Archives des tags : délinquance

Blois : malaise au collège Rabelais.

Collège RabelaisL’omerta est une règle bien connue dans l’Education nationale.
Lorsqu’il y a des problèmes dans certains établissements, y compris des problèmes graves, les responsables préfèrent ne pas l’ébruiter, afin de ne pas nuire davantage à la réputation de l’établissement.
Surtout quand il s’agit d’un collège emblématique de la ZUP de Blois, situé au coeur de la zone de rénovation urbaine, et présenté comme un collège de la réussite, avec son association « Zup de Co ». 
Mais il arrive parfois un moment où la coupe déborde. C’est ce qui s’est produit la semaine dernière au collège Rabelais à Blois, où les enseignants se sont mis en grève à l’appel de plusieurs syndicats, suivi à pratiquement 100%, pour dénoncer les violences et les incivilités, et une situation devenue intolérable.
Ce que rapporte la Nouvelle République du 24 mars :  »Leur quotidien, ce sont des insultes et des grossièretés échangées entre élèves auxquelles ils n’échappent pas eux non plus. Mais aussi des actes de violence, des agressions (plusieurs ayant nécessité l’intervention des pompiers) et même des introductions d’objets dangereux. « Le dernier en date, c’est un élève qui a sorti un couteau en plein cours. Cela lui a valu une journée d’exclusion.»
En lire plus …

1 Commentaire

Un fourgon incendié à Dhuizon, une grange à Saint Gervais.

camionettes Régie de QuartierImage d’archives : fourgon incendié à Blois.
C’est ce que M. Hamon appellerait avec mépris des « faits divers », mais dont la répétition traduit un climat d’insécurité généralisé.

Un fourgon en feu vers 5 heures du matin à Dhuizon, une grange incendiée pour la deuxième fois à Saint Gervais la Forêt mercredi après-midi en plein jour.
Qu’on le veuille ou non, ce sont des faits qui inquiètent. 

2 commentaires

Légalisation du cannabis : démagogique et irresponsable.

résine cannabisLe cannabis : une nocivité avérée, un danger majeur pour la santé des jeunes.
La Nouvelle République a choisi d’ouvrir le débat présidentiel par une question… sur le cannabis !

Dans son édition du 21 mars, elle consacre deux pages entière au sujet, donnant largement la parole aux partisans de la légalisation ou de la dépénalisation.
Or, comme le rappelle Michel Chassier, résumant la position de Marine Le Pen, toutes les études sur les effets du cannabis, particulièrement pour les consommateurs les plus jeunes, vont dans le même sens et sont alarmantes. Les effets nocifs pour le cerveau, parfois irréversibles, sont incontestables.
L’argument qui consiste à dire qu’il faudrait légaliser parce qu’il y a plusieurs millions de consommateurs est stupide. Il y a aussi plusieurs millions de vols et de cambriolages chaque année, faut-il pour autant légaliser le vol ?
Réponse de Michel Chassier dans la Nouvelle République du 21/03 :
«  Michel Chassier, secrétaire 41 FN, pour Marine Le Pen : « Toutes les études confirment le lien entre consommation de cannabis, accoutumance aux drogues dures et apparition de troubles psychotiques. L’augmentation régulière du taux de THC en fait désormais une drogue dure qui provoque des ravages, particulièrement chez les adolescents. La dépénalisation serait une folie, une promesse démagogique et irresponsable. Les gouvernants qui se sont succédé depuis 30 ans n’ont pas pris la mesure du phénomène et n’ont pas su endiguer l’augmentation du nombre de consommateurs, laissant se développer une économie parallèle parfois considérée comme une soupape de sûreté pour éviter l’embrasement des quartiers dits sensibles. Marine Le Pen préconise la tolérance zéro pour les marchands de mort. »

4 commentaires

Place Lorjou : le trafic de drogue n’est pas près de s’arrêter.

Dia Place LorjouUn supermarché a fermé Place Lorjou. Pas celui de la drogue !
L’arrestation avait été annoncée la semaine dernière. Suite à l’appel d’un « informateur » les policiers blésois étaient intervenus place Lorjou pour interpeller deux individus pris en flagrant délit avec un stock de 2,3 Kg de cannabis dans une voiture.

En réalité, un seul avait pu être appréhendé sur place, le second étant parvenu à s’enfuir grâce à un « attroupement » d’individus menaçants ayant empêché cette dexuième interpellation (la Nouvelle République du 20/03/2017).
Ce qui en dit long au passage sur la situation place Lorjou, ou une patrouille de Police est obligée de renoncer à faire son travail sous la pression des voyous. Mais les ordres sont sans doute, comme d’habitude, d’éviter l’affrontement.
Les policiers ont pu cependant le « cueillir » un peu plus tard.
Les deux individus, dont nous ne saurons évidemment pas les noms, on comprend pourquoi, ont été présentés au tribunal ce vendredi en comparution immédiate.
La loi du silence qui règne dans ce genre d’affaire n’a pas permis d’aller plus loin dans l’enquête au sujet de la provenance de la drogue, les avocates de la défense sont parvenues à obtenir une peine inférieure aux réquisitions, avec dans les deux cas une réduction de la détention ferme (6 mois et 4 mois).
Les policiers blésois risquent donc de retrouver bientôt ces « petits commerçants » à l’oeuvre du côté de la Place Lorjou.
Il faudra bien un jour s’attaquer frontalement à ce fléau. Cela fait partie du programme de Marine le Pen.

3 commentaires

Herbault : vol en bande organisée à la fin du moto-cross. Plusieurs motos volées.

Vol motos HerbaultL’information est signalée sur la page Facebook « Tu es de Blois si…« .
Dimanche vers 18 heures, alors que se déroulait le moto-cross d’Herbault, plusieurs individus ont fait irruption sur le terrain. Ils ont agressé les personnes présentes et emporté 7 motos, ce qui demande tout de même un certaine organisation et des moyens conséquents.
La personne qui rapporte les faits parle de plusieurs blessés, plusieurs témoins confirment.
Les gendarmes sont intervenus assez rapidement et auraient interpellé 2 personnes.
Aucune information n’a filtré à cette heure dans la presse.
Cette attaque en plein jour marque une nouvelle étape de la délinquance en Loir et Cher.

Mise à jour du 14/03/2017 : dans la Nouvelle République de ce jour, il est question de « plusieurs motos », l’article précise ensuite 3 motos. Nous y apprenons aussi que 3 des agresseurs ont été interpellés grâce à des participants au moto-cross, qui ont eu le courage de les retenir. Les 3 jeunes seraient des blésois sans autre précision.

1 Commentaire

Passerelle de la gare de Blois : qui est responsable ?

Passerelle 2La Nouvelle République signale dans son édition du 13/03/2017 le problème récurrent de la propreté sur la passerelle de la gare de Blois.
On y apprend que l’ascenseur est squatté régulièrement par des sans-abri, tandis qu’immondices, excréments, urines, déchets en tous genres, cartons sales et bouteilles vides jonchent le sol.
Belle image pour les touristes qui arrivent en gare de Blois-Chambord…
Une entreprise prestataire est chargée du nettoyage mais à l’évidence cela reste insuffisant.
Quant à la Police, il semble qu’elle rechigne à intervenir.
Peut-être faudrait-il songer à installer des caméras, à charge de la SNCF, pour prendre les auteurs en flagrant délit… et les condamner éventuellement à une peine d’intérêt général qui consisterait à nettoyer la passerelle ! 

4 commentaires

Blois : une voiture brûlée dans le lac de la Pinçonnière.

Voiture Lac PinconnierePhoto publiée sur Périscope-41
L’info est rapportée sur la page Facebook Périscope-41 : ce matin des promeneurs ont découvert une voiture brûlée qui a été poussée dans le lac de la Pinçonnière.

Ce parc, très fréquenté la journée par les familles et les sportifs, est depuis longtemps un lieu de rendez-vous nocturne pour des activités moins avouables.
Toujours est-il que cela commence à faire beaucoup et les internautes s’en prennent ouvertement au maire de Blois.
Qui de fait ne semble pas prendre la mesure de la situation.
Des Blésois rencontrés récemment sur les marchés trouvent que depuis qu’il est 1er vice-président de la Région, Marc Gricourt est moins présent dans sa ville.

Mise à jour : la Nouvelle République complète l’information à 19 h 10 en précisant qu’il s’agit d’une voiture volée à Orchaise chez son propriétaire lors d’un cambriolage.

1 Commentaire

Blois : nouvel incendie au Centre commercial de la Quinière.

CC Quinière 18-10-16_2(image d’archives, octobre 2016).
Une nouvelle fois le Centre commercial de la Quinière a été la cible d’un incendie volontaire.

Cette fois le feu a été mis par deux « jeunes » de 19 et 20 ans aux panneaux de protection en bois disposés autour de la partie incendiée en octobre dernier (la Nouvelle République du 7 mars 2017).
Les deux individus avaient été filmés par les caméras de surveillance, et l’un a préféré se dénoncer.
Leur motivation n’est pas claire, leurs explications peu convaincantes et bien sûr leur identité n’est pas communiquée.
En attendant ce nouvel incendie risque de porter atteinte une fois encore à l’image du quartier.
Nous redisons aux Blésois que le Centre commercial reste ouvert et nous les invitons à s’y rendre pour faire des achats afin de soutenir les commerçants.

7 commentaires

Blois. Les ravages de la drogue, facteur d’insécurité

SeringueUn certain Khalid vient d’être condamné à 6 mois « ferme » (mais il ne les fera pas), pour avoir attaqué, vendredi dernier, en pleine rue du centre de Blois une jeune femme afin de lui voler son Smartphone et l’insulter en passant.
La vidéo- surveillance avait permis à la Police municipale de le retrouver rapidement. L’agresseur était un toxicomane qui avait déjà été condamné 15 fois  pour consommation de stupéfiants (la Nouvelle République 28/2/2017).
Combien de jeunes femmes sont ainsi à la merci de ces toxicomanes que les services de santé ne contrôlent plus, ou si peu ? L’homme était porteur de 3,45 g d’héroïne dont il disait qu’elle appartenait à un copain. Certains ont pu le croire !
Les magistrats croient-ils encore en la mise à l’épreuve comportant notamment une obligation de soins à laquelle ils condamnent ce genre de délinquant toxicomane pour la 16ème fois ? Nous, non.
A noter que l’affaire a été présentée en comparution immédiate sans attendre les 6 mois habituels ! En période électorale la Justice serait-elle plus rapide ?

1 Commentaire

Encore une voiture incendiée à la Quinière

Blois rue Lenôtre(image d’illustration : parking rue Le Nôtre. 4 voitures y avaient été incendiées en 2014).
A Blois les jours se suivent et se ressemblent : une voiture a été incendiée dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 1 h 30, rue Le Nôtre dans le quartier de la Quinière-les Allées à Blois.

Ce n’est malheureusement pas la 1ère fois dans cette rue, où l’on dénombre au moins 7 voitures incendiées depuis 2014.
La Nouvelle République rend compte de l’évènement en signalant simplement que « les pompiers ont éteint un incendie de voiture, jeudi, vers 1 h 30 du matin, rue Le Nôtre, à Blois ».
Rien qui précise la cause du sinistre.

2 commentaires

Blois-Vienne : 3 pavillons de jardin incendiés.

Incendie jardins 14-12-1Image d’archives : incendie de cabanes de jardin en décembre 2012.
Ce n’est pas la 1ère fois que des cabanons de jardin sont incendiés à Blois-Vienne ou à Saint Gervais. On peut d’ailleurs s’interroger sur le mobile de ces destructions volontaires.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de lundi à mardi, les pavillons étaient situés dans un petit ensemble de jardins à l’extrémité de la rue des Droits de l’Homme.
Après l’incendie volontaire de l’entreprise Barbet dans la nuit de dimanche à lundi le sentiment d’insécurité risque bien de se renforcer en Vienne, de même que l’exaspération devant l’apparente impunité des délinquants.

2 commentaires

Blois : voiture incendiée rue Arrachart.

DSC_0576_c(photo transmise par un riverain)
Une voiture a été incendiée dans la nuit du 19 au 20 février sur un terrain entre la rue Arrachart et la rue Louis Armand.

Une de plus pourrait-on dire, car la série ne semble pas en voie de s’arrêter, après l’incendie la même nuit d’un véhicule devant l’entreprise Barbet à Saint Gervais la Forêt, qui a partiellement détruit un bâtiment et les véhicules garés à l’intérieur.
les faits sont signalés ce matin par la Nouvelle République.

1 Commentaire

Saint Gervais : incendie criminel à l’entreprise Barbet.

Incendie BarbetMise à jour du 21/02 : la Nouvelle République confirme bien ce matin l’origine criminelle de l’incendie, comme nous le soupçonnions dès hier.

Des riverains nous avaient communiqué l’information ce matin, mais nous attendions plus d’informations, en particulier sur l’origine du sinistre.
La Nouvelle République publie une brève sur son fil d’actualité Internet à 14 h 29, sans toutefois donner plus de précisions. On apprend seulement que « deux véhicules utilitaires ont pris feu, dimanche, peu avant 20 h 30, route Nationale (départementale 956), à Saint-Gervais-la-Forêt (Loir-et-Cher) ».
Dans quelles circonstances ? A l’intérieur ou à l’extérieur de l’entrepôt ? L’enquête en dira plus, mais les circonstances de l’incendie paraissent étonnantes, surtout un dimanche où l’entreprise était évidemment fermée.
Les riverains se posent des questions bien compréhensibles vu la climat d’insécurité du quartier.
Merci à Alan d’avoir transmis la photo.

1 Commentaire

Expulsion des délinquants étrangers : nouvel exemple en Loir et Cher

Engagement 21

(cliquez sur l’image pour agrandir)
Quinze mentions au casier judiciaire pour des vols en réunion, conduite sans permis etc… pour ce « jeune homme de 21 ans » de nationalité turque, qui vient à nouveau d’être condamné à Blois pour récidive de conduite sans permis (*) et mise en danger de la vie d’autrui (la Nouvelle République du 15/02/2017).

En attendant une nouvelle comparution en juin  pour un autre délit.
De qui se moque-t-on ?
Cet individu qui séjourne depuis 7 ans en France multiplie les délits, le procureur constate « une véritable montée en puissance« . Certes il vient d’être condamné à 6 mois d’emprisonnement, mais on peut se demander pourquoi conserver ce délinquant étranger multi-récidiviste sur notre sol ?
La proposition n° 21 des 144 engagements de Marine Le Pen est sans ambiguïté sur ce point : « expulsion automatique des délinquants étrangers« .
C’est d’ailleurs une pratique courante dans de nombreux pays.
L’application de cette mesure aurait le mérite de délivrer un message clair aux délinquants. Elle devrait être soutenue également par tous les ressortissants d’origine étrangère qui ont acquis la nationalité française, et dont l’image pâtit de ce genre de comportement.

(*) ce « jeune homme » qui déclare chercher du travail roulait dans une puissante Mercèdes. Cherchez l’erreur.

3 commentaires

Les 2 panaches de fumée de La Boire et de Saint Laurent. Deux signes opposés !

fumee Blois Vienne(image d’archive FN41 : panache de fumée de la Boire. Les écologistes ne s’en inquiètent pas !)
On ne peut pas ironiser sur les « 2 lieux de panache de fumée de la Boire et de St Laurent », comme l’a fait le procureur de la République en évoquant les voitures brûlées, après avoir été volées, comme cela se fait dans le secteur de La Boire (la Nouvelle République du 10/2/2017) Une façon de banaliser un fait auquel personne ne peut s’habituer. Ni les propriétaires des voitures détruites et surtout pas les autorités.
Cela ne date pas d’aujourd’hui, la situation de La Boire est plus que « préoccupante » depuis des décennies. Les préfets se succèdent et La Boire continue de dériver dans le non-droit. Ce n’est pas un dossier, c’est une réalité insupportable.
Il ne suffit pas non plus de « souhaiter un effort collectif pour trouver des solutions ». « Un collectif » qui viendrait d’où? Des victimes, du voisinage, des gens du voyage? Restaurer l’application de la loi, comme l’Etat le fait à coups de pv avec les automobilistes, c’est le rôle des pouvoirs publics et des forces de l’ordre. C’est en un mot le rôle du préfet et du procureur de la République. Et « souhaiter un effort collectif » est un formidable aveu d’impuissance.
Les autorités ont tellement peur d’être taxées de discrimination voire de stigmatisation anti-gens du voyage – d’un nouveau Saint Aignan – qu’elles ferment et fermeront les yeux sur ces panaches de fumée.
Signes visibles dans le ciel d’une impuissance publique coupable et génératrice de conséquences risquées. 

6 commentaires

Bilan 2016 de la délinquance en Loir et Cher. Pas clair !

PoliceNous prenons connaissance du bilan de la délinquance 2016 en Loir et Cher (la Nouvelle République 9/2/2017).
Nous aurions bénéficié d’une baisse des cambriolages, ce que nous n’avons pas constaté, et nous aurions subi une hausse des escroqueries. Ce qui s’explique par le développement du commerce par Internet.
Nous apprenons aussi que le nombre d’atteintes aux biens  de notre département (24,58 pour 1 000 habitants) serait inférieur au taux moyen français (33,25 pour 1 000 habitants). Mais nous ne savons pas s’il est à la hausse ou à la baisse.
Faut-il pour autant qualifier de « paisible » le Loir et Cher ? Non, car le plus intéressant est d’examiner l’évolution de la situation d’insécurité sur une dizaine d’années et la récente attaque à main armée de Vineuil n’est pas de nature à rassurer les habitants. D’autre part, nous ne pouvons pas penser que c’est bien en Loir et Cher parce que c‘est pire ailleurs.
Il est important de constater, mais nous l’avions déjà fait remarquer dans ce blog, que le nombre de crimes et délits a augmenté de 7,39 % en zone Police, plus particulièrement à Blois, dans une zone urbaine à plus forte concentration de population hétérogène. Les dernière affaires de drogue confirment ce constat.
Faut-il expliquer la baisse (- 8,3 %) de ces crimes en zone Gendarmerie par une meilleure implantation et à l’organisation militaire de cette structure ? Possible même si le caractère rural d’une population plus homogène explique une moindre criminalité.
En résumé, bien que l’on doive se méfier des bilans officiels d’autosatisfaction, il aurait été réaliste de comptabiliser le nombre de voitures brûlées (directement ou indirectement) ainsi que d’analyser l’efficacité du dispositif « Voisins vigilants » dans les communes qui l’ont choisi. Ce qui semble être le cas de Romorantin qui ne peut que s’en réjouir.
Dans tous les cas, il nous semble capital d’apporter à notre Police et à notre Gendarmerie tout le soutien qu’elles méritent. L’offensive nationale actuelle anti-Police d’Aulnay peut arriver demain à Blois au détour d’une vérification d’identité. Et qui les défendra, à part le Front National et Marine Le Pen, si le Président de la République lui-même les désavoue avant la fin de l’enquête judiciaire ?
Quelques chiffres significatifs.
Les vols avec violences ont augmenté de 9,59%.

Les vols sans violences ont augmenté de 7,07%.
Les violences physiques « crapuleuses » (??) ont augmenté de 9,46%.

4 commentaires

Encore deux voitures brûlées en Loir et Cher.

La ServantièreEncore deux voitures incendiées de week-end en Loir et Cher.
La première à Theillay sur le chemin de la Servantière proche de l’autoroute samedi soir vers 20 h 50, la seconde à Thenay chemin de la Rangère vers 21 h 40 (la Nouvelle République du 6/02/2017).
Le mode opératoire est toujours à peu près le même : les malfaiteurs choisissent un endroit isolé pour incendier un véhicule dont ils veulent se débarrasser.
Autant les feux de voitures « urbains » sont liés à des règlements de compte ou bien ou bien une forme de représailles pour défier les autorités, suite à une arrestation par exemple, ces incendies en pleine campagne correspondent le plus souvent à des voitures volées, qui peuvent avoir été utilisées pour commettre des vols, mais aussi en partie désossées pour alimenter un trafic de pièces détachées.
Mais pour les victimes, le résultat est le même : une voiture détruite et un remboursement aléatoire.

Voiture brûlée à Montlivault

photo d'illustration

Une voiture a brûlé  la nuit dernière du vendredi 3 au samedi 4 février, sur la D 951, à Montlivault (la Nouvelle République du 4/2/2017).
Une de plus et ,comme cela arrive souvent,  c’était un vendredi ou un samedi une nuit où en principe il y a plus de surveillance policière.
Le drame est que ces incendies vont finir par sembler inévitables et entrer dans les informations les plus banales et pourtant nous savons combien ces vols gênent les personnes les plus faibles ou défavorisées. Ils sont très souvent le résultat d’un vol dissimulé. Les arrestations, la semaine dernière, de personnes sur Vineuil qui avaient incendié les véhicules qu’ils avaient volés en sont la preuve.
A combien de voitures brûlées sommes-nous depuis le 1er janvier en Loir et Cher? Qui peut répondre?

Blois, plaque tournante de la vente de cannabis ?

Israel grows medicinal marijuana in SafedMercredi soir 1er février, au péage de Blois, la police a intercepté un transporteur de drogue (la langue de bois officielle anglicisée parle de « go fast ») et saisi 98 kg de cannabis d’une valeur de 700 000 euros !
Un des trois trafiquants s’est échappé après une course-poursuite spectaculaire en direction de Mer mais deux trafiquants ont été capturés et placés en garde à vue.
Il s’agit de deux hommes d’une trentaine d’années installés à Blois – où ? – on ne sait pas. L’un d’eux a déjà été condamné pour des faits de violence et de dégradations.
Comme quoi, tout est lié : violences, destructions, petite et grande délinquance, drogue et demain – pourquoi pas ? – attentat islamiste. Comme de bien entendu, les délinquants-drogueurs sont restés silencieux et n’ont encore rien révélé de leur réseau (la Nouvelle République du
4/2/2017).
Pendant ce temps, les Hamon, Mélenchon ou Peillon proposent la dépénalisation du cannabis alors que l’on sait que si le cannabis est vendu librement ces malfaiteurs passeront à des drogues plus fortes comme la cocaïne …ou la vente d’armes et pourriront notre jeunesse.
Bravo à la Police et à la Douane qui ont su être patientes et professionnelles en acceptant de prendre des risques, c’est la deuxième fois en quelques semaines, pour arrêter ces vendeurs de mort.
Blois est-elle devenue la plaque tournante de la vente du cannabis en Région centre ? La question est posée. Il y a trop de coïncidences !

2 commentaires

Blois. Zone de non-droit de la Boire. Suite sans fin ?

La Boire 2Nous avions déjà parlé dans ce Blog des vols de cuivre et de câbles qui sont opérés par les mêmes personnes et dont nous disions que la Police allait bientôt en trouver les auteurs. C’est fait.

Le 1er février, la Brigade anticriminalité (BAC) apprend que le réseau Orange est alerté par un vol. Elle  s’y rend et découvre trois personnes en pleine action, qui prennent la fuite en voiture en direction de La Boire où elles disparaissent dans la nature en courant. Dans un secteur qu’elles connaissent bien et où la Police ne s’aventure pas sans précaution.

Le lendemain, le propriétaire du véhicule dans lequel les voleurs s’étaient enfuis, va au commissariat pour déclarer le vol de son automobile. Alors qu’il rédige un procès-verbal, un policier de la BAC reconnaît le propriétaire comme étant l’un des trois individus qui se sont enfuis de la Boire, sous ses yeux.

Certain de son impunité, avec un certain culot et persuadé de ne pas être reconnu, le voleur n’a pas hésité à se rendre au commissariat !!! Cela en dit long sur l’état d’esprit des délinquants et la liberté d’action dont ils croient disposer. Mais il est aussitôt mis en garde à vue et interrogé par les policiers.(Nouvelle République  4/2/2017)

Il reconnaît douze vols de câbles, commis depuis le 24 mars 2016 dans quatre communes différentes – Saint-Claude-de-Diray, Huisseau-sur-Cosson, Vineuil et Blois.

Comme quoi, le dispositif d’alerte du réseau Orange ainsi que la vigilance de la Police portent leurs fruits.

Mais la population honnête commence à en avoir assez de ce climat qui règne dans le secteur de La Boire, et d’ailleurs, où, lorsque les citoyensrespectueux des lois parlent d’une zone de non droit, la Police de la Pensée socialisante parle « d’amalgame » ou de « discrimination ».

De tels évènements ouvrent les yeux des Blésois pour les prochaines décisions à prendre en avril/mai. On en reparlera!

1 Commentaire

Deux véhicules incendiés à Gièvres, un bâtiment touché.

rue de la PêcherieRue de la Pêcherie à Gièvres.
C’est mardi vers 5 heures du matin que les pompiers ont été prévenus.

Deux véhicules, un fourgon et une voiture étaient en feu et l’incendie se propageait à un bâtiment voisin désaffecté (la Nouvelle République du 01/02/2017).
Ce lieu isolé, aujourd’hui abandonné, a déjà été le théâtre de ce genre de méfaits et le bâtiment portait des traces d’incendie.
Sans doute l’endroit a-t-il été choisi pour faire disparaître les traces sur des véhicules volés et désossés.
Par qui ? Tout le monde autour de Gièvres a une petite idée.
Mais surtout « pas d’amalgame » ! 

Cambriolages sur Blois et l’Agglo. Des félicitations et trois questions

Photo d'illustration

(photo d’illustration)
Félicitations.
Bravo à la Police blésoise qui, lors d’une patrouille nocturne, a pu arrêter et mettre en prison 2 voyous qui avaient effectué huit cambriolages, dont trois vols de voitures avec violence au domicile des propriétaires, et huit vols de voitures. Il faut savoir que deux d’entre elles ont été retrouvées incendiées (la Nouvelle République 1/2/2017).
Trois Questions.
- Police Secours a-telle été appelée par un voisin de l’épicerie cambriolée avenue Maunoury ? Dans ce cas, ce comportement « citoyen» justifie la création à Blois du dispositif « Voisins vigilants ».
- Ces mineurs de 17 ans étaient, dit-on, connus des services de police. Cela veut-il dire qu’ils avaient déjà été condamnés ? Mais alors, que faisaient-ils en liberté ?
- Ils sont soupçonnés d’avoir volé des voitures à un propriétaire de Vineuil sous la menace d’une arme. S’agit-il des bandits qui, cagoulés, gantés et armés, ont attaqué et dévalisé un soir vers 18 h 30, il y a quelques semaines, une famille de Vineuil? Y répondre permettrait de rassurer les Vinoliens de plus en plus inquiets.

1 Commentaire

Saint Georges sur Cher : un incendie de voiture bien ciblé.

Ancien camping-2Fossés anti-franchissement fraîchement surcreusés.
Nous avions déjà quelques soupçons au sujet de la voiture incendiée à Saint Georges sur Cher dans la nuit de dimanche à lundi.

Une visite sur les lieux confirme cette première impression.
Les traces laissées sur place par l’incendie montrent bien que l’endroit n’avait pas été choisi au hasard.
La commune de Saint Georges sur Cher venait de renforcer les mesures visant à limiter l’intrusion de caravanes dans le périmètre du Port et de l’ancien terrain de camping : les fossés avaient été recreusés et une chicane ajoutée à la barre limitant la hauteur des véhicules.
Ancien camping-1

Les traces de l’incendie à l’entrée de l’ancien camping.

C’est précisément sous cette barre que la voiture a été incendiée.
Chacun pourra conclure de lui-même.

1 Commentaire

Les effets positifs des « Voisins vigilants » bientôt à Blois ?

gabarit-flyer_A6-videsVous connaissez le dispositif « voisins vigilants » que les socialistes ont débaptisé en une surveillance « citoyenne ».  Ils ne peuvent en effet  s’empêcher de mettre du « citoyen » à toutes les sauces . Ce dispositif consiste à solliciter la participation active des habitants pour surveiller leur rue ou leur quartier en cas de cambriolage, sous la direction des autorités.
La ville de Romorantin qui a amplifié le dispositif à 6 nouveaux quartiers se félicite des résultats puisqu’il y a eu cette année une baisse de 27% des cambriolages dans les quartiers « voisins vigilants ».
Le sous préfet, le procureur et le sénateur–maire se sont réunis pour faire le point et dynamiser la structure (la Nouvelle République du 31/1/2017).
C’est bien de voir les autorités s’intéresser à la sécurité publique par le biais des « voisins vigilants ». Mais il ne faut jamais oublier que l’initiative doit venir des habitants eux-mêmes et non des autorités qui, en matière de sécurité, règnent mais ne gouvernent pas.
 Il faut aussi rappeler que si cette structure s’est développée c’est surtout en raison de la carence de l’Etat – la sécurité relève de son pouvoir régalien – qui ne fait pas face à ses obligations.
Faut-il aussi rappeler que si les polices municipales-de plus en plus coûteuses- se sont développées c’est aussi en raison de cette carence chronique et systématique. Il est d’ailleurs curieux de constater que les ministres de l’Intérieur successifs (Sarkozy, Valls, Cazeneuve) sont presque tous devenus premiers ministres ou président de la république. Comme si l’incompétence était un gage d’ascension dans la carrière politique nationale !
Une dernière question. Quand on fait le bilan de la sécurité à Blois, on se demande pourquoi Marc Gricourt n’imite pas Romorantin. « C’est simple, c’est gratuit et ça fonctionne » ! La question sera posée en conseil municipal par les élus FN. 

 

Une voiture brûlée à Saint Georges sur Cher.

CampingQuelques lignes laconiques dans la Nouvelle République ce matin (31 janvier 2017) : lundi vers 1 heure du matin une voiture a brûlé rue du Gué de l’Arche à Saint Georges sur Cher, à proximité de l’ancien terrain de camping.
Situé à l’écart des habitations du Port, cet endroit a déjà été le théâtre de nombreuses méfaits.
Une voiture a déjà été incendiée au même endroit en 2013 (voir l’article sur notre blog).
Le camping avait dû fermer pour des raisons de mises aux normes, et les installations avaient été rapidement l’objet de vols et dégradations.

Quelques années après, une guinguette avait fonctionné pendant 2 ou 3 saisons, avant de jeter l’éponge suite aux dégradations dont les installations étaient régulièrement l’objet.
Au même endroit l’ancien maire avait été poussé dans le Cher par des « gens du voyage » auxquels il reprochait un stationnement illégal, le dépôt d’immondices… et l’abandon d’une carcasse de cheval !
Comme on peut l’imaginer, il avait fallu tout nettoyer aux frais de la commune.

12345...11

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...