Archive | Présidentielles Flux RSS de cette section

Laurent Bras dans « C dans l’air » : qui veut la peau des fonctionnaires ?

LB Cdans l'airAprès son passage dans « C polémique » dimanche soir, Laurent Bras vient d’être interviewé pour l’émission « C dans l’air » diffusée ce mardi soir. Vous pouvez voir le replay sur le site de la chaîne.
L’occasion de répondre aux attaques scandaleuses de François Hollande déformant les propos de Marine le Pen lors du meeting de Nantes.
Nous y reviendrons sur le fond.

1 Commentaire

Etre infirmier en 2017

infirmieres

Etre infirmier en 2017, ce n’est pas faire partie de la classe moyenne. C’est être un ouvrier du soin. Il y a eu les manifestations, les coups de gueule sur Facebook, les reportages sur la situation des hôpitaux en France, sur les urgences, rien n’y fait. Tout le monde s’en moque, aux premiers rangs desquels l’actuelle Ministre de la Santé, Marisol Touraine. Enfin, heureusement, plus pour très longtemps.

Je suis infirmier dans un petit hôpital de province. Un hôpital qui a fermé des lits de chirurgie, qui a réduit le nombre de places disponibles en cardiologie. Je travaille ce matin et me lève donc à 5h15. Le service commence à 6h45. J’ai travaillé la veille jusqu’à 21h15 dans un service que je ne connaissais pas, avec des patients que je ne connaissais pas, afin de remplacer un arrêt maladie. Débutant, je gagne 1450 euros nets mensuels après trois années d’études post bac. Mais de cela aussi, tout le monde s’en moque.

Ces 10 dernières années ont vu la destruction de la médecine libérale. Dans ma région, rurale, les médecins libéraux ne sont pas remplacés. Il y a de moins en moins de cardiologues, de dentistes, d’ORL, d’ophtalmologistes, de dermatologues, de neurologues. Si bien que les patients, âgés pour la plupart mais pas que, s’adressent aux urgences pour un scanner, une prise de sang, un placement de personne âgée en maison de retraite, de la fièvre, des maux de tête, un mal de gorge, tout et n’importe en quoi en fait. Dans le service, notre matériel est souvent défectueux, les pannes informatiques fréquentes. Les soignants remontent régulièrement ce type de difficultés… mais tout le monde s’en moque.

Les médecins sont épuisés et enchainent des gardes de 48h00. Ils sont d’origine immigrée et moins payés que les Français. La raison est simple : le numerus clausus a bloqué les évolutions ; la médecine libérale de centre-ville permet à ceux qui s’installent d’éviter les contraintes des horaires de nuit, les gardes.  Les médecins des urgences peuvent « tourner » sur plusieurs hôpitaux, notamment par interim, ce qui grève les budgets et engendre de la fatigue. C’est un cercle vicieux : moins il y a de médecins, plus il y a d’interim et donc moins il y a de budgets. Et moins il y a de budget, moins il y a de médecins. Mais tout le monde s’en moque.

Sauf peut-être celui ou celle qui attend cinq heures sur un brancard aux urgences….

Une alerte dans un quotidien régional d’un chef de pôle urgences du plus gros hôpital du département n’y a rien fait. Tout le monde s’en moque.

Les soignants sont souvent des soignantes. Des femmes, des mères qui élèvent parfois seules leurs enfants, qui ont des vies à gérer, qui se lèvent, confient leurs enfants à des nourrices qu’elles rémunèrent. L’année dernière, la perspective d’un nouvel impôt sur le foncier a soulevé une bronca. Il parait que le projet reste sur la table : ce seront des sorties en moins avec les enfants. Encore. Le matraquage fiscal du quinquennat Hollande a fait beaucoup de mal. Mais tout le monde s’en moque.

Puis elles commencent leur journée qui ressemble à un abattage de taches : soigner, rassurer, perfuser, panser, laver, redresser, aider à marcher, à nourrir, écouter, noter, retranscrire, organiser les sorties, les entrées, la paperasse, contacter les autres professionnels, les transferts vers les examens, organiser, transmettre aux élèves, gérer son stress. Parfois dans le calme, parfois les cris, les récriminations, parfois la violence et les insultes de patients ou de leur famille qui ne comprennent pas qu’on ne les soigne pas alors qu’une personne est en réanimation dans le box d’à côté. Mais tout le monde s’en moque.

Le 12 mai est la journée mondiale des infirmiers/infirmières. Je me souviens que Marine Le Pen fut la seule personnalité politique à nous souhaiter bonne fête en 2016.

La seule qui ne s’en moquait pas.

Nous sommes 1,5 millions de salariés du secteur de la santé, et je ne compte pas les médecins ni les infirmiers libéraux…

Aux présidentielles prochaines, nous glisserons un bulletin de vote dans l’urne. Et ce ne sera pas pour ceux qui ont détruit notre système de santé libéral et public, écrasé les classes moyennes d’impôts et de taxes, dégradé les conditions de travail ou fermé des hôpitaux.

Et là, du coup, ceux qui nous ont fait cela, ne s’en moqueront plus.

Le 23 avril et 7 mai prochain je voterai Marine Le Pen.

G., infirmier dans un hôpital public de la France des oubliés

#Marine 2017 : élus et militants à la cavalcade d’Oucques-la-Joyeuse.

Oucques 26-02_1Après les actions militantes du week-end, plusieurs élus et militants de la circonscription se sont retrouvés pour la traditionnelle cavalcade d’Oucques-la-Joyeuse (*).
Parmi eux Jean-Yves Narquin, maire de Villedieu le Château et candidat pré-investi sur la circonscription, Olivier Besnard, conseiller municipal et communautaire de Mer, Renaud Grazioli conseiller municipal de Vendôme, Marc-Antoine Andréani responsable du canton du Perche, Monique, Nicolas etc…
Très bon accueil de nombreuses personnes qui nous reconnaissent, de nombreux échanges sympathiques, des encouragements, et des « nous sommes avec vous » en grand nombre, des propositions d’aide pour la suite de la campagne.

(*) nous préférons dire « Oucques-la-Joyeuse » plutôt que « Oucques-la-nouvelle » ! 

#Marine 2017 : sur le marché de Vendôme et à Oucques.

Les Rottes 26-02Chaque jour les militants du FN41 sont sur le terrain. Ce matin au marché des Rottes à Vendôme, mais également à Oucques à l’occasion de la célèbre cavalcade, pendant que d’autres entretenaient l’affichage aux alentours.
Nous attendons d’autres compte-rendus de campagne dans la soirée pour compléter l’article.
Mise à jour : on nous communique également des actions de « boîtage » 
Saint Martin et Montoire (Franck et Ginette), collage dans le canton de Montoire.

C POLITIQUE & C POLÉMIQUE : Laurent Bras invité de Bruce Toussaint.

Photo LBA l’approche de l’échéance présidentielle, alors que Marine Le Pen est toujours en tête dans les sondages, les émissions se multiplient dans le but de « rééduquer » les électeurs.
Ce soir Bruce Toussaint propose un parallèle Trump-Marine sur le thème « la démocratie en danger ? »
Tout le monde aura compris que pour les défenseurs du système mondialiste, la démocratie est en danger dès lors que les peuples ne votent pas en leur faveur.
Il faudra pourtant qu’ils s’y habituent.
Sont invités pour cette émission (Dimanche 26 février à 19 h 35 sur France 5) :
Bernard-Henri Lévy, écrivain, philosophe.
Brice Teinturier, politologue, Directeur Général Délégué d’Ipsos, auteur de « Plus rien à faire, plus rien à foutre » , Robert Laffont, 2017.
Georges Malbrunot, Grand Reporter pour le Figaro, spécialiste du Moyen-Orient. Auteur avec Christian Chesnot de « Nos très chers émirs », Michel Lafon, 2016.
Melissa Bell, correspondante de CNN International à Paris.
Véronique Roy, auteur de « Quentin, qu’ont-ils fait de toi ? », Robert Laffont.
Laurent Bras, fonctionnaire, militant syndical, ex militant de la LCR (ancêtre du NPA).
Pour nos amis qui ne sont pas du Loir et Cher, précisons que Laurent Bras a rejoint le Front National depuis 2009. Il est actuellement Secrétaire départemental adjoint et anime au niveau national le Cercle Front syndical (les syndicalistes patriotes).
Il aura fort à faire devant ces professionnels des médias, dont les plupart sont venus faire la promotion de leur dernier livre.

4 commentaires

#Marine 2017 : 3 équipes sur le terrain aujourd’hui en Beauce !

Beauce 25-02Nous rendions compte dans la journée des actions en Sologne, les militants de Beauce nous informent ce soir que 3 équipes ont parcouru la Beauce aujourd’hui !
Notre présence va en s’intensifiant, les attaques des représentants du système n’y changeront rien !
Bravo encore à tous, n’hésitez pas à nous faire part de vos actions et merci à Marc, Nicolas, Christophe, Guillaume, Marine, Damien, Olivier.

#Marine 2017 : en campagne sur le marché de Salbris.

Salbris 24-02_1Ce matin Mathilde Paris accompagnée d’une équipe de campagne (Josette Mazoyer Secrétaire de circonscription, Philippe Bobe responsable du canton, William, Laurent) était sur le marché de Salbris.
Comme partout nous avons reçu un excellent accueil.
Après un repas avec les militants dans un restaurant ami, l’après-midi sera consacré à la rencontre de commerçants et d’habitants en porte à porte.
A noter la présence sur la marché d’une petite équipe qui distribuait un tract pour Macron… en l’absence de Jean Bernard, dont la simple évocation semble mettre très mal à l’aise les représentants du candidat des banques et des médias du système !

1 Commentaire

Un ex-candidat FN rejoint Macron : quelques précisions.

JB 2015Qui veut m’investir ? Je soutiendrai son programme.
Un ex-candidat FN qui se tourne vers le candidat du système, des médias, des banques, favorable à l’immigration massive etc…

Cela paraît tellement invraisemblable que la presse locale et régionale s’est interrogée, cherchant à comprendre les motivations de l’intéressé.
Après la Nouvelle République, c’est le site de France Info qui publie un article sur cette péripétie originale de la campagne.
Et une nouvelle fois Jean Bernard tente d’expliquer qu’il avait adhéré au Front National pour exprimer un mécontentement alors qu’il adhère au discours d’Emmanuel Macron qui selon lui « parle du fond ».
Surprenant quand on voit la vacuité des propositions de l’ancien ministre de François Hollande. 
Pour se justifier, l’ancien frontiste ajoute qu’il est en désaccord avec le volet social du programme de Marine, en particulier sur la retraite à 60 ans.
Rappelons tout de même que la position de Marine Le Pen et du Front National sur la retraite n’est pas nouvelle, et que notre ex-candidat feint de découvrir aujourd’hui une mesure qu’il a approuvé cinq fois en sollicitant une candidature qui l’engageait sur l’honneur à défendre le programme du mouvement dont il demandait l’investiture.
Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage…
Mais faisons d’abord un  petit retour en arrière.
Jean Bernard déclare à France Info : « En 2013, j’ai donc choisi de rejoindre le Front national, par défaut, parce qu’il n’y avait aucune autre formation dans laquelle je pouvais exprimer mon mécontentement. »
En fait, Jean Bernard adhère au Front National le 22 novembre 2011, pour aussitôt demander son investiture en vue des législatives de juin 2012. Sa candidature ne sera pas retenue, en particulier pour respecter l’impératif de parité.
A la suite de se premier refus, il restera en retrait pendant un peu plus d’un an, avant de s’intéresser aux élections municipales. Il sera investi tête de liste à Salbris, mais ne parvient pas à rassembler une équipe et ne pourra donc pas être candidat.
En 2015, il obtient à nouveau l’investiture pour les élections départementales dans le canton de Sologne et mènera campagne sous les couleurs du Front National, dont il défend le programme sans exprimer de réticence.
Il explique largement autour de lui que le vote Front National n’est plus un vote protestataire mais un vote d’adhésion.
Il fera en définitive un score de 25,04% (ce qui le classe 12ème sur 15 cantons).
Il demande à nouveau à être investi, en position éligible, sur la liste des régionales.
Dans un souci d’équilibre territorial, il sera finalement en 5ème place, ce qui ne le satisfait pas pleinement.
Cela ne l’empêche pas d’être candidat à l’investiture pour les législatives de 2017, c’est donc sa 5ème demande d’investiture successive sur cinq élections. Pas mal pour un engagement « par défaut ».
Mais la commission nationale d’investiture ne va pas le retenir, ce qui provoque son mécontentement, puis sa démission, assortie de la menace de se présenter contre la candidate pré-investie par le FN.
Oui, mais sous quelle étiquette ? Debout la France ? La place était déjà prise, et puis faire 2% ne devait pas lui sembler digne de ses ambitions.
C’est pourquoi il n’a pas hésité, non sans une certaine naïveté, à demander l’investiture du mouvement « En marche ! ».
C’était ignorer que les investitures sont verrouillées par un vieux routier de la politique, champion en son temps du cumul des mandats et des fonctions, Jean-Paul Delevoye.
Le web-magazine Mag’centre ironisait il y a quelques jours au sujet des législatives : « recalés des autres partis, opportunistes de tous bords, doux rêveurs, responsables associatifs, quidams en manque de reconnaissance ont saisi l’occasion. »
Dans quelle catégorie faut-il classer Jean Bernard ?
Toujours est-il que le président de la commission annonce qu’un premier écrémage aurait déjà eu lieu et, « pour les faire redescendre sur terre, je demande s’ils sont capables de trouver 30.000 euros pour financer leur campagne » ! (voir notre article du 21 février).
L’affaire semble bien mal engagée, puisque la référente locale du mouvement en Loir et Cher a refusé de créer un comité à Salbris que voulait présider notre ex-frontiste, qui restera donc comme beaucoup un adhérent virtuel.
En attendant, conformément à nos statuts, cette adhésion l’exclut de facto du Front National. Bien qu’il n’ait pas renouvelé sa cotisation il a donc été classé en « indésirable » afin d’éviter qu’il tente un jour de revenir… pour obtenir une nouvelle investiture !

 

 

3 commentaires

#Marine 2017 en Loir et Cher : les actions se multiplient !

Romo 23-02_2Romo 23-02_1

Impossible de rendre compte de toutes les actions, désormais quotidiennes, qui ont lieu en Loir et Cher dans le cadre de la campagne de Marine Le Pen.
D’ailleurs ne ne pouvons signaler que celles qui nous sont communiquées par les militants.
Les équipes continuent à se mettre en place, le calendrier de campagne prévoit des actions (marchés, réunions de proximité, sorties d’entreprises plusieurs fois par semaine dans les trois circonscriptions.
La distribution de nos documents de campagnes s’est poursuivie hier sur tout le département, plusieurs équipes sont déjà à court de matériel, heureusement nous attendons une nouvelle livraison prochainement.
L’affichage se fait aussi régulièrement, hier soir à Romorantin et aux alentours ainsi que dans les secteurs d’Oucques et de Morée.
Merci à Nicolas, Marc, Fabien, Pascal, Jean-Pierre, Bob et les autres.
Mathilde Paris était à Neing sur Beuvron pour rencontrer les habitants en porte à porte.

Ce week-end nos élus et nos militants seront présents sur plusieurs marchés du département.
Du nord au sud du département, nous constatons également l’absence quasi-générale de nos concurrents. La force militante de Front National et sa présence sur le terrain seront sans nul doute des éléments décisifs dans cette campagne.

#Marine 2017 : en campagne à Selles sur Cher et Billy.

Selles sur Cher 23-02Nouvelle journée de campagne dans la vallée du Cher. Mathilde Paris, conseillère régionale et Josette Mazoyer, secrétaire de circonscription étaient ce jeudi matin sur la marché de Selles sur Cher accompagné par une petite équipe de militants.
Selon leur témoignage, « nous sentons une véritable impatience de voir Marine Le Pen arriver au pouvoir« .
La journée s’est poursuivie par du porte-à-porte à Billy.

Loir et Cher : Macron en marche arrière ?

macron-algérieLes ralliements à Emmanuel Macron se font plus discrets en Loir et Cher. Les derniers à prendre le train « en marche » ne se rendent peut-être pas encore compte qu’il est plutôt en panne !
Après son dérapage sur les « crimes contre l’humanité » de l’époque coloniale, il est pour le moins surprenant qu’il ne retire pas purement et simplement sa candidature. Ces insultes contre la France le poursuivront désormais quoiqu’il dise. L’effet se fait déjà nettement sentir dans les sondages, notamment chez les plus de 65 ans, catégorie dans laquelle il passe de 26% à 16% des intentions de vote ! (sondage Elabe pour BFMTV)
Le web-magazine Mag’centre ironisait il y a quelques jours au sujet des législatives : « recalés des autres partis, opportunistes de tous bords, doux rêveurs, responsables associatifs, quidams en manque de reconnaissance ont saisi l’occasion. » L’article évoque le casse-tête que cela représente pour la commission d’investiture.
Mais selon son président, Jean-Paul Delevoye, vieux routier de la politique un premier écrémage aurait déjà eu lieu. « Pour les faire redescendre sur terre, je demande s’ils sont capables de trouver 30.000 euros pour financer leur campagne » !
Ce n’est pas la même chose que l’adhésion virtuelle et gratuite en un clic sur Internet !
Nous avons au Front National une autre conception de la démocratie, qui consiste à juger les candidats sur leur potentiel, sur leur engagement, sur leur sincérité et non pas sur leur capacité à financer leur campagne.
En 2007, après le « siphonnage » des voix du FN par Nicolas Sarközy, les 2/3 de nos candidats n’avaient pas fait les 5% indispensables pour être remboursés de leurs dépenses de campagne. Le Front National a couvert la totalité des frais engagés, allant jusqu’à vendre pour cela ses locaux de Saint Cloud. Aucun de nos candidats n’a été abandonné.
Par la suite le système des kits de campagnes pré-financés a été mis en place pour aider tous les candidats et permettre à ceux qui n’en n’avaient pas les moyens de se présenter quand même.
Avouez que c’est une autre mentalité que chez le banquier Macron ! C’est bien pour cela, d’ailleurs que ce système, parfaitement conforme aux règles du Code électoral, validé pour quatre élections successives par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, fait l’objet d’une attaque en règle de la part des tenants du système.

4 commentaires

#Marine 2017 : en campagne à Romorantin et Saint Aignan

Collage RomoSamedi dernier Mathilde Paris était sur la marché de Saint Aignan accompagnée d’une équipe de militants de la vallée du Cher, ce week-end nous avions déjà cité les actions dans le Monnestois et en Sologne, nos militants étaient aussi à l’oeuvre à Romorantin et aux alentours, avec une nouvelle opération de collage.

Marché Saint Aignan

Loir et Cher : réunions des militants 1ère et 3ème circonscriptions.

Vendôme 10-09-2014(photo d’illustration : lors d’une précédente réunion à Vendôme)
Rappel : la réunion des adhérents et militants de le 3ème circonscription se tient ce lundi 20 février à 20h30 à Vendôme

Il y aura du matériel à prendre !
Vendredi 24 février à 18 h 30 à Blois : réunion des adhérents et militants de la 1ère circonscription.
Ces deux réunions seront consacrées à l’organisation des prochaines actions de campagne et à la répartition du matériel (affiches, tracts etc…)
Nous sommes déjà présents chaque jour sur le terrain, nous devons encore multiplier les actions militantes afin de couvrir tout le territoire.
Si vous souhaitez participer à la campagne de Marine Le Pen en Loir et Cher, contactez-nous par courriel : fn41@frontnational.com

#Marine 2017 : un week-end de campagne en Loir et Cher.

Perche-Morée 19-02Les actions de campagne se suivent désormais tous les jours en Loir et Cher.
Ce week-end « boîtage » à Blois et dans le Monestois, affichage dans le Perche et dans la 1ère circonscription etc…
Les derniers sondages donnent Marine largement en tête en Région Centre avec 27% d’intentions de vote au 1er tour. Si l’on se base sur les estimations avant les dernières régionales, cela signifie plutôt au-dessus de 30%.
Bravo encore aux militants, ce qui nous distingue de nos adversaires c’est bien notre présence quotidienne sur le terrain, et l’accueil que nous recevons !

Disparition des Services publics postaux de proximité : stop ou encore ?

Bureau de Poste de Salbris

Nous avions déjà dénoncé la fermeture du Bureau de Poste de Blois les Cornillettes, en zone urbaine (blog FN41 du 26-01-2017) et la réduction des horaires du Bureau de Poste de Romorantin Les Favignolles (blog FN41 du 28-01-2017). Plus récemment, c’est au tour du Bureau de Poste de Salbris qui voit ses horaires d’ouverture réduits (voir communiqué de la Mairie de Salbris du 15-02-2017).

Rappelons quand même que les mêmes amis politiques du Maire de Salbris, au niveau national et européen, ont voté toutes les transpositions des directives de l’Union Européenne qui ont déréglementé La Poste et ses missions de Service Public postaux de proximité. Résultat : fermeture de Bureaux de Poste dits « non rentables », fin des missions d’aménagement du territoire, logique de financiarisation au détriment du service rendu.

C’est encore une fois de plus la France des oubliés, des villes et des champs, celle qui subit en silence, qui ne braille pas et ne casse pas tout,  qui se trouve abandonnée par cette classe politique de Gauche comme de Droite, totalement sourde aux aspirations du peuple de France et à ses souffrances. Les Français renverseront-ils la table en Avril et Mai prochain en élisant une candidate libre, défendant les seuls intérêts du peuple ?

Avec Marine, « l’accès aux services publics de proximité sera garanti sur tout le territoire, en particulier en milieu rural (Engagement 138) : La Poste et la SNCF resteront des entreprises publiques ».

Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical

#Marine 2017 : grand meeting régional à Châteauroux le 11 mars.

marine chateauroux

Marine Le Pen tiendra son meeting régional à Châteauroux le samedi 11 mars à 15 heures à la salle Mach 36 à Déols, près de Châteauroux.
Un événement à ne pas manquer !
Le FN41 organise un transport par cars au départ de Vendôme (11 h 15), Blois (12 h 00), Romorantin (13 h 00).
Réservez dès maintenant votre place (participation aux frais 10 €, gratuit pour les enfants) par mail à fn41@frontnational.com afin que nous puissions ajuster le nombre de cars en fonction des inscriptions.
Le lieu des rendez-vous sera communiqué aux personnes inscrites.
Des co-voiturages seront organisés pour vous amener au points de rendez-vous si vous n’avez pas de moyen de transport.
Si vous souhaitez vous y rendre par votre propres moyens, les coordonnées du meeting se trouvent sur le site de campagne www.marine2017.fr

 

#Marine 2017 : nouvelle journée de campagne.

Beauce 17-02La journée de vendredi a été marquée par une action devant la Centrale de Saint Laurent des Eaux, la poursuite de notre campagne d’affichage (sur notre photo : canton de Beauce), la distribution de nos documents à Blois et Romorantin.
De nouvelles actions sont prévues durant le week-end.

Marine Le Pen et le FN en phase avec le monde du travail

Img 5

Après avoir été il y a deux jours au-devant des salariés de l’équipementier automobile DELPHI à Blois, aujourd’hui 17 Février, nous sommes à la rencontre des agents EDF. Laurent BRAS, Secrétaire Général du cercle Front syndical, ainsi que Mathilde Paris, Conseillère Régionale, candidate pré-investie pour la deuxième circonscription et Martine Raimbault, Conseillère Régionale et ancienne salariée du site ont distribués des tracts à la sortie de la Centrale de Saint Laurent des Eaux (CNPE). Des militants du Front National et des syndicalistes patriotes les accompagnaient.
Toujours cet accueil chaleureux, preuve s’il en est que nous sommes pleinement en phase avec les aspirations du monde du travail, nous avons pu ainsi démontrer comment la campagne de Marine Le Pen s’inscrit aussi dans la défense des Service Publics :

Engagement 138

Et plus particulièrement le service public de l’énergie, garant de notre indépendance énergétique et donc du développement de notre économie et de l’emploi :

Engagement 134

Les salariés, du privé comme du public, syndiqués et non syndiqués, comprennent bien que la défense du modèle social français, la préservation des acquis sociaux passent par la défense absolue de l’Etat-nation. Et seule une candidate libre, Marine Le Pen peut porter ce projet d’espoir pour des millions de salariés, à l’opposé total de la politique mondialiste et européiste des Fillon-Macron-Hamon-Mélenchon qui in-fine défendent des intérêts qui ne sont pas les nôtres, mais ceux des banques et de la finance.

Merci à Mathilde, Martine, Jean-Yves, Alan, Lionel, Philippe et Laurent pour cette action et celle devant DELPHI il y a deux jours.
Des photos de notre action sur le Facebook du FN41

Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical

#Marine 2017 : nouvelles actions militantes en Loir et Cher

Blois 15-02Blésois, Beauce, vallée du Cher : plusieurs actions ont été menées durant la journée du 15 février. Affichage, diffusion de tracts dans les boîtes aux lettres, action à la sortie de l’usine Delphi à Blois etc…
Le candidat soutenu par François Fillon  - si tant est qu’il puisse encore soutenir quelqu’un ! – qui tenait une réunion à Selles sur Cher a été  »accueilli » par nos militants du secteur qui ont largement affiché Marine aux alentours.
Bravo encore à tous nos militants.
Si vous souhaitez rejoindre une équipe afin de participer à cette bataille décisive, n’hésitez pas à nous contacter : fn41@frontnational.com.

1 Commentaire

Michel Chassier invité de Dimanche en Politique le 19 février.

dimanche en politiqueMise à jour : en raison d’une grève des personnels techniques de France 3, l’émission est reportée au dimanche 5 mars.
Après une première émission dimanche dernier avec les représentants des cinq candidats actuellement classés en tête dans les sondages, la rédaction de « Dimanche en Politique » Centre-Val de Loire invite les représentants des trois candidats qui se disent « hors système ».

Voilà qui promet un  débat intéressant, mais nous n’en dirons pas plus avant l’émission !
Invités :
Françoise Amiot – représentante d’Emmanuel Macron.
Lionel Thura – représentante de Jean-Luc Mélenchon.
Michel Chassier – représentant de Marine Le Pen
Dimanche 19 février à 11 h 25 sur France 3 Centre-Val de Loire.

1 Commentaire

Le Front National en phase avec les salariés

Engagement 34

Plusieurs militants salariés du Front National avec le cercle Front syndical était présent ce Mercredi 15 midi devant l’usine DELPHI de Blois, à la rencontre des salariés pour distribuer des tracts. L’accueil fut chaleureux, et en fait quoi de plus normal puisque comme militant syndical, nous sommes nous aussi, partout sur nos lieux de travail,  victimes de cette mondialisation qui détruit notre économie et nos industries.

Les salariés de DELPHI le savent bien, victimes d’un dumping social à l’intérieur même de l’Union Européenne, avec une production partie en Roumanie. Ainsi pour lutter contre les délocalisations, pour défendre nos emplois, il faut produire en France :

Engagement 34                       

C’est donc bien le sens de la candidature de Marine Le Pen aux élections présidentielles : être au cœur des aspirations du monde du travail, des salariés, qu’ils soient ouvriers, employés ou cadres.

N’en déplaise à cette Gauche pseudo radicale (voir Nouvelle République du 14-02-2017) complice de la mondialisation et de l’européisme qui détruit petit à petit notre modèle social français. Cette même Gauche « radicale », qui au deuxième tour de l’élection présidentielle appellera à voter Macron contre Marine, la candidate du peuple.  Macron,  ce candidat du Système, des banques et de la loi El-Khomri, bref l’anti-peuple et l’anti-classe populaire par excellence.

Ainsi le Front National est bien en phase avec cette France des oubliés, celle qui se lève tôt le matin pour travailler et qui nourrit l’économie de notre pays.

Et nous irons encore à la sortie des entreprises, petites ou grandes, services publics, administrations à la rencontre des salariés de France.

Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical

 

DELPHI-1_15-02-2017 DELPHI-2_15-02-2017

1 Commentaire

Expulsion des délinquants étrangers : nouvel exemple en Loir et Cher

Engagement 21

(cliquez sur l’image pour agrandir)
Quinze mentions au casier judiciaire pour des vols en réunion, conduite sans permis etc… pour ce « jeune homme de 21 ans » de nationalité turque, qui vient à nouveau d’être condamné à Blois pour récidive de conduite sans permis (*) et mise en danger de la vie d’autrui (la Nouvelle République du 15/02/2017).

En attendant une nouvelle comparution en juin  pour un autre délit.
De qui se moque-t-on ?
Cet individu qui séjourne depuis 7 ans en France multiplie les délits, le procureur constate « une véritable montée en puissance« . Certes il vient d’être condamné à 6 mois d’emprisonnement, mais on peut se demander pourquoi conserver ce délinquant étranger multi-récidiviste sur notre sol ?
La proposition n° 21 des 144 engagements de Marine Le Pen est sans ambiguïté sur ce point : « expulsion automatique des délinquants étrangers« .
C’est d’ailleurs une pratique courante dans de nombreux pays.
L’application de cette mesure aurait le mérite de délivrer un message clair aux délinquants. Elle devrait être soutenue également par tous les ressortissants d’origine étrangère qui ont acquis la nationalité française, et dont l’image pâtit de ce genre de comportement.

(*) ce « jeune homme » qui déclare chercher du travail roulait dans une puissante Mercèdes. Cherchez l’erreur.

3 commentaires

#Marine 2017 : en campagne dans le Blésois.

Affichage Blois 12-02Après le marché Louis XII samedi , les militants blésois poursuivent leur travail : « boîtage » sur Blois Ouest, affichage ce week-end sur les panneaux libre-expression.
Le moral des troupes est au plus haut, jamais une campagne n’a commencé aussi tôt et avec un tel enthousiasme.
Cette fois chacun a bien conscience de l’enjeu, tour doit être fait pour porter Marine Le Pen à l’Elysée. 
La France ne peut pas perdre 5 années supplémentaires.

#Marine2017 : nouvelles actions dans la vallée du Cher

Selles sur Cher 12-02-17Nouvelles actions ce week-end dans la vallée du Cher ; après Saint Aignan, c’est le canton de Selles-sur Cher qui se couvre des affiches de Marine Le Pen. En même temps distribution de tracts à Villefranche sur Cher.
Rappelons à tous nos amis que nous organisons une réunion lundi 13 février à 18 heures à Romorantin pour préparer la suite de la campagne. Contact : fn41@frontnational.com

Charles de Gevigney invité de Dimanche en Politique.

Dimanche en Politique 12-02.17L’édition du 12 février de Dimanche en Politique sur France 3 Centre était consacrée à la campagne des présidentielles.
Marine Le Pen était représentée sur la plateau par Charles de Gevigney, conseiller régional et Secrétaire départemental du Loiret.
Bien que le « Pénélopegate » ait occupé une partie de l’émission, Charles de Gevigney a pu faire savoir aux téléspectateurs que seule Marine avait un véritable programme, tout en dénonçant l’imposture Macron, ses adhérents fantômes et la vacuité de son programme. En effet, il en fait lui-même l’expérience en cliquant sur le site de candidat des banques et du système, démontrant que le nombre de pseudo-adhérents annoncé est une véritable escroquerie !
L’émission est accessible en rediffusion sur le site de France 3 Région Centre, également sur Facebook.

1...56789...17

Europa Linka |
AGIR ENSEMBLE |
l'Humain d 'abord! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...