Archive | Islamisation Flux RSS de cette section

Repas sans porc : le FN persiste et signe.

Elior_3

Les élus FN apportent toujours la preuve de ce qu’ils avancent.

Le compte-rendu du conseil municipal de Blois publié le 24/05 dans la Nouvelle République était consacré quasi exclusivement à l’éviction de Louis Buteau, attiré dans l’orbite d’une certaine planète gazeuse.
Mais le dossier principal était bien la restauration scolaire, avec le renouvellement du contrat de délégation.
Nous avons évoqué le sujet hier, mais la NR y revient aujourd’hui dans un billet qui parle d’une « tentative de déstabilisation« , pour reprendre une expression de Benjamin Vételé.
On ne comprend pas vraiment ce qu’il entend par là, il s’agissait d’une remarque parmi d’autres et d’une question posée au sujet des menus sans porc.
Le procès-verbal pourra attester précisément des propos tenus par Michel Chassier et de la réponse de Marc Gricourt (Benjamin Vétélé n’a pas répondu sur ce point).
Dans le nouveau contrat de délégation, dans le cadre des repas spéciaux, article 21 paragraphe 21.11.1, pages 43 et 44, il est prévu des repas sans porc ainsi que alternatives sans porc pour les pique-niques et repas froids.
Marc Gricourt nous a répondu que ce choix avait été fait avant 2008 par son prédécesseur, Nicolas Perruchot.
En lire plus …

0 Commentaires

Blois : le menu sans porc officialisé dans les cantines.

CM Blois 2018-02(image d’archives)
Conseil municipal exceptionnel ce 22 mai à Blois, motivé d’abord par les délibérations portant sur l’éviction de Louis Buteau, ex-adjoint au commerce et à l’artisanat, qui s’était vu retirer sa délégation le 23 avril.

Il payait son ralliement à Macron et quelques propose publics qui ont pu déplaire à Marc Gricourt.
Désormais toutes ses autres délégations (dans le conseils d’administration des Lycées, les conseils d’écoles, la commission des foires et marchés, la société publique locale Stationéo) lui ont été retirées.
Il n’y aura plus d’adjoint au commerce et à l’artisanat, mais c’est le maire en personne qui va s’en charger.
Le dossier le plus important portait sur le renouvellement de la délégation de service public de la restauration scolaire et municipale.
Le Front National n’est malheureusement pas représenté au sein de la commission ad hoc, mais le choix entre les candidats a été fait selon le règlement de la consultation qui attachait une importance à la qualité de la prestation.
Michel Chassier s’est félicité également que le délégataire retenu ne soit pas un des « majors » du secteur, mais une entreprise familiale échappant encore à la mainmise des banquiers.
Il a toutefois regretté que soit mentionné pour la 1ère fois l’existence de menus de substitution sans porc, « pour les familles qui le souhaitent ».
L’élu FN a déploré cette dérive, qui ouvre la porte à toutes sortes de revendications et d’exceptions, religieuses ou non, et va l’encontre d’un processus d’intégration. Toutes sensibilité confondues, les autres élus se ont tus. Faut-il en conclure qu’ils se sont soumis ?
Sur un autre sujet Hubert de Pirey est intervenu sur les conséquences du changement de rythmes scolaires sur le temps périscolaire. Une distinction est faite désormais avec les loisirs périscolaires (jusqu’à 18 h) et la garderie jusqu’à 18 h 30.
Enfin Michel Chassier a évoqué une décision du maire au sujet d’une action en diffamation décidée à l’encontre de Nicolas Viault, jugeant la procédure quelque peu disproportionnée par rapport à des propos critiques et à simple sous-entendu postés sur une page Facebook, propos auxquels il aurait été facile de répondre.
Même si Nicolas Viault ne fait partie de nos amis – il ne se prive pas non plus de nous critiquer – nous admettons les critiques et même les questions qui fâchent. Il est vrai que nous avons une certaine habitude d’en être la cible. Le maire persiste et signe, les autres élus n’ont pas souhaité intervenir.

2 commentaires

Orléans : trafic de drogue et prières de rue en plein centre-ville.

Mosquée rue de LimareUn collectif d’habitants Carmes-Porte Saint-Jean-Madeleine, vient de protester contre les prières de rue, qui bloquent sur toute sa largeur la rue de Limare, en plein centre-ville d ‘Orléans chaque vendredi en début d’après-midi (source : Mag’Centre).
Ce même collectif avait déjà alerté la municipalité au sujet des  »incivilités et autres problèmes liés aux dealers ».
Le maire adjoint à la Sécurité publique, Olivier Geffroy, a convoqué les responsables de la salle de prière.
On peut s’étonner tout de même qu’il ait fallu cette réaction des habitants pour faire bouger la mairie d’Orléans.
Il n’est pas certain non plus que le problème puisse être réglé par les promesses des responsables qui s’engagent à « renforcer leur présence à l’entrée rue de Limare pour que le phénomène cesse. »
Autrement dit une police religieuse pour encadrer ces prières publiques, qui ne se produisent pourtant pas par hasard.
Est-ce une manière pour les responsables de cette mosquée de se charger progressivement de l’ordre public dans le quartier ?
C’est un glissement que l’on voit se produire dans de nombreux quartiers, où des maires sous-traitent avec les imams et certaines associations communautariste le soin de gérer les « incivilités », pour parler le langage convenu.
Mais on voit comment cela fini. Comme depuis 48 heures à Toulouse, où tout un quartier connaît des émeutes depuis que des policiers ont voulu contrôler une femme portant un niqab.
A Orléans c’est d’autant plus grave que cette mosquée avait été signalée en 2016 pour être fréquentées islamistes préparant des attentats. Neuf personnes avaient été interpellées, 6 autres seraient partie en Syrie.
Malgré les discours rassurants tenus à la suite par les responsables, on comprend que les riverains s’inquiètent.

2 commentaires

Le colonel Beltrame a bien été égorgé.

Protesters demonstrate at the Russian embassy in BeirutUn « rebelle » syrien soutenu par Macron. Ce sont les amis du tueur qui a égorgé le colonel Beltrame.
Le déroulé des faits entourant la prise d’otages de Trèves et la fin dramatique du Colonel Beltrame.

Il est bel et bien confirmé que  « selon les résultats de l’autopsie, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est décédé d’un coup de poignard à la trachée. Ses blessures par balles, au pied et au bras, n’étaient, elles, pas mortelles. »
« Coup de poignard à la gorge » : une façon pudique de ne pas dire égorgement, ce que des proches avaient révélé dans les heures suivant son lâche assassinat.
Mais cette information a été soigneusement occultée dans les déclarations officielles comme dans les médias.
Comme si la consigne était de cacher la vérité aux Français, pour éviter bien sût tout « amalgame ».
Pire, le gouvernement n’en tire aucune conclusion, en particulier il n’a pas reconsidéré sa politique de soutien aux groupes djihadistes en Syrie, que nous armons et que nos forces spéciales encadrent sur le terrain..
Au contraire les frappes contre la Syrie, basées sur des accusations sans preuves (*), visant un site dont l’OIAC venait de certifier dans un rapport rendu le 23 mars qu’il n’y avait aucune trace d’armes chimiques, pour un résultat dérisoire sont bien destinées à prolonger cette guerre.
Or il faut bien comprendre que frapper la Syrie revient à aider les diverses composantes de la nébuleuse terroriste islamiste, qu’il s’agisse de Daech, d’Al Qaïda, Al Nosra et leur filiales.
C’est bien pourquoi ces frappes illégales sont non seulement stupides mais contre productives, militairement et diplomatiquement.

(*) le document publié sur le site du ministère des Armées est tout simplement ridicule.

1 Commentaire

Bourges : des islamistes refusent de serrer la main de la Préfète lors de l’hommage au Colonel Beltrame.

DZoCPu1WAAYULZgHommage au Colonel Beltrame à Bourges le 28 mars à la caserne de Gendarmerie.
Communiqué de Julie APRICENA, Secrétaire Départementale FNJ du CHER, membre du Bureau National du Front National de la Jeunesse.

« Mercredi 28 mars 2018, alors que sur l’ensemble du territoire les Français étaient rassemblés afin d’honorer le héros qu’est le Colonel Arnaud BELTRAME, un incident loin d’être anodin s’est produit à Bourges.
En effet, alors que les autorités du département du Cher rendaient les hommages au sein de la caserne du Groupement de Gendarmerie, deux représentants d’une association communautariste musulmane conviés à l’événement ont refusé de serrer la main de la Préfète sous prétexte qu’elle est une femme.
Le Front National de la Jeunesse condamne ces pratiques rétrogrades et contraires aux valeurs de la France, qui plus est dans un instant d’union nationale en la mémoire du héros Arnaud Beltrame.
La femme française est l’égale de l’homme et ne subira jamais les lois d’un quelconque rigorisme religieux. »

Nous regrettons également que presque partout en France il n’y ait eu que des cérémonies privées dans les Préfectures et les Gendameries. Aujourd’hui à Carcassonne une marche blanche en hommage à toutes les victimes de Trèves a été interdite par la Préfecture de l’Aude pour des raisons de sécurité.
M. Macron serait-il terrorisé à ce point ?

4 commentaires

Mosquée de Vendôme : les autorités se soumettent.

sabreLa sourate at-tawba contient le « verset de l’épée » et appelle à combattre « ceux qui ne croient pas ».
Etrange rencontre à la mosquée de Vendôme, qui aurait pu être annulée au lendemain de la mort du Colonel Beltrame, égorgé par un musulman fanatique.

De surcroît cette invitation avait lieu le dimanche des Rameaux qui marque l’entrée dans la semaine sainte.
L’association qui gère cette mosquée a pourtant maintenu ce repas entre voisins qui se tient pour la quatrième année consécutive.
Rencontre qui n’a d’ailleurs pas attiré les foules en dehors des officiels : conseiller municipal, représentants de la gendarmerie et du commissariat.
On peut remarquer, dans l’article, forcément bienveillant, publié par la Nouvelle République du 27/03, que les femmes étaient réunies entre elles dans une autre salle. Sans que cela scandalise les féministes ni Marlène Schiappa.
Sur la tuerie l’Aude les responsables de la mosquée ne souhaitent pas s’exprimer : « pourquoi nous demander à nous d’expliquer  ces actes qui n’ont rien à voir avec notre foi... »
Seraient-ils donc d’aussi piètres lecteurs du Coran ?
Car le nom même de leur mosquée, At Tawba, fait référence à une sourate considérée comme l’une des plus dure du Coran.
En lire plus …

3 commentaires

Arnaud Beltrame : pourquoi n’y a-t-il pas d’hommage public en Loir et Cher ?

DZOS0txXkAE8bkJNous apprenons, par un billet dans la Nouvelle République du 29 mars, qu’un hommage au Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame et aux victimes de Trèbes sera rendu en Loir et Cher, sous forme d’une minute de silence observée par la corps préfectoral et les gendarmes.
Aucune cérémonie publique n’est annoncée, ni par la Préfecture ni par le maire de Blois par exemple.
Nous aurions souhaité que la population soit associée à cet hommage. A chaque fois que sont commis ces attentats, qui s’inscrivent dans la cadre d’une guerre contre la France et contre notre civilisation, les Français doivent se montrer unis et déterminés pour faire comprendre aux assassins que nous ne céderons jamais.
A Beaucaire le maire FN, Julien Sanchez, a pris l’initiative d’ouvrir un registre de condoléances et une minute de silence sera observée à 12h00 dans la cour de l’Hôtel de Ville en hommage aux victimes du terrible attentat islamiste de Trèbes.
Le maire de Blois aurait-il peur que nos concitoyens ouvrent les yeux ?

Mise à jour à 11 h 00 : François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire a envoyé ce matin à 10 h 44 un mail en diffusion interne : « L’attentat perpétré à TREBES le vendredi 23 mars dernier a fait plusieurs victimes , dont le Colonel de Gendarmerie Arnaud BELTRAME qui recevra ce jour les honneurs de la Nation.
Je vous convie à un moment de recueillement en mémoire des victimes de cette attaque , en présence des élus , ce jour, Mercredi 28 mars , à 12 heures , dans le hall de l’Hotel de Région 9 rue Saint Pierre Lentin.« 
En ce qui concerne la présence des élus, encore aurait-il fallu qu’ils soient prévenus, ce qui n’est pas le cas puisqu’ils n’ont pas été destinataires de ce message, hormis sans doute les membres de l’exécutif.

2 commentaires

Terrorisme : Marc Gricourt conseille… de ne rien faire !

Marc Gricourt 5 avril 2014(photo d’archives)
Pour Marc Gricourt, le mort du Lieutenant-Colonel Beltrame fait partie des « risques du métier ».
C’est sur page Facebook que Marc Gricourt publie un petit billet pour mettre en garde nos concitoyens.

Pas contre la menace terroriste d’un islam radical, non, mais pour s’opposer à  « revendiquer plus d’armement, armement létal, notamment pour les vigiles, policiers municipaux, ou autres…« 
Comme si c’était l’armement des forces de l’ordre qui menaçait la population !
Il reconnaît que « sur l’instant, à chaud, nous avons tous une réaction de colère, de révolte, de haine parfois, de volonté de vengeance. »
Il ajoute, citant son père militaire de carrière engagé pendant la seconde guerre mondiale: « pour nous c’est aussi le risque du métier et nous le savons dès notre engagement« . Faut-il comprendre que la mort du Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame, abattu et égorgé par un musulman fanatique fait tout simplement partie des « risques du métier » et qu’elle est somme toute normale ?
En lire plus …

2 commentaires

Après l’hommage aux victimes, les Français attendent des actes !

attaque islamiste 23-03-18Nous aurons tous ce dimanche une pensée émue pour les victimes du tueur islamiste de l’Aude :
Christian Medves 50 ans, boucher,
Hervé Sosna 65 ans, retraité du bâtiment,
Jean Mazières 61 ans, viticulteur à la retraite,
Arnaud Beltrame 44 ans, officier de gendarmerie
lâchement assassinés…
Une pensée également pour tous les blessés, certains toujours dans état grave, et pour toutes les familles et les proches.
Bien sûr il y aura un hommage national, bien sûr nous entendrons une fois encore les mêmes déclarations.
Il y aura à Trèbes une « marche blanche » à la mémoire des victimes, mais attention, la consigne est surtout « pas d’amalgame ». Il paraît pourtant que nous sommes en guerre, pour reprendre l’expression de François Hollande en 2015.
Malheureusement ce refus de désigner l’ennemi et de prendre enfin les mesures qui s’imposent ne fait que nous rendre plus vulnérables.
En lire plus …

2 commentaires

Le Bureau national du FN observe une minute de silence à la mémoire d’Arnaud Beltrame.

DZDLAkNWsAI5apKNanterre le 24 mars.
Alors que Marine Le Pen présidait ce matin la première réunion du nouveau Bureau National depuis le Congrès, elle a tenu à honorer la mémoire d’Arnaud Beltrame par une minute de silence.

Nous invitons bien sûr nos amis à participer aux côtés de leurs élus aux cérémonies d’hommage à toutes les victimes, nous vous tiendrons informés du calendrier pour le Loir et Cher.

2 commentaires

Hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

2018-DZCbIm6X4AEuOBaHommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tombé en héros face à l’ennemi islamique.
Pensées à sa famille et à tous ceux qui sacrifient leur vie au service de la France.
Beaucoup d’acteurs politiques doivent avoir honte ce matin car ils portent une responsabilité.

4 commentaires

Attaque islamiste dans l’Aude : le communiqué du Front National.

trebes-F1Attaque terroriste de Trèbes : quand le gouvernement prendra-t-il conscience que nous sommes en guerre?
Notre pays a été l’objet d’une nouvelle attaque terroriste. Comme d’habitude, les Français ont droit à une sorte de rituel gouvernemental :
- déplacement du ministre de l’Intérieur sur les lieux, qui nous expliquera avec l’air satisfait les mesures mises en place;- déclaration lénifiante sur les pathologies psychiatriques supposées du terroriste, comme vient de le faire E. Macron;
- avis d’experts pour démontrer l’efficacité des dispositifs antiterroristes…
Fait inquiétant : on s’aperçoit qu’après avoir frappé les métropoles, les terroristes choisissent désormais de s’attaquer aux périmètres moins contrôlés des zones rurales, adoptant là la technique expérimentée dans tous les pays qui ont sombré dans le terrorisme comme l’Irak.
L’attaque meurtrière de Trèbes est visiblement le fait d’un étranger fiché S doublé d’un délinquant. Que faisait-il sur le sol français? Lorsque les députés du Front National ont proposé le 28 septembre 2017, par voie d’amendement, l’expulsion des fichés S étrangers, la majorité En Marche et LR ont voté contre. Le Front National demande que le terrorisme soit maintenant traité comme un « acte de guerre », et que les étrangers sur les 16.000 fichés « S » recensés soient immédiatement expulsés.
Au-delà de cette mesure ciblée, le Front national demande le retour des contrôles effectifs aux frontières nationales.

Télécharger l’amendement des députés du FN :  Amendement FN fichés S étrangers

1 Commentaire

Délinquance en Loir et Cher : les incendies de voiture ont augmenté de 43%

rue des ponts Chartrains incendies  02Image d’illustration : feu de voiture à Blois en 2017.
Le préfet de Loir et Cher, Jean-Pierre Condemine, présentait ce mardi 20 février le bilan annuel de la délinquance dans le département (source Magcentre 20-02-2018).

Malheureusement les chiffres bruts ne sont plus communiqués depuis plusieurs années, ce qui rend plus difficile une analyse objective, car il faut bien être conscient que l’exercice relève toujours de la communication.
Impossible donc de savoir si la délinquance a globalement augmenté ni dans quelles proportions.
Quelques indices toutefois : le nombre de voiture brûlées à bondi de 43% ! Ben mon Collomb, pourrait-on dire en la circonstance.
Nous faisons état régulièrement de ces actes dont les victimes voient rarement leur préjudice totalement indemnisé.
Par contre le nombre d’atteintes aux biens diminuerait plutôt légèrement, -1,6%, mais on sait que pour de faibles préjudices les victimes renoncent parfois à faire une déclaration, soit qu’ils jugent la démarche inutile, soit qu’ils ne sont pas assurés contre le vol et les dégradations, soit à l’inverse qu’ils préfèrent ne pas déclarer pour ne pas que leur assurance résilie leur contrat…
Malgré cela en zone gendarmerie les cambriolages augmentent tout de même de 8,7%, et la « délinquance générale » de 3,7%.
Globalement, les « atteintes volontaires à l’intégrité physique » augmentent de + 13,33% avec 2.176 faits sur l’ensemble du département.
Selon le Préfet ce chiffre s’explique par une meilleure prise en charge des victimes qui parfois n’osaient pas porter plainte, mais aussi par « la paupérisation de certains quartiers dans lesquels la violence s’est banalisée et devient un mode d’expression naturel« .
Plutôt que de paupérisation, il serait plus correct de parler de certaines populations qui refusent l’intégration. mais nous abordons là un sujet tabou.
La Police et la Gendarmerie, avec des moyens souvent insuffisants en personnel et en matériel, peuvent être félicitées pour leur travail, rendu plus difficile encore dans ce climat permanent de menace terroriste qui oblige à une vigilance de tous les instants. Ils doivent pouvoir compter sur le soutien des autorités et de la population.

1 Commentaire

Salbris : permis d’aménager bloqué derrière la mosquée. Restons vigilants.

lettre Maire Salbris Permis d'aménagerOn se souvient de la polémique créée par un projet d’extension de la moquée de Salbris en octobre 2016.
Le maire de Salbris et le président de l’association islamique locale avaient réagi violemment en nous accusant de mensonges.
Sauf que nous avions pu apporter des preuves irréfutables.
Les menaces d’une plainte ne nous ont pas davantage impressionné, et nous avions même publié de nouveaux documents, incitant les uns et les autres à modérer leurs propos… et à se faire plus discrets.
Mais les riverains du site ont été alertés par des travaux de démolition sur un terrain à proximité, et par un permis d’aménager déposé en mairie pour « trois terrains à usage d’habitation et un espace commun« .
Instruit par un précédent à Mer, déjà dénoncé par le Front National, un de nos adhérents de Salbris a écrit au maire de la ville pour lui faire part des inquiétudes des riverains, qui viennent naturellement nous trouver.
Il faut dire qu’Olivier Pavy partage peut-être ces inquiétudes, car le permis d’aménager a été refusé « considérant l’insuffisance de la défense incendie nécessitant le remplacement pour renforcement du réseau d’alimentation d’eau potable« … pour lequel la mairie n’est pas en mesure de s’engager (document joint : Arrêté refus permis d’aménager Salbris).
Réponse Mairie Salbris Permis d'aménagerDont acte, mais le refus repose sur des éléments qui ne sont pas définitifs et n’en dit pas plus sur la destination réelle de l’espace « commun », ni sur les conditions de la démolition.
D’où le courrier envoyé au maire, malheureusement la réponse demeure tout aussi évasive.
Affaire à suivre.
Encore le Front National demeure le seul recours.

1 Commentaire

Immunité parlementaire : Macron vise son opposante n°1.

DOHUqAyWkAI_FtoCe sont des méthodes qu’on pensait réservées aux régimes autoritaires que la France dénonce, sauf bien sûr s’il s’agit de partenaires commerciaux.
Mais cela se passe pourtant bien dans la patrie qui se proclame celle des Droits de l’Homme.
A la demande du ministre de la Justice, au mépris de la séparation des pouvoirs, un parlement servile a voté la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, coupable d’avoir dénoncé l’extrême violence de l’Etat Islamiste (ou Daech selon l’acronyme arabe).
C’est le monde à l’envers ! Au moment même où la France trouve des arrangements pour permettre à ses ressortissants partis combattre en Syrie et en Irak d’être rapatriés, ceux qui sont en pointe dans le combat contre cette organisation terroriste qualifiée d’ennemie, et que nos armées combattent sur le terrain, se voient menacés de poursuite judiciaire.
Le scandale est énorme et commence déjà à embarrasser le gouvernement, qui craint un effet boomerang.
Nous vous invitons à prendre connaissance du communiqué de Marine Le Pen, et à vous rendre sur les réseaux sociaux pour lui exprimer  votre soutien et relayer l’information.
« Suite à la demande formulée par Madame Nicole Belloubet, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le bureau de l’Assemblée nationale a décidé ce jour la levée de mon immunité parlementaire.
Le gouvernement actuel s’inscrit ainsi une nouvelle fois dans la continuité du précédent, car c’est Bernard Cazeneuve, alors ministre socialiste de l’Intérieur, qui avait saisi la justice dans cette affaire de liberté d’expression politique. [...]« 
Lire la suite du communiqué sur le site du Front National.

1 Commentaire

Dreux : la municipalité LR bannit le cochon !

1FC9C03F077F4A2E8903ED046F2DAEA3Nouvel exemple de soumission à la pression des islamistes : la municipalité LR de Dreux a fait supprimer une affiche pour la foire de la Saint Denis au motif qu’elle était illustré par un joyeux petit cochon !
A quand l’interdiction des films de Walt Disney à dreux ?
Communiqué d’Aleksandar Nikolic, Secrétaire départemental du FN 28 :
« Le cochon offensant supprimé par la droite à Dreux.
le mignon petit cochon sur l’affiche de la Foire de Saint Denis aura donc été retiré par la majorité municipale de droite « pour ne pas offenser les 55% de musulmans de Dreux » lire la suite sur le site du FN28.
Content d’apprendre au passage, de la bouche du maire, qu’il y a 55% de musulmans à Dreux, ordinairement cela fait partie des statistiques interdites. D’où tient-il ce chiffre ?

6 commentaires

Poursuivie pour vol, elle se présente voilée au tribunal.

stand marché EuropePhoto d’illustration : marché place Lorjou à Blois.
Au tribunal correctionnel de Blois, une femme et son ex (?) conjoint comparaissaient pour des vols commis à Auchan, « pour nourrir ses enfants » dit l’accusée.

Sauf que le premier vol, à l’instigation de son compagnon concernait deux téléphones portables.
L’individu en question n’est d’ailleurs pas un inconnu de la justice, puisque son casier comporte déjà 9 mentions !
On peut s’interroger également sur la situation de cette femme, qui en serait réduite à voler « pour nourrir ses enfants » alors que, officiellement séparée elle est en situation de parent isolé avec 5 enfants, il suffit de consulter les barèmes de la CAF pour constater qu’elle n’est pas sans ressources.
Bien sûr, l’identité des deux prévenus n’est pas… dévoilée, mais on relève précisément dans le compte-rendu d’audience que la femme comparaissait voilée. Sans revenir sur l’imbroglio juridique de cette loi sur le port du voile, qui interdit la burqa et le niqab, mais reste très floue sur le hijab et le tchador, et dont le Front National avait à juste titre dénoncé l’inefficacité, il est quand même précisé dans le code de procédure pénale que l’on doit se présenter devant la tribunal « debout et la tête nue« .
Mais une fois encore, de petits arrangements en accommodements, c’est le prosélytisme islamique qui gagne du terrain.

3 commentaires

Aides-soignants menacés aux urgences de Blois : l’agresseur au casier judiciaire chargé laissé en liberté.

Hopital BloisCentre hospitalier de Blois.
L’info est publiée sur le site Internet de la Nouvelle République : un « Blésois de 43 ans » était jugé cet après-midi en comparution immédiate pour avoir menacé deux aides-soignants dans la nuit de samedi à dimanche au centre hospitalier de Blois.

D’après ses explications, sa compagne refusait d’être examinée par un homme.
Les agents de sécurité ont dû intervenir une première fois pour le faire sortir, mais l’individu, qualifié de « trublion » par la NR, est revenu dans la nuit et il a menacé deux agents hospitaliers dont une femme aide-soignante.
Cette fois c’est la Police qui est intervenue pour interpeller l’excité.
« Compte tenu des faits et d’un casier judiciaire chargé« , le procureur de la République a requis six mois d’emprisonnement assortis d’un mandat de dépôt.
Mais l’avocat de la défense a expliqué que son client vivait « une situation très compliquée » et plaidé pour qu’il ne soit pas incarcéré.
Le prévenu, dont la NR protège l’anonymat, a été condamné à six mois de prison ferme mais le mandat de dépôt n’a pas été délivré.
L’homme est condamné à verser 850 euros aux deux agents hospitaliers. Il est permis de douter là aussi de l’exécution de cette sentence.
En résumé une peine de prison qui ne sera pas exécutée, une indemnisation moins que certaine, un agresseur dont l’identité est tenue secrète, et pas un mot sur les causes de cette agression : de toute évidence le fondamentalisme islamique. Prêché à Blois dans quelle mosquée ? Le lecteur n’en saura rien.
Surtout pas de vague. Et pas d’amalgame !

3 commentaires

Barcelone : communiqué de Marine Le Pen.

FN-péril-islamisteAprès l’attentat de Barcelone, une fois de plus, le monde civilisé s’indigne contre une telle barbarie.
Mais nos gouvernants refusent de prendre les mesures qui s’imposent.
Pire, ils ont encouragé en Syrie les mouvements extrémistes, voire financé en sous-main l’aventure de Daech pour ajouter au chaos.
Nous en payons le prix aujourd’hui sur notre sol.
Il est temps de mettre un terme à cette politique incohérente et de combattre toutes les composantes du terrorisme islamiste.

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les mots viennent à manquer tellement les attaques terroristes sont désormais fréquentes et monstrueuses. Aujourd’hui la si joyeuse ville de Barcelone a été frappée par l’horreur, très certainement islamiste selon des premiers éléments diffusés. Nous avons une pensée très forte pour les victimes, parmi lesquelles des enfants, et témoignons au peuple espagnol notre entière solidarité.
L’horreur islamiste est plus présente que jamais, mais il est hors de question de s’y habituer. Au contraire chaque attentat, chaque vie volée ou brisée doit renforcer notre détermination à éradiquer sans tarder cette barbarie.
Chaque fois nous sommes contraints de refaire le même constat car pas grand chose n’avance : il est urgent de redonner à nos pays des frontières nationales, urgent de pourchasser les djihadistes partout où ils se trouvent, urgent de renvoyer chez eux les fichés S étrangers, urgent de mettre un terme au flot insensé de migrants qui facilite l’entrée de terroristes dans nos pays.
Il ne nous faut que du courage, de la volonté, de l’énergie.

2 commentaires

Pontourny : le Front National avait raison.

Pontourny 11-02-17Après diverses péripéties, le centre de « déradicalisation » de Pontourny (Indre et Loire) ferme définitivement.
Au départ, seul le Front National s’y était opposé. Véronique Péan et les élus d’Indre et Loire ont été les seuls responsables politiques à manifester aux côtés des habitants de Beaumont en Véron.
Au Conseil régional, le groupe FN avait proposé un voeu, qui avait été avait été rejeté par la gauche, et une partie du groupe UDC qui s’était divisé sur le vote. Contre : Socialistes, Radicaux et Démocrates / Écologiste / Union de la Droite et du Centre (6 voix) / 46 voix au total. Pour : Front National / Union de la Droite et du Centre (12 voix) / 29 voix au total.
Aujourd’hui nous pouvons constater que nous avions raison.
Le groupe FN de la Région Centre-Val de Loire a envoyé un communiqué à tous les médias régionaux :
« La fermeture définitive du centre de « déradicalisation » de Pontourny est confirmée par l’Etat.Le Front National s’était opposé depuis le départ à ce projet, les faits lui ont donné raison.
Sur le fond, la réponse était inadaptée et l’échec prévisible. Il était illusoire de penser que des individus en phase de radicalisation feraient volontairement la démarche de suivre un stage destiné à leur enseigner aux frais du contribuable une « bonne » lecture du Coran.« 
Lire la suite sur le site du Groupe FN Centre-Val de Loire.

3 commentaires

Islamo-terrorisme : nouvel attentat à Londres.

Attentat Londres

Un nouvel attentat vient de frapper Londres cette nuit. Deux semaines après Manchester, cet acte barbare porte à nouveau la marque du terrorisme islamiste.
Mais comme à chaque fois, il ne faut surtout pas dénoncer les auteurs et leur motivation profonde : la haine des infidèles, exacerbée par plus de 25 ans de conflits au Moyen-Orient.
Le mot d’ordre ne change pas, c’est le fameux « pas d’amalgame ! »
Après l’attentat de Charlie Hebdo c’est la liberté de la presse qui était visée (*) curieusement l’attentat contre l’Hyper Casher n’a pas pas suscité davantage d’indignation. Et la France était appelée à manifester derrière le slogan « je suis Charlie« .

En novembre 2015 après le Bataclan et les terrasses, c’était « la jeunesse » qui était visée, ainsi que notre mode de vie, ce qui n’est pas faux. Mais nous n’avons entendu aucune condamnation sérieuse de l’idéologie qui entraîne des individus à commettre de tels meurtres de masse, aucune analyse sérieuse sur les causes de la radicalisation de personnes dont la plupart sont nées sur notre sol.
Même chose après Nice, où l’on a tenté de nous faire croire à la dérive solitaire d’un individu soudainement radicalisé.
Depuis les leçons n’ont toujours pas été tirées, nous avons eu droit aux mêmes discours après Manchester, ce sera la même chose dans les prochains jours.

Nous verrons des gens pleurer, allumer des bougie, déposer des fleurs, la Tour Eiffel aux couleurs de Londres etc… Juste hommage aux victimes certes, mais jusqu’à quand allons nous nous contenter de pleurer ?
Allons nous continuer à répéter « vous n’aurez pas ma haine« , comme tous les bien-pensants nous incitent à le faire ?
D’ailleurs ce n’est pas de haine qu’il s’agit, mais d’une juste colère et surtout de la lucidité, du courage et de la détermination.
Bien sûr dans un premier temps nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.
Il faudra un jour une véritable riposte et pour cela il faut d’abord désigner l’ennemi et cesser le double jeu en Syrie et en Irak.
Depuis l’Elysée M. Macron « adresse au peuple britannique la solidarité de la France, qui continuera de toutes ses forces à lutter contre le terrorisme aux côtés du Royaume-Uni et de tous les pays concernés »
Mais pour combattre efficacement le terrorisme, il faudrait faire savoir qui finance Daech, qui lui fournit des armes, qui achète son pétrole etc…
Il faudrait vraiment combattre sur le terrain tous les groupes terroristes, et cela suppose une concertation avec le gouvernement Syrien.
Au lieu de cela, le petit gouverneur de la France se permet, devant Vladimir Poutine, de proférer des menaces de représailles contre le régime syrien en cas d’utilisation d’armes chimiques. Mais qui les a utilisées jusqu’ici ? Ces menaces sont d’autant déplacées que notre porte-avions est en cale sèche pour 18 mois. Et de toutes façons, le Français ne bombardent que les objectifs désignés par les américains, avec des bombes guidées majoritairement américaines comme la GBU12. Autant dire qu’il s’agit de simples rodomontades prouvant à quel point M. Macron est un piètre diplomate et n’a pas la carrure d’un chef d’Etat.
Enfin il faudra aussi, et nous sommes les seuls à le demander, que la France retrouve la maîtrise des frontières et des flux migratoires, ce qui ne veut pas seulement dire un contrôle à nos frontières, mais un maillage du territoire en particulier avec la Gendarmerie dans nos départements ruraux.
Il faudra aussi lutter énergiquement contre la propagande et prosélytisme islamiste en surveillant les mosquées contrôlées par des mouvements étrangers ou se réclamant d’organisations extrémistes rattachées aux frères musulmans ou aux mouvement politico-islamistes comme Mili Görus, qui gère des mosquées à Blois, Romorantin et Salbris.
Pour cela il faut voter les 11 et 18 juin pour élire des députés déterminés à défendre la France !

 

2 commentaires

Le policier assassiné par le djihadiste Karim Cheurfi était originaire de Romorantin.

Xavier JugeléLa Nouvelle République nous apprend que Xavier Jugelé le policier assassiné hier soir sur les Champs Elysées par le djihadiste Karim Cheurfi était originaire de Romorantin.
Toutes nos pensées vont à sa famille, à ses proches et à ses collègues.
Il est mort en service, fidèle à la devise de la Police nationale, « Pro patria vigilant » : « Ils veillent pour la Patrie ».
Mort sous les balles d’un tueur qui n’aurait jamais du être en liberté.

Condamné à 15 ans de prison en 2005 pour tentative d’assassinat sur 3 policiers, il est placé en semi-liberté dès 2012 et obtient sa libération conditionnelle en 2013.
En 2014, il est à nouveau condamné à 4 ans de prison pour des faits commis l’année précédente: vols avec effraction, refus d’obtempérer, recel de vol, et usurpation de plaque d’immatriculation, le tout en récidive. Le 14 octobre 2015, il sort finalement de prison et est suivi par un juge d’application des peines du tribunal de grande instance de Meaux.
On comprend par conséquent la colère des policiers, dont plusieurs syndicats appellent à manifester le 26 avril au Trocadéro.

3 commentaires

Blois : mystification et désinformation autour du « Djihad »

Djihad EIJeudi dernier 150 élèves du lycée Augustin-Thierry ont assisté à la représentations de la pièce du « Belge » Ismaël Saïdi, Djihad.
Une pièce destinée selon son auteur à lutter contre la radicalisation des jeunes tentés de partir en Syrie (la Nouvelle République du 27/03/2017).
Un succès selon les médias, mais dans les faits la pièce est surtout jouée devant des scolaires. AUx frais de qui ? Ce n’est pas précisé dans l’article.
Pour délivrer un message pour le moins ambigu et avant tout expliquer que le Djihad n’est pas l’Islam. Tout le monde y reconnaîtra le « Padamalgam ».
La vérité c’est que si les départs vers la Syrie ont diminué, c’est en raison des revers subis par l’EI et les autres groupes salafistes liés à la nébuleuse Al Quaïda-Al Nosra, en dépit du soutien de certains Etats du Golfe, avec l’aide plus ou moins discrète de « services » occidentaux.
Mais en même temps, on a pu constater avec l’échec cuisant du Centre de Pontourny que les « jeunes » concernés n’étaient pas du tout intéressés par un stage de « déradicalisation ».
Cette pièce ne touche donc pas le bon public et ne vise pas la bonne cible.
En lire plus …

3 commentaires

Chez nos voisins : Véronique Péan sur TV Tours.

http://www.dailymotion.com/video/x5bsd32

Suite aux derniers rebondissements de l’affaire de Pontourny et à la manifestation des riverains, Véronoqie Péan, Secrétaire départementale et conseillère régionale d’Indre et Loire était l’invitée de TV Tours (voir le site du FN37).

Indre et Loire : le FN avait raison, il faut fermer le centre de Pontourny.

Pontourny 13-09-16Les élus FN avaient dénoncé dès le départ la création d’un centre de « déradicalisation » à Pontourny, sur la commune de Beaumont en Véron (37). Localement ils ont manifesté aux côté des habitants, et déposé un voeu au conseil régional (*).
Le maire et les riverains avaient protesté en vain. Alors qu’ils manifestaient devant le futur centre en demandant d’être entendu par Manuel Valls lors de sa visite, ce dernier était entré par une porte dérobée et avait refusé de les recevoir.
Les autorités avaient toujours soutenu qu’il n’y aurait pas djihadistes à Pontourny, ni d’individus fichés « S ».
Manque de chance, un des pensionnaires de l’établissement, Mustafa S, a été interpellé en Alsace pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, en lien avec les attentats du 13 novembre 2015.
Le maire de Beaumont ne Véron réagit : « je n’ai plus confiance, je l’avais dit à Manuel Valls lors de sa visite, hélas, les faits prouvent que la formule choisie ne marche pas. » (la Nouvelle République du  25/01/2017).
Maintenant plusieurs élus locaux demandent la fermeture du centre (Info Tours du 20/01/2017).
Véronique Péan, Secrétaire départementale d’Indre et Loire et conseillère régionale demande la fermeture immédiate de l’unité de « déradicalisation » et la transformation de Pontourny en centre d’accueil pour les victimes du terrorisme.

(*) Le voeu avait été rejeté par la gauche, et une partie du groupe UDC. Contre : Socialistes, Radicaux et Démocrates / Écologiste / Union de la Droite et du Centre (6 voix) / 46 voix au total  Pour : Front National / Union de la Droite et du Centre (12 voix) / 29 voix au total. 

12345...9

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...