Archive | Société Flux RSS de cette section

Barcelone : communiqué de Marine Le Pen.

FN-péril-islamisteAprès l’attentat de Barcelone, une fois de plus, le monde civilisé s’indigne contre une telle barbarie.
Mais nos gouvernants refusent de prendre les mesures qui s’imposent.
Pire, ils ont encouragé en Syrie les mouvements extrémistes, voire financé en sous-main l’aventure de Daech pour ajouter au chaos.
Nous en payons le prix aujourd’hui sur notre sol.
Il est temps de mettre un terme à cette politique incohérente et de combattre toutes les composantes du terrorisme islamiste.

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les mots viennent à manquer tellement les attaques terroristes sont désormais fréquentes et monstrueuses. Aujourd’hui la si joyeuse ville de Barcelone a été frappée par l’horreur, très certainement islamiste selon des premiers éléments diffusés. Nous avons une pensée très forte pour les victimes, parmi lesquelles des enfants, et témoignons au peuple espagnol notre entière solidarité.
L’horreur islamiste est plus présente que jamais, mais il est hors de question de s’y habituer. Au contraire chaque attentat, chaque vie volée ou brisée doit renforcer notre détermination à éradiquer sans tarder cette barbarie.
Chaque fois nous sommes contraints de refaire le même constat car pas grand chose n’avance : il est urgent de redonner à nos pays des frontières nationales, urgent de pourchasser les djihadistes partout où ils se trouvent, urgent de renvoyer chez eux les fichés S étrangers, urgent de mettre un terme au flot insensé de migrants qui facilite l’entrée de terroristes dans nos pays.
Il ne nous faut que du courage, de la volonté, de l’énergie.

2 commentaires

Nouvel incendie de voiture à la ZUP de Blois.

15623voituresincendieeswide.jpg

(Image d’illustration.)
Une brève laconique sur le site Internet de la Nouvelle République relate l’incendie d’une voiture dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 août, vers 1 h 30, rue Pierre-et-Marie-Curie, à Blois.
Une de plus qui vient s’ajouter à la liste déjà longue des incendies de cet été. 

1 Commentaire

Les demandeurs d’asile payent-ils le train ?

TER CVLSi les « migrants » ne paient pas le train, devinez qui paie !
Scène vécue aujourd’hui dans un TER entre Blois et Orléans. Un passager s’est retrouvé dans une voiture du train avec deux demandeurs d’asile, deux jeunes hommes majeurs ou peut-être mineurs isolés (?). Lors du contrôle de leur titre de transport, ceux-ci ne parlaient pas français, seulement anglais, ils ont seulement présenté une photocopie de leur demande, faite en février dernier. 

Ils n’avaient ni pièce d’identité ni argent pour régler leur contravention, puisque ne disposant pas de billet, voyageant en fraude au départ de Blois avec Paris pour destination. Les contrôleurs ont pris leurs noms, prénoms identifiants qui figuraient sur leur photocopie, sans certitude que celle-ci fasse référence à un document valable.
A la suite de cela, les contrôleurs leur ont indiqué le train qu’ils devaient prendre pour aller à Paris, une fois arrivé à la gare d’Orléans et leur ont imprimé un « reçu » leur permettant de poursuivre leur voyage mais en leur expliquant qu’en l’état actuel ils ne devraient pas pouvoir prendre le train, faute de pouvoir justifier leur identité.

Question : Qui paye la contravention ? L’Etat ? La SNCF ? La Région ?
Et combien sont-ils à voyager ainsi ? 

2 commentaires

Loir et Cher : les incendiaires continuent.

PompiersLes pompiers du Loir et Cher sont de plus en plus sollicités pour des incendies volontaires.
Les feux dramatiques du Sud Est et de la Corse n’ont semble-t-il pas servi de leçon, à moins au contraire que certains incendiaires ne s’en inspirent ?

C’est ce que l’on peut craindre en constatant que les incendies volontaires se succèdent en Loir et Cher.
La nuit dernière les sapeurs-pompiers ont dû intervenir à plusieurs reprises pour des feux de véhicules, à Châtres-sur-Cher vers 1 h 30, puis à Blois, vers 2 h 15, mobilisant à chaque fois des moyens que l’on sait comptés (source : la Nouvelle République du 08/08/2017).
Il faut y ajouter un feu de végétation à Yvoy-le-Marron, vers 1 h 40 (négligence ou acte volontaire ?)
La nuit précédente c’étaient des feux de poubelles à Romorantin et dimanche soir un feu de cave place Coty à la ZUP de Blois.
Jusqu’à ce qu’il y ait un drame ?

4 commentaires

Blois : scooter incendié rue Lenôtre.

Rue Lenôtre 08-2017C’est un riverain qui nous avait signalé l’incendie vendredi soir via Facebook à 22 h 57 : « Encore un incendie à la Quinière … pompiers et gendarmes [NDLR : policiers] viennent juste de partir… rue Lenôtre dans le petit square pour enfants ( aucune idée de se qui a pris feu par contre ) ».
La Nouvelle République précise ce matin qu’il s’agissait d’un scooter.
La série continue à la Quinière après un un feu, non signalé,  mis dans la cage d escalier du 18 rue Jean de la Fontaine dans la nuit du 16 juillet.

3 commentaires

Feux de voitures, feux de poubelles, feu de cave.

rue Georges LitalienLes sapeurs-pompiers ont dû intervenir dans la nuit de samedi à dimanche rue Georges Litalien à Blois pour circonscrire un feu de poubelles qui s’était déclaré dans une cave. Une personne incommodée par les fumées a été transportée au centre hospitalier (la Nouvelle République du 31/07/2017).
Aucune précision sur l’origine de l’incendie : accidentel ou volontaire ?
Les conteneurs situés au bout de la rue avaient déjà été incendiés.
A Selles sur Cher c’est un voiture qui a brûlé dans la nuit de vednredi à samedi, rue de Saugirard. Toujours pour une cause indéterminée.
Enfin à Selles Saint Denis dans la nuit de lundi à mardi une voiture a été incendiée impasse de la Corne, tandis que peu après des conteneurs étaient en feu tout près de là à La Ferté Imbault.

0 Commentaires

Zéro migrant dans la rue… et combien dans nos départements ?

Salon Murat ElyséeLe salon Murat à l’Elysée : on s’y préoccupe du sort des « migrants ». 
« Zéro migrant dans la rue » d’ici le fin de l’année. C’est la dernière promesse faite par M. Macron lors de son discours d’Orléans le 27 juillet.
Quelques jours auparavant ils répondaient aux salariés de GM & S qu’il n’était pas le père Noël. Mais il prêt désormais à jouer le père Noël pour les « migrants » ! 
Ce n’est pas sans rappeler l’objectif « zéro SDF » lancé successivement par Chirac, par Jospin puis par Sarközy avec le résultat que l’on sait.
D’ailleurs à l’époque, Libération avait parlé de « démagogie ».
Mais quand il s’agit de M. Macron, pas question de démagogie. Il est vrai que Libération est détenu à 50% par Patrick Drahi ami très proche de M. Macron qui lui a donné plus qu’un coup de pouce quand il était ministre des Finances. D’où le soutien inconditionnel des médias de l’empire Drahi à la campagne présidentielle du candidat qui marchait pour le système.
La Nouvelle République nous conte aujourd’hui la soirée mondaine des époux Rouillac à l’Elysée, où il a été question… des migrants ?
Certains seront-ils logés à l’Elysée, ou bien au château d’Artigny où le commissaire-priseur Philippe Rouillac organise ses ventes ?
Vous n’y pensez pas. Mais l’Etat vient de réquisitionner un hôtel au Subdray près de Bourges et le président (LR) du département d’Indre et Loire demande que le centre de Pontourny soit reconverti pour l’accueil des migrants mineurs.
Il y a fort à parier que le Loir et Cher sera également touché et que nous devrons augmenter la capacité des centres d’accueil, et peut-être réquisitionner des hôtels et des logements.
M. Macron tente ainsi de répondre aux exigences de l’Europe et de Mme Merkel, à l’heure où la fracture sociale n’a jamais été aussi criante en France.
Il est évident que ce n’est pas en créant de nouvelle place d’hébergement que l’on va régler le problème.
Tant que nous irons chercher les migrants devant les côtes libyennes pour les amener en Europe, au lieu de les débarquer sur la c^te dont ils sont partis, la situation ne fera que s’aggraver.
Au contraire il faudrait que la France donne le signal de la fermeté en renvoyant chez eux tous les faux réfugiés, qui représentent plus de 80% des « migrants ».
C’est à cette condition que le gouvernement pourrait enfin se préoccuper du sort des Français les plus défavorisés, dont beaucoup sont aussi à la rue. Mais de cela il n’a pas été question sous les ors du salon Murat à l’Elysée.

0 Commentaires

Blois : des peines avec sursis pour les agresseurs des policiers.

tribunal_correctionnelSuite à l’agression de deux policiers en fin de semaine dernière à Blois, nous espérions une réponse ferme de la Justice.
D’autant plus que les deux agresseurs, Kandjoura et Seny, ne semblent pas en être à leur coup d’essai, ils sont tous deux, selon l’expression consacrée « déjà connus de la justice des mineurs ».
Les deux jeunes ont été jugés dès lundi par le tribunal correctionnel en comparution immédiate (la Nouvelle République du 1er août 2017), ce qui veut bien dire que les faits étaient suffisamment établis, ce que l’avocate des prévenus n’a pas vraiment contesté, sans quoi elle aurait demandé un supplément d’information. Elle s’est contentée d’évoquer « évoque une situation familiale compliquée ».
Ce qui n’est pas une raison de frapper des policiers !
Au final, le tribunal prononce deux peines avec sursis (4 mois et 6 mois), assortis de travaux d’intérêt général (20 et 30 jours).
A chacun d’apprécier si la sanction est suffisante et de nature à faire sérieusement réfléchir Kandjoura et Seny. D’autant plus que l’exécution des fameux TIG n’est pas sans poser problème.
Il est permis d’en douter, d’ailleurs aucun des deux prévenus n’a fait dit regretter son attitude lors de l’audience et encore moins présenté des excuses aux policiers, qui auront à nouveau l’occasion de croiser ces deux individus dans les rues de Blois.

4 commentaires

Blois des policiers agressés lors d’un contrôle, voitures incendiées place Coty.

Je soutiens la PoliceDans la nuit de vendredi à samedi une patrouille de la BAC (brigade anticriminalité) remarque une voiture au comportement suspect rue Etienne Baudet, en périphérie de la ZUP de Blois.
Ils arrêtent le véhicule pour contrôler les passagers, mais deux d’entre eux refusent d’obtempérer et profèrent des menaces, des injures, avant de frapper violemment les policiers (la Nouvelle République du 30/07/2017).
La patrouille est parvenue néanmoins à interpeller les agresseurs et les ont placés en garde à vue au commissariat de Blois.
Ils ont été présentés au Parquet, qui doit de prononcer sur « une éventuelle incarcération en attendant une comparution devant le tribunal pour outrages, rébellion et blessures volontaires ».
Attendons la suite, mais dans ce genre d’affaire l’incarcération nous semble logique, sinon on risque de banaliser l’es agressions de policiers ou de pompiers. Il faut cesser de chercher des excuses à ces comportements inacceptables, qui doivent être sévèrement réprimés.
Il faudrait vraiment frapper un grand coup pour mettre hors d’état de nuire ces bandes qui considèrent certaines zones comme leur territoire, situation qui perdure ne raison de certaines politiques d’évitement de la part des autorités, qui craignent par-dessus tout un embrasement généralisé des « quartiers ».
D’ailleurs les voyous ont aussitôt lancé un avertissement, puisque dans les heures qui ont suivi, trois voitures ont été incendiées dans le quartier Coty.
Nous osons espérer que la décision des juges ne sera pas « négociée » sous le pression des autorités, ou dictée par l’opinion de magistrats proches du Syndicat de la magistrature, qui n’hésitent pas à manifester… contre les policiers !
Mais chacun sait qu’en France la Justice est indépendante et impartiale !
En attendant nous exprimons notre soutien aux policiers agressés.

2 commentaires

Pontourny : le Front National avait raison.

Pontourny 11-02-17Après diverses péripéties, le centre de « déradicalisation » de Pontourny (Indre et Loire) ferme définitivement.
Au départ, seul le Front National s’y était opposé. Véronique Péan et les élus d’Indre et Loire ont été les seuls responsables politiques à manifester aux côtés des habitants de Beaumont en Véron.
Au Conseil régional, le groupe FN avait proposé un voeu, qui avait été avait été rejeté par la gauche, et une partie du groupe UDC qui s’était divisé sur le vote. Contre : Socialistes, Radicaux et Démocrates / Écologiste / Union de la Droite et du Centre (6 voix) / 46 voix au total. Pour : Front National / Union de la Droite et du Centre (12 voix) / 29 voix au total.
Aujourd’hui nous pouvons constater que nous avions raison.
Le groupe FN de la Région Centre-Val de Loire a envoyé un communiqué à tous les médias régionaux :
« La fermeture définitive du centre de « déradicalisation » de Pontourny est confirmée par l’Etat.Le Front National s’était opposé depuis le départ à ce projet, les faits lui ont donné raison.
Sur le fond, la réponse était inadaptée et l’échec prévisible. Il était illusoire de penser que des individus en phase de radicalisation feraient volontairement la démarche de suivre un stage destiné à leur enseigner aux frais du contribuable une « bonne » lecture du Coran.« 
Lire la suite sur le site du Groupe FN Centre-Val de Loire.

3 commentaires

Blois : voiture incendiée rue Maryse Hilsz.

rue Maryse HilszEncore un feu de voiture à la ZUP de Blois dans la nuit de mercredi à jeudi, rue Maryse Hilsz (la Nouvelle République du 28/07/2017).
Les pompiers, heureusement tout proches, sont intervenus vers 3 h 30 du matin.
Nous refusons de considérer ces incendies volontaires comme de simples « faits divers ».
Derrière chaque voiture incendiée, il y a un propriétaire qui généralement sera mal indemnisé, surtout si le véhicule est ancien, mais il y a aussi les soldats du feu sollicités sur ces interventions qui mobilise à chaque fois une partie de leur moyens.
Malheureusement les incendiaires sont rarement retrouvés…

2 commentaires

Loir et Cher : les pompiers aussi sont dans le rouge.

PompiersLa démission du général de Villiers a permis au grand public d’avoir une petite idée de l’état de nos forces armées, à force de coupes budgétaires.
Mais il n’y a pas que l’armée qui manque de moyens, c’est le cas également des sapeurs-pompiers.
Les incendies dramatiques du sud-est ont révélé l’état de la flotte des bombardiers d’eau, dont certains sont hors service.
Aujourd’hui nous apprenons que les camions porteurs d’eau destinés aux feux de forêts ne sont plus homologués pour ce genre d’intervention dans le sud-est (la Nouvelle République du 28/07/2017).
Selon le colonel Aigueperse, « notre parc matériel est vieillissant et insuffisant pour répondre à une telle demande. Je viens de réformer un véhicule datant de 1974 !  »
Un budget a été voté pour le remplacement de 4 camions, mais il faut savoir que la situation demeure également très tendue en terme d’effectifs chez les sapeurs-pompiers professionnels.

Et comme le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) est financé par les contributions des collectivités, elles-mêmes mises au régime sec par l’Etat, la situation risque de ne pas s’améliorer.

1 Commentaire

Accueil des clandestins en Loir et Cher : combien ça coûte ?

Submersion-migratoireC’est une question que vous vous posez à juste titre. Et que nous posons régulièrement sans avoir de réponse.
Par contre lorsqu’un collectif de soutien aux « sans-papiers » demande des comptes au conseil départemental (la Nouvelle République du 25/07/2017), il obtient une réponse dans la foulée.
Ce qui nous permet au passage d’avoir quelques éléments intéressants.
En effet, le conseil départemental répond – en moins de 24 heures ! – dans un communiqué qu’il «  accueille, protège et accompagne les mineurs isolés étrangers de manière personnalisée : logement, restauration, insertion, suivi éducatif… En 2017, en moyenne, un effectif de 73 mineurs est suivi par le conseil départemental. Une année de prise en charge coûte à la collectivité entre 40.000 et 60.000 € par mineur. » (la Nouvelle République du 25/07/2017)
Prenons une moyenne de 50 000 € par mineur, cela représente 3 650 000 € par an pour le seul Loir et Cher.
Nous savons par ailleurs que l’hébergement en CADA ou CAO coûterait environ 25 € par jour. Là encore, pour 370 places, cela fait près de 3 400 000 € par an. Encore ce chiffre ne tient-il compte que de l’hébergement, il faudrait y ajouter les frais d’insertion, le suivi éducatif, les soins, les transports etc… sans compter le pécule attribué à ces personnes. Autrement dit il faudrait certainement doubler la somme.
Avec les mineurs isolés, nous en sommes donc à 10 000 000 € par an au minimum.
Et encore ce chiffre ne tient pas compte de ceux qui sortent des CAO et sont hébergés dans des logements sociaux ou des hôtels en attente d’une hypothétique régularisation. Alors combien ? 12, 15 millions d’euros ?
Nous aimerions bien que le conseil départemental, si prompt à répondre aux associations pro-immigration, publie enfin le coût réel de tous ces dispositifs, en précisant la part financée par l’Etat.
Nos élus vont à nouveau poser la question.
Mais pendant ce temps le gouvernement préfère rogner les aides au logement et augmenter la CSG sur les retraites.

4 commentaires

Incendies criminels : suite sans fin.

Allée TortatUn fait divers résumé en cinq petites lignes dans la Nouvelle République du 22 juillet. C’est tout ce que la presse consacre à un incendie volontaire allée Tortat dans la nuit de jeudi à vendredi.
On y apprend que vers 4 heures du matin, « une voiture et des poubelles ont brûlé. »
Pour quelles raisons ? Mystère.
Mais chacun aura compris.
Il y a quelques années encore l’allée Tortat, comme l’ensemble du quartier de la Pinçonnière était plutôt tranquille. Composé en grande partie de pavillons locatifs spacieux, livrés au début des années 80, résidaient des familles avec enfants, aux revenus moyens, souvent deux salaires : employés de l’industrie et du commerce, ouvriers, fonctionnaires.
La disposition en allées constituant des impasses favorisait l’occupation de l’espace par les enfants qui pouvaient y jouer en toute sécurité, sous la surveillance mutuelles de parents qui se connaissaient tous.
On n’avait pas attendu la « fête des voisins » pour organiser dans certaines allées des fêtes conviviales, comme dans l’allée de Sancerre où elle durait tout le week-end.
Mais les choses ont changé avec le PRU et le relogement de familles venues d’immeubles de la ZUP qui ont été démolis. Nos élus pensaient favoriser ainsi la « mixité sociale ». Mais comme ailleurs, cela s’est traduit par un remplacement progressif de la population, et par un changement radical du quartier.
On voit d’ailleurs que ces feux de voitures ont touché récemment aussi la rue des Peupliers, de l’autre côté du parc de l’Arrou.
Dans tout le secteur, la tranquillité est désormais un lointain souvenir.
Mais la presse ne semble pas beaucoup s’y intéresser, bien que les faits soient quasiment quotidiens, et e,core tous ne sont pas rapportés.
Il y a eu des feux de poubelles également Place Coty il y a quelques jours, mais aussi un feu, non signalé,  mis dans la cage d escalier du 18 rue Jean de la Fontaine à la Quinière dans la nuit du 16 juillet.
On imagine les conséquences que de tels actes peuvent entraîner. Faudra-t-il qu’il se produise un drame pour qu’il y ait une réaction des autorités ?
Le problème c’est aussi que le nouveau code pénal a englobé l’incendie volontaire, auparavant considéré comme un crime,
dans la catégorie des « destructions volontaires ».
Il faut qu’il y mise en danger de personnes pour qu’une peine plus sévère soit appliquée, mais n’est-ce pas le cas lorsqu’on met le feu dans un hall d’immeuble ?

1 Commentaire

Plan « migrants » du gouvernement : combien en Loir et Cher ?

migrants 25102016 01 fImage d’archives : immigrés clandestins logés à Blois dans des logements réquisitionnées en octobre 2016.
Le 1er ministre LR, Edouard Philippe, vient d’annoncer il y a quelques jours un nouveau plan « migrants » avec le création de 12 500 places d’accueil d’ici 2019.

Outre les structures existantes (CAO, CADA) des hôtels ainsi que des logements sociaux seront réquisitionnés.
Bien sûr, tout sera fait dans les médias pour minimiser l’impact de ces nouvelles mesures.
Mais en Loir et Cher, il existe déjà 370 places en CAO et CADA, sans compter les logements sociaux et les hôtels, la réalité est vraisemblablement de l’ordre de 500 places d’hébergement.
Sachant que les « migrants » ne reste que quelques mois en CAO en attendant l’examen de leur dossier, cela signifie que plusieurs centaines de ces clandestins transitent chaque année en Loir et Cher, et comme dans 80% des cas la demande d’asile est refusée car non justifiée, ils disparaissent aussitôt dans la nature car très peu sont reconduits à la frontière.
Nous saurons probablement en septembre combien de places supplémentaires seront créées en Loir et Cher, mais un rapide calcul nous permet de penser que cela sera au minimum une soixantaine, voire davantage car les centres de la région parisienne sont saturés et le gouvernement préfère donc envoyer les « migrants » dans les campagnes…
Seul le Front National dénonce cette politique désastreuse et le laisser-faire de l’Union européenne, pour ne pas dire davantage, car les différentes organisations présentes en Méditerranée vont désormais chercher les migrants à quelques encablures de la côte Libyenne et se transforment de fait en passeurs.
S’il normal de porter assistance aux personnes entassées par des criminels sur des embarcations surchargées, inadaptées, sans vivres et sans eau potable, la logique consisterait à les reconduire à leur port d’embarquement au lieu de les transporter en Europe, ce qui ne peut qu’encourager ce trafic.
Nous vous tiendrons informés des suites de cette décision en Loir et Cher, car tout laisse à penser que les autorités choisiront la discrétion.

Mise à jour : dans le cadre du plan gouvernemental, un hôtel du Cher va être racheté pour y loger des clandestins. Lire le communiqué du FN18.

5 commentaires

Blois : feux de voitures en série.

rue des PeupliersPhoto d’illustration : rue Jean de la Fontaine.
Plusieurs véhicules ont incendiés à Blois dans la nuit de lundi à mardi à Blois, à la ZUP et à la Quinière (la Nouvelle République du 12/07/2017).

La série a commencé vers 23 heures Jean de la Fontaine où c’est un scooter qui a été détruit par le feu. Ensuite c’est une voiture qui a brûlé rue Monge vers 2 h 30 enfin retour du côté de la Quinière-Les Allées où ce sont trois voitures qui ont été incendiées rue des Peupliers, dans un quartier pavillonnaire ordinairement tranquille, proche du parc de l’Arrou.
Plusieurs incendies de voitures se sont déjà produits depuis le début de l’été à Blois et cette recrudescence du phénomène a de quoi inquiéter.
Mais face à la montée de la délinquance sur tout le territoire, M. macron a décidé de diminuer les budgets du Ministère de l’Intérieur et de la Justice !
Une preuve supplémentaire de sa méconnaissance du quotidien des Français.

4 commentaires

Visite ministérielle à Blois : après le parlement-croupion, les ministres postiches ?

Agnès BuzynAgnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, est venue faire une visite-éclair à Blois à l’occasion de l’Assemblée générale de Union nationale des associations familiales qui se tenait dans notre ville (la Nouvelle République du 25/06/2017).
Interrogée sur le  »pacte quinquennal en faveur des familles » qui avait été soumis par l’UNAF aux candidats à la présidentielle, la ministre s’est bien gardée de répondre, déclarant qu’elle n’avait « aucune annonce concrète à faire« .
Encore faudrait-il qu’elle se saisisse du dossier, car il n’y plus de ministre de la famille dans le gouvernement Macron.
Les demandes formulées par l’UNAF étaient pourtant bien modérées, évitant d’aborder les sujets « sensibles » comme la PMA généralisée et la GPA.
Au final, Agnès Buzyn sera restée 1 heure et 15 minutes à Blois pour ne rien dire.
Certains parlent de communication gouvernementale « maîtrisée », d’autres n’hésitent pas à dire qu’elle est verrouillée.
Le nouveau gouvernement Macron est bien à son image, composé de personnalités issues des cabinets ministériels et divers organismes publics, avec parfois un « pantouflage » dans les grandes entreprises le plus souvent publiques, sans oublier les lobbyistes et autres affairistes qualifiés dans le discours officiel de représentants de la « société civile ».
Agnès Buzyn n’échappe pas à la règle : mariée en premières noces à Pierre-François Veil, l’un des fils de Simone Veil, elle se remarie ensuite avec Yves Lévy, directeur général de l’INSERM.
Tout en exerçant de nombreuses fonctions au sein d’organismes publics, elle est à la même époque consultante, certains diraient « lobbyiste » auprès de plusieurs laboratoires. Ce que Le Canard enchaîné qualifie alors de « léger » conflit d’intérêt. On admirera la prudence du palmipède.
Mais cet épisode blésois est là pour démontrer qu’en plus d’un parlement croupion, dont la majorité absolue est détenue par un parti qui a obtenu 14% des suffrages au 1er tour par rapport aux inscrits, les ministres verront leur rôle confondus avec celui des hauts fonctionnaires, priés quant à eux de soumettre à la vision éclairée du locataire de l’Elysée, très éloignée de l’intérêt de la France puisqu’il est au service de ceux qui l’ont fait roitelet.

1 Commentaire

4 voitures brûlées à Blois.

rue Jacques CartierImpossible de tenir une chronique exhaustive des voitures brûlées en Loir et Cher : il y en a trop souvent, tous les faits ne sont pas rapportés ou alors il n’y a aucune indication sur l’origine de l’incendie.
Mais à Blois pas de doute : dans la nuit de jeudi à vendredi quatre véhicules ont été détruits par les flammes dans deux incendies distincts (la Nouvelle République du 24/06/2017).
Le premier vers 3 h du matin rue Jacques-Cartier, le second une demi-heure plus tard rue Alain-Gerbault.
A chaque fois le feu aurait été mis à une voiture, la deuxième brûlant « par propagation » (donc non comptabilisée par le ministère de l’Intérieur).
Cette recrudescence des feux de voitures est inquiétante. Outre qu’elle semble traduite un climat tendu à la ZUP de Blois, où l’on voit certains dealers s’armer, le risque de propagation à un immeuble n’est pas à écarter, surtout en cette période.
Hélas cela risque de continuer tant que là loi ne sera pas appliquée dans toute sa rigueur pour les incendiaires, ce qui est loin d’être la cas.

2 commentaires

Islamo-terrorisme : nouvel attentat à Londres.

Attentat Londres

Un nouvel attentat vient de frapper Londres cette nuit. Deux semaines après Manchester, cet acte barbare porte à nouveau la marque du terrorisme islamiste.
Mais comme à chaque fois, il ne faut surtout pas dénoncer les auteurs et leur motivation profonde : la haine des infidèles, exacerbée par plus de 25 ans de conflits au Moyen-Orient.
Le mot d’ordre ne change pas, c’est le fameux « pas d’amalgame ! »
Après l’attentat de Charlie Hebdo c’est la liberté de la presse qui était visée (*) curieusement l’attentat contre l’Hyper Casher n’a pas pas suscité davantage d’indignation. Et la France était appelée à manifester derrière le slogan « je suis Charlie« .

En novembre 2015 après le Bataclan et les terrasses, c’était « la jeunesse » qui était visée, ainsi que notre mode de vie, ce qui n’est pas faux. Mais nous n’avons entendu aucune condamnation sérieuse de l’idéologie qui entraîne des individus à commettre de tels meurtres de masse, aucune analyse sérieuse sur les causes de la radicalisation de personnes dont la plupart sont nées sur notre sol.
Même chose après Nice, où l’on a tenté de nous faire croire à la dérive solitaire d’un individu soudainement radicalisé.
Depuis les leçons n’ont toujours pas été tirées, nous avons eu droit aux mêmes discours après Manchester, ce sera la même chose dans les prochains jours.

Nous verrons des gens pleurer, allumer des bougie, déposer des fleurs, la Tour Eiffel aux couleurs de Londres etc… Juste hommage aux victimes certes, mais jusqu’à quand allons nous nous contenter de pleurer ?
Allons nous continuer à répéter « vous n’aurez pas ma haine« , comme tous les bien-pensants nous incitent à le faire ?
D’ailleurs ce n’est pas de haine qu’il s’agit, mais d’une juste colère et surtout de la lucidité, du courage et de la détermination.
Bien sûr dans un premier temps nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.
Il faudra un jour une véritable riposte et pour cela il faut d’abord désigner l’ennemi et cesser le double jeu en Syrie et en Irak.
Depuis l’Elysée M. Macron « adresse au peuple britannique la solidarité de la France, qui continuera de toutes ses forces à lutter contre le terrorisme aux côtés du Royaume-Uni et de tous les pays concernés »
Mais pour combattre efficacement le terrorisme, il faudrait faire savoir qui finance Daech, qui lui fournit des armes, qui achète son pétrole etc…
Il faudrait vraiment combattre sur le terrain tous les groupes terroristes, et cela suppose une concertation avec le gouvernement Syrien.
Au lieu de cela, le petit gouverneur de la France se permet, devant Vladimir Poutine, de proférer des menaces de représailles contre le régime syrien en cas d’utilisation d’armes chimiques. Mais qui les a utilisées jusqu’ici ? Ces menaces sont d’autant déplacées que notre porte-avions est en cale sèche pour 18 mois. Et de toutes façons, le Français ne bombardent que les objectifs désignés par les américains, avec des bombes guidées majoritairement américaines comme la GBU12. Autant dire qu’il s’agit de simples rodomontades prouvant à quel point M. Macron est un piètre diplomate et n’a pas la carrure d’un chef d’Etat.
Enfin il faudra aussi, et nous sommes les seuls à le demander, que la France retrouve la maîtrise des frontières et des flux migratoires, ce qui ne veut pas seulement dire un contrôle à nos frontières, mais un maillage du territoire en particulier avec la Gendarmerie dans nos départements ruraux.
Il faudra aussi lutter énergiquement contre la propagande et prosélytisme islamiste en surveillant les mosquées contrôlées par des mouvements étrangers ou se réclamant d’organisations extrémistes rattachées aux frères musulmans ou aux mouvement politico-islamistes comme Mili Görus, qui gère des mosquées à Blois, Romorantin et Salbris.
Pour cela il faut voter les 11 et 18 juin pour élire des députés déterminés à défendre la France !

 

2 commentaires

Blois : pas de trève pour les voitures brûlées.

Rue maryse Bastié_2Deux voitures ont été incendiées dans la nuit de lundi à mardi rue Maryse Bastié à la ZUP de Blois, au coeur d’un quartier entièrement rénové dans le cadre du PRU.
Une preuve supplémentaire que la délinquance n’est pas liée à l’urbanisme, ni d’ailleurs à la pauvreté comme certains le laissent entendre, ce qui est insultant pour les gens dans la précarité sociale, ce qui ne fait pas d’eux des voyous.
On sait bien que la plupart des faits de délinquance à la ZUP sont causés par les règlements de compte sur fonds de trafic divers, des guerres de territoires, ou encore une manière de se venger après certaines arrestations.
Ce n’est malheureusement pas près de finir.

1 Commentaire

Blois, plaque tournante régionale de la drogue ?

résine cannabis(image d’illustration)
Si Tours a désormais le statut de Métropole, il semble bien que la ville de Blois demeure un centre important du trafic de drogue en région Centre-Val de Loire.
En effet un véhicule a été intercepté le 8 mai dernier par les douanes au péage de Monnaie sur l’A10. A l’intérieur, 1 kg de résine de cannabis à destination du quartier du Sanitas à Tours, selon les déclarations du « jeune homme » appréhendé (la Nouvelle République du 13/05/2017).
L’individu avait déjà un casier judiciaire particulièrement chargé, avec 14 condamnations à son actif, dont huit en relation avec les stupéfiants. Au total cinq ans et demi de prison ferme ont déjà été prononcés contre lui à ce jour !
Ce qui on le voit ne l’empêchait nullement de poursuivre ses activités…
Malheureusement ce genre de situation va perdurer puisque les Français ont choisi la continuité.
La remise en ordre de la France n’est pas pour maintenant.

3 commentaires

Blois Quinière : « tout ne va pas mal ! »

incendie-quiniere(image d’archives : feu de voitures à la Quinière).
Les habitants des quartiers ouest de Blois étaient nombreux mardi soir à la salle Dorgelès venus entendre le maire à la réunion de quartier.

Sans surprise deux questions sont ressorties : l’avenir du centre commercial Quinière et la sécurité dans le quartier.
Avec encore 3 voitures brûlées ce weel-end, les abords du centre commercial transformés en marché de la drogue, les habitants sont de quoi être exaspérés.
Le maire, Marc Gricourt, a répondu que « Tout ne va pas bien mais tout ne va pas mal« .
Pas sûr que cela suffise aux habitants, qui attendent une réponse plus ferme et surtout des actes.
A propos du trafic de drogue, un habitant signale que c’est un commerce « très florissant, qui fonctionne tous les soirs et dont les prix sont affichés sur des poteaux. »  Des faits maintes fois signalés et que le maire n’a pas cherché à démentir. Mais sa réponse peut surprendre : il souhaite la libéralisation de la vente de cannabis. «  La seule façon de casser les trafics ».
Il est vrai que si le vol était légalisé il n’y aurait plus de voleurs !

2 commentaires

Salbris : la facture du Teknival.

Site Teknival 02-05_1Nous vous avions tenu informé du Teknival de Salbris il y a un an.
En dépit des propose rassurants du Préfet de l’époque, de la presse locale et du maire de Salbris, nous avions annoncé qu’au final ce sont les habitants de Salbris qui paieraient la note.
Nous en avons la confirmation aujourd’hui, dans un article publié par la Nouvelle République où le maire de la ville avoue que la facture, pour la seule commune, s’est élevée à 60 000 €. L’État a remboursé 25 000 €, il reste 35 000 € plusieurs fois réclamés, sans succès.
Le même scénario risque de se reproduire avec l’accueil des « migrants », dont le charge supportée par la ville reste soigneusement cachée.
Mais nous les aurons bien un jour.

Voitures brûlées à Blois La Quinière

20170508_025602

Trois voitures ont brûlés (dont deux par propagation), dans la nuit du 7 au 8 mai, rue Voltaire, dans le quartier de Blois La Quinière. Cela c’est produit à un mètre d’un bâtiment qui a été dégradé.

Pour rappel nous sommes toujours en Etat d’urgence …

Voiture brûlée à Romorantin.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

Une voiture a brûlé la nuit dernière au rond-point de la rue de Veilleins, à Romorantin vers 4 h 40 (source : la Nouvelle République)
La semaine a été déjà été marquée par plusieurs incendies de voitures dans le département.

1 Commentaire
12345...73

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...