Archive par auteur

Gilets jaunes : pourquoi le Rassemblement national est en phase avec le mouvement ?

safe_imageDepuis le début nos adhérents et sympathisants sont nombreux sur les ronds-points et dans les manifestations. 
Le pouvoir désinforme.

Dès le départ de ce mouvement de protestation sans précédent à tous points de vue, la gouvernement a tenté de la discréditer en faisant croire à une manipulation venant de l’extrême droite. 
Ces théories complotistes, autour d’une extrême droite imaginaire, font partie depuis longtemps des armes utilisées par le pouvoir pour se maintenir en place. C’est l’ultime argument dès lors que les gouvernants sont incapables de justifier leur politique contraire aux intérêts du Peuple et le la Nation.
Pourtant l’extrême-droite en France se réduit à quelques groupuscules, très souvent infiltrés, pour ne pas dire contrôlés et manipulés par les diverses polices et services de renseignements. Sur le plan électoral, ces petits mouvements n’ont jamais pesé plus de 1% dans de rares élections locales. Mais cela n’empêche pas les médias de relayer régulièrement ce genre de fake-news.
Un mouvement populaire, spontané, que le pouvoir ne parvient pas à canaliser.
Dans la réalité, le mouvement est bel et bien spontané. Il est né d’une convergence d’initiatives individuelles largement diffusées sur le Net, tout simplement parce que le terrain était déjà prêt. Il suffisait d’allumer la mèche.
L’augmentation régulière des taxes, spécialement sur les carburants, la hausse de la CSG, le gel des retraites et du point d’indice des fonctionnaires, le développement de la précarité et des « petits boulots » qui entraînent une baisse des alaires réels pour les plus modestes, la disparition des services publics et de santé dans la ruralité, la baisse du remboursement des soins etc… tout cela s’accumule depuis des années, et les dernières mesures ont été la goutte d’eau qui fait déborder le vase.
Le peuple méprisé.
A ce constat de baisse du niveau de vie, aux inquiétudes pour l’avenir, s’ajoute pour beaucoup le sentiment d’être ignoré, méprisé. L’attitude arrogante et les phrases blessantes de M. Macron ont conduit à ce rejet massif dont il est l’objet, mais au-delà, on voit resurgir sur les ronds-points et dans les manifestations des revendications qui ont trait au fonctionnement de notre système politique.
Les gens n’admettent pas qu’un mouvement qui a recueilli 11 millions de voix aux présidentielles n’ai qu’une poignée de députés. Ils demandent la proportionnelle. Ils réclament aussi le référendum d’initiative populaire afin de pouvoir s’exprimer.
Un convergence
 avec les idées que nous défendons.
Sur ce point comme sur d’autres, ces revendications collent parfaitement avec le programme défendu par Marine le Pen en 2017, et portées depuis toujours par notre mouvement.
Même chose sur les taxes, la défense de la France de oubliés, un des thèmes de notre campagne dès 2012 !
Au conseil régional, nos élus sont intervenus régulièrement au sujet de la TICPE, des cartes grises etc…
Enfin beaucoup de « gilets jaunes » soulèvent aussi la question de l’immigration, car ils ont du mal à comprendre qu’il n’y a pas d’argent pour eux mais qu’en en trouve pour accueillir des flots ininterrompus de « migrants ».
A contrario l’extrême-gauche rame aujourd’hui pour tenter de récupérer le mouvement, alors qu’elle l’avait dénoncé comme « poujadiste » au départ, et que la gauche a toujours soutenu la fiscalité sur les carburants… tout comme les Républicains, puisque c’est Sarközy qui a « inventé » la taxe « Grenelle ».
Quel suites pour le mouvement ?
Il est possible que le mouvement marque une pause, car il est difficile de rester mobilisé durant des semaines, surtout à cette période de l’année. Les violences commises essentiellement pas les habituels « antifa », anarchistes de tout poil et extrême-gauche, les pillages commis par les racailles elles aussi bien identifiées, ont permis au gouvernement de déployer des forces de police considérable et de bloquer l’accès au lieu de rassemblement pour les manifestants pacifiques.
Mais en janvier salariés et retraités vont découvrir les conséquences du prélèvement à la source. Et la moindre remontée des cours du pétrole risque à tout moment de remettre le feu aux poudres.
La sanction des européennes.
Toutefois le prochain acte devrait se jouer aux européennes de mai 2019.
Les derniers sondages confirment la progression des intentions de vote pour la liste du Rassemblement national, avant même qu’elle ne soit annoncée. Elle est donnée désormais à 24% contre 18% à celle soutenue par Macron, le MoDem, une parue de LR et des centristes… et qui ressemble de plus en plus au radeau de la Méduse !
Et selon un sondage paru ce matin dans le Journal du Dimanche, si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, Marine Le Pen obtiendrait 27 à 27,5% des suffrages, contre 25% à Macron.
A nous désormais de transformer l’essai pour véritablement changer de cap, faire en sorte que le peuple soit enfin respecté, écouté et représenté. Pour cela, nous vous invitons à rejoindre le Rassemblement national. Vous pouvez adhérer directement en ligne sur le site du RN. Si vous le faite avant le 31 décembre et que vous payez des impôts, vous aurez droit à une déduction fiscale dès 2019 à hauteur de 66% de votre cotisation.

0 Commentaires

Oui, il y a des élus qui respectent leurs électeurs et défendent l’intérêt général !

Point presse 12-12-18A l’occasion d’un point-presse pour la mi-mandat, Michel Chassier, président du groupe RN Centre-Val de Loire, accompagné de Nadine Boisgerault, élue du Loiret a rendu compte de l’action de nos élus depuis leur élection.
« Il y a 3 ans, 308 432 électeurs de la Région Centre-Val de Loire nous ont fait confiance pour les représenter.
Aujourd’hui plus que jamais les Français manifestent un rejet de la classe politique, exacerbé par le mépris de l’exécutif.
Ils ont l’impression tout à fait justifiée de ne pas être écoutés ni représentés par des élus qui ne comprennent pas leurs difficultés et dont les projets sont à cent lieues de leurs préoccupations. »

La suite sur le site du groupe RN-CVL, une vidéo sera prochainement mise en ligne.
En complément, rappelons que nos élus appartiennent à la société civile : employés, professions indépendantes, artisans, agriculteur, infirmière, cadres, retraités du public et du privé…
Ils doivent parfois concilier les contraintes de leur activité professionnelle avec les exigences de leur mandat, ce qui demande un véritable engagement. Nous sommes loin de ces professionnels de la politique qui ne songent qu’à leur carrière, quitte à se renier et à tromper leurs électeurs.

0 Commentaires

Européennes 2019 : le Rassemblement national largement en tête.

IFOP 12-12-18Alors que Marine Le Pen n’a pas encore lancé la campagne, les sondages qui se succèdent confirme la progression du Rassemblement national.
Donnée à le rentrée au coude à coude avec La REM aux environs de 21 %, la liste d’union autour du RN est donnée désormais à 24%, tandis que la liste La  REM + MoDem + divers (centristes, LR dissidents, eurolâtres de tout poil) chute à 18 %, suivant la popularité de Macron.
Rappelons que si notre liste n’est pas bouclée, c’est que Marine Le Pen travaille à un rassemblement le plus large possible des défenseurs de la nation et des intérêts de la France et des Français.
La liste devrait être annoncée vers la mi-janvier.
En attendant, nous appelons tous nos amis à se mobiliser afin de préparer cette campagne qui débutera dès le mois de janvier.
Pour ceux qui avaient pu douter un instant, il est temps de reprendre le combat !
Adhérez en ligne dès maintenant sur le site internet du Rassemblement national.

0 Commentaires

Démission de Maurice Leroy ou comment éviter une partielle.

Leroy 2La nouvelle courait depuis plusieurs jours : Maurice Leroy, député de la 3ème circonscription de Loir et Cher, troisième vice-président de l’Assemblée nationale, préparait sa démission, pour des raisons qui restent encore floues, mais qui tiennent à des raisons personnelles.
Problème : comment éviter une élection législative partielle, obligatoire dans un tel cas de figure ? (article L.O. 178 du Code électoral)
Et nul ne pouvait prévoir l’issue d’un scrutin dans le contexte actuel.
D’où le stratagème imaginé par l’intéressé.
Dans un premier temps, Philippe Sartori lui cède sa place de vice-président chargé du tourisme au conseil départemental.
Cette fonction dans l’exécutif le met en situation de cumul de mandat et l’oblige à démissionner de l’Assemblée nationale (articles L.O. 137, L.O. 137-1, L.O. 141 du Code électoral).
Dans un second temps, Maurice Leroy cèdera sa place à Philippe Sartori, avant de partir selon nos informations pour Moscou et le tour est joué !
Pascal Brindeau se retrouvera donc député et deviendra simple conseiller municipal de Vendôme puisqu’il devra céder son fauteuil de maire et la présidence de l’intercommunalité des Territoires vendômois.
La première partie du scénario est donc confirmée cet après-midi sur le site de la Nouvelle République.
Nous verrons si la suite se déroule comme prévu… à moins qu’il n’y ait un recours considérant qu’il s’agit d’une manoeuvre pour contourner la loi ?

1 Commentaire

Vos élus au Conseil d’Agglopolys.

DtwUZ8pWoAAPCIaCe soir se tenait le dernier conseil communautaire d’Agglopolys pour 2018.
Quelques ajustements budgétaires de fin d’année ont été adoptés, ainsi que les tarifs pour 2019 pour les bibliothèques de l’Agglo, sans changement.
Pas de changement non plus pour le tarif de séjour dans aires d’accueil pour les gens du voyage, mais Michel Chassier s’est tout de même étonné de la faiblesse des recettes par rapport aux dépenses. A 1,60 € par jour pour un emplacement de deux caravanes, c’est en effet très loin de couvrir les frais.
Mais il semblerait que ce soit difficile de demander davantage…

3 commentaires

A nos lecteurs.

Top blogs 2018-05-01Depuis l’origine, notre blog est administré par une équipe de bénévoles, qui publie des articles sur l’actualité locale.
Mais tous nos rédacteurs ont aussi une activité professionnels, souvent des mandats d’élus et un rôle actif dans la Fédération.
Certaines périodes sont plus chargées que d’autres, c’est le cas du mois de décembre avec la préparation des budgets municipaux et régionaux.
C’est pour cette raison qu’il n’y a pas eu de nouvel article depuis une semaine, veuillez nous en excuser, nous avons beaucoup d’informations à publier, nous allons le faire le plus vite possible.

0 Commentaires

Blois : des orientations budgétaires floues.

CM Blois 26-11-2018Le débat sur les orientations budgétaires a pour but de présenter une perspectives pour les prochaines années.
Comment vont évoluer les recettes, quelles dépenses sont maîtrisables, quels sont les investissements nécessaires pour le quotidien des Blésois, mais aussi pour préparer l’avenir ? (la Nouvelle République du 27/11/2018).
C’est assez difficile d’y répondre cette année, car il est impossible aujourd’hui de savoir comment le gouvernement va compenser la taxe d’habitation.
Même dans l’hypothèse où la Ville conserverait une recette équivalente, les projections en 2024 sont inquiétantes avec une épargne nette négative, et un endettement qui n’est maintenu sous la barre de dix ans qu’en diminuant de moitié les dépenses d’investissement, au point de compromettre l’entretien du patrimoine (voirie, écoles, bâtiments communaux, équipements sportifs).
On ne voit pas bien comme Marc Gricourt pourra faire campagne dans une telle perspective, en répétant encore comme hier soir que son équipe a un projet pour la ville. ( Télécharger l’intervention de Michel Chassier :  CM 26-11-2018 – ROB 2019.)
En lire plus …

1 Commentaire

Gilets jaunes : nouvelles manifestations en Loir et Cher.

safe_imageRassemblement aujourd’hui à Romorantin.
De nombreuses actions ont eu lieu tout au long de la journée en Loir et Cher, la Nouvelle République reconnaît une « forte mobilisation ».

Péage gratuit à Blois, barrages filtrants, action près des centre commerciaux, les initiatives n’ont pas manqué et encore une fois le mouvement fait preuve de sa force et de sa détermination.
Nos amis étaient à nouveau présents sur plusieurs sites, comme simples citoyens selon la consigne, ils peuvent témoigner de la bonne ambiance au sein des manifestations, de l’accueil très largement favorable qu’ils reçoivent, et du calme des manifestants, loin de la caricature de certains médias proches du pouvoir..
Les petites provocations de Castaner n’y feront rien, il faut que Macron et son gouvernement entendent et changent de cap, car le cap est mauvais.
Il faut surtout arrêter de prendre les gens pour des imbéciles, et de dire qu’il faut leur expliquer davantage la transition écologique pour la faire accepter.
Tout le monde a bien compris que ce n’est qu’un prétexte pour nous taxer et restreindre nos libertés.
Mais cette fois-ci ça ne passe plus !
Aujourd’hui, Macron était enfermé dans son bunker de l’Elysée, encerclé de toutes parts. L’image est terrible d’un président arrogant, méprisant, incapable, qui ne sait plus comment faire.

1 Commentaire

Un clandestin multirécidiviste à nouveau condamné à Blois. Mais que faut-il encore en France ?

expulsion délinquants étangersUn ancien combattant rappelle à Macron sa promesse non tenue.
Une fois encore la chronique judiciaire nous apprend qu’un homme de 40 ans, « originaire de la Côte d’Ivoire et en situation irrégulière » était jugé en appel à Orléans (la Nouvelle République du 24/11/2018).

L’individu, une certain Lenace, avait été condamné pour outrages et menaces à l’encontre d’un surveillant de prison à Blois, pour des insultes au personnel des urgences de l’hôpital de Vendôme, ainsi que pour une tentative de fuite lors d’un contrôle alors qu’il conduisait sans permis.
On apprend au passage que le sieur Lenace collectionne déjà 23 mentions à son casier judiciaire !
Cela pose bien sûr plusieurs questions.
D’abord comment se fait-il qu’un étranger en situation irrégulière soit toujours en France après une telle série de condamnations ?
Depuis combien de temps est-il sur notre sol en situation irrégulière ? De quoi vit-il ? Qui a payé les frais d’un appel, alors que de nombreux justiciables français renoncent  parfois à se défendre car ils n’en ont pas les moyens ?
Qui va payer les frais de procédure s’il n’est pas solvable ?
Enfin, suite à cette enième condamnation, va-t-il enfin faire l’objet d’une expulsion du territoire français ?
Macron avait promis il y a un an que tous les « étrangers en situation irrégulière » qui commettent un délit « quel qu’il soit seront expulsés » de France, promettant d’être « intraitable sur ce sujet« .
Encore une promesse non tenue…

4 commentaires

Gilets jaunes : péage gratuit à Blois.

46831118_1931592923810759_7817725542630686720_nNouvelle action des gilets jaunes ce matin à Blois : opération péage gratuit à la sortie de l’A10.
D’autres actions sont prévues un peu partout en Loir et Cher, relayées sur les réseaux sociaux.
Il était difficile pour beaucoup de se déplacer à Paris en raison du coût que cela représente, sans compter que certains redoutent des provocations et des violences de la part les milices d’extrême-gauche protégées par le pouvoir, et qui font régulièrement dégénérer les manifestations syndicales afin de « faire de l’image » et de déconsidérer le mouvement. Et curieusement les auteurs de ces violences sont rarement interpellés et condamnés.
La faiblesse du mouvement des Gilets jaunes c’est peut-être le manque de coordination et l’absence d’une revendication claire, mais sa force réside dans la multiplication d’initiatives que le gouvernement ne parvient pas à contrôler.
Ainsi, malgré l’interdiction injustifiée de Castaner, les Gilets jaunes ont commencé à rassembler sur les Champs Elysées.
Si le mouvement dure, il faudra bien que Macron lâche du lest, autrement que par les promesses de quelques primes. Il faut simplement renoncer à la taxe carbone, à minima annuler la hausse prévue au 1er janvier.
Une autre mesure de bon sens, présentée à l’Assemblée nationale par Marine Le Pen et les députés du Rassemblement national, consisterait à ne pas appliquer la TVA sur les le montant de la TICPE. Il faut savoir en effet que l’on applique une taxe sur au autre taxe.
Cela permettrait de gagner quelques centimes par litre (13 à 14 centimes sur un litre d’essence).
Nous vous tiendrons informés au cours de la journée des opérations en Loir et Cher.

0 Commentaires

Onze voitures brûlées à Saint Sulpice de Pommeray.

Voiture bruléeImage d’illustration.
C’est par quelques lignes que la Nouvelle République (22/11/2018) relate l’incendie de 11 véhicules sur le parking d’un garage à Saint Sulpice de Pommeray, tout près de Blois.
Les sapeurs pompiers sont intervenus dans la nuit de mardi à mercredi vers 23 h 30 pour circonscrire le sinistre.
La gendarmerie enquête, mais  à priori l’incendie semble suspect.

 

3 commentaires

Blois : les « Gilets jaunes » devant la Mairie.

46497973_1930602657243119_3919116477453565952_nLes Gilets multiplient et diversifient leurs actions.
Dans le Loir et Cher, tout se déroule dans le calme, à tel point que la directrice de cabinet du Préfet, Marie-Frédérique Whitley salue « le civisme des manifestants » (la Nouvelle République du 22 novembre).
Voilà qui contredit le message de Macron et Castaner au sujet d’une prétendue « radicalisation ».
Cela ne va peut-être pas favoriser la promotion de cette fonctionnaire trop sincère dans ses propos.
Ce matin alors que plusieurs barrages filtrants sont toujours en place, pour bien faire savoir que le mouvement continuera tant qu’il n’y aura pas une réponse satisfaisante, à minima sur la taxation des carburants, des « Gilets jaunes » s’étaient donné rendez-vous dans la cour de la Mairie (*), pour chanter « la Marseillaise ».

Image de prévisualisation YouTube

Le maire de Blois n’est sans doute pas responsable de la hausse des prix du carburant, mais il est tout de même vice-président de la Région Centre-Val de Loire qui applique le taux maximum sur la part régionale de la TICPE, ce que nos élus ont longtemps été seuls à critiquer.
Cette petite piqûre de rappel n’est donc pas inutile avant le vote du budget de la Région le 20 décembre à Orléans.
Revoir la dernière intervention de Gilles Godefroy le 18/10/2018 a Orléans :

Image de prévisualisation YouTube

(*) Mise à jour à 12 h 00 : ce matin des gilets jaunes se sont réuni devant la préfecture, ensuite une petite marche en direction du centre des impôts, mais ils avaient fermé. Donc une petite pause en chanson devant le centre des impôts. Puis direction la mairie, de nouveau Marseillaise, aucun responsable de la municipalité n’est venu à notre rencontre.
Ensuite redirection la préfecture, mais cette fois-ci le préfet souhaite s’entretenir avec 3 gilets jaunes.
Et cet après-midi un rendez-vous est fixé à 14 heures vers le centre Leclerc.
A signaler le calme des manifestants ainsi que la présence plutôt sereine des forces de l’ordre. 

1 Commentaire

Blois : violente bagarre devant le collège des Provinces.

Collège provinces BloisLa nouvelle n’avait pas filtré jusqu’ici, c’est la Nouvelle République qui publie l’information ce matin (20/11/2018).
Les faits remontent à jeudi dernier. Un groupe de 5 à 7 « jeunes » issus d’un autre établissement est venu attaquer des élèves à la sortie du collège des Provinces.
Trois élèves ont été blessés dont un sérieusement.
L’origine de cette rixe serait à rechercher sur les réseaux sociaux.
La Police enquête pour identifier les agresseurs, mais en attendant ce type de bagarre montre que Blois est à son tour gagné par ce phénomène de règlements de comptes violents à proximité des établissements scolaires.
Mais l’équipe municipale actuelle semble ne pas bien mesurer à quel point la situation est en train de se dégrader.

Mise à jour : un correspondant nous parle d’une vingtaine de personnes avec des couteaux, battes etc… et d’une deuxième bagarre. Mais devant le silence des médias, difficile d’avoir confirmation pour le moment.

1 Commentaire

Macron bloque la France, les gilets jaunes chantent la Marseillaise !

46501355_1929443197359065_5833162450983190528_nBlois : les gilets jaunes chantent la Marseillaise !
Les blocages se sont donc poursuivis aujourd’hui en Loir et Cher comme partout en France. La Nouvelle République parle de 10 rassemblements de gilets jaunes ce lundi dans notre département.

Le plus souvent des barrages filtrants, et dans l’ensemble selon nos amis qui sont présents dans les manifestations, les usagers de la route sont plutôt compréhensifs, beaucoup encouragent le mouvement faute de pouvoir y participer directement.
Les routiers français sont généralement favorables, ils font partie des gens qui travaillent dur et qui ressentent la perte de leur pouvoir d’achat. En plus ils sont payés, car officiellement bloqués contre leur gré, c’est plutôt bien joué.
Nous avons vu aussi des gendarmes qui symboliquement avaient mis le gilet jaune sur le tableau de bord du véhicule de gendarmerie.
Et des commerçants qui apportent à boire, des automobilistes du café et des gâteaux !
Même si cela peut agacer certaines personnes qui ont besoin de se déplacer, le mouvement reste donc populaire en dépit des tentatives du pouvoir pour le salir à partir de quelques incidents ultra-minoritaires, ramenés à plus de 2500 opérations mobilisant des centaines de milliers de personnes.
Les Français doivent bien comprendre que c’est Macron qui bloque la France en refusant d’entendre le message des manifestants.
Et pendant qu’il dénigrait la France et les Français depuis le Bundestag, les gilets jaunes chantaient la Marseillaise près du rond-point de la Patte d’Oie.
Nous continuerons à vous tenir informés sur la suite du mouvement, il se prépare d’ores et déjà une montée sur Paris pour le 24 novembre.
Macron fanfaronnait il y peu « qu’ils viennent me chercher ! » Cette fois les Français l’ont pris au mot. Ils vont le faire.

4 commentaires

Blois : la voie rapide à nouveau bloquée, les routiers s’y mettent.

46485314_1929160030720715_3865234527882313728_nCe matin en direct de la RD 956.
Le mépris affiché hier soir par Edouard II (*) n’aura fait que monter d’un cran la colère des Français.

De nouveaux blocages sont signalés un peu partout ce matin, autoroutes, centre commerciaux, dépôts de carburants.
A Blois, la voie rapide (RD 956) est bloquée ce matin, au niveau de la patte d’Oie par des gilets jaunes, mais aussi désormais par des routiers.
Là encore, en dehors des syndicats de salariés et de transporteurs, un routier avait lancé un appel sur Facebook, vue plus de 2 millions de fois.
Et les appels se relaient sur les réseaux sociaux pour monter à Paris le 24 octobre, place de la Concorde.
Pendant ce temps Macron était en Allemagne, pour encenser la politique de Merkel et dénigrer la France et les Français. Oubiant que les Allemands eux-même ont sévèrement sanctionné leur chancelière.
S’il admire tant l’Allemagne, pourquoi ne va-t-il pas s’y présenter pour succéder à son amie Angela ? Après tout Cohn-Bendit, qui l’admire, s’était bien présenté en France. Et les Français seraient je pense heureux de faire don à nos voisins du petit Emmanuel avec Brigitte ne prime.
Plus sérieusement, le gouvernement n’aura pas le choix. Dans un premier temps, il faut qu’il renonce à la taxation carbone pour faire redescendre le niveau des carburants.
La transition écologique n’est qu’un prétexte, et celle qu’on nous propose est à la fois coûteuse, inefficace et irréaliste. Il serait temps d’écouter sur le sujet l’avis des gens sérieux, nous y reviendrons.

1 Commentaire

Européennes 2019 : le Rassemblement national creuse l’écart.

IFOP 17-11-2019

Le dernier sondage IFOP, réalisé avant la journée du 17 novembre, confirme la progression du Rassemblement national dans les intentions de vote pour les européennes de mai 2019.
Avec 22% (+ 2 points), notre liste arrive nettement en tête, devant le conglomérat LREM-MoDem à 19% (-1), LR à 13% (-1), LFI à 10% (-1).
Trois autres listes pourraient avoir des sièges : EELV à 7%, le PS à 6%, sans changement, DLF également à 6% (-0,5).
Nul doute que la dynamique est en notre faveur, elle pourrait même se renforcer tant les faits nous donnent raison.
Nous le constatons sur le terrain, en particulier hier avec la manifestation des gilets jaunes, mais aussi avec une nette reprise des adhésions depuis quelques semaines, également sur internet où notre site a reçu environ 1400 visites le 17 novembre, tandis que nous sommes toujours aussi actifs sur les réseaux sociaux.
Le système est parvenu à se défendre en mai et juin 2017, mais cette fois-ci, dans une élection à la proportionnelle et sur un seul tour les Français vont pouvoir se faire entendre, n’oubliez pas que chaque voix comptera.
Et nous ne serons pas seuls : en Europe les peuples se réveillent, nos alliés sont déjà aux affaires dans plusieurs pays, où leur cote de popularité ne fait que grandir, car ils tiennent leurs promesse. Promesses faites au peuple bien entendu, et pas aux banques et aux affairistes comme un certain Macron, tenu par ceux qui l’ont fait élire en trompant une fois de plus les Français.
Mais c’était peut-être la fois de trop…

1 Commentaire

Gilets jaunes : grosse mobilisation en Loir et Cher.

46438416_1928157987487586_3707121676316573696_n46468112_10210599971994974_3526467307373068288_n 46422806_2472093252831092_4348652931206086656_n

Difficile de savoir à cette heure encore combien il y a eu de manifestants en Loir et Cher, certains parlent de 2500 (*).
Les actions allaient du blocage à certains moments de la journée sur l’axe nord-sud de Blois aux barrages filtrants ou au simples manifestations statiques comme au rond-point de Chouzy sur Cisse.
A Romorantin il y avait même des tracteurs venus se joindre aux manifestants.
Nos amis étaient présents à Blois, Mer, Noyers-Saint-Aignan, Onzain, Chouzy, Romorantin, Vendôme…
Partout un très bon accueil, y compris pour nos élus présents, qui sont reconnus comme les seuls ayant un discours cohérent sur la taxation des carburants, contrairement à Mélenchon qui, lors de la présidentielle, se voulait champion de l’écologie, ou encore les Républicains, à l’origine de la taxe « Grenelle » sous Sarközy…

Mise à jour du 19/11 : le chiffre communiqué par la Préfecture est de 3 600 participants.

2 commentaires

Conseil régional : le Rassemblement national seul à s’opposer à des subventions injustifiées.

Inondations AudeLa Région préfère aider les prostituées de Sikasso, au Mali, que les sinistrés de l’Aude.
Les élus du groupe Rassemblement National au conseil régional Centre-Val de Loire continuent de réaffirmer leur voix et à s’opposer aux dépenses superflues décidées par la majorité socialiste du Président Bonneau pour cette dernière commission de l’année avant le vote du budget 2019 en décembre.

Nos élus se sont ainsi prononcés contre des projets de coopération décentralisée et contre le déplacement à Bruxelles de l’exécutif afin de présenter la position de la Région sur la réforme de la Politique Agricole Commune, une prérogative qui relève de l’Etat. Comment pourrait-on imaginer que chaque région essaie de se défendre seule contre Bruxelles ? Le groupe UDC de Guillaume Peltier a voté pour.
Notre groupe a fermement refusé une aide humanitaire « urgente » de 12000€ attribuée à Sida Solidarité Afrique en faveur des détenus et des prostituées de la région de Sikasso, contestant le caractère d’urgence, alors que dans le même temps aucune aide d’urgence n’a été décidée pour les sinistrés des inondations de l’Aude ! Le groupe de Guillaume Peltier n’a rien trouvé à redire.
Le Président du Groupe Michel Chassier est également intervenu pour déplorer l’approbation de projets financés quasi-exclusivement à 100% par des subventions publiques, à effet rétroactif,  en critiquant l’usage de l’écriture inclusive. Le groupe de Guillaume Peltier n’a rien trouvé à redire.
Mais également pour refuser que la Région subventionne le fonctionnement d’organisations syndicales qu’elles soient salariales ou patronales. C’est le seul point sur lequel nous avons été suivis par le groupe UDC.
Enfin, nos élus s’élèvent contre toute promotion du communautarisme de quartier ou tout soutien à des associations non gouvernementales qui agissent au profit des clandestins, en refusant une subvention au profit de l’association « Convergence à la Source ». Le groupe de Guillaume Peltier n’a rien trouvé à redire.
En résumé, le groupe Rassemblement national est bien le seul à s’opposer aux dérives de l’exécutif socialo-écologiste.
il faudra le rappeler le moment venu.

2 commentaires

Gilets jaunes : c’est parti en Loir et Cher !

46452391_1928044064165645_713280573354803200_nCe matin au rond point de la patte d’Oie : pas de slogans partisans ni de drapeaux rouges, un seul drapeau bleu-blanc-rouge !
Malgré les menaces de Macron et Castaner, le mouvement a démarré très fort partout en France ce matin.

Les forces de l’ordre ont essayé en vain d’empêcher le blocage du périphérique parisien, mais elles ont vite été débordées : on ne peut rien contre une marée populaire.
A Blois dès le petit jour l’action était lancée, après un rassemblement sur le parking du Leclerc, les barrages filtrants étaient mis en place au rond point de Cap’ciné et à la patte d’Oie de Saint Gervais.
Nos amis étaient déjà présents, ils le seront tout au long de la journée à Blois, Mer, Noyers-Saint-Aignan, Onzain, Chouzy, Romorantin, Vendôme…
Nous vous tiendrons informés tout au long de la journée.

Attaques contre le diesel : emplois menacés.

Ibiden CourtenayLe président (PS) de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, s’insurge contre la fermeture annoncée de l’entreprise Ibiden qui fabrique des filtres à particules pour le diesel à Courtenay dans le Loiret.
C’est pourtant bien le même président Bonneau, dont la majorité est l’otage des écologistes, qui relaie toutes les attaques contre le diesel.
Certes la fermeture annoncée du site de Courtenay est liée au choix de la direction japonaise de réaliser la fabrication des nouveaux filtres à haute porosité à son site hongrois, mais c’est aussi la conséquence de la volonté gouvernementale de combattre le diesel, réputé plus polluant que l’essence, ce qui reste à démontrer, sans parler de l’électrique dont le bilan écologique se révèle désastreux. Le site blésois de Delphi, spécialisé dans l’injection diesel, pourrait bien être menacé dans un proche avenir.
Confronté aux conséquences de ses propres choix idéologiques, François Bonneau s’affole. Il demande qu’Ibiden rembourse la subvention de 68 000 euros qui lui avait été accordée en 2014 en échange d’un maintien des emplois sur 5 ans. Ce ne serait que justice, mais hélas, cela ne ramènera pas les emplois. Une raison supplémentaire pour manifester ce samedi avec les gilets jaunes !  

2 commentaires

4 millions de pages lues sur notre blog !

visiteurs 2018-10-25Encore un cap symbolique : celui des 4 millions de pages lues sur notre blog a été franchi cette nuit.
Et nous avons dépassé les 2,8 millions de visites.
Tout cela en dépit d’un fléchissement de fréquentation en raison de la mise en place du nouveau site, mais ce dernier n’est pas encore complètement opérationnel.
En raison de la richesse du contenu et de sa facilité d’utilisation, nous avons donc souhaité maintenir le blog, même si moins d’articles ont été publiés cet été.
Tous réseaux confondus, nous occupons toujours, et de loin, la 1ère place en Loir et Cher sur Internet.
C’est aussi grâce à vous. Merci pour votre confiance, et merci de continuer à partager largement nos publications.

Journée du 17 novembre : le pouvoir s’énerve, c’est bon signe !

carte 17-11Notre Présidente Marine Le Pen, a réaffirmé ce matin sur France Inter la position de notre mouvement concernant les manifestations du 17 novembre 2018 : « Je respecte le caractère apolitique des manifestations du 17 novembre, qui visent à réunir TOUS les Français opposés à cette politique, quel que soit leur bord. Nos militants, cadres et élus y participeront, mais nous ne tracterons pas ce jour. »
Ce communiqué est un démenti formel aux accusations de récupération ou de manipulation lancées par le gouvernement afin de diviser le mouvement. Les Français ne seront pas dupes.
Il s’agit d’un mouvement citoyen que le Rassemblement National soutient et auquel nos élus, cadres, adhérents et sympathisants doivent s’associer en tant que citoyens, sans signe distinctif,  à l’exception des élus qui souhaitent participer aux rassemblements avec leur écharpe.
Afin de ne pas entretenir de confusion, aucune action militante (tractage, banderole etc) ne doit être organisée ce samedi 17 novembre.
De même, les représentants du RN ne s’associeront à aucun blocage ou aucune action sortant du cadre légal ou pouvant attenter à la sécurité des personnes.
Pour toutes les personnes intéressées, il convient de retrouver les consignes des organisateurs sur les réseaux sociaux (Blocage national 41 Blois sur Facebook) ou dans la presse.
En attendant, le pouvoir s’énerve et menace. Pas sûr que ce soit a bonne réaction.

4 commentaires

L’UE voudrait interdire la bouillie bordelaise !

Bouillie_bordelaise-1903La fameuse « bouillie bordelaise », à base de cuivre et de chaux, est utilisée depuis la fin du XIXème siècle, d’abord en viticulture, mais aussi pour le maraîchage et l’arboriculture.
Pour les viticulteurs labellisés « bio », c’est le seul produit phytosanitaire autorisé pour lutter contre le mildiou.
Or la Commission européenne – qui faut-il le rappeler n’est élue par personne – voudrait l’interdire.
Et l’autorisation actuelle prend fin en janvier 2019. Ensuite, il n’y a toujours pas de réponse définitive : l’autorisation pourrait être prolongée en diminuant les doses à l’hectare, ou bien abrogée purement et simplement.
Pour les vignerons bio mais pas seulement, ce serait une catastrophe.
Le Président de la commission bio des vignerons indépendants, Michel Gendrier, s’en inquiète dans la Nouvelle République du 12/11/2018.
Philippe Loiseau avait posé une question écrite en juin dernier (2018 06 QE PL Cuivre). La réponse apportée par la Commission n’est en rien rassurante, et laisse les intéressés dans l’incertitude à deux mois de l’échéance.
Nos élus font tout pour défendre la viticulture française, déjà menacée par des réglementations qui favorisent nos concurrents.
Une fois encore, il faudra que nous soyons en mesure de peser davantage sur les décisions, et surtout de remettre en cause le fonctionnement et les pouvoirs exorbitants de la Commission… d’où l’importance des européennes de mai 2019.

Blois : voiture brûlée allée des Platanes.

rue des PeupliersUn quartier calme en apparence (ici rue des Peupliers) mais victime de la délinquance.
Une voiture a été incendiée dans la nuit de samedi à dimanche allée des Platanes à Blois, dans le quartier des Allées.

C’est un secteur où les habitants sont régulièrement victimes de ces actes de délinquance.
On ne dira jamais assez le préjudice que représente ces incendies de voitures pour des propriétaires souvent modestes qui en ont besoin pour leurs déplacements quotidiens, et qui souvent n’ont pas les moyens d’en acheter une autre immédiatement.

11 novembre à Blois : un hommage et quelques couacs.

45631622_1900983710019864_5961603297646215168_n45883881_1900983350019900_5689681066936238080_n

Les élus du Rassemblement national ont brièvement quitté la cérémonie pendant la « chanson de Craonne ».
A l’occasion du Centenaire, les cérémonies du 11 novembre à Blois ont pris une ampleur particulière, mais il faut le dire avec quelques couacs.
Tout d’abord l’idée de scinder la cérémonie en deux parties, la 1ère à 9 heures devant le monument aux Morts, mais sans l’Armée, la seconde à 11 heures 20 dans les jardins de l’Evêché pour la prise d’armes traditionnelle où cette fois, à côté du détachement du DA 273, il y avait l’équipage du sous-marin nucléaire lanceur d’engins le Terrible ainsi qu’un important détachement de la Gendarmerie nationale. L’ampleur du dispositif ne pouvait pas prendre place entre la Préfecture et le monument aux Morts, puisque comme chaque année à cette époque la place de la République est occupée par les barnums de BD Boum. L’inconvénient c’est que la cérémonie était coupée en deux. De plus entre les deux parties venaient s’intercaler, au même moment une cérémonie ‘interconfessionnelle » à la Cathédrale et une cérémonie civile à la mairie, obligeant le cortège à se scinder en deux place Saint Louis, ce qui n’est pas une symbolique très heureuse.
Sur le fond nous avons eu droit au discours de M. Macron, lu par le Préfet de Loir et Cher. Un discours qui glisse de l’hommage à un  plaidoyer pour l’Europe et pour la paix, sans tirer le leçon de l’après-guerre, sans oublier quelques attaques contre les défenseurs de la Nation. Comme un parfum de pré-campagne des européennes. Ensuite, les élèves d’une classe de 3ème du Collège Bégon ont interprété la « chanson de Craonne ». Cette chanson politiquement engagée (à l’extrême-gauche) fustige « Les gros », « ceux qu’ont le pognon » et « les biens de ces messieurs là », et incite  à la mutinerie (« c’est fini, nous, les troufions, on va se mettre en grève »).
En lire plus …

2 commentaires
12345...248

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...