Archives des tags : national

Grand débat : questions interdites

DzuZuu8XcAEfKBDLes réunions du « Grand débat » se suivent et se ressemblent.
Les participants peuvent donner leur avis sur les questions qui leur sont présentées, mais certains sujets sont interdits.
Malgré tout à Vendôme il a été question du problème des gens du voyage, de l’immigration ou en encore des travailleurs détachés.
Ce que déplore la Nouvelle République dont on peut se demander à quel titre elle se permet de juger la pertinence des questions posées.
Cela conforme qu’il ne faut pas entendre grand chose de ces réunions dont le but est aussi de masquer la campagne des européennes.
Quelques exceptions toutefois comme à Beaucaire où le maire RN, Julien Sanchez invite les Beaucairois à venir débattre en toute liberté ce lundi 18 février.
Le député « En Marche » de la circonscription a décliné l’invitation.
Pas très courageux…

0 Commentaires

Le grand faux débat arrive en Loir et Cher : tout est bien verrouillé.

urne1.jpgLa véritable consultation du peuple français se fera le 26 mai prochain. Le grand débat national n’est qu’un enfumage.
La 1ère réunion publique du « grand débat » en Loir et Cher s’est tenue samedi à Saint Claude de Diray avec environ 80 participants (*) selon la Nouvelle République, dont le député MoDem Stéphane Baudu, au premier rang, Gilles Clément, président de la communauté de communes du Grand Chambord, Laurent Allanic, maire de et quelques élus.

Comme partout au niveau national, un débat très encadré, avec les questions prévues d’avance sur les 4 thèmes proposés et à chaque fois un exposé des constats et les diagnostics de la situation à partir de la fiche préparée… par le gouvernement et fournie dans le kit de préparation de la réunion.
La « charte du grand débat« , à laquelle doivent s’engager les organisateurs, précise également qu’on ne doit diffuser « aucune information volontairement erronée, tronquée ou hors sujet. » Autrement les constats et diagnostics établis par le gouvernement ne peuvent pas être remis en cause.
Malgré tout quelques sujets qui ne sont pas évoqués dans le questionnaire ont été soulevés, comme les avantages dont bénéficient certains élus.
Au sujet de la transition écologique, un participant fait remarquer : « moi, je n’ai pas l’argent pour acheter une voiture électrique, je roulerai au diesel jusqu’à la fin. « 
Sur la question de la démocratie, Stéphane Baudu se dit  favorable à « introduire une dose de proportionnelle à l’Assemblée ».
Comme si la démocratie se dosait ! Si l’on veut réconcilier les Français avec la démocratie représentative, il faut d’abord qu’ils soient représentés équitablement, c’est à dire à la proportionnelle intégrale. Mais cette solution n’est pas retenue par le gouvernement, elle n’est donc pas proposée dans le débat.
Les 4 « fiches de propositions » rédigées à la fin de réunion sont logiquement d’un conformisme affligeant. Sur la fiche « transition écologique », on peut lire : « faire payer les pollueurs« , « éviter les gaspillages« , « aller vers une économie plus humaine« , « taxer les robots« .
Pas de quoi inquiéter Macron ni son gouvernement, qui pourront au final tirer les conclusions qu’ils veulent et qui sont déjà prêtes.
Pas de quoi non plus inciter nos concitoyens à participer à ce genre de réunion qui ne débouche sur rien.
Nous l’avons dit depuis le début : le « grand débat national » est une grande mascarade.

(*) mais sur le compte-rendu on voit que le chiffre original a été raturé, et lors des conclusions il n’y a avait que 45 personnes. Un peu plus de 3% des électeurs de Saint Claude du Diray, qui avaient été plus de 85% à s’exprimer au 2ème tour de la présidentielle.
Il est important de rappeler ces chiffres pour relativiser la portée de cet exercice de démocratie encadrée.

1 Commentaire

Grand Paris : soupçons de fraude sur les marchés.

GPE illustrationLe Parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur les marchés du Grand Paris express pour soupçons de favoritisme. Cette décision intervient près d’un an après les avertissements de la Cour des comptes sur des dérives de coûts et des « procédures de passation de marchés inégalement respectées« . (source Batiactu 24/01/2019)
La Cour des comptes avait dressé en décembre 2017 un rapport critique faisant état de la dérive budgétaire du Grand Paris express, avec des « coûts prévisionnels » qui « n’ont cessé de dériver« , passant de 20 à 38 milliards d’euros,  et « d’une rigueur insuffisante dans la gestion des marchés« , de la part de la Société du Grand Paris.
Sur les 770 marchés notifiés du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2016, la juridiction de la rue Cambon s’était focalisée sur 65 dossiers qui « témoignent en général d’une rigueur dans le respect des procédures de passation« . Elle note cependant certains marchés pour lesquels « les procédures et les grands principes de mise en concurrence n’avaient pas été respectés » entre offre qui aurait dû être « rejetée pour irrecevabilité » et modification des modalités de calcul des offres financières impactant « l’ordre de sélection des candidats » (*).
Elle alertait également sur 164 marchés conclus « sans publicité ni mise en concurrence » ou encore le rôle simplement « consultatif » de la commission d’examen des offres (CEO) qui ne permet « pas de disposer d’une assurance externe suffisante sur la régularité et les conditions d’attribution des marchés, l’équilibre concurrentiel et la préservation des intérêts économiques de la SGP« .
Des accusations assez lourdes, qui portent sur une période ou Maurice Leroy a été en charge du Grand Paris. Même s’il n’est pas impliqué directement dans ces procédures de marchés, il était censé exercer un contrôle, voire le pilotage du projet.
On ne peut pas dire qu’il a été très efficace dans l’exercice de sa mission.
Quand on sait qu’il va s’occuper désormais du « Grand Moscou », un projet au budget 10 fois plus important, il y a de quoi être dubitatif…

(*) une observation similaire avait été faite par la Chambre Régionale des Comptes du Centre (Avis n° 96-03355 du 16 juillet 1996) au sujet du marché de l’usine d’incinération de Valéco : « La chambre constate en outre que « le Comité du syndicat ne s’est pas prononcé sur la nature et les conditions financières de l’intervention des services techniques de la Ville de BLOIS ». Intervention dont le seul but était de modifier le classement des offres reçues, au profit de la Lyonnaise. Les dispositions en matière d’entretien et de réparation portent « atteinte au principe d’égalité d’accès des concurrents à la gestion déléguée décidée par le syndicat »,

0 Commentaires

Jacqueline Gourault : les heures supplémentaires des policiers et des gendarmes ne seront pas payées !

Jacqueline Gourault ADCFDepuis plusieurs annés,  policiers et gendarmes sont mis à très rude épreuve pour contrer la menace islamo-terroriste.
François Hollande avait même parlé de guerre.
Mais l’intendance ne suit pas : l’Etat leur doit des millions d’heures supplémentaires à ce stade ni payées ni récupérées.
Les membres des forces de l’ordre seront-ils indemnisés un jour ?
Non, a répondu en substance ce mardi matin Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur.
La réponse est claire, elle indique bien le mépris affiché par le pouvoir à l’égard des forces de l’ordre, taillables et corvéables à merci, et bien souvent empêchées de se défendre.
L’info, parue le 3 juillet dans France-soir, n’a pas fait grand bruit dans les médias, a tel point qu’elle nous avait échappée. Merci à Olivier Besnard, notre élu de Mer, de l’avoir signalé.
Un tel degré de cynisme est proprement scandaleux.
Il faut espérer que les intéressés réagissent, encore faudrait-il que leurs syndicats les défendent.
En attendant, à vous de faire tourner en boucle cette information.

2 commentaires

Rentrée politique en Loir et Cher : les faits nous donnent raison.

Michel_Chassier_05-03-2017Une rentrée politique qui donne raison au Rassemblement National.
Invités à parler de la rentrée politique an Loir et Cher, les représentants des principales formation politiques ont tous évité les sujets locaux pour évoquer quelques thèmes nationaux (la Nouvelle République du 4/09/2018).

Marc Fesneau (MoDem) propose de « réfléchir aux services publics« . Il serait temps ! Le problème c’est qu’il soutient Macron que ses commanditaires ont placé à l’Elysée pour les réduire encore davantage, comme Bruxelles l’exige.
La référente « en Marche » parle de « détermination« . Pour continuer à déconstruire la France ? C’est en même temps de l’aveuglement et de l’acharnement.
Maurice Leroy, ancien ministre de la Ville et chargé un temps du « Grand Paris » se propose « défendre la ruralité« , ce que n’ont jamais fait les gouvernements qu’il a soutenus. S’agirait-il plutôt d’une tentative pour enrayer le vote Rassemblement national dans sa circonscription. Mais les électeurs ne sont pas dupes et même s’ils aiment bien « Momo », pas sûr qu’ils le suivent aux européeennes.
Guillaume Peltier veut « défendre le pouvoir d’achat« , mais ses amis politiques n’ont pas été plus efficaces dans ce domaine.
Restent la représentante de le France soumise qui parle de sécurité sociale et Charles Fournier, Vert de plus en plus solitaire qui veut « agir localement pour le climat« . Avec des panneaux solaires chinois et des éoliennes allemandes, dont faute d’un rendement suffisant ne fonctionnent que grâce aux subventions financées par le consommateur sur sa facture d’électricité.
Le représentant du PS moribond, Frédéric Orain critique le projet de réforme constitutionnelle.
Il n’a pas tort, mais comme tous ceux que nous venons de citer, ils ont fait élire Macron.
Le délégué départemental du Rassemblement national, Michel Chassier est quant à lui relégué en bas de page (et ses déclarations comme celles de Frédéric Orain ne sont relayées sur le site internet du journal).
Mise à jour : le nécessaire a été fait en début d’après-midi, l’ensemble de l’article est en ligne.
Répondant à la question posée au niveau local, il évoque les prochaines municipales qui sont déjà dans toutes les têtes, bien que personne ne les évoque, préférant les manigances discrètes entre représentants locaux de l’ancien monde.
L’élu RN rappelle la nécessité de constituer des listes d’union. Sera-t-il entendu ? L’avenir le dira, mais en cas de refus les unset les autres ne pourront ensuite venir se plaindre.
En attendant, les européennes seront une bonne occasion pour les électeurs de dire ce qu’ils pensent.

Affaire Benalla : les parlementaires de Loir et Cher entre complicité et discrétion.

MLP-CastanerMarine le Pen « castagne » Castaner à l’Assemblée.
L’affaire Benalla est emblématique du fonctionnement de l’entourage de M. Macron, touché chaque jour davantage par les affaires et les scandales.

Elle touche le coeur du pouvoir et démontre que l’actuel locataire de l’Elysée, élu à la faveur d’une manipulation sans précédent de l’opinion après une campagne dont le financement reste plus que jamais suspect, n’a pas les qualités requises pour être Président de la République.
Il est vrai qu’il était en réalité candidat à un poste de gouverneur d’une province de l’Euroland sous tutelle américaine et contrôlée par les banquiers  dont il est le représentant.
Mais cette fois l’affaire prend des proportions telles que les médias qui l’ont toujours soutenus ne peuvent plus l’étouffer davantage.
Les parlementaires aussi, qui ont pourtant appelé à voté Macron à plus de 90%, sont nombreux à s’indigner et à demander une véritable enquête.
Et Marine Le Pen a prévenu : il ne faudra s’arrêter au fusible Collomb.
Ce qui surprend un peu dans ce contexte, c’est la discrétion et la modération dont font preuve les parlementaires de Loir et Cher.
Maurice Leroy  déclare ce matin dans la Nouvelle République qu’il avait décidé « de ne plus participer à ce triste spectacle.«  
Marc Fesneau va jusqu’à défendre Macron en justifiant son silence.
Guillaume Peltier, qu’on a connu plus virulent, reste très discret sur son compte Twitter, se contentant de relayer un tweet de Laurent Wauquiez et préfère parler d’une fête champêtre à Neung sur Beuvron.
Pas trace de réaction non plus de nos deux sénateurs.
On voit bien que cette affaire les embarrasse, mais après tout, ils avaient tous appelé à voter Macron en 2017.

2 commentaires

Rassemblement national : nouveau nom, nouveau site.

Site RNLes adhérents ont approuvé à près de 81% de changement de nom du Front national.
Une page qui se tourne et une nouvelle étape qui commence, après un an de travail avec les cadres, les élus, les fédérations.
Le nouveau site internet du Rassemblement national est déjà en ligne.
Bientôt chaque fédération disposera de son propre site avec la même présentation, permettant d’avoir accès à la fois aux informations nationales et à l’actualité locale.
En Loir et Cher, nous allons maintenir notre blog le temps nécessaire à cette mutation, nous verrons techniquement s’il est possible de conserver sous cette forme en changeant le nom de domaine, mais dans l’immédiat il va demeurer le portail d’accès au site national comme au futur site départemental, d’autant plus que notre blog a connu une fréquentation en hausse au mois de mai, avec 1244 visiteurs par jour en moyenne.

 

1 Commentaire

Mathilde Paris au bureau national samedi 26 mai.

DeHig54X0AABlH4Bureau national ce matin à Nanterre.
Marine Le Pen réunissait aujourd’hui le Bureau National, pour évoquer notamment l’actualité européenne et la formation du nouveau gouvernement italien, et préparer le Conseil National élargi du 1er juin à Lyon.

Mathilde Paris conseillère régionale de Loir et Cher, conseillère municipale et communautaire de Blois, participait à cette réunion.
Prochains rendez-vous en Loir et Cher : bureau départemental élargi le 4 juin, tournée des membres du bureau national avec Jean Messiha et Mathilde Paris le 16 juin. Les invitations par messagerie électronique et par courrier partent ce week-end, nous reviendrons en détail sur cette manifestation prochainement.

1 Commentaire

La France associée aux frappes contre la Syrie : Macron est un imbécile.

DatbPxgW4AAjqlwMenteur, faible, lâche : Macron ne décide de rien, il exécute les ordres.
Notre blog a toujours fait preuve de modération en même temps que de précision dans ses publications, toujours vérifiées.

En tant qu’élu, municipal et régional, mes adversaires savent aussi que je n’ai jamais versé dans l’exagération, dans la caricature, encore moins dans l’insulte.
Par conséquent en écrivant cette réaction face aux frappes menées contre la Syrie, auxquelles la France à participé – ou du moins essayé – je pèse mes mots d’autant plus que les conséquences de cette décision peuvent être lourdes.
Et si je dis que M. Macron est imbécile, cela ne constitue en rien une offense au chef de l’Etat.
C’est un constat objectif, on pourrait dire clinique, sur la nature profonde du personnage.
Le terme d’imbécile provient du latin imbecillus, qui signifie faible. Ce n’est donc pas une injure, mais le constat d’un alignement inconditionnel aux ordres des Etats Unis, qui coordonnent depuis le départ la guerre menée contre la Syrie, avec l’objectif de briser son unité territoriale, de la scinder en créant un micro-état sunnite au nord-est afin de séparer les Chiites d’Irak et d’Iran de ceux du sud (Alaouites en Syrie,  Hezbollah au Liban), tout en contrôlant de pétrole et son acheminement dans la région.
Voilà les véritables buts de cette guerre et cela semble difficilement contestable.
En lire plus …

3 commentaires

Arnaud Beltrame : hommage au sacrifice d’un officier chrétien.

DZXkU-mWkAAFtbc(photo Gendarmerie Nationale)
C’était hier l’hommage de la République auquel nous avons participé, certains par leur présence aux cérémonies, comme Marine le Pen et d’autres élus à Paris et dans les régions, d’autres simplement en suivant la cérémonie des Invalides à la télévision, puisqu’en Loir et Cher par exemple, aucun hommage public n’avait été prévu.

Nous aurons l’occasion de revenir sur le discours de M. Macron, en particulier sur certains oublis volontaires, mais d’abord nous tenions à publier le témoignage du prêtre qui l’a accompagné jusqu’à ses dernières heures.

Témoignage d’un chanoine de l’abbaye de Lagrasse (Aude), le jour de sa mort, 24 mars 2018.
« C’est au hasard d’une rencontre lors d’une visite de notre abbaye, Monument Historique, que je fais connaissance avec le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame et Marielle, avec laquelle il vient de se marier civilement le 27 août 2016. Nous sympathisons très vite et ils m’ont demandé́ de les préparer au mariage religieux que je devais célébrer près de Vannes le 9 juin prochain. Nous avons donc passé de nombreuses heures à travailler les fondamentaux de la vie conjugale depuis près de 2 ans. Je venais de bénir leur maison le 16 décembre et nous finalisions leur dossier canonique de mariage. La très belle déclaration d’intention d’Arnaud m’est parvenue 4 jours avant sa mort héroïque.
En lire plus …

1 Commentaire

Après l’hommage aux victimes, les Français attendent des actes !

attaque islamiste 23-03-18Nous aurons tous ce dimanche une pensée émue pour les victimes du tueur islamiste de l’Aude :
Christian Medves 50 ans, boucher,
Hervé Sosna 65 ans, retraité du bâtiment,
Jean Mazières 61 ans, viticulteur à la retraite,
Arnaud Beltrame 44 ans, officier de gendarmerie
lâchement assassinés…
Une pensée également pour tous les blessés, certains toujours dans état grave, et pour toutes les familles et les proches.
Bien sûr il y aura un hommage national, bien sûr nous entendrons une fois encore les mêmes déclarations.
Il y aura à Trèbes une « marche blanche » à la mémoire des victimes, mais attention, la consigne est surtout « pas d’amalgame ». Il paraît pourtant que nous sommes en guerre, pour reprendre l’expression de François Hollande en 2015.
Malheureusement ce refus de désigner l’ennemi et de prendre enfin les mesures qui s’imposent ne fait que nous rendre plus vulnérables.
En lire plus …

2 commentaires

Le Bureau national du FN observe une minute de silence à la mémoire d’Arnaud Beltrame.

DZDLAkNWsAI5apKNanterre le 24 mars.
Alors que Marine Le Pen présidait ce matin la première réunion du nouveau Bureau National depuis le Congrès, elle a tenu à honorer la mémoire d’Arnaud Beltrame par une minute de silence.

Nous invitons bien sûr nos amis à participer aux côtés de leurs élus aux cérémonies d’hommage à toutes les victimes, nous vous tiendrons informés du calendrier pour le Loir et Cher.

2 commentaires

Hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

2018-DZCbIm6X4AEuOBaHommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tombé en héros face à l’ennemi islamique.
Pensées à sa famille et à tous ceux qui sacrifient leur vie au service de la France.
Beaucoup d’acteurs politiques doivent avoir honte ce matin car ils portent une responsabilité.

4 commentaires

Attaque islamiste dans l’Aude : le communiqué du Front National.

trebes-F1Attaque terroriste de Trèbes : quand le gouvernement prendra-t-il conscience que nous sommes en guerre?
Notre pays a été l’objet d’une nouvelle attaque terroriste. Comme d’habitude, les Français ont droit à une sorte de rituel gouvernemental :
- déplacement du ministre de l’Intérieur sur les lieux, qui nous expliquera avec l’air satisfait les mesures mises en place;- déclaration lénifiante sur les pathologies psychiatriques supposées du terroriste, comme vient de le faire E. Macron;
- avis d’experts pour démontrer l’efficacité des dispositifs antiterroristes…
Fait inquiétant : on s’aperçoit qu’après avoir frappé les métropoles, les terroristes choisissent désormais de s’attaquer aux périmètres moins contrôlés des zones rurales, adoptant là la technique expérimentée dans tous les pays qui ont sombré dans le terrorisme comme l’Irak.
L’attaque meurtrière de Trèbes est visiblement le fait d’un étranger fiché S doublé d’un délinquant. Que faisait-il sur le sol français? Lorsque les députés du Front National ont proposé le 28 septembre 2017, par voie d’amendement, l’expulsion des fichés S étrangers, la majorité En Marche et LR ont voté contre. Le Front National demande que le terrorisme soit maintenant traité comme un « acte de guerre », et que les étrangers sur les 16.000 fichés « S » recensés soient immédiatement expulsés.
Au-delà de cette mesure ciblée, le Front national demande le retour des contrôles effectifs aux frontières nationales.

Télécharger l’amendement des députés du FN :  Amendement FN fichés S étrangers

1 Commentaire

Rassemblement national : à vous de décider !

fronticoneadhesionfrancecampagne(cliquez sur l’image pour adhérer ou ré–adhérer)
A l’issue d’un congrès réussi et enthousiasmant, notre présidente Marine Le Pen a proposé un nouveau nom pour le Front National : le « Rassemblement National ». Ce nouveau nom doit nous permettre de rassembler tous ceux qui croient en notre Nation et en son avenir avec l’objectif d’accéder aux plus hautes fonctions.

Attention, seuls les adhérents à jour au 4 avril 2018 pourront s’exprimer par vote sur le choix de ce nouveau nom.
Les adhérents en retard de cotisation depuis moins d’un an vont recevoir une lettre de relance de notre présidente d’ici la fin de la semaine et un courriel dès ce soir.
N’attendez pas, il est de nouveau possible d’adhérer sur le site du Front National.
Vous pouvez aussi contacter notre Fédération (fn41@frontnational.com) ou passer à la permanence, le vendredi de 10 h à 18 h.

Le clip de la présidence de Marine le Pen 2011-2017

Image de prévisualisation YouTube

Pour ceux qui n’étaient pas au Congrès de Lille, nous mettons en ligne ce clip qui retrace les deux premiers mandats de Marine le Pen en tant que présidente du Front National depuis le Congrès de Tours en 2011.

1 Commentaire

Macron en Inde : hypermenteur tu perds ton sang froid !

Macron Hyper menteurUne fois encore, Macron est pris en flagrant délit de mensonge.

Durant la campagne des présidentielles de 2002, Chirac avait été surnommé « supermenteur » par les Guignols de l’info et l’expression avait fait florès, puisqu’on ne disait pas encore le « buzz ».
Avant toutefois que « supermenteur » ne soit soutenu au second tour contre Jean-Marie le Pen par tous ceux qui l’avait dénigré. Comme quoi les « guignols » n’étaient pas que les comiques de Canal+.
Aujourd’hui s’il fallait qualifier M. Macron, le terme qui s’impose ce serait « hypermenteur », tant ce petit personnage arrogant accumule les mensonges les plus énormes (*).
Déjà lors du fameux débat, où il avait menti de bout en bout, il aurait dû être disqualifié si jamais il y avait eu un arbitre et non des journalistes complices.
Il n’a pas cessé depuis, tout en reniant ses promesses.
En lire plus …

1 Commentaire

Le Front rassemble les Français.

DYA55ixX4AUBlRsOn sent depuis samedi, peut-être encore plus depuis hier, le dépit des médias.
Ils ne savent plus comment réagir face au succès du Congrès de la refondation, la ligne éditoriale se cherche, les éléments de langage ne parviennent pas à s’imposer.
Ils prétendaient que Marine peinait à se relancer après ce qu’ils appellent l’échec de la présidentielle, qu’elle doutait, que les cadres et les militants n’y croyaient plus, que les Français se détournaient de Front National, séduits par les promesses de M. Macron, qui leur aurait redonné l’espoir.
Ils décrivaient un Front National déboussolé, isolé, plus que jamais éloigné du pouvoir.
Bref ils annonçaient – une fois de plus – la mort du Front National, beaucoup comme Wauquiez en rêvaient afin de récupérer ses électeurs.
Ces deux jours de Congrès ont démontré le contraire : un mouvement uni derrière sa présidente, plus que jamais déterminée à rendre le Front National plus performant dans le but d’accéder aux affaires afin de redresser la France, nous pourrions écrire de la sauver, tant il est évident que le projet mondialiste vise à la destruction des nations.
Le changement de nom proposé par Marine Le Pen fait partie de cette stratégie.
Il n’était pas évident car nombre de nos adhérents y sont attachés, ce qui est logique. C’est un nom dont nous n’avons pas à rougir, il a porté depuis 1972 l’espérance de Français, de plus en plus nombreux.
Mais le passage du « Front » au « Rassemblement » est un signal envoyé à tous nos compatriotes, un signe d’ouverture, un appel à nous rejoindre pour la défense de notre nation, et pas seulement pour « faire front » contre le système.
C’est bien le signe de la transformation d’un parti d’opposition à un parti de gouvernement.
Mais bien sûr tous les adhérents seront consultés dans les prochaines semaines pour se prononcer sur ce changement et nous ouvrirons le débat sur notre blog.
Ce XVIème Congrès a démontré aussi que FN n’est pas seul, qu’il a de nombreux alliés en Europe et au-delà, dont certains participent à des coalitions gouvernementales, et que beaucoup considère Marine Le Pen comme un exemple et un modèle.
Certes, nous n’avons pas obtenus les mêmes succès électoraux que certains de nos alliés européens, mais c’est surtout en raison d’un mode de scrutin inique. Par exemple la Lega en Italie avec 18,5% des suffrages exprimés, obtient 127 députés et 56 sénateurs. Le FN n’a pu faire élire que 8 députés après avoir fait 34,5% à la présidentielle, tout est là.
D’où la nécessité de nouer des alliances, et cela sera possible dès 2019 pour les élections européennes, où les positions vont se clarifier, en particulier chez les « Républicains », obligés de choisir entre eurofédéralistes et partisan d’une Europe des Nations.

1 Commentaire

Le discours de Marine Le Pen au congrès de Lille.

Image de prévisualisation YouTube

1er jour du Congrès : le FN dans le sens de l’histoire.

DX7q2-DXUAALtUZLes médias de Bolloré, Bouygues, Lagardère et Drahi ont insisté depuis une semaine sur les doutes et les incertitudes qui toucheraient les cadres du FN.
Manifestement ils n’avaient pas suivi le travail, sans précédent, entrepris dès le mois de juillet dernier pour analyser les résultats de la séquence électorale du printemps, en tirer les conclusions et préparer l’avenir.
La première journée du Congrès a montré un mouvement uni derrière Marine Le Pen, dont le rapport moral portant sur la période 2014-2017 a été approuvé à la quasi-unanimité.
Le soutien des cadres, des adhérents et des militants à leur présidente est intact, la confiance est bien là.
Les résultats de consultation des adhérents (environ 30 000 réponses !) ont été commentés, ils confortent la ligne définie par Marine et le bureau politique et sur de nombreux sujets ils permettront de travailler sur le programme que nous pourrons proposer aux Français.
L’intervention remarquée de Steve Bannon marque aussi une étape car jusqu’ici les adversaires américains de la mondialisation avaient quelques réticences à nouer des contacts avec le FN.
Aujourd’hui, et c’était l’un des messages de Steve Bannon, nous plus seuls, comme le témoignait également les interventions en vidéo de nombreux représentants de partis européens alliés au FN au sein du groupe ENL, dont certain sont aux affaires dans leurs pays respectifs.
Même en France les lignes bougent, et Thierry Mariani plaide pour un rapprochement avec le FN.

Mais surtout, comme le prouvent les résultats électoraux récents en Europe, le sens de l’histoire est de notre côté, et Steve Bannon nous promet que nous irons « de victoires en victoires en victoires. »
De nombreux travaux ont eu lieu également au cours de la journée, comme une réunion des élus municipaux.
Enfin une grand soirée de gala a réuni les congressistes jusque tard dans la nuit.
Nous sommes au final 17 représentants du Loir et Cher présents à Lille ce week-end.
La deuxième journée va se conclure par le grand discours de Marine Le Pen, retransmis en direct sur BFMTV et sur Internet à partir de 15 heures.

Victoire sur les banques : les adhésions en ligne à nouveau accessibles !

Adhésions en ligneAprès 4 mois de blocage, il est désormais possible à nouveau d’adhérer en ligne.
La tentative d’assassinat bancaire a échoué !
Le blocage des adhésions en ligne, réglées par carte bancaire, nous a porté un véritable préjudice, et c’était bien le but.
Sur l’année précédente, 47,5% des adhésions, soit presque la moitié, étaient réalisées en ligne.
Cela permettait aussi de lancer des campagnes d’adhésions à l’occasion d’événements particuliers : élections, émission télévisée de grande écoute, campagnes thématiques ou en fonction de l’actualité.
En adhérant au Front National, vous faites un acte de résistance !
Vous pouvez le faire dès maintenant en cliquant sur lien : adhésions en ligne.

1 Commentaire

Marine dénonce la barbarie islamiste : ils veulent la faire taire !

DXSIMmbW0AAXZfvAlors que le logeur de terroristes Jawad Bendaoud est libéré et se permet déjà des provocations sur les réseaux sociaux, Marine Le Pen est mise en examen pour avoir dénoncé les exactions de Daesh.
C’était en décembre 2015, alors que le journaliste de RMC Jean-Jacques Bourdin avait osé faire un parallèle fait entre le FN et Daesh, Marine Le Pen lui avait répondu par 3 tweets : « @JJBourdin_RMC, #Daesh c’est ça ! » illustrés par des photos d’exécutions du groupe terroriste.
La présidente du Front national a été mise en examen le 1er par les juges d’instruction de Nanterre, pour «diffusion d’images violentes», en vertu de l’article 222-33-3 du code pénal.
En oubliant le dernier alinéa qui précise : « Le présent article n’est pas applicable lorsque l’enregistrement ou la diffusion résulte de l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public ou est réalisé afin de servir de preuve en justice.« 
Ce qui était précisément l’intention, clairement exprimée, de Marine Le Pen, parfaitement dans son rôle de parlementaire en informant le public de la réalité.
En lire plus …

1 Commentaire

Comment Macron a volé la pension des anciens combattants d’Algérie !

Blois 8 mai 2013748,80 € par an : c’est le montant de la pension que touche un ancien d’Algérie.
Un ancien combattant qui touchait une de retraite de 1287 € en décembre 2017 voit son montant réduit à 1221€ en janvier 2018, soit 66€ de moins.
Faites le calcul par vous même : 66 € x 12 = 792 €.
Autrement dit la diminution de la retraite du régime général équivaut à supprimer sa pension d’ancien combattant.
Faites le savoir autour de vous : Macron a volé la retraite de la plupart des anciens d’Algérie.
En marche vers le mépris.

1 Commentaire

80 km/h : ils continuent à vous mentir !

A5_TRACT_80KM_H_HD_STC_Page_1Dès le 10 janvier nous avions réagi sur le blog du FN41 à l’annonce de la limitation à 80 km/h sur les routes.
En invitant les défenseurs de la mesure à présenter leurs arguments, que nous aurions volontiers publié pour ouvrir le débat.
Bien que notre site reçoive plus d’un millier de visiteurs chaque jour, nous n’avons eu aucune réponse.
C’est bien la preuve que les partisans de cette mesure craignaient de voir leurs arguments réfutés.
Nous avions également déploré une mesure prise sans concertation et sans même que les résultats de l’expérimentation, menée sur 13 km sur la RN 57 entre Vesoul et Rioz, 55 km sur la RN 151 entre Auxerre et La Charité-sur-Loire, 18 km sur la RN 7 entre Crozes et Hermitage-Valence entre juillet 2015 et juillet 2017 ne soit rendue publique.
On comprend maintenant pourquoi.
Grâce à l’association « 40 millions d’automobilistes » les conclusions de cette expérimentation ont fuité.
Et ils démentent catégoriquement le discours officiel. Les pro-limitation se défendent en disant que « les tronçons étaient beaucoup trop petits et la durée trop faible pour tirer des conclusions concernant l’accidentalité. » Une expérience sur 2 ans cela paraît tout de même significatif. Quand à la longueur des tronçons, elle a été choisie au départ par ceux-là même qui étaient certains de démontrer l’efficacité de cette mesure.
Enfin l’exemple du Danemark que nous rappelions dans un article précédent est quant à lui tout à fait probant, puisqu’il concerne tout le pays.
Il ne reste désormais pas d’autre issue au gouvernement que de revoir sa copie et de renoncer à cette mesure imbécile, dont même macron ne voulait pas durant sa campagne. Mais il n’est pas à un reniement près…
N’hésitez pas à signer la pétition en ligne du Front National.

1 Commentaire

Notre Dame des Landes : nouveau reniement de Macron en forme de capitulation.

Notre Dame des Landes« Macron fait ce qu’il avait dit » : c’est ce que nous répètent en boucle les médias du système, qui ne sont pas avares de « fake news ».
Pourtant Macron s’était déjà renié en adoptant la limitation de vitesse à 80 km/h, après avoir dit pendant la campagne qu’il y était opposé.
De la même façon, il avait expliqué qu’il ferait l’aéroport de Notre de Dame des Landes.
Il vient encore de se renier en abandonnant le projet, il faut bien dire par lâcheté.
Certes le Front National n’était pas favorable à ce nouvel aéroport, mais le référendum consultatif avait tranché en faveur de sa construction et tous les recours en justice avaient échoué.
Mais face à une minorité d’extrémistes occupant les lieux, le gouvernement a capitulé piteusement, au mépris des citoyens et des élus locaux.
Cela démontre la véritable nature de M. Macron qui ne fait pas ce qu’il a dit, mais ce que lui dictent les puissants, les lobbies, et qui cède à la menace.
Il va maintenant se heurter aux riverains de l’aéroport existant, qui refusent son extension.
Au déni de démocratie et au reniement s’ajoute un gâchis financier qui n’est pas encore chiffré.
L’ancien monde est toujours bien là !

3 commentaires
123

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...