Ford Fuego en feu sur le parking nord ( bâtiments communaux ) du lac de la Pinçonnière à Blois. 
La carcasse était toujours en place le lendemain matin avec une plaque d’immatriculation identifiable.
La nuit précédente, ce sont à nouveau des poubelles qui ont été incendiées en Vienne, rue Georges Litalien, dans un quartier lui aussi régulièrement touché par ce genre d’exactions.
Dormez bien braves gens !

2 commentaires

Loir et Cher : le Rassemblement national déjà offensif.

DnOisbNXcAUXGibDans un entretien récent sur France 2 pour ses 50 ans d’émissions politiques à la télévision, on a demandé à Alain Duhamel quelle avait été sa principale erreur de jugement. Réponse de l’intéressé : c’est en 1984, quand j’avais pensé que le Front national n’était qu’un « feu de paille ».
Beaucoup d’autres observateurs, de journalistes, sans parler de nos adversaires, ont régulièrement annoncé notre mort depuis lors : après la scission en 1998, après l’élection se Sarközy – qui s’était vanté d’avoir tué le FN – en 2007, et à nouveau après la présidentielle de 2017, oubliant les 11 millions d’électeurs de Marine Le Pen.
Mais après un an de travail acharné et en dépit des attaques de nos adversaires, la refondation porte ses fruits, les faits nous donnent raison, la bulle macronnienne implose, et de nouveau nous avons rendez-vous avec l’histoire.
Les sondages nous placent pratiquement à égalité avec le conglomérat LREM-MoDem-UDI, et ce n’est qu’un début.
Au niveau local également, la dynamique est bien là.
La Nouvelle République titrait ce samedi son article consacré à la rentrée politique blésoise : « le Rassemblement national déjà offensif« . Et de fait sur la Ville de Blois nous sommes les seuls désormais à incarner l’alternance attendue par les Blésois après deux mandats de Marc Gricourt. L’autre groupe d’opposition (?) a complètement éclaté, la majorité commence à se fissurer.
C’est le même constat à la Région, où la majorité de François Bonneau est fragilisée par la dissidence des élus passés à LREM sur fond de municipales 2020.
Sans doute pourra-t-il compter sur le soutien de Guillaume Peltier, qui continue à jouer le grand écart entre un discours de « droite forte » visant à séduire notre électorat, tandis que a presse le qualifie ironiquement de « 14ème vice-président ». On se demande d’ailleurs comment son groupe, souvent divisé lors des votes, peut encore tenir. Attendons les élections européennes…
Plus que jamais nous devons être présents auprès de nos compatriotes, plus que jamais nous avons besoin de votre soutien dans cs moments décisifs. 

 

1 Commentaire

Le conducteur responsable de la mort du jeune cycliste écroué.

Prison-bloisPrison de Blois (image d’illustration).
Le conducteur qui avait percuté le jeune Takhir le 10 septembre à la ZUP de Blois avait pris la fuite. L’enfant n’avait pas survécu à ses blessures.
Dès le 13/09, nous étions informés du profil du conducteur, déjà bien connu de la Police et de la Justice puisqu’il était sorti de prison depuis peu. Sans doute la vidéosurveillance aura permis de l’identifier. On savait aussi qu’il conduisait sans permis et sans assurance.

Nous n’avions pas divulgué ces informations afin de ne pas gêner le travail des enquêteurs devant conduire à le retrouver.
L’individu s’est finalement présenté au commissariat lundi dernier, une semaine après le drame, accompagné de son avocat (la Nouvelle République du 20/09/2018).
Il a été mis en examen pour homicide involontaire aggravé et aussitôt écroué.
Le procureur confirme que l’individu avait déjà été condamné plusieurs fois entre 2012 et 2017 pour des délits routiers (déjà !) et des affaires de stupéfiants.
Son nom n’est toujours pas divulgué, mais d’après nos sources il s’agit vous l’avez compris d’une « chance pour la France », selon l’expression reprise de Jacques Attali à Madame Parisot en passant par Emmanuel Macron, pour qui l’immigration est toujours «une chance pour la France».

 

Blois : le voile islamique s’impose à l’antenne de droit.

AU Droit BloisAvec 200 étudiants inscrits et une légère progression en 1ère année, le directeur de l’antenne universitaire de droit s’estime plutôt satisfait, au moment où d’autres enseignements sur le site de Blois sont remis en cause par l’Université de Tours, ex-François Rabelais.
Mais ce qui frappe sur photo de la Nouvelle République illustrant l’article, c’est la présence de deux étudiantes portant le hijab, c’est à dire le voile islamique.
Mais si la loi de 2004 avait interdit le port du voile dans l’enseignement secondaire (primaire, collège, lycée) pour les élèves comme pour les personnels, y compris les accompagnants des sorties scolaires, ce n’est pas le cas dans l’enseignement supérieur, où les présidents d’université sont priés de se « débrouiller », et comme ils ne veulent surtout pas d’histoire, on connaît le résultat.
En tout cela ne semble pas déranger le président, Pierre Boisseau, par ailleurs dixième adjoint en charge de la démocratie locale, de l’intégration républicaine, de la laïcité, de l’histoire et de la mémoire et des égalité des droits, et défenseur intransigeant de la laïcité… quand il s’agit de l’Eglise catholique…
Pour notre part nous considérons que le port ostensible, pour ne pas dire provocateur, du voile islamique dans cette enceinte manifeste une revendication communautaire et l’affirmation de la supériorité du droit coranique par rapport au droit français.
Inquiétant pour des étudiantes en droit qui peuvent demain se retrouver magistrats, et peut-être présider une audience en portant le voile, sans parler des orientations que pourraient prendre leurs jugements. 

3 commentaires

Blois : quand un adjoint porte plainte contre un ex-adjoint en Marche…

FB LBAdjoint et ex-adjoints ont bien du temps à perdre sur Facebook. Comme dit l’un des intervenants dans des échanges « quand-est-ce qu’on sort du caniveau ? »
Il va y avoir de l’ambiance au conseil municipal du 24 septembre à Blois.

Ozgur Eski, onzième adjoint en charge de la politique « de la ville », du suivi du PRU, de le Gestion urbaine de proximité et de l’économie sociale et solidaire veut poursuivre Louis Buteau, ex adjoint en charge du commerce démis de ses fonctions lors du conseil municipal du 23 avril après avoir publiquement critiqué les actions de la Ville qu’il était pourtant chargé de suivre depuis 4 ans !
Et pour cela Qzgur Eski fait appel à la protection fonctionnelle des élus pour que la Ville couvre ses frais de justice.
Ce sera l’objet de la délibération n°206.
En fait l’intéressé vise des propos publiés sur la page Facebook publique de Louis Buteau par Malika Ghedjati, elle-même adjointe au commerce lors de la précédente mandature et également « remerciée » par Marc Gricourt.
Nous ne reproduirons ses propos qui, à l’heure où nous écrivons, n’ont pas été retirés de le page Facebook en question.
Ils font référence à une rixe dans la quartier de Quinière en juillet 2014 où semble-t-il Ozgur Eski aurait tenté de s’interposer, ce qui lui valu en réprésailles l’incendie de sa voiture et de celle de son épouse.
Nous avions à l’époque rendu compte des faits, ce qui nous avait valu également une plainte assortie là encore d’une demande de protection fonctionnelle, votée par la majorité, dont Louis Buteau. Hodie mihi, cras tibi !
Cette plainte ridicule n’a d’ailleurs jamais abouti, mais nous aimerions savoir si la Ville avait engagé des frais dans cette affaire.
Une fois encore tout cela semble disproportionné, il aurait certes été préférable que Louis Buteau modère de lui-même les commentaires sur sa page, mais il aurait été facile à la personne visée de lui demander tout simplement de faire retirer ces propos lourds de sous-entendus.
Mais il préfère sans doute un procès… surtout si les frais sont payés par la Ville, donc par les Blésois.
Cela ne va pas améliorer l’image des politiques…

 

8 commentaires

Fréjus : Marine Le Pen plus offensive que jamais devant une foule enthousiaste.

DnOffHhXcAARlOzNous vous l’avions annoncé : les faits nous donnent raison encore plus vite que nous le pensions.
Macron aura déçu, y compris ses propres partisans, aussi rapidement qu’il les avaient séduits, avec l’aide des médias, dans une opération qui révèle la plus grande imposture de la Vème République.
Partout en Europe les peuples se réveillent face à une submersion migratoire dont la brusque accélération aura provoqué sans doute le sursaut que nous attendions depuis si longtemps, nous qui avions été les premiers à donner l’alerte.
La vague est si forte que les attaques médiatiques, financières, judiciaires que nous subissons sans discontinuer n’ont pas réussi à nous étouffer.
Oui notre situation financière est toujours difficile en raison du hold-up décidé au mépris du droit par des juges partisans, c’est pourquoi nous renouvelons notre appel aux dons.
Mais comme le rappelait Marine Le Pen ce week-end devant les cadres et les élus du mouvement, « nous savons être pauvres », et nous saurons nous battre, avec nos modestes moyens, que compense heureusement le dévouement de nos militants.
Les derniers sondages ne peuvent que rassurer ceux qui avaient pu douter, et le succès de cette rentrée politique à Fréjus le confirme : le Rassemblement national est désormais dans une dynamique qui devrait le conduire à se retrouver la 1ère force politique en France après les européennes.
Retrouvez l’intégralité du discours de Fréjus en vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Nous reviendrons prochainement sur les points essentiels de ce discours.

1 Commentaire

Rassemblement national : le retour au 1er plan.

180914-Sondage-Odoxa-F2-On-arriveLes attaques médiatiques, financières, judiciaires que nous subissons sans discontinuer ont échoué.
Le dernier sondage pour les européennes donnent notre mouvement en 2ème position, à 1/2 point de la liste LREM, qui rassemble en réalité le MoDem, la majeure partie de l’UDI et une part non négligeable des LR.
Il y a donc de fortes chances pour le RN soit à nouveau largement en tête le 26 mai prochain.
C’est le moment de nous rejoindre, nous avons besoin plus que jamais de votre soutien !
Adhérez en ligne dès maintenant.

1 Commentaire
12345...247

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...