Archives des tags : Michel Chassier

ZUP de Blois : des paroles qui jettent de l’huile sur le feu.

ZUP Blois 11-03-2014Violences, trafics : quel rapport avec le dialogue inter-religieux ? Réponse : pour désigner un coupable idéal, le Français moyen.

La Nouvelle République consacre aujourd’hui (28 mars 2017) une demi-page, sur 4 colonnes, à une rencontre « autour de la violence » organisée par le groupe Chrétiens et musulmans. On ne devine que 6 personnes sur la photo, mais on n’imagine que les participants n’étaient pas très nombreux.
A titre de comparaison, bien qu’il s’agisse d’un autre sujet, pour la rencontre-débat sur la santé organisée par le FN41 en présence du Dr Joëlle Mélin, le Nouvelle République nous avait répondu « nous allons annoncer le débat en présence de Joëlle Mélin mais nous ne le couvrirons pas. » Moyennant quoi nous avons eu droit à 8 petites lignes dans l’agenda.
L’histoire de la ZUP revisitée.
le premier témoignage, d’une certaine Madeleine, commence ainsi : « J‘avais 17 ans quand la ZUP de Blois a été construite. Dès que le premier trou a été creusé, les gens ont commencé à dire qu’il y aurait plein de pieds-noirs et d’Arabes, que la vie serait impossible pour les Français. »
Mémoire défaillante ou bien manipulée ?
C’est d’abord l’exode rural et l’implantation d’usines décentralisées de la région parisienne (le fameux slogan lancé par Pierre Sudreau alors Préfet de Loir et Cher invitant les industriels à « s’intaller dans la chlorophylle »), mais aussi le manque criant de logements suite au « baby-boom » de la fin de la guerre, qui ont conduit à la création d’une « zone à urbaniser en priorité » (ZUP) en 1959.
Ces logements étaient attendus par de nombreuses familles blésoises vivant dans ce qu’on qualifierait aujourd’hui de « logements indignes » dans le vieux Blois, en Vienne, sans parler de la « cité » des Allées, baraquements d’urgence construits après la guerre, mais toujours occupés au début des années 60.
Par conséquent il est faux de de prétendre que les Blésois se seraient alarmés à l’époque de l’arrivée des Pieds-Noirs (je remets la majuscule « oubliée ») et des Arabes, qui n’était pas du tout à l’ordre du jour.
En lire plus …

1 Commentaire

#Marine2017 : la santé en questions.

débat santé 22-03_2débat santé 22-03_1

Dans le cadre de l’élection présidentielle, la Mutualité française Centre-Val de Loire et le Club de la presse Centre-Val de Loire organisaient un débat public ce matin à Blois.
Les représentants de quatre candidats avaient répondu présent : le député Denys Robiliard pour Benoît Hamon, le député Jean-Pierre Door pour François Fillon, l’ancien parlementaire et maire de Bourges, ancien ministre Serge Lepeltier pour Emmanuel Macron (*) et enfin Michel Chassier, président du groupe FN au conseil régional Centre-Val de Loire pour Marine Le Pen.
Devant les représentants de la mutualité, des différentes professions médicales mais aussi de simples citoyens usagers de la santé, les représentants des candidats ont été interrogés sur leurs programmes respectifs.
Si les mesures proposées par Marine Le Pen n’ont pas été critiquées, la première question posée à Michel Chassier a porté sur leur financement.
Réponse évidente : cette question dépasse le seul budget de la la Sécurité sociale, mais les économies réalisées sur les intérêts d’emprunt par un retour au financement de l’emprunt par la Banque de France, sans intérêts, ainsi que la renégociation avec l’Union européenne qui nous coûte 9 milliards d’euros par an permettront de mieux financer le système de santé. Signalons au passage que les intérêts sur la dette sociale représente à eux seuls 6 à 7 milliard d’euros par an.
Interrogé sur la prévention, le représentant de Marine Le Pen a rappelé que c’était un point important des propositions de notre candidate, incluant la sécurité alimentaire et les question environnementales , comme l’usage abusif de certains pesticides. Michel Chassier a souligné au passage la contradiction entre la prévention et les propositions de certains candidats sur la légalisation du cannabis.
Interrogé plus tard par un autre participant, il a insisté sur le rôle de la prévention à l’école, et le rôle des tous les auxiliaires de santé, particulièrement les infirmiers et infirmières qui souffrent aujourd’hui de conditions de travail de plus en plus difficiles, en raison d’une tarification à l’acte dans les hôpitaux qui entraîne un véritable chronométrage, incompatible parfois avec une prise en charge digne du partient.
Enfin sur les « déserts médicaux », Michel Chassier a rappelé la question du numérus clausus, mais aussi les politiques qui aboutissent au phénomène de métropolisation qui ne touche pas que les professions médicales, mais tout le tissu des services de proximité. Nos principaux concurrents ne semblent pas enclins à inverser cette politique.
L’élu FN a rappelé également que le groupe,FN avait été le seul à contester la Plan régional de l’ARS que la majorité de gauche s’apprêtait à approuver en 2012 avec le soutien de la droite et du centre.
L’intervention décisive de Michel Chassier avait obligé la majorité à modifier sa position et à donner un avis défavorable. Mais ce n’était qu’un avis…
Sans être un spécialiste de la question, le représentant de Marine Le Pen a permis à notre candidate de voir ses propositions défendues dans le débat. C’était encore une première !

(*) on notera une fois de plus que le représentant de « en marche » était un vieux routier de la politique (ancien conseiller général, 2 fois conseiller régional, 2 fois maire, député puis sénateur, ministre… 38 ans de vie politique sans interruption. Pas vraiment le symbole du renouvellement !

1 Commentaire

Légalisation du cannabis : démagogique et irresponsable.

résine cannabisLe cannabis : une nocivité avérée, un danger majeur pour la santé des jeunes.
La Nouvelle République a choisi d’ouvrir le débat présidentiel par une question… sur le cannabis !

Dans son édition du 21 mars, elle consacre deux pages entière au sujet, donnant largement la parole aux partisans de la légalisation ou de la dépénalisation.
Or, comme le rappelle Michel Chassier, résumant la position de Marine Le Pen, toutes les études sur les effets du cannabis, particulièrement pour les consommateurs les plus jeunes, vont dans le même sens et sont alarmantes. Les effets nocifs pour le cerveau, parfois irréversibles, sont incontestables.
L’argument qui consiste à dire qu’il faudrait légaliser parce qu’il y a plusieurs millions de consommateurs est stupide. Il y a aussi plusieurs millions de vols et de cambriolages chaque année, faut-il pour autant légaliser le vol ?
Réponse de Michel Chassier dans la Nouvelle République du 21/03 :
«  Michel Chassier, secrétaire 41 FN, pour Marine Le Pen : « Toutes les études confirment le lien entre consommation de cannabis, accoutumance aux drogues dures et apparition de troubles psychotiques. L’augmentation régulière du taux de THC en fait désormais une drogue dure qui provoque des ravages, particulièrement chez les adolescents. La dépénalisation serait une folie, une promesse démagogique et irresponsable. Les gouvernants qui se sont succédé depuis 30 ans n’ont pas pris la mesure du phénomène et n’ont pas su endiguer l’augmentation du nombre de consommateurs, laissant se développer une économie parallèle parfois considérée comme une soupape de sûreté pour éviter l’embrasement des quartiers dits sensibles. Marine Le Pen préconise la tolérance zéro pour les marchands de mort. »

4 commentaires

#Marine2017 : débat sur la santé à Vinomania

Dicours MLP collectif santéMarine Le Pen devant le collectif santé en décembre 2016.
Dans le cadre de l’élection présidentielle, la Mutualité française Centre-Val de Loire et le Club de la presse Centre-Val de Loire organisent un débat public mercredi 22 mars, à 10 h.

Des représentants locaux de candidats ainsi qu’un panel d’acteurs de santé, institutionnels, associatifs et professionnels participeront aux échanges. Marine le Pen sera représentée par Michel Chassier, Conseiller régional de Loir et Cher et candidat aux législatives dans la 1ère circonscription.
Ouvert à tous. Restaurant Vinomania, 12, rue du Poids-du-Roi, à Blois.
Nous en profitons pour rappeler la rencontre-débat organisée samedi 25 mars à 14 h 00 à la Chaussée Saint Victor avec Joëlle Mélin.
Retrouvez également le discours de marine le Pen devant le collectif santé le 9 décembre 2016 :

Image de prévisualisation YouTube

0 Commentaires

Sologne : Guillaume Peltier a-t-il utilisé les moyens de la collectivité pour sa campagne électorale ?

Visuel_FORUM_sologneSite etoile modifié

Site Internet de la Région Centre-Val de Loire : à gauche le visuel incriminé, à droite la page modifiée.
Vendredi dernier un maire Solognot nous a fait part de son étonnement – pour ne part dire plus – de voir que le visuel de la 3ème édition du Forum des entreprises de Sologne comportait en bonne place la photo de Guillaume Peltier, par ailleurs candidat aux élections législatives dans la circonscription.

Il y avait par conséquent un risque que cette personnalisation, en période électorale, puisse être considérée comme une infraction au principe de la non-utilisation des moyens publics au bénéfice d’un candidat.
il faut savoir en effet que cette manifestation bénéficie de 25 000 € de subvention de la Région Centre-Val de Loire,  44 500 € de subvention de la Communauté de communes, 2 500 € du Département, le reste étant couvert par les locations de stands et des sponsors privés.
Michel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, a donc écrit au président François Bonneau pour le tenir informé et demander le retrait du visuel sur le site Internet de la Région.
Ce qui a été fait rapidement, confirmant l’avis des élus qui avaient donné l’alerte, il y avait bien un risque.
De son côté Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher et candidate dans la même circonscription a saisi la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Téléchargez le communiqué du groupe FN CVL :  Communiqué GRPFN Forum des entreprises

0 Commentaires

Conseil régional : lycées, prisons, cochons. Les dossiers de la Commission permanente.

GRFN CPR 2016-11(image d’archives : vos élus FN en Commission permanente).
Il y avait plusieurs dossiers intéressants ce matin en Commission permanente au Conseil régional.

Lycées : la Région peine à respecter ses promesses.
Sur les lycées d’abord, Michel Chassier est intervenu pour interpeller le président François Bonneau et la vice Présidente Catherine Münsch-Masset au sujet de la « révision du plan pluriannuel d’investissement dans les lycées. »
En effet, dans un récent courrier adressé à un chef d »établissement de Loir et Cher suite à une question relayée par l’élu FN, la Vice-Présidente explique que la programmation des investissements doit être « révisée » – traduire : étalée dans le temps – en raison des contraintes budgétaires liées au nouvelles compétences  et à la diminution des dotations.
Or, ce n’est pas ce qui avait été annoncé en décembre lors du vote du budget.
Michel Chassier a demandé que les élus soient informés lors de la prochaine commission.
Blois : que se passe-t-il aux abords du lycée Dessaignes-Sonia Delaunay ?
Toujours sur les lycées, la Région a voté une subvention pour équiper le lycée Dessaignes-Sonia Delaunay de Blois d’un système de vidéo-surveillance sur le parvis de l’entrée principale. La vice-présidente a justifié cet équipement en raison de la recrudescence des problèmes de sécurité à la sortie des lycées, sans toutefois donner de précisions le lycée en question.
Le 1er vice-président Marc Gricourt, également maire de Blois, est resté silencieux. C’est une question qui n’a jamais non plus été évoquée au conseil municipal.
Selon nos informations, le problème serait notamment la présence régulière de dealers…. qui vont simplement se déplacer de quelques dizaines de mètres.
Formation des détenus : rappel des pouvoirs régaliens de l’Etat.
Pour la deuxième année consécutive, la Région a voté des crédits pour la formation professionnelle des détenus, assortie d’une rémunération. Comme en 2016, le groupe FN s’y est opposé, rappelant qu’il s’agit d’une compétence régalienne de l’Etat.
Michel Chassier a fait état d’un rapport de l’IGAS de novembre 2013 faisant suite à l’expérimentation de la mesure, et qui laisse entendre que les Régions pourraient par la, suite prendre à leur charge d’autres dépenses dont la compensation n’est pas assurée.
Le groupe UDC de Guillaume Peltier a tenté une diversion en proposant un amendement exigeant que la Région accorde la même somme à l’aide aux victimes. Là encore, c’est le rôle du ministère de la Justice, la Région n’a pas à s’y substituer.
L’amendement a été rejeté, ce qui n’a pas empêché le groupe UDC de voter le rapport !
Vive le Porc de Touraine !
Enfin les élus FN ont vivement approuvé une aide régional au Porc de Touraine, afin de soutenir une filière qui a connu de sérieuses difficultés.
Peut-être faudrait-il communiqué davantage sur le sujet, et faire la promotion de cette production locale dans les lycées de la Région ?
Nous y reviendrons.

1 Commentaire

Michel Chassier sur Plus FM le 8 mars

41-FN-1-Michel CHASSIERMichel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois et candidat pré-investie du Front National aux élections législatives sur la 1ère circonscription de Loir et Cher sera l’invité de la matinale de Plus FM mercredi 8 mars à 8 heures.
Il sera question de l’actualié locale, régionale et nationale avec les dernières péripéties d’une élection présidentielle hors du commun.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

0 Commentaires

Dimanche 5 Mars : Michel Chassier sur le plateau de « Dimanche en Politique »

Michel_Chassier_05-03-2017

Dimanche 5 Mars, Michel Chassier était présent sur le plateau de France 3 région Centre dans l’émission « Dimanche en Politique » qui recevait les représentants régionaux du Front National de Marine Le Pen, du mouvement « En Marche ! » d’Emmanuel Macron, et de « La France Insoumise » de Jean-Luc Mélenchon. 

Le thème du débat était « les candidats hors-Système ». Peut être devrions-nous dire que la seule candidate anti-Système c’est Marine Le Pen, tellement les autres candidats à l’élection présidentielle ont été parties prenantes de toutes les politiques catastrophiques menées en France depuis plus de 30 ans.

L’émission est accessible en rediffusion sur le site de France 3 Région Centre .

 

 

1 Commentaire

#Marine2017 : Michel Chassier dans dimanche en Politique le 5 mars.

Dimanche en PolitiqueMichel Chassier est l’invité de Dimanche en Politique sur France 3 Centre-Orléans dimanche 5 mars à 11 h 25.
avec Sabine Thillaye (*), déléguée à la question européenne pour « En Marche ! » Lionel Thura pour « La France Insoumise » et Michel Chassier pour Marine Le Pen.

(*) pour info Sabine Thillaye, citoyenne allemande déclarait n’avoir jamais fait de politique. Une recherche rapide nous a permis de constater que c’est faux : elle était tête de liste sur le Massif Central-Centre avec le mouvement « Nous citoyens » pour les élections européennes de 2014, qui avait réalisé le score de 1,08% !

1 Commentaire

Vos élus régionaux en session.

Elus Régionaux FNVos élus régionaux de Loir et Cher siègent toute la journée à Orléans en session plénière.
Ce matin Michel Chassier est intervenu sur le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) pour insister la notion d’égalité des territoires, toujours plus menacées malgré les déclarations des uns et des autres.
Il a rappelé que la multiplication des schémas, parfois qualifiée de « schéma-mania », rendait aléatoire leur cohérence, et que le caractère « prescriptif », toujours discutée, pouvait dans certains cas s’opposer au principe de libre administration des collectivités territoriales.
Enfin il a demandé que soit élaboré un schéma routier d’intérêt régional, prévu par la loi, mais que le président refuse pour complaire aux élus « écologistes ».
Mathilde Paris est intervenue pour sa part sur la stratégie régionale du tourisme, domaine qu’elle connaît particulièrement. Elle a insisté sur la question de l’offre, sur l’hébergement, sur le développement des outils et de l’accueil en ligne, sur la gastronomie. Elle propose également que la Région reprenne la main sur le canal du Berry afin d’assurer la cohérence et la continuité du projet sur les 3 départements concernés.
La séance se poursuit cet après-midi.

Vous pouvez suivre la séance en vidéo sur le site de la Région Centre-Val de Loire et toute l’actualité des élus FN sur leur site internet.

0 Commentaires

Loir et Cher : Catherine Fétilleux (LR) abandonne.

Catherine FETILLEUXC’était un secret de polichinelle : depuis plusieurs semaines tout le monde savait à Blois que Catherine Fétilleux n’irait pas jusqu’au bout. La Nouvelle République vient de le confirmer dans le fil d’actualité sur Internet.
Dès son investiture nous nous étions posé la question. Avant les fêtes elle avait déjà refusé régulièrement les invitations dans les médias.
Quelques noms circulent, mais on voit mal qui pourrait faire un candidat crédible pour  les « Républicains », sans oublier qu’en raison de la parité il faudrait plutôt choisir une femme.
Tout cela ne peut qu’inciter « En marche » à présenter un candidat, peut-être issu du MoDem (?), mais cela aura surtout pour effet de favoriser le vote pour Michel Chassier, le candidat FN pré-investi.
Ce rebondissement attendu sera peut-être suivi par d’autres dans les 2ème et 3ème circonscriptions.

1 Commentaire

Région Centre Val de Loire : les élus FN préparent la session.

C5VryJxWIAAXwiMSéance de travail pour les élus FN sous la présidence de Michel Chassier.
µLa prochaine session du Conseil régional se tiendra le 2 mars à Orléans.

les élus du groupe FN Centre-Val de Loire étaient réunis aujourd’hui afin d’échanger sur les dossiers qui seront abordés : la stratégie européenne (!) le nouveau schéma régional d’aménagement (SRADDET), la stratégie régionale du tourisme ou encore le contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle.
Les grandes lignes des interventions de nos élus seront abordés lundi au cours d’un point avec la presse régionale. 

1 Commentaire

Conseil régional : vos élus FN vous défendent !

C2mZAqMWEAAuPMt(photo d’illustration : Commission permanente du 20/01/2017)
Lors de la commission permanente du vendredi 17 février, les élus du Front National sont intervenus sur plusieurs dossiers.

A l’occasion d’un rapport sur les lycées, ils ont demandé que la charte de lutte contre le travail détaché, adoptée à l’unanimité par les élus (*), soit effectivement appliquée. Voter un texte un bien, le faire appliquer c’est mieux.
Le FN a déposé un amendement pour intégrer dans la délibération la référence explicite à cette charte. La gauche a voté contre.
D’autre part, les élus FN ont demandé des précisions sur les reports constatés dans le programme des travaux prévus dans les lycées. Plusieurs chefs d’établissement s’en étaient inquiétés auprès de nos élus qui siègent dans les conseils d’administration.
Enfin, le groupe FN s’est fermement opposé à l’instauration d’une taxe locale sur les billets de train, pour financer les travaux de la gare de Chartres, conséquence du désengagement de l’Etat et de la SNCF sur le financement des infrastructures ferroviaires.
Dans le domaine de la formation professionnelle, nous avons également rappelé la nécessaire vigilance sur le suivi de certains dispositifs qui ne relèvent pas des formations qualifiantes et dont l’efficacité n’est pas toujours évidente.
A propos de l’agriculture biologique nos élus ont rappelé également leur opposition aux OGM en soulignant que nous avions la même position au Parlement européen, ce qui n’est pas le cas de la droite et du centre, sans parler du PS, plus que jamais divisé sur ce sujet.
Nos deux élus de Loir et Cher, Mathile Paris et Michel Chassier, font partie de la commission permanente.

(*) suite à un amendement du groupe FN présenté lors d’une session précédente, et repris pas la majorité.

Michel Chassier invité de Dimanche en Politique le 19 février.

dimanche en politiqueMise à jour : en raison d’une grève des personnels techniques de France 3, l’émission est reportée au dimanche 5 mars.
Après une première émission dimanche dernier avec les représentants des cinq candidats actuellement classés en tête dans les sondages, la rédaction de « Dimanche en Politique » Centre-Val de Loire invite les représentants des trois candidats qui se disent « hors système ».

Voilà qui promet un  débat intéressant, mais nous n’en dirons pas plus avant l’émission !
Invités :
Françoise Amiot – représentante d’Emmanuel Macron.
Lionel Thura – représentante de Jean-Luc Mélenchon.
Michel Chassier – représentant de Marine Le Pen
Dimanche 19 février à 11 h 25 sur France 3 Centre-Val de Loire.

1 Commentaire

Conseil communautaire d’Aggloplys : finances et avenir du camping.

ID Mathilde 41-FN-1-Michel CHASSIER

Matilde Paris et Michel Chassier, élus communautaires (*).
Le Conseil communautaire se réunissait hier à Cour- Cheverny avec un ordre du jour moins chargé que d’habitude (la Nouvelle République du 10/02/2017).

Après les délibération techniques rendues nécessaires par la création de communes nouvelles au 1er janvier 2017, le principal rapport portait sur les orientations budgétaires.
Bien que la situation financière demeure sous contrôle, bien que légèrement dégradée en fin de mandat, Michel Chassier (FN) a souligné que nous entrions dans une période d’incertitude dans le domaine des finances publiques. Certains candidats proposent en effet de nouvelles coupes budgétaires qui pourraient avoir pour conséquence de nouvelles baisses de dotation… et la hausse de la fiscalité locale.
L’élu FN a fait part également de l’inquiétude face aux deux projets de métropoles d’Orléans et Tours, qui risquent de relancer une concurrence entre les territoires, au détriment des villes moyennes comme Blois. Il s’est adressé en même temps au 1er vice-président du Conseil régional, Marc Gricourt afin que la Région soit attentive à cette évolution ( Agglo OB 2017).
En réponse le Président Christophe Degruelle s’est voulu rassurant, mais force est de constater que l’agglomération blésoise manque singulièrement de dynamisme et de projets par rapport à ses deux voisines.
Autre sujet qui a retenu l’attention, la rupture du contrat avec le gestionnaire du camping du Val de Loire. Mathilde Paris (FN), qui était déjà intervenue sur le sujet, a exprimé notre soutien à cette décision, regrettant qu’on ait peut-être trop tardé (la Nouvelle République du 10/02/2017).
Elle a insisté sur la nécessité de développer cet équipement, indispensable dans le périmètre Blois-Chambord.
A noter le virage écolo-hamoniste de Marc Gricourt qui, après une intervention de Chantal Rebout, s’est abstenu sur une délibération visant à interdire les panneaux photo-voltaïques à Ménars dans le périmètre du château. Peut-être souhaiterait-il installer des éoliennes sur les cheminées de Chambord ?

(*) notre 3ème élu communuataire, Jean-Louis Berger, était absent hier pour raison de santé. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

1 Commentaire

Poste des Cornillettes : les élus FN écrivent au maire de Blois.

Courrier Poste Cornillettes(cliquez sur l’image pour agrandir).
J
eudi dernier lors de la manifestation des usagers devant le bureau de Poste des Cornillettes, un seul élu était présent : Michel Chassier, au nom du groupe Front national.
Le maire de Blois n’a toujours pas réagi officiellement à cette fermeture.
C’est pourquoi les élus FN ont écrit au maire de Blois afin qu’il fasse connaître publiquement sa position :  Courrier la Poste Cornillettes (à télécharger en format pdf).

Michel Chassier invité de la matinale de Plus FM mardi 24 janvier.

Manif agriculteurs bioMichel Chassier Président du Groupe FN au conseil régional, conseiller municipal et communautaire de Blois sera l’invité de la matinale sur Plus FM mardi 24 janvier à 8 heures.
Il évoquera l’actualité locale, départementale et régionale et les prochaines échéances électorales.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

Conseil régional : le groupe UDC d’accord avec la gauche.

C2mZAqMWEAAuPMtLes représentants du groupe FN à la commission permanente.
La Commission permanente du Conseil régional se tient à huis clos. Résultat : le groupe de Guillaume Peltier, l’Union de la Droite et du Centre peut voter discrètement tous les rapports. C’est ce qui s’est produit vendredi 20 janvier où celui qui se prétendait le « chef de file de l’opposition régionale » était plutôt aux abonnés absents.

Sur plus de 60 délibérations, nos 5 élus du groupe Front National sont intervenus à plusieurs reprises pour apporter leurs critiques, leurs propositions et leur expertise.
Ecoles de la 2ème chance : des résultats en baisse, mais pas question de changer ! 
Par exemple nous n’avons pas voté les crédits pour l’école de la prétendue « deuxième chance »», un dispositif coûteux (840 000 € par an rien que pour la Région, sans compter les autres financeurs) pour des résultats contestables (4% de CDI à la sortie de l’E2C de Tours par exemple) qui sert davantage à faire baisser artificiellement les chiffres du chômage qu’à insérer des publics en difficulté. En lire plus …

Galette des Rois et lancement de la campagne Marine 2017 à Mer.

Galette des Rois 2017-1Galette des Rois à la Halle de Mer.
La galette des Rois du FN41 à Mer était cette année l’occasion de lancer la campagne de Marine le Pen en Loir et Cher.

Une manifestation remarquablement organisée par nos amis mérois, élus et militants réunis avec le concours du responsable des manifestations, Jean-Yves Morvan et son équipe.
Un merci particulier aux amis élus (Maire, Adjoints au Maire, conseillers communautaires et conseillers municipaux) de la communauté de Communes Beauce Val de Loire ( CCBVL), présents hier a notre galette !

Après une conférence de presse qui s’est tenue sur place Michel Chassier, Secrétaire départemental et Président du groupe FN au Conseil régional, a salué les élus présents et présenté les candidats pré-investis (*), avant d’évoquer  l’action de nos élus municipaux et régionaux et l’importance des actions militantes.
C2tF2v_XcAQTGmn

Un tour de Mick le magicien : le petit bout de la corde, c’est ce qui reste du parti socialiste !

Il a souligné le double langage de la Droite et du Centre, dont les votes lors de la dernière commission permanente au Conseil régional sont, sur des sujets importants, en totale contradiction avec les positions du candidat qu’ils soutiennent.
Sans oublier le fait que tous ces candidats ne font dans leurs programmes respectifs que décliner la feuille de route de l’Union européenne, avec simplement quelques nuances destinées à flatter leur clientèle.

Bernard Monot nous ensuite dressé un tableau, peut-être inquiétant mais tout à fait réaliste, de la situation de la France devenue totalement dépendante de ses créanciers.
BM Mer 21-01-17

 

Pendant l’intervention de Bernard Monot.

Il a souligné à quel point la camisole des traités et réglements européens, que nos dirigeants ont accepté y compris au mépris du vote des Français, nous condamnait à l’esclavage pour dette. Or les Fillon, Macron ou tout candidat qui sortira des primaires de la gauche ne pourra rien nous proposer d’autre que les remèdes déjà appliqués à la Grèce, au Portugal ou à l’Espagne, remèdes dont on sait qu’il ne font qu’aggraver le mal.
Le seul espoir pour la France et pour les Français est donc l’élection de Marine le Pen.
Nous devons localement être les relais de sa campagne, être les acteurs de cette bataille décisive.
La victoire de Marine est nécessaire. A nous de la rendre possible !
Entre les différentes interventions, Mick le magicien a présenté ses tours de table en table, pendant que d’autres s’essayaient au karaoké.
Une manifestation parfaitement réussie, même si à cette époque hivernale les participants venus de loin n’ont pas pu rester trop longtemps. Voir aussi le lien avec notre page Facebook.

(*) 1ère circonscription : Michel Chassier
2ème circonscription : Mathilde Paris
3me circonscription : Jean-Yves Narquin
(voir notre article du 8 octobre)

2 commentaires

Trains intercités : quelle facture pour la Région ?

Train intercitésIntercités : quelle sera la charge pour la Région ? Le Président n’a pas daigné en informer les élus.
La SNCF veut se débarrasser de la plupart des liaisons « Intercités », les fameux « trains d’équilibre du territoire (TET), qui lui coûtent trop cher : 400 millions de déficit d’exploitation annuel, que l’Etat refuse de compenser.

De même que les routes nationales ont pour la plupart été départementalisées, les lignes TET vont donc progressivement être transférées aux Régions.
La question avait évoquée lors de la session de décembre du Conseil régional, en marge du débat sur le transfert des transports routiers de voyageurs, et Michel Chassier avait alors posé des questions, la plupart demeurées sans réponse.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aucun rapport n’était soumis au vote, et les négociations en cours avec la SNCF n’ont pas davantage fait l’objet de débat dans la commission ad hoc.
L’affaire est pourtant d’importance dès lors que les trois lignes reprises par la Région Centre-Val de Loire représentent un déficit d’exploitation annuel de 49 millions d’euros !
Il sera pris en charge au départ par la SNCF, mais de manière dégressive, alors que le déficit risuqe au contraire d’augmenter.
Le Président Bonneau a donc signé dès le 19 décembre avec la SNCF, sans en informer les élus, ce qui est un comble pour ardent défenseur de la démocratie participative. A moins que cet ersatz de démocratie, que nous sommes les seuls à dénoncer dans l’assemblée régionale, consiste à remplacer les élus qui posent trop de questions par des citoyens plus ou moins tirés au sort et beaucoup plus dociles car ils n’ont pas la possibilité d’accéder aux dossiers !
Et demain le Premier ministre Bernard Cazeneuve vient signer le protocole d’accord à Orléans, alors que la commission permanente se réunit le lendemain, sans toutefois être saisie du dossier !
C’est la troisième fois depuis le début du mandat que François Bonneau se comporte de cette manière : c’était déjà le cas pour la Contrat de Plan Etat-Région, signé avec Maneul Valls avant d’être voté, comme pour le plan des « 500 000 formations », signé avec Myriam El Khomri dans les mêmes conditions, avant que le volet régional ne soit adopté par l’assemblée régionale.
Curieuse méthode de gouvernance pour un président qui se veut consensuel.
Le groupe Front National a publié un communiqué pour dénoncer cette méthode, et alerter nos concitoyens sur les risques à venir :  Communiqué FNCVDL 2017.01.16 – Convention RCVL-SNCF TET
(
voir la Nouvelle République du 18/01/2017).

1 Commentaire

Blois : comprendre les quartiers nord… en rencontrant les associations.

Blois Lorjou_3Sur le marché place Lorjou à la ZUP de BLois.
Le maire de Blois, Marc Gricourt, a accompagné le nouveau Préfet de Loir et Cher pour une visite de la ZUP de Blois, pardon, des « quartiers nord » selon l’expression consacrée.

Au nord de quoi ? Michel Chassier en avait fait la démonstration au conseil municipal lors d’un précédent mandat, rappelant que le centre commercial Kennedy, aujourd’hui rasé, était sur le même parallèle que la mairie de Blois, 47,588° N, quant à la Place de l’Europe devenue place Lorjou, elle se situe sur le même parallèle que la Préfecture, 47,59° N.
De même l’Hôpital de Blois est légèrement plus au nord que le collège Bégon, nous pourrions multiplier les exemples.
Les « quartiers nord » seraient donc plutôt les quartiers Ouest.
Anecdotique dirons certains ? Pourtant cela dénote parfaitement l’esprit de toute la communication faite autour de la « rénovation urbaine », des « quartiers sensibles » et autres « quartiers défavorisés », appelés parfois tout simplement « les quartiers », afin de masquer la cause première des désordres, de l’insécurité, des trafics et du règne des caïds : une immigration massive de populations extra-européennes devenues trop nombreuses pour être assimilées.
En lire plus …

1 Commentaire

Démocratie participative : un ersatz de démocratie.

Groupe FN RCVLLa démocratie participative ou démocratie permanente est présentée par ses défenseurs comme le remède à un « déficit démocratique », une manière d’impliquer davantage les citoyens, une réponse au rejet de la classe politique.
Mais on peut s’interroger dès lors qu’elle est mise en place par ceux-là même dont le peuple se détourne.
Car de quoi s’agit-il en pratique : la Région va constituer dans chaque département un « panel » de citoyens « tirés au sort », d’élus et de « représentants des structures locales ».
Pourquoi d’ailleurs utiliser l’anglicisme « panel » qui signifie tout simplement « échantillon » ?
C’est probablement parce que la taille choisie pour cet échantillon, 12 personnes par département, ne lui confère aucune représentativité et encore moins de légitimité.
D’autant plus que le tirage au sort a été « arrangé » comme l’avoue Charles Fournier dans la Nouvelle République du 13 janvier. Selon certains critères mis en avant, mais dès lors qu’il ne s’agit plus d’un véritable tirage au sort anonyme et équitable, qui peut savoir vraiment pour quelles raisons certains candidats n’ont pas été retenus ?
A titre de comparaison, 1 076 416 électeurs s’étaient prononcés en décembre 2015 pour élire leurs représentants au Conseil Régional.
La liste du Front National conduite par Philippe Loiseau avait recueilli 308 432 voix.
Quel est donc l’intérêt de mettre en place un système abusivement qualifié de « démocratie participative » avec un échantillon de 72 citoyens, soit 1 électeur sur 15 000 par rapport aux votants e 2015, 1 électeur inscrit sur 25 000 !

La réponse est simple : il s’agit pour le président de Région et sa « majorité de gauche », qui n’a obtenu en réalité que 35% des suffrages, de se donner l’apparence d’un soutien de l’opinion afin de valider certaines initiatives qui ne font ps nécessairement l’unanimité.
L’avis de ces « panels » pourra donc être mis en avant pour faire pression sur les élus et influencer leurs décisions.
Le procédé est d’autant moins démocratique qu’au sein de ces groupes de travail, les élus seront bien présents pour orienter les débats.
Ce que dénonçait Michel Chassier lors d’un intervention en juin dernier, en soulignant que les simples citoyens ne disposeront pas des mêmes informations ni des mêmes outils d’aide à la décision que les élus, sans parler du soutien des services.
En résumé, le peuple vote mal, il convient donc de remplacer le peuple par des « panels » de citoyens étroitement contrôlés par les « bons » élus. C’est cela l’ersatz de démocratie que la Région propose.
Seuls les élus du Front National se sont vraiment opposés à cette imposture. Vous pouvez retrouver leurs interventions sur le site du groupe ou les revoir en vidéo sur le site de la Région Centre.

Dimanche en politique : un an après les régionales, quel bilan ?

dimanche en politiqueUn an après le renouvellement du conseil régional, quel est le premier bilan du président de la Région Centre-Val de Loire, France 3  diffusera dimanche une interview du président François Bonneau suivie d’un débat animé par Denis Gannay qui recevra sur son plateau Charles Fournier, vice président EELV, Guillaume Peltier et Michel Chassier, président groupe FN en région Centre-Val de Loire.
Nous aurons l’occasion également de revenir prochainement sur le bilan de nos élus, un an après l’élection régionale où le FN avait créé la surprise au 1er tour, en arrivant en tête du scrutin.
Emission Dimanche en politique, « Spécial bilan, un an après les élections régionales », c’est dimanche 8 janvier à 11h00 sur France 3 Centre-Val de Loire.
Vous pouvez posez vos questions sur le site de l’émission.

1 Commentaire

Agglopolys : le fait du Prince ?

BF41On se souvient lors d’un récent conseil d’Agglopolys que le Président Christophe Degruelle avait répondu à Michel Chassier, élu communautaire blésois, au sujet d’une subvention au Défi Inter-entreprise : « il n’y a pas de vote de subvention car l’organisation du Défi interentreprises est une décision du président. Tant que je serai président cette manifestation aura lieu.« 
Le président de Blois-Football 41 s’est vu opposer le même type de réponse à une demande de subvention ou de partenariat, au prétexte que « le sport n’est pas une compétence d’Agglopolys« .
Sauf que l’Agglo gère les équipements sportifs « dépassant par leur taille ou leur fréquentation le cadre communal« , c’est le cas des piscines, mais elle soutient également l’ADA Blois Basket et la réalisation de la salle du Jeu de Paume, investissement majeur de la mandature, est justifiée en partie par la montée de l’ADA en pro B.
Etant donné le rayonnement et les résultats de Blois-Football 41, la question mérite donc d’être posée et devrait faire au minimum l’objet d’un examen collectif des élus au sein du bureau communautaire.
En attendant le président de Blois-Football 41 vient d’adresser un courrier à tous les maires de l’Agglo, dans lequel il pose aussi une question plus grave : y aurait-il des pressions exercées sur les entreprises dans le cadre des marchés de l’Agglo ?

Conseil régional : vos élus en session.

Ma Région sans migrants(image d’archives : le groupe FN lors de la dernière session)
Vos élus régionaux siégeront jeudi et vendredi à Orléans pour la dernière session plénière de l’année 2016.

Elle sera surtout consacrée au budget, mais aussi au nouveau Schéma Régional de Développement Economique, de l’Innovation et de l’Internationalisation. Il sera également question des transports routiers et scolaires, d’un point d’étape sur la politique régionale de santé, du tourisme, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle etc…
Vos élus e Loir et Cher, Mathilde Paris et Michel Chassier auront l’occasion d’intervenir plusieurs fois au cours des débats.
Rappelons que la session est ouverte au public, et que vous pouvez également suivre les débats en direct sur le site de la Région.

12345...7

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...