Archive | Tourisme, Culture Flux RSS de cette section

Les voeux du directeur de BD Boum : « Faire reculer l’obscurantisme et le populisme. » Par la censure ?

BD Boum GeninipgDans ses voeux très politiques le directeur de BD Boum, Bruno Genini déclare qu’il faut agir pour « faire reculer l’obscurantisme et le populisme » ! (la Nouvelle République du 4 janvier 2017).
Déclaration pour le moins étonnante de la part d’un homme à qui on pourrait fort bien retourner la définition de l’obscurantisme : « une attitude d’opposition à la diffusion du savoir.« 
C’est exactement ce qu’il fait lorsqu’il écarte l’éditeur et historien Reynald Seycher de la manifestation qu’il organise essentiellement, rappelons-le, avec l’argent public.
Quant au mépris affiché pour ce qu’il nomme le « populisme », cela traduit bien ce mépris du peuple affiché par cette intelligentsia auto-proclamée qui considère la culture comme sa chose et refuse de partager des postes attribués entre amis par cooptation.
Il est certain que cela ne va durer éternellement.

1 Commentaire

Cinéscénie à Chambord : un projet qui ne tient pas compte des réalités locales.

mathilde-paris-18-12-2015Un communiqué de Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher.

Dans la continuité de notre dernier communiqué, il nous semble nécessaire de développer les raisons de notre opposition au projet de Guillaume Peltier d’une Cinéscénie à Chambord.
En effet, si nous reconnaissons le succès du Puy du Fou créé par Philippe de Villiers et développé avec brio par son jeune frère Emmanuel de Villiers de 1990 à 2002, il est important de rappeler que ce projet est né sur un site en ruine au cœur d’un territoire peu touristique. Initialement un spectacle, dont il faut rappeler que les acteurs sont bénévoles, la Cinéscénie a ensuite été prolongée par le développement progressif d’un parc d’attraction à caractère historique. Le succès du Puy du Fou tient aujourd’hui à la combinaison originale d’un parc d’attraction historique et d’un grand spectacle avec une offre d’hébergement et de restauration sur place.
Le projet d’une Cinéscénie à Chambord soulève plusieurs problèmes, qui révèlent un manque de connaissance des réalités locales par Guillaume Peltier et une manière de procéder des plus cavalières.
En lire plus …

2 commentaires

Chambord : nouveau revers pour Guillaume Peltier.

Chambord_chateau« Chambord, comme Versailles, appartient à la Nation et ne peut faire l’objet d’aucune récupération politique, d’aucune sorte. » C’est par un communiqué cinglant que la direction du Domaine de Chambord répond à l’élu parisien de Neung sur Beuvron (Mag’Centre du 21/12/2016).
Lors de la dernière session du Conseil régional, celui qui est aussi président du groupe UDC (Union de la Droite et du Centre : LR – UDI – MoDem) avait relancé le projet d’un grand spectacle populaire à Chambord, inspiré par le Puy du Fou.
Au passage il est permis de noter que cette idée différe singulièrement de son programme de campagne qui prévoyait des manifestations temporaires sur plusieurs sites de la Région pour ne pas privilégier un département en particulier.
Chamborland

En bon communiquant, Guillaume Peltier annonçait que son projet était déjà validé. Assurément du grand spectacle… d’illusion !

Mais voilà, Guillaume Peltier est maintenant candidat aux législatives dans la 2ème circonscription de Loir et Cher, là où se situe… le Domaine de Chambord ! D’où le changement de pied dans un but évident de communication électorale.
L’illusion n’aura duré que quelques jours.
Le groupe Front National, qui avait présenté lui aussi des projets pour une tourisme valorisant le patrimoine historique, culturel et naturel de la région, a refusé de suivre cet amendement, et s’en explique dans un communiqué envoyé hier aux médias :  Communiqué Chambord.
Une fois encore le Front National a vu juste, mais il est vrai que la position de notre groupe est basée à la fois sur l’intérêt général, le connaissance des dossiers et du territoire.
En réalité le projet défendu par l’UDC n’a rien de nouveau, c’est un véritable serpent mer, évoqué dès 2004 et qualifié alors de « Chamborland ». Il avait déjà connu le même sort.
Encore faut-il pour cela être un véritable élu local…

1 Commentaire

BD Boum et pensée unique.

BD Boum GeninipgDepuis 1984 le festival BD Boum se tient à Blois au mois de novembre, avec l’arrivée du Touraine primeur.
On y trouve une grande variété d’exposants, auteurs et éditeurs venus proposer leur production.
Il y a malheureusement deux dérives que les élus blésois du Front National ont pointé depuis la départ.
Une dérive financière, avec le choix de la gratuité qui fait supporter la majeure partie du coût par le contribuable. Sans compter que deux permanents sont « mis à disposition » par l’Education nationale et par conséquent continuent à être rémunérés par leur ministère.
Nous avons toujours plaidé pour l’instauration d’une billetterie, ce qui n’empêcherait d’accorder des gratuités, pour les scolaires par exemple. Pour les autres publics, un pass au prix d’une place de cinéma, mettons 8 euros, permettrait une recette substantielle.On parle de 20 à 30 000 visiteurs. Admettons 20 000 visiteurs payants, cela ferait une recette de 160 000 euros, ce qui soulagerait d’autant le budget de la Ville.
En lire plus …

Blois : les conseillers FN posent les vraies questions.

CM Blois 19-09-2016Pas moins de 66 rapports étaient à l’ordre du jour d’un conseil municipal qui a duré plus de 4 heures hier soir à Blois. Les élus Front National – Une autre voie pour Blois sont intervenus a de nombreuses reprises, pour poser les questions que souvent personne n’ose aborder, mais aussi pour faire des propositions.
Nous y reviendrons dans une série d’articles, car plusieurs sujets importants méritent d’être portés à la connaissance des Blésois.
Voici la 1ère partie de nos interventions.

Bulletin municipal : à quand la proportionnelle intégrale ?
Le Front National a protesté une nouvelle contre la faible importance de l’espace attribué à l’opposition sur la revue Blois Mag. Ainsi le FN dispose de 14 lignes (420 caractères, espaces compris !) alors que l’extrême gauche (Verts et PC) dispose de 42 lignes. Miguel de Peyrecave a réitéré notre proposition d’attribuer à chaque groupe un espace proportionnel aux résultats du 2ème tour des élections municipales. A noter que Marc Gricourt n’a pas exclu de changer de méthode et de se rallier à cette suggestion. petite remarque au passage : à Romorantin, tous les groupes disposent du même espace !

Nomade ou sédentaire ? Une question lourde de sens.
A l’occasion des Rendez-vous de l’histoire, une exposition présentera des photographies sur le thème du « devenir nomade de l’homme des 20ème et 21ème siècles » et de « l’habitat léger de loisirs » : cabanons, caravanes etc… Une exposition bizarre parrainée par le FRAC dont nous les dépenses sont moins légères que l’habitat qu’il préconise.
Les élus FN ont rappelé que cette idée de « l’avenir nomade  de l’homme »  chère à Jacques Attali est une thèse que nous ne partageons pas. Il est vrai que cette idée de « nomadisation », opposée à la sédentarisation et à l’enracinement des populations permet d’exposer plus facilement l’individu, dégagé de ses liens, aux appétits des marchands et banquiers qui rêvent de supprimer les solidarités naturelles comme la famille et la patrie pour s’attaquer à l’individu seul et sans protection.
En revanche, le FN a suggéré d’offrir une exposition photographique présentant les berlines et caravanes des gens du voyage qui envahissent chaque année les terrains de foot de Blois ou les propriétés privées, partout en France pendant l’été. Sans que les forces de l’ordre ou le préfet fassent appliquer la loi sur la propriété privée. Les Blésois verraient ainsi la réalité de ce qu’ils subissent !

BD Boum. La gratuité a un coût pour le contribuable.
A l’occasion d’une délibération sur la Maison de la BD, le FN a regretté que celle-ci ne cherche pas à disposer à disposer de ressources propres, comme cela se fait ailleurs, à Bruxelles au Musée Hergé (entrée de 5 à 9 euros) ou au Musée belge de la bande dessinée (entrée de 4 à 10 euros). De l’autre côté de la rue, le musée des Jacobins dont l’entrée est payante dispose de ressources propres qui, si elles sont minimes donnent de la valeur à la visite.
On nous dit que c’est un centre international de la BD  reconnu par les dessinateurs et les éditeurs. En somme, nous leur faisons gratuitement de la publicité et nous comprenons leur satisfaction.
La gratuité totale est un mauvais choix tant financier que culturel. A Angoulême les organisateurs de la cité internationale de la BD et de l’image l’ont bien compris, les entrées sont de 3 à 7 euros. Ils ont compris qu’au bout du compte, il y a toujours quelqu’un qui paie. Soit le spectateur soit le contribuable. A Blois, la  Gauche a choisi le contribuable mais pour la 1ère Christophe Degruelle a reconnu que la question méritait d’être posée et n’a pas exclu de changer de politique. Nous en reparlerons chaque fois que le dossier sera présenté.
Au passage, nous pouvons regretter le choix de cet emplacement, puisque le départ du restaurant universitaire aurait de rendre à cet espace sa vocation initiale : un marché couvert qui, à l’instar des Halles de Tours, aurait pu redynamiser le Centre-Ville.

Prochaine article : cantines scolaires. Des menus sans porc ?

1 Commentaire

Les collectifs thématiques bien présents le 10 Septembre

Collectif RBMAinsi notre fête de rentrée politique de la Fédération FN41 a été un vrai succès. Elle a réunie autour du Secrétaire Général du Front National Nicolas Bay,  et de notre Secrétaire Départemental, Michel Chassier, l’ensemble de nos élus municipaux et régionaux, les cadres départementaux, les militants et les adhérents ainsi que bon nombres de sympathisants. Certains élus des départements voisins ou région voisines ont même fait le déplacement.
Cela témoigne donc de la vivacité, du dynamisme et de la véritable implantation locale du Front National en Loir-et-Cher, montrant ainsi que nous sommes bien la première formation politique du département, non seulement en voix mais aussi en force militante.
Mais ce qui est particulièrement remarquable, c’est la tenue de stand sur les collectifs thématiques (collectifs nationaux RBM): Collectif des Salariés de France, qui succède au cercle Front syndical (les salariés et syndicalistes patriotes), Collectif Audace (les jeunes actifs patriotes), Collectif CLIC (Culture, Libertés et Création), Collectif Nouvelle Ecologie (pour une écologie patriote) et enfin le Collectif Belaud Argos (protection animale).
Ainsi le Front National entend bien rassembler tous les Français, en investissant tous les thèmes de la vie politique française et ses sujets de société. C’est bien là le rôle des Collectifs Nationaux: agir comme l’expression de la réalité du terrain pour être force de proposition pour le programme de Marine Le Pen en 2017.

Les stands des différents Collectifs présents lors de la fête de la Fédération le 10 Septembre à Saint Georges-sur-Cher:

 

Laurent Bras, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41

Profanation de l’église de Nouan-le-Fuzelier, encore le silence dans la presse.

Eglise Nouan le FuzelierJeudi 12 mai dernier, deux jours avant la fête de la Pentecôte, l’église Saint Martin de Nouan-le-Fuzelier, commune Solognote, a été gravement profanée (photo Google Maps). Le tabernacle a été fracturé et le ciboire et les hosties consacrées qu’il contenait volées. Pour les catholiques, cela représente un acte extrêmement grave puisque les hosties consacrées sont la présence réelle de Christ. L’Evêque de Blois, Monseigneur Batut, a immédiatement réagi en publiant un décret interdisant tout acte liturgique et ordonnant la fermeture de l’église jusqu’au 21 mai, date à laquelle une messe de réparation y sera célébrée par l’Evêque à 18h et à laquelle les fidèles sont invités à se joindre.

Il est choquant de noter que cet acte soit passé totalement inaperçu dans la presse locale et qu’aucun représentant de l’Etat ni élu ne se soit ému de cette profanation - alors qu’ils sont pourtant habituellement si prompts à réagir - et n’ait publiquement condamné cet acte qui offense tous les catholiques au plus profond de leur foi. 
Ceci est la triste illustration d’une laïcité à géométrie variable qui méprise la religion chrétienne qui a pourtant façonné notre si beau pays et dont nous sommes les héritiers. 
Si l’affaire de pédophilie d’un prêtre du diocèse de Lyon qui a secoué l’actualité ces derniers mois a pu marquer les consciences, et ce à juste titre, ces actes étant inqualifiables, nous ne pouvons cautionner amalgames et propos haineux qui sont portés à l’encontre des catholiques (comme c’est le cas ici) et de manière plus générale, quelque soit les croyances de chacun ou le public visé.
Lorsque des scandales de pédophilie ont éclatés au sein de l’éducation nationale, à aucun moment l’ensemble des enseignants n’a été la cible d’un tel déferlement. Ce climat délétère favorise la recrudescence d’actes du même type et pourrait être à l’origine des motivations du profanateur de l’église Saint Martin de Nouan-le-Fuzelier. 

Ouverture de la saison touristique : hippopotames à Beauval, gorilles à Chaumont.

Gricourt-VallsMarc Gricourt, Valls et les gorilles en 2013. Exit Gricourt, officiellement en vacances. Restent Valls et ses gorilles.
Le weekend dernier Beauval ouvrait au public le nouvel espace dédiés aux hippopotames.
Hier c’est Manuel Valls qui inaugurait au Domaine de Chaumont la nouvelle exposition d’art contemporain (*).
Mais les personnes présentes ont surtout remarqué la présence des nombreux gorilles entourant le 1er ministre, à en faire pâlir d’envie le Zoopac de Beauval qui n’en possède pas autant !
Et de Blois à Chaumont, à chaque carrefour, des policiers et des gendarmes armés, démineurs (!) vigiles pour fouiller les invités. C’est peut-être l’état d’urgence – surtout pour le couple Hollande-Valls, au plus bas dans les sondages -, mais nous aimerions connaître l’effectif mobilisé et le coût de ce déplacement uniquement destiné à redorer le blason du locataire de Matignon.
Son passage à Beauval avait d’ailleurs été évoqué précédemment avant qu’il ne change de programme, ce qui démontre bien que le but était simplement de se mettre en avant, peu lui importe l’objet de la visite.
En lire plus …

Etats généraux du tourisme à Blois : les élus FN présents.

Etat généraux tourisme BloisA l’occasion des Etats généraux du tourisme le 31 mars à Blois, les élus FN de Loir et Cher, Michel Chassier et Mathilde Paris, étaient présents, ainsi que Martine Raimbault élue du Cher et membre de la commission tourisme.
Une rencontre intéressante, bien que les professionnels du tourisme se soient finalement assez peu déplacés. Nous avons pu le constater lors des tables rondes où il y avait surtout les organismes de formation (Education national, AFPA, GRETA, CNAM, Ecole de commerce de Blois etc…) ainsi que les représentants institutionnels des villes et des intercommunalités, des départements ainsi que des différents offices de tourisme et syndicats d’initiatives.
Il est vrai qu’il n’était pas évident pour des professionnels travaillant dans des petites structures de se libérer sur une journée.
Ces rencontres ont néanmoins permis à nos élus d’avoir une meilleure connaissance des différentes problématiques, qu’il s’agisse de recrutement, de formation, de promotion, d’animation etc…
Cette journée n’avait pas pour objectif de parvenir à une synthèse ni de définir une stratégie régionale, il s’agissait d’une étape de réflexion, les travaux devront se poursuivre dans les mois qui viennent.
Les élus FN y participeront activement, nous aurons l’occasion d’y revenir et de faire quelques propositions.

Fondation du Doute : l’arroseur arrosé.

0002La « Fondation » du Doute à Blois se revendique fièrement du mouvement « fluxus »  dont « l’humour et la dérision sont placés au centre de la démarche ».
D’où le choix de la provocation dans les divers objets exposés, qualifiés d’oeuvres non pour ce qu’ils sont, mais uniquement parce qu’ils se trouvent à l’intérieur de ce lieu particulier.
Cette démarche digne de potaches ou d’adolescents boutonneux ne nous gêne en rien si ce n’est qu’elle financée par les deniers publics, et les élus du Front National ont maintes fois critiqué les coûts de fonctionnement – en partie masqués – de cette pseudo Fondation, avatar du « Musée de l’Objet » de Jack Lang. Il apparaît en effet que l’usage du terme est abusif, et probablement illégal, comme l’a souligné Stanislas de la Ruffie, conseiller régional FN d’Indre et Loire.
En lire plus …

2 commentaires

Journée nationale des collectifs : la Région Centre-Val de Loire était représentée.

Réunion Collectifs FN-RBM 29-03A l’occasion de la journée de la journée des collectifs rassemblant l’ensemble des Collectifs associés au Rassemblement Bleu Marine aujourd’hui à Nanterre, la Région Centre-Val de Loire était représentée par Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher, conseillère municipale et communautaire de Blois (Collectif Culture, Libertés et Création – au 1er rang, 2ème à partir de la gauche) et Gilles Godefroy, conseiller régional d’Indre et Loire, conseiller municipal de Tours (Collectif Nouvelle Ecologie – au 2ème rang à gauche).

Fermeture de la seule spécialité Arts plastiques en Lycée dans le Loir-et-Cher

Les mains d'Ariane

Nous vous avions déjà parlé de la fermeture des classes préparatoires commerciales au Lycée Dessaignes à Blois (voir blog FN41 du 17 mais 2015). Voilà maintenant que c’est la spécialité « Arts plastiques » qui est en ligne de mire et qui doit fermer prochainement. Le lycée Dessaignes est le seul lycée du département à proposer cette spécialité, une des options des séries littéraires (Bac L). Le proviseur veut fermer cette spécialité dès l’année prochaine, prétextant une baisse des effectifs.

Une pétition qui a été lancée par les enseignants de cette discipline artistique sur le site de www.change.org , détaille le contenu de cette matière et ses conséquences quant à la fermeture de cette spécialité  dans le Loir-et-Cher.

Encore une fois, nous voyons là les ravages de la politique de destruction de l’Ecole Républicaine par la Gauche sociétale (nivellement vers le bas, concurence entre matières …) et son application locale ici dans le département. Où iront les futurs lycéens qui voudraient choisir les Arts plastiques ? Qu’en est-il de l’avenir des séries L dans le département ?

Et la Gauche sociétaliste qui accuse très souvent le Front National  de vouloir détruire l’art et la culture. Quand on sait que c’est cette même Gauche qui au Conseil Régional annonce l’arrêt brutal de « Culture O Centre » : c’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Les arts et la culture ne doivent pas être des variables d’ajustement économique!

Nous réaffirmons qu’il faut maintenir la spécialité Arts plastiques au lycée Dessaignes de Blois pour que cette filière soit maintenue dans le département.

Le Maire et Vice-Président de la Région : le grand écart de Marc Gricourt.

hémicycleEn mars 2014, au cours d’un débat sur TV Tours face à Michel Chassier, Marc Gricourt avait admis que le fonctionnement de plusieurs établissements et manifestations culturelles à Blois posait problème, et qu’il faudrait y réfléchir.
Changement de ton aussitôt réélu, le Maire de Blois décrète que le budget de la culture serait « sanctuarisé ». Le terme peut faire sourire quand on sait que le Front National parlait depuis longtemps des « vaches sacrées » de l’establishment culturel blésois, souvent sorti des cabinets ministériels ou municipal de Jack Lang.
En lire plus …

Color of time : les couleurs de la haine ?

Beaumarchais« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. »  Beaumarchais, Le Mariage de Figaro

Nous vous parlions hier du Carnaval de Blois, dans un article portant un regard critique sur le choix de la municipalité et le thème de ce spectacle de rue.
L’auteur de cet article s’amusait des multiples références à la « novlange » et à la bien-pensance dans la présentation de la compagnie Artonik. Enfin un complément ajouté par la rédaction du blog rappelait que les colorants utilisés n’étaient pas forcément sans risques.
Rien d’excessif dans tout cela, simplement un point du vue et un petit rappel du principe de précaution.
Un certain Philippe Capitani Rumeau Flandin, « Musicien Auteur Compositeur Interprète à Marseille« , répond sur son site au nom de « Color of Time » par une article qui vaut le détour !
Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne supporte pas la critique.

En lire plus …

1 Commentaire

Blois : un Carnaval peu enraciné aux couleurs suspectes !

CarnavalMise à jour : voir notre réponse à Philippe Capitani.
Le thème du prochain carnaval de Blois portera le nom bizarre et peu français de « The color of time » ou de « Bloislywood ».
Oubliant le premier sens du Carnaval qui permet des réjouissances au milieu du jeûne du Carême, cette fête décidée par Marc Gricourt et  imaginée par la société Artonik va consister en une projection de 2400 sachets de poudre de couleur au cours d’une déambulation dansée (la Nouvelle République 6/1/2015).
Cette fête puiserait son origine dans une tradition venue de l’Inde et dans laquelle toutes les castes se mêleraient sans distinction. Comme nous le dit le document de propagande d’Artonik, cette fête est « l’envie de « renouer avec la fête comme exorcisme de la peur de l’Autre [novlangue]. C’est l’envie que la rue redevienne l’espace de la cohésion et du métissage (novlangue), symbolisé ici par le mélange des couleurs… Partout dans les rues, les gens dansent et défilent avec des poudres de couleurs dont ils s’enduisent mutuellement en riant. Ce jour-là les castes n’existent plus, chacun est l’égal de l’autre [novlangue]. » Tu parles !

En lire plus …

2 commentaires

L’histoire officielle et les rebelles dissidents.

Blois RVH 2015D’où vient l’intérêt particulier de l’histoire chez les Français ? Pourquoi les différents ministres de l’Education tentent-ils de diminuer l’importance de l’enseignement de l’histoire alors qu’ils se pavanent chaque année aux RDV de l’Histoire ? A quoi sert l’histoire si ce n’est à éviter de reproduire les erreurs du passé ? Existe-t-il un lien entre la politique et l’enseignement de l’histoire ?
Autant de questions que les participants aux différentes conférences ou tables rondes ont posées en leur for intérieur et pour lesquelles nous avons quelques idées. Mais que les orateurs ont rarement posées pour la raison essentielle qu’il existe en France une histoire officielle avec son clergé, son décalogue, ses obligations, ses interdits et ses rites. Une histoire que les RDV de l’histoire promeuvent et sanctifient.
Une manipulation de l’histoire ordinaire.
Un exemple entre mille. La chute de l’Empire romain a traditionnellement été présentée comme étant provoquée par la perte des valeurs de la République et par les invasions barbares venues de l’est. Aujourd’hui les grands prêtres de l’Histoire nous disent qu’il ne faut pas parler de « fin, de cassure ou de fracture » mais de « transition » souple et détendue de l’Empire romain. Les « invasions » ne sont plus hostiles mais pacifiques.
En lire plus …

Négationnisme : nier l’histoire de France, c’est nier l’existence de la France.

Catherine SéguraneCatherine Ségurane : une simple lavandière de Nice qui n’a pas hésité à monter aux remparts en 1506 pour frapper les assaillants à coups de battoir, alors que déjà les élites trahissaient. Comme quoi le peuple voit souvent plus clair que ses dirigeants.
Les Rendez-vous de l’Histoire ont toujours eu une forte connotation idéologique, voire politique.

On le voit encore cette année avec la venue du gourou Jacques Attali, qui interviendra sur le thème « peut-on prévoir l’avenir ? » Plutôt amusant pour quelqu’un qui s’est toujours trompé, mais qui a néanmoins conseillé Mitterrand comme Sarközy.
En tout cas il semble avoir du mal à prévoir son emploi du temps, car sa conférence prévue le samedi est reportée au dimanche…
Mais les organisateurs ne peuvent rien refuser à Sa majesté…
Avec Dominique Borne, professeur d’histoire à Henri IV, nous sommes dans un autre registre. Pour lui, l’Histoire de France n’existe pas. Pour arriver à cette conclusion provocatrice, qu’il exprime d’ailleurs depuis plusieurs années, il oppose différentes visions de l’Histoire de France telle qu’elle a été enseignée au fil du temps (la Nouvelle République du 9/10/2015).
En lire plus …

Les Rendez-vous de l’Histoire : la gratuité coûte cher.

Jack LangPersonne ne peut contester l’intérêt des rendez-vous de l’Histoire à 2 conditions. La première est qu’ils favorisent la liberté de recherche historique et la pluralité des expressions. La deuxième est qu’ils ne coûtent rien au contribuable blésois… ou régional.
Pour la première, il y a encore des efforts à faire car, comme par hasard, on retrouve toujours les mêmes intervenants du style d’Attali et son photocopieur ou de Jeanneney, le fils de son père. Sans compter que la liberté en matière historique est surveillée, et cette manifestation blésoise n’échappe pas à la règle : il faut rester « historiquement correcte ». Nous ne sommes pas les seuls à la dire, le revue Enquète & Débat posait la même question il y a un an.
Nous avions pu l’observer également en 2013 lors d’un « débat » sur le Front National animé par Caroline Fourest.

En lire plus …

1 Commentaire

Loir-et-Cher : Beauval, un zooParc d’exception.

800px-Pandas_du_zoo_de_BeauvalUn petit clin d’oeil touristique aux animaux du ZooParc de Beauval devenu la première attraction touristique du département (devant les châteaux de la Loire) depuis l’arrivée de ses pandas géants, chaque année depuis 2012 avec respectivement plus de 1 million d’entrées, 990 000 en 2013 et encore 900 000 en 2014. Il est depuis 3 ans, le parc zoologique le plus visité de France et va franchir prochainement la barre du millionième visiteur avant la fin de l’année, d’après les informations communiquées par la Nouvelle République.

En lire plus …

2 commentaires

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...