Archive | Canton de Vendôme Flux RSS de cette section

#Marine2017 : journal de campagne en Loir et Cher.

Vendômois 20-03Beauce 21-03

Après un week-end bien rempli, les actions se poursuivent en début de semaine.
Quelques photos de la Beauce et du Vendômois pour illustrer la campagne, mais d’autres secteurs ne sont pas en reste.
Envoyez-nous vos photos !
Marine sur TF1 c’est bien, mais il faut également qu’elle soit sur les murs de tous les villages de France !

#Marine 2017 : sur le marché de Vendôme et à Oucques.

Les Rottes 26-02Chaque jour les militants du FN41 sont sur le terrain. Ce matin au marché des Rottes à Vendôme, mais également à Oucques à l’occasion de la célèbre cavalcade, pendant que d’autres entretenaient l’affichage aux alentours.
Nous attendons d’autres compte-rendus de campagne dans la soirée pour compléter l’article.
Mise à jour : on nous communique également des actions de « boîtage » 
Saint Martin et Montoire (Franck et Ginette), collage dans le canton de Montoire.

#Marine 2017 : la 3ème circonscription se mobilise !

Réunion VendômeVendôme : des militants confiants et déterminés.
La campagne est bien partie aussi dans la 3ème circonscription. Plusieurs équipes ont déjà commencé l’affichage et le boîtage des documents, la palme revient au canton de Beauce, mais elle a démarré aussi dans le Perche et le canton de Montoire.

Plus de 30 militants ont répondu présent lundi 20 janvier pour une réunion de travail à Vendôme, en présence de Michel Chassier, Secrétaire départemental, Renaud Grazioli, Secrétaire de circonscription, Olivier Besnard responsable du canton de Beauce, Marc-Antoine Andréani, responsable du canton du Perche.
Des militants confiants et déterminés qui s’apprêtent à couvrir toute la circonscription, du Perche à la Vallée de la Loire.
En plus de l’affichage et de la diffusion des documents, plusieurs actions ont déjà été programmées.
La campagne va encore s’intensifier en Loir et Cher.

Vendôme : une gauche dogmatique contre la vidéo-surveillance !

Renaud Grazioli -Renaud Grazioli, conseiller municipal FN de Vendôme et responsable du canton.
Lors du dernier conseil municipal à Vendôme il a été question à nouveau de la vidéo-surveillance, ou plutôt de vidéo-protection selon la terminologie du Ministère de l’Intérieur.

Il s’est encore trouvé, en 2017, des élus de gauche (PS, PC) pour s’y opposer (la Nouvelle République du 06/02/2017).
On croit rêver ! A tel point qu’une ancienne conseillère municipale de l’équipe de Daniel Chanet juge ce comportement « indigne, dogmatique et purement électoraliste« .
Le Front National, par la voix de Renaud Grazioli (Vendôme Bleu Marine) a voté en faveur de la convention proposée.
Notre élu vendômois est déjà intervenu par le passé pour défendre l’installation d’une vidéo-protection, tout en soulignant que cela ne suffirait pas à résoudre la question des moyens affectés au commissariat de Vendôme.
Rappelons qu’à Blois Jack Lang s’était opposé, lorsqu’il était maire, à l’installation de caméras proposées par les élus du Front National.
Le maire suivant l’a fait, et aujourd’hui Marc Gricourt (PS tendance Hamon) poursuit l’installation du dispositif.
La gauche vendômoise semble bien vivre dans un autre siècle.

2 commentaires

Apprendre à lire aux migrants : combien ça coûte, et à qui ?

Intégration(image d’illustration)
La Nouvelle République
consacre un article aux formations dispensées par l’association Alire à destination des étrangers « désireux de s’installer en France. »

En fait, on rencontre des situations diverses. Certains sont des « réfugiés » ou plutôt des « demandeurs d’asile », ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Malgré l’assouplissement des régularisations demandé par le gouvernement, 70% des demandes sont rejetées, ce qui veut bien dire que ce ne sont pas majoritairement des réfugiés.
D’autres sont venus pour rejoindre leur conjoint français, là encore avec une part non négligeable de mariages « arrangés » par des intermédiaires qui travaillent aujourd’hui sur Internet, ou encore viennent au titre du regroupement familial.
L’origine géographique des personnes citées dans l’article montre bien que les réfugiés y sont minoritaires : pays du Maghreb, Arménie, Afrique noire (sans autre précision), Irak, Taïwan. Et ce sont des femmes qui sont majoritairement citées, contrairement à ce que nous montrent les images des hordes de « migrants » forçant les frontières de l’Europe.
Question : où sont donc passés les hommes ? Certains auraient-ils d’autres activités plus lucratives comme le montre souvent la rubrique des faits divers ?
Il est rappelé aussi que ces formations s’inscrivent dans le cadre du Contrat d’intégration républicaine (CIR), dont les signataires s’engagent à « respecter de manière effective les principes qui régissent la République française » ou encore les « les valeurs essentielles de la société française et de la République ». Est-ce à dire que le port du voile est interdit pendant les cours ? Quel est le contenu de l’instruction civique qui est dispensée ? Autant de questions qui mériteraient une réponse.
Enfin l’article n’évoque jamais une question essentielle : combien ça coûte et qui paie ?
L’association Alire vend également des formations à la Région Centre-Val de Loire (*), notamment au titre des « savoirs de base », dispositif de remise à niveau qui n’est pas sans similitudes avec ce qui se fait pour l’accueil des étrangers.
Or, ces « visas Libres savoirs » qui durent 10 à 80 heures sont facturés entre 194 et 511 € (visa trois en un de 80 heures) par stagiaire. Par déduction, on peut estimer un module de 200 heures à environ 1 200 €, soit 24 000 € pour la formation citée en exemple.
Et l’article précise que 275 formations ont été dispensées en 2016 par l’association. Pour quel coût total ?
Nous espérons – sans trop y croire – que les intéressés feront connaître les réponses.
En tout cas, nous constatons, comme avec l’exemple de Coalia à Salbris, que l’accueil des « migrants » représente un business intéressant pour certains… mais toujours aux frais du contribuable !

(*) bien que l’association Alire n’ait pas toujours été retenue en raison de notes éliminatoires dans les appels d’offres, (« offres irrégulières »)

Pays Vendômois : nouvelle pression sur les maires ruraux.

Communauté à 105(photo-montage FN41)
Cela fait plusieurs années que Maurice Leroy et Pascal Brindeau font le forcing pour imposer une « agglomération » du Vendômois regroupant 105 communes.

Démarche appuyée par le représentant de l’Etat, car elle va dans le sens voulu par les gouvernements de l’UMPS depuis 30 ans, dans le but de faire disparaître progressivement à la fois les départements et l’échelon communal.
Dans le nord du département beaucoup d’élus ruraux refusent cette perspective et le vote d’un certain nombre de conseils municipaux a été sans ambiguité.
Mais comme ce résultat ne convient pas, Pascal Brindeau demande au maires de faire revoter leur conseil !
Pour certains, cette démarche relève de l’ingérence (la Nouvelle République du 6/12/2016).
Elle démontre en tous cas une certaine conception de la démocratie de la part du tandem néo-filloniste Leroy-Brindeau.
Mais c’est bien dans la logique de ce pilier du système qu’ils soutiennent désormais à la présidentielle, et qui souhaite accélerer encore cette réforme territoriale destinée à détricoter la France pour en faire une juxtaposition de länder et de métropoles reliées directement à Bruxelles.
C’est pourquoi les échéances électorales de 2017 auront une grande importance pour l’avenir dans le Vendômois comme ailleurs.

1 Commentaire

Vendôme : les militants sur le marché des Rottes

Marché les Rottes 11-16Autour de Renaud Grazioli secrétaire de circonscription et Olivier Besnard responsable du canton de Beauce, les militants du Vendômois étaient dimanche matin sur le marché des Rottes. L’accueil est toujours largement favorable : une seule réaction hostile pour des dizaines ouvertement favorables et de nouveaux contacts pris avec des personnes qui souhaitent nous rejoindre.
Après la réunion du 4 novembre, la 3 ème circonscription est en ordre de marche pour les campagnes à venir.

Une voiture brûlée à Saint Aignan, une autre à Vendôme.

Rue RacineRue Racine à Saint Aignan.
C’est devenu presque quotidien, au point qu’un tel événement est relaté à chaque fois en quelques lignes par la Nouvelle République.

Pourtant une voiture brûlée, un incendie volontaire, ce n’est pas anodin. En particulier pour les victimes, souvent des personnes modestes, dont le véhicule est le seul moyen de se rendre au travail.
Et quand il s’agit d’une voiture qui n’est plus toute jeune, l’assurance ne rembourse que la valeur vénale, ce qui ne permet pas de se racheter une voiture.
Cette fois c’est à Saint Aignan qu’une voiture a brûlé vers 2 heures du matin dans la nuit de mardi à mercredi, rue Racine.
Ce qui est frappant c’est de voir aussi à quel point ce type de délinquance touche maintenant tout le département, et plus seulement les zones urbaines ou périphériques.
Si nous relatons ces faits, c’est parce que nous considérons qu’on ne doit pas se résoudre à les accepter et à les minorer.

Mise à jour : la Nouvelle République annonce par une brève à 10 h 38 qu’une voiture a été incendiée dans la nuit de mercredi à jeudi rue Henri-Dunant à Vendôme. Selon l’expression habituelle, « les circonstances de l’incendie sont pour l’heure indéterminées. »  

Une voiture brûlée à Cellettes, feux de poubelles à Blois, cambriolages en série dans le département.

cambriolageImage d’illustration.
Une voiture a été incendiée à Cellettes dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 h 30 du matin, route d’Aulnières. 

Samedi soir ce sont des poubelles qui ont été incendiées Place Coty à la ZUP de Blois, au coeur de ce quartier rénové.
Ce même week-end la Gendarmerie signale une vague de cambriolage dans le nord du département, de Saint Martin des Bois à Morée, mais aussi à Noyers sur Cher. Apparemment les malfaiteurs ont profité de ce week-end prolongé pour « visiter » des maisons dont les propriétaires s’étaient absentés.
A Morée, ils n’ont pas hésiter à faire voler en éclats la vitrine de la pharmacie pour dérober la caisse (source : la Nouvelle République du 31/10/2016).
Le week-end n’est pas fini avec le pont de la Toussaint, il convient de rester vigilant.

2 commentaires

L’insécurité touche aussi Vendôme.

Voiture dégradée(image d’illustration)
Alors que des commerces de La Quinière à Blois ont été incendiés volontairement, que des dizaines de pneus ont crevés à Blois-Vienne, 8 voitures ont été cambriolées à Vendôme, pendant qu’une neuvième était incendiée ce week-end (la Nouvelle République du 19/10/2016).
Ces faits, même s’ils n’ont aucun lien entre eux, démontrent toutefois un climat de progression de la délinquance en Loir et Cher.

Vendômois : barbecue militant dimanche 7 août à Saint Ouen.

Viévy le Rayé 16-07-16Photo d’illustration : barbecue le 16 juillet à Viévy le Rayé.
Après le succès des barbecues déjà organisés en Beauce, nos adhérents et sympathisants du Vendômois, du canton de Montoire et du Perche sont conviés à un barbecue dimanche 7 août à 12 heures à Saint Ouen.

Une bonne occasion de mieux faire connaissance et de se préparer pour la rentrée dans une ambiance conviviale.
Le lieu (propriété privée) sera communiqué aux inscrits. Contactez Olivier Besnard au 06 95 78 08 33 ou en message privé sur Facebook ou Renaud Grazioli au 06 98 35 96 55.

1 Commentaire

Vendôme : Pascal Brindeau dérape « grave » sur Facebook !

FB Brindeau(cliquez sur l’image pour agrandir, ou rendez-vous sur le facebook de Pascal Brindeau.)
Cela commence par un message de Pascal Brindeau, maire de Vendôme, posté hier soir sur Facebook : « Pour nos amis turcs et franco-turcs de ‪#‎vendome‬ Allez la Turquie !« 

Aussitôt une internaute lui répond sous le pseudo de Nini Coco : « Amis vendomois votre maire soutien les turcs en postant un message d’encouragement mais vous remarquerez qu’il n’a mis aucun message pour les bleus alors que ceux-ci ont déjà jouer 2 fois . Vous jugerez par vous même !!!!!! »
Riposte agacée de Pascal Brindeau : « Amis Vendômois vous remarquerez que le FN ne s’intéresse à l’euro que lorsque je poste un message …. » Que vient faire le FN dans cet échange ? Mystère.
Entre-temps la Turquie est battue par l’Espagne 3-0, mais le match continue sur Facebook, ou l’ancien député fini par déraper, en traitant son interlocutrice de « facho » : « On as pas besoin des fachos ! » (nous reproduisons fidèlement l’orthographe du maire).
Inutile de relater l’intégralité des ces échanges, dont le maire de Vendôme ne sort pas grandi. A moins qu’il paie un « community manager » pour poster des messages à sa place ?
Quoiqu’il en soit ces propos semblent tout de même fidèles à certaines positions prises par Pascal Brindeau alors qu’il était député remplaçant de Maurice Leroy.
En effet, il avait déjà refusé de voter la proposition de loi du 22 décembre 2011 visant à qualifier pénalement la négation du génocide arménien par la Turquie. Au motif qu’il s’agissait d’une proposition « inutile et mal venue qui stigmatise la communauté turque vivant en France et en Europe et dont les générations ne sont en rien responsables du génocide ». Ben voyons.
On se souvient aussi qu’il était vice-président du groupe parlementaire « France-Turquie » et « France-Quatar ». Soucieux de flatter la communauté turque de sa ville, il fête le jour de l’indépendance instauré par Mustapha Kemal dit Ataturk, qui entre parenthèse doit se retourner dans sa tombe en voyant son pays devenir une république islamique.
Pascal Brindeau était un fervent partisan du « Oui » à la Constitution européenne et du traité de Lisbonne même s’il reconnait publiquement au Parlement que cela « contribue à creuser le fossé qui sépare nos concitoyens des institutions communautaires ». Sans
Enfin, une question que Pascal Brindeau n’a pas soulevée. Pourquoi la Turquie participe-t-elle à l’Euro de foot alors qu’elle n’est pas géographiquement en Europe ? Il s’agit sans doute d’une manœuvre destinée à nous faire accepter l’entrée de la Turquie dans « leur » Europe ! Ce que le peuple français ne veut pas.

 

 

3 commentaires

La Nouvelle République soutient-elle le graff provocateur de Vendôme ?

Voiture police fergusonSérigraphie voiture Police Nationale

1 – Voiture de police de Ferguson : lettres bleues sur fond blanc. 2 – Voiture de la Police nationale : lettres blanches sur fond bleu. C’est bien le modèle choisi par « Monsieur Plume ».
Le graff représentant une voiture de Police incendiée sur le mur d’un gymnase à Vendôme a suscité plusieurs réactions, dont celle du Préfet de Loir et Cher et du maire de Vendôme, Pascal Brindeau.

Il était normal que le Front National réagisse également, ce qui a été fait sous la forme d’un article sur notre blog et d’un communiqué de presse :  Communiqué FN41 graff Vendôme.
A défaut de le publier, la Nouvelle République le commente, en nous accusant de « récupération ».
A vrai dire, nous y sommes habitués. Quand le FN ne réagit pas, c’est qu’il n’a rien à dire, quand il réagit, il « récupère », les éléments de langage sont bien rodés.
Mais il apparaît dans ce billet un peu cavalier signé « Saint Georges » que la NR prend fait et cause pour le graffeur incriminé, et les graffeurs en général. D’où cette mise au point qui nous semble nécessaire :
– « les graffeurs récupèrent des murs laissés nus pour y exercer leur art » affirme l’auteur du billet. Il n’échappera à personne que la majorité des murs sont laissés « nus », c’est le choix de leur propriétaire, et n’ont pas vocation à servir de support aux graffeurs et autres tagueurs. Disons-le tout net : s’il existe quelques graffeurs de talent, et Monsieur Plume en fait certainement partie, 95 % des « oeuvres » qui couvrent les murs, les équipements urbains et jusqu’au matériels ferroviaires sont hideuses et constituent un véritable fléau visuel, en même temps qu’une atteinte aux biens et à la liberté d’autrui. Nous aimerions connaître la réaction de la NR si sa rédaction de Blois était « décorée » par des graffs plus ou moins artistiques.
– pour mieux défendre « Monsieur Plume », la NR compare le tag incriminé à un autre du même auteur représentant un « tank » (NDLR : un char d’assaut au look soviétique), et pour lequel nous n’avons pas réagi. L’explication est simple : nous n’avions pas connaissance de de ce « graff ». Mais la question posée par la NR est biaisée : « ce tank a-t-il plus droit de cité que la voiture de police américaine en feu ?« 
Nous dirons que le message, s’il y en a, n’est pas le même, dans le cas de ce char d’assaut personne ne peut se sentir visé. Quant à la « voiture de police américaine« , la NR reprend la défense de « Monsieur Plume », alors que nous avons démontré, photo à l’appui, que la voiture représentée n’était pas une voiture de la Police de Ferguson, justification trouvée après-coup par l’auteur.
Enfin, si ce graff est réalisé sans autorisation sur un bien privé ou public sans autorisation, le propriétaire est en droit de demander réparation ainsi que la remise dans l’état initial, quelque soit la valeur artistique de l’oeuvre.
Le problème c’est probablement que tous ces « artistes de rues » – mais dont certains exposent aujourd’hui dans les salons – ont été porté aux nues depuis qu’un certain Jack Lang, par jeunisme et pour suivre la « modernité » venue des Etats Unis, a considéré les simples tags comme une forme d’art. Quant au maire de Vendôme, qui travaille officiellement avec l’artiste en question, c’est un peu l’arroseur arrosé.
Voilà quelques précisions utiles suite à ce billet de la NR, qui prouve sans aucun doute que nous avons visé juste, mais nous sommes disposés à poursuivre le dialogue avec tous ceux que cela intéresse.

Graff de Vendôme : une incitation à la violence ?

Voiture police fergusonVoiture de police incendiée à Ferguson : elle ne ressemble en rien au graff de « Monsieur Plume ».
Un graff réalisé sur le mur d’un gymnase proche du Lycée Ronsard à Vendôme créé une vive polémique.

Et pour cause : il représente une voiture de police en flammes. Quelques jours après l’incendie d’une voiture de police à Paris (c’était le 18 mai) chacun fait le rapprochement, même si ce dessin daterait du 6 ou 7 mai.
D’où les réactions du préfet de Loir et Cher et du maire de Vendôme, qui a déposé plainte pour « dégradation de bien public« , mais considère également ce graff comme « un appel à la haine contre la Police » (la Nouvelle République du 25 mai 2016).
Ce dont l’auteur se défend, en expliquant qu’il s’est inspiré de la photo d’une voiture de Police américaine incendiée à Ferguson. Explication peu convaincante en regardant d’un peu plus près les photos : la voiture représentée sur le graff incriminé évoque à coup sûr un voiture de police française…
Il faut savoir par ailleurs que l’auteur, qui se fait appeler « Monsieur Plume », est un graffeur « institutionnel », contestataire officiel choyé par le système, régulièrement invité lors de manifestations subventionnées par le Conseil régional comme par… la Ville de Vendôme.
En lire plus …

1 Commentaire

Teknival : coup de pied dans la fourmilière.

Teknival Salbris-1Il est clair que nos premiers articles publiés hier n’ont pas plu aux organisateurs du Teknival.
Dans la journée du 1er mai, nous avons constaté un pic de fréquentation, assorti de nombreux commentaires.
Tant qu’ils restent corrects, même s’ils expriment une opinion contraire, nous les publions et nous essayons de répondre, sinon le modérateur les supprime.
Il n’est pas certain que beaucoup de sites fassent preuve de la même ouverture d’esprit.
Nous reviendrons sur le sujet à la fin de ce rassemblement pour en tirer un bilan et quelques analyses.
Il semble bien que nous ayons donné un coup de pied dans la fourmilière !

1 Commentaire

Vendôme : la victime des tireurs est décédée

pistolet 22LRLa Nouvelle République vient de confirmer nos informations sur son site Internet : le jeune homme qui avait été abattu à bout portant vendredi dernier à Vendôme dans le quartier des Rottes est décédée cet après-midi à l’Hôpital de Tours.
Nous savions de source bien informée, que la victime était déjà en état de mort cérébrale aux urgences de Vendôme, avant d’être transportée sur Tours dans cet état. Il s’agirait d’une balle de petit calibre, mais tirée à bout portant.
On ne peut que se féliciter de l’efficacité des Gendarmes qui ont réussi très rapidement à interpeller les tueurs.
Place maintenant à l’enquête qui jettera peut-être un peu de lumière sur certains trafics qui prospèrent à Vendôme.
Au passage un syndicat de Police déplore le manque d’effectif sur Vendôme… tout en indiquant que c’est pire encore à Blois.
Bernard Cazeneuve sait peut-être communiquer, mais les actes ne suivent pas les belles déclarations.

Vendôme : un homme grièvement blessé par balles dans le quartier des Rottes.

Rue DescartesAprès deux alertes le 15 janvier et le 8 avril, un nouvel épisode de violence s’est déroulé en plein jour rue Descartes dans le quartier des Rottes à Vendôme.
Cette fois, les tireurs ont grièvement blessé un jeune homme, qui serait selon la Nouvelle République entre la vie et la mort.
Les agresseurs, qui seraient deux ou trois selon les témoignages, ont pris la fuite à bord d’une voiture.
Il faut espérer que cette fois les agresseurs soient interpellés. L’enquête expliquera sans doute leur mobile.
Mais les Vendômois ont l’impression que petit à petit leur ville commence à ressembler à un petit Marseille, toutes proportions gardées.

Mise à jour : nouvelles précisions sur le site la Nouvelle République à 21 h 21.

2 commentaires

Vendôme : coups de feu dans le quartier des Rottes.

pistolet 22LRSelon la Nouvelle République, des coups de feu ont été entendus dans le quartier des Rottes à Vendôme aujourd’hui entre 13h20 et 13h30. La Police enquête et lance un appel à témoin.
Des faits similaires s’étaient déjà produits le 15 janvier dernier, mais il semble que l’affaire n’ait pas été ébruitée.
Ces tirs en pleine journée ne sont pas sans inquiéter les habitants du quartier, il faut souhaiter que le tireur soit rapidement identifié et appréhendé.

Vendôme : une voiture brûlée dans le quartier des Rottes.

rue de la FosseDans la nuit de samedi à dimanche une voiture a été entièrement détruite par le feu rue de la Fosse à Vendôme, dans le quartier des Rottes.
Les pompiers ont pu éviter que l’incendie ne se propage à d’autres véhicules.
Comme d’habitude, l’origine du feu reste « indéterminée ».
C’est au minimum le 19ème voiture incendiée en Loir et Cher depuis le début de l’année.

Vendôme : voitures brûlées, habitants évacués.

incendie-quiniere-02Image d’archives FN41 (quartier de la Quinière-les Allées à Blois)
C’est la Nouvelle République qui rapporte l’info sur Internet ce matin.

La nuit dernière (du 2 au 3 janvier) vers 2 h 30 deux véhicules ont été incendiés (« ont pris feu » pour la NR) impasse du Commandant Verrier à Vendôme.
Devant l’extension du sinistre, qui avait provoqué une fuite de gaz, deux pavillons voisins ont dû être évacués.
Qu’on le veuille ou non, ces incendies de voitures trop souvent minimisés et ramenés à de la « petite délinquance » sont des actes graves, et cette évacuation nocturne de deux familles menacées par les flammes fait plutôt penser à une scène de guerre.
Mais Bernard Cazeneuve pourra être satisfait : les incendiaires ont attendu la nuit du 2 au 3 janvier, les chiffres de la Saint Sylvestre n’en seront que meilleurs ! 

1 Commentaire

2015 : une bonne année pour le blog FN41 !

Visisteurs 16-11-2015 9 h 26173 visiteurs simultanés sur notre blog ! C’est le record absolu atteint le 16 novembre.
L’année 2015 a vu le FN41 s’affirmer encore davantage sur Internet. Près de 380 000 visites sur notre blog (1039 visiteurs/jour en moyenne), 546 000 articles consultés, 702 articles publiés dans l’année, à plus de 95% sur l’actualité locale.

Le record absolu a été battu au mois de novembre, avec 1913 visiteurs par jour entre les attentats de Paris et la campagne des régionales. Même si traditionnellement la fréquentation retombe au moment des fêtes, après le 15 décembre, nous enregistrons tout de même 1312 visiteurs/jour en décembre, contre 830 pour la même période en 2014.
Notre blog confirme son statut, il fait partie des médias qui comptent en Loir et Cher.
En lire plus …

Fusion forcée dans le Vendômois : c’est non !

Ubu RoiLe projet d’une agglomération regroupant les 105 communes du Vendômois et du Perche en rassemblant les six communautés de communes existantes était une idée de Maurice Leroy.
Un temps mise en sommeil, elle est revenue à travers la proposition du Préfet dans le cadre du schéma départemental d’intercommunalité.
Nous avions déjà fait part des vives réactions provoquées par ce projet ubuesque (voir notre article du 10 novembre).
Les conseils municipaux avaient jusque mardi soir pour voter et émettre un avis. Au final, 60 communes se sont prononcée contre et seulement 45 communes pour ce regroupement (source : la Nouvelle République).
Autant dire que le projet est mort, à condition que l’on respecte la démocratie.
En lire plus …

Régionales 2015 : Dernier briefing politique à Vendôme.

REG2015 FNJ Vendôme 021215 cA Vendôme, plusieurs jeunes militants et sympathisants se sont réunis avec Michel Chassier et Renaud Grazioli, candidats sur la liste Loir-et-Cher au cours d’un café politique pour faire un premier bilan de cette campagne du 1er tour, présenter les dernières actions ainsi que les grandes orientations du programme régional.

Tous étaient unanimes pour dire et faire comprendre à nos électeurs que seul le Front National constitue la seule force politique dans la Région et partout en France !

Régionales 2015 : Café politique du FNJ à Vendôme le 2 décembre 2015 à 20h30.

FNJ BourgesCédric Pelé, Secrétaire Départemental du FNJ Loir-et-Cher convie tous les jeunes de la région à Vendôme (41) le mercredi 2 décembre 2015 à 20h30 pour un café politique « spécial jeunesse ». 

Michel Chassier, conseil régional sortant et tête de liste départementale du Loir-et-Cher présentera les grandes lignes du programme pour les régionales en particulier les thèmes qui intéressent la jeunesse (développement économique, formations/lycées, transports ferroviaires…)

Pour des raisons d’organisation, merci de nous contacter pour participer : 06-29-48-74-01 ou fnjeunesse41@gmail.com

 

Régionales : campagne à Vendôme sur le marché des Rottes.

Les Rottes 22-11_1Les Rottes 22-11_2

Ce dimanche matin, Renaud Grazioli et Olivier Besnard étaient sur le marché des Rottes à Vendôme, accompagnés par des militants. Outre le document de campagne de Philippe Loiseau ils ont diffusé un tract sur le péril islamiste, édité avant les attentats meurtriers de Paris. Comme quoi, une fois encore, le FN avait vu juste.
Heureusement, les Français sont de plus en plus nombreux à le comprendre !

12

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...