Archives des tags : Loir et Cher

#législatives2017 : Mathilde Paris en campagne à Selles sur Cher

Selles 25-05_2Selles 25-05_1

Mathilde Paris était ce matin à Selles sur Cher accompagnée de sa suppléante Josette Mazoyer,de Philippe Bobe et d’un jeune militant.
Au programme le marché, du porte à porte, diffusion du programme de la candidate, visite d’une brocante.
Excellent accueil sous le soleil, Mathilde Paris est désormais bien identifiée et suscite un véritable intérêt.
Il faut dire qu’elle est la seule candidate à être aussi présente sur le terrain, depuis maintenant plus de 3 mois. Aucun de ses adversaires n’aura rencontré, et probablement convaincu, autant d’électeurs de la circonscription.

1 Commentaire

#législatives2017 : Michel Chassier sur TV Tours

Michel Chassier était interviewé sur TV Tours dans le cadre de la campagne des législatives pour la 1ère circonscription de Loir et Cher.
Voir le reportage au JT de 19 h 45 du 24 mai ou sur Youtube :

Image de prévisualisation YouTube

1 Commentaire

#législatives2017 : conférence de presse et rencontres avec les professionnels.

DAnJOrrXcAYrKOzVisite pro 2ème circo

Philippe Loiseau accompagnait encore Mathilde Paris ce matin en Sologne pour une conférence de presse où notre candidate a présenté son programme, avant de poursuivre les visites de terrain : agriculteurs, artisans, commerçants.
Toujours beaucoup d’intérêt et beaucoup d’écoute au cours de ces échanges où les professionnels découvrent une candidate sérieuse et déterminée et qui contrairement à d’autres qui n’est pas là pour faire carrière.

0 Commentaires

#législatives2017 : c’est parti pour le tour de la 1ère circonscription de Loir et Cher.

Partner_1

La campagne des législatives est bien lancée en Loir te Cher.
Dans la 1ère circonscription notre candidat et une équipe de militants va faire le tour des 46 communes jusqu’au 1er tour pour aller à la rencontre des électeurs.
Au programme cette fin de semaine marquée par le pont de l’ascension : le sud du canton de Montrichard, la ville de Blois.
Les rendez-vous seront annoncés prochainement sur le blog et les réseaux sociaux, tenez-vous informés.

0 Commentaires

1ère circonscription : campagne sur le terrain, sur Internet et sur les médias.

page 1Un nouveau document de campagne est diffusé à partir d’aujourd’hui sur la 1ère circonscription : un mini-journal 4 pages au format A5 qui permettra de faire mieux connaître le candidat et le suppléant, et de présenter un résumé du programme. Vous pouvez télécharger et partager le document en format pdf : Flyer 4 pages Michel Chassier.
Michel Chassier ne profite pour adresser une lettre ouverte aux électeurs de la 1ère circonscription, rappelant les enjeux de cette élection, l’imposture de M. Macron et la position des « Républicains » et de l’UDI qui ne savent pas s’ils seront avec Macron ou dans l’opposition.
En même temps une page Facebook a été ouverte spécialement pour la campagne : https://www.facebook.com/mchassier2017/ en complément du compte Twitter du candidat : https://twitter.com/MichelChassier et des informations relayées sur le blog FN41.
Michel Chassier sera également invité au débat du dimanche 28 mai à 11 h30 dans l’émission Dimanche en Politique sur France 3 Centre Val de Loire.
Et bien sûr la campagne se poursuit aussi sur le terrain avec la multiplication des marchés, des visites de quartiers et la tournée des communes de la circonscription.

0 Commentaires

Philippe Loiseau et Mathilde Paris à Noyers sur Cher.

Noyers-1

Plus de quarante personnes hier soir à Noyers pour entendre notre candidate et notre eurodéputé Philippe Loiseau venu la soutenir, après la visite d’une exploitation viticole touchée par le gel et une rencontre avec des professionnels.
Josette Mazoyer, suppléante s’est d’abord présentée, avant que Mathilde Paris expose les grandes lignes de son programme au niveau national comme au niveau local. Vous pouvez en retrouver le résumé en téléchargeant le journal de campagne au format pdf :  Journal Législatives 2017
Philippe Loiseau, membre de la commission agriculture et développement rural a parler de son combat permanent, aux côtés son collègue d’Edouard Ferrand, pour défendre l’agriculture française sacrifiée par Bruxelles, victime d’une concurrence déloyale à l’intérieur même des frontières de l’Union européenne.

Aux différences de salaires, de charges et de taxes s’ajoutent des règles qui changent selon les pays. Ainsi certains produits phytosanitaires interdits en France sont autorisés en Espagne, ce qui pénalise nos producteurs. C’est pire encore avec les traités de libre-échange transatlantiques (TAFTA et CETA) qui menacent non seulement nos grandes productions (céréales, oléagineux, viande etc…) mais aussi nos appellations.
Après un échange avec l’auditoire, la réunion s’est terminée par un verre de l’amitié, et un repas à Chatillon sur Cher avec les militants et sympathisants.

Noyers-2Noyers-3

0 Commentaires

Michel Chassier sur TV Tours

TV Tours

TV Tours faisait un reportage aujourd’hui sur la 1ère circonscription.
L’occasion pour Michel Chassier de faire un point de la situation locale.
L’éclatement de la gauche, la dispersion des candidatures de la droite et du centre laisse de grandes chances au candidat FN de se qualifier au second tour, d’autant plus qu’il représente la seule opposition crédible puisque les Républicains et l’UDI ont appelé à voter Macron au 2ème tour des présidentielles.
Le reportage sera diffusé mercredi 24 mai à 19 heures dans le journal de TV Tours.

1 Commentaire

Rappel : réunion ce soir à Noyers sur Cher avec Philippe Loiseau et Mathilde Paris.

Réunion Mathilde

0 Commentaires

Michel Chassier sur Plus FM : le Front National bien placé sur la 1ère circonscription.

Point presse 18-05Michel Chassier et son suppléant Jean-Louis Berger.
Interrogé ce matin par Pascal Gauthier dans la matinale de Plus FM, Michel Chassier a évoqué le tableau des forces en présences sur la 1ère circonscription.

La gauche et l’extrême gauche sont plus que jamais divisées avec 5 candidats. Ce qui ne va pas faciliter la tâche du sortant, Denys Robiliard (PS) déjà pénalisé par une étiquette difficile à porter.
A droite et au centre, c’est la confusion : en plus du candidat MoDem investi par En marche, il faut compter sur Rama Yade, qui aurait bien voulu également avoir l’investiture et vise le même électorat, et le candidat LR-UDI, deux mouvements qui ont appelé à voter Macron au 2ème tour des présidentielles, et qui ne savent très bien où ils se situent.
Tout cela laisse le champ libre au candidat du Front National, qui peut compter sur une base électorale solide et en progression régulière à chaque scrutin depuis 2014, ainsi que sur l’absence de candidat de Debout la France.
Ceux qui croyaient à un renouveau de la vie politique risquent fort d’être déçus : on assiste en Loir et Cher aux classiques manoeuvres d’appareils, pilotées par des politiciens qui s’accrochent à leurs mandats pour certains depuis 25 ans !
C’est ainsi que Maurice Leroy (UDI) soutient plus ou moins discrètement à Marc Fesneau qui a changé de circonscription, et prédit à ceux qu’ils veulent l’entendre la défaite de Guillaume Peltier.

Vous pouvez réécouter l’émission en podcast sur le site de Plus FM.

2 commentaires

3ème circonscription : 25 ans c’est trop !

25 ans c'est trop

La 5ème candidature de Maurice Leroy ne semble pas faire l’unanimité dans la 3ème circonscription.
A l’heure du renouvellement annoncé (?) l’inusable « Momo » n’a pas vu le vent tourner. Même s’il essaie de prendre le train en marche en se disant prêt à être ministre de M. Macron, mais ce n’est pas un scoop : il a été ministre de Sarközy et se serait bien vu ministre de Hollande !
Qui plus est le projet de loi sur la moralisation de la vie politique proposé par René Dosière le place dans ceux qui sont clairement dans le collimateur.
Serait-ce cette fois la candidature de trop ?
Certains semblent en tout cas le penser comme en témoignent ces affichettes que l’on voit apparaître ici et là.
Affaire à suivre… 

1 Commentaire

Mardi 23 mai : nos candidats dans les médias et sur le terrain.

18581469_10210547810745590_6246469369946869927_n MC Bracieux

Grosse journée de campagne prévue mardi 23 mai.
Michel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois et candidat du Front National aux élections législatives sur la 1ère circonscription de Loir et Cher sera l’invitée de la matinale de Plus FM mardi 23 mai à 8 heures.
Il évoquera les enjeux de la campagne des législatives en Loir et Cher et présentera les grand axes du programme des candidats soutenus par Marine Le Pen.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).
En fin de matinée il sera également interrogé par TV Tours.
Après une journée sur le terrain, Mathilde Paris tiendra une réunion publique à 19 heures à la salle polyvalente de Noyers sur Cher avec Philippe Loiseau, député français au Parlement européen.
Pour terminer un repas réunira adhérents et sympathisants à Chatillon sur Cher.

1 Commentaire

Réunion publique mardi 23 avec Philippe Loiseau et Mathilde Paris.

Réunion MathildeReunion Noyers_1

Philippe Loiseau, agriculteur, député français au Parlement européen, membre de la commission de l’Agriculture et du développement rural, sera mardi aux côtés de Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher et candidate dans la 2ème circonscription, pour une réunion publique à 19 heures salle Polyvalente, 54 rue nationale à Noyers sur Cher.
L’occasion pour notre candidate de faire mieux connaître ses propositions et pour Philippe Loiseau d’insister sur le volet agricole.
Venez nombreux pour vous informer, faites venir vos amis.

1 Commentaire

Réunion et soirée conviviale à Maves avec les militants.

Maves_1

Dans le cadre de la campagne des législatives Jean-Yves Narquin et son suppléant Olivier Besnard tenaient hier soir une réunion à Maves qui a rassemblé plus de 50 personnes, en présence du Secrétaire départemental Michel Chassier.
Olivier Besnard, conseiller municipal et communautaire de Mer et responsable du canton de la Beauce a remercié les personnes présentes et particulièrement les militants pour leur travail lors des présidentielles, où il faut dire que nos amis des cantons de la Beauce et du Perche ont été particulièrement actifs ! Avec un résultat qui parle de lui-même : 42,8% sur le canton de la Beauce pour Marine Le Pen, 46,43% dans le canton du Perche.
Jean-Yves Narquin, maire de Villedieu le Château, est ensuite intervenu pour présenter les enjeux de cette élection au niveau national et au niveau local.
Avec un contexte intéressant, puisque l’on voit que le mouvement « En Marche » ménage Maurice Leroy, mais la multiplicité des candidatures combiné à l’effet de la présidentielle risque néanmoins de l’affaiblir.
D’autant plus que les électeurs auront du mal à comprendre où se situe la girouette du Poislay, qui cette fois a bien du mal à suivre le vent : après être passé de Sarközy à Fillon il ne se dit plus hostile aujourd’hui à gouverner avec Macron.
Pour cela, il faudra bien sûr que nos électeurs se mobilisent, et les militants sont déjà prêts à repartir sur le terrain.
18557213_10213151650292026_7434011951432145946_n

La réunion s’est prolongée par une soirée conviviale, animée par notre ami Marc, accordéoniste et magicien, mais aussi par Jean-Yves à la guitare.
Une soirée appréciée par tous, un moment de détente entre deux campagnes avec des militants qui ont plus que jamais le moral ! Une initiative à reproduire dans les autres circonscriptions.
(de nouvelles photos sont à venir).
Prochaine réunion : mardi 23 mai à 19 heures à Noyers sur Cher.

2 commentaires

Loir et Cher : 3 candidats FN-RBM pour défendre la France et les Français.

Point presse 18-05Les candidatures pour les législatives de 11 et 18 juin sont désormais définitives depuis hier soir 18 heures.
Voici les candidats FN-RBM pour le Loir et Cher :
- 1ère circonscription (Blésois, Controis, Vallée du Cher) : Michel Chassier, président du Groupe FN au Conseil régional Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois, suppléant : Jean-Louis Berger, commerçant à Cellettes, conseiller municipal et communautaire de Blois.

- 2ème circonscription : Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher, suppléante : Josette Mazoyer secrétaire de la 2ème circonscription. Mathilde Marché 15-03

 

 

 

 

 

 

 

 

Josette Mazoyer- 3ème circonscription Jean-Yves Narquin, maire de Villedieu le Château, suppléant Olivier Besnard, conseiller municipal et communautaire de Mer.

Jean-Yves Narquin
Nous reviendrons, circonscription par circonscription, sur les enjeux de cette élection en Loir et Cher.
En attendant, l’heure est à la mobilisation, n’hésites pas à nous contacter : fn41@frontnational.com

Olivier Besnard 10-2015

1 Commentaire

Vous avez aimé la Loi El Khomri, vous adorerez la liquidation du Code du Travail

Photo 8Après avoir été l’instigateur de l’infâme Loi El-Khomri, Emmanuel Macron (vous savez cet ancien banquier d’affaire), en bon petit soldat de l’Union Européenne, élevé à l’ultra-libéralisme le plus brutal, veut aller encore plus loin dans la déréglementation du travail pour en finir avec notre modèle social français.

Rappelons-nous, la Loi El-Khomri, ou Loi Travail c’est la suppression d’un certains nombres de droits sociaux comme :

- Une remise en cause du temps de travail, puisque la durée maximale de travail journalier passant de 10H à 12H, et la durée maximale de travail par semaine passant de 48H à 72H.

- Les heures supplémentaires déjà fortement fiscalisées, sont pour l’instant majorées de 25% pour les 8 premières heures et majorées à 50% pour les suivantes. Si un accord de branche est signé, la majoration descendrait à 10%.

- Pour les licenciements économiques, les règles seraient assouplies. Ainsi pour l’instant, une entreprise ne peut licencier que pour une cessation d’activité ou une mutation technologique. Demain d’autres critères seront pris en compte, comme le simple fait d’être en difficulté économique. Et pour une entreprise étrangère, elle pourra licencier si elle considère être en difficulté en France, même si elle se porte très bien à l’étranger.

- Des référendums d’entreprise pourraient être organisés, contournant ainsi la représentativité syndicale.

- La remise en cause de la médecine du travail, nécessaire système de prévention pour les salariés.

- La légitimisation du communautarisme dans l’entreprise en rompant avec  la laïcité qui prévalait jusqu’alors (le fameux article 6).

- Et pour finir, l’inversion de la hiérarchie des normes, c’est-à-dire la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branche, créant ainsi un véritable dumping social entre les entreprises.

Cependant, avec les mobilisations et les manifestations qui ont eu lieu en France contre la loi El-Khomri en 2016, Hollande et toute sa clique (ou du moins ce que le MEDEF et l’Union Européenne ordonnaient), n’ont pu aller aussi loin qu’ils le voulaient dans la déréglementation du travail.

Maintenant qu’Emmanuel Macron est élu  Président de la République, il va tenter de finir le sale boulot commencé précédemment en 2016. Ainsi, il compte aller plus loin en allégeant considérablement le contenu du Code du Travail et en le modifiant en profondeur. Le Code du Travail, qui est un véritable rempart pour les salariés pour la garantie de leurs droits, ne serait réduit qu’à sa plus simple expression : salaire minimum, durée légale de travail, lutte contre les discriminations. Pour le reste, on s’en remet aux accords d’entreprise pour réglementer les relations entre employeurs et employés, et notamment les conditions de travail. Emmanuel Macron veut également privilégier les accords d’entreprises (généralement moins-disant socialement) sur les accords de branches, et aussi considérablement diminuer les indemnités prud’hommales.

Et l’alibi est toujours le même : la lutte contre le chômage. Alors que cela fait plus de 30 ans que les mêmes politiques inefficaces économiquement on produit les mêmes effets : un chômage de masse endémique.

Ce n’est pas en retirant des droits aux salariés que l’on réduira le nombre de chômeurs.

La seule vraie réponse au défi du chômage de masse, c’est de relancer notre économie, de développer la croissance par la relance,  c’est de défendre notre industrie, notre artisanat, nos savoir-faire, nos services publics qui participent à l’aménagement du territoire. Il faut mettre en place une véritable politique économique patriote (privilégier les produits français et issus  de nos terroirs dans les secteurs de l’administration et des entreprises publiques).

Et pour cela, il nous faut rétablir nos frontières et leur contrôle, privilégier les circuits de distributions courts, pouvoir vivre et travailler au pays, favoriser la production en France et consommer français. Il faut que la France retrouve toute sa souveraineté, que l’Etat assure le contrôle de son énergie, de ses transports, de ses communications. Cela passe par la construction d’un Etat fort et stratège qui garantisse la prospérité économique de notre pays.

Et c’est bien tout le contraire de ce que fait ce nouveau gouvernement, ouvert au chantre de la mondialisation « heureuse », dont les Français n’ont pas fini de payer l’addition. C’est la volonté d’ubériser l’économie, de précariser les salariés, de liquider le CDI. C’est pourquoi Emmanuel Macron, qui compte légiférer par ordonnances, pour aller vite, juste après les élections législatives et avant les grandes vacances, a la  bienveillance de Pierre Gattaz et du MEDEF.

La guerre sociale est donc déclarée contre le monde du travail, contre les salariés.

Dans un premier temps, il est donc nécessaire qu’une véritable opposition forte, patriote, sociale, populaire, souverainiste se créer à l’Assemblée Nationale, autour des députés Front National pour s’opposer à ce funeste dessein : aucune remise en cause de nos acquis sociaux, pas de déréglementation du travail.

Parallèlement, le cercle Front syndical, avec ses militants présents dans les grandes confédérations syndicales, agira pour que celles-ci prennent toutes leurs responsabilités, sans sectarisme, dans la défense du droit social en France, pour s’opposer à toute remise en cause du Code du Travail.

Le Code du Travail, c’est notre bien commun à tous, c’est notre assurance-vie sociale. Nous ne devons pas laisser les mondialistes et les libéraux-libertaires réunis autour d’Emmanuel Macron détruirent plus de deux siècles de conquêtes sociales et ouvrières en France.

 code-du-travail

Laurent Bras, syndicaliste, Secrétaire général du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41

L’article est publié également sur le site de Riposte Laïque

0 Commentaires

Présidentielle en Action : Dans les coulisses de l’élection (Public Sénat)

Capturefff

Ce vendredi était diffusé sur Public Sénat un reportage dans les coulisses de l’élection présidentielle, entre le premier et le second tour.

Divers publics de toutes sensibilités politiques étaient suivis par la chaîne à Blois pendant les deux dernières semaines de campagne. Parmi eux, Laurent Bras, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41, syndicaliste et fonctionnaire de La Poste.

http://www.dailymotion.com/video/x5mylrb

0 Commentaires

3ème circonscription : Jean-Yves Narquin et Olivier Besnard lancent leur campagne.

Affiche 4103Avec plus de 40% au deuxième des présidentielles, les élections législatives risquent de réserver quelques surprises.
Même si tout le monde semble ménager Maurice Leroy, y compris En Marche, dont le candidat local, Marc Fesneau se présente dans la circonscription voisine.
Il est vrai que Maurice Leroy n’exclut pas d’être ministre de M. Macron. Il n’aurait pas refusé non plus si Hollande lui avait proposé !
Avec une gauche laminée et divisée, cela ouvre un boulevard à Jean-Yves Narquin, maire de Villedieu le Château, et son suppléant Olivier Besnard, conseiller municipal et communautaire de Mer.
La candidature a été déposée dès lundi, et le récépissé définitif envoyé aujourd’hui par la Préfecture.
Maintenant, place à la campagne.
Un premier rendez-vous est prévu à Maves samedi 20 mai (contact : 06 95 78 08 33).

1 Commentaire

1ère circonscription : la campagne est lancée.

Point presse 18-05

Cet après midi à Blois Michel Chassier tenait un point presse afin de présenter son suppléant, Jean-Louis Berger, conseiller municipal et communautaire de Blois et commerçant à Cellettes.
L’occasion également de présenter les grands axes de la campagne.
Les Français n’ont pas voulu prendre le risque du changement, ils ont préféré la continuité, abusés il est vrai par l’illusion d’un renouveau de la vie politique alors que nous assistons à un retour à la IVème République.
Face aux mesures annoncées par M. Macron il faut plus que jamais un véritable opposition rassemblée autour du Front National.
Nos priorités n’ont pas changé : soutenir les entreprises pour créer de l’activité et de l’emploi, défendre le pouvoir d’achat par une baisse des charges et des premières tranches de l’impôt sur le revenu, donner les moyens et le soutien nécessaire aux forces de l’ordre, rétablir la justice sur tout le territoire, réformer l’école et développer l’apprentissage et l’alternance, garantir l’égalité des territoires menacée par la loi NOTRe, lutter contre la menace islamiste et l’immigration de masse etc…
Notre programme sera adressé prochainement à tous les électeurs de la circonscription, un résumé sera disponible en ligne rapidement.
Nous appelons d’ores et déjà nos électeurs à se mobiliser. La multiplication des candidatures est une opportunité pour accéder au 2ème tour, peut-être dans une triangulaire où rien n’est joué d’avance.
Pour cela, d’ici le 11 juin, nous devons nous mobiliser au maximum.
Toutes les communes de la circonscription seront visitées, mais chacun doit aussi relayer la campagne sur les réseaux sociaux. Nous vous communiquerons rapidement les documents à partager. 

1 Commentaire

Gouvernement provisoire : les vieilles recettes de la cuisine électorale.

Gouvernement Macron 11er gouvernement Macron : pas beaucoup de femmes au 1er plan !
Les Français ont eu peur du changement, il se sont contentés de voir un nouveau visage, et ils ont espéré un renouveau de la vie politique française.

Jour après jour, ils découvrent qu’ils ont été trompés.
Les piliers du nouveau gouvernement formé depuis hier sont pour la plupart de vieux routiers de la politique, mûs par l’ambition personnelle et soucieux avant tout de leur carrière.
Ainsi Bruno Lemaire, ministre pour la 4ème fois, heureux de retrouver un maroquin après son humiliante défaite aux primaires de la droite et du centre avec un score de 2,4% ! Pour l’anecdote, il disait il y a quelque temps « Macron c’est l’homme sans projet, car c’est l’homme sans conviction. » Leur voilà au moins un point commun !
François Bayrou, qu’on ne présente plus, est pour sa part dans la vie politique depuis 1986, date de son 1er mandat de député. Plus de 30 ans de carrière, il était déjà ministre en 1993.
Gérard Collomb, élu député en 1981, enchaîne les mandats depuis 1981, cela fait 36 ans ! Quelle renouveau ! Spécialiste du cumul des mandats (sénateur, maire de Lyon, Président de Lyon Métropole) il a vu son indemnité de sénateur réduite à 4000 euros par mois en 2016 pour « absentéisme ». Une caricature de ces politiciens que les Français rejettent.
Quant à Marielle de Sarnez, qui « que » 66 ans, elle est en politique depuis 1974, date de son engagement auprès de Valéry Giscard d’Estaing.
Enfin le Premier ministre, l’énarque Edouard Philippe dont nous parlions hier, se caractérise à la fois pas son peu d’activité à l’Assemblée nationale et son caractère autoritaire à la mairie du Havre selon ses opposants, qui le qualifient volontiers d’anguille en raison de ses nombreux changements d’orientation, avec comme seule boussole l’ambition personnelle. Voilà qui ressemble à Macron.
Par contre, faire cohabiter l’ancien lobbyiste de chez AREVA avec Nicolas Hulot risque de poser quelques problèmes. On le voit déjà avec la méthode « hollandaise » choisie pour Notre-Dame des Landes : le gouvernement va nommer un médiateur. Avant de créer un comité Théodule ? Il faut surtout gagner du temps avant les élections législatives…
Il semblerait d’ailleurs que les Français n’aient pas tellement confiance, comme en témoignent les premières enquêtes d’opinion.
Cela risque bien de ne pas favoriser les candidats « En Marche » sur terrain, dont certains risquent fort de « ramer ».
En Loir et Cher Marc Fesneau qui se présente en dehors de sa circonscription pour ne pas affronter Maurice Leroy, UDI Macron-compatible, était encore à la recherche d’un suppléant. Mais la présence de Rama Yade sera un handicap, car elle risque de capter le même électorat, elle aurait d’ailleurs demandé l’investiture d’En Marche.
Dans la 2ème circonscription Jean-Luc Brault semble lancer une campagne… de conseiller départemental, en expliquant ce qu’il fera dans le département s’il est élu ! Et il annonce déjà que s’il arrive 3ème il se désistera pour faire battre Mathilde Paris, candidate du Front National. Pas très mobilisateur.
Face à tous les candidats du système, aux représentants des partis de gouvernement divisés et hésitants, nous appelons les électeurs du Loir et Cher à un véritable sursaut.
Il est indispensable que le Front National représente à l’Assemblée nationale une véritable opposition, le noyau dur autour duquel doit se constituer le bloc des patriotes, pour défendre la France et les Français.

1 Commentaire

Législatives : la campagne bat son plein dans la 2ème circonscription.

Affichage 2C 16-05_1Porte à porte, visites de commerçants, artisans, PME, rencontre avec les maires, réunions publiques annoncées : la campagne bat son plein dans la 2ème circonscription, où Mathilde Paris est présente tous les jours sur le terrain.
Les médias comme nos adversaires le reconnaissent, notre candidate fait campagne pour gagner.
A tel point que jean-Luc Brault, à peine investi par « En Marche », annonce déjà que s’il arrive 3ème il se désistera pour Guillaume Peltier au deuxième tour ! Et réciproquement ?
Sur le terrain nous sommes rejoints chaque jour par de nouveaux électeurs, dont beaucoup avaient voté Fillon mais reprochent au candidat LR de ne pas avoir soutenu sa candidature. Et c’est un euphémisme, les langues se délient.
Vous pouvez suivre sa campagne et les prochains sur notre blog ou sur sur Twitter.

1 Commentaire

Le syndrome de Stockholm.

Marc Gricourt 5 avril 2014Marc Gricourt, comme beaucoup de ceux qui ont appelé à voter Macron, commence à s’en mordre les doigts.
Nous poursuivons la chronique des législatives en Loir et Cher, en parallèle avec l’actualité nationale.

Dans la 2ème circonscription, Jean Luc Brault, maire de Contres depuis 2001, Président de la Communauté de communes Val de Cher – Controis, ancien conseiller général de Loir et Cher a présenté son suppléant à la presse.
Exit donc Christine Jagueneau, référente départementale d’En Marche.
Dans le Vendômois, ce sont des élus locaux qui représenterons le parti de M. Macron, Marlène Martin, première adjointe de Villiers et Jean-Pierre Mahaudeau, maire de Liginières.
Ce dernier déclare dans la Nouvelle République : « J’attendais quelqu’un qui se démarque du système actuel pour que l’intérêt général soit vraiment pris en compte dans nos petites communes… »
Propos pour le moins surprenants quand on sait que M. Macron est le pur produit du système et qu’il nous propose un retour à la IVème République tout en faisant du Président un monarque. Et surtout M. Macron entend poursuivre la politique de ses prédécesseurs visant à en finir avec l’échelon communal, en forçant aux regroupements et aux fusions d’intercommunalités au détriment de la proximité.
C’est un peu le syndrome de Stockholm !
Et au final ils auront comme adversaire un Maurice Leroy qui lui aussi flatte les élus des petites communes pour mieux les étouffer, et qui n’exclut de devenir ministre de Macron !
A Blois enfin, on voit Marc Gricourt s’émouvoir des conséquences des promesses macroniennes sur les finances communales !
C’est tout de même curieux, car lors du conseil municipal du 24 avril, Michel Chassier était intervenu pour souligner que le candidat soutenu par Marc Gricourt au le 2ème tour prévoyait de poursuivre la baisse des dotations, voire de supprimer la taxe d’habitation, ce qui aggraverait encore la situation des communes.
« C’est qu’il y a d’autres critères qui orientent mon choix » avait simplement répondu le maire de Blois.
Aujourd’hui il écrit au monarque républicain pour implorer sa clémence.
Mais comme disait Bossuet « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

7 commentaires

Blois : pas de trève pour les voitures brûlées.

Rue maryse Bastié_2Deux voitures ont été incendiées dans la nuit de lundi à mardi rue Maryse Bastié à la ZUP de Blois, au coeur d’un quartier entièrement rénové dans le cadre du PRU.
Une preuve supplémentaire que la délinquance n’est pas liée à l’urbanisme, ni d’ailleurs à la pauvreté comme certains le laissent entendre, ce qui est insultant pour les gens dans la précarité sociale, ce qui ne fait pas d’eux des voyous.
On sait bien que la plupart des faits de délinquance à la ZUP sont causés par les règlements de compte sur fonds de trafic divers, des guerres de territoires, ou encore une manière de se venger après certaines arrestations.
Ce n’est malheureusement pas près de finir.

1 Commentaire

Décompostion.

Paul RamadierLe premier ministre choisi par M. Macron au sein de l’UMPS ne veut pas parler d’ouverture, mais de recomposition.
Il devrait plutôt parler de décomposition.
Les tractations autour de la formation du gouvernement, après les marchandages autour des investitures, ont le parfum désuet de la IVème République, avec les alliances entre socialistes, radicaux et centristes.
Premier barbu à occuper Matignon depuis Paul Ramadier pour mieux compléter le tableau, Edouard Philippe a pour principale mission de brouiller les cartes d’ici les élections législatives, en ôtant  aux « Républicains » leur principal argument de campagne : forcer M. Macron à une cohabitation. Trop tard !
Et puis la cohabitation, c’est dans la Vème République, pas dans la IVème !
Toujours dans la même logique d’appareil, l’investiture de Marc Fesneau (MoDem) est confirmée, mais pas dans sa circonscription, où il ne veut pas affronter Maurice Leroy. Il a choisi la 1ère, ajoutant à la confusion après l’auto-parachutage de Rama Yade, qui vise le même électorat.
Aucune nouveauté donc avec « En marche », si ce n’est un retour aux vielles solutions du passé et dépassées.
C’est pourquoi nous renouvelons notre appel à tous les patriotes sincères pour faire entendre leur voix.
La France a perdu une bataille, mais elle n’a pas rendu les armes !
La véritable recomposition, elle est à venir, une fois que les partis qui ont gouverné depuis 40 ans auront fin de se décomposer, et que les survivants, embarqués par M. Macron sur son radeau de la Méduse auront fini de s’entre dévorer !

1 Commentaire

Législatives 2017 : défendre la France et les Français.

C_4e4AEXkAAJ0heFace au nouveau parti unique LR-LREM-PS-UDI qui veut renforcer les pouvoirs de l’Europe et poursuivre les mêmes politiques qui ont échoué depuis 30 ans, en pire, le Front National sera présent dans toutes les circonscriptions.
Hier soir lors d’une réunion de travail à Blois les grandes dates du calendrier de campagne ont été précisées.
La campagne, lancée depuis longtemps dans la 2ème circonscription, va maintenant démarrer sur tout le département.
Dans la semaine les candidats présenteront leur suppléant et les grands axes de leur campagne.
Rappelons nos trois candidats en Loir et Cher : pour la 1ère circonscription : Michel Chassier, président du Groupe FN au Conseil régional Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois, pour la 2ème circonscription : Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher, pour la 3ème circonscription Jean-Yves Narquin, maire de Villedieu le Château.

1 Commentaire

Législatives : Thomas Ménagé (Debout la France) retire sa candidature.

NDA 1er maiNouveau rebondissement dans la 1ère circonscription de Loir et Cher : dans une déclaration publiée en privé (*) sur sa page Facebook, le candidat investi par Debout la France, Thomas ménagé déclare retirer sa candidature « en raison d’un désaccord stratégique avec Nicolas Dupont-Aignan »
Sous réserve de confirmation, cette décision semble bien faire suite au désaccord manifesté par Thomas Ménagé suite au dernier conseil national de DLF samedi 13 mai au cours duquel certains médias lui ont attribué des propos assez virulents à l’encontre de Nicolas Dupont Aignan, propos ensuite démentis par l’intéressé.
Il faut dire que la 1ère circonscription de Loir et Cher faisait partie de l’accord proposé par le Front National, ce qui lui aurait permis de ne pas avoir de concurrent patriote.

(*) s’agissant d’un compte « privé » nous ne reprendrons pas le texte de sa déclaration. Toutefois, le fait de partager avec 1279 « amis« … dont plusieurs concurrents politiques, y compris le Secrétaire départemental du PS, rend cette information publique.

0 Commentaires
12345...49

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...