Archive | Actualité Flux RSS de cette section

Blois : le Rassemblement national fête le centenaire de la victoire.

10-11-2018 Blois_1Samedi 10 novembre à Blois le Rassemblement national célébrait le centenaire de la victoire.
Autour des élus régionaux Michel Chassier et Mathilde Paris, de Jean Yves Narquin maire de Villedieu le Château, une quarantaine d’adhérents et sympathisants avaient répondu présent pour partager un repas convivial dans une ambiance rappelant le souvenir des « poilus » : vidéos, chansons, exposition de photos envoyées par nos amis.
A 15 heures, le discours de marine Le Pen était retransmis depuis Verdun, vous pourrez le retrouver sur les réseaux sociaux.
Un moment de cohésion, de communion dans l’amour de la patrie et l’hommage à nos anciens qui ont combattu pour notre liberté.
Dans son intervention avant le discours de Marine, Michel Chassier a rappelé que nous leur devons de poursuivre le combat pour que la France pour laquelle ils se sont sacrifiés ne soit pas demain asservie à nouveau par un ennemi insidieux qui bénéficie hélas de la complicité de nos gouvernants.
Demain 114 novembre nous serons présents dans toutes les cérémonies du département.

Brahim Mokaddem condamné à 15 ans de prison pour une tentative de meurtre sur un gendarme.

Voiture gendarmerie(image d’illustration)
« Condamné pour tentative de meurtre sur un gendarme » titre la Nouvelle République du 8/11, « Un Orléanais condamné à quinze ans de réclusion pour une tentative de meurtre sur un gendarme » titre la République du Centre le même jour.

Cet Orlénais s’appelle Brahim Mokaddem, un homme de 32 ans qui, le 1er juillet 2015, avait foncé sur des gendarmes en intervention sur l’autoroute A 10, à la hauteur de Mer (Loir-et-Cher).
Ce soir-là, vers 20 heures, les militaires sécurisaient le trafic des véhicules, alors que des pompiers étaient occupés à éteindre un feu de broussailles en bordure de l’autoroute. Leur véhicule était stationné sur la bande d’arrêt d’urgence, gyrophare allumé, en plus des véhicules d’intervention de l’autoroute qui signalaient l’incident en amont. Les gendarmes faisaient signe aux automobilistes de se déporter sur la voie de gauche, lorsqu’une Twingo a foncé sur eux.
Deux gendarmes ont eu le temps de s’écarter à temps pour éviter d’être heurtés, l’un sautant dans le fossé, avant que la voiture folle ne vienne s’encastrer dans le véhicule où se trouvait une femme gendarme, qui a été touchée aux cervicales.
Le conducteur prétexte un malaise, mais les témoignages des militaires le contredisent.
A l’audience le prévenu n’hésite pas à interrompre les dépositions des gendarmes, à tel point que la présidente doit le faire évacuer temporairement.
Pour le procureur, il n’y a pas de doutes, « ils n’ont pas été visés en tant que personnes, mais parce qu’ils sont militaires de la gendarmerie. » Il réclame 20 ans de détention.
On pourrait ajouter que ce type de comportement n’est pas anodin en 2015, même si l’accusé se garde bien de revendiquer son acte.
Au final, il est condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

1 Commentaire

Mer et la petite Beauce : une insécurité au quotidien.

Gendarmerie MerL’insécurité, le saccage des équipements publics, les dégradations sur les propriétés et les biens privés, les vols, les incivilités ne sont pas l’apanage des grandes villes.
Nouvel exemple à Mer ou 14 véhicules ont été l’objet de vols à la roulotte et dégradés (la Nouvelle République du 7/11/2018).
Mardi la Gendarmerie a fait distribuer un appel à témoin dans les boîtes aux lettres.
Espérons que les coupables soient et identifiés et les victimes indemnisées.
Le phénomène touche aussi les communes de la petite Beauce.
A tel point que Maves, 660 habitants, va bientôt installer 9 caméras pour améliorer la sécurité des personnes et notamment des biens municipaux qui sont régulièrement vandalisés et font l’objet de dégradations et vols…
Les élus Mérois du Rassemblement national expriment leur soutien aux victimes et demandent au Préfet de Loir de Loir et Cher que les forces de l’ordre disposent des moyens nécessaires pour mener leur mission de protection des populations.
Cela nous semble plus urgent pour nos compatriotes que l’accueil des migrants.  

17 novembre… et après ?

Le peupleLa colère enfle dans tout le pays.
Le mouvement du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants n’est peut-être que le début d’une vague de protestations que redoute le gouvernement.
La Nouvelle République se fait aujourd’hui l’écho de la mobilisation en Loir et Cher et publie la réaction des principaux partis politiques.
Le Rassemblement national est cité, exprimant son soutien à cette journée de manifestations (*). Au passage Michel Chassier, président du groupe RN Centre-Val de Loire dénonce au passage la « bombe à retardement » que constitue la voiture électrique d’un point de vue écologique. Et donc l’ineptie de ces taxes censées financer la « transition énergétique, ce qui en plus est faux, puisque les taxes servent surtout à réduire le déficit du budget de l’Etat.
Les Républicains, à l’origine de la taxation « Grenelle » avec Nicolas Sarközy et Nicolas Hulot, comme le rappelait Gilles Godefroy au Conseil régional, proposent par la voie de Guillaume Peltier un « chèque carburant » de 100 €, sans expliquer comment il serait financé ! Réponse : par les entreprises et sans doute par les Régions, autrement dit une nouvelle taxe qui viendrait s’ajouter au taxes sur les carburants.
La France dite « insoumise » est incapable de se positionner, et craint de s’associer à un mouvement typiquement « populiste ».
La représentante locale des macronistes prouve encore à quel point son mentor est totalement ignorant des réalités, en proposant de « remettre en question notre utilisation des véhicules, de penser la mobilité autrement. Dans la vie de tous les jours, on peut adopter d’autres comportements, avec le covoiturage, la prime à la conversion, envisager le télétravail quand c’est possible… »
Propos complètement déconnectés de la réalité.
Tout comme ceux de Charles Fournier pour les écologistes : « Comme écolo je ne partage mais pas du tout le fond si celui-ci, c’est le refus d’augmentation du prix du carburant au nom du fameux pouvoir d’achat (comme s’il rendait heureux… le pouvoir de vivre décemment oui et oui, le pouvoir d’achat bof)« .
Tant mieux pour lui s’il n’a pas de problème de pouvoir d’achat, mais ce n’est pas le cas de beaucoup de nos concitoyens.
Vous avez bien compris que seul le Rassemblement national est cohérent dans ses prises de positions, c’est pourquoi, sans afficher de slogans ou de banderoles pour respecter le désir des organisateurs, nos élus, nos adhérents, nos sympathisants et nos électeurs seront présents en nombre pour cette première journée de mobilisation.
En souhaitant qu’elle ne demeure pas sans suite.
Dès le 19 novembre, un appel a été lancé par des routiers pour un blocage total du réseau routier. Une vidéo sur Facebook dépasse déjà les 1 600 000 vues !
Mais surtout il faut traduire ce mouvement de colère par une solution politique, et donc se mobiliser dès maintenant pour les élections européennes de mai 2019 en soutenant la liste d’union autour du Rassemblement national.

(*)  nous relaierons prochainement sur notre site les points de rassemblement prévus en Loir et Cher.

Européennes 2019 : le Rassemblement national en 1ère position, Macron s’affole !

Sondage 4-10-18Nous avions ressenti la dynamique depuis la rentrée.
Déjà un sondage nous avait donné au coude à coude avec la liste Macron, désormais nous la distançons : 21 % contre 19.
Et ce n’est pas fini. En  2014, les sondages avaient sous-estimé notre score, tout laisse à penser que ce sera encore le cas.
Plusieurs raisons à cela :
– comme nous ne cessons de le répéter, les faits nous donnent raison jour après jour,
– partout en Europe nos alliés progressent, certains participent déjà à des coalitions au pouvoir,
Macron tombe chaque jour plus bas, et semble incapable de relever, les Français ont compris – un peu tard – à quel point il les méprise et à quel point il est incapable de gouverner.
Les Républicains, en partie compromis avec Macron qu’ils ont fait élire, profondément divisés sur l’Europe, se retrouvent à 13%, quand à l’opposant en carton-pâte Mélenchon, il s’effondre littéralement à 11% d’intentions de vote.
Ce résultat est aussi le fruit d’un travail acharné mené depuis la présidentielle à tous les niveaux de notre mouvement, même si les médias refusent de le voir, de l’action permanente de nos militants au sein de nos fédérations, du travail de nos élus.
Il n’y a pas de semaine sans réunion ou sans action militante dans toute la Région, au grand dam de ceux qui annonçaient notre mort prochaine et qui s’en réjouissaient.
Ce retour en force est encore plus marqué chez les jeunes (18-24 ans), où un autre sondage IFOP nous place largement en tête avec 28% des intentions de vote (+ 13%).
Devant cette perspective d’une claque aux européennes, Macron perd son sang froid et tente de jouer sur les peurs en essayant de nous ramener un siècle en arrière, il se comporte dès maintenant comme un chef de parti, à l’opposé du rôle d’un président sous la Vème République.
Ce faisant, il va transformer les européennes de 2019 en référendum anti-Macron, et les Français vont bien comprendre que le vote anti-Macron le plus efficace, c’est la liste d’union qui va se constituer autour du Rassemblement national.
L’heure est donc au rassemblement pour remporter cette grande victoire dans une élection qui peut faire basculer l’Europe, mettre un terme à la dictature de la Commission et rendre au peuples leur liberté de décider ce qui est bons pour eux dans une Europe des nations libres et souveraines.
Il est temps que tous les patriotes, tous les amoureux de la France nous rejoignent ou s’associent au combat que nous menons inlassablement, avec détermination, souvent dans l’adversité mais toujours avec confiance pour notre pays et pour nos enfants.
C’est maintenant qu’il faut choisir la France dans laquelle ils vivront demain.

1 Commentaire

Suivez vos élus sur le site du groupe Rassemblement national Centre-Val de Loire.

20161013_203434-533x261Vos élus Rassemblement national au Conseil régional Centre-Val de Loire sont présents sur tous les dossiers, ils l’ont démontré une fois encore lors de la dernière session, le 18 octobre.
Le problème, c’est que les médias n’en rendent pas suffisamment compte, qu’il s’agisse de la presse régionale, de la radio ou de la télévision.
Pour être informés, nous vous invitons à consulter régulièrement le site du groupe Rassemblement national Centre-Val de Loire.
Vous y retrouverez toutes les interventions de nos élus, textes et vidéos, les communiqués de presse (y compris ceux qui ne sont pas repris par ceux dont le métier devrait être de vous informer), des tribunes, le fil de nos publications sur Twitter et Facebook etc…
La dernière session plénière a généré plus de 13 600 vues le jour-même sur notre page Twitter (200 retweets !), 5 500 le lendemain (40 retweets), et entre 1 000 à 1 200 vues à chaque fois qu’une publication est diffusée… et jusqu’à 3 ou 4 fois plus quand elle est bien partagée.
C’est pourquoi nous insistons sur l’importance des réseaux sociaux afin de relayer notre message, contourner l’omerta de certains médias, faire vraiment connaître le travail de vos élus, mais aussi les interroger ou leur faire connaître vos réactions.
Merci à vous tous de partager au maximum.

Taxation des carburants : le gouvernement doit reculer.

Carburant 17-11La hausse du prix des carburants n’est plus supportable pour les Français.
Pourtant cette hausse est voulue par le gouvernement, qui refuse d’entendre les protestations qui se multiplient, et persiste dans son aveuglement.
Il y a deux raisons à cela : financière et idéologique.
Financière d’abord, l’automobiliste étant comme chacun le sait une vache à lait : taxes sur les carburants, elle-même assujettie à la TVA (une taxe sur les taxes !), taxes sur les assurances, TVA sur la vente et la réparation automobile, taxe à l’essieu pour les poids-lourds, péages sur les autoroutes, les ponts, les tunnels, demain sur certaines routes et à l’entrée des villes (retour au moyen-âge !), radars etc…
Pas de doute, tout cela constitue une manne financière pour l’Etat.
Raison idéologique ensuite, mais qui sert essentiellement à justifier ce matraquage fiscal et à donner mauvaise conscience aux réfractaires.
Tout cela se fait au nom de l’écologie et de « transition énergétique ». La guerre est déclarée aux énergies fossiles dont le pétrole au profit d’énergies renouvelables, dites « vertes », la plupart coûteuses et aléatoires, à tel point qu’elles doivent être subventionnées.
Même la chasse au diesel est totalement infondée, puisque les derniers modèles ne sont pas plus polluants que l’essence et n’émettent pas plus de particules, de plus ils consomment moins ! (voir les interventions de nos élus au Conseil régional).
Pourtant ce n’est pas fini, la part « carbone » de la TICPE va encore augmenter au premier janvier prochain, et doubler d’ici 2022… si les Français se laissent faire !
N’oublions pas que Nicolas Hulot, qui raisonne comme un bulot, avait préconisé l’arrêt de production de véhicules thermiques en 2040, pour les remplacer par des véhicules électriques alimentés par des moulins à vent, puisqu’il était aussi un anti-nucléaire enragé.
En réalité, ces hausses insupportables pénalisent tous ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur voiture pour aller travailler, ainsi que les professionnels du transport, les artisans, les entreprises du BTP, etc…
C’est pourquoi le Rassemblement national, en pointe depuis des mois pour défendre les automobilistes et les professionnels, s’associe pleinement à l’initiative citoyenne du 17 novembre.
Toutes les précisions seront apportées d’ici là sur les différentes opérations qui seront organisées en Loir et Cher, et auxquelles nous demandons à tous nos amis de se joindre.

 

7 commentaires

Centenaire de la victoire de 1918 : rendez-vous à Blois le 10 novembre.

Visuel 10-11-18 Blois« Cent ans après la victoire de la France et de ses alliés, mettant un terme à la Grande Guerre en 1918, notre famille politique a à cœur d’honorer la mémoire du soldat français qui se sacrifia pour défendre notre drapeau et l’intégrité de notre territoire, et la mémoire du peuple français tout entier uni dans les pires circonstances. »  Marine Le Pen
Alors que Macron refuse de fêter dignement la victoire de 1918, le Rassemblement national appelle tous les Français a participer nombreux aux commémorations du 11 novembre.
Nos élus seront présents dans leur communes respectives, soyez nombreux à leurs côtés, avec vos enfants car il est important de leur faire partager ce moment historique.
Le 10 novembre Marine Le Pen sera a Verdun pour un grand banquet patriotique afin de rendre hommage à tous les combattants, ceux qui sont tombés et aussi tous eux qui ont été marqués à vie par cette épreuve
La Fédération de Loir et Cher organise également une journée d’hommage à Blois, avec un repas et la retransmission vidéo sur grand écran de la cérémonie de Verdun et du discours de Marine.
Venez nombreux, en famille, avec vos amis pour cet après-midi d’hommage à nos poilus. Attention : nombre de places limité, inscription obligatoire. Vous pouvez demander l’invitation à contact@rassemblement-national41.fr

2 commentaires

Insécurité à l’hôpital de Blois : l’omerta ?

CHB sécuritéTout va bien à l’hôpital de Blois, soyez rassurés braves gens, dormez bien !
Comme dans les collèges et les lycées, la consigne #PasDeVague semble aussi être appliquée dans les hôpitaux.
Mais il est toujours difficile de cacher la vérité, elle finit un jour ou l’autre par ressortir.
En l’occurrence ce sont les personnels de sécurité de l’hôpital de Blois qui expriment leur colère… sous la bannière de la CGT !
« Sécurité en sous-effectif = hôpital en insécurité » peut-on lire sur une des banderoles.
La situation est-elle donc si grave ? Pourtant elle est soigneusement cachée par les responsables de l’établissement, dont le maire de Blois, Marc Gricourt préside du conseil de surveillance.
Reste que la CGT n’en dit pas assez sur l’insécurité qui touche les personnels soignants. De quel type d’agressions s’agit-il ? Qui sont les auteurs ?
Là, c’est au tour de la CGT de pratiquer l’omerta.
Aux agents victimes de cette situation d’en tirer les conséquences : seul le Rassemblement national peut vraiment les défendre.

 

Chômage : forte hausse au 3ème trimestre en région Centre-Val de Loire.

Direccte RCVL 3T2018Comme nous l’avions prévu, il n’est plus possible de masquer la hausse du chômage, accentuée par un ralentissement de l’activité économique.
La DIRECCTE enregistre une hausse de 1,8% au 3ème trimestre en Région Centre-Val de Loire pour la catégorie A, +0,9% pour les catégories A, B, C.
C’est le plus mauvais résultat depuis longtemps, traduisant l’échec des « macronomics ».
L’Indre (+3,4%) et le Loiret (+3,3%) sont les départements les plus touchés.
Par catégorie d’âge ce sont les jeunes de moins de 25 ans les plus impactés (+2,8%).
Cela s’explique en partie par l’essoufflement des entrées en stage (2615 entrées par mois en moyenne en 2017, 2083 en 2018).
Le dispositif atteint ses limites, d’autant plus que 2/3 de ces stages ne sont pas qualifiants.
La semaine dernière au conseil régional François Bonneau se vantait du « dynamisme » de la région : le chômage y augmente de 1,8% au dernier trimestre contre 0,5% en France.
Seul le groupe Rassemblement national avait pointé la supercherie.
Cherchez l’erreur !

Image de prévisualisation YouTube

1 Commentaire

Chez nos voisins : Sébastien Chenu dans le Cher, Philippe Vardon dans l’Indre.

Sébastien ChenuLa Fédération de l’Indre reçoit samedi 27 octobre Philippe Vardon,  conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur depuis 2016 et membre du bureau national. Inscriptions auprès de RN 36 ( contact@rassemblement-national36.fr).
Le lendemain c’est au tour de la Fédération du Cher de recevoir Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national., pour un déjeuner débat. Ouverture des portes à 11 h 30, inscriptions auprès du RN18 (contact@rassemblement-national18.fr).

Stop à la souffrance animale, non au refuge mouroir.

44115344_278998216062858_1359495584569884672_n1fosse refuge

Avis aux amis des animaux. De graves cas de maltraitance nous ont été signalés par d’anciens salariés et bénévoles du refuge SPA d’Orléans, 20 chemin de Pont Cotelle, qui exploite aussi un autre refuge à la Ferté Saint Aubin.
Manque de soins et de nourriture, état sanitaire déplorable, des animaux qu’on laisse mourir et qui sont jetés ensuite dans une fosse au mépris de la loi, documents falsifiés etc…
Il est temps de réagir.
Les défenseurs des animaux organisent une manifestation devant le centre samedi 27 octobre à 15 heures.
Nos amis du Loiret seront présents, merci de relayer autour de vous.

Fermeture de l’AFPA : où vont aller les « migrants » ?

11220063_852018064916439_53372786181219710_nLe sort des clandestins avant l’avenir des formations ? 
Alors que 5 centres AFPA sont menacés de fermeture en Région Centre-Val de Loire, dont celui de Blois, certains s’inquiètent non pas de l’avenir de la formation, mais du du sort des « migrants » hébergés sur le site de Blois (nous n’avons pas d’information pour les autres sites).

On se souvient que des clandestins qui campaient à Calais dans l’espoir de passer en Angleterre avaient été dispersés dans toute le France par Hollande en octobre 2015, mais depuis cela ne cesse pas.
C’est ainsi que le centre AFPA de Blois en avait reçu une quarantaine, à l’époque le Front National avait été seul à protester.
Selon Mag’centre, ils seraient aujourd’hui encore 48, mais bien sûr ce ne sont plus les mêmes, il y a régulièrement de nouvelles arrivées, tandis que les autres sont régularisés ou bien disparaissent dans la nature.
Le coût de l’opération est toujours soigneusement caché… tout ce que l’on sait, c’est que c’est nous qui payons.
Mais ce qui préoccupe les élus du Rassemblement national, c’est le devenir de ces centres, qui recevaient plus de 2000 stagiaires par an pour des formations qualifiantes.
Au conseil régional ils ont co-signé avec tous les groupes un appel au gouvernement pour reconsidérer cette décision.
A Blois, un communiqué a été adressé à la presse locale :
« L’annonce brutale et sans concertation du projet de fermeture de 5 centres AFPA dans notre région, dont celui de Blois, illustre bien le mépris de ce gouvernement pour les territoires et leurs représentants.
Rappelons qu’il s’agit du premier opérateur régional de formation, et l’un des seuls qui propose une offre d’hébergement pour les stagiaires.
Les élus qui ont appris cette nouvelle jeudi matin au cours de la session du conseil régional à Orléans demandent un moratoire immédiat sur la fermeture de ces centres, soutenue par l’ensemble des groupes.
Le Rassemblement national soutien cette démarche et demande également à nous deux ministres loir-et-chériens de prendre position sur ce dossier. »
Aucun écho à ce jour.
Aux yeux de certains, l’avenir des clandestins est sans doute plus important.

1 Commentaire

Les militants toujours sur la brèche !

44370432_245067319511026_479362682886029312_nNon seulement le Rassemblement national est le seul mouvement qui organise régulièrement des réunions partout en France hors période électorale (*) mais nos militants ne relâchent pas leurs efforts.
Plusieurs tracts sont en cours de diffusion (automobilistes, retraités, immigration) tandis que nos équipes ont commencé à coller la toute nouvelle affiche Marine-Salvini.
A l’approche des élections européennes, les actions et les réunions vont se multiplier.
Encore bravo aux militants !

(*) Edwige Diaz était à Orléans le 12 octobre, Philippe Vardon sera  dans l’Indre le 27/10, Sébastien Chenu dans le Cher le 28/10.

1 Commentaire

Rassemblement national : les responsables départementaux de la région réunis à Blois.

Dp8d7RDWkAASk2ALes cadres départementaux du Rassemblement national de la Région Centre-Val de Loire (Délégués départementaux, Délégués départementaux adjoints, Référents départementaux Génération Nation) se sont retrouvés le samedi 20 octobre à Blois pour une journée de travail animée par Michel Chassier, président du groupe RN au conseil régional Centre-Val de Loire.
Au programme le point sur les différentes fédérations, la coordination des actions au niveau régional, la préparation des élections européennes et des municipales.
Une journée d’échanges très riche et très intéressante, au cours de laquelle il a été décidé de mettre en place de  nouveaux outils pour la communication interne, afin de faciliter les actions communes ou concertées.
L’occasion aussi d’un point presse pour faire le point sur le Rassemblement national.
Après la déception ressentie par les électeurs comme par les adhérents après les présidentielles, en dépit d’un score historique, chacun ressent dans son département que la dynamique est repartie, et l’année 2019 va voir le grand retour de Marine Le Pen et de notre mouvement au 1er plan, plus que jamais au service de la France et des Français !

1 Commentaire

Conseil régional : vos élus présents sur tous les dossiers, le Président Bonneau fragilisé.

 

20171221_GR FNCVL SP

Une fois encore les élus du Rassemblement national ont démontré leur sérieus, leur compétence, leur  détermination.
Lors d’une session chargée, le Groupe Rassemblement national a été présent sur tous les dossiers : budget, aide aux éleveurs, jeunesse, sport, commerce.

Michel Chassier a été le seul à poser les vraies questions sur la dernière décision modificative au budget 2018 : à l’évidence certaines dépenses n’étaient pas financées, et il faut emprunter 10,8 millions d’euros supplémentaires pour boucler le budget.
Le 1er vice-président, Marc Gricourt, n’a pas su répondre à cette question.
Quant au débat d’orientations pour 2019 la majorité aujourd’hui fragilisée donne l’impression qu’elle ne sait pas où elle va en l’absence de toute proposition. La dissidence de deux élus « en Marche » rend François Bonneau encore plus dépendant des écologistes, qui le font bien sentir, avec une scène surréaliste à l’occasion d’un vœu sur le climat en fin de session.
Le Rassemblement national a soutenu l’aide aux éleveurs prévue en 2019, tout en l’estimant insuffisante et en regrettant l’absence d’une aide d’urgence.
Dans le domaine du sport, le RN a proposé un amendement pour lutter contre la radicalisation, refusé par l’ensemble de la gauche, et un vœu pour soutenir la démarche du CNOSF, finalement voté à l’unanimité.

Lire la suite sur le site du groupe RN-CVL.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

2 commentaires

Vos élus régionaux en session.

SP 18-10-18Vos élus régionaux sont aujourd’hui en session plénière à Orléans.
Vous pouvez suivre leurs interventions sur le site du groupe RN-Centre Val de Loire.

Blois : le rendez-vous des politiques.

francois-hollande-vise-dans-la-chansonFrançois Hollande, qui nous coûte déjà une fortune, vient vendre son livre à Blois dans un festival payé par le contribuable !

Après Jacques Attali, les ministres ou anciens ministres Jack Lang, Jean-Michel Blanquer, Christiane Taubira, Frédérique Vidal, des proches du PS comme l’économiste Pierre Rosanvallon etc… c’est aujourd’hui François Hollande qui vient profiter des Rendez-vous de l’Histoire pour vendre et dédicacer son livre « les leçons du pouvoir » (la Nouvelle République du 14/10/2018).
Tout cela avec près d’un million d’euros de subventions publiques pour financer ce festival, n’y aurait-il pas comme une forme de détournement de fonds publics ?
Une chance, étant donné le thème retenu cette année, « la puissance des images », nous avons heureusement échappé à la venue du couple people Brigitte et Manu, élu comme le dit si bien Emmanuel Todd en raison d’une « hallucination collective« . Le fameuse puissance des images, quand elles sont relayées par des médias tenus par ceux-là même qui avaient de Macron leur champion.

3 commentaires

Attali : vrai gourou, faux prophète.

Bataille de BapaumeGuerre franco-allemande : Jacques Attali a presque 1 siècle et demi de retard !
La conférence inaugurale des rendez-vous de l’Histoire dans la salle du jeu de Paume est loin d’avoir fait le plein.

La Nouvelle République annonce « près de 700″ personnes dans une salle de… 2525 places !
On est loin de l’image d’une salle bondée et refusant du monde comme c’était le cas à la Halle aux Grains (610 places).
Un constat qui permet de douter du décompte des participants annoncé par les RVH : 45000 cette année !
Mag Centre parle d’un public « qu’on aurait imaginé plus nombreux (et plus jeune ?)« .
Le magazine indique également que la visite du sieur Attali n’était certainement pas désintéressée : «  en tournée de promo de son dernier livre, il était normal qu’il s’arrête à Blois. »
Ce n’est plus tout à fait l’altruisme dont il se revendique. Nous serions curieux aussi de savoir si sa prestation était rémunérée, et à quelle hauteur.
Et tout cela pour tenir propos d’une rare banalité, du style « il y a des choses qui vont « mieux », et d’autres « moins bien ». Il faut bien être énarque et polytechnicien pour dire cela.
Il prétend avoir des solutions pour nous protéger des prochaines crises, alors qu’il n’avait pas prévu la dernière, celle de l’automne 2008, qu’il situe d’ailleurs en 2007 !
Souvenons-nous qu’à l’époque, seul Jean-Marie Le Pen l’avait annoncé de façon très précise, en expliquant ses causes, son mécanisme et ses conséquences, lors d’une conférence de presse en juin 2008.
Jacques Attali rappelle toutefois une évidence : « il faut penser en permanence à l’impact sur 20 à 30 ans. C’est ce qui distingue un politicien d’un homme d’Etat« .
A l’évidence, de Mitterrand à Macron en passant par Hollande et Sarközy, il n’aura servi que des politiciens préoccupés par leur réélection, et qui ont vendu la France en viager.
Ou bien ses conseils n’ont pas été entendus, ou bien ce n’était que de la poudre de perlimpinpin.
Le meilleur moment de cette conférence reste certainement cet avertissement aux jeunes « qui pourraient connaître une guerre« , c’est la version NR, qui n’ose pas reprendre sa prédiction délirante citée par Mag Centre « Les plus jeunes qui sont dans cette salle peuvent connaître une guerre franco-allemande »
On pourrait presque en rire ! Il faudrait d’ailleurs pour cela que les Allemands nous vendent les fusils que nous ne produisons plus, que la Américains acceptent de nous fournir en bombes guidées, etc…
De tels propos devraient d’considérer à jamais ce gourou prétentieux adulé par les médias.
Sans oublier que la guerre, nos jeunes la connaissent déjà, avec un ennemi qui frappe déjà sur notre sol, mais que M. Attali refuse voir.
Bien entendu, nous sommes disposés à ouvrir le débat avec l’intéressé, si jamais il est capable de justifier ses propos.

La puissance des images aux Rendez-vous de l’Histoire.

attilaLa puissance des images ? Une belle illustration avec Attali !
Les Rendez-vous de l’Histoire (du 10 au 14 octobre à Blois) attirent toujours un public nombreux, quoique difficile à chiffrer en l’absence billetterie.

Ce que déplorent depuis longtemps les élis du Rassemblement national, qui estiment que le public pourrait payer une entrée, avec le maintien la gratuité pour les scolaires et des tarifs pour les étudiants par exemple.
Au lieu de cela on fait venir gratuitement tous les professeurs d’histoire-géographie de la Région, et tant pis pour leurs élèves privés de cours ce jour-là !
Mais tout cela coûte 375 000 € de subvention principale pour 2018, sans compter les rallonges pour diverses manifestations annexes ainsi que la à disposition de personnels, de locaux, de matériel et la fourniture de diverses prestations dont des repas.
Si l’on ajoute les subventions des autres collectivités et de la DRAC, Le coût réel pour le contribuable atteint 979 000 euros pour un budget e 1 381 000 euros, soit un financement public à hauteur de 71%.
En 2014, lors d’un débat sur TV Tours avec Michel Chassier, Marc Gricourt avait reconnu qu’il faudrait y réfléchir.
Mais son adjoint à la Culture et Président d’Agglopolys  Christophe Degruelle, dépositaire de l’héritage de Jack Lang, ne semble pas l’entendre de cette oreille.
Nous aurons l’occasion de revenir aussi sur le fond, car cette manifestation nous a souvent habitué au sectarisme et au parti-pris idéologique.
Chaque année on voit ainsi défiler à nos frais de nombreux responsables politiques bien en cour.
Pour cette édition nous n’échapperons pas à la conférence inaugurale du gourou de Mitterrand, Sarközy et Macron, l’ultra-mondialiste Jacques Attali, sur le thème « comment nous protéger des prochaines crises » !
Quel cynisme quand sait que ce sont des hommes comme lui qui en sont les principaux responsables, et qu’il n’avait pas vu venir la crise 2008 !
Enfin pour revenir au thème de cette édition, « la puissance des images« , comment ne pas oublier que tous ces bien-pensants sont ceux-là mêmes qui ont exploité honteusement l’image d’un enfant syrien noyé sur plage de Grèce et soigneusement mis en scène pour émouvoir l’opinion publique européenne… mais qui condamnent Marine Le Pen pour avoir voulu montrer sur un tweet le vrai visage de Daesch !

 

Le Rassemblement national présent partout !

marinelepen-131018-correzeEn dépit de le tentative du pouvoir de nous asphyxier financièrement pour nous faire taire, nous sommes bien présents et actifs depuis la rentrée.
Il est vrai, comme le dit Marine, que nous savons être pauvres, et faire avec peu de moyens ce qui demande à nos adversaires des moyens considérables : un meeting de Marine coûte 10 ou 20 fois moins cher qu’un meeting de Sarközy ou de Macron.
D’une part nous savons limiter nos dépenses, d’autre part nous avons une richesse et un force que les autres n’ont pas : ce sont nos militants, toujours présents sur le terrain.
Autre preuve de ce dynamisme, la multiplication des réunions et des rencontres dans notre région Centre-Val de Loire : Jordan Bardella sera à Tours le 11 octobre, Edwige Diaz dans le Loiret le 12 octobre, Aymeric Durox dans l’Eure et Loir le 12 également, Philippe Vardon dans l’Indre le 27, Sébastien Chenu dans le Cher le 28.
Une rencontre des cadres est prévue à Blois le 20 octobre et une session de formation doit se tenir d’ici la fin de l’année dans notre Région.
Enfin, Marine Le Pen sera près de chez nous en Corrèze le 13 octobre.
Hors période électorale, aucune autre formation politique ne fait preuve d’une telle activité.
Avec la dynamique des européennes tout va encore s’accélérer, avec un événement prévu en début d’année prochaine en Loir et Cher.

2 commentaires

Région : vos élus au travail.

Do-UjA7X4AAe1YcLa semaine prochaine s’annonce chargée pour les élus avec une réunion de la commission permanente régionale le 17 et une session plénière le 18.
Les élus du groupe Rassemblement national Centre Val de Loire étaient réunis ce lundi afin de travailler sur les dossiers, autour de leur Président de groupe Michel Chassier.
Le tout dans une ambiance sereine et studieuse, qui caractérise notre groupe depuis le début.
Nous vous rappelons que la séance plénière est publique, jeudi 18 à partir de 9 h 30, elle est également retransmise en direct en vidéo.
Vous pouvez aussi retrouver les interventions de vos élus depuis le début de la mandature sur le site du groupe.

Un nouvel élu Mer Bleu Marine.

J-C PerthuisSuite à la démission de Sophie Boulaigre qui a quitté le département, c’est Jean-Claude Perthuis, suivant sur la liste, qui a été officiellement installé lors du dernier conseil municipal.
Ancien cadre de fonction publique hospitalière et responsable syndical, il s’était investit lors de la campagne des municipales de 2014.
Il est désormais adhérent de Rassemblement national.
Au service des Mérois avec Olivier Besnard, Robert Krysik et toute l’équipe Mer Bleu Marine, il prépare déjà l’échéance de 2020. 

3 commentaires

Apéro-rencontre du RN41 : une première réussie.

DowrACeXkAA61C7Lors de la dernière réunion de bureau nous avions décidé l’organiser un apéro-rencontre le premier vendredi de chaque mois.
Ce soir c’était le première rencontre.
Bien que l’invitation n’ait été lancée que sur internet – nous n’avons pas eu le temps d’envoyer un courrier – une quarantaine d’adhérents et sont sympathisants sont passés entre 18 h et 21 heures pour rencontrer nos cadres et nos élus et échanger librement dans une ambiance conviviale.
Nos élus de Blois Michel Chassier, Mathilde Paris et Jean-Louis Berger étaient présents, ainsi que notre élu de Mer Olivier Besnard.
Malgré les difficultés financières le Rassemblement national se porte bien, les faits nous donnent raison, nos idées progressent partout en Europe, Marine est au plus haut dans les sondages.

Les actions militantes et les réunions se multiplient dans toute la France, nos compatriotes trompés par Macron constatent que nous représentons la seule alternative crédible.
Trois adhésions nouvelles ont été enregistrées ce soir, deux autres sont à venir.
Et les militants sont repartis avec des affiches, de la colle et des tracts.
Prochain apéro-rencontre le 9 novembre.

Blois : agressions au quotidien.

TotemCe sont des agressions dont la presse ne parle pas, car elles font l’objet d’un simple enregistrement au commissariat de Police, qui ne communique pas.
Mais nous citerons deux faits récents.
La première agression se situe dans un quartier du haut de la ville, près de la Cathédrale.
Une femme seule se gare devant chez elle, lorsqu’une voiture se range en double file, occupée par deux individus que la censure ne nous permet pas de décrire.
Ils intiment à la femme l’ordre de descendre. Celle-ci refuse mais se trouve de fait coincée dans son véhicule.
Par chance, une autre voiture arrive dans le rue, obligeant les deux petites frappes à circuler.
La semaine dernière cela se passe en plein centre-ville, devant le Totem, place de la Résistance.
Comme souvent, une voiture occupée par des « jeunes » est arrêtée sur le rue devant le débit de tabac, bloquant la circulation.
La plupart du temps, les Blésois « de souche » préfèrent patienter, connaissant la susceptibilité des ces « chances pour la France ».
Mais le femme ainsi bloquée par ces gens irrespectueux a eu le malheur de klaxonner !
Aussitôt elle est prise à partie par les petits voyous, qui prétendent que leur voiture a été accrochée et demandent à la personne de descendre pour faire un constat.
Elle leur propose plutôt d’appeler la Police et saisit son téléphone, ce qui a pour effet de faire fuir les voyous. Bon réflexe.
Mais ces deux exemples sont révélateurs d’un climat qui hélas n’est pas nouveau, et qui fait que Blésois et touristes ont tendance à déserter le centre-ville une fois la nuit tombée.
A quand une véritable réaction ?

4 commentaires
1...34567...238

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...