Archives des tags : marine le pen

Fréjus : Marine Le Pen plus offensive que jamais devant une foule enthousiaste.

DnOffHhXcAARlOzNous vous l’avions annoncé : les faits nous donnent raison encore plus vite que nous le pensions.
Macron aura déçu, y compris ses propres partisans, aussi rapidement qu’il les avaient séduits, avec l’aide des médias, dans une opération qui révèle la plus grande imposture de la Vème République.
Partout en Europe les peuples se réveillent face à une submersion migratoire dont la brusque accélération aura provoqué sans doute le sursaut que nous attendions depuis si longtemps, nous qui avions été les premiers à donner l’alerte.
La vague est si forte que les attaques médiatiques, financières, judiciaires que nous subissons sans discontinuer n’ont pas réussi à nous étouffer.
Oui notre situation financière est toujours difficile en raison du hold-up décidé au mépris du droit par des juges partisans, c’est pourquoi nous renouvelons notre appel aux dons.
Mais comme le rappelait Marine Le Pen ce week-end devant les cadres et les élus du mouvement, « nous savons être pauvres », et nous saurons nous battre, avec nos modestes moyens, que compense heureusement le dévouement de nos militants.
Les derniers sondages ne peuvent que rassurer ceux qui avaient pu douter, et le succès de cette rentrée politique à Fréjus le confirme : le Rassemblement national est désormais dans une dynamique qui devrait le conduire à se retrouver la 1ère force politique en France après les européennes.
Retrouvez l’intégralité du discours de Fréjus en vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Nous reviendrons prochainement sur les points essentiels de ce discours.

1 Commentaire

Européennes : comment tout peut basculer.

Image de prévisualisation YouTube
Matteo Salvini en Italie, Marine Le Pen en France : ils défendent leur peuple et leur pays.
Il y a un an beaucoup de nos amis étaient sous le coup de la déception, après avoir tant espéré.

Sans doute n’avaient-ils pas mesuré la capacité de nos adversaires, prêts à tout pour défendre le système et leurs prébendes, avec la complicité des grands médias entièrement sous contrôle.
Certains ont pu douter, se décourager, renoncer, voir critiquer. Y compris des adhérents, qui se disaient « à quoi bon ? » et tout en restant fidèles à leurs idées ne voyaient pas la nécessité de renouveler leur adhésion.
Marine Le Pen et les dirigeants du Front National ont bien compris la nécessité de lancer aussitôt un travail de réflexion sur l’organisation du mouvement et la stratégie.
Ce fut un travail considérable, auquel tous les adhérents ont été associés : réunions, questionnaire, votes à l’Assemblée générale ordinaire puis extraordinaire.
Aujourd’hui le Rassemblement national est en ordre de marche, en dépit de la nouvelle attaque dont il a été victime cet été pour tenter de l’asphyxier financièrement.
Et surtout les Français sont revenus de l’illusion Macron, tombé plus bas que Hollande dans les sondages.
En même temps les faits nous donnent raison, partout en Europe, sur des questions que nous avons été pendant longtemps les seuls à oser aborder, ce qui nous donnent aux yeux de nos compatriotes une légitimité incontestable.
Partout les tenants de l’euro-fédéralisme redoutent un ras de marée du vote qualifié de « populiste » alors qu’il est simplement populaire !
C’est ce qui explique les tergiversations de Macron au sujet du prélèvement de l’impôt à la source, car en vérité il craint l’impact électoral de cette mesure.
En Italie Mattéo Salvini est l’objet d’une véritable ferveur populaire, comme le montre cette vidéo, et son mouvement, qui avait fait un peu plus de 17% aux législatives de mars 2018, est déjà crédité de 32%.
La même évolution est en train de se produire en France, où le Rassemblement national pourrait passer de 20% à 30% des intentions de vote dans les prochains mois.
L’enjeu c’est de vraiment changer de majorité au Parlement européen afin de remettre à plat tout le fonctionnement de l’UE.
Cette fois c’est possible, même s’il faut s’attendre à tout de la part de nos adversaires, qui vont tenter une fois de plus de jouer sur la peur, quitte à provoquer ou encourager des violences pour nous accuser.
Dans ce contexte nous invitons tous nos amis qui ont pu douter un instant à reprendre le combat.
Rejoignez-nous, adhérez, militez, soutenez financièrement notre mouvement selon vos moyens.
Vous pouvez adhérer directement en ligne sur le site du Rassemblement national et contacter notre fédération.
Notre permanence est ouverte le vendredi de 9 heures à 20 heures. Nous vous y attendons.

1 Commentaire

Affaire Benalla : les parlementaires de Loir et Cher entre complicité et discrétion.

MLP-CastanerMarine le Pen « castagne » Castaner à l’Assemblée.
L’affaire Benalla est emblématique du fonctionnement de l’entourage de M. Macron, touché chaque jour davantage par les affaires et les scandales.

Elle touche le coeur du pouvoir et démontre que l’actuel locataire de l’Elysée, élu à la faveur d’une manipulation sans précédent de l’opinion après une campagne dont le financement reste plus que jamais suspect, n’a pas les qualités requises pour être Président de la République.
Il est vrai qu’il était en réalité candidat à un poste de gouverneur d’une province de l’Euroland sous tutelle américaine et contrôlée par les banquiers  dont il est le représentant.
Mais cette fois l’affaire prend des proportions telles que les médias qui l’ont toujours soutenus ne peuvent plus l’étouffer davantage.
Les parlementaires aussi, qui ont pourtant appelé à voté Macron à plus de 90%, sont nombreux à s’indigner et à demander une véritable enquête.
Et Marine Le Pen a prévenu : il ne faudra s’arrêter au fusible Collomb.
Ce qui surprend un peu dans ce contexte, c’est la discrétion et la modération dont font preuve les parlementaires de Loir et Cher.
Maurice Leroy  déclare ce matin dans la Nouvelle République qu’il avait décidé « de ne plus participer à ce triste spectacle.«  
Marc Fesneau va jusqu’à défendre Macron en justifiant son silence.
Guillaume Peltier, qu’on a connu plus virulent, reste très discret sur son compte Twitter, se contentant de relayer un tweet de Laurent Wauquiez et préfère parler d’une fête champêtre à Neung sur Beuvron.
Pas trace de réaction non plus de nos deux sénateurs.
On voit bien que cette affaire les embarrasse, mais après tout, ils avaient tous appelé à voter Macron en 2017.

2 commentaires

Face à la dictature des juges et des banquiers, soutenez le Rassemblement national.

MLP bureauCommuniqué de Marine le Pen (8 juillet 2018)

Le système français de financement de la vie politique prévoit que, pour leur fonctionnement, les partis politiques bénéficient d’une dotation accordée en fonction du nombre de voix obtenues aux législatives. Dans ce cadre, le Rassemblement National doit toucher de l’Etat environ 4,5 millions d’euros par an sur la mandature soit 22,5 millions en cinq ans.
Le Rassemblement National devait donc recevoir ces jours-ci une première partie du versement de sa dotation 2018, avec déjà cinq mois de retard.
Le 5 juillet 2018, dans le cadre de l’affaire dite des « assistants parlementaires » (*), une affaire initiée par l’Union Européenne aux mains de nos adversaires politiques, deux juges d’instruction ont procédé à la saisie de ces sommes vitales pour le fonctionnement du parti. Cette décision est intervenue à la demande du parquet, c’est-à-dire du ministère de la Justice. Cela signe le caractère politique de l’initiative.
Cette décision de blocage de ses moyens de subsistance signifie que le Rassemblement National serait en cessation de paiement à la fin du mois d’août.
L’ordonnance des juges d’instruction s’appuie sur une violation manifeste du droit :
- Violation de la présomption d’innocence : le RN se voit appliquer une exécution de peine sans avoir été condamné ni même jugé puisque l’affaire est au stade de l’instruction. Cela est d’autant plus choquant que les faits sont contestés formellement.
- Violation du texte invoqué : les juges font application d’une disposition légale applicable au grand banditisme qui vise à confisquer le bien acquis de manière illégale (ex : bien acquis par le trafic de drogue). Or dans le cas d’espèce, il n’existe aucun lien entre la somme due par l’Etat et l’infraction supposée.
- Violation de toute proportionnalité : les juges ont décidé de saisir plus de 2 millions d’euros, qui excèdent très largement par leur montant les amendes encourues et les préjudices prétendus. Cela a été fait en pleine connaissance des conséquences vitales sur notre mouvement.
Le Rassemblement National fait face à une nouvelle et gravissime persécution financière après les refus de tout prêt par l’ensemble des banques, la clôture autoritaire des comptes bancaires du siège et de nombreuses fédérations, le retrait de ses moyens de paiement. Le pouvoir n’est pas sans savoir que le RN qui est un parti pauvre ne survivra pas à la privation de ses moyens de fonctionnement.
Marine Le Pen et tout le mouvement vont organiser la résistance à cette tentative de faire disparaître le principal parti d’opposition. Ils vont dénoncer cette situation dans l’opinion, lancer des appels aux dons auprès des Français et inviter les mouvements étrangers partenaires à la solidarité politique.
Il s’agit d’une question de vie ou de mort.
Vous tous, cadres du Rassemblement National devez être mobilisés. Organisez des conférences de presse, mobilisez au maximum les réseaux sociaux et communiquez largement autour de vous le besoin de récolter des dons notamment en allant sur le site dédié : alertedemocratie.fr !
Nous ne les laisserons pas nous faire taire.
Résistons !

(*) Il est reproché aux députés européens FN (aujourd’hui RN) d’avoir utilisé certains de leurs assistants à des tâches politiques autres que le suivi strict des travaux parlementaires. Le Front National a toujours contesté les faits. L’affaire a été montée par l’Olaf, la brigade financière aux ordres de la Commission de Bruxelles. Elle est aujourd’hui au stade de l’instruction. Cette instruction a été confiée à deux juges dont l’un appartient et l’autre est proche du Syndicat de la Magistrature, organisation d’extrême gauche qui organise des conférences avec des islamistes et les indigènes de la république, et à laquelle on doit l’affaire du mur des cons.

Loir et Cher : le marais de la gauche rend service à Macron.

Manif Blois MacronIls avaient espéré une marée, c’est plutôt le marais, pour ne pas dire le marigot de la gauche et de l’extrême gauche qui a démontré ses limites.
C’est fini : Mélenchon a perdu son pari, il ne sera jamais le 1er opposant à Macron, comme les tenants du système en place tentaient de le faire croire depuis des mois.

A Blois, la « marée populaire » soutenue au niveau national par plus de 60 mouvements politiques de la gaiche à l’extrême-gauche, plusieurs syndicats et de nombreuses associations (dont combien subventionnées ?) n’a rassemblé, selon le décompte de la Nouvelle République, que 300 manifestants place de la Résistance.
Même constat au niveau national, où tous les observateurs concluent qu’avec de tels opposants, Macron peut dormir tranquille.
Il est désormais certain que la 1ère opposante à Macron est bien Marine Le Pen, la seule à présenter une alternative sérieuse et cohérente.
La gauche et l’extrême-gauche ainsi que la majorité des syndicats se sont fourvoyés et sont incapables de présenter un projet commun.
La grève à la SNCF est incomprise par les Français, car le syndicats donnent l’impression de défendre uniquement le statut des cheminots, alors que le vrai sujet est le projet de casser la SNCF pour la privatiser à terme, selon le modèle de France Télécom.
Pendant ce temps le Front National a mené depuis un an un travail de refondation, de réflexion sur la stratégie, de réorganisation, qui va lui permettre, après la dernière étape du changement de nom, de lancer dès la rentrée la campagne des européennes.
En lire plus …

3 commentaires

Marine ce soir sur France 2

DdYp2l8W0AAAHgc

Un an après la présidentielle Marine Le Pen est invitée sur France 2 ce soir.
Pour l’anecdote, Castaner et Mélenchon ont refusé à débat entre les 5 candidats arrivés en tête du 1er tour ou leur représentants (Macron et Hamon ne seront pas là).
Il y aura donc 5 interviews séparées.

Soyez nombreux à suivre l’émission et diffusez l’information.

Débat de l’entre-deux tours : Marine avait dit la vérité au Français, Macron a menti.

Marine débat 3-05Aujourd’hui 64 % des Français estiment que la politique de Macron est mauvaise ou n’a rien changé.
Ce n’est pas une surprise, car il a été mis en place comme ultime recours pour sauver un système dont une large majorité de nos concitoyens ne voulaient plus.
Malheureusement ils sont été trompés, avec la complicité des grands médias qu’ils soient publics ou possédés par quelques oligarques.
Beaucoup en effet ont cru à la fable d’un candidat « hors système« , « ni droite ni gauche« , représentant d’un « nouveau monde« .
Illusion fatale, que Marine Le Pen a pourtant essayé de combattre au cours de ce débat dont on ne cesse dire qu’il a été « raté » par notre candidate.
Pourtant jour après jour il se confirme que c’est bien Marine qui avait raison sur le fond, pratiquement sur tous les sujets débattus.
Nous le disions déjà dès le 4 mai sur ce blog, mais comment nos arguments pouvaient-ils être entendus dans le tintamarre médiatique ?
Et d’autres dossiers ressortent comme la vente-démantèlement d’Alstom, la vente de STX, le financement de la campagne de Macron, les conflits d’intérêts.
C’est même un magazine comme l’Express, peu suspect de sympathie à notre égard qui titre « Marine Le Pen « n’a pas à rougir » de son débat contre Macron », reprenant une déclaration faite ce jeudi par  la présidente du Front national affirmant ne pas avoir « à rougir du fond ».
Des extraits repassent désormais sur les réseaux sociaux montrant, point par point, à quel point Macron a menti.
En lire plus …

1 Commentaire

Marine Le Pen 1ère opposante à Macron.

visuelsondageNouveau démenti pour tous ceux qui avaient espérer la mort politique de Marine Le Pen, au point d’y consacrer une émission dimanche dernier.
Une sondage IFOP nous apprend tout au contraire que si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, Marine Le Pen ferait 23 % au 1er tour, en hausse de près de 2 points, tandis que Mélenchon perdrait 3 points, Fillon en perdrait 8 et dans l’hypothèse Wauquiez il ferait 12 points de moins que Fillon en 2017.
Le report d’une partie des électeurs LR se fait sur Macron, ce qui est logique puisqu’il incarne le camp des partisans d’une Europe fédérale qui aurait encore plus de pouvoirs au détriment des nations.
Malgré l’acharnement des médias du système, en dépit de la trahison et de la lâcheté de quelques uns, Marine Le Pen conserve la confiance des électeurs de notre camp, et gagne même quelques points par rapport au 1er tour de 2017.
Les faits vont nous donner raison plus rapidement qu’on l’imagine.
L’échéance des européennes de 2019 sera déterminante, chacun devra alors choisir son camp.

1 Commentaire

Le clip de la présidence de Marine le Pen 2011-2017

Image de prévisualisation YouTube

Pour ceux qui n’étaient pas au Congrès de Lille, nous mettons en ligne ce clip qui retrace les deux premiers mandats de Marine le Pen en tant que présidente du Front National depuis le Congrès de Tours en 2011.

1 Commentaire

Le Front rassemble les Français.

DYA55ixX4AUBlRsOn sent depuis samedi, peut-être encore plus depuis hier, le dépit des médias.
Ils ne savent plus comment réagir face au succès du Congrès de la refondation, la ligne éditoriale se cherche, les éléments de langage ne parviennent pas à s’imposer.
Ils prétendaient que Marine peinait à se relancer après ce qu’ils appellent l’échec de la présidentielle, qu’elle doutait, que les cadres et les militants n’y croyaient plus, que les Français se détournaient de Front National, séduits par les promesses de M. Macron, qui leur aurait redonné l’espoir.
Ils décrivaient un Front National déboussolé, isolé, plus que jamais éloigné du pouvoir.
Bref ils annonçaient – une fois de plus – la mort du Front National, beaucoup comme Wauquiez en rêvaient afin de récupérer ses électeurs.
Ces deux jours de Congrès ont démontré le contraire : un mouvement uni derrière sa présidente, plus que jamais déterminée à rendre le Front National plus performant dans le but d’accéder aux affaires afin de redresser la France, nous pourrions écrire de la sauver, tant il est évident que le projet mondialiste vise à la destruction des nations.
Le changement de nom proposé par Marine Le Pen fait partie de cette stratégie.
Il n’était pas évident car nombre de nos adhérents y sont attachés, ce qui est logique. C’est un nom dont nous n’avons pas à rougir, il a porté depuis 1972 l’espérance de Français, de plus en plus nombreux.
Mais le passage du « Front » au « Rassemblement » est un signal envoyé à tous nos compatriotes, un signe d’ouverture, un appel à nous rejoindre pour la défense de notre nation, et pas seulement pour « faire front » contre le système.
C’est bien le signe de la transformation d’un parti d’opposition à un parti de gouvernement.
Mais bien sûr tous les adhérents seront consultés dans les prochaines semaines pour se prononcer sur ce changement et nous ouvrirons le débat sur notre blog.
Ce XVIème Congrès a démontré aussi que FN n’est pas seul, qu’il a de nombreux alliés en Europe et au-delà, dont certains participent à des coalitions gouvernementales, et que beaucoup considère Marine Le Pen comme un exemple et un modèle.
Certes, nous n’avons pas obtenus les mêmes succès électoraux que certains de nos alliés européens, mais c’est surtout en raison d’un mode de scrutin inique. Par exemple la Lega en Italie avec 18,5% des suffrages exprimés, obtient 127 députés et 56 sénateurs. Le FN n’a pu faire élire que 8 députés après avoir fait 34,5% à la présidentielle, tout est là.
D’où la nécessité de nouer des alliances, et cela sera possible dès 2019 pour les élections européennes, où les positions vont se clarifier, en particulier chez les « Républicains », obligés de choisir entre eurofédéralistes et partisan d’une Europe des Nations.

1 Commentaire

Le discours de Marine Le Pen au congrès de Lille.

Image de prévisualisation YouTube

1er jour du Congrès : le FN dans le sens de l’histoire.

DX7q2-DXUAALtUZLes médias de Bolloré, Bouygues, Lagardère et Drahi ont insisté depuis une semaine sur les doutes et les incertitudes qui toucheraient les cadres du FN.
Manifestement ils n’avaient pas suivi le travail, sans précédent, entrepris dès le mois de juillet dernier pour analyser les résultats de la séquence électorale du printemps, en tirer les conclusions et préparer l’avenir.
La première journée du Congrès a montré un mouvement uni derrière Marine Le Pen, dont le rapport moral portant sur la période 2014-2017 a été approuvé à la quasi-unanimité.
Le soutien des cadres, des adhérents et des militants à leur présidente est intact, la confiance est bien là.
Les résultats de consultation des adhérents (environ 30 000 réponses !) ont été commentés, ils confortent la ligne définie par Marine et le bureau politique et sur de nombreux sujets ils permettront de travailler sur le programme que nous pourrons proposer aux Français.
L’intervention remarquée de Steve Bannon marque aussi une étape car jusqu’ici les adversaires américains de la mondialisation avaient quelques réticences à nouer des contacts avec le FN.
Aujourd’hui, et c’était l’un des messages de Steve Bannon, nous plus seuls, comme le témoignait également les interventions en vidéo de nombreux représentants de partis européens alliés au FN au sein du groupe ENL, dont certain sont aux affaires dans leurs pays respectifs.
Même en France les lignes bougent, et Thierry Mariani plaide pour un rapprochement avec le FN.

Mais surtout, comme le prouvent les résultats électoraux récents en Europe, le sens de l’histoire est de notre côté, et Steve Bannon nous promet que nous irons « de victoires en victoires en victoires. »
De nombreux travaux ont eu lieu également au cours de la journée, comme une réunion des élus municipaux.
Enfin une grand soirée de gala a réuni les congressistes jusque tard dans la nuit.
Nous sommes au final 17 représentants du Loir et Cher présents à Lille ce week-end.
La deuxième journée va se conclure par le grand discours de Marine Le Pen, retransmis en direct sur BFMTV et sur Internet à partir de 15 heures.

Congrès de la refondation : J-1 !

MLP JT 09-03Marine Le Pen ce vendredi soir au JT de France 2.
Le XVIème Congrès du Front national se tient se week-end à Lille,
sur le thème de la « refondation ».

Comme il fallait s’y attendre au cours de cette dernière semaine, les médias ont rivalisé dans le domaine de la désinformation.
Il n’est question que de doutes, de démotivation qui toucheraient les cadres et même Marine Le Pen.
Peut-on encore parler d’une presse libre ?
A ce niveau il s’agit véritablement d’une intoxication de la part de médias hostiles qui voudraient prendre leurs choix idéologiques pour des réalités.

Cela pose d’ailleurs la question de la liberté de la presse, car il n’est un secret pour personne que la quasi-totalité des médias, qu’il s’agisse de la presse écrite ou de l’audiovisuel, est détenue par une poignée de milliardaires, ceux-là même qui ont préparé, organisé, soutenu l’accession au pouvoir de leur créature.
En lire plus …

2 commentaires

Marine dénonce la barbarie islamiste : ils veulent la faire taire !

DXSIMmbW0AAXZfvAlors que le logeur de terroristes Jawad Bendaoud est libéré et se permet déjà des provocations sur les réseaux sociaux, Marine Le Pen est mise en examen pour avoir dénoncé les exactions de Daesh.
C’était en décembre 2015, alors que le journaliste de RMC Jean-Jacques Bourdin avait osé faire un parallèle fait entre le FN et Daesh, Marine Le Pen lui avait répondu par 3 tweets : « @JJBourdin_RMC, #Daesh c’est ça ! » illustrés par des photos d’exécutions du groupe terroriste.
La présidente du Front national a été mise en examen le 1er par les juges d’instruction de Nanterre, pour «diffusion d’images violentes», en vertu de l’article 222-33-3 du code pénal.
En oubliant le dernier alinéa qui précise : « Le présent article n’est pas applicable lorsque l’enregistrement ou la diffusion résulte de l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public ou est réalisé afin de servir de preuve en justice.« 
Ce qui était précisément l’intention, clairement exprimée, de Marine Le Pen, parfaitement dans son rôle de parlementaire en informant le public de la réalité.
En lire plus …

1 Commentaire

Salon de l’Agriculture : pourquoi Marine est-elle si bien accueillie ?

DXHVIhEXcAAABecAu grand dam de tous ceux qui l’avaient déjà enterrée, Marine le Pen a reçu, et de loin, le meilleur accueil au Salon de l’Agriculture comparé à tous ses concurrents.
Macron a été copieusement sifflé, malgré un déploiement de moyens exceptionnel : selon le Figaro son escorte ne comportait pas moins de 1000 personnes, dont 300 policiers en tenue, autant en civil, et une « claque » destinée à l’accueillir dans chaque hall pour faire illusion.
Wauquiez a tenté de séduire les professionnels, mais l’accueil du public était plutôt indifférent.
C’est tout autre chose avec Marine Le Pen, attirant toujours une foule nombreuse, multipliant les « selfies », répondant aux dizaines de journalistes qui l’ont suivi, à l’aise sur tous les sujets et avec tous les publics.
Elle a aussi rencontré les représentants des différentes filières, montrant une parfaite connaissance de la question agricole, à la différence d’un Macron qui s’est contenté de phrases creuses toujours aussi déconnectées de la réalité.
Il faut dire que le Front National a pour lui le mérite de la cohérence : il a toujours dénoncé les méfaits de la politique agricole de l’UE, la concurrence déloyale intra-européenne et l’ouverture au libre-échange avec le TAFTA, le CETA et le Mercosur.
Contrairement au parti de M. Wauquiez, auquel Marine Le Pen n’a pas manqué de rappeler ses positions à Bruxelles : « Concernant le vote du CETA au Parlement européen, il y a un an, douze eurodéputés LR ont voté pour, 5 se sont abstenus, 2 avaient piscine : voilà la défense de l’agriculture française selon LR« .
On observe la même chose à la Région.
Certes le groupe de Guillaume Peltier a voté un voeu demandant le maintien du classement en Zone défavorisée des communes de la Région Centre-Val de Loire qui en étaient exclues, mais au sujet des Fonds « européens » post-2020, il n’a pas eu le courage de s’opposer au Président Bonneau qui demande aux Etats de donner davantage d’argent à l’Europe et recommande un impôt européen. Il a préféré s’abstenir, de peur sans doute de voir son groupe se diviser sur la question.
Vous pouvez retrouver les interventions de nos élus sur le site du groupe FN Centre-Val de Loire.

Marine Le Pen s’adresse aux 40 millions d’automobilistes français.

Image de prévisualisation YouTube
Diffusez la vidéo et faites signer la pétition.
Mise à jour : ce matin (12 janvier) la vidéo sur Facebook dépasse les 1,5 million de vues.
Mise à jour du 13 janvier : plus de 1,8 millions de vues à 14 heures.
14 janvier à 20 heures : les 2 millions de vues sont dépassées, en dépit du silence des médias sur le sujet.

2 commentaires

Retour sur 2017 et voeux du FN41 pour 2018.

DO69R7DWsAEka-1Un souvenir marquant de 2017 : Marine Le Pen à Romorantin.
L’année qui se termine aura été marquée par une séquence électorale qui a déjoué tous les pronostics et permis à ce que certains appellent « l’ancien monde » de se maintenir en faisant croire à un renouvellement de la vie politique.

Il faut dire que François Hollande avait entraîné avec lui la gauche au plus bas, et q’un même temps les Français ne voulaient pas voir revenir un Sarközy qui les avaient déçus.
Alors pourquoi pas Marine ?
Nos concitoyens étaient de plus en plus nombreux à le penser et à le faire savoir dans les urnes.
Dès lors une stratégie a été mise en place avec le soutien de toute l’oligarchie financière pour sauver le système.
Ce fut le plan Macron. Exfiltré du gouvernement pour ne pas être jugé co-responsable des échecs de Hollande, il bénéficie dès 2016 d’un soutien médiatique impressionnant : 24 fois en un an il fait la « une » des magazines et des hebdomadaires qui lui consacrent des articles élogieux. Dans le même temps Marine Le Pen n’a droit qu’à deux couvertures de magazines, à chaque fois pour lui consacrer un dossier à charge.
Mais le plus fort c’est que les communicants grouillant autour de ce personnage, dont même certains de ses futurs ministres dénonçaient alors la vacuité, vont parvenir à la faire passer pour un candidat « anti-système », ni de droite ni de gauche, offrant aux électeurs la possibilité de rejeter les anciens partis.
Et la supercherie a fonctionné, il est vrai avec la complicité des médias dont les dirigeants et les principaux actionnaires soutenaient Macron.
Pour être sûr toutefois de parvenir à leurs fins, il fallait encore discréditer les adversaires, ce fut aisé avec François Fillon, dont les affaires ont plombé la campagne, plus difficile avec Marine Le Pen, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé, avec l’aide de Martin Schultz, alors Président du Parlement européen.
Et puisque les Français n’avaient plus confiance dans le système politique en place, il convenait aussi de leur proposer un leurre afin de détourner leur vote, ce fut le rôle de Mélenchon.
Au soir du 1er tour, les candidats de la droite et de la gauche libérale (Macron et Fillon) recueillent moins de 16 millions de voix, les candidats de la gauche radicale et de l’extrême gauche (y compris Hamon) 9,9 millions de voix, Marine Le Pen et le souverainistes 9,8 millions.
Mais les deux oppositions inconciliables et une majorité des électeurs de gauche préfère voter Macron.
Dès lors l’affaire était jouée et le fameux débat,  au cours duquel Macron a multiplié les mensonges, n’y a rien changé.
Pour autant Marine Le Pen a rassemblé au deuxième tour près de 11 millions de voix, un record absolu, mais ce n’était pas suffisant.
Beaucoup ont ressenti une grande déception, à la hauteur de l’espoir qu’avait suscité la candidate qui promettait de défendre la France et les Français d’abord.
Depuis les attaques ne cessent pas et nos adversaires rêvent à voix haute de la mort du Front National, rejoints par quelques traîtres.
Ils seront déçus une fois encore, comme le montrent déjà de nombreux sondages et enquêtes d’opinion.
Et puis notre présidente n’a pas attendu pour lancer, avec tous les cadres du mouvement,  une réflexion à laquelle tous les adhérents sont associés.
Sa tournée des régions françaises connaît un vrai succès, elle va reprendre dès le 7 janvier, et les réunions se multiplient dans toutes les fédérations afin de préparer le Congrès des 10 et 11 mars prochains.
C’est donc à une année de travail que nous appelle Marine Le Pen dans le cadre de la refondation.
Plus que jamais la France a besoin du Front National, plus que jamais nous appelons les Français à nous rejoindre. Le Front National c’est vous !
Au nom du bureau départemental du Front National, je tiens à nouveau à remercier tous ceux qui ont contribué à nos succès, nos militants infatigables, nos élus qui font parfois un travail ingrat mais indispensable pour représenter et défendre nos électeurs.
En 2018 le combat continue. A l’heure ou l’on célèbre Winston Churchill, nous pouvons faire nôtres ses paroles célèbres : « nous ne capitulerons jamais ! » C’est dans la difficulté que l’on reconnaît les caractères bien trempés et les véritables amis. Restons unis afin de préparer ensemble les victoires de demain. 
En attendant, je vous présente, au nom du bureau départemental et de tous nos élus, tous mes vœux pour que 2018 soit une bonne année pour vos familles et vos proches, avec une pensée particulière pour ceux qui souffrent de la maladie ou de la solitude, des difficultés de la vie, ceux qui ont perdu un proche.
Je vous invite à nous retrouver tous ensemble le dimanche 14 janvier à Onzain pour notre traditionnelle galette des Rois et les voeux de la Fédération.

Pour le bureau départemental du FN41.
Michel Chassier – Secrétaire départemental
Conseiller régional de Loir et Cher,

Conseiller municipal et communautaire de Blois.

 

1 Commentaire

Les voeux 2018 de Marine Le Pen aux Français.

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen toujours dans le coeur des Français.

Marine Romo 18-11Depuis l’élection présidentielle les médias répètent à l’envi que Marine Le Pen avait perdu la confiance des Français et que le FN était devenu inaudible.
Il faut dire que pour être entendu dans les médias, il faut d’abord être invité, ce qui n’a pas été vraiment le cas depuis la rentrée. A tel point que le Front National saisi le CSA pour protester contre le déséquilibre notoire du temps de parole dont il est victime.
Mais présent ou pas dans les médias, le FN reste dans les coeurs et dans les esprits de nos compatriotes.
Ce que n’ont pas compris nos adversaires, c’est que quoiqu’ils fassent, qu’ils nous insultent ou qu’ils étouffent notre voix, ce sont les faits qui nous donnent raison jour après jour.
Et le FN n’a jamais renoncé, jamais baissé les bras. Nos militants sont toujours sur le terrain pour rappeler à nos amis que nous bien là, nos adhérents se réunissent régulièrement, et nous disposons fort heureusement de relais grâce aux réseaux sociaux qui nous permettent de faire passer notre message.
En cette fin d’année, ceux qui souhaitaient notre mort politique au point d’en rêver tout haut en sont pour leurs frais.
Sondage après sondage Marine le Pen conforte sa place de première et peut être de seule véritable opposante à Macron.
Un résultat que vient confirmer le « top 100″ de RTL des personnalités politiques, où Marine Le Pen apparaît en n°3, et première femme du classement devant la chancelière allemande Angela Merkel (11e du top 100 mixte), de la première ministre britannique Theresa May (14e), la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo (28e) et Ségolène Royal (32e).

1 Commentaire

Marine Le Pen vous souhaite un joyeux Noël !

Marine Romo 18-11Mes chers amis,

Je vous souhaite un joyeux Noël.
C’est pour moi l’occasion de vous remercier de votre soutien indéfectible, de vos encouragements, de votre engagement. Votre présence à mes côtés est le plus beau des cadeaux, le moteur qui me donne l’énergie nécessaire pour mener le juste combat qui est le nôtre.
Que ces temps de fête soient pour vous l’occasion de partager des moments de joie et d’amour avec ceux qui vous sont chers. L’occasion de rassembler toutes les générations autour des valeurs de solidarité, de partage, qui font le ciment de notre société.
En fêtant Noël, nous célébrons aussi nos racines chrétiennes, nos traditions, notre identité. Ce lien si particulier qui nous unit tous, croyants ou non, au sein de la même nation.
J’ai aussi ce soir une pensée particulière pour ceux qui sont loin des leurs, ceux qui sont seuls. Pour tous ceux qui n’ont plus de toit et qui n’ont pas la chance de connaître la chaleur d’un foyer.
Je pense aussi, bien sûr, aux soldats et aux forces de l’ordre qui se dévouent en ce soir de Noël pour nous protéger en France ou en opération extérieure. Leur don de soi force notre admiration.
Oui, à toutes et à tous, du fond du cœur,je vous souhaite un très joyeux Noël !

Marine Le Pen
Présidente du Front National

2 commentaires

Région Centre-Val de Loire : après le top le Marine, le flop de Wauquiez. A qui le tour ?

23799905_1485950308189875_3240009770249581707_o500 personnes pour écouter Marine le Pen à Romorantin le 18 décembre, 150 pour Laurent Wauquiez le 5 décembre à Châteauneuf sur Loire.
Le constat est amer pour l’ancien parti de Nicolas Sarközy, qui dispose pourtant dans la région de dizaines d’élus locaux et – paraît-il – de milliers d’adhérents.
Mais cela ne fait que confirmer ce que nous apprennent les sondages, qui donne Marine largement devant Laurent Wauquiez.
Ce qui explique sans cet acharnement de Wauquiez a refuser tout dialogue avec le Front National.
Mais dans son propre camp plus que jamais divisé, et désormais de façon irréversible, beaucoup, considère qu’il va « hamoniser » ce qui reste des « Républicains ».
Raisons de plus pour les électeurs LR déboussolés de rejoindre le Front National.

Fatwa bancaire contre la FN : la riposte.

Image de prévisualisation YouTube

Face à cette attaque d’une nouveau genre, chacun doit réagir, diffuser un maximum l’information et pour les personnes clientes de la Société Générale agir selon leur conscience.
Marine le Pen a déposé plainte pour discrimination contre la « banque de la honte ».

9 commentaires

Société Générale : la fermeture des comptes du FN est bien une décision politique.

Hashtag SGLe hashtag #JeQuitteLaSG fait le buzz sur Twitter.
La Société Générale  a beau démentir, sa décision non motivée de fermer les comptes du Front National est bel et bien politique.

En effet, les comptes du FN sont, comme ceux de tous les partis, étroitement surveillés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, qui publie son rapport tous les ans.
Comme le rappelait ce matin Marine le Pen, le FN dispose de ressources stables, les résultats aux dernières élections législatives lui garantissant un financement dont le montant est connu pour les 5 prochaines années, il dispose également des adhésions et du reversement des élus.
Après les élections de 2017, où il a fallu pré-financer les campagnes, le FN est dans l’attente des remboursements par l’Etat, prévus début 2018, mais c’est la même chose pour tous les candidats et toutes les formations politiques qui ont dû leur consentir des prêts ou des avances.
Le motif est donc bien ailleurs. Sinon comment expliquer que les banques n’aient pas clôturé les comptes de l’ex UMP, dont Les Républicains ont hérité de la dette abyssale et qui a vu ses ressources divisées par 3, et que dire du PS, quasiment en faillite ?
Non, il est évident que la décision est politique.
Encore une fois, ceux qui espéraient la mort du FN ont raté leur coup. Les observateurs de bonne foi sont bien obligés de reconnaître que la dynamique autour de Marine Le Pen est repartie, en dépit des tous les efforts des médias du système.
Il fallait donc passer à l’étape suivante, tenter l’asphyxie financière.
Ce genre de décision ne doit rien au hasard, ni à la situation financières du FN, qui a été bien pire en 2007.
Mais il faut savoir pour cela qui est le Directeur général de la Société Générale, Frédéric Oudéa.
Cet inspecteur des Finances a travaillé comme conseiller au ministère du Budget d’un certain Nicolas Sarközy de 1993 à 1995, Il est également proche de François Pérol, alors Secrétaire général adjoint de la présidence, et de Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde.
Des liens par conséquents très étroits avec le monde politique.
La défaite de Balladur, soutenu par Sarkozy à la présidentielle de 1995 bloque alors sa carrière politique. A-t-il été au courant des soupçons de financements occultes de la campagne ?
En 2003 il est nommé directeur financier de la générale, où il va « découvrir » l’affaire Kerviel, avant de succéder à Daniel Bouton comme PDG suite au scandale.
En 2016, la Société générale est la principale banque française concernée par le scandale des Panama Papers. Un parlementaire demande alors la démission de Frédéric Oudéa, soupçonné d’avoir livré un faux témoignage au Sénat au sujet de sociétés offshore créées par la banque, et demande des suites judiciaires. Curieusement le bureau du Sénat renonce à le poursuivre en justice pour faux témoignage au sujet de ces déclarations faites sous serment lors d’une audition au Sénat.
Les relations politiques sont parfois bien utiles, surtout si l’on détient quelques secrets.
Cela n’empêche pas son épouse, Amélie Castéra, d’être pressentie par M. Macron comme ministre des Sports en mai 2017.
Nouvelle démonstration des liens étroits entre le mouvement « En marche » et les milieux financiers.
Toujours est-il que M. Oudéa peut difficilement prétendre que la décision de la banque qu’il préside n’est pas de caractère politique.
Le scandale ne fait que commencer.

2 commentaires

Consultation des adhérents : répondez avant le 1er décembre.

23561642_1485439161574323_8819791507541923736_nMarine Le Pen à Romorantin : l’enthousiasme des adhérents ne se dément pas !
Le questionnaires aux adhérents est arrivé en fin de semaine dernière.

Vous avez jusqu’au 1er décembre pour y répondre.
Cette démarche démontre bien que le Front National est à l’écoute de ses adhérents. Nous le redisons souvent : « le Front National c’est vous ».
Après 4 années de succès électoraux, la dernière élection présidentielle nous a vu encore progresser, mais pas suffisamment pour battre le candidat du système, soutenu par la totalité des grands médias.
Les changements survenus dans le paysage politique français, alors que nous abordons une année entière sans élection, est le moment idéal pour lancer cette refondation de notre mouvement, toujours résolument tourné vers l’avenir.
En quelques années, nous passé d’un mouvement contestataire statut de premier parti d’opposition, il nous reste à devenir un parti de gouvernement.
Cela veut dire améliorer notre organisation, adapter notre stratégie, anticiper les grandes évolutions de notre société, proposer aux Français un programme pour la France du XXIème siècle qui les convainque et qui les rassure.
En lire plus …

Marine Le Pen à Romorantin : la vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

123

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...