Archives des tags : Mathilde Paris

Conseil régional : le groupe FN prépare tranquillement l’alternance.

GRFN CPR 2016-11Les élus FN membres de la Commission permanente. de gauche à droite : Jeanne Beaulier (45), Mathilde Paris (41), Michel Chassier (Président de groupe, 41), Véronique Pén (37), Charles de Gevigney (45).
Après le courte session plénière du 16 mai, consacrée exclusivement au ferroviaire, c’est la Commission permanente régionale qui se réunissait à Orléans le 18 mai.

Alors que le sessions sont ouvertes au public et à la presse, ce qui entraînent certains à faire des effets de manche… pour finalement voter avec la majorité (*) , la Commission permanente se tient à huis clos et le groupe de Guillaume Peltier se fait plus discret.
Pourtant plusieurs dossiers importants étaient à l’ordre du jour.
Sur les aides économiques le FN est intervenu pour alerter sur une subvention de 480 000 € à un sous-traitant local dans le cadre du projet de construction d’un dirigeable destiné à porter des charges lourdes. La startup chef de file de ce projet a déjà réuni 90 millions d’euros de fonds, dont des fonds publics provenant de la Région PACA où se situera le site principal d’assemblage et la Région Nouvelle Aquitaine, mais aussi d’un investisseur chinois qui compte à terme obtenir 50% de la fabrication.
De plus BPI France s’engage pour 25 millions d’euros. Le groupe FN a voté cette subvention en demandant toutefois une vigilance de la Région sur la question de l’emploi local.
En lire plus …

0 Commentaires

Blois : retour sur le dernier conseil municipal.

Carré Saint Vincent-JMPLe carré Saint Vincent. Ouverture prévue en 2021… si tout va bien.
Nous évoquions hier le malaise des élus « En marche » et le voeu sur la contractualisation forcée avec l’Etat.  La Nouvelle République y revient ce matin.

Plusieurs autres points importants ont été abordés. Vos 4 élus Front National étaient présents (Michel Chassier, Mathilde Paris, Jean-Louis Berger et Hubert de Pirey).
Le Carré Saint Vincent continue à faire débat.
C’est Michel Chassier qui a posé la première question, au sujet du Carré Saint Vincent. La Ville a déposé un dossier au titre de la Dotation de Soutien à l’Investissement Local pour ce projet, avec une aide qui pourrait atteindre 1 644 850 € sur un total de 2 877 000 € de dépenses programmées. L’élu FN s’est inquiété de savoir où en était cette demande et où en était le calendrier de l’opération dont le véritable lancement est aussi conditionné par cette subvention.
Marc Gricourt a répondu que nous n’étions pas les seuls à déposer une telle demande, les services de l’Etat vont arbitrer, mais il n’a pas encore la réponse sur le montant ni sur les délais, malgré certaines assurances données par le Préfet.
Cette question ouvre un débat sur ce sujet sensible, pour lequel le maire reste « optimiste mais prudent« , Jacques Chauvin n’est « pas pessimiste, mais pas non plus d’un optimisme béat« , Christelle Ferré « réservée« , de même que le Front National.
Les mois qui viennent vont être décisifs, et il faudra bien d’ici la fin de l’année prendre la décision définitive.
En lire plus …

1 Commentaire

Mathilde Paris au Bureau national.

MP Conseil nationalMathilde Paris à Lille parmi les membres du Conseil national.
Le Bureau National est le « gouvernement » du FN, il se réunit tous les quinze jours autour de sa présidente pour prendre les décisions importantes dans la vie du mouvement.

Il est composé de 40 membres, choisis au sein du Conseil national élu par tous les adhérents (100 membres)  et complété par des personnes désignées par la Présidente (20 membres).
Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher, conseillère municipale et communautaire de Blois, a été choisie par Marine Le Pen pour faire partie du Bureau national.
Elle y représentera entre autres la Région Centre-Val de Loire, succédant à Philippe Loiseau, aujourd’hui député au Parlement européen.
Cette nomination correspond à la volonté de renouvellement des cadres du mouvement voulue par Marine afin de préparer l’avenir, elle honore notre Fédération.

3 commentaires

Personnalité politique de l’année en Loir et Cher : le vote est annulé.

Sondage NR 24-12 18 hLes résultats instantanés affichés le 24/12 à 18 heures. (capture d’écran)
La Nouvelle République avait lancé une consultation sur Internet pour désigner la personnalité politique de l’année en Loir et Cher.

Il fallait choisir entre 12 personnes (5 femmes et 7 hommes) pré-sélectionnées par la NR.
Le problème c’est que sur Internet il y a des petits malins qui savent comment déjouer le blocage censé empêcher une même personne de voter plusieurs fois.
La consultation a donc été fermée, et la NR ne publiera pas le résultat jugé non significatif.
Il faut dire que si Nicolas Perruchot était parti très fort, il était suivi de près par Mathilde Paris.
Pour notre part nous ne disposons pas « robots » programmés pour voter, mais nous avons bien naturellement porté ce sondage à la connaissance de nos amis sur les réseaux sociaux, où nous sommes particulièrement présents. Ceci explique sans doute le résultat.
Mais nous reconnaissons volontiers que ces sondages sur Internet sont rarement fiables. Et si de plus le résultat n’est pas « politiquement correct ! »

Réunion du bureau départemental du FN41 : la refondation est en marche !

DQOKbpJX0AU5-YmRéunion de bureau du 4 décembre.
Après le succès de le tournée de Marine Le Pen en Loir et Cher, le bureau départemental du FN41 était réuni ce lundi soir.

A l’ordre du jour le bilan de cette manifestation, avec à nouveau les remerciements à tous les bénévoles, la préparation de la galette des Rois 2018 qui se tiendra le 14 janvier avec Julien Sanchez (lieu à confirmer), l’organisation d’un repas de fin d’année à la permanence, les prochaines actions militantes, l’invitation au Parlement européen à Strasbourg en janvier etc…
Mais l’autre sujet était bien sûr la préparation du Congrès de mars 2018.
Michel Chassier et Mathilde Paris ont fait un compte-rendu des échanges lors de la réunion des SD et adjoints à Romorantin lors de la venue de Marine Le Pen, avec d’ores et déjà un certain nombre d’annonces en matière de communication, d’organisation, de relations entre le siège et les Fédérations, de formation etc…
Il est clair que Marine a parfaitement intégré la nouvelle configuration du paysage politique, les attentes de nos compatriotes et qu’elle a entrepris résolument une refondation de notre mouvement qui prendra forme lors du prochain Congrès.
Pour cela tous les adhérents ont déjà été appelés à répondre à un questionnaire détaillé, les « ambassadeurs de la refondation » vont entreprendre une tournée de toutes les Fédérations à la rencontre des cadres, des élus et des militants pour échanger et entendre toutes les propositions. A l’opposé de ce qui se pratique du côté La République en Marche ce sont bien au final les adhérents qui décideront, à l’occasion du Congrès et au-delà par la mise en place d’outils participatifs permanents.
La réunion de ce soir a démontré une fois de plus la vitalité de notre mouvement.
La soirée s’est terminée comme à l’accoutumée par un verre de l’amitié.

Mathilde Paris parmi les ambassadeurs de la refondation.

IMG_20171203_210823Dans le cadre de la refondation de notre mouvement politique, Marine Le Pen a nommé 18 ambassadeurs parmi lesquels figure Mathilde Paris, Conseillère régionale Centre-Val de Loire et Conseillère municipale de Blois. Marine a voulu ainsi mettre en avant de nouveaux visages et talents. Les ambassadeurs de la refondation se rendront dans chaque département afin d’y tenir des réunions de travail avant la fin du mois de février en vue du Congrès qui se tiendra le 10 mars à Lille.
En parallèle du questionnaire qui a été envoyé, l’objectif est de recueillir directement les attentes des adhérents et militants et de faire remonter leurs idées pour la refondation du parti. Ce sera également l’occasion de répondre aux questions de chacun et de débattre du « Nouveau Front ».
La démarche a été présentée au Secrétaire départementaux le 18 novembre à Blois, parmi toutes les initiatives qui s’inscrivent dans le cadre de la préparation du prochain Congrès.
C’est dire à quel point Marine Le Pen souhaite que la nécessaire réflexion sur la stratégie et l’organisation du mouvement après les dernières présidentielles soit conduite avec sérieux, en y associant tous les adhérents.
Mathilde se rendra dans 6 départements : le Maine-et-Loire, l’Eure-et-Loir, La Sarthe, l’Orne, la Mayenne et l’Ille-et-Vilaine.
Dans le Loir-et-Cher c’est Aurélien Legrand, Conseiller Régional d’Ile-de-France, qui viendra nous rendre visite.

1 Commentaire

Mathilde Paris sur le plateau de l’Emission politique.

Mathilde plateau EPMathilde Paris, conseillère régionale, conseillère municipale et communautaire de Blois était hier en bonne place sur le plateau de l’Emission politique, au côtés de Nicolas Bay, Steeve Briois et Gilbert Collard.

Vos élus au travail.

DLsQ7j7XkAAOt94Le Groupe FN était réuni aujourd’hui à Orléans pour préparer la prochaine session plénière : biodiversité, santé, budget, tourisme seront à l’ordre du jour le 19 octobre.
Les élus ont travaillé sur les différents rapports avant de se retrouver jeudi sur les dossiers de la Commission permanente.
Michel Chassier interviendra comme d’habitude sur le budget, Mathilde Paris sur le tourisme et la santé.
Nous y reviendrons bien sûr au moment de la session sur le site du Groupe FN.

Nos élus réunis à Poitiers.

DLDxhaaX0AEGHW8Les élus du Front national (parlementaires, élus régionaux et départementaux) étaient réunis près de Poitiers pour une journée de travail.
Un site doublement symbolique entre la mémoire de Charles Martel et le Futuroscope, marquant la volonté de Marine Le Pen et du Front National de se préoccuper d’abord de l’avenir de la France.
Nos dos euro-députés, Bernard Monot et Philippe Loiseau, étaient présents, ainsi que 12 de nos conseillers régionaux, dont Michel Chassier et Mathilde Paris pour le Loir et Cher (*)
Plusieurs tables rondes ont permis d’aborder la gestion des villes FN, la reconquète des grandes villes et des banlieues, la préparation des futures échéances, l’action de nos euro-députés, l’action de nos élus régionaux et départementaux dans la perspective Mathilde Paris UDT 2017de gagner des régions en 2021 – Mathilde Paris est intervenue sur le sujet -, de nos députés à l’assemblée nationale, les enjeux de la refondation.

Marine Le Pen a consacré l’essentiel de son intervention à la question de l’Union européenne, en réponse au discours de la Sorbonne d’Emmanuel Macron.
Elle a réaffirmé clairement notre refus de l’Union européenne, du fédéralisme et des traités qui privent la France de sa souveraineté. Elle a plaidé à nouveau pour une Europe des nations, qui n’a rien d’utopique puisque cela correspond à un mouvement en faveur d’un retour aux identités nationales face au mondialisme, mouvement qui dépasse largement l’Europe.
Ce discours a permis de bien clarifier les enjeux, et démontre que le Front National est bien la seule alternative crédible à Macron, homme de paille des oligarchies qui l’ont mais en place pour exécuter leurs desseins et tenter d’en finir avec la France en tant qu’Etat-Nation.
On voit bien que sur cette question essentielle, ni les Républicains ni les pseudos Insoumis ne s’opposent.
Quant à ceux qui accusaient Marine d’avoir changé de position au sujet de la souveraineté, leurs oreilles ont du siffler…
A la fin de son discours notre Présidente à dédié la Marseillaise, reprise par toute l’assistance, aux deux victimes de l’attentat islamiste de Marseille.

(*) pour des raisons financières, les élus municipaux n’ont pas pu être conviés, il aurait fallu une organisation beaucoup plus lourde et forcément plus coûteuse. 

DLDHVf_WkAAGzaJ

Sénatoriales : la profession de foi de nos candidats.

Profession de foi sénatoriales 41 page 1Profession de foi sénatoriales 41 page 2

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)
La profession de foi de nos candidats aux sénatoriales sera envoyée prochainement aux Grands électeurs maires, délégués des conseils municipaux, conseillers départementaux et régionaux, parlementaires.

Nous estimons que tous les citoyens doivent également en avoir connaissance, car les Grands électeurs qui voteront le 24 septembre sont leurs représentants.
Nous voyons aujourd’hui beaucoup d’élus et de candidats regretter les coupes budgétaires de Macron qui pénalisent leur commune.
Mais ce sont souvent les mêmes qui ont appelé à voter pour lui en mai dernier en connaissance de cause.
Les électeurs doivent leur faire savoir, et les inviter à voter pour les seuls candidats qui ont toujours défendu les communes, les candidats de liste Bleu marine.
Téléchargez le document au format pdf :  Profession de foi sénatoriales 41
P
osez vos questions aux candidats : fn41@frontnational.com

 

1 Commentaire

Sénatoriales : au moins 4 candidats macronistes en Loir et Cher.

Conférence de presse 31-07La liste définitive des candidats aux sénatoriales est désormais connue (la Nouvelle République du 12/09/2017).
On y retrouve sans surprise les deux sortants : Jacqueline Gourault (MoDem) et Jeanny Lorgeoux (démissionnaire du PS) Tous deux sont officiellement investis par « En marche », le prétendu mouvement d’un renouveau politique. Cherchez l’erreur !
Un autre candidat aspirait à l’investiture du mouvement, dont il a été l’un des animateurs en Loir et Cher, Gildas Vieira. Il fait désormais l’objet d’une procédure d’exclusion. Comme dans les « vieux » partis.
Un 4ème candidat, Jean-Marie Janssens se présente sous couleur de l’UDI, mais annonce d’ores et déjà qu’il adopterait une démarche « constructive », tout comme son mentor Maurice Leroy.
Ce dernier avait feint une grosse colère au soir du 2ème tour des législative en répondant en duplex à Michel Chassier qui l’avait qualifié sur le plateau de « macron-compatible ».
Quelques jours plus tard il rejoignait le groupe des « constructifs », regroupant des députés LR, UDI et centristes divers, et qui prônent « une attitude constructive vis-à-vis des réformes dont le pays a besoin qui seront proposées par le gouvernement ». En espérant un jour y entrer.
Cela fait déjà 4 candidats macronistes.
En lire plus …

2 commentaires

Point presse pour la rentrée politique du FN41

Conférence de presse 07-09-2017Michel Chassier, Secrétaire départemental et Président du groupe FN en Région Centre-Val de Loire, Laurent Bras, Secrétaire départemental adjoint et Mathilde Paris, Conseillère régionale, tenaient un point presse hier soir à Blois à l’occasion de la rentrée politique.
Plusieurs points ont été abordés : nos actions locales contre la loi travail, la préparation du Congrès, les sénatoriales.
A lire prochainement dans la Nouvelle République.

Sénatoriales : combien de divisions pour les candidats du système ?

Conférence de presse 31-07Mécontent de l’investiture accordée à Jeanny Lorgeoux par « En marche », le PS s’apprête à désigner un candidat pour les sénatoriales (la Nouvelle République du 24/08/2017).
Non pas que le PS durement touché par l’échec des présidentielles et le double siphonnage de son électorat par Macron et Mélenchon espère obtenir un siège. Il s’agit seulement d’exister et si possible de faire tomber le sénateur PS sortant.
Qui en profiterait ? Difficile de le savoir, mais le candidat des Républicains se tient en embuscade et peut compter sur le soutien d’un certain nombre d’élus locaux.
En même temps, en ne désignant qu’un candidat, on sent bien que le PS ménage Jacqueline Gourault, pourtant investie également par »En marche ».
Mais au fond, qu’est-ce que cela changerait ?
Les uns et les autres : PS, LR, MoDem, En marche, UDI etc… ont toujours soutenu à l’Assemblée ou au sein des différents gouvernements les réformes successives, de Raffarin à Valls, visant à terme à la disparation des communes dont ils se prétendent les défenseurs le temps d’une élection.
Les grands électeurs doivent le savoir, et tous les électeurs peuvent leur faire savoir, seul le Front National défend de façon constante et cohérente le principe constitutionnel de la la libre administration des collectivités.
Et même quand le candidat LR, proche de Guillaume Peltier, fait part de son « ras-le -bol » dans la Nouvelle République, en se plaignant que « l’État retire toute autonomie financière aux collectivités avec la baisse des dotations »,  il oublie que cette baisse des dotations a été initiée par Sarközy avant d’être poursuivie par Hollande et parachevée par Macron et son premier ministre… LR !
Les grands électeurs ne doivent donc pas se tromper.

1 Commentaire

Sénatoriales : le Front National présente ses candidats.

Conférence de presse 31-07Ce matin Michel Chassier et Mathilde Paris tenaient une conférence de presse à Blois pour annoncer leur candidature aux élections sénatoriales du 24 septembre en Loir et Cher.
L’occasion de faire également le point après la séquence présidentielles-législatives. 
1) La situation politique générale et la place du Front National après le cycle électoral du printemps 2017.
Lors des élections présidentielles les Français ont préféré la continuité au changement, la protection illusoire d’une Europe ouverte à tous vents plutôt que la restauration de notre souveraineté.
Ils ont été largement trompés par les partis responsables de 30 ans d’échecs mais qui soutenaient tous le candidat du système, porté la totalité des médias.
Une situation que l’on observe dans aucun des grands pays démocratiques.
Les élections législatives n’ont fait que confirmer ce choix, dont le niveau historique de l’abstention a largement démontré qu’il s’agissait d’un choix par défaut.
Plus de la moitié des électeurs qui s’étaient portés sur Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle ne se sont pas déplacés.
Un système électoral injuste a fait le reste, donnant la majorité absolue à un parti qui a recueilli moins de 14% des suffrages exprimés, tandis que les communistes et la France insoumise qui totalisent 1 100 000 voix obtiennent ensemble 27 sièges alors que le Front National avec 1 600 000 voix n’a que 8 députés. Il faut à peine 22 000 voix pour élire un député communiste, presque 200 000 pour élire un député FN.
Certains ont cru aussitôt pouvoir annoncer la mort du Front National, comme l’avait fait en son temps Nicolas Sarkozy. Rappelons qu’en 2007, après son élection, nous n’avions obtenu que 4,29% des suffrages aux législatives.
Nous pensons au contraire que les faits vont rapidement nous donner raison et que l’illusion Macron ne pourra durer très longtemps.
Il ne faut pas oublier non plus que Marine Le Pen a réalisé un score jamais atteint, progressant encore en nombre de voix par rapport aux régionales de 2015.
Les Français reviendront naturellement vers nous, dès lors que nous serons en mesure de présenter une alternative qui puisse les convaincre.
C’est le travail que nous entrepris sans attendre au lendemain de ces élections, il se concrétisera lors du prochain Congrès en mars 2018.
2) L’enjeu des élections sénatoriales et les axes de campagne du FN-RBM
Le Front National sera bien entendu présent dans tous les départements concernés le 24 septembre prochain.
Il est important à cette occasion de faire connaître aux Grands électeurs, qui sont des élus locaux, les positions du Front National sur les principaux sujets qui les touchent, qu’il s’agisse de la réforme territoriale qui va se poursuivre, de leur autonomie fiscale et financière, du phénomène de métropolisation et de toutes les questions qui touchent nos départements et nos communes.
Nos candidatures seront partout intitulées « Listes bleu marine pour la défense de nos communes et de nos départements » pour les scrutins de liste ou « Candidats bleu marine pour la défense de nos communes et de nos départements » pour les candidatures individuelles comme en Loir et Cher.
C’est bien insister sur le fait que nous les seuls à défendre de manière constante et cohérente l’indépendance des communes, mise à mal par les regroupements parfois forcés et la baisse des dotations.
Nous le voyons bien avec la taxe d’habitation, dont le remplacement par une dotation dont le financement n’est pas arrêté va à l’encontre du principe d’autonomie fiscale, composante essentielle du principe constitutionnel de libre administration des communes.
Par conséquent, nous aurions du mal à comprendre comment des élus locaux pourraient faire confiance à des candidats qui ont toujours approuvé les différentes réformes de l’organisation du territoire, dont la loi NOTRe, et qui sont investis par les partis qui se proposent de continuer dans le même sens.
Nous aurons certainement la possibilité de faire élire quelques sénateurs dans les grands départements grâce à la proportionnelle, mais en Loir et Cher, nous comptons bien pouvoir peser sur le scrutin.
Afin de ne pas disperser les voix, nous ne présentons qu’un candidat, Michel Chassier, Président du Groupe FN au Conseil régional, conseiller municipal et communautaire de Blois. Mathilde  Paris, conseillère régionale de Loir et Cher, également conseillère municipale et communautaire de Blois sera sa suppléante.
Nous adresserons prochainement une lettre à tous les grands électeurs, mais nous essaierons également de communiquer vers l’ensemble de nos concitoyens, qui se sentent peu concernés par cette élection, alors qu’ils en subiront bientôt les conséquences.

Mise à jour du 01/08 : voici le lien avec l’article de la Nouvelle République.

2 commentaires

Vos élus au travail.

DEEAlM7XoAAd4DF.jpgRéunion de travail des élus FN à Orléans le 6 juin.
Ce n’est pas encore l’heure des vacances pour nos élus.

Vendredi ils étaient présents lors des conseils municipaux pour élire les représentants de leur commune aux sénatoriales le 24 septembre.
Samedi et dimanche nos 2 élus régionaux étaient en formation à Orly sur l’agriculture dans les politiques régionales.
Olivier Besnard était ce matin au château de Talcy pour la signature de la Convention Cadre entre la Communauté de Communes Beauce Val de Loire et l’Office de Tourisme Intercommunautaire Blois-Chambord Val de Loire. la Région y était représentée par Martine Raimbault, conseillère régionale FN du Cher.
Ce soir Michel Chassier présidait la réunion du groupe FN à Orléans avant la Commission permanente de vendredi.
Mathilde Paris et jean Louis Berger siégeaient quant à eux au conseil communautaire d’Agglopolys à Villebarou.
Nous vous rendrons compte prochainement de ces différentes réunions.

Région Centre-Val de Loire : vos élus en session.

DDel6v7XcAAqegm.jpg largeVous élus régionaux siègent depuis ce matin en session plénière à Orléans. Une session qui doit poursuivre vendredi matin avec l’examen des questions budgétaires.
Michel Chassier est intervenu sur le bilan des aides économiques 2016 et doit intervenir dans la soirée sur les achats et les marchés publics.
Mathilde Paris est intervenue également à deux reprises, sur le volet tourisme des aides économiques et sur le rapport « Culture et patrimoine ».
Vous pouvez retrouver leurs interventions, ainsi que celles des autres élus du groupe sur notre site régional.
Le site est mis à jour régulièrement, vous pourrez également y trouver les vidéos des sessions précédentes, la session en cours suivra prochainement.

Conseil municipal de Blois : des perspectives peu réjouissantes.

P8021591_640x480Le parking gratuit en bord de Loire sera maintenu… pour l’instant.
Le Conseil municipal de Blois examinait ce soir le compte administratif 2016.

Tout en le déclarant satisfaisant, le maire n’a pas caché ses inquiétudes pour l’avenir. Les efforts de gestion ont une limite et si les dotations continuent de baisser, certaines politiques publiques pourraient être remises en cause, il faudra faire choix douloureux.
Michel Chassier est intervenu pour faire à son tour le constat de la diminution des recettes, en rappelant l’incertitude qui pèse sur la poursuite de la réduction des dotations prévues par M. Macron.
Mais les recettes fiscales sont également en légère diminution, ce qui ne fait que traduire la situation générale de la ville sur le plan démographique, économique et social.
En effet l’INSEE enregistre fin 2016 une nouvelle diminution de la population, et un rapport récent du CIAS confirme l’aggravation de la pauvreté dans notre ville ( CM 26-06-2016 – CA 2016).
Les perspectives ne sont donc pas très réjouissantes : nous tournons le dos à une politique de développement, alors que les deux métropoles de Tours et Orléans vont disposer de moyens toujours plus importants.
Michel Chassier est intervenu également sur le stationnement, dont l’excédent est reversé au budget principal, mais est-ce bien le but de cette redevance ? En contrepartie l’élu FN s’interroge sur les projets futurs, ne particulier sur le maintien du stationnement gratuit en bord de Loire.
Réponse : côté Loire, rien ne change pour l’instant, la priorité est donnée à l’espace Saint Vincent. Affaire à suivre à plus d’un titre.
L’élu FN a demandé des précisions sur les effectifs de la Police municipale : l’effectif cible a été annoncé à 38 agents, y compris la brigade canine.
Sur les ravalements de façades, Michel Chassier a regretté la faible utilisation de l’enveloppe prévue à cet effet, et le retard pris par l’opération, si l’on compare par exemple à la ville d’Orléans. Mathilde Paris est intervenue au sujet de la rue du palais, où une façade détériorée représente un danger.
Enfin Michel Chassier s’est étonné du montant d’un avenant portant sur marché pour le réseau de chaleur, avec une hausse de plus de 20%, ce qui est problématique par rapport aux conditions initiales. Réponse de Jérôme Boujot : cette situation résulte d’évènements imprévisibles.
De nombreux sujets abordés mériteraient un développement, nous aurons l’occasion d’y revenir.

4 commentaires

#Législatives2017 : Michel Chassier sur Plus FM mercredi 14 à 8 h 30

18921788_1335747303210177_6576329714866574354_nMichel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois et candidat du Front National aux élections législatives sur la 1ère circonscription de Loir et Cher sera l’invité de la matinale de Plus FM mercredi 14 juin à 8 heures 30.
Il évoquera les enjeux de la campagne au deuxième tour dans la circonscription et en Loir et Cher.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

Michel Chassier qualifié pour le 2ème tour en Loir et Cher.

MC FR3 1T

Soirée électorale à Romorantin       –      Michel Chassier sur France 3 Centre Orléans.
Il ne faut pas le cacher, les résultats en Loir et Cher comme ailleurs, ont été plutôt décevants.

Plus de la moitié des électeurs qui avaient voté pour Marine Le Pen au 1er tour des élections présidentielles ne se sont pas déplacés, sans doute découragés par le résultat du second tour.
Nos candidats et nos militants n’ont pourtant pas démérité.
Mais la dynamique des présidentielles a joué en faveur des candidats « En marche ».
Emmanuel Macron a été élu sur une illusion et beaucoup de mensonges.
Il est parvenu a faire croire aux Français – avec l’aide des médias – qu’il incarnait le changement, alors qu’il avait été conseiller puis ministre de François Hollande et que son projet consiste à poursuivre les politiques menées depuis 30 ans par l’UMPS !
Et les Français ne sont pas encore revenus de cette illusion, entretenue par quelques poses lors de rencontres internationales où il n’a rien négocié ni rien obtenu, bien au contraire.
En Loir et Cher, plus de 48 000 électeurs avaient voté Marine Le Pen le 23 avril, un peu plus de 20 000 seulement ont voté pour les candidats FN au 1er tour des législatives. A noter que la déperdition est aussi importante pour la « France insoumise » qui passe de 32 000 à 12 000 voix.
A contrario la droite parlementaire (LR-UDI) est parvenue à conserver 80% de l’électorat de François Fillon, mais uniquement dans les deux circonscriptions où ils avaient un député sortant bien implanté.
Au final Mathilde Paris fait 17,89% dans la 2ème circonscription, face à Guillaume Peltier qui se positionne régulièrement sur des thèmes proches des nôtres… tout en faisant voter Macron au 2è tour des présidentielles, et Jean-Luc Brault qui a bénéficié à la fois de l’étiquette « En marche » et de sa notoriété d’élu local reconnu pour son pragmatisme et son efficacité.
Le fort taux d’abstention ne permet pas à notre candidate de se maintenir.
Dans la deuxième circonscription, Jean-Yves Narquin progresse par rapport à 2012 avec un score de 14,74%, mais perd lui aussi beaucoup d’électeurs qui avaient voté Marine Le Pen. Là encore la surprise vient de la candidate d’En marche, très peu connue et qui n’a pas vraiment fait campagne, mais qui arrive en deuxième position.
Enfin l’autre surprise vient de la 1ère circonscription avec la qualification de Michel Chassier pour le 2ème tour. Le candidat MoDem Marc Fesneau labellisé « En marche » arrive largement en tête, mais derrière la dispersion des voix a conduit à l’élimination du sortant Denys Robiliard, tandis que le candidat LR-UDI ne réalise que 13,21%.
Bien sûr nous sommes conscients de l’écart de voix avec le candidat arrivé en tête, mais la présence d’un candidat FN au second tour d’une législative est une première en Loir et Cher, et va nous permettre d’être présents dans la débat pour continuer à dénoncer l’imposture du parti unique euro-mondialiste.
Dès hier soir sur France 3 Centre-Val de Loire, Michel Chassier, lançait sur les médias un appel à nos électeurs pour qu’ils se mobilisent dimanche prochain.

2 commentaires

#Législatives2017 : Mathilde Paris jeudi 8 juin dans la matinale de Plus FM.

Affiche Legislatives Mathilde PARISMathilde Paris, candidate FN aux élections législatives sur la circonscription de Romorantin-Lanthenay sera l’invitée de la matinale de Plus FM jeudi 8 juin à 8 h 30.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

#législatives2017 : Mathilde Paris sur France 3 Centre-Val de Loire.

Image de prévisualisation YouTube

#législatives2017 : la campagne continue en Loir et Cher.

Affichage 1C 05-06Selles Saint Denis 05-0618881995_1670265783013847_1504976020061228167_nPas de trève pendant le week-end de Pentecôte : candidats et militants étaient sur le terrain dans les 3 circonscriptions.
Dans la 1ère, Michel Chassier était à Contres pour rencontrer des militants puis à Thenay et Pontlevoy, dans la 2ème Mathilde Paris et son équipe était à Selles Saint Denis puis à Mur de Sologne, dans la 3ème Jean-Yves Narquin et Olivier Besnard étaient à la brocante de Villetrun.
Et bien sûr les actions militantes se poursuivent : affichage (respectueux de nos adversaires) et distribution des documents.
Plus que 4 jours de campagne : nous abordons le sprint final !

#législatives2017 : réunion publique avec Mathilde Paris le 7 juin à Villefranche sur Cher.

Flyer Réunion publique Villefranche sur Cher

#législatives2017 : une journée de campagne en Loir et Cher.

Marché Vendôme Les Rottes_04-06Montrichard 4-06Brocante Selles Saint Denis_1

La campagne se poursuit sur les 3 circonscriptions de Loir et Cher.
N’en déplaise à la Nouvelle République qui publiait ce samedi un article au sujet du Front National parlant d’une campagne « dispersée » du FN.
Il n’est pas venu à l’idée de l’auteur de cet article que les élections présidentielles sont passées et que nous menons campagne dans 577 circonscription !
Précisons tout de suite à la décharge de la rédaction de la NR qu’il s’agit vraisemblablement d’un article acheté à une agence de presse, d’ailleurs il n’est pas signé.
En effet les candidats du Front National, y compris font campagne chacun dans sa circonscription, mais le clip de campagne montre bien que tout le monde parle le même langage.
En Loir et Cher jean-Yves Narquin était hier au comice agricole de Mondoubleau, ce matin sur le marché des Rottes à Vendôme, accompagné de son suppléant Olivier Besnard qui était également samedi à Mer au tournoi de football européen des U14.
Dans la deuxième circonscription Mathilde Paris était samedi sur le marché de Salbris, son équipe était aujourd’hui à la brocante de Selles Saint Denis.
Michel Chassier était ce matin à Montrichard pour rencontrer des habitants en porte à porte et distribuer son journal de campagne.
Et bien sûr les militants continuent l’affichage, la distribution des documents.
Nous ne lâcherons rien, nous mènerons campagne jusqu’au bout ! 

#législatives2017 : les méthodes agressives de Guillaume Peltier.

PeltierAgression suppléante DLF

Guillaume Peltier serait-il en train de douter du résultat ?
Depuis quelque temps, on sent une certaine nervosité dans l’entourage de Guillaume Peltier.

Nous en avons une confirmation avec l’agression de la suppléante de candidate de Debout la France, « agressée verbalement et physiquement par un colleur d affiche de l équipe Guillaume Peltier » selon Maryline Corbeau. Une plainte a été déposée à la gendarmerie, les faits sont confirmés par deux témoins.
Michel Chassier, Secrétaire départemental du FN et candidat dans la 1ère circonscription condamne fermement cette lamentable agression.
« C’est le signe d’une grande nervosité dans l’équipe Peltier, dont un proche joue également au « corbeau » sur Twitter et auprès des médias. »
Au sein même des Républicains beaucoup expriment leurs doutes sur le choix d’un tel candidat.
Nous aurons la réponse des électeurs dans une semaine. 

6 commentaires
1234

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...