Archive | Blois Flux RSS de cette section

#ToutSaufMacron : pique-nique populaire et patriote à Blois.

PiqueNiqueLe collectif Tout Sauf Macron, indépendant du Front national, organise partout en France des pique-niques populaires et patriotes.
Dans la joie et la bonne humeur, à l’opposé des manifestations haineuses de l’extrême-gauche, les Français découvriront que les médias mentent : les électeurs de Marine sont des gens très sympathiques, prêts à rompre le pain et partager le vin dans une camaraderie toute franchouillarde, comme diraient nos adversaires.
A Blois le rassemblement aura lieu samedi 29 avril à 12h30 dans les jardins de l’Evêché.
Venez nombreux, en famille, avec la baguette à partager, vos sourires et vos drapeaux.

0 Commentaires

Conseil municipal de Blois : Marc Gricourt est-il en train de se tirer une balle dans le pied ?

Elus FN Blois
Vos élus FN : Michel Chassier, Mathilde Paris, Jean-Louis Berger, Miguel de Peyrecave.
Ambiance un peu particulière hier soir au conseil municipal de Blois.

Le maire, Marc Gricourt a fait preuve d’une certaine retenue après lé défaite cuisante de son candidat, Benoît Hamon.
En face de lui certains de ses adjoints avaient déjà choisi Macron au 1er tour, tandis que élus de sa majorité soutenaient Mélenchon.
Du côté de l’opposition, Jacques Chauvin était aussi dans le camp des perdants, alors que Véronique Reineau qui siège dans le même groupe s’était déjà ralliée à Macron.
Aujourd’hui, presque tous sont peu ou prou obligés de se mettre « en marche », même si c’est en traînant les pieds. Ce qui est loin loin de garantir le succès de l’héritier de François Hollande qui a peut-être fêté sa victoire anticipée un peu tôt et de manière indécente, en compagnie de vedettes du show-bizz dans le très sélect restaurant « la Rotonde ». Un remake de l’affaire du Fouquet’s…
Baisse des dotations : Marc Gricourt est-il en train de se tirer une balle dans le pied ?
Intervenant sur la décision modificative n°2 au budget 2017, Michel Chassier a constaté qu’un fois de plus la Ville était contrainte d’anticiper, par un emprunt « fictif » le résultat de l’exercice 2016 qui ne sera inscrit qu’en juin dans le budget courant.
Ce qui traduit la situation tendue des finances municipales. Marc Gricourt avait souligné par deux fois dans la présentation du rapport l’impact de la baisse des dotations, annonçant qu’une partie de l’excédent 2016 serait conservée en réserve de trésorerie au cas où les baisses de dotations se poursuivraient.
Ce à quoi Michel Chassier a répondu que l’un des deux candidats qui reste en lice pour le 2ème tour prévoyait de poursuivre cette baisse des dotations, voire de supprimer la taxe d’habitation, ce qui aggraverait encore la situation des communes.
En conclusion l’élu FN s’est étonné de voir le maire de Blois soutenir malgré tout ce candidat, au détriment des intérêts de la ville.
« C’est qu’il y a d’autres critères qui orientent mon choix » a simplement répondu le maire de Blois.
Restauration scolaire et municipale : des frais divers en forte augmentation.
Si le nombre de repas servis augmente de 3,88%, les frais généraux augmentent de 6,90% et les « charges diverses » de 28,31%. Au total ces frais, y compris les « frais de siège » représentent 37,5% des dépenses, davantage que la masse salariale.
Miguel de Peyrecave a demandé logiquement une explication, mais pour le maire, tout cela est normal.
Notre élu a également souligné que le gaspillage demeure important, il serait important de luttre plus efficacement contre ce phénomène.
Economies budgétaires sur la petite enfance.
De longues explications ont été avancées pour justifier la fermeture de la crèche familiale. Mais le rapport ne parvient pas à cacher la raison essentielle : faire des économies, en l’occurrence 220 000 euros, sur le budget de la Ville.
Mathilde Paris est intervenue pour critiquer cette décision qu’elle estime précipitée, sans qu’une étude sérieuse ait été réalisée. La Ville prétexte une diminution de l’effectif, mais il semble que depuis quelque temps rien ne soit fait pour le faire connaître, et le guichet unique envoie prioritairement les familles vers l’accueil collectif. Quand on veut tuer son chien…
Au final, 13 assistantes maternelles perdent leur emploi, certaines se verront proposer des solutions de reclassement, mais des licenciements sont envisagés.
On se souvient qu’il y a deux ans, la Ville avait déjà supprimé des postes d’assistantes dans les écoles maternelles (ATSEM) pour les mêmes raisons budgétaires.
Par contre, les subventions aux Chato d’O, à la Scène Nationale ou à la Fondation du Doute restent intouchables, même en période de rigueur budgétaire. Question de choix !
Nos élus sont intervenus également sur d’autre dossiers, comme le nouveau règlement du Conseil des jeunes qui repousse l’âge limite de 25 à 29 ans, et curieusement ne parle pas de la parité. Serait-elle mal perçue par certains « jeunes » ?

4 commentaires

1er tour : participation importante ce matin en Loir et Cher

Blois Quinière

Mise à jour : à midi, le taux de participation au premier tour de l’élection présidentielle s’élève à 29,92 % en Loir-et-Cher. C’est moins qu’en 2012 à la même heure (33,20 %) mais quasiment identique au taux observé en 2007 (29,80 %) (la Nouvelle République à 12 h 22).

Nous n’avons pas encore les chiffres officiels de la participation à midi, mais nos délégués notent une forte affluence dans les bureaux de vote (ici à Blois).

0 Commentaires

Pour renouer avec l’emploi et les droits des salariés, votons Marine Le Pen le 23 avril

Affichage

Communiqué du cercle Front syndical:

Dimanche 23 avril, les salariés de France auront un choix crucial à faire pour le pays.

Soit nous nous enfonçons  dans une France ultra-libérale et mondialiste où les puissances d’argent imposent leurs diktats au peuple, où les décisions se prennent à Bruxelles, où les déréglementations s’aggravent – le modèle social français est considéré par les eurocrates comme la cause de tout le mal ; nous sommes leurs victimes mais nous sommes aussi, aux yeux de Mme Merkel, les coupables.

Soit nous brisons nos chaînes pour redonner à la France sa souveraineté économique, budgétaire, territoriale et politique, une France qui retrouve le sens et l’autorité de l’État-nation, seul garant de notre protection et bien-être.

Dimanche 23 avril, seule Marine Le Pen porte un programme construit, cohérent socialement et économiquement, un programme de rupture avec le Système. C’est donc bien l’unique programme qui permette de préserver notre modèle social français avec le travail valorisé et les acquis sociaux sauvegardés. Les vrais acteurs de l’économie œuvrant dans le même sens, celui du patriotisme économique, vecteur du patriotisme social, dans une France libre, souveraine, prospère qui saura renouer avec la croissance et  l’emploi.

Parmi les 10 mesures immédiates prises par Marine Le Pen, Présidente de la République, c’est tout de suite 5 mesures sociales qui vont dans le sens des intérêts des salariés :

- baisse de 10% des trois premières tranches de l’impôt sur le revenu et rétablissement de la demi-part fiscale supplémentaire pour les veuves et veufs,

- rétablissement de la retraite à 60 ans pour 40 annuités de cotisations,

- rétablissement de la défiscalisation et de la majoration des heures supplémentaires et revalorisation des petites retraites,

- réorientation des 50 milliards d’euros de baisses de charges du CICE vers les TPE/PME exclusivement,           

- abrogation de la Loi Travail – Loi Macron/El Khomri – et de la directive des travailleurs détachés.

Ne nous laissons pas enfumer une fois encore par Fillon et Macron. Le premier veut faire une politique de casse sociale ultra-libérale. Le second, sous prétexte de nous délivrer de l’alternance veut faire rentrer le PS par la fenêtre quand les Français veulent le voir sortir par la porte. Des politiques qui à tout prendre se ressemblent. Un peu plus euro-bellâtre chez l’un, un peu plus rentier euro-béat chez l’autre. Mais en fait les mêmes, qui veulent conserver ou reprendre le pouvoir car ils se permettent tout alors qu’aucun espoir n’est possible pour les salariés qui supportent la vraie fatigue et très souvent le stress de la précarité quand ils ont un emploi…

Marine le Pen et son programme ambitieux veulent renouer avec la puissance de la France. Cette puissance est l’outil qui lui permettra d’élaborer une politique économique et sociale qui donne du sens et un sentiment de justice aux efforts de chacun. C’est l’aspiration raisonnée de tous les syndicalistes conséquents qui savent s’affranchir par l’esprit de leur direction, trop souvent « dans la main » des partis.

C’est pourquoi le cercle Front syndical lance un appel aux salariés : ouvriers, employés, cadres, du privé comme du public, aux syndicalistes patriotes, pour porter ensemble dans l’urne le seul vote authentiquement social, populaire, républicain et souverainiste dont nous avons tant besoin pour redresser la France et donner de nouveau un destin au Français : celui de Marine Le Pen.

Dominique Bourse-Provence, Président du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental du FN94, Conseiller Régional d’Île de France

Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41

0 Commentaires

Foire de Blois : un camion incendié parc des Expositions.

camion brûlé foire de BloisCe matin les Viennois ont pu remarquer un camion forain incendié sur la parc des expositions.
Nous n’avons pas d’autres précisions sur cet incendie, mais il est permis de le considérer comme suspect après les incidents du 2 avril, lorsqu’un forain avait été agressé par des « jeunes »Résultat de recherche d'images pour "trade mark".
Chassés du parc des expositions par les professionnels, certains « jeunes » avaient promis de se venger.
Il est trop tôt pour dire ce qui s’est passé, l’enquête nous permettra sûrement d’en savoir davantage.
Merci à Alan pour la photo.

1 Commentaire

Nouvel incendie de voiture à la ZUP de Blois.

Voiture-brulée-émeute(image d’illustration : ZUP de Blois 11/2014)

Un véhicule a été incendié dans la nuit de mercredi à jeudi rue Louis et Auguste Lumière à la ZUP de Blois, tout près de la rue Monge ou avait eu lieu l’incendie de la nuit de samedi à dimanche.
Les malfaiteurs sont-ils les mêmes ? Ont-ils agit pour les mêmes raisons ?
Le problème est que les auteurs sont rarement identifiés.

Source : la Nouvelle République du 14/04/2017).

2 commentaires

Nouveau feu de voiture rue Monge.

rue MongeAprès l’incendie de conteneurs et d’une voiture dans la nuit de samedi à dimanche, une autre voiture a été incendiée rue Monge dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3 heures du matin (source : la Nouvelle République).
Cela commence à faire beaucoup dans le même secteur. Est-ce lié à des règlements de comptes en bandes ou bien un « jeu » qui se développe à l’occasion des vacances scolaires ?
Les habitants qui garent leur voiture sur les parkings du quartier vivent désormais chaque nuit dans l’inquiétude.
Il y a trop longtemps que tout cela dure, il est grand temps de remettre de l’ordre.

3 commentaires

Voitures incendiées à Blois et Saint Laurent-Nouan

rue Monge_1Rue Monge (photo d’illustration). A gauche la partie résidentialisée.
Dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 avril, des individus ont mis le feu à des conteneurs rue Monge, à la ZUP de Blois. Trois conteneurs ont brûlé vers 1 h 40 et le feu s’est propagé à une voiture. Sera-t-elle comptabilisée par le ministère de l’Intérieur ? Pas sûr car en général, on ne compte pas les véhicules atteints « par propagation ».

A Saint-Laurent-Nouan une voiture a brûlé vers 5 heures du matin sur la D 951 en bordure de Loire.
(source : la Nouvelle République).

0 Commentaires

#Marine2017 : sur le marché Louis XII et dans le centre de Blois.

Marché Louis XII-08-04_1Michel Chassier accompagné de plusieurs militants était ce matin sur le marché Louis XII et dans les rues piétonnes du Centre-ville.
Alors que nous sommes à 15 jours du scrutin, il commence à y avoir beaucoup de concurrence sur le marché, au moins 6 candidats étaient représentés. Ce qui provoque parfois un certain agacement : au 3ème ou 4ème tract qu’on leur tend, les gens le refusent parfois sans même regarder de quel candidat il s’agit.
Mais il arrive aussi que leur regard s’éclaire quand ils voient le visage de Marine !
Notre équipe a fait ensuite le tour des rues piétonnes avant de revenir dans le quartier du Bourg Saint Jean en passant par les parkings en bord de Loire.
En fin de marché nous avons fait un tour alors que les commerçants étaient en train de remballer, ce qui nous a permis d’échanger avec quelques uns, ainsi qu’avec les employés municipaux.
Globalement, les commerçants constatent que leurs clients essaient de limiter la dépense, le pouvoir d’achat est en berne. Un d’eux nous déclare payer 2 000 euros de RSI par mois. La plupart se disent écoeurés, beaucoup se tournent vers Marine le Pen.
A 14 heures nos trois candidats aux législatives se retrouvaient à la permanence pour une conférence de presse. Nous y reviendrons prochainement.

1 Commentaire

Forains agressés par des « jeunes » à la foire de Blois : la vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

Suite à l’agression commise par des « jeunes » contre un forain, nous publions cette courte vidéo, qui montre des groupes de « jeunes » s’enfuyant vers le sud côté Saint Gervais, et vers le centre-ville où ils ont trouvé refuge derrière le cordon de Police.
Au début de la vidéo on voit nettement un forain blessé probablement par un jet de pierre.
Il est difficile d’estimer le nombre des racailles venues semer la perturbation, au moins entre 20 et 30 d’après les images.
D’après nos informations, il se confirme qu’un forain a été sérieusement blessé à la main avec un cutter, il a été conduit à l’hôpital par ses proches.
Il est inadmissible que des bandes viennent provoquer ainsi le désordre en plein dimanche après-midi, alors que les Blésois étaient nombreux, en famille, venu pour se distraire.
Une fois encore cela montre les conséquences du sentiment d’impunité et de la culture de l’excuse permanente.
Dans une partie coupée de la vidéo, on entend un forain crier « ce sont enfants de Lang et de Hollande« . Pas mal observé. Ce sont en effet les enfants issus de trente ans de laxisme, trente ans durant lesquels les fameux « quartiers » ont été arrosés de subventions pour éviter l’embrasement.
Vers 2’10″ on entend aussi un forain qui en appelle à Marine Le Pen, pour ramener la paix dans notre pays.

Mise à jour : la Nouvelle République publie de nouveaux éléments sur sont site en ligne à 11 h 27 ce matin, recoupant largement nos informations. Une réunion a eu lieu ce matin à la Préfefcture pour renforcer les mesures de sécurité autour de la Foire.

Pour terminer sur une note positive, voici également une vidéo de la fête foraine pour vous inviter à vous y rendre. Les forains le méritent bien, et avec eux vous serez en parfaite sécurité.

Image de prévisualisation YouTube

11 commentaires

Foire de Blois : les forains agressés par des « jeunes » se rebiffent : violents affrontements au Parc des Expositions.

Parc Expos 02-04_4Repoussés par les forains, les agresseurs se réfugient derrière le barrage de Police.
Nous apprenons à l’instant s’un de nos correspondants sur place que la situation est entrain de de dégénérer à la foire de Blois, Parc des expositions.

Selon les premières informations, des forains auraient été importunés par les « jeunes » venus de la ZUP, certains parlent de tentative de rackett ou d’un vol.
La Police est arrivée sur les lieux fortement armée, mais la situation ne semble pas encore maîtrisée, des forains ont également sorti leur fusil.
Ce n’est malheureusement pas la première fois que cette fête est perturbée par des « jeunes » venus semer le trouble.

Ce n’est pas pour rassurer les familles, et au final, ce sont toujours les forains qui en pâtisssent, cela explique sans doute leur réaction.
L’info commence à tourner sur les réseaux sociaux, il serait question d’un coup de feu.
Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation dans la soirée.
Mise à jour à 20 h 55 :  un groupe de « jeunes » se comportaient de manière dangereuse sur le karting. Le gérant à voulu les arrêter, mais ils ont foncé sur lui avec deux des engins. Le gérant s’est retrouvé à terre, et les « jeunes » lui sont tombés dessus et on commencé à lui donner des coups de pieds.  Il aurait également été blessé avec une cutter.
Nous vous donnerons d’autres précisions plus tard.
Mais nous invitons d’ores et déjà les Blésois à se rendre massivement à la fête foraine dès demain pour témoigner leur solidarité avec les forains, qui ne doivent être doublement victimes de cette agression.

8 commentaires

Tags anarchistes à Blois : enfin une enquête ?

Permanence 3La même signature (image d’archives, août 2016) ?
La Nouvelle République
relate sur Internet une série de tags découverts ce matin sur plusieurs bâtiments institutionnels à Blois : la Halle aux grains, l’IUT de Blois place Jean-Jaurès, la bibliothèque Abbé-Grégoire, ainsi que le château royal .

Des inscriptions à la peinture rouge, avec des slogans haineux et stupides : « nique tout, brûle le reste », agrémentés parfois du sigle des anarchistes, la rune de la mort.
CE n’est malheureusement pas la première fois que ce genre d’inscriptions apparaît sur les murs de Blois. Il y a eu des précédents en Vienne, plusieurs agressions du même type sur la permanence du Front National, mais aussi celles le l’UMP-LR.
Pour notre part, nous avons plusieurs fois déposé plainte, sans résultat jusqu’ici.
Maintenant qu’il s’agit de bâtiments institutionnels, l’enquête va peut-être s’activer davantage.
Espérons qu’elle aboutisse à l’identification de ces pseudos révolutionnaires, qui ne font que dégrader les biens d’autrui, y compris les biens publics.
Il serait temps que ma justice sanctionne ces délinquants minables qui prétendent faire de la politique.
Peut-être en les condamnant à nettoyer les tags qui polluent régulièrement les murs de notre ville ?

2 commentaires

Zup de Blois : des motos volées et des armes.

moto-_2Des motos volées et des armes ont été découvertes dans des caves de la ZUP par les policiers blésois, dans le cadre d’une opération préventive (la Nouvelle République du 01/04/2017).
C’est bien la démonstration que la Police peut agir efficacement quand elle a les ordres nécessaires.
Ce genre d’opération ne peut que rassurer les habitants des quartiers de la ZUP.
Il est temps de faire comprendre aux racailles qu’ils ne feront pas la loi.
Et pour cela, il faut traquer régulièrement tous les dealers, multiplier les perquisitions ciblées… et faire en sorte que la justice suive.
Au passage, l’article ne dit rien sur d’éventuels suspects ?
S’agirait-il de ces individus qui sont accusés de tenir des propos racistes à l’égard de la « diversité » ?
Nous sommes loin d’en être convaincus. Loin de ces discours dignes des bisounours, retour sur terre face à la réalité.

1 Commentaire

Mais où sont passés les militants du PS ?

BV collage HamonOE-MG collage Hamon

Après les adhérents fantômes d’En Marche, le dernier carré des militants du PS !
Pour coller les affiches de Benoît Hamon à Blois, le PS a recours à un trio de choc : Marc Gricourt, maire de Blois et 1er vice-président du Conseil régional, Benjamen Vételé, maire-adjoint et conseiller départemental de Blois I, Ozgur Eski maire adjoint.
Sont excusés Louis Buteau et Gildas Vieira, maires-adjoints passés chez Macron. Pour les autres, on ne sait plus très bien…
En attendant, sur le compte Twitter officiel du PS de Loir et Cher, les règlements de compte vont bon train.
On imagine l’ambiance au prochain conseil municipal…

3 commentaires

#Marine 2017 : nouvelles actions militantes en Loir et Cher

Beauce 31-03Blois 31-03

Marché de Lamotte-Beuvron, boîtage dans plusieurs cantons, affichage en Sologne, en Beauce et dans le Blésois.
Nos militants sont chaque jour sur le terrain. Désolé de ne pas pouvoir citer tout le monde ni relayer toutes les actions.
Nous devons aussi faire attention à ne pas publier de photos qui indiqueraient trop facilement à nos adversaires où nous avons collé.
Les échos que nous avons du terrain, en particulier avec le porte à porte, sont vraiment très encourageants, et nul doute que l’accueil que nous recevons renforce encore le moral des militants.

0 Commentaires

Loir et Cher : mais où sont passés les adhérents d’En Marche ?

Macron algérieUn exemple parmi d’autres des folles propositions d’Emmanuel Macron.
Grande opération de communication du mouvement « En Marche » ce soir en Loir et Cher, avec l’organisation de plusieurs « apéritifs de printemps » afin de débattre en « citoyens Résultat de recherche d'images pour "registered trademark" » du programme du candidat du système et de la haute finance internationale.

Après tout, comme les adhérents du Front National pensent faire partie des citoyens, ils ont répondu à cette invitation à Blois, à Mer et à Oucques.
Première observation : le mythe de la génération spontanée s’écroule : à Blois, le débat était animé par Véronique Reineau, conseillère municipale (LR), candidate à de nombreuses élections, et Gildas Vieira, Maire-adjoint en charge de la vie associative, des associations et maisons de quartiers.
A Mer, les deux représentantes d’EM étaient des candidates de la liste divers gauche aux dernières municipales.
Deuxième observation : le très faible nombre de participants macronistes, organisateurs compris : 5 à Blois au restaurant Vinomania, 2 à Mer, 4 à Oucques plus 3 personnes venues écouter. Au mieux 12 personnes pour 3 rencontres.
Les adhérents du front National venus débattre étaient 7 à Blois, 4 à Mer, 5 à Oucques… au final plus nombreux que les organisateurs !
Où sont donc passé les 800 adhérents revendiqués en Loir et Cher par En Marche ? Comme quoi un clic de souris ne fait pas un adhérent, tout comme beaucoup d’amis sur Facebook restent des amis virtuels.
C’est sans doute le cas pour beaucoup d’électeurs d’Emmanuel Macron, et les instituts de sondage sont bien obligé de reconnaître que leurs estimations comportent un large part d’erreur… on devine dans quel sens.
Sur le fond, rien à attendre de ces débats, chacun connaît déjà la vacuité du programme du candidat de la banque Rotschild, de Mme Merkel, de Georges Soros, Alain Minc, Manuel valls… et de la Commission européenne qui vient maladroitement de l’avouer !
A Blois un de nos adhérents, ancien combattant d’Algérie, s’est indigné des propos inqualifiables d’Emmanuel Macron accusant le France de « crime contre l’humanité ». Accusation qui tombe sous le coup de l’article 434-26 du code pénal, « dénonciation de crime imaginaire » et devrait valoir à son auteur une mise en examen rapide.
Le reste du débat ne pouvait rien apporter, tant les soutiens d’Emmanuel Macron semblent planer dans un monde imaginaire.
La chute risque d’être encore plus dure.

1 Commentaire

Accuser les Français de racisme ? Oui c’est grave !

Eglise Saint JosephUn groupe de parole politiquement correct relayé complaisamment par la presse. Il est interdit d’avoir des doutes.
Suite aux curieux témoignages repris dans le compte-rendu d’une rencontre entre chrétiens et musulmans (voir notre article du 29/04/2017), le FN41 a publié un communiqué pour dénoncer des attaques sans fondement.

Violence : des paroles qui jettent de l’huile sur le feu

« Les propos tenus par plusieurs personnes dans le cadre d’un groupe de parole « autour de la violence » sont graves et inacceptables.
Il ressort de témoignages douteux que le « racisme ordinaire » serait responsable des violences, autrement dit c’est le Français moyen qui est mis en accusation, alors qu’il aspire simplement à vivre en paix dans son quartier, qu’il cherche à éviter les histoires, quitte à parfois faire profil bas et endurer les insultes.
Jusqu’à une enseignante qui est mise en cause pour des propos qui ne peuvent pas être vérifiés mais qui portent gravement atteinte à l’image de tout le corps enseignant.
Ce genre de propos risquent d’aggraver un peu plus la haine et le ressentiment, tout en confortant les délinquants qui vont se sentir encore une fois soutenus. L’article évoque ces « mauvaises paroles » qui expliqueraient tout, pourquoi pas pendant qu’on y est les « mauvais regards » ?
Les organisateurs de ces rencontres devraient mieux mesurer la portée de leur discours. »
La Nouvelle République évoque ce matin notre communiqué, mais en reproduisant seulement la moitié d’une phrase, pour mieux défendre la parole de ceux qui accusent les Français de racisme.
L’auteur de ce billet, signé « la Machine à Papin » semble donc croire dur comme fer ces témoignages, il n’a même été refroidi par l’affaire « Théo ».
Et l’auteur se permet de conclure « Comme quoi la liberté d’expression, surtout lorsqu’elle est apaisée, a parfois du mal à être acceptée. » La liberté d’expression consiste au contraire a permettre d’exposer des points de vues différents.
Ce que refuse de fait le signataire du billet, en prétendant imposer son opinion aux lecteurs.

 

3 commentaires

ZUP de Blois : des paroles qui jettent de l’huile sur le feu.

ZUP Blois 11-03-2014Violences, trafics : quel rapport avec le dialogue inter-religieux ? Réponse : pour désigner un coupable idéal, le Français moyen.

La Nouvelle République consacre aujourd’hui (28 mars 2017) une demi-page, sur 4 colonnes, à une rencontre « autour de la violence » organisée par le groupe Chrétiens et musulmans. On ne devine que 6 personnes sur la photo, mais on n’imagine que les participants n’étaient pas très nombreux.
A titre de comparaison, bien qu’il s’agisse d’un autre sujet, pour la rencontre-débat sur la santé organisée par le FN41 en présence du Dr Joëlle Mélin, le Nouvelle République nous avait répondu « nous allons annoncer le débat en présence de Joëlle Mélin mais nous ne le couvrirons pas. » Moyennant quoi nous avons eu droit à 8 petites lignes dans l’agenda.
L’histoire de la ZUP revisitée.
le premier témoignage, d’une certaine Madeleine, commence ainsi : « J‘avais 17 ans quand la ZUP de Blois a été construite. Dès que le premier trou a été creusé, les gens ont commencé à dire qu’il y aurait plein de pieds-noirs et d’Arabes, que la vie serait impossible pour les Français. »
Mémoire défaillante ou bien manipulée ?
C’est d’abord l’exode rural et l’implantation d’usines décentralisées de la région parisienne (le fameux slogan lancé par Pierre Sudreau alors Préfet de Loir et Cher invitant les industriels à « s’intaller dans la chlorophylle »), mais aussi le manque criant de logements suite au « baby-boom » de la fin de la guerre, qui ont conduit à la création d’une « zone à urbaniser en priorité » (ZUP) en 1959.
Ces logements étaient attendus par de nombreuses familles blésoises vivant dans ce qu’on qualifierait aujourd’hui de « logements indignes » dans le vieux Blois, en Vienne, sans parler de la « cité » des Allées, baraquements d’urgence construits après la guerre, mais toujours occupés au début des années 60.
Par conséquent il est faux de de prétendre que les Blésois se seraient alarmés à l’époque de l’arrivée des Pieds-Noirs (je remets la majuscule « oubliée ») et des Arabes, qui n’était pas du tout à l’ordre du jour.
En lire plus …

1 Commentaire

Blois : mystification et désinformation autour du « Djihad »

Djihad EIJeudi dernier 150 élèves du lycée Augustin-Thierry ont assisté à la représentations de la pièce du « Belge » Ismaël Saïdi, Djihad.
Une pièce destinée selon son auteur à lutter contre la radicalisation des jeunes tentés de partir en Syrie (la Nouvelle République du 27/03/2017).
Un succès selon les médias, mais dans les faits la pièce est surtout jouée devant des scolaires. AUx frais de qui ? Ce n’est pas précisé dans l’article.
Pour délivrer un message pour le moins ambigu et avant tout expliquer que le Djihad n’est pas l’Islam. Tout le monde y reconnaîtra le « Padamalgam ».
La vérité c’est que si les départs vers la Syrie ont diminué, c’est en raison des revers subis par l’EI et les autres groupes salafistes liés à la nébuleuse Al Quaïda-Al Nosra, en dépit du soutien de certains Etats du Golfe, avec l’aide plus ou moins discrète de « services » occidentaux.
Mais en même temps, on a pu constater avec l’échec cuisant du Centre de Pontourny que les « jeunes » concernés n’étaient pas du tout intéressés par un stage de « déradicalisation ».
Cette pièce ne touche donc pas le bon public et ne vise pas la bonne cible.
En lire plus …

3 commentaires

#Marine2017 : débat sur la santé à Vinomania

Dicours MLP collectif santéMarine Le Pen devant le collectif santé en décembre 2016.
Dans le cadre de l’élection présidentielle, la Mutualité française Centre-Val de Loire et le Club de la presse Centre-Val de Loire organisent un débat public mercredi 22 mars, à 10 h.

Des représentants locaux de candidats ainsi qu’un panel d’acteurs de santé, institutionnels, associatifs et professionnels participeront aux échanges. Marine le Pen sera représentée par Michel Chassier, Conseiller régional de Loir et Cher et candidat aux législatives dans la 1ère circonscription.
Ouvert à tous. Restaurant Vinomania, 12, rue du Poids-du-Roi, à Blois.
Nous en profitons pour rappeler la rencontre-débat organisée samedi 25 mars à 14 h 00 à la Chaussée Saint Victor avec Joëlle Mélin.
Retrouvez également le discours de marine le Pen devant le collectif santé le 9 décembre 2016 :

Image de prévisualisation YouTube

Place Lorjou : le trafic de drogue n’est pas près de s’arrêter.

Dia Place LorjouUn supermarché a fermé Place Lorjou. Pas celui de la drogue !
L’arrestation avait été annoncée la semaine dernière. Suite à l’appel d’un « informateur » les policiers blésois étaient intervenus place Lorjou pour interpeller deux individus pris en flagrant délit avec un stock de 2,3 Kg de cannabis dans une voiture.

En réalité, un seul avait pu être appréhendé sur place, le second étant parvenu à s’enfuir grâce à un « attroupement » d’individus menaçants ayant empêché cette dexuième interpellation (la Nouvelle République du 20/03/2017).
Ce qui en dit long au passage sur la situation place Lorjou, ou une patrouille de Police est obligée de renoncer à faire son travail sous la pression des voyous. Mais les ordres sont sans doute, comme d’habitude, d’éviter l’affrontement.
Les policiers ont pu cependant le « cueillir » un peu plus tard.
Les deux individus, dont nous ne saurons évidemment pas les noms, on comprend pourquoi, ont été présentés au tribunal ce vendredi en comparution immédiate.
La loi du silence qui règne dans ce genre d’affaire n’a pas permis d’aller plus loin dans l’enquête au sujet de la provenance de la drogue, les avocates de la défense sont parvenues à obtenir une peine inférieure aux réquisitions, avec dans les deux cas une réduction de la détention ferme (6 mois et 4 mois).
Les policiers blésois risquent donc de retrouver bientôt ces « petits commerçants » à l’oeuvre du côté de la Place Lorjou.
Il faudra bien un jour s’attaquer frontalement à ce fléau. Cela fait partie du programme de Marine le Pen.

3 commentaires

#Marine2017 : élus et militants présents sur le terrain !

Campagne 2C Sologne Mer 19-03-2017

Encore un week-end de campagne particulièrement actif pour nos élus et nos militants : présence sur les marchés, cérémonies officielles, action devant l’hôpital de Blois, accueil de François Hollande à Chambord avec un concert de casseroles, et bien sûr les actions habituelles d’affichage, distribution de tracts, porte-à-porte.
Sur la marché de Blois, nous n’avons pas croisé d’adversaires qui se font plutôt discrets
On sent parfois que nos concitoyens sont écoeurés du climat délétère entretenu par l’Elysée dans cette campagne, et n’ont pas envie d’entendre parler de politique… sauf quand ils voient que c’est Marine !
19-03-2C_1Alors on voit les visages fermés se détendre et naître un sourire approbateur.
Bien que nous soyons en désaccord sur le choix du 19 mars, certains élus se sont rendus aux cérémonies, ainsi que des anciens combattants voulant retrouver leurs camarades. L’occasion pour eux de constater à quel point les déclarations de Macron qualifiant l’oeuvre française outre-mer de « crime contre l’humanité » a profondément choqué le milieu combattant.

Enfin le concert de casseroles à Chambord a permis de remettre les choses en place, de dénoncer Hollande et les casseroles de son quinquennat, tout en dénonçant l’imposture Macron, l’enfant caché de François Hollande et Nadine de Rothschild !
Et nous avons bien l’intention de récidiver !

#Marine2017 : les militants sur le marché de Blois et à l’Hôpital.

marché Blois 18-03En prévision de la réunion avec Joëlle Mélin samedi prochain sur le thème de la santé, un millier de tracts ont été distribués, ce matin sur le marché de Blois et cet après-midi devant l’Hôpital.
L’occasion de rappeler les propositions de Marine Le Pen en matière de santé, un sujet qui préoccupe particulièrement les Français. 

Hôpital Blois

1 Commentaire

Blois : les occasions manquées.

nouvelle halle Louis XIILa question du Centre-ville de Blois revient régulièrement à la « une » de l’actualité.
Hier c’était une réflexion sur le commerce de proximité (la Nouvelle République du 14/03/2017). Bien sûr ce n’est pas un problème spécifiquement blésois, mais la question est de savoir ce qui a été fait ces dernières années pour contrer cette évolution.
Aujourd’hui la Nouvelle République revient sur le projet Saint Vincent pour se faire l’écho des interrogations qu’il suscite.
Ce n’est pas la première fois. Déjà le président de la CCI avait émis des doutes en décembre dernier (voir notre article du 16/12/2016).
Lors du Conseil municipal du 21 novembre, les élus FN avaient rappelé leur position : le projet a été lancé sous la précédente mandature et malgré de sérieux doutes sur l’intérêt et la faisabilité de l’opération, le groupe FN n’a pas souhaité s’y opposer, préférant attendre le résultat des consultations en cours à cette époque (voir notre article du 23/11/2016).
Mais les arguments repris aujourd’hui par plusieurs commerçants du centre-ville nous semblent cohérents et rejoignent les nôtres.
Réhabiliter la Halle Louis XII : une occasion manquée.
Cela fait des années en effet que nous réclamons la réouverture d’un marché couvert place Louis XII, une halle dédiée aux produits alimentaires et à la gastronomie qui serait ouverte tous les jours.
La possibilité s’est à nouveau présentée lors du déplacement du restaurant universitaire. La Ville a préféré y installer une Maison de la BD. C’est sans doute intéressant, mais un autre emplacement était possible.
Et il y a un risque évident avec la création d’un nouveau centre derrière Saint Vincent de voir des commerçants de l’hyper-centre s’y déplacer, ce qui augmentera encore le nombre de magasins fermés.
Ce projet est d’ailleurs en totale contradiction avec les observations de l’urbaniste Gilles-Henri Bailly, qui avait travaillé pour une municipalité précédente, concluant que « Blois tournait le dos à sa Loire ». D’ailleurs le projet « Coeur de Ville – Loire » était censé aller dans ce sens, en s’intéressant aux deux rives.
TGV, Université, Région : Blois n’a pas été au rendez-vous.
Ce n’est malheureusement pas la seule occasion manquée pour la Ville de Blois.
Lors de la création des Régions, le maire de Blois était Pierre Sudreau, qui a présidé la Région de 1976 à 1979. Pourquoi ne pas avoir choisi Blois comme siège de la Région, dont notre ville est le centre géographique ?
Même chose avec l’Université. Nous avons eu au départ une Université bicéphale, Orléans-Tours, avec une répartition des enseignements. Là encore, s’il était logique de maintenir Médecine à Tours, Sciences et Droit à Orléans, pourquoi pas innover et installer la fac de Lettres à Blois ?
Après tout Blois n’est qu’à 1/2 heure de Tours ou d’Orléans par le train, alors qu’il faut le même temps pour se rendre d’Orléans à la Source ! Cette position centrale pouvait avoir un intérêt.
On se souvient que Pierre Sudreau avait été ministre de l’Education nationale, il aurait pu soutenir un tel projet.
Autre exemple, la ligne TGV, dont le tracé passe au nord de Vendôme. Une gare TGV au Breuil, entre Blois et Vendôme, aurait complètement changé la donne, et permis à l’aérodrome du Breuil de se développer dans le domaine de l’aviation d’affaire, voire de vols low-coast pour des touristes se rendant à Paris… et dans le Val de Loire !
Le paradoxe c’est que notre ville a été gérée pendant 40 ans par des maires parisiens : Pierre Sudreau puis Jack Lang, pour qui Blois était avant tout un fief électoral, mais qui s’intéressaient d’abord à leur propre carrière. Pour le second surtout, il s’est attaché à laisser son empreinte dans le domaine de la Culture, sans aucune vision stratégique de l’avenir.
Les Blésois en paient aujourd’hui le prix fort !

1 Commentaire

#Marine2017 : campagne non-stop en Loir et Cher.

17156280_10212294152851634_5206541668125812329_nRepas convivial entre militants de retour de Châteauroux.
Nos adversaires vont devoir s’y habituer. En Loir et Cher, la campagne c’est tous les jours.

Y compris au retour du meeting régional de Châteauroux ou de nouveaux collages ont eu lieu dans plusieurs secteurs, dont la Beauce et le Nord du département.
La campagne s’est poursuivie également dimanche à Blois et à Romorantin. Ce matin Mathilde Paris était à nouveau sur le terrain comme tous les jours, rencontrant aussi bien les habitants que les maires de chaque commune visitée.
Ce soir avec Josette Mazoyer, secrétaire de circonscription, elle tenait une réunion à Romorantin.

12345...64

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...