Résultats de recherche for 80 km/h

Retour aux 90 km/h en Loir et Cher : le grand flou.

80 kmhToutes les personnes sensées conviennent que la limitation à 80 km/h est inutile, inefficace et pénalisante.
Y compris M. Macron qui aurait dit que c’était « une connerie ».
De fait elle est assez peu respectée, et paradoxalement nous avons vu la mortalité routière diminuer en fin d’année alors que deux tiers des radars étaient hors service !
Du coup, pour calmer un peu la colère des « Gilets jaunes », le gouvernement ouvrirait la porte à une « expérimentation », qui serait laissée à l’initiative des départements.
En Loir et Cher Nicolas Perruchot s’en est saisi, faisant ainsi son « buzz » dans les médias, mais de quoi s’agit-il ?
Si le gouvernement l’autorise, 500 km de départementales sur un peu plus de 3400 repasserait à 90 km/h.
Nous craignons que ce genre de décision ne fasse qu’ajouter à la confusion, obligeant les conducteurs à surveiller à chaque instant s’ils sont toujours sur une route limitée à 90 km/h ou bien à 80.
La logique voudrait que les 90 km/h redeviennent la règle, la limitation à 80 l’exception, à l’intiative selon les routes du Département ou des communes.
Rappelons que la maîtrise de la vitesse, qui fait partie de la maîtrise du véhicule, doit être appréciée à tout moment par le conducteur.
C’est l’article R 413-17 du code de la route, qui identifie quelques situations dans lesquelles un défaut de maîtrise de la vitesse peut faire l’objet d’une contravention : le comportement du conducteur ne correspond pas aux conditions de circulation (obstacles prévisibles, état de la chaussée, difficulté du trafic…) ; la vitesse du véhicule est inadaptée – trop lente ou trop rapide – alors que les conditions optimales de circulation sont réunies (trafic fluide, bonnes conditions atmosphériques, véhicule en état de marche…), la vitesse de la voiture n’est pas réduite lors du dépassement d’un piéton, lorsque les conditions de visibilités sont insuffisantes ou dans les virages…
Rien ne sert par conséquent de multiplier les panneaux et de compliquer les limitations. D’ailleurs sur une grande partie du réseau de routes secondaires limitées à 80 km/h la chaussée n’est pas assez large pour que deux véhicules se croisent à cette vitesse. Les conducteurs sont donc amenés à ralentir, ce qu’ils font naturellement.
Par contre, pourquoi ne pas utiliser davantage les panneaux indicateurs affichant une vitesse conseillée ? Cette information serait sans doute plus utile dans certaines cas.

2 commentaires

2018 dans le rétroviseur (3/3).

Bureau RN41 09-2017 Septembre 2018 : réunion de rentrée du bureau départemental du RN41 dans une très bonne ambiance, avec une équipe plus motivée que jamais.
Après un point sur l’actualité politique, les échanges ont été nombreux, la question des municipales a été également abordée, car notre mouvement y attache une importance particulière, et nous devons nous mettre en ordre de bataille avant d’envisager des accords ou des listes d’union au niveau local. (voir l’article complet)

10-11-2018 Blois_110-11 novembre 1918 : centenaire de la Victoire.
Le 10 novembre à Blois le Rassemblement national célébrait le centenaire de la victoire.
Autour des élus régionaux Michel Chassier et Mathilde Paris, de Jean Yves Narquin maire de Villedieu le Château, une quarantaine d’adhérents et sympathisants avaient répondu présent pour partager un repas convivial dans une ambiance rappelant le souvenir des « poilus » : vidéos, chansons, exposition de photos envoyées par nos amis.
A 15 heures, le discours de marine Le Pen était retransmis depuis Verdun, vous pourrez le retrouver sur les réseaux sociaux. Un moment de cohésion, de communion dans l’amour de la patrie et l’hommage à nos anciens qui ont combattu pour notre liberté. (lire l’article complet).

safe_image17 novembre : début des manifestations de Gilets jaunes.
Dès le premier jour, beaucoup de nos amis étaient présents sur plusieurs ronds-points du département. Contrairement à d’autres, qui de plus ont été aux responsabilités, le Rassemblement n’a pas chercher à « récupérer » le mouvement, mais nos adhérents y sont comme des poissons dans l’eau. Augmentation des taxes, hausses de la CSG, 80 km/h, mépris du peuple, référendum, élections à la proportionnelle : les revendications des Gilets jaunes rejoignent largement nos propositions, et le programme défendu par Marine en 2017. Plusieurs article ont été consacrés à ce sujet, voir notre analyse du 16 décembre.
En conclusion de cette série d’articles, nous pouvons dire que 2018 a été une année de travail, de refondation, qui nous permet d’aborder 2019 dans les meilleures conditions.

 

Loir et Cher : la guerre contre les radars automatiques continue.

radar peint en rose(image d’archives)
La décision gouvernementale de limiter le vitesse à 80 km/h sur les routes ne passe toujours pas.
Cette mesure qui ne repose sur aucune base sérieuse et qui n’apporte rien à la sécurité routière a sans doute été la mesure de trop contre les automobilistes.
Nous l’avons souvent répété, la sécurité routière est d’abord une affaire de comportement. On le voit bien avec les exemples allemand (100 km/h sur route) et anglais (96 km/h) : ces deux pays comptent moins de victimes de la route qu’en France, avec 39 décès par million d’habitants et par en an en Allemagne, 28 décès au Royaume Uni, contre 54 en France (chiffres de 2016).
Du coup les automobilistes ont l’impression de se faire rançonner, et les mouvements de mauvaise humeur se sont multipliés depuis le début de l’année. En septembre dernier, avant le début du mouvement des « gilets jaunes », les dégradations de radars  se multipliaient déjà.
La Nouvelle République revient aujourd’hui sur le sujet, sans faire un bilan complet, car la Préfecture ne veut pas communiquer les chiffres, mais le phénomène a pris de l’ampleur, comme partout en France.
Le gouvernement va-t-il comprendre enfin la leçon et revenir sur une mesure que même Macron considère comme une « connerie » ?
Pour le moment il n’en est pas question. Chacun campe sur ses positions. Jusqu’à quand ?

3 commentaires

80 km/h : ça ne passe toujours pas.

A5_TRACT_80KM_H_HD_STC_Page_1Quand les citoyens ne sont plus écoutés… ils se révoltent. Qui sème le vent récolte la tempête.
La décision totalement injustifiée de limiter la vitesse à 80 km/h ne passe toujours pas.

La preuve en est fournie par l’ampleur des dégradations dont sont la cible radars et panneaux de limitation de vitesse, en Loir et Cher comme ailleurs (la Nouvelle République du 4 septembre).
Un tiers des radars du département auraient déjà été victimes de ce mécontentement qui ne faiblit pas.
Certains sont seulement recouverts de peinture, d’autres carrément détruits comme celui de la levée de Chailles qui a été incendié, celui d’Averdon qui a été découpé et emporté. Le radar mobile de la RD952 entre Blois et Onzain avait été également retourné.
Face à cette vague de protestation sans précédent, la préfecture brandit la menace, tout en essayant vainement de justifier la mesure, mais il y a longtemps que ce discours ne passe plus.
Selon la directrice de Cabinet, « il y a d’autres moyens d’exprimer son opposition. » Ah oui, lesquels ?
Les manifestations, les tracts, les pétitions, les protestations des élus ruraux et de nombreux professionnels de la route ont été traités par le mépris.
Alors certains en arrivent à cette solution radicale, tout comme les Bretons qui avaient détruits plusieurs portiques installés afin de percevoir l’écotaxe.
Et le pouvoir avait dû reculer.
Peut-être en sera-t-il de même si les attaques contre les radars se multiplient à la rentrée.
Bien sûr nous n’incitons personne à le faire, mais ne ne pouvons pas non plus condamner ces réactions spontanées qui expriment une révolte contre le mépris de ceux qui nous gouvernent.
Et s’il faut trouver un autre moyen d’expression comme le conseille la directrice du Cabinet, rendez-vous aux européennes pour botter les fesses de ce pouvoir arrogant en votant pour la liste du Rassemblement national.

80 km/h : signez la pétition !

Tract 80 kmhDans quelques jours, au 1er juillet, la mesure doit être appliquée par le gouvernement.
La propagande redouble a la télévision et dans les médias pour justifier l’injustifiable.
Nous avons déjà largement exposé les arguments qui expliquent a quel point cette décision est inefficace et contre-productive (voir nos articles précédents).
D’ailleurs le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a fortement baissé (-8,4%) en mai avec 272 tués, soit 25 de moins que lors du même mois l’an dernier, selon les chiffres annoncés lundi par la Sécurité routière.
Depuis quelques jours, nous avons entrepris une vaste campagne de diffusion du nouveau tract-pétition contre la limitation à 80 km/h.
A vous de le relayer et de faire signer massivement cette pétition !

3 commentaires

1ère réunion de bureau du Rassemblement national en Loir et Cher.

De32-xmX4AA3GrOComme chaque 1er lundi du mois le bureau départemental de la Fédération de Loir et Cher était réuni le 4 juin.
C’était la 1ère réunion depuis le changement de nom annoncé le 1er juin après le vote des adhérents.
Il a été fait un point sur les modalités pratiques qui en découlent : le nouveau site Internet a été présenté, il est cours de personnalisation pour notre département, les nouvelles affiches arriveront bientôt et les nouveaux outils de communication se mettent en place, dont une revue « papier » #France.
Le point suivant à l’ordre du jour portait sur la préparation de la fête champêtre du 16 juin couplée avec la tournée des membres du bureau national. Nous recevrons à cette occasion Jean Messiha à Vernou en Sologne.
Une journée d’action contre les 80 km/h est également mise en place, nous vous donnerons rapidement toutes les précisions.

80 km/h : nouvelles manifestations samedi.

80 kmhEdouard Philippe est sourd.
Il répète que rien ne le fera changer d’avis sur la limitation de vitesse à 80 Km/h le 1er juillet prochain.
Sauf que l’échéance se rapprochant la contestation va monter en puissance.
Nous nous sommes déjà exprimés à plusieurs reprises sur cette mesure inefficace et pénalisante, surtout dans nos départements ruraux, pour les particuliers comme pour les professionnels, et rejetée par 75% des Français.
Depuis janvier les militants du FN41 ont déjà distribué plus de 8000 tracts (à télécharger : tract_80 Km/h) condamnant cette décision prise, là encore, sans concertation.
Le groupe FN Centre-Val de Loire a déposé un voeu à la session du 22 février 2018 pour s’opposer à cette mesure. Le groupe Union de la Droite et du Centre a voté pour.
Mais les groupes Socialistes-Radicaux-Démocrates et « Ecologie » ont voté contre, entraînant son rejet.
Aujourd’hui les initiatives citoyennes se multiplient.
Une nouvelle manifestation est organisée samedi 14 avril au départ de Blois par la FFMC, mais les automobilistes sont invités à s’y joindre, pour se rendre à Orléans où se tiendra un rassemblement régional.
Nous encourageons tous nos amis, motards ou non, à s’y joindre.
Quoi que dise Edouard Philippe, cette mesure ne passera pas !
Vous pouvez également signez notre pétition en ligne.

Bureau départemental : le FN41 toujours sur le terrain.

blois-2018-02La réunion mensuelle du bureau départemental du FN41 était l’occasion de faire le point sur les actions du mois de mars et de tracer la feuille de route du trimestre.
Le Congrès de Lille a été un succès, avec 17 participants du Loir et Cher, un record.
Le 1er trimestre a été marqué par plusieurs réunions, manifestations et actions militantes : galette de Rois avec Julien Sanchez à Onzain, tournée des « ambassadeurs » fin janvier avec Aurélien Legrand à Blois, 3 réunions du bureau départemental.
Les actions militantes ont eu lieu tout au cours du trimestre avec diffusion de 3 tracts nationaux : contre les 80Km/h (déjà plus 8 000 ex distribués), un tract général contre la politique de Macron, un autre sur l’immigration. En plus, un tract a été réalisé localement sur les retraites. Des actions d’affichages ont eu lieu régulièrement sur plusieurs cantons.
Nos élus et nos militants ont été présents tous les mois sur le marché de Blois.
Au niveau des adhésions nous avons enregistré un pic en janvier avant la date limite pour voter au Congrès, et depuis mi-mars les adhésions en ligne fonctionnent à nouveau. Signe encourageant, il y a eu 10 adhésions nouvelles au cours du trimestre.
En lire plus …

80 km/h : les élus régionaux du FN déposent un voeu.

Daniel Fraczak FN37Daniel Fraczak (conseiller régional FN d’Indre et Loire) a défendu le voeu contre la limitation à 80 km/h.
Lors de la session du 22 février, le groupe FN-CVL a présenté un vœu pour demander au Premier Ministre l’abandon de l’abaissement indifférencié de la vitesse à 80km/h sur le réseau secondaire et qu’à défaut, le territoire régional puisse exercer son droit à l’expérimentation d’une vitesse maximale autorisée dérogatoire à 90km/h sur les tronçons préalablement définis par les départements. Ce voeu était motivé par les résultats d’une étude qui montre que cette réduction expérimentale aurait contribué à l’augmentation du nombre d’accidents sur les tronçons concernés.

Les habitants de la Région Centre seraient particulièrement pénalisés par cette mesure d’autant plus incompréhensible que les maires et les préfets ont déjà un pouvoir de réglementation leur permettant par arrêté de moduler la vitesse limite en fonction des particularités locales dans les zones de danger. Une réduction générale uniforme n’a aucune justification.
Lire la suite sur le site du Groupe FN-Centre Val de Loire.

80 Km/h : la mesure de trop ?

60X80_MACRON_HDNon seulement la colère ne faiblit pas, mais elle s’amplifie et se généralise.
Lors de la manifestation de samedi à Blois (*), au delà du projet de limitation à 80 Km/h, les manifestants ont exprimé un mécontentement beaucoup plus général : « nouveau contrôle technique, hausse de la CSG, taxes en tous genres, augmentation des carburants, baisse du pouvoir d’achat, tout y passe. » (la Nouvelle République du 18/02/2018). Certains allant jusqu’à exprimer leur ras-le-bol sur les « migrants ».
Alors que l’opinion publique semblait anesthésiée depuis la confiscation de la présidentielle par le candidat du système, soutenu à bout de bras par les médias, on sent bien que la grogne est en train de gagner, car les mensonges officiels ne parviennent plus à cacher la réalité.
Le roi est nu, Macron est un menteur et sous un air autoritaire il ne fait qu’appliquer à la lettre la feuille de route dictée par ses commanditaires.
Nous le sentons bien sur le terrain, le mécontentement est en train de monter, comme  l’indiquent les dernières enquêtes d’opinion.
C’est bien pourquoi le Front National va revenir en première ligne dans les mois qui viennent, comme seule force d’opposition et surtout comme seule alternative crédible au pouvoir en place, qui en réalité n’a pas changé en 2017, c’est le même depuis 40 ans.
Nos élus sont les seuls à le dire au niveau local, et le prochain Congrès du FN sera l’occasion de le faire savoir encore plus largement.
A tous ceux qui ont pu être déçus ou découragés pendant un temps nous disons : c’est le moment de reprendre le combat !

(*) le jour même la Nouvelle République publiait deux pages entières de publicité gouvernementale, donc payées par le contribuable, en faveur de la limitation à 80km/h, en reprenant des arguments balayés par les expériences en France comme l’étranger. Fake news ?

1 Commentaire

80 km/h : ils continuent à vous mentir !

A5_TRACT_80KM_H_HD_STC_Page_1Dès le 10 janvier nous avions réagi sur le blog du FN41 à l’annonce de la limitation à 80 km/h sur les routes.
En invitant les défenseurs de la mesure à présenter leurs arguments, que nous aurions volontiers publié pour ouvrir le débat.
Bien que notre site reçoive plus d’un millier de visiteurs chaque jour, nous n’avons eu aucune réponse.
C’est bien la preuve que les partisans de cette mesure craignaient de voir leurs arguments réfutés.
Nous avions également déploré une mesure prise sans concertation et sans même que les résultats de l’expérimentation, menée sur 13 km sur la RN 57 entre Vesoul et Rioz, 55 km sur la RN 151 entre Auxerre et La Charité-sur-Loire, 18 km sur la RN 7 entre Crozes et Hermitage-Valence entre juillet 2015 et juillet 2017 ne soit rendue publique.
On comprend maintenant pourquoi.
Grâce à l’association « 40 millions d’automobilistes » les conclusions de cette expérimentation ont fuité.
Et ils démentent catégoriquement le discours officiel. Les pro-limitation se défendent en disant que « les tronçons étaient beaucoup trop petits et la durée trop faible pour tirer des conclusions concernant l’accidentalité. » Une expérience sur 2 ans cela paraît tout de même significatif. Quand à la longueur des tronçons, elle a été choisie au départ par ceux-là même qui étaient certains de démontrer l’efficacité de cette mesure.
Enfin l’exemple du Danemark que nous rappelions dans un article précédent est quant à lui tout à fait probant, puisqu’il concerne tout le pays.
Il ne reste désormais pas d’autre issue au gouvernement que de revoir sa copie et de renoncer à cette mesure imbécile, dont même macron ne voulait pas durant sa campagne. Mais il n’est pas à un reniement près…
N’hésitez pas à signer la pétition en ligne du Front National.

1 Commentaire

Contre le 80 km/h : le FN soutient les manifestants.

DVIcK76W4AE3hukLe combat contre la limitation à 80 km/h continue et s’amplifie.
A l’occasion d’une nouvelle journée de manifestations ce samedi, près de 2 000 motards se sont rassemblés devant la Préfecture de Châteauroux, venant des 6 départements de la Région.
De nombreux sympathisants du FN se trouvaient parmi eux et plusieurs de nos responsables sont venus se joindre à eux, au départ de la manifestation dans le Cher, et à l’arrivée à Châteauroux avec Mylène Wünsch, Secrétaire départementale de l’Indre.
D’autres actions sont prévues afin d’obtenir l’abandon du projet.

Limitation à 80 km/h : la mobilisation est lancée.

Marché Louis XII 27-01-18Premières manifestations des aujourd’hui à Blois contre le projet de limitation de la vitesse à 80 km/h.
350 motards se sont rassemblés pour une opération « escargot » (voie la vidéo sur la Nouvelle République).
Et ce n’est que le début de la mobilisation.
Pendant ce temps les militants du Front National ont commencé la distribution d’un premier tirage de 10 000 exemplaires d’un tract contre la persécution des automobilistes  Tract FN 80 km/ dans plusieurs communes de Sologne et de la vallée du Cher. La distribution doit se poursuivre ce week-end
Une équipe était également ce matin sur le marché de Blois iù, chose rare, des personnes nous en ont demandé pour distribuer autour de chez eux.
De nouvelles actions sont prévues le week-end prochain pour obliger le gouvernement à renoncer.

1 Commentaire

80 km/h : la colère gronde, le Préfet monte en première ligne.

distances freinageA 20 km/h la distance de freinage est de 2 mètres. Cela pourrait éviter beaucoup d’accidents !
Le 10 janvier nous avions publié un article documenté sur le blog, expliquant que la limitation à 80 km/h constituait une mauvaise réponse en matière de sécurité routière.

Aujourd’hui le Préfet nous répond indirectement dans la Nouvelle République.
Bien sûr le représentant de l’Etat ne pas pas faire autrement que soutenir la décision gouvernementale.
Mais pas plus qu’au niveau national il n’y a le moindre élément chiffré venant justifier la mesure, dont personne ne connaît le résultat des tests effectués en 2017.
Dès lors il ne reste qu’un seul argument : diminuer la vitesse permet dans certains cas d’éviter le choc, et plus généralement de réduire la gravité des lésions.
Les distances de freinage données à titre d’exemple ne sont d’ailleurs pas très convaincantes. Tous les modèles mathématiques donnent une distance de freinage à 90 km/h sur route sèche de 40,5 m, à 80 km/h de 32 m. S’agit-il d’une confusion avec la distance d’arrêt, qui prend en compte le temps de réaction ? A vouloir trop prouver…
Mais si l’on pousse cet argument jusqu’au bout, pourquoi pas 70 km/h ?
Ou même 20 km/h avec une distance de freinage de 2 m ?
L’exemple du Danemark, que nous citions dans l’article précédent a prouvé au contraire que le nombre d’accidents et de victimes avait diminué en relevant la limitation de  80 à 90 km/h !
Automobilistes et motards commencent à se mobiliser, avec un rendez-vous samedi 27 janvier à 13 h 30 devant le Centre commercial Auchan à Vineuil, le 3 février ce sera le tour de la FFMC qui donne rendez-vous au parc des expositions à Blois à 9 h 30 pour un départ vers Châteauroux.
Le Front National diffuse de son côté un tract-pétition, et invite les usagers de la route à se joindre à ces manifestations.

Sécurité routière : sans permis au volant, mort au tournant ?

accident de la routeImage d’archives.

La Nouvelle République relate les péripéties d’un homme de 24 ans, convoqué au Tribunal de Blois pour plusieurs infractions au code de la sécurité routière : conduite sans permis, sans assurance ni carte grise et délit de fuite une première fois, puis deux ans plus tard – à nouveau pour une conduite sans permis.

L’accusé avoue d’ailleurs de manière assez spontanée conduire régulièrement depuis ses 13 ans sans le titre officiel, la voiture qu’un « grand de la ZUP » lui prête. Pour sa défense, Me Denys Robiliard, évoque des problèmes de famille ainsi qu’une peine de prison en cours sans que l’on sache pour quels faits (l’accusé a déjà été inculpé pour d’autres faits antérieurs à ceux présentés).

Si parfois, faire preuve d’indulgence peut porter ses fruits, nous avons affaire ici à un multirécidiviste notoire qui par son comportement a mis potentiellement en danger les autres usagers de la route, y compris les piétons.

A l’heure où le gouvernement d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe imposera injustement une limite de vitesse à 80 km/heure pour sanctionner encore davantage les automobilistes sous prétexte fallacieux que cette mesure épargnera 400 vies par an (quand bien même les résultats d’une étude n’ont jamais été dévoilés) que propose-t-il au législateur face à ce genre de dérives judiciaires ?

Qu’elle est la responsabilité morale d’un avocat (et ancien député) envers le Tribunal pour déclarer en séance à propos de l’accusé « il sait conduire, il n’a jamais eu d’accident… il n’est pas dangereux ? ». Rappelons en guise de « plaidoirie électorale » que cet avocat déclarait à l’occasion des législatives de juin 2012 (pour lesquelles il était candidat et élu jusqu’en 2017) - dans les colonnes de la NR: « Je connais trop, par profession, les drames que constituent les accidents graves de la circulation, pour ne pas me préoccuper de la sécurité des déplacements »

Qu’elle est la responsabilité juridique d’un tribunal laxiste si l’accusé, condamné à seulement 6 mois de sursis et une amende ridicule – récidive à nouveau et commet cette fois-ci l’irréparable ? Sans que l’on sache si le prévenu à obligation de présenter des garanties quant à la passation et l’obtention du fameux sésame.

Mais le gouvernement préfère limiter la vitesse sur route plutôt que de s’attaquer au problème des conducteurs sans permis qui seraient plus de 600 000 en France et ont causé 241 décès sur la route l’année dernière (source Francetvinfo).
Les citoyens français sont en droit de se poser des questions.

2 commentaires

Notre Dame des Landes : nouveau reniement de Macron en forme de capitulation.

Notre Dame des Landes« Macron fait ce qu’il avait dit » : c’est ce que nous répètent en boucle les médias du système, qui ne sont pas avares de « fake news ».
Pourtant Macron s’était déjà renié en adoptant la limitation de vitesse à 80 km/h, après avoir dit pendant la campagne qu’il y était opposé.
De la même façon, il avait expliqué qu’il ferait l’aéroport de Notre de Dame des Landes.
Il vient encore de se renier en abandonnant le projet, il faut bien dire par lâcheté.
Certes le Front National n’était pas favorable à ce nouvel aéroport, mais le référendum consultatif avait tranché en faveur de sa construction et tous les recours en justice avaient échoué.
Mais face à une minorité d’extrémistes occupant les lieux, le gouvernement a capitulé piteusement, au mépris des citoyens et des élus locaux.
Cela démontre la véritable nature de M. Macron qui ne fait pas ce qu’il a dit, mais ce que lui dictent les puissants, les lobbies, et qui cède à la menace.
Il va maintenant se heurter aux riverains de l’aéroport existant, qui refusent son extension.
Au déni de démocratie et au reniement s’ajoute un gâchis financier qui n’est pas encore chiffré.
L’ancien monde est toujours bien là !

3 commentaires

80 km/h : mauvaise réponse !

80 kmhComme il fallait s’y attendre le gouvernement va imposer la limitation à 80 km/h sur les routes sans séparateur central.
Un véritable matraquage médiatique destiné à préparer l’opinion et à culpabiliser les réfractaires a précédé cette annonce.
Pour notre part nous sommes prêts à ouvrir le débat, qui aurait dû avoir lieu, mais il est évident que cette mesure n’est pas justifiée.
L’argument est toujours le même : sauver des vies.
Sauf que toutes les études sérieuses, en France et à l’étranger, y compris les expérimentations menées en 2017 n’ont jamais démontré que l’abaissement de la vitesse autorisée au-delà d’un certain seuil permettait d’éviter les accidents et les victimes, l’effet obtenu a parfois été une aggravation.
En France les vitesses de 90 km/h sur route, 110 km/h sur les voies express à chaussées séparées, 130 km/h sur autoroute datent de 1974.
Or il y avait eu cette année là 15 108 tués sur les routes de France, contre 3 477 en 2016, sans nouvelles limitations de vitesse.
Et contrairement aux affirmations officielles, la vitesse moyenne de circulation a largement augmenté depuis. Avant l’autoroute il fallait 14 à 16 heures pour aller de Paris à Marseille, la moitié aujourd’hui.
Comment expliquer cette diminution du nombre de tués alors qu’il 39 millions de véhicules en circulation contre environ 15 millions en 1974 et que la distance moyenne parcourue augmente ? Ce qui veut dire que le nombre de tués au kilomètre a été divisé par 15 sans modification des vitesses autorisées.
Les réponses sont multiples : le développement du réseau autoroutier, ce qui démontre au passage qu’on peut-être davantage en sécurité à 130 km/h sur une route adaptée qu’à 90 km/h sur une départementale mal entretenue ou mal aménagée.
Ensuite il y a aussi les progrès considérables accomplis sur la sécurité des véhicules : ceintures, airbags, système de freinage, tenue de route, pneumatiques, absorption des chocs etc… Il faut avoir conduit une Dauphine ou une Simca 1000 pour mesurer l’évolution.
Il faut y ajouter une meilleure préparation des conducteurs avec un enseignement de la conduite beaucoup plus poussé que dans les années 70, où l’on obtenait le permis après avoir un petit tour en ville et réalisé un créneau de stationnement.
Voilà la réalité.
Les expériences réalisées dans deux départements français en 2017 n’ont pas été probantes, a tel points que les résultats ne sont toujours pas publiés, il y aurait même eu dans certains cas davantage d’accidents.
Enfin il faut citer le Danemark, qui a décidé de faire le contraire de la France en augmentant la vitesse de 80 à 90 km/h sur les routes, de 110 à 130 km/h sur autoroutes.
Résultat : moins d’accidents et de victimes. Et pourtant il n’y a que 10 radars dans tout le pays !
Toutes ces informations se trouvent sur Internet, elles mériteraient au moins d’être examinées. Mais le gouvernement est sourd et aveugle.
Cette mesure inefficace n’aura pour conséquence que l’augmentation des recettes de l’Etat, puisque les radars rapportent déjà plus d’un milliard d’euros par an.
En Loir et Cher on déplore déjà deux accidents mortels depuis le début de l’année. Dans les deux cas, la limitation à 80 km/h n’aurait rien changé.
Le Front National lance une grande pétition en ligne pour protester contre cette mesure, prise sans concertation et nous sommes prêts à ouvrir le débat sur notre blog.
N’hésitez à réagir, que vous soyez d’accord ou pas.

2 commentaires

Projet de parc éolien à Epuisay : qui va payer la facture ?

Enquête publique EpuisayPropagande pour les éoliennes à la mairie d’Epuisay. En arrière-plan les portraits de Macron et de Momo… qui ne dit mot ?
‘installation des éoliennes se heurte de plus en plus en plus à l’hostilité des populations.

La consultation publique a bien eu lieu comme la loi l’exige, mais les habitants ont-il été bien informés ?
Tout au long de la procédure ils ont été abreuvés par la communication des porteurs du projet qui a déployé tous les moyens pour convaincre. Est-ce que cela sera suffisant ? Les opposants attendent maintenant la réponse du Préfet (la Nouvelle République du 30/12/2017), mais les conclusions du commissaire-enquêteur ne leur laissent pas beaucoup d’espoir.
Il faut dire qu’en France on autorise l’installation des éoliennes à 500 m d’une habitation (540 m dans le cas d’Epuisay) contre 1 500 m en Allemagne, distance préconisée par l’académie de médecine.

Outre la pollution sonore et visuelle, la pollution du site (300 à 400 m3 de béton armé au pied de chaque mât) la question qui se pose c’est bien sûr la rentabilité économique de ces installations.
Chacun sait que la production des éoliennes est aléatoire, irrégulière et qu’il faut en outre prévoir des centrales à gaz pour suppléer à leur défaillance. Celles qui seraient installées à Epuisay, avec des pales d’un diamètre de 92,5m,  n’atteignent leur pleine puissance qu’avec un vent de 12m/s (43,2 km/h). Or l’étude d’impact annonce fièrement page 21 que « les vents dominants dépassent allègrement les 9m/s. » Sans dire combien de jours par an.
En lire plus …

1 Commentaire

Davantage de victimes sur les routes de Loir et Cher. Que faire ?

accident de la routeLe bilan de l’année 2017 en Loir et Cher enregistre a de quoi inquiéter : 34 tues contre 29 en 2016 (+ 17%), 364 blessés (+ 34%) dans  278 accidents corporels (+13%). Source : la Nouvelle République du 30/12/2017)
On remarque que le nombre de victimes progresse plus vite que le nombre d’accidents, ce qui indique des accidents plus grave.
Comment expliquer un tel bilan ?
Alcool, vitesse, inattention sont cités comme les causes principales.
En fait, l’accidentologie considère dans la plupart des cas qu’il n’y a pas une cause unique à l’accident.
Bien sûr il y a des comportements accidentogènes : alcool ou drogues, vitesse excessive, usage du téléphone portable, mais aussi le non-respect des règles élémentaires  (priorités, feux rouges, dépassements) etc…
Malheureusement ces comportements ne peuvent pas être surveillés en permanence sur l’ensemble du réseau routier.
De même que d’autres causes existent comme l’état du réseau routier ou la signalisation.
Mais comment y remédier et faire en sorte qu’il y ait moins de victimes en 2018 ?
Pour une fois le Préfet ne mise pas que sur la répression, mais évoque « des actions de sensibilisation à destination des jeunes conducteurs, mais aussi les seniors, les usagers des deux-roues qui sont particulièrement exposés et enfin, les professionnels de la route  qui conduisent beaucoup, tous les jours, parfois à des cadences très élevées. »
Il faut toutefois s’attendre à un renforcement des contrôles, certes indispensables, mais qui devraient cibler les comportements à risque.
Nous craignons au contraire que la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à chaussées non séparées nous soit imposée en 2018 au nom de la sécurité. Cela n’empêchera ceux qui dépassent déjà largement les 90 km/h de rouler aussi vite, mais ce sont les conducteurs prudents qui écoperont d’une amende et d’un retrait de points pour avoir roulé à 85 km/h.
Enfin il ne faut pas oublier l’état du réseau routier. L’exemple de la RN10 en Loir et Cher est emblématique. Cette route reste sur de nombreux tronçons inadaptée au trafic et accidentogène. Mais au lieu d’investir pour la passer en  deux fois deux voies, l’Etat trouve plus simple d’installer des radars.
Il y a aussi l’exemple de la RD 943 entre Tours et Châteauroux, une nationale devenue départementale, dont le caractère d’intérêt régional est reconnu, sans que la Région accepte pour autant d’y mettre le premier euro.
Nous verrons bien ce que nous réserve 2018, nous souhaitons pour notre part que les vrais délinquants soient punis, que les automobilistes ne soient pas pris pour des vaches à lait, et que l’Etat et les collectivités fassent leur travail sur les routes.
Nous espérons aussi que le bilan ne s’aggrave pas d’ici la fin de l’année et nous invitons chacun à la prudence. 

2 commentaires

Délinquance routière et gendarmes agressés.

Gendarmerie en deuilDeux affaires sont rapportées le même jour par la Nouvelle République.
Dans la première un certain Brahim avait foncé délibérément sur les gendarmes avec sa voiture sur l’A10 près de Mer. Bilan : 2 gendarmes blessés. L’individu, condamné à Blois à une peine de prison ferme demandait un aménagement de sa peine avec placement sous bracelet électronique. La Chambre d’instruction d’Orléans a logiquement refusé, compte-tenu de la gravité des faits et du passé judiciaire de Brahim avec deux sursis au-dessus de la tête et un casier émaillé de peines de prison ferme. Un multi-récidiviste.
En lire plus …

2 commentaires

Onzain / Blois : deux drames en une semaine. STOP à la folie meurtrière sur la D952.

Securite-routiere-ces-villes-qui-reussissent-le-pari-du-zero-mort2_article_popinCommuniqué du Front National de Loir-et-Cher.

Nous apprenions dernièrement dans les colonnes de la presse locale, avec beaucoup de tristesse, un énième drame de la route survenu mardi 28 juillet 2015 au soir dans une collision entre deux véhicules sur la plus accidentogène des anciennes nationales déclassées du département, la D952 entre Onzain et Blois. 

L’enquête des service de gendarmerie permettra d’en savoir davantage sur les circonstances de ce drame. 

Malheureusement, quelques heures à peine après que nous ayons publié ces lignes, un nouveau drame vient de se produire : un jeune homme de 27 ans, originaire de Saint-Gervais la Forêt, après avoir heurté l’avant d’un 38 tonnes, est décédé ce matin vers 7h, peu après le restaurant « La Gariguette » à la sortie d’un virage dans le sens Blois-Tours. Le véhicule qui roulait en très grande vitesse semble être en cause. (Lire l’article de la Nouvelle République du 1er Août 2015)

C’est le 14 ème accident mortel et la 16 ème victime en 10 ans dont 4 en 4 mois. Notons que bien souvent ces drames sont la conséquence directe d’un taux d’alcoolémie, d’une consommation de stupéfiants au volant ou plus souvent d’une vitesse excessive, mais pas seulement. 

Cette situation doit inciter nos lecteurs, en cette période de grands chassés croisés de vacances d’été, de faire preuve d’une vigilance maximale sur les routes. 

En lire plus …

Zone de non droit pour les motos de la ZUP

moto-_2« Les motocross empoisonnent la ZUP », tel est le titre d’un article de la Nouvelle république du 7 juillet. Il aurait été préférable de titrer : « La ZUP, zone de non-droit pour les motos ».

Que se passe-t-il ? Des motos roulent à grande vitesse en faisant un bruit insupportable sur l’avenue de l’Europe et la place Lorjoux… alors que l’on ne doit pas dépasser le 50km/h sur ces artères . Cela commence généralement en fin d’après-midi et se poursuit tard dans la nuit. Ce qui a pour effet d’empêcher les habitants de dormir et de les obliger à fermer leurs fenêtres malgré la canicule.

Beaucoup de riverains s’étonnent que les policiers n’arrêtent pas les contrevenants alors que les contrôles sont nombreux sur d’autres secteurs de Blois plus paisibles. Pour quelle raison ?

Il faut savoir que les policiers respectent des directives nationales du ministre de l’Intérieur qui leur interdit de se lancer à la poursuite de ces motos. Dans quel but ? « Pour assurer la sécurité des usagers, des fonctionnaires de police et des mis en cause eux-mêmes » explique la NR. En lire plus …

2 commentaires

Blois : encore une quinzaine de voitures brûlées cette nuit !

Manif Bilal BloisBlois : la « marche blanche » était en noir, et n’a pas calmé les esprits, loin s’en faut !
Plus d’une semaine après le commencement des émeutes, le calme est loin d’être revenu à la ZUP de Blois.

Une nouvelle flambée de violence a touché plusieurs quartiers la nuit dernière, débordant la ZUP pour atteindre l’avenue de Vendôme et le quartier des Basses Granges. Selon une brève publiée ce matin sur le site Internet de la Nouvelle République  »une quinzaine de véhicules ont été incendiés (*), dans le quartier Coty, avenue de Vendôme, rue Bégon, et rue des Basses-Granges. Des feux de poubelles ont également été constatés, et un abribus saccagé.« 
En lire plus …

6 commentaires

Les bons automobilistes ne doivent payer pour les délinquants de la route.

accident de la routeTrop de tués sur les routes de Loir et Cher. Quelle réponse apporter ?
Depuis quelques mois, le Loir et Cher connaît une « série noire » en matière d’accidents routiers, avec une augmentation inquiétante du nombre des tués.

Du coup le nouveau préfet est obligé de réagir en annonçant un renforcement des contrôles, et en accompagnant les forces de l’ordre à Vineuil ou à Onzain (la Nouvelle République du 24/8/14).
Ces mesures seront-elles efficaces ?
Ce n’est pas évident, si l’on considère quelques exemples récents d’accidents mortels, dont les circonstances mériteraient une analyse plus approfondie.
En lire plus …

3 commentaires

Des motards en colère pacifiques et sérieux. Pas des pigeons !

manif FFMC Tours-BloisPrès de 1000 “motards en colère” ont rejoint Blois pour dire non au projet de baisse de la vitesse à 80 km/h. Un rassemblement de gens solidaires qui savent ce qu’ils veulent et qui en ont assez de se voir plumés.
Ce rassemblement des « Motards en colère » est significatif de ce qui se passe en France. Ils ne cassent rien, ils ont des allures de copains qui se connaissent depuis des lustres, ils se font un salut de la main quand ils se croisent, ils ont tous les âges et viennent de tous les milieux, sans la moindre discrimination. Trop braves et trop pacifiques, sans doute, malgré leurs cuirs et leurs airs bravaches.
En lire plus …

1 Commentaire
12

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...