Archives des tags : chômage

Loi travail « El Macron » : le Front National sur le terrain.

DJHv6T2WsAAm_jqLa Loi travail, imposée par ordonnances alors le que le gouvernement dispose d’une large majorité à l’assemblée, n’est rien d’autre que l’application de la feuille de route dictée par l’Union européenne, la BCE et le FMI, que Macron fait semblant de critiquer en Grèce bien qu’il en soit le fidèle petit soldat.
Elle est conforme également aux recommandations du fameux rapport Attali, commandé par Sarközy.
Elle reprend ce que n’avait pas pu imposer la loi El Khomri, écrite également par Macron, puisque François Hollande avait été contraint de faire des concessions aux syndicats.
Aujourd’hui, il s’agit ni plus ni moins de supprimer le CDI, comme si cela allait relancer l’emploi.
C’est évidemment une illusion, les embauches dépendant avant tout du niveau d’activité et du taux de croissance.
Or les entreprises françaises sont pénalisées par l’euro, qui est en train de remonter par rapport au dollar, la balance du commerce extérieur n’a jamais été aussi mauvaise. Elles souffrent aussi d’un différentiel de charges et de fiscalité par rapport à leur concurrentes étrangères.
Voilà ce à quoi il faudrait s’attaquer.
Mais le gouvernement pense que l’on peut redonner de la compétitivité aux entreprises en pesant sur les salaires et en précarisant davantage les salariés.
Sans prendre en compte le fait que cela ne fera que dégrader le pouvoir d’achat et donc la consommation des ménages.
Sur le fond comme sur le forme, le Front National s’oppose logiquement à la loi Macron II ou loi El Macron, comme il s’était opposé à la loi El Khomri ou loi Macron I, laquelle n’a d’ailleurs fait l’objet d’aucune évaluation.
C’est pourquoi dès cet été un tract a été imprimé à plus d’un million d’exemplaires pour diffuser en priorité à la sortie des entreprises.
Les actions ont commencé en Loir et Cher dès hier, avec une première distribution devant l’entreprise Delphi à Blois.
Vous pouvez aussi le téléchargez sur le site du Front National pour le faire suivre sur les réseaux sociaux.
Elles vont continuer dans les jours qui viennent, relayées par le Cercle Front Syndical.
Un communiqué de presse a également été publié par la Nouvelle République, et la question a été évoquée hier lors de notre point presse de rentrée.

0 Commentaires

Nouvelle hausse du chômage en Région Centre Val de Loire.

Marine débat 3-05Sur le chômage et l’euro, c’est Marine Le Pen qui avait raison face à Macron.
Après une hausse de 0,2% en mai, une baisse de 0,1% en juin, le nombre des demandeurs d’emploi inscrits en Région Centre-Val de Loire augmente de 1,1% pour l’ensemble des catégories  suivant la tendance nationale (source DIRECCTE Centre).

Pourtant le nombre de sorties progresse légèrement (1,1%), avec un niveau d’entrées en stage qui se maintien malgré la période estivale, et un chiffre élevé de radiations pour défaut d’actualisation, le plus haut de l’année (42,3% des motifs de sorties) mais c’est le nombre d’entrées qui fait un bond de 8,3% à 21 240, le niveau le plus élevé depuis début 2016.
Il est clair que la bataille de l’emploi n’est pas gagnée.
Marine Le Pen a tenté d’expliquer au Français que l’on ne pouvait avoir en même temps l’euro et le plein emploi.
Elle n’est malheureusement pas parvenue à convaincre, face à des adversaires qui bénéficiaient du total soutien des médias.
Mais comme nous le savions, les faits vont rapidement lui donner raison.
Ce soir M. Macron refuse de commenter ces mauvais chiffres.
L’économiste Jacques Sapir le soulignait déjà en mai dernier, au lendemain du fameux débat :
contrairement à ce qu’a affirmé M. Macron : la mise en place de l’Euro a bien accru le chômage.
La politique macro-économique mise en œuvre a bien contribué à une baisse du chômage, compensant les effets de l’Euro, en laissant filer la dette mais avec des coûts qui ne sont pas soutenables à long terme.
C’est cela qui a permis de construire dans l’opinion publique en France l’acceptabilité de l’Euro, avec aussi sa forte dépréciation face au Dollar de 1999 à 2002. Il eut été décent que M. Macron signale ces faits, dont il ne pouvait manquer d’avoir connaissance (sauf à supposer une parfaite incompétence de sa part). Qu’il ne l’ait pas fait donne la mesure des arrangements avec la vérité que le candidat du système a été capable de prendre, avec la complicité des médias.
Lire le communiqué du Front National.

0 Commentaires

Chômage en Région Centre-Val de Loire : rien de nouveau

chomage.jpgAprès une hausse de 0,2% en mai, le nombre de chômeurs en catégories A,B et C diminue de 0,1% en juin pour la Région Centre-Val de Loire, suivant la tendance nationale (source DIRECCTE Centre).
Concrètement cela représente 220 chômeurs de moins, 218 170 au lieu de 218 390.
Ce qui ne signifie pas grand chose quand on sait qu’il y a eu 490 entrées en stages de plus en juin.
Les reprises d’emploi déclarées représentent 16,9% des sorties contre 17,4% en moyenne sur l’année 2016.
Le taux de croissance attendu en 2017, 1,6% d’après la dernière révision de l’INSEE demeure insuffisant pour résorber le chômage, comme pour équilibrer durablement les régimes de retraite.
Le choix de l’austérité fait par le nouveau gouvernement risque d’avoir à moyen terme des conséquences sur la croissance, les observateurs tablent sur un impact possible de -0,2%.

2 commentaires

Loir et Cher : hausse du chômage en mars (2,2%)

Photo 8Après quelques mois de pause, en grande partie artificielle, les chiffres du chômage repartent à la hausse en catégorie au mois de mars : + 1,3%au niveau national, + 2,1% en région Centre-Val de Loire, + 2,2% en Loir et Cher (source : DIRRECTE Centre).
Les effets du plan dit des « 500 000 formations » atteignent leur limite, et en dehors du BTP on ne constate pas une véritable reprise économique.
C’est aussi le constat que la loi Macron-El Khomri n’a en rien amélioré la situation sur le marché de l’emploi, comme nous l’avions prévu.
Le quinquennat de François Hollande se termine donc sur un échec. Raison de plus de ne pas voter pour son successeur masqué.

Chômage : les vases communicants.

chomage.jpgLe scénario écrit par François Hollande se déroule comme prévu… sauf que l’acteur principal a déclaré forfait.
Les statistiques officielles de Pôle emploi annoncent en effet une nouvelle baisse du chômage… en catégorie A, pour le mois de novembre.
Nous avons régulièrement expliqué comment ces résultats étaient obtenus aux prix d’un application plus sévère des critères de radiation, de la hausse importante des entrées en stage, y compris non qualifiants et de courte durée etc…
Sans parler des chômeurs qui ne s’inscrivent pas à Pôle emploi car ils ne bénéficient pas de droit à indemnisation.
Au final, la diminution observée en catégorie A ne masque pas la hausse continue en catégories A,B et C : + 1 880 inscrits en région Centre depuis novembre 2015, + 4 780 si l’on ajoute les catégories D et E.
Ce qui donne 246 110 inscrits à Pôle emploi en Région Centre-Val de Loire fin novembre (+0,4% en un mois), 6 238 420 pour la France entière.
On est encore bien loin d’une amélioration, on peut seulement observer le principe des vases communicants entre les différentes catégories.

Région Centre-Val de Loire : les statistiques du chômage laissent perplexe.

ChomageNous le savions depuis des mois : il fallait absolument que les statistiques annoncent avant fin 2016 une « inversion de la courbe du chômage », condition que François Hollande s’était imposée lui-même en vue de sa candidature qui est désormais une quasi-certitude.
Et, miracle, les chiffres de ces deux derniers mois semblent lui donner raison, avec une légère baisse du nombre des inscrits à Pôle Emploi.
Nous vous tenons informés tous les mois de cette évolution, mais quelques précisions nous semblent nécessaire pour bien comprendre le mécanisme de la tromperie.
Pour cela nous avons repris les données mensuelles détaillées publiées par la DIRECTTE Centre sur la base des données de Pôle emploi.
Ce qu’il faut comprendre d’abord, c’est que les données affichées ne sont pas des données « brutes », mais « corrigées des variations saisonnières ». Ensuite, pour ce qui est des motifs d’entrées et sorties de Pôle emploi, ils sont communiqués sous forme de moyennes trimestrielles, ce qui ne permet pas une comparaison d’un mois sur l’autre.
En lire plus …

Chômage : une baisse peu convaincante.

ChomageAprès les mauvais chiffres du mois d’août, les statistiques du mois de septembre présentent un léger mieux, au moins pour la catégorie A (- 2% en Région Centre, – 1,4% en Loir et Cher).
Il convient toutefois d’être prudent, la tendance sur 3 mois enregistre toujours davantage d’entrées (20 410) que de sorties (20 050) pour la région Centre-Val de Loire.
La reprise d’activité ne représente toujours que 17,2% des cas de sortie de Pôle Emploi.
La part du chômage de longue durée (+ d’un an) augmente ainsi que celle des plus de 50 ans.
Nul doute que tout sera fait d’ici la fin de l’année pour que les chiffres permettent de justifier une candidature de François Hollande, mais l’UNEDIC est pessimiste pour début 2017.

Chômage : nouvelle hausse en région Centre-Val de Loire.

ChomageMalgré tous les dispositifs imaginés par le gouvernement, malgré le plan dit des « 1 million de formation », les chiffres du chômages se sont encore dégradés au mois d’août en région Centre-Val de Loire : + 1,2% pour la catégorie A, + 1,4% pour les catégories A, B et C (source : DIRECCTE Centre).
Pas surprenant alors que la France a enregistré une croissance nulle au 2ème trimestre, en dépit des annonces de Michel Sapin.
On constate que les entrées en stage ont progressé moins vite, ce qui n’est pas une surprise, car les organismes de formation auront du mal à répondre dans les délais, nous l’avions prévu dès le départ.
Bien sûr ils pourront « faire du chiffre » avec des stages courts, qui ne durent souvent qu’une journée. Mais cela permettra peut-être au gouvernement d’atteindre son objectif, et de réduire artificiellement les chiffres du chômages avant la fin de l’année… afin que François Hollande se représente !

Stages en « immersion » : les abus du système.

StagiairesProposer aux chômeurs des « stages en immersion », c’est un des volets de la loi du 5 mars 2014, dite Rebsamen. Comme toujours l’objectif paraît louable : découvrir un métier ou un secteur d’activité en vue d’une insertion professionnelle. Cela s’adresse prioritairement à des jeunes ou à des personnes en reconversion professionnelle. Dans la pratique, force est de constater que le système est détourné. Deux exemples récents viennent de nous être signalés à Blois. Dans le premier cas, une personne âgée de 40 ans, déjà bien formée dans son domaine d’activité et avec une réelle expérience se voit proposer un stage en immersion de deux semaines dans une entreprise blésoise. Stage non rémunéré, il convient de le préciser. A l’issue du stage, durant lequel il a assuré une charge de travail normale et donné entière satisfaction, il se voit proposer… de renouveler un deuxième stage non rémunéré pendant deux semaines supplémentaires ! Même scénario dans une clinique blésoise où une personne de 48 ans, après un stage d’insertion de deux semaines se voit proposer une semaine supplémentaire non rémunérée ! Dans les deux cas, les personnes ont refusé. Voilà où nous en sommes dans la France de 2016 : désormais, il est possible de faire travailler une personne qualifiée, occupant pleinement  un poste de travail, sans être rémunéré. Et tout le monde y trouve son compte : certains employeurs, mais aussi le gouvernement, pour qui l’objectif est avant tout de faire baisser par tous les moyens les chiffres du chômage. Il faut le faire savoir, et nous invitons les personnes victimes ce type d’arnaque à nous contacter.

Chômage : légère progression en Loir et Cher et en Région Centre-Val de Loire.

Pôle_EmploiLes chiffres de la DIRRECTE pour le mois d’avril viennent d’être publiés.
Par rapport au mois de mars, le nombre d’inscrits en catégorie A augmente de 0,1% en Loir et Cher comme dans l’ensemble de la Région Centre-Val de Loire.
Pour l’ensemble des catégories A, B, C, on constate une légère diminution, qu’il faut toutefois relativiser en regardant d’un peu plus près les motifs de sortie de Pôle Emploi.
Par rapport au mois précédent, les « reprises d’activité » diminuent encore en moyenne glissante sur 3 mois (16,6% des sorties, soit 3280 contre 3300 en mars). Les entrées en stage augmentent, de 11,9 à 12,3%.
Mais ce sont surtout les « défaut d’actualisation » et « radiations administratives  » qui progressent avec respectivement 45,1% et 7,9% des sorties, soit 10500 contre 9870 fin mars (+ 6,4%).
Il faudra observer cette tendance avec attention le mois prochain.
Mais si la situation se dégrade, le gouvernement pourra nous expliquer que c’est à cause des blocages provoqués… par son projet de loi travail dont personne ne veux, pas même les députés PS !

2 commentaires

Moins d’embauches = moins de chômeurs ! L’enfumage de Myriam el Khomri.

Pôle_EmploiLes statistiques du chômage pour mars 2016 viennent de sortir.
Tout sourire, Myriam el Khomri annonce une embellie, avec une diminution de nombre de chômeurs en catégorie A.
Qu’en est-il en Région Centre ?
Comme au niveau national, la DIRECCTE annonce une baisse en catégorie A (-2.,8%) compensé par un transfert vers les catégories B (+3,8%) et C (+5,4%).
En regardant de plus près, on peut également remarquer que les sorties de Pôle Emploi pour le motif « reprise d’emploi » diminuent (3400 en février, 3300 en mars soit 17,4% des sorties). Le nombre d’entrées en stage augmente légèrement (2250, soit 11,9%) des sorties, mais les variations les plus importantes portent sur les « défauts d’actualisation » qui passent de 7950 à 8320 (+4,6%) et les radiations administratives, 1970 en mars contre 1570 en février (+34%).
Malgré cela, l’ensemble des catégories A, B et C ne voit pas son effectif diminuer.
Commentaire de  Marion Maréchal-Le Pen  : «Pour le #chômage (et l’insécurité), le camouflage de la réalité par les trucages statistiques ne dupe plus les Français depuis longtemps».
Pour Florian Philippot : «Radiations en forte hausse, formations au rabais : Hollande veut se représenter et pour cela n’hésite pas à tordre les chiffres du chômage».

Chômage : forte hausse en Loir et Cher.

Chômage + de 50 ansL’âge de la retraite recule, mais le chômage des plus de 50 ans ne cesse de progresser.
En dépit d’un nombre toujours aussi important de radiations administratives ou pour défaut d’actualisation (50,6% des sorties de Pôle Emploi), le chômage a connu une forte progression en février 2016 en Loir et Cher : + 3,2%, la plus forte hausse enregistrée depuis longtemps, contre 2,4% pour l’ensemble de la région, 1,1% au niveau national (source DIRECCTE Centre).

15 830 chômeurs sont inscrits en catégorie A fin février en Loir et Cher, 30 010 toutes catégories confondues.
A noter aussi le chômage de longue durée (supérieur ou égal à un an) qui représente désormais 47,9%, soit près de la moitié des inscrits, et le chômage des jeunes qui fait un bond spectaculaire (+7,9% en un mois).
Malgré les rodomontades des Valls et autres Macron la situation n’est pas en train de s’améliorer.
On comprend dans un tel contexte l’inquiétude des jeunes face à la loi El Khomri.

Lourdes inquiétudes pour l’emploi à Mer

Mer trecaLes employés de l’usine de literie Treca de Mer sont encore dans l’inquiétude en raison des difficultés de trésorerie de l’entreprise qui se trouve en redressement judiciaire avec poursuite d’activité (la Nouvelle République 3/3/2016).
Cette unité, la plus récente et la plus moderne du groupe, regroupe 200 employés et a été mise en service en janvier 2012. Dans l’attente d’un repreneur, ce redressement constitue une épreuve de plus pour les salariés qui vont vivre les semaines à venir dans le climat d’incertitude qu’ils avaient déjà connu l’an passé, à l’époque où les mêmes difficultés avaient entraîné des retards dans le règlement des salaires.
Cette situation est bien la preuve de l’échec de  M. Claude Denis et Maurice Leroy qui avaient créé une Société d’économie mixte avec comme principaux acteurs le Département, la Communauté de Communes et la commune de Mer. Ce montage financier qui avait permis d’apporter 2 millions d’euros et de garantir à 50 % un emprunt de 8 millions d’euros n’a pas suffi à restaurer la balance et risque même d’hypothéquer les finances méroises.
Lors du prochain conseil municipal, Olivier Besnard et les élus FN de Mer ne manqueront pas de faire connaître leur point de vue sur ce sujet capital qu’est la défense de l’emploi mérois. La lutte contre le chômage est la première des préoccupations du FN, les Français en sont de plus en plus conscients.

Projet de loi « El Khomri »: régression sociale et sociétale à tous les étages

Code-du-travail Myriam-El-KhomriLa Ministre du travail, Madame Myriam El Khomri doit présenter le 9 mars en Conseil des Ministres un projet de Loi sur le temps de travail, les heures supplémentaires, les licenciements et les indemnités prud’homales.  Myriam El Khomri, vous savez, c’est cette Ministre du travail qui ne sait pas combien de temps on peut renouveler un CDD (voir blog du FN du 9-1-2015). Autant dire que nous avons là une véritable spécialiste du droit social et de la réalité du monde du travail !

Ainsi son projet de Loi veut réformer un certain nombre de droits sociaux comme : 

Temps de travail et heures supplémentaires:

La durée maximale de travail journalier pourrait passer de 10 heures à 12 heures, « en cas d’activité accrue ou pour des motifs liés à l’organisation de l’entreprise ». De même la durée maximale de travail par semaine, actuellement de 48 heures pourrait passer à 72 heures, pour des raisons de « circonstances exceptionnelles et pour la durée de celles-ci ». Et le temps minimal de repos pourrait être réduit … en clair c’est la fin des 35H.

Les heures supplémentaires, déjà fortement fiscalisées, sont pour l’instant majorées de 25% pour les 8 premières heures et majorées à 50% pour les suivantes. Si un accord de branche est signé, la majoration descendrait à 10%. 

En lire plus …

Nouvelle hausse du chômage en décembre.

chomage.jpg242 542 demandeurs d’emploi toutes catégories confondues en Région Centre-val de Loire fin décembre, 29 911 en Loir et Cher (source DIRRECTE Centre) : l’année 2015 se termine sur une nouvelle hausse en dépit de tous les efforts pour inverser la courbe du chômage.
On remarque en effet l’écart croissant entre la catégorie A, dont la progression semble se stabiliser, alors que l’ensemble des catégories A,B,C voit son effectif augmenter de 5,8% en région, 5,1% en Loir et Cher. Différentiel qui s’explique par le phénomène des vases communicants.
En examinant de près les flux d’entrées/sorties pour la Région il apparaît que près de 51% des sorties ont pour motif « cessation d’inscription pour défaut d’actualisation » ou   »radiation administrative« , 10,4% des entrées en stages, seulement 19,1% une reprise d’activité, soit moins d’une sortie sur 5 des statistiques du chômage.
Et toujours 2 tendances lourdes : les plus de 50 ans, dont le nombre augmente de 10,4% sur un an, et les chômeurs de longue durée, + 13% sur an.
En 2016, le gouvernement compte sur la multiplication des stages pour diminuer les chiffres de la catégorie A au profit de la catégorie D. Objectif : permettre à François Hollande de se représenter en 2017.
Les Français ne seront pas dupes.

La souveraineté nationale, seul rempart contre le terrorisme et pour la sauvegarde de notre économie et de l’emploi

Noël_chômage

Après les attentats meurtriers et barbares du 13 Novembre, le Président de la République, François Hollande, a décidé de rétablir le contrôle aux frontières et d’augmenter significativement les forces de Police et de Gendarmerie, affirmant même que le « pacte de sécurité » était supérieur au « pacte de stabilité ». Enfin ! Pourrions-nous dire. Il faut donc comprendre que les moyens financiers liés à la sécurité vont l’emporter sur la ligne politique de rigueur budgétaire si chère à l’Union Européenne et imposée depuis des années à tous les peuples européens, comme à la Grèce. En clair, François Hollande fait son petit pied de nez à l’Europe, rompant ainsi avec les dogmes de Bruxelles où l’idéologie ultra-libérale prime sur tous les autres choix politiques. François Hollande et le Parti Sociétaliste (PS) au pouvoir opéreraient-il une rupture par rapport aux sacro-saints principes européistes ?

Là où certains criaient naguère au scandale au nom de la « libre circulation sans entrave au sein de l’Union Européenne » et préférant ainsi se réfugier vers un hypothétique contrôle des frontières européennes, le pouvoir exécutif commence à appliquer une des solutions du Front National pour lutter efficacement contre le terrorisme islamiste : le rétablissement et le contrôle des frontières nationales, seule solution pour garantir un minimum de sécurité en France.

En lire plus …

Nouvelle hausse du chômage en Loir et Cher

chomage.jpgNous avions émis des doutes il y un mois sur la réalité de la légère diminution du chômage constatée au niveau local comme au niveau national. En regardant les chiffres d’un peu plus près, nous avions d’ailleurs relevé quelques incohérences.
Mais le gouvernement a beau recourir à tous les stratagèmes pour masquer la situation à l’approche d’une échéance électorale qu’il redoute, rien n’y fait. Les chiffres du mois d’octobre sont repartis à la hausse.
Il y avait fin octobre 15 587 demandeurs en catégorie pour le Loir et Cher (+ 1,8%).
Le chômage augmente particulièrement chez les jeunes de moins de 25 ans (+ 2,2%) montrant par là que les dispositifs d’emplois aidés ont atteint leurs limites.
Sur un an, ce sont les plus de 50 ans qui apparaissent le plus touchés avec 9,6% de hausse en catégorie A, 10,7% de hausse toutes catégories confondues (A, B et C).
Quant au chômage de longue durée, il augmente lui aussi de façon inquiétante : + 13,5%.
Des chiffres qui démontrent hélas que les discours de Valls et Macron sur un début de redressement ne sont pas crédibles.
Les Français le diront certainement les 6 et 13 décembre.

Chômage : baisse électorale ?

emplois d'avenirLes donnés mensuelles publiées par le DIRECCTE Centre ont de quoi surprendre.
Toutes catégories confondues, on nous annonce une très légère baisse du nombre des inscrits à Pôle emploi en Région Centre : 293 chômeurs de moins, soit -0,1%. Rappelons que notre région compte à fin septembre 212 317 demandeurs d’emplois en catégories A, B et C.
Mais en étudiant de plus près, ont constate qu’il y a eu 18 059 inscriptions nouvelles pour 17 831 sorties, ce qui aurait se traduire par une augmentation du nombre d’inscrits de 228, non par une baisse !
Quand on sait en outre que les radiations administratives augmentent de 317, soit davantage que la baisse annoncée qui elle-même ne correspond au solde des entrées et sorties, avouez qu’il a de quoi être perplexe !
Mais à l’approche d’une échéance électorale à hauts risques pour la gauche, on se doute que la pression doit être extrêmement forte sur Pôle emploi.

La désespérance sociale doit conduire à un vote de sursaut national !

soufrance-stress-au-travailLe 5 Octobre, deux dirigeants d’Air-France, dont le DRH, ont été agressés par des salariés « remontés » par l’annonce de la suppression de 2 900 emplois dès 2016. Je ne cautionne pas la violence. Les personnes qui ont commis ça (d’ailleurs, ce ne sont pas des pilotes d’Air-France) dénaturent l’action syndicale si ce sont des syndicalistes. En même temps, ces mêmes dirigeants sont sourds et aveugles face aux pleurs et à la détresse d’une salariée d’Air-France. Mais François Hollande et Manuel Valls s’indignent et annoncent que les coupables de telles violences seront sévèrement punis.

Dans un même temps, en Loir-et-Cher quand une multinationale (voir la Nouvelle République du 18-09-2015), Procter & Gamble va licencier 420 salariés, peu de personnes osent s’indigner ! Le Président de la République, François Hollande préfère visiter le zoo de Beauval en évitant ainsi la colère des salariés qui se battent pour la sauvegarde de leur emploi. Pourtant la lutte contre le chômage est (était ?) l’une de ses priorités…

Enfin, quand 80% des conducteurs de bus de Blois exercent leur droit de grève le 5 Octobre pour la défense du service public auprès des usagers, pour leurs conditions de travail et pour la modernisation et l’adaptabilité des transports, là encore Agglopolys ne répond pas aux attentes des salariés et de leurs syndicats, et Christophe Degruelle le président d’Agglopolys s’est montré particulièrement méprisant envers les conducteurs, selon nos sources. 

En lire plus …

1 Commentaire

Table Ronde FNJ à Onzain : la campagne électorale en avant-première.

12143335_870814413014264_7938169594859246787_nLe Front National de la Jeunesse du Centre a réunit une vingtaine de militants, adhérents et sympathisants à Onzain (41) au cours d’une table-ronde ce vendredi soir. Elle était animée par Cédric Pelé (Secrétaire Départemental du FNJ41) avec Julie Apricena, (Coordinatrice du FNJ Centre), Véronique Fornilli (Adjointe à la Direction Nationale du FNJ) et la participation de Michel Chassier, Conseiller Régional sortant et tête de liste pour le Loir-et-Cher. De nombreux invités ont également eu l’occasion d’intervenir au cours de ces échanges. 

12106931_870814419680930_4074298329240201000_nNotre trio de jeunes avait également été invité un peu plus tôt par Plus FM pour évoquer cette table-ronde consacrée aux enjeux des élections régionales, particulièrement aux thématiques qui concernent la jeunesse : l’emploi, la formation et l’apprentissage – à deux mois du scrutin. Le podcast est téléchargeable ici. 

En lire plus …

Suppressions de postes chez Faurecia, menaces chez Germanaud.

12047037_921725577902030_2382283193406345272_nAprès les mauvaises de Pôle Emploi parus hier, nouvelles menaces en Loir et Cher.
La Nouvelle République relatait hier les difficultés de l’entreprise Germanaud à Blois, évoquant un risque de fermeture du site. Ce sont 109 salariés et une trentaine d’intérimaires qui sont menacés de perdre leur emploi.

Déjà menacée en 2012 suite à des transferts de production sur d’autres sites, l’entreprise Germanaud est à nouveau sur la sellette, puisque le directeur du groupe vient d’annoncer l’abandon pur et simple d’un investissement prévu sur une unité de tranchage qui traite la moitié de la production actuelle.
Ce qui ressemble beaucoup à une mise à mort.
Mais cette situation est bien sûr aggravée du fait de la crise du marché porcin, et de la concurrence déloyale des abattoirs et des producteurs d’outre-Rhin, utilisant une main d’oeuvre payées quelques euros de l’heure.
Et pour être certains de ne pas en manquer et surtout de maintenir la pression sur les salaires, l’Allemagne accueille encore plus de migrants. Mais pas sûr que tous veuillent travailler dans la filière !
Du côté de Faurecia à Theillay, un comité central d’entreprise vient d’annoncer la suppression de 92 postes sur les quelques 300 existants aujourd’hui (la Nouvelle République du 25/09/2015).
En lire plus …

1 Commentaire

Pas d’embellie cet été sur le front du chômage…!

chômage juillet 2015

chomage.jpgUne fois de plus, et en dépit des évolutions statistiques douteuses du Pôle Emploi, il sera possible de constater que le chômage reste encore au même niveau, soit 26 205 demandeurs d’emploi en catégorie A, B et C en juillet 2015 pour le Loir-et-Cher.

Néanmoins, certaines années passées, nous étions habitués à une éclaircie en cette période estivale, propice à l’emploi saisonnier…Quoiqu’il en soit le chômage augmente sur l’année de 6,8% et ce chiffre-là va malheureusement s’inscrire dans la durée.

Source DIRECCTE Centre

2 commentaires

Le chômage n’est pas en vacances à Blois !

Chomage

Le site blésois d’Everial-CRM (Nouvelle République du 19/08/2015), situé dans la zone d’activité des Onze-Arpents, près de Cap-Ciné, est sur le point de fermer. Le groupe Ediss, qui a racheté la société en dépôt de bilan n’a pas souhaité maintenir cette unité sur notre ville.

Résultat de cette opération : les locaux actuels d’Everial, propriété d’Agglopolys, vont donc se trouver vides avec le risque de se dégrader s’ils ne sont pas rapidement occupés par une autre entreprise. D’autre part, elle laisse sur le carreau 114 autres salariés qui ne seront pas repris. Cette société faisait partie du tissu économique blésois car cela fait 30 ans que cette filiale du Crédit agricole baptisée « Inoval » était dédiée à la gestion de ses outils informatiques. En lire plus …

3 commentaires

Apprentissage VS Emplois d’avenir : les faux jumeaux de la politique UMPS.

Sphere-Apprentissage

Billet de Cédric Pelé, Secrétaire Départemental du FNJ Loir-et-Cher.

Dans un article du 21 Juillet 2015, la Nouvelle République fait le point sur l’emploi des jeunes à travers un bilan du nombre d’emplois aidés en région Centre-Val de Loire. 

Tout d’abord, force est de constater que LR (UMP) et PS ont bien la même vision commune de l’emploi des jeunes. Jean-Patrick GILLE (tête de liste PS aux régionales pour le département d’Indre-et-Loire, Député PS de Tours et Président de l’union nationale des missions locales) et Jacques MARTINET (LR, Président de la mission locale de l’Orléanais), unanimes sur le rôle des emplois d’avenir, se réjouissent des 6800 jeunes qui bénéficient de ce dispositif. 

Mais au delà des chiffres, il est nécessaire de rappeler quelques spécificités des EA :

- sont réservés aux seuls 16-25 ans, qu’il faut être en recherche d’emploi depuis 6 mois sur l’année en cours et être doté tout au plus d’un niveau IV (Bac). Si vous êtes titulaire d’un niveau III, il vous faudra résider en ZUS (Zone Urbaine Sensible) pour faire partie des jeunes prioritaires. Un dispositif discriminant puisque lorsque l’on est jeune, on dépend souvent du domicile parental surtout lorsque l’on recherche un emploi. Cercle vicieux.

- devraient être réorientées vers un public jeune tout aussi exclu de l’emploi (26-35 ans au RSA par exemple) mais ne rentrant pas (ou plus !) dans les statistiques du Pôle Emploi. Car vous l’aurez compris, l’UMP et le PS ne s’en préoccupent pas et privilégient l’électoralisme au bon sens. 

- sont donc en concurrence directe avec les dispositifs d’apprentissage et de professionnalisation puisque répondant à bon nombre de critères similaires…! Jacques MARTINET ne semble pas de cet avis, puisque pour lui l’apprentissage est uniquement dû « à la politique du gouvernement ! » Triste réponse pour quelqu’un qui prétendait dernièrement à une place de choix au sein de l’équipe LR de Guillaume PELTIER, qui avait mis lui-même le curseur sur l’apprentissage, lors d’un discours de préparation aux prochaines régionales.  En lire plus …

4 commentaires

Loir-et-Cher : De nouvelles excuses pour masquer la hausse du chômage.

chomage.jpgUne fois de plus les mois qui passent se ressemblent sur le front de l’emploi, en dépit des annonces de création d’emplois aidés par le gouvernement le mois dernier.

En effet, sur le plan national, il faut déplorer 67 800 chômeurs de plus inscrits chez Pôle Emploi sur un mois toutes catégories confondues, portant le total à plus de 6 millions. Pour la catégorie A, il s’agit d’une hausse de 16 200 personnes qui sont sans emploi soit 0.5% de plus que le mois précédent.

En Loir-et-Cher, la situation est sensiblement la même : la DIRECCTE comptabilise 384 nouveaux inscrits supplémentaires en catégorie A, B et C soit +1,5% sur un mois, une tendance supérieur de 1% à celle de la région Centre. Ce département est d’ailleurs celui qui enregistre la plus forte hausse parmi les 6 qui la composent. 

En lire plus …

12

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...