Archive | Loir et Cher Flux RSS de cette section

#Marine2017 : Marine Le Pen à la Bazoche-Gouet le 3 avril

TWITTER_INVIT_REU_PUBLIQUE_03_04La campagne s’accélère et Marine Le Pen est toujours devant malgré des sondages qui la sous-estiment !
Elle multiplie ses déplacements de campagne, hier à la Rochelle, jeudi à la Trinité sur Mer, dimanche à Bordeaux.
Elle sera lundi 3 avril pour un deuxième meeting en Région centre-Val de Loire après Châteauroux le 11 mars dernier, cette fois à la Bazoche-Gouet en Eure et Loire, à la limite du Loir et Cher, de la Sarthe et de l’Orne toute proche, dans ce territoire combien symbolique de la ruralité qu’est le Perche.
Des co-voiturages sont organisés au départ de Blois, Mer et Vendôme, renseignements : fn41@frontnational.com

0 Commentaires

ZUP de Blois : des paroles qui jettent de l’huile sur le feu.

ZUP Blois 11-03-2014Violences, trafics : quel rapport avec le dialogue inter-religieux ? Réponse : pour désigner un coupable idéal, le Français moyen.

La Nouvelle République consacre aujourd’hui (28 mars 2017) une demi-page, sur 4 colonnes, à une rencontre « autour de la violence » organisée par le groupe Chrétiens et musulmans. On ne devine que 6 personnes sur la photo, mais on n’imagine que les participants n’étaient pas très nombreux.
A titre de comparaison, bien qu’il s’agisse d’un autre sujet, pour la rencontre-débat sur la santé organisée par le FN41 en présence du Dr Joëlle Mélin, le Nouvelle République nous avait répondu « nous allons annoncer le débat en présence de Joëlle Mélin mais nous ne le couvrirons pas. » Moyennant quoi nous avons eu droit à 8 petites lignes dans l’agenda.
L’histoire de la ZUP revisitée.
le premier témoignage, d’une certaine Madeleine, commence ainsi : « J‘avais 17 ans quand la ZUP de Blois a été construite. Dès que le premier trou a été creusé, les gens ont commencé à dire qu’il y aurait plein de pieds-noirs et d’Arabes, que la vie serait impossible pour les Français. »
Mémoire défaillante ou bien manipulée ?
C’est d’abord l’exode rural et l’implantation d’usines décentralisées de la région parisienne (le fameux slogan lancé par Pierre Sudreau alors Préfet de Loir et Cher invitant les industriels à « s’intaller dans la chlorophylle »), mais aussi le manque criant de logements suite au « baby-boom » de la fin de la guerre, qui ont conduit à la création d’une « zone à urbaniser en priorité » (ZUP) en 1959.
Ces logements étaient attendus par de nombreuses familles blésoises vivant dans ce qu’on qualifierait aujourd’hui de « logements indignes » dans le vieux Blois, en Vienne, sans parler de la « cité » des Allées, baraquements d’urgence construits après la guerre, mais toujours occupés au début des années 60.
Par conséquent il est faux de de prétendre que les Blésois se seraient alarmés à l’époque de l’arrivée des Pieds-Noirs (je remets la majuscule « oubliée ») et des Arabes, qui n’était pas du tout à l’ordre du jour.
En lire plus …

0 Commentaires

Blois : malaise au collège Rabelais.

Collège RabelaisL’omerta est une règle bien connue dans l’Education nationale.
Lorsqu’il y a des problèmes dans certains établissements, y compris des problèmes graves, les responsables préfèrent ne pas l’ébruiter, afin de ne pas nuire davantage à la réputation de l’établissement.
Surtout quand il s’agit d’un collège emblématique de la ZUP de Blois, situé au coeur de la zone de rénovation urbaine, et présenté comme un collège de la réussite, avec son association « Zup de Co ». 
Mais il arrive parfois un moment où la coupe déborde. C’est ce qui s’est produit la semaine dernière au collège Rabelais à Blois, où les enseignants se sont mis en grève à l’appel de plusieurs syndicats, suivi à pratiquement 100%, pour dénoncer les violences et les incivilités, et une situation devenue intolérable.
Ce que rapporte la Nouvelle République du 24 mars :  »Leur quotidien, ce sont des insultes et des grossièretés échangées entre élèves auxquelles ils n’échappent pas eux non plus. Mais aussi des actes de violence, des agressions (plusieurs ayant nécessité l’intervention des pompiers) et même des introductions d’objets dangereux. « Le dernier en date, c’est un élève qui a sorti un couteau en plein cours. Cela lui a valu une journée d’exclusion.»
En lire plus …

1 Commentaire

Rappel : Marion Maréchal Le Pen à Saint Jean le Blanc le 28 mars

affiche marionMarion Maréchal le Pen à Saint Jean le Blanc le 28 mars à 20 heures.
En raison de la capacité de la salle, le FN45 vous demande de s’inscrire en ligne sur le site de la Fédération.
Seules les personnes inscrites sont assurées de pouvoir entrer, les autres seulement en fonction des places disponibles.
Un co-voiturage est organisé au départ de à Blois à 17 h 30. Pour plus d’information contactez le FN41 : fn41@frontnational.com

0 Commentaires

Blois : mystification et désinformation autour du « Djihad »

Djihad EIJeudi dernier 150 élèves du lycée Augustin-Thierry ont assisté à la représentations de la pièce du « Belge » Ismaël Saïdi, Djihad.
Une pièce destinée selon son auteur à lutter contre la radicalisation des jeunes tentés de partir en Syrie (la Nouvelle République du 27/03/2017).
Un succès selon les médias, mais dans les faits la pièce est surtout jouée devant des scolaires. AUx frais de qui ? Ce n’est pas précisé dans l’article.
Pour délivrer un message pour le moins ambigu et avant tout expliquer que le Djihad n’est pas l’Islam. Tout le monde y reconnaîtra le « Padamalgam ».
La vérité c’est que si les départs vers la Syrie ont diminué, c’est en raison des revers subis par l’EI et les autres groupes salafistes liés à la nébuleuse Al Quaïda-Al Nosra, en dépit du soutien de certains Etats du Golfe, avec l’aide plus ou moins discrète de « services » occidentaux.
Mais en même temps, on a pu constater avec l’échec cuisant du Centre de Pontourny que les « jeunes » concernés n’étaient pas du tout intéressés par un stage de « déradicalisation ».
Cette pièce ne touche donc pas le bon public et ne vise pas la bonne cible.
En lire plus …

1 Commentaire

#Marine2017 : Joëlle Mélin à La Chaussée Saint Victor.

17498647_1250616838389891_4124687627275025907_nJoëlle MÉLIN, députée ENL au Parlement européen, membre de la Commission de l’emploi et des affaires sociales, docteur en médecine, membre du conseil stratégique de Marine Le Pen, était aujourd’hui en Loir et Cher pour tenir une rencontre-débat à la Chaussée Saint Victor.
La santé est enjeu majeur pour nos compatriotes confrontés à la difficulté d’accès aux soins, aux problèmes de prise en charge insuffisante (dentaire, optique), à la désertification médicale en milieu rural, à la question du vieillissement de la population.
On pouvait compter dans le public plusieurs professionnels de sante mais aussi des citoyens qui sont tous intéressés par les différents volets de la politique sociale (santé, retraite, dépendance, enfance, handicap).
Dans un exposé très clair Joëlle Mélin est parvenue à brosser un tableau général de la situation, insistant sur les points clefs.
Il ressort bien évidemment qu’il ne faut pas compter sur nos adversaires pour apporter des solutions, puisqu’ils ont tous une part de responsabilité et proposent pour beaucoup des solutions qui ne feraient qu’aggraver la situation.
Le Dr Joëlle Mélin a ensuite longuement répondu aux questions des auditeurs.
Dommage que la presse locale n’ait pas souhaité couvrir cette événement de campagne.

0 Commentaires

#Marine2017 : rencontre sur la santé avec Joëlle Mélin samedi 25 mars

Affichette A4 JM 25-03Joëlle MÉLIN, députée ENL au Parlement européen, membre de la Commission de l’emploi et des affaires sociales, docteur en médecine, membre du conseil stratégique de Marine Le Pen, sera en Loir et Cher pour tenir une rencontre-débat à la Chaussée Saint Victor le samedi 25 mars à 14 heures.
La santé est enjeu majeur pour nos compatriotes confrontés à la difficulté d’accès aux soins, aux problèmes de prise en charge insuffisante (dentaire, optique), à la désertification médicale en milieu rural, à la question du vieillissement de la population.
Aujourd’hui les personnels soignants souffrent également des contraintes budgétaires qui rendent plus difficile que jamais l’exercice de leur profession et pénalise les malades.
9 engagements de Marine le Pen concernent la santé des Français (engagements 65 à 73) : garantie de prise en charge, accès aux soins, médecine de proximité, contrôle du prix des médicaments, création d’un risque dépendance pour les personnes âgées etc…
Venez en parlez avec Joëlle Mélin, docteur en médicine, spécialiste en gériâtrie, diplômée en médecine du sport, diplôme de spécialité de rééducation et réadaptation fonctionnelle, expert judiciaire médical.
Avec Marine Le Pen, faisons de la santé un enjeu majeur de la campagne présidentielle.

0 Commentaires

Un fourgon incendié à Dhuizon, une grange à Saint Gervais.

camionettes Régie de QuartierImage d’archives : fourgon incendié à Blois.
C’est ce que M. Hamon appellerait avec mépris des « faits divers », mais dont la répétition traduit un climat d’insécurité généralisé.

Un fourgon en feu vers 5 heures du matin à Dhuizon, une grange incendiée pour la deuxième fois à Saint Gervais la Forêt mercredi après-midi en plein jour.
Qu’on le veuille ou non, ce sont des faits qui inquiètent. 

2 commentaires

#Marine 2017 : affichage dans le Monestois

Monnestois-22-03Hier et aujourd’hui, nos militants étaient à l’action sur le Monestois pour accueillir dignement le candidat filloniste, qui fait surtout campagne pour les législatives.
Il faut dire que les équipe LR ne respectent guère l’affichage de leurs concurrents. Pas sûr qu’ils soient gagnants à ce petit jeu !

0 Commentaires

#Marine2017 : la santé en questions.

débat santé 22-03_2débat santé 22-03_1

Dans le cadre de l’élection présidentielle, la Mutualité française Centre-Val de Loire et le Club de la presse Centre-Val de Loire organisaient un débat public ce matin à Blois.
Les représentants de quatre candidats avaient répondu présent : le député Denys Robiliard pour Benoît Hamon, le député Jean-Pierre Door pour François Fillon, l’ancien parlementaire et maire de Bourges, ancien ministre Serge Lepeltier pour Emmanuel Macron (*) et enfin Michel Chassier, président du groupe FN au conseil régional Centre-Val de Loire pour Marine Le Pen.
Devant les représentants de la mutualité, des différentes professions médicales mais aussi de simples citoyens usagers de la santé, les représentants des candidats ont été interrogés sur leurs programmes respectifs.
Si les mesures proposées par Marine Le Pen n’ont pas été critiquées, la première question posée à Michel Chassier a porté sur leur financement.
Réponse évidente : cette question dépasse le seul budget de la la Sécurité sociale, mais les économies réalisées sur les intérêts d’emprunt par un retour au financement de l’emprunt par la Banque de France, sans intérêts, ainsi que la renégociation avec l’Union européenne qui nous coûte 9 milliards d’euros par an permettront de mieux financer le système de santé. Signalons au passage que les intérêts sur la dette sociale représente à eux seuls 6 à 7 milliard d’euros par an.
Interrogé sur la prévention, le représentant de Marine Le Pen a rappelé que c’était un point important des propositions de notre candidate, incluant la sécurité alimentaire et les question environnementales , comme l’usage abusif de certains pesticides. Michel Chassier a souligné au passage la contradiction entre la prévention et les propositions de certains candidats sur la légalisation du cannabis.
Interrogé plus tard par un autre participant, il a insisté sur le rôle de la prévention à l’école, et le rôle des tous les auxiliaires de santé, particulièrement les infirmiers et infirmières qui souffrent aujourd’hui de conditions de travail de plus en plus difficiles, en raison d’une tarification à l’acte dans les hôpitaux qui entraîne un véritable chronométrage, incompatible parfois avec une prise en charge digne du partient.
Enfin sur les « déserts médicaux », Michel Chassier a rappelé la question du numérus clausus, mais aussi les politiques qui aboutissent au phénomène de métropolisation qui ne touche pas que les professions médicales, mais tout le tissu des services de proximité. Nos principaux concurrents ne semblent pas enclins à inverser cette politique.
L’élu FN a rappelé également que le groupe,FN avait été le seul à contester la Plan régional de l’ARS que la majorité de gauche s’apprêtait à approuver en 2012 avec le soutien de la droite et du centre.
L’intervention décisive de Michel Chassier avait obligé la majorité à modifier sa position et à donner un avis défavorable. Mais ce n’était qu’un avis…
Sans être un spécialiste de la question, le représentant de Marine Le Pen a permis à notre candidate de voir ses propositions défendues dans le débat. C’était encore une première !

(*) on notera une fois de plus que le représentant de « en marche » était un vieux routier de la politique (ancien conseiller général, 2 fois conseiller régional, 2 fois maire, député puis sénateur, ministre… 38 ans de vie politique sans interruption. Pas vraiment le symbole du renouvellement !

1 Commentaire

#Marine2017 : journal de campagne en Loir et Cher.

Vendômois 20-03Beauce 21-03

Après un week-end bien rempli, les actions se poursuivent en début de semaine.
Quelques photos de la Beauce et du Vendômois pour illustrer la campagne, mais d’autres secteurs ne sont pas en reste.
Envoyez-nous vos photos !
Marine sur TF1 c’est bien, mais il faut également qu’elle soit sur les murs de tous les villages de France !

0 Commentaires

Légalisation du cannabis : démagogique et irresponsable.

résine cannabisLe cannabis : une nocivité avérée, un danger majeur pour la santé des jeunes.
La Nouvelle République a choisi d’ouvrir le débat présidentiel par une question… sur le cannabis !

Dans son édition du 21 mars, elle consacre deux pages entière au sujet, donnant largement la parole aux partisans de la légalisation ou de la dépénalisation.
Or, comme le rappelle Michel Chassier, résumant la position de Marine Le Pen, toutes les études sur les effets du cannabis, particulièrement pour les consommateurs les plus jeunes, vont dans le même sens et sont alarmantes. Les effets nocifs pour le cerveau, parfois irréversibles, sont incontestables.
L’argument qui consiste à dire qu’il faudrait légaliser parce qu’il y a plusieurs millions de consommateurs est stupide. Il y a aussi plusieurs millions de vols et de cambriolages chaque année, faut-il pour autant légaliser le vol ?
Réponse de Michel Chassier dans la Nouvelle République du 21/03 :
«  Michel Chassier, secrétaire 41 FN, pour Marine Le Pen : « Toutes les études confirment le lien entre consommation de cannabis, accoutumance aux drogues dures et apparition de troubles psychotiques. L’augmentation régulière du taux de THC en fait désormais une drogue dure qui provoque des ravages, particulièrement chez les adolescents. La dépénalisation serait une folie, une promesse démagogique et irresponsable. Les gouvernants qui se sont succédé depuis 30 ans n’ont pas pris la mesure du phénomène et n’ont pas su endiguer l’augmentation du nombre de consommateurs, laissant se développer une économie parallèle parfois considérée comme une soupape de sûreté pour éviter l’embrasement des quartiers dits sensibles. Marine Le Pen préconise la tolérance zéro pour les marchands de mort. »

4 commentaires

#Marine2017 : débat sur la santé à Vinomania

Dicours MLP collectif santéMarine Le Pen devant le collectif santé en décembre 2016.
Dans le cadre de l’élection présidentielle, la Mutualité française Centre-Val de Loire et le Club de la presse Centre-Val de Loire organisent un débat public mercredi 22 mars, à 10 h.

Des représentants locaux de candidats ainsi qu’un panel d’acteurs de santé, institutionnels, associatifs et professionnels participeront aux échanges. Marine le Pen sera représentée par Michel Chassier, Conseiller régional de Loir et Cher et candidat aux législatives dans la 1ère circonscription.
Ouvert à tous. Restaurant Vinomania, 12, rue du Poids-du-Roi, à Blois.
Nous en profitons pour rappeler la rencontre-débat organisée samedi 25 mars à 14 h 00 à la Chaussée Saint Victor avec Joëlle Mélin.
Retrouvez également le discours de marine le Pen devant le collectif santé le 9 décembre 2016 :

Image de prévisualisation YouTube

0 Commentaires

Place Lorjou : le trafic de drogue n’est pas près de s’arrêter.

Dia Place LorjouUn supermarché a fermé Place Lorjou. Pas celui de la drogue !
L’arrestation avait été annoncée la semaine dernière. Suite à l’appel d’un « informateur » les policiers blésois étaient intervenus place Lorjou pour interpeller deux individus pris en flagrant délit avec un stock de 2,3 Kg de cannabis dans une voiture.

En réalité, un seul avait pu être appréhendé sur place, le second étant parvenu à s’enfuir grâce à un « attroupement » d’individus menaçants ayant empêché cette dexuième interpellation (la Nouvelle République du 20/03/2017).
Ce qui en dit long au passage sur la situation place Lorjou, ou une patrouille de Police est obligée de renoncer à faire son travail sous la pression des voyous. Mais les ordres sont sans doute, comme d’habitude, d’éviter l’affrontement.
Les policiers ont pu cependant le « cueillir » un peu plus tard.
Les deux individus, dont nous ne saurons évidemment pas les noms, on comprend pourquoi, ont été présentés au tribunal ce vendredi en comparution immédiate.
La loi du silence qui règne dans ce genre d’affaire n’a pas permis d’aller plus loin dans l’enquête au sujet de la provenance de la drogue, les avocates de la défense sont parvenues à obtenir une peine inférieure aux réquisitions, avec dans les deux cas une réduction de la détention ferme (6 mois et 4 mois).
Les policiers blésois risquent donc de retrouver bientôt ces « petits commerçants » à l’oeuvre du côté de la Place Lorjou.
Il faudra bien un jour s’attaquer frontalement à ce fléau. Cela fait partie du programme de Marine le Pen.

3 commentaires

#Marine2017 : élus et militants présents sur le terrain !

Campagne 2C Sologne Mer 19-03-2017

Encore un week-end de campagne particulièrement actif pour nos élus et nos militants : présence sur les marchés, cérémonies officielles, action devant l’hôpital de Blois, accueil de François Hollande à Chambord avec un concert de casseroles, et bien sûr les actions habituelles d’affichage, distribution de tracts, porte-à-porte.
Sur la marché de Blois, nous n’avons pas croisé d’adversaires qui se font plutôt discrets
On sent parfois que nos concitoyens sont écoeurés du climat délétère entretenu par l’Elysée dans cette campagne, et n’ont pas envie d’entendre parler de politique… sauf quand ils voient que c’est Marine !
19-03-2C_1Alors on voit les visages fermés se détendre et naître un sourire approbateur.
Bien que nous soyons en désaccord sur le choix du 19 mars, certains élus se sont rendus aux cérémonies, ainsi que des anciens combattants voulant retrouver leurs camarades. L’occasion pour eux de constater à quel point les déclarations de Macron qualifiant l’oeuvre française outre-mer de « crime contre l’humanité » a profondément choqué le milieu combattant.

Enfin le concert de casseroles à Chambord a permis de remettre les choses en place, de dénoncer Hollande et les casseroles de son quinquennat, tout en dénonçant l’imposture Macron, l’enfant caché de François Hollande et Nadine de Rothschild !
Et nous avons bien l’intention de récidiver !

0 Commentaires

Pourquoi les casseroles macronistes ne sonnent pas ?

Concert de casseroles 19-03-2017

Aujourd’hui  Dimanche 19 Mars, une quinzaine de militants du Front National étaient présents devant l’entrée de Chambord. Dans un concert de casseroles, ils ont tenu à accueillir comme il se doit François Hollande, qui inaugurait les jardins à la française du château de Chambord.

Histoire de rappeler que les affaires du gouvernement socialiste semblent enterrées : Cahuzac, Thevenoud, Andrieux …   Et du coup, personne ne semble vouloir parler des casseroles du candidat putatif de Hollande, Emmanuel Macron. Nous étions donc là pour le rappeler.

Une prise de parole a clôturé la manifestation ainsi qu’une interview par France 3 Région Centre qui a couvert l’événement.

Notons au passage, qu’une fois notre manifestation terminée, le matériel rangé dans les voitures, « des ordres » venus d’en haut nous a interdit l’entrée dans le parc : serions-nous des citoyens de seconde zone ?

Le lien vers l’album photo de la manifestation sur facebook

Le lien vers le reportage TV de France 3 Région Centre

Le lien vers la vidéo complète de la prise de parole

Merci à tous les militants, adhérents, sympathisants qui étaient présent et qui ont répondu à l’appel un Dimanche.

Laurent Bras, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41

2 commentaires

#Marine2017 : les militants sur le marché de Blois et à l’Hôpital.

marché Blois 18-03En prévision de la réunion avec Joëlle Mélin samedi prochain sur le thème de la santé, un millier de tracts ont été distribués, ce matin sur le marché de Blois et cet après-midi devant l’Hôpital.
L’occasion de rappeler les propositions de Marine Le Pen en matière de santé, un sujet qui préoccupe particulièrement les Français. 

Hôpital Blois

1 Commentaire

Marion Maréchal-Le Pen à Saint Jean le Blanc le 28 mars.

affiche marionDans le cadre de la campagne présidentielle, Marion Maréchal-le Pen sera mardi 28 mars à Saint Jean le Blanc près d’Orléans pour une grande réunion publique.
Voir toutes les informations sur le site du FN45.
Pour les demandes de co-voiturage, contactez-nous : fn41@frontnational.com

1 Commentaire

#Marine 2017 : rencontre-débat avec Joëlle Mélin le 25 mars

page01Joëlle MÉLIN, députée ENL au Parlement européen, membre de la Commission de l’emploi et des affaires sociales, docteur en médecine, membre du conseil stratégique de Marine Le Pen, sera en Loir et Cher pour tenir une rencontre-débat à la Chaussée Saint Victor le samedi 25 mars à 14 heures.
La santé est enjeu majeur pour nos compatriotes confrontés à la difficulté d’accès aux soins, aux problèmes de prise en charge insuffisante (dentaire, optique), à la désertification médicale en milieu rural, à la question du vieillissement de la population.
Aujourd’hui les personnels soignants souffrent également des contraintes budgétaires qui rendent plus difficile que jamais l’exercice de leur profession et pénalise les malades.
9 engagements de Marine le Pen concernent la santé des Français (engagements 65 à 73) : garantie de prise en charge, accès aux soins, médecine de proximité, contrôle du prix des médicaments, création d’un risque dépendance pour les personnes âgées etc…
Venez en parlez avec Joëlle Mélin, docteur en médicine, spécialiste en gériâtrie, diplômée en médecine du sport, diplôme de spécialité de rééducation et réadaptation fonctionnelle, expert judiciaire médical.
Avec Marine Le Pen, faisons de la santé un enjeu majeur de la campagne présidentielle.

0 Commentaires

#Marine2017 : la campagne s’intensifie dans tout le département.

Vallée du Cher 15-03Vallée du Cher
Nouvelle journées de campagne ce mercredi en Loir et Cher : affichage, distribution des documents de campagne, porte à porte. Plusieurs dizaines de communes ont été couvertes hier par nos militants dans tout le département.

Nous ne pouvons pas citer toutes les actions, d’ailleurs certains compte-rendus nous parviennent souvent plus tard, mais nos équipes ont été particulièrement présentes dans la vallée du Cher, la Sologne, la Beauce, le Perche et le Blaisois.

Affichage en Beauce3ème circo 15-03_1

Nos militants quand ils opèrent de jour sont toujours aussi bien accueillis, nous sentons une véritable attente, un rejet des sortants auxquels Macron est désormais clairement associé, tant il est évident que son imposture ne pouvait pas durer.

Blois 15-03_2

Dans les quartiers bien connus du nord de Blois, nous militants ont eu droit à quelques « allah ou akbar »… criés de loin par des énergumènes qui circulaient en voiture.
Désolé mais sur nos affiches, notre candidate ne porte pas le voile !

Affichage à Blois.

0 Commentaires

Apprentissage : toujours mal-aimé ?

Olympiades_Métiers_2017Les politiques parlent beaucoup de l’apprentissage mais dans la pratique il n’est toujours pas mis en valeur comme il le mériterait.
Dernier exemple en date la journée d’accueil des collégiens au CFA de Blois : une quarantaine de collèges avaient été contactés, seuls 3 ont répondu, ce qui a conduit le Président de la CMA, Stéphane Buret, a annuler la visite, en espèrant avoir davantage de succès à la journée portes ouvertes de samedi prochain (18 mars).
Cela démontre qu’on le veuille ou non les réticences de l’Education nationale à l’égard de l’apprentissage.
Or comme le rappelle le président, « nous sommes une filière comme une autre, on peut avoir 15 de moyenne générale et choisir la voir de l’apprentissage. » (la Nouvelle République du 16/03/2017)
C’est ce que répètent les élus du Front National au Conseil régional depuis des années, sans être entendus. Lorsque le FN demande la possibilité d’entrer en apprentissage dès l’âge de 14 ans, c’est toujours un refus catégorique, pour des raisons purement idéologiques. Car enfin nos adversaires ne peuvent pas dire en même temps que l’apprentissage est une filière d’excellence et décourager les jeunes d’entrer dans cette voie s’ils le souhaitent.
En lire plus …

0 Commentaires

Blois : les occasions manquées.

nouvelle halle Louis XIILa question du Centre-ville de Blois revient régulièrement à la « une » de l’actualité.
Hier c’était une réflexion sur le commerce de proximité (la Nouvelle République du 14/03/2017). Bien sûr ce n’est pas un problème spécifiquement blésois, mais la question est de savoir ce qui a été fait ces dernières années pour contrer cette évolution.
Aujourd’hui la Nouvelle République revient sur le projet Saint Vincent pour se faire l’écho des interrogations qu’il suscite.
Ce n’est pas la première fois. Déjà le président de la CCI avait émis des doutes en décembre dernier (voir notre article du 16/12/2016).
Lors du Conseil municipal du 21 novembre, les élus FN avaient rappelé leur position : le projet a été lancé sous la précédente mandature et malgré de sérieux doutes sur l’intérêt et la faisabilité de l’opération, le groupe FN n’a pas souhaité s’y opposer, préférant attendre le résultat des consultations en cours à cette époque (voir notre article du 23/11/2016).
Mais les arguments repris aujourd’hui par plusieurs commerçants du centre-ville nous semblent cohérents et rejoignent les nôtres.
Réhabiliter la Halle Louis XII : une occasion manquée.
Cela fait des années en effet que nous réclamons la réouverture d’un marché couvert place Louis XII, une halle dédiée aux produits alimentaires et à la gastronomie qui serait ouverte tous les jours.
La possibilité s’est à nouveau présentée lors du déplacement du restaurant universitaire. La Ville a préféré y installer une Maison de la BD. C’est sans doute intéressant, mais un autre emplacement était possible.
Et il y a un risque évident avec la création d’un nouveau centre derrière Saint Vincent de voir des commerçants de l’hyper-centre s’y déplacer, ce qui augmentera encore le nombre de magasins fermés.
Ce projet est d’ailleurs en totale contradiction avec les observations de l’urbaniste Gilles-Henri Bailly, qui avait travaillé pour une municipalité précédente, concluant que « Blois tournait le dos à sa Loire ». D’ailleurs le projet « Coeur de Ville – Loire » était censé aller dans ce sens, en s’intéressant aux deux rives.
TGV, Université, Région : Blois n’a pas été au rendez-vous.
Ce n’est malheureusement pas la seule occasion manquée pour la Ville de Blois.
Lors de la création des Régions, le maire de Blois était Pierre Sudreau, qui a présidé la Région de 1976 à 1979. Pourquoi ne pas avoir choisi Blois comme siège de la Région, dont notre ville est le centre géographique ?
Même chose avec l’Université. Nous avons eu au départ une Université bicéphale, Orléans-Tours, avec une répartition des enseignements. Là encore, s’il était logique de maintenir Médecine à Tours, Sciences et Droit à Orléans, pourquoi pas innover et installer la fac de Lettres à Blois ?
Après tout Blois n’est qu’à 1/2 heure de Tours ou d’Orléans par le train, alors qu’il faut le même temps pour se rendre d’Orléans à la Source ! Cette position centrale pouvait avoir un intérêt.
On se souvient que Pierre Sudreau avait été ministre de l’Education nationale, il aurait pu soutenir un tel projet.
Autre exemple, la ligne TGV, dont le tracé passe au nord de Vendôme. Une gare TGV au Breuil, entre Blois et Vendôme, aurait complètement changé la donne, et permis à l’aérodrome du Breuil de se développer dans le domaine de l’aviation d’affaire, voire de vols low-coast pour des touristes se rendant à Paris… et dans le Val de Loire !
Le paradoxe c’est que notre ville a été gérée pendant 40 ans par des maires parisiens : Pierre Sudreau puis Jack Lang, pour qui Blois était avant tout un fief électoral, mais qui s’intéressaient d’abord à leur propre carrière. Pour le second surtout, il s’est attaché à laisser son empreinte dans le domaine de la Culture, sans aucune vision stratégique de l’avenir.
Les Blésois en paient aujourd’hui le prix fort !

1 Commentaire

#Marine2017 : nouvelle journée de campagne en Loir et Cher

Beauce-Perche 14-03De Sougé, à la limite de la Sarthe, jusqu’à la Petite Beauce à l’est du département, en passant par la Sologne et la vallée du Cher, nos équipes militantes étaient aujourd’hui encore sur le terrain.
Bravo à tous. Et la campagne continue demain !

0 Commentaires

Sologne : Guillaume Peltier a-t-il utilisé les moyens de la collectivité pour sa campagne électorale ?

Visuel_FORUM_sologneSite etoile modifié

Site Internet de la Région Centre-Val de Loire : à gauche le visuel incriminé, à droite la page modifiée.
Vendredi dernier un maire Solognot nous a fait part de son étonnement – pour ne part dire plus – de voir que le visuel de la 3ème édition du Forum des entreprises de Sologne comportait en bonne place la photo de Guillaume Peltier, par ailleurs candidat aux élections législatives dans la circonscription.

Il y avait par conséquent un risque que cette personnalisation, en période électorale, puisse être considérée comme une infraction au principe de la non-utilisation des moyens publics au bénéfice d’un candidat.
il faut savoir en effet que cette manifestation bénéficie de 25 000 € de subvention de la Région Centre-Val de Loire,  44 500 € de subvention de la Communauté de communes, 2 500 € du Département, le reste étant couvert par les locations de stands et des sponsors privés.
Michel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, a donc écrit au président François Bonneau pour le tenir informé et demander le retrait du visuel sur le site Internet de la Région.
Ce qui a été fait rapidement, confirmant l’avis des élus qui avaient donné l’alerte, il y avait bien un risque.
De son côté Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher et candidate dans la même circonscription a saisi la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Téléchargez le communiqué du groupe FN CVL :  Communiqué GRPFN Forum des entreprises

0 Commentaires

#Marine2017 : campagne non-stop en Loir et Cher.

17156280_10212294152851634_5206541668125812329_nRepas convivial entre militants de retour de Châteauroux.
Nos adversaires vont devoir s’y habituer. En Loir et Cher, la campagne c’est tous les jours.

Y compris au retour du meeting régional de Châteauroux ou de nouveaux collages ont eu lieu dans plusieurs secteurs, dont la Beauce et le Nord du département.
La campagne s’est poursuivie également dimanche à Blois et à Romorantin. Ce matin Mathilde Paris était à nouveau sur le terrain comme tous les jours, rencontrant aussi bien les habitants que les maires de chaque commune visitée.
Ce soir avec Josette Mazoyer, secrétaire de circonscription, elle tenait une réunion à Romorantin.

0 Commentaires
12345...137

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...