Archive | Immigration Flux RSS de cette section

Maurice Leroy « heureux de découvrir » la mosquée de Mer.

Mosquée MerA l’occasion de la journée #permettezjesuismusulman (*) l’Association franco-turque de Mer avait invité le député Maurice Leroy et le maire Claude Denis à visiter la mosquée, dont les travaux sont achevés après sept ans de péripéties.
Visite réservée exclusivement aux hommes, autorisés à entrer après avoir retiré leurs chaussures.
« La France est un pays laïque« , a rappelé Maurice Leroy, « comme la Turquie d’ailleurs, où les églises sont séparées de l’État. Elle respecte toutes les religions. C’est un modèle républicain d’intégration. »
Voulait-il parler de la France ou de la Turquie ? Ce serait oublier que la Turquie de 2016 n’est plus celle de Mustapha Kemal, qui avait accordé le droit aux femmes dès 1930… bien avant la France !
Aujourd’hui le régime islamiste de Recep Tayyp Erdogan, qui déclarait  »Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants seront nos soldats. »
En lire plus …

1 Commentaire

Logement social : les incohérences de la loi.

tourkennedy.jpgDémolition de la tour Kennedy à la ZUP de Blois.
En France des lois successives ont encadré la construction et l’accès aux logements sociaux, dont la dernière mouture est la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové), aboutissant parfois à des situations absurdes et sans répondre à la question du manque de logements dans les grandes agglomérations.

Sur le territoire d’Agglopolys l’exigence des 20% de logements sociaux dans les communes périphériques de Blois n’est pas atteint, mais on s’aperçoit, enfin, que  » il n’y a pas de pression de la demande en matière de logement social, donc ce taux des 20 % n’a ici pas forcément de sens » (la Nouvelle République du 8 mars 2016)
Pourtant, plusieurs dizaines de millions d’euros ont été dilapidés avant d’aboutir à ce constat, tellement évident que les élus du Front National l’avaient fait depuis le départ, en 1999 !

En lire plus …

Loir et Cher terre d’asile ?

migrantsOn risque de se bousculer demain à Blois, Romorantin et Vendôme.
Alors que l’Etat et les collectivités doivent réduire leur budget et faire des choix parfois difficiles, on peut se demander comment le Préfet de Loir et Cher a pu trouver les crédits supplémentaires pour augmenter encore le nombre de places des centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) de Blois, Romorantin et Vendôme.

Leur capacité va passer respectivement de 95 à 123 places pour Blois (+29,5%), de 75 à 97 à Vendôme (+29,3%) et de 60 à 77 à Romorantin (+28.3%). Au total 297 places désormais en Loir et Cher dans ces 3 centres gérés par l’Association France Terre d’Asile (*), véritable pompe aspirante de l’immigration clandestine, largement subventionnée par les pouvoirs publics, y compris sous Nicolas Sarközy (44 millions d’euros de subventions en 2010 !)
En lire plus …

1 Commentaire

Mosquée turque « Milli Görüs » : Marc Gricourt compromis.

CIMG Blois avec GricourtLe Maire de Blois reçoit la Confédération Islamique Milli Görüs.
Nous poursuivons notre enquête sur la 4ème mosquée de Blois, dont l’appartenance au mouvement islamiste radical « Milli Görüs » a de quoi inquiéter.

Chacun peut vérifier sur Internet le parcours de son fondateur, Necmettin Ernakan, dirigeant politique islamiste turc plusieurs fois condamné, y compris à la prison pour « incitation à la haine raciale et religieuse ».
Après avoir fondé le Milli Nizam Partisi (ou MNP, « Parti de l’ordre national »), puis le Milli Selamet Partisi (ou MSP, « Parti du salut national ») tour à tour interdits, il crée en Allemagne le mouvement « Mili Görüs » (« voie nationale religieuse »).
Dans ses nombreux discours, il qualifie l’Union européenne de « groupe maçonnique« . En 1989, dans la ville néerlandaise d’Arnhem, il tint un discours aux accents djihadistes qui fit scandale : « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. »
Ces déclarations ont le mérite de la clarté : nous sommes bien en présence d’une organisation islamiste qui va au-delà de ce que préconise l’AKP de Recep Erdogan.
Dans ces conditions, nous avons du mal à comprendre que le Maire de Blois, Marc Gricourt, puisse traiter avec cette organisation. Il faudra bien qu’il s’explique sur cette question devant les Blésois.

2 commentaires

Une 4ème mosquée à Blois gérée par un mouvement extrêmiste turc.

Mosquée CIMG NloisLa future mosquée rue Marcel Doré à Blois.
Le permis de construire a été déposé le 4 août 2015, pour « l’aménagement d’un bâtiment industriel en lieu de culte » sur une superficie au sol de 516 m2. Ce qui signifie une capacité d’accueil d’environ 800 places.

Ce sera la 4ème grande mosquée « officielle » à Blois, après la mosquée Sunna rue de la Mare, la mosquée Bilal avenue de l’Europe et la mosquée turque de Blois rue Etienne Baudet.
Ce qui peut surprendre c’est que nouveau lieu de culte est également d’obédience turque, mais alors que la mosquée de la rue Etienne Baudet est gérée par l’Association des Travailleurs Turcs du Loir et Cher, la mosquée en chantier relève du mouvement Milli Görüs (« vision nationale ») étiqueté comme « extrémiste » par les autorités fédérales allemandes. La stratégie de cette organisation liée au mouvement islamiste turc serait d’utiliser la démocratie pour créer un Etat religieux.
Le message de son fondateur, Necmettin Erbakan, est clair : « « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. »
Millio Gorus BloisExtrait du J.O. du 28/03/2015.
D’ailleurs, bien que les textes officiels parlent d’intégration, on peut constater que la page Facebook de cette association est entièrement rédigée en Turc.

z8710En attendant la fin des travaux, une école coranique fonctionne déjà en plein chantier, et on peut voir des enfants sortir des tas de gravats.
Les riverains se posent des questions, et ne voient pas d’un très bon oeil ce nouveau centre musulman.
Enfants sortant de l’école coranique le 6/02/2016.

Les élus blésois du Front National s’étonnent qu’un nouveau permis de construire ait pu être accordé pour ce ce projet, sans enquêter davantage sur l’association qui en est à l’origine.
Tout cela ne paraît pas aller dans le sens du fameux « vivre ensemble » dont on nous rebat les oreilles, mais au contraire un pas de plus vers le communautarisme et les conflits inter et intra-communautaires.
Un avenir bien inquiétant pour les Blésois.
Voir la vidéo sur Youtube :

Image de prévisualisation YouTube

3 commentaires

Place Coty : mêmes causes, mêmes effets.

inauguration Place CotyIl faut croire que Marc Gricourt, comme ses prédécesseurs, ne comprendra jamais. Son interminable discours lors des voeux le 14 janvier l’a amplement démontré, enchaînant les stéréotypes et les clichés complètement éculés.
Les problèmes qui surgissent à nouveau au grand jour place Coty (la Nouvelle République du 15/01/2016) ne sont pas nouveaux, et ils ont une explication qui n’est pas liée à l’urbanisme.
Le vaste Plan de Rénovation Urbaine initié dès 1999 était pourtant basé sur cette analyse, confortée par une étude de l’urbaniste Gilles-Henri Bailly et le discours sociologisant habituel.
A l’époque, les élus FN avaient été les seuls à contredire les conclusions de cette étude.
Aujourd’hui, après les 243 millions d’euros injectés dans le PRU, retour à la case départ.
En lire plus …

Police exemplaire. Justice passoire

taubiraLes policiers sont patients et minutieux, les délinquants aussi malheureusement. Le système judiciaire est de plus en plus inconsistant et laxiste.
Une enquête de Gendarmerie de 3 ans a fini par débusquer des escrocs originaires de la République démocratique du Congo et spécialisés dans les chèques volés. Le compte rendu de presse (la Nouvelle République 9/1/2016) ne dit pas si ce sont des demandeurs d’asile, des migrants économiques ou des réfugiés politiques mais il révèle que le montant de l’escroquerie s’élève à 80 000 euros grâce à l’utilisation de 343 chèques.
Le plus grave est que les voleurs (qualifiés de « filous » par la Nouvelle République !) sont parvenus à fournir des pièces d’identité pour justifier leurs règlements frauduleux par chèque. Ce qui veut dire que l’on peut en France réaliser des fausses pièces d’identité sans trop de difficulté et les utiliser pendant 2 ans sans conséquences judiciaires.
Les 2 escrocs avaient déjà été condamnés pour des faits similaires et l’un d’eux était même en prison d’où il a été extrait pour compléter l’enquête qui aboutira à un procès le 18 octobre prochain… dans 9 mois.
Il se murmure que Christiane Taubira va quitter le Ministère de la Justice. Tant mieux, mais il serait temps surtout de changer de politique pénale.
N’est-ce pas, messieurs les députés de Loir et Cher ?

1 Commentaire

2015 dans le rétroviseur (3/4)

Juillet 2015 : pas de vacances pour le FN41 !

13-07-15_4Cérémonies du 14 juillet à Blois.
Le FN41 est resté particulièrement actif durant l’été. 52 articles ont été publiés sur le blog en juillet sur tous les sujets : voitures brûlées à Blois, trafic de drogue autour de la piscine à Mer, réforme territoriale et menaces sur les communes, islamistes « en voie de radicalisation » en Loir et Cher etc…
Vos élus étaient aussi présents aux cérémonies du 14 juillet.

Août 2015 : les militants sur le terrain.

Même pendant le mois d’août les actions militantes ont continué en Loir et Cher, accompagnant 08-2015-2notamment les grands départs en vacances par un affichage sur les principaux axes routiers. Grâce à notre fidèle Bob (Robert Limelette) la permanence est restée ouverte durant tout le mois.
Pendant ce temps Marc Gricourt visite Béziers… avec des oeillères !
Vos élus interviennent également, comme à Mer suite à l’installation illégale de nomades.

Affichage près de Blois 

Septembre 2015 :  rentrée politique sous le signe des migrants.

Meeting UDT 2015Meeting de clôture de l’UDT à Marseille.
100 000 euros pour les migrants
: au Conseil régional, seul le Front National votent contre. C’est bien le signe qu’ils vont bientôt arriver chez nous, ce que confirme le maire de Blois.
Au conseil municipal la gauche se crispe et devient de plus en plus sectaire.
Le FN41 participe à l’Université d’été du FN à Marseille, véritable démonstration de force de notre mouvement rassemblé autour de Marine Le Pen.
Le 19 septembre, le cercle Front syndical est lancé en Loir et Cher.
La campagne des régionales se prépare activement, Michel Chassier est investi comme tête de liste départementale, les élus et les futurs élus se forment à Blois.
Et pendant ce temps, 158 agneaux sont égorgés à Romorantin pour l’Aid. Où certains s’étonnent des scores du FN ! A Blois, ouverture de la 1ère école privée musulmane.

Confirmation de l’INSEE : Blois continue à se dépeupler.

Blois INSEEOn se souvient de l’incident lors dernier conseil municipal, le 14 décembre. En réponse à une question de Miguel de Peyrecave, Yann Bourseguin avait contesté les chiffres donnés par l’Insee (47 867 habitants) sur la population blésoise. Il estimait alors qu’elle était supérieure à cette situation, donnant pour preuve les 700 élèves supplémentaires inscrits en primaire depuis les 3 dernières années.
Pas de chance, les derniers chiffres de l’INSEE viennent de tomber, sans appel (la Nouvelle République du 31/12/2015). Blois compte désormais 45 539 habitants fin 2013, soit 1295 de moins qu’en 2008 (population municipale).
Et si l’on remonte plus loin, Blois comptait encore 49 187 habitants en 1999, 49 778 en 1975 à son maximum.
En lire plus …

1 Commentaire

Détecter les islamistes à Saint Dyé sur Loire ou à Maslives ? Et à Blois ?

Abdelhamid AbaaoudLe service du renseignement territorial dirigé par le commandant Jean-François Cuma pour le Loir-et-Cher vient de faire un exposé sur les « radicaux religieux », c’est-à-dire les « islamistes », susceptibles de commettre des attentats. L’objectif était de montrer comment déceler et faire connaître les signes qui transforment un religieux musulman en islamiste, puis en terroriste. Car, en l’état actuel des choses, les services de police n’ont pas trouvé de terroriste bouddhiste, chrétien ou juif.
La conférence n’a pas eu lieu dans une mosquée de Blois mais… à la mairie de Saint Dyé sur Loire devant une quinzaine de personnes. On peut se féliciter de cette initiative prise par 4 maires (Saint Dyé sur Loire, Saint Claude, Maslives et Montlivault), d’autant que le conférencier a rappelé que les « visibles », c’est-à-dire les hommes barbus ou les femmes voilées ne sont pas les plus dangereux (la Nouvelle République 23/12/2015). Et que ceux qui présentent un vrai danger sont « des invisibles qui passent souvent inaperçus… chez qui, physiquement, rien ne laisse présumer qu’ils sont radicalisés et qu’ils vont passer à l’acte. Ils ont le droit d’utiliser la ruse (*) en terre infidèle.» (Traduction : en France)
En lire plus …

1 Commentaire

Cambrioleurs albanais arrêtés à Blois.

Arrestation Albanais Blois(photo : Gendarmerie de Loir et Cher)
Nous avions été informés d’une recrudescence des vols du côté de Cellettes. Il y a quelques jours la Gendarmerie avait laissé entendre qu’il s’agissait d’une petite bande organisée originaire des pays de l’Est. Nous n’avions rien publié pour ne pas nuire à la poursuite des investigations.

La Nouvelle République annonce ce matin que les gendarmes d’Indre-et-Loire ont arrêté et incarcéré trois Albanais qui avaient commis 80 cambriolages en Loir et Cher (Marolles, Cellettes, Herbault et Cour-Cheverny) ou en Indre et Loir .
En lire plus …

Clandestins de l’AFPA : les repas ne sont pas à leur goût !

Blois-CalaisNous vous avions parlé de la vie bien tranquille des 38 clandestins hébergés à l’AFPA, nourris et logés à la charge du contribuable. Mais soyons sans crainte cela ne coute rien à la ville de Blois, puisque c’est le Maire qui le dit : c’est l’Etat qui prend à sa charge tous les coûts de séjour sur les bords de la Loire. Ouf, nous voilà donc bien rassuré ! Mais bon en même temps, l’Etat c’est quand même un peu nous par les impôts et taxes diverses qui depuis plusieurs années nous tombent sur la tête.
Et par le biais de Corinne Garcia, 1ère adjointe, les associations blésoises sont sollicitées. On peut imaginer qu’elles recevront des subventions en échange.
En lire plus …

2 commentaires

Cachez cette vérité que je ne saurais voir : « pas d’amalgame » et « ne pas stigmatiser »

PasdamalgamePlus de 5 jours après les terribles attentats de Paris, la Nation toute entière s’est recueillie, dans un immense sursaut patriotique (patriotisme qui ne s’exprime malheureusement que dans ces moments tragiques ou à l’occasion de grands événements sportifs). Je voudrais à nouveau rendre un dernier hommage aux 129 victimes tombées sous les balles de la barbarie islamiste, en particulier une pensée pour les deux jeunes filles originaires de Monthou-sur-Bièvre arrachées trop tôt à la vie. Il faut également remercier les fonctionnaires et les agents des services publics mobilisés sur le champ, dans de si tragiques et difficiles circonstances qui ont œuvré avec professionnalisme et sens du devoir dans l’intérêt commun le soir du 13 Novembre et dans les jours qui ont suivi. Enfin bien évidement je rends hommage à nos forces de sécurité et de Police, qui ont agi avec courage et détermination pour stopper net les terroristes, comme en a témoigné l’assaut donné à Saint Denis.

Ainsi la Fédération Front National du Loir-et-Cher, a tenu à être présente le jour de la commémoration qui a eu lieu dans la cour de l’Hôtel de Ville, avec les élus de la Nation, et avec notre drapeau national en berne, parce que c’est notre identité, nos valeurs, c’est la République et  donc la France qui a été touchée le 13 Novembre. Il aurait d’ailleurs été judicieux de chanter notre hymne national à l’issue de la cérémonie, célébrant ainsi notre attachement à la France toute entière si durement éprouvée, comme cela s’est fait lors de l’hommage rendu aux victimes à Chailles, commune particulièrement endeuillée par les événements.
En lire plus …

Un concert politique alimenté par l’argent public : la propagande mensongère de la Gauche.

11220063_852018064916439_53372786181219710_nElus et militants FN manifestant symboliquement devant l’AFPA de Blois avant l’arrivée des clandestins de Calais.
Le concert donné à la Maison de Bégon en faveur des demandeurs d’asile ou des clandestins montre clairement de quelle façon la Gauche veut nous imposer sa politique d’immigration.

Sous couvert d’initiative privée, ce sont des associations qui, vivant essentiellement de subventions, ont piloté ce concert. Sous couvert de culture musicale on nous impose une propagande et une action politique gouvernementale comme cela s’est fait avec « SOS Racisme ». Une affaire juteuse pour les organisateurs eux-mêmes. Sous couvert de générosité c’est essentiellement l’argent public qui est mis à contribution. C’est une affaire politique et l’aspect « humanitaire » n’est qu’un habillage.
La preuve en est que le député PS, Denys Robiliard était invité à Bégon pour donner son point de vue de « juriste ». Comme s’il n’avait pas été invité en tant qu’élu socialiste, pour venir au secours du Maire de Blois, mis en difficulté par cette affaire !
Le député PS de Blois prétend que « les 60 000 demandeurs d’asile par an, c’est seulement 0,1 % de la population française et que, par conséquent, l’on ne peut pas parler d’invasion ». (Nouvelle république 9/11/2015)
Faux, monsieur le député, on peut parler d’invasion quand on regarde le nombre de clandestins qui ont franchi la Méditerranée en octobre: 218 000. Ce chiffre est un record qui vient battre le précédent record de 172 000 arrivées en septembre. Les prévisions d’entrées de clandestins en Europe s’élèvent à 600 000 pour les 4 prochains mois, toujours selon l’ONU. Et pour finir, 3 millions, c’est le nombre de clandestins qu’il faudrait « accueillir » d’ici 2017 d’après la Commission européenne.
Et les derniers incidents à Calais la nuit dernière (16 policiers blessés) prouvent que cette invasion ne restera pas toujours pacifique.
Ces chiffres sont à mettre en relation avec le coût financier des soins médicaux imposés par l’AME (Aide médicale aux Etrangers). L’AME bénéficie à près de 300 000 personnes. Elle coûterait, en 2015, 1,1 milliard selon le député Claude Goasguen, qui a présenté un rapport en commission des finances.
Pendant ce temps, 20 % des Français déclarent qu’ils ont renoncé à des soins, faute de moyens financiers. C’est même 40 % pour les soins dentaires. Quand y aura-t-il un concert en leur faveur ?
En plus, les caisses sont vides. A partir d’aujourd’hui, 9 novembre, l’Etat qui est en cessation de paiement, est tenu d’emprunter pour tenir jusqu’au 31 décembre !

A Blois, concert de solidarité en soutien aux clandestins. Et pour les nôtres, on fait quoi?

Blois-CalaisUn concert de solidarité pour les « réfugiés » (en langage novlangue des clandestins) a été donné à Blois le 6 Novembre à la Maison de Bégon (voir la Nouvelle République du 6-11-2015). L’objectif étant de récolter des fonds pour ces immigrés économiques clandestins, donc entrés illégalement en France, bafouant ainsi les lois et les règles de notre pays.
Il est d’ailleurs curieux de constater que les 38 clandestins hébergés par l’AFPA, ne sont pas du tout issus de la Syrie ou de l’Irak, ces deux pays ravagés par une guerre civile et par une guerre contre la barbarie islamiste. Ils viennent de l’Erythrée ou de la Somalie, et cette immigration incontrôlée est la conséquence directe de l’anarchie régnant en Libye suite à l’intervention décidée par Bernard-Henri Lévy et Nicolas Sarkozy.
Mais il est plus « vendeur » pour les médias à la botte de faire pleurer dans les chaumières avec les « pauvres réfugiés syriens », même si pour le coup ce ne sont pas des Syriens.
En lire plus …

Carte postale de Blois : les « exilés » de l’AFPA vous saluent bien !

AFPA BloisLes « migrants » de Calais transférés à Blois sont désormais des « exilés » selon un reportage de TV Tours. Mais à quel titre sont-ils donc en France ? Comme disait le Préfet du Loiret, il faudra « clarifier » leur situation, autrement dit elle n’est pas très claire.
Ce qui est certain, c’est que leur demande d’asile n’a pas encore été déposée, ce sont donc des clandestins, et on a du mal à comprendre à quel titre la France et les collectivités locales sollicitées par l’Etat sont amenés à prendre en charge des clandestins.
Deuxième remarque, on nous dit que ces gens sont menacés dans leur pays. Mais en même temps, on nous explique qu’ils pourront sans doute faire venir leurs familles. Mais alors comment des gens qui se disent menacés auraient-ils abandonné leurs familles au risque de les exposer à des représailles ?
Tout le monde l’aura compris, il s’agit bien de migrants économiques, venus tenter leur chance en Europe.
En attendant, pendant que les Français galèrent, tout va bien pour eux comme le prouve ce reportage. Et ils vont passer l’hiver au chaud, à l’AFPA d’abord, puis à l’hôtel car le centre APFA ferme pendant les vacances de Noël !
Mais comme dit le maire Blois, tout cela ne coûte rien !

1 Commentaire

Clandestins à l’AFPA : Qui va payer la facture ?

Image de prévisualisation YouTube

Michel Chassier, conseiller régional, conseiller municipal et communautaire de Blois était interviewé par France 3 ce mardi matin suite à l’arrivée de 38 clandestins à l’AFPA (au départ de la jungle de Calais) ce vendredi dernier. Il explique que ces clandestins, exclusivement des hommes, n’avaient alors initialement qu’un seul objectif, se rendre en Angleterre : « Que leur a t-ont promis pour qu’ils restent à Blois alors qu’ils cherchaient à tout prix à se rendre en Angleterre ? »Une régularisation, l’arrivée de leur famille, un hébergement, du travail…? »

Une « grande conscience » du socialisme, Robert Badinter déclarait encore le 17 juin dernier : « C’est terrible à dire mais avec ses 6 millions de chômeurs sur 29 millions d’actifs, la France, n’est pas en mesure d’accueillir ceux qui viendront ».
La tête de liste départementale du FN en Loir-et-Cher rappelle d’ailleurs que cette situation qui va porter préjudice aux socialistes n’est pas un effet d’aubaine pour le Front National puisqu’il a toujours été le seul parti politique a dresser ce constat en toute lucidité et en toute transparence.
De son côté de la coalition de papier MoDem-UDI-LR incapable de s’entendre sur cette question (Voir notre article) lorsque François Bonneau, le Président-candidat de la Région Centre-Val de Loire a fait voter une aide de 100 000 € pour l’accueil des clandestins, c’est le silence radio depuis le début de l’affaire.
Marc Gricourt, Maire de Blois et tête de liste PS dans le département aux régionales, qui rappelle que cette opération de « mise à l’abri » des clandestins n’a aucun coût direct pour la ville, Agglopolys ou le Département, oublie avec une certaine hypocrisie de préciser que bon nombre d’associations dont Mme Corinne Garcia, 1ère adjointe, se présente sur sa page Facebook comme la super-présidente, puisqu’elle se vante de pouvoir les mobiliser, mais elles recevront des aides de la Ville pour cette action.
Dans un deuxième temps, les familles pourraient rejoindre, comme l’indiquait la Nouvelle République dès le 28 octobre, et il faudra trouver d’autres solutions d’hébergement et de prise en charge, sans parler de la scolarité des enfants, du transport, des soins médicaux…
Donc le Ville paiera, le Département paiera, la Région paiera, les Blésois paieront. C’est une certitude.
Rappelons aussi que l’hébergement des clandestins par l’AFPA (qui était au bord de la cessation de paiement il y a 3 ans), même s’il n’est pas financé par la ville, l’est directement à hauteur de 1,28 millions d’euros en 2014 pour sa structure régionale par la Région Centre-Val de Loire à laquelle il est candidat. Ainsi, depuis les premières lois de décentralisation, ce sont une partie des taxes intérieures de consommation sur les produits pétroliers (TICPE) ainsi qu’une partie du produit des cartes grises qui financent principalement les établissements relevant de la formation professionnelle.

1 Commentaire

Clandestins à Blois : Michel Chassier réagit pour France 3 Centre.

20151103_111946[1]Michel Chassier, conseiller régional, conseiller municipal et communautaire de Blois, tête de liste départementale du FN en Loir-et-Cher, accompagné de Mathilde Paris (conseiller municipale et communautaire de Blois, seconde de liste en Loir-et-Cher) et de Miguel de Peyrecave (conseiller municipal de Blois) est intervenu au micro de France 3 au sujet de l’accueil des 38 clandestins à Blois et particulièrement sur les actions militantes du week-end dernier. Plus d’informations prochainement. 

Campagne des élections régionales, le Front National sur le marché de Blois

Marché-Blois-3

Ce matin, par un splendide soleil d’automne, Mathilde Paris et Olivier Besnard, candidats du Loir-et-Cher pour les élections régionales, accompagnés de plusieurs militants frontistes étaient présents sur le marché de Blois. L’objectif étant d’aller à la rencontre des blésois. Mission accomplie puisque outre notre tract régional nous avons également diffusé un tract local pour dénoncer l’accueil à Blois de clandestins en provenance de Calais. 

Après les Journées gastronomiques de Sologne à Romorantin Dimanche 25 octobre dernier, où nous avons présenté notre liste départementale conduite par Michel Chassier, nous entrons maintenant dans le vif de la campagne électorale en allant à la rencontre des  Français. Français de plus en plus excédés par les politiques menées aussi bien nationalement que localement par les caciques au pouvoir, qu’ils s’appellent François Hollande à Paris, François Bonneau à Orléans ou Marc Gricourt localement.

En lire plus …

Clandestins à Blois : Le FNJ s’insurge, la presse censure.

clandestins1Communiqué du FNJ Loir-et-Cher.

Après la première salve de réfugiés syriens accueillis par le Maire socialiste de Blois, voici maintenant que les habitants, mis devant le fait accompli, doivent s’attendre à voir arriver sous quelques jours 40 clandestins rapatriés de la jungle de Calais… sans leur famille pour le moment. 54 viennent d’ailleurs d’arriver à Orléans… Tous sont Soudanais… !

En lire plus …

1 Commentaire

Accueil des clandestins de Calais : urgence ou panique ?

dscn1967.jpgJanvier 2005 : après la fermeture de Sangatte, Blois avait déjà accueilli des « migrants de Calais ». l’histoire se répète.
L’annonce surprise de la venue de 40 « migrants » transférés depuis la « jungle » de Calais a fait l’effet d’une bombe dans la ville de Blois et bien au-delà.

Les réseaux sociaux se sont enflammés dès hier, se faisant l’écho de la colère et de l’incompréhension. Trop c’est trop.
La Nouvelle République y consacre encore une page entière aujourd’hui, en essayant de faire la leçon aux « mal-pensants ».
Revenons d’abord sur le déroulé des faits. Selon la NR, le maire Marc Gricourt aurait appris la nouvelle seulement mardi soir.
Or nous savions qu’une réunion s’était tenue il a quelque temps, rassemblant différentes associations autour d’un représentant de la Préfecture, afin de préparer l’accueil de « 40 à 50 migrants ». Il est surprenant que la maire de Blois n’ait pas été informé, puisque nous l’étions !
En lire plus …

2 commentaires

Les autres avant les nôtres : ou l’aide aux « migrants » avant d’aider le peuple de France.

Submersion-migratoireAinsi donc, plusieurs pseudos migrants (en réalité des réfugiés économiques) vont arriver à Blois (voir notre blog du 28-10-2015). Et bien entendu ils seront accueilli comme il se doit par les associations communautaristes et la « généreuse-gauche-blésoise » (ne riez pas c’est avec votre argent !).
Plus sérieusement, une fois de plus, Marc Gricourt et le PS, plutôt que de s’occuper des problèmes des français, de nos chômeurs, de nos travailleurs pauvres, de nos retraités dans la misère, préfère s’occuper des autres, des étrangers avant même leur arrivés en France.
Ainsi à ceux qui réclament des salaires décents, plus de moyens pour fonctionner, comme les conducteurs de bus récemment qui ont fait grève pour de meilleurs conditions de travail, la réponse est toujours la même: circulez il n’y a rien à voir, les caisses sont vides. Mais pour l’immigration déferlante, on n’en fera jamais trop, même en période de crise économique: « les autres avant les nôtres » semblent être leur leitmotiv.
En lire plus …

La jungle de Calais à Blois : panique à la Mairie, la NR censure !

migrants FB NR(cliquez sur l’image pour agrandir)
Le commentaire censuré par la NR : « M. Vetelé a peut-être une résidence secondaire, ou une chambre d’amis pour héberger les migrants ? Les socialistes généreux ?? C’est bien connu, le PS est généreux avec l’argent des autres… »
Devant le flot des réactions indignées, qui ne cesse de grossir, Marc Gricourt s’aperçoit qu’il a peut-être fait une erreur, qui risque de lui coûter cher aux élections régionales en décembre prochain.

Du coup un vent de panique semble souffler sur la mairie de Blois !
Et on imagine que depuis ce matin les téléphones chauffent dans son entourage, qui essaie vainement de se justifier sur Facebook, en insultant tous ceux qui s’opposent à cette arrivée de clandestins, bientôt suivis par leurs familles.

Dernier épisode : la Nouvelle République vient de censurer sur sa page Facebook une réponse à Benjamin Vételé.
S’agit-il d’une initiative de la rédaction ou bien d’un coup de téléphone de la mairie ?
Car ce commentaire n’avait rien d’injurieux ou d’incorrect, il mettait seulement l’élu blésois du PS devant ses responsabilité.
Mais il a oublié une chose : nous sommes présents sur les réseaux sociaux, et nous ne laissons rien passer.
C’est pourquoi nous publions ici-même le commentaire censuré !

1 Commentaire

Migrants « calaisiens » à Blois : déjà de nombreuses réactions.

Réaction VételéPour Benjamin Vételé, Robert Badinter serait-il raciste ?
(cliquez sur l’image pour agrandir)
Depuis l’annonce hier soir sur la site de la Nouvelle République du transfert de 40 clandestins de la « jungle » de Calais vers Blois, les réactions n’ont pas tardé, tant sur le site du journal que sur les réseaux sociaux.

Le plus souvent des réactions d’indignation, venant de personnes parfois dans la difficulté, et qui ont du mal à comprendre que l’on trouve des moyens pour accueillir ces clandestins alors qu’il y a tant de chômeurs, de précaires et que les retraités doivent se serrer la ceinture.
Ce qui provoque la colère de Benjamin Vételé, adjoint au maire de Blois, conseiller départemental (PS) de Blois I depuis mars dernier grâce à l’appui de l’UMP, de l’UDI et du MoDem, qui répond « honte aux racistes et aux intolérants !« 
Honte aux racistes comme Robert Badinter, qui déclarait en août dernier : « la France avec ses 6 millions de chômeurs, c’est terrible à dire, n’est pas en condition d’accueillir ceux qui viendront ».
Et l’élu blésois ajoute « bienvenue à eux !« . peut-être va-t-il en loger chez lui ?
Ou bien est-il d’accord avec le patron allemand d’Airbus qui voit dans ces migrants une opportunité : « ils ne trouveront une porte d’entrée sur le marché du travail que si nous l’ouvrons et le rendons flexible », poursuit-il. « Il est préférable pour eux d’entrer sur (ce) marché (…) par le biais » de petits emplois peu rémunérés » !!!
Autrement dit, supprimons le SMIC pour faire encore chuter les salaires. On retrouve bien là le programme des euro-mondialistes de l’UMPS, actuellement porté par Emmanuel Macron.
Qu’en pense Benjamin Vételé ?

2 commentaires

La « jungle » de Calais arrive à Blois. Il est urgent de dire NON !

migrants40 clandestins de la jungle de Calais prochainement à Blois. Et ensuite leurs familles ?
Nous avions été alerté, il y a quelques jours, de la tenue d’une réunion qui rassemblait différentes associations, dont les Restaurants du coeur, afin de préparer l’accueil des « migrants ».

Tout le monde pensait alors aux « réfugiés syriens », suite à l’opération médiatique montée à partir de l’image du corps d’un enfant échoué sur une plage.
Le président de Région, François Bonneau (PS) avait aussitôt promis 100 000 euros pour favoriser l’accueil de ces « réfugiés », venant pêle-mêle de Syrie, de Turquie, d’Irak, d’Afghanistan, de Tchétchénie etc…
On se souvient que seuls les élus Front National avaient voté contre ce nouvel appel d’air irresponsable (voir aussi notre communiqué de presse).
Nous apprenons donc que la Croix Rouge va s’occuper de migrants transférés depuis la « jungle » de Calais.
Une première vague de 54 sont arrivés à Orléans et 40 à Blois prochainement, mais attention, il s’agit de « célibataires » ou plutôt d’hommes venus sans leurs familles, qui vont bientôt les rejoindre ! (la Nouvelle République du 28/10/2015)
En lire plus …

3 commentaires
1...34567...19

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...