Archives des tags : police

Jacqueline Gourault : les heures supplémentaires des policiers et des gendarmes ne seront pas payées !

Jacqueline Gourault ADCFDepuis plusieurs annés,  policiers et gendarmes sont mis à très rude épreuve pour contrer la menace islamo-terroriste.
François Hollande avait même parlé de guerre.
Mais l’intendance ne suit pas : l’Etat leur doit des millions d’heures supplémentaires à ce stade ni payées ni récupérées.
Les membres des forces de l’ordre seront-ils indemnisés un jour ?
Non, a répondu en substance ce mardi matin Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur.
La réponse est claire, elle indique bien le mépris affiché par le pouvoir à l’égard des forces de l’ordre, taillables et corvéables à merci, et bien souvent empêchées de se défendre.
L’info, parue le 3 juillet dans France-soir, n’a pas fait grand bruit dans les médias, a tel point qu’elle nous avait échappée. Merci à Olivier Besnard, notre élu de Mer, de l’avoir signalé.
Un tel degré de cynisme est proprement scandaleux.
Il faut espérer que les intéressés réagissent, encore faudrait-il que leurs syndicats les défendent.
En attendant, à vous de faire tourner en boucle cette information.

2 commentaires

Le maire en patrouille de nuit avec la police municipale… pas à Blois, mais à Beaucaire.

Julien Sanchez BeaucaireMaire, officier de police judiciaire, j’étais à nouveau cette nuit en patrouille avec la police municipale.
Ce n’est pas la maire de Blois qui publie cette information sur Twitter, mais le maire Beaucaire, Julien Sanchez.
Un moyen de rappeler l’importance qu’il accorde à la sécurité des ces concitoyens, et de soutenir la police dans l’exercice de ses missions au moment où certains la dénigrent.
Un exemple à suivre pourquoi pas à Blois.
Et si le maire ne veut pas le faire, les élus du Rassemblement national peuvent recevoir une délégation pour le faire à sa place, il y sont tout à fait disposés.

3 commentaires

Respecter les policiers… et faire aimer la France.

Je soutiens la PoliceCollège Bégon : visite de la police mais c’est un « gilet rouge » qui surveille la classe.
On ne peut qu’approuver l’initiative du Directeur départemental de la sécurité publique de Loir et Cher, à l’occasion de la journée de rapprochement police-population, d’une journée de rencontre et d’échanges avec des collégiens de Bégon (la Nouvelle République du 11/04/2018).

D’autant plus que cette présentation des missions de la police était accompagnée d’une visite des tranchées d’entraînement datant de la première guerre mondiale en Forêt de Blois, d’une visite au musée de la Résistance avant d’aller observer une minute de silence devant le monument aix morts place de la République.
Il faudrait cependant que l’esprit de cette rencontre se prolonge au-delà d’une journée.
Or nous devons bien constater que l’enseignement de l’histoire de France a été bien abîmé dans les programmes, des pans entiers supprimés, tandis qu’au contraire les manuels scolaires traînent notre pays dans la boue en l’accusant de tous les maux et en cultivant une éternelle repentance.
En lire plus …

2 commentaires

Blois : encore deux policiers agressés.

Je soutiens la PoliceLes audiences se suivent et se ressemblent au tribunal correctionnel de Blois, qui avait à juger deux cas d’agressions commises à Blois contre des policiers (source : la Nouvelle République du 14/03/2018).
Ce qui fait quatre jugements en deux semaines pour des violences à l’encontre des forces de l’ordre.
Cette fois encore, les coupables sont protégés par l’anonymat, ce qui affaiblit la portée de jugement.
Au chapitre des peines, huit mois dont six avec sur sursis dans le premier, 6 mois fermes dans l’autre.
Avec le projet de réforme pénale Macron, il n’y aurait pas eu d’incarcération.
Les policiers peuvent donc redouter que ce type d’agression se multiplie.

2 commentaires

Policiers agressés : il faut une réponse ferme !

hommage policiers Blois_3Photo d’illustration : hommage aux policiers à Blois en juin 2016.
Régulièrement la chronique judiciaire de la Nouvelle République relate des faits d’agressions contre des policiers.

Lors de l’audience du 26 février un « jeune homme », dont le nom n’est pas révélé, est jugé pour des insultes, des menaces et des coups portés sur des policiers qui venaient de l’interpeller avenue Wilson. Une policière qui lui expliquait l’obligation du dépistage de l’alcoolémie – qui se révélera positif -  a été violemment frappée au visage, après avoir été menacée de mort.
Il frappe encore les policiers qui essaient de le maîtriser.
Alors que le parquet avait requis 8 mois de prison dont 4 avec sursis, le « jeune homme » sera condamné à 6 mois avec sursis.
Hier c’est un certain « Mara » qui était jugé pour des violences sur des policiers, toujours commises à Blois, le 15 janvier dans une rue du Centre-Ville (la Nouvelle République du 3/03/2018).
Même pas cette fois « l’excuse » de l’alcool, non, Mara s’est simplement « mis en colère ».
L’individu décrit comme athlétique, 1,95m, s’est violemment débattu, frappant plusieurs policiers avant d’être maîtrisé.
On ne peut qu’admirer le sang-froid et le professionnalisme desdits policiers, qui ont finalement interpellé le forcené à mains nues, sans utiliser aucune arme.
A l’audience, Mara, qui s’exprime avec calme et une certaine assurance, est présenté par son avocat comme « poli, travailleur », mais son casier judiciaire ne dit pas la même chose, puisqu’il compte déjà un dizaine de condamnations pour la même infraction. Peut-être aurait-il du plaider une allergie au bleu ?
Faut-il comprendre qu’il ait jusqu’ici toujours bénéficié de susrsis ?
Finalement il sera condamné cette fois à 15 mois de prison dont 6 fermes. 
Mais ces deux affaires rapprochées montrent à quel point les violences à l’encontre des policiers et des gendarmes se multiplient, y compris dans un département comme le Loir et Cher.
En France 5 767 policiers ont été blessés en intervention durant l’année 2016 (+1,6%) ainsi que 4 079 gendarmes (+ 7,7%).
Il serait temps que les auteurs de ces violences soient sévèrement et systématiquement condamnées et ce dès la première agression afin d’éviter les récidives encouragées par un sentiment d’impunité.

1 Commentaire

Au moins 1031 voitures brûlées pour la Saint Sylvestre.

CollombfouLes explications de Gérard Collomb n’ont pas convaincu les policiers.
C’est le bilan officiel communiqué par le ministère de l’Intérieur, sans doute en deçà de la réalité.

En effet depuis plusieurs années les autorités ne comptent plus les véhicules détruits « par contagion ». Autrement si le feu a été mis à une voiture mais en a brûlé deux autres, le ministère de l’Intérieur n’en comptabilise qu’une.
Ce bilan encore provisoire est en nette augmentation par rapport à l’an dernier, ce qui démontre bien que rien n’a changé en dehors du style et de la communication.
En Loir et Cher deux feux de voitures sont signalés à Blois, avenue de l’Europe et rue Michel Détroyat, ainsi que des feux de conteneurs avenue du Maréchal Leclerc.
Plus grave, la soirée du 31 décembre a été marquée par plusieurs agressions de policiers à Champigny sur Marne, à Aulnay sous Bois, à Stains… Mais pour Gérard Collomb les choses se sont plutôt bien passées : « dans l’ensemble, les gens ont pu jouir de la nuit de la Saint-Sylvestre de manière pacifiée. »
On attend toujours que le ministre ou le gouverneur Macron se rende au chevet de la policière lynchée à Champigny.
Marine Le Pen a réagi dès hier, non seulement pour condamner cette énième agression de policiers, mais aussi pour demander des mesures, que les députés FN ont déjà proposé en vain à l’Assemblée nationale : les députés-godillots « en Marche » s’y étaient opposés.

1 Commentaire

Blois des policiers agressés lors d’un contrôle, voitures incendiées place Coty.

Je soutiens la PoliceDans la nuit de vendredi à samedi une patrouille de la BAC (brigade anticriminalité) remarque une voiture au comportement suspect rue Etienne Baudet, en périphérie de la ZUP de Blois.
Ils arrêtent le véhicule pour contrôler les passagers, mais deux d’entre eux refusent d’obtempérer et profèrent des menaces, des injures, avant de frapper violemment les policiers (la Nouvelle République du 30/07/2017).
La patrouille est parvenue néanmoins à interpeller les agresseurs et les ont placés en garde à vue au commissariat de Blois.
Ils ont été présentés au Parquet, qui doit de prononcer sur « une éventuelle incarcération en attendant une comparution devant le tribunal pour outrages, rébellion et blessures volontaires ».
Attendons la suite, mais dans ce genre d’affaire l’incarcération nous semble logique, sinon on risque de banaliser l’es agressions de policiers ou de pompiers. Il faut cesser de chercher des excuses à ces comportements inacceptables, qui doivent être sévèrement réprimés.
Il faudrait vraiment frapper un grand coup pour mettre hors d’état de nuire ces bandes qui considèrent certaines zones comme leur territoire, situation qui perdure ne raison de certaines politiques d’évitement de la part des autorités, qui craignent par-dessus tout un embrasement généralisé des « quartiers ».
D’ailleurs les voyous ont aussitôt lancé un avertissement, puisque dans les heures qui ont suivi, trois voitures ont été incendiées dans le quartier Coty.
Nous osons espérer que la décision des juges ne sera pas « négociée » sous le pression des autorités, ou dictée par l’opinion de magistrats proches du Syndicat de la magistrature, qui n’hésitent pas à manifester… contre les policiers !
Mais chacun sait qu’en France la Justice est indépendante et impartiale !
En attendant nous exprimons notre soutien aux policiers agressés.

2 commentaires

Bilan 2016 de la délinquance en Loir et Cher. Pas clair !

PoliceNous prenons connaissance du bilan de la délinquance 2016 en Loir et Cher (la Nouvelle République 9/2/2017).
Nous aurions bénéficié d’une baisse des cambriolages, ce que nous n’avons pas constaté, et nous aurions subi une hausse des escroqueries. Ce qui s’explique par le développement du commerce par Internet.
Nous apprenons aussi que le nombre d’atteintes aux biens  de notre département (24,58 pour 1 000 habitants) serait inférieur au taux moyen français (33,25 pour 1 000 habitants). Mais nous ne savons pas s’il est à la hausse ou à la baisse.
Faut-il pour autant qualifier de « paisible » le Loir et Cher ? Non, car le plus intéressant est d’examiner l’évolution de la situation d’insécurité sur une dizaine d’années et la récente attaque à main armée de Vineuil n’est pas de nature à rassurer les habitants. D’autre part, nous ne pouvons pas penser que c’est bien en Loir et Cher parce que c‘est pire ailleurs.
Il est important de constater, mais nous l’avions déjà fait remarquer dans ce blog, que le nombre de crimes et délits a augmenté de 7,39 % en zone Police, plus particulièrement à Blois, dans une zone urbaine à plus forte concentration de population hétérogène. Les dernière affaires de drogue confirment ce constat.
Faut-il expliquer la baisse (- 8,3 %) de ces crimes en zone Gendarmerie par une meilleure implantation et à l’organisation militaire de cette structure ? Possible même si le caractère rural d’une population plus homogène explique une moindre criminalité.
En résumé, bien que l’on doive se méfier des bilans officiels d’autosatisfaction, il aurait été réaliste de comptabiliser le nombre de voitures brûlées (directement ou indirectement) ainsi que d’analyser l’efficacité du dispositif « Voisins vigilants » dans les communes qui l’ont choisi. Ce qui semble être le cas de Romorantin qui ne peut que s’en réjouir.
Dans tous les cas, il nous semble capital d’apporter à notre Police et à notre Gendarmerie tout le soutien qu’elles méritent. L’offensive nationale actuelle anti-Police d’Aulnay peut arriver demain à Blois au détour d’une vérification d’identité. Et qui les défendra, à part le Front National et Marine Le Pen, si le Président de la République lui-même les désavoue avant la fin de l’enquête judiciaire ?
Quelques chiffres significatifs.
Les vols avec violences ont augmenté de 9,59%.

Les vols sans violences ont augmenté de 7,07%.
Les violences physiques « crapuleuses » (??) ont augmenté de 9,46%.

4 commentaires

Allons soutenir nos forces de l’ordre mercredi matin !

Commissariat de BloisCes jours-ci la France est le théâtre d’un mouvement d’ampleur nationale jamais vu : celui des hommes et des femmes de la Police nationale qui descendent dans la rue en dehors de toute consigne syndicale.
C’est l’expression légitime d’une lassitude et d’un ras le bol poussé à son paroxysme. La protestation des policiers vient en réponse à une nouvelle vague de violences physiques criminelles perpétrées impunément par les « sauvageons » choyés des socialistes.
Devant la dramatique apathie du Gouvernement, les agents de la force publique manifestent massivement leur désarroi en Loir et Cher comme partout en France.
Ils appellent à manifester, sans banderoles ni identifications syndicales, le mercredi  26 octobre à midi devant le commissariat de Blois, quai Saint Jean.
Refusant la loi des racailles, le Front national de Loir et Cher apporte son entier soutien à la Police nationale, à ces hommes qui vouent leur vie à la sécurité de nos compatriotes, parfois au péril de leur vie. C’est pour cette raison qu’il invite ses amis, adhérents et sympathisants à se joindre à cette marche française de protestation vers la préfecture où ils seront reçus.
Les policiers rappelleront au préfet  qu’ils sont de moins en moins nombreux à agir sur le terrain, qu’ils s’éloignent de leurs missions de Police-secours et ne peuvent plus intervenir dans les différends familiaux, les cambriolages, les accidents, ou les ivresses de voie publique.
Ce blog a souvent souligné la lenteur ou le laxisme de la justice, l’excès d’attention accordé au harcèlement des automobilistes pour faire du chiffre et aux consignes de « retenue » données par la hiérarchie aux policiers pour ne pas faire de vagues. Les élus et responsables seront présents devant le commissariat de Blois mercredi matin à midi.

2 commentaires

Vendôme. Un incitation à incendier les voitures de Police?

Voiture police fergusonRappelez-vous. Il y a quelques semaines , le procureur de Blois classait une plainte déposée par la mairie de Vendôme qui accusait l’auteur d’un graffe sur un mur public qui représentait une voiture de Police en flammes. Pour classer l’affaire, le procureur avançait que la voiture était un modèle américain et non français, qu’aucune interdiction ne précisait qu’on ne pouvait peindre sur ce site et que cette voiture en flammes faisait allusion à des manifestations américaines de Ferguson et non françaises.

Croire que ce genre de dessins ou peintures n’est pas une incitation au passage à l’acte au-delà des frontières et des océans relève d’une naïveté interdite à certains niveaux d’autorité.

Une quinzaine de bandits ont attaqué 2 voitures de police à coups de cocktails molotovs, en France, blessant grièvement 3 policiers. L’un d’eux est entre la vie et la mort. Le procureur pense-t-il encore qu’il avait raison de classer la plainte? Nous, non!

Nos pensées vont vers ces policiers et leurs familles qui sont en première ligne dans ces zones de « non-France ». C’est pour cette raison que nous invitons nos amis et adhérents à se joindre aux rassemblements devant les Commissariats de Police de Blois et Vendôme aujourd’hui à 12h15.

 

Toujours est-il que dans l’esprit des

1 Commentaire

Une incitation à incendier les voitures de Police

tag-vendomeRappelez-vous. Il y a quelques mois, en mai dernier, sur le fronton d’un espace sportif situé derrière le lycée Ronsard un « artiste » avait peint une voiture de police incendiée. Une plainte avait été déposée par la mairie de Vendôme.
Le procureur de Blois vient de classer sans suite cette plainte au motif que la voiture dessinée était américaine et non française et qu’il n’y avait donc pas de lien entre les 2 évènements !
Nous avions pourtant démontré le contraire, photos à l’appui sur notre blog. Il ajoutait qu’il n’était pas interdit de taguer sur le site choisi par « l’artiste » ! (la Nouvelle République du 1/10/2016)
Cela dit, le maire de Vendôme a été bien léger dans ce dossier, il aurait pu vérifier. Par ailleurs le juge fait remarquer que le graffeur incriminé collabore régulièrement avec la mairie !
Mais rien ne dit que la voiture de Police qui avait été incendiée à Paris à la même époque avec des policiers à l’intérieur n’avait pas été « inspirée » par ce tag.

Deux arguments qui doivent révolter les policiers vendômois qui ont à faire face fréquemment à des agressions ou rebellions.
Car, enfin, les lycéens qui voyaient cette peinture en déduisaient que mettre le feu à une voiture de Police n’était pas condamnable et pouvait même être considéré comme une œuvre d’art réjouissante. Le sens subliminal de ce tag était une condamnation de la Police, qu’elle soit française ou américaine. Les policiers de Blois et de Vendôme apprécieront, eux qui, normalement, devraient être protégés par le Procureur. Qu’en pense le maire de Vendôme, lui qui avait porté plainte ?

3 commentaires

La Police doit traquer les islamistes. Pas les automobilistes !

Controle-policeHier, jeudi, la police de Vendôme a fait la chasse aux téléphones portables au volant. Entre 14 h 30 et 16 h 30, deux véhicules de la Police se sont placés en embuscade sur la RN 10 puis sur la route du Mans (la Nouvelle République du 29/7/2016).
« Mission accomplie ». Ils ont réussi à  intercepter 7 automobilistes qui utilisaient leur téléphone en conduisant.
Certes, ces comportements peuvent être de nature à provoquer quelques accidents mais c’est sans commune mesure avec les risques que vivent les Français dans la suite d’attentats islamistes que nous vivons, plus prévisibles qu’on ne le dit.
Les policiers ont mieux à faire que de poursuivre les porteurs de portables et, sans doute, ils attendent d’avoir d’autres ordres que de faire la chasse à l’automobiliste. La plupart des islamistes étaient des personnes fichées ou avec bracelet électronique, mais qui les suivait ? Personne. Sûrement pas ceux qui sont chargés du contrôle des ronds points de Blois et de Vendôme.
Le ministre de l’Intérieur détourne l’attention de nos compatriotes et l’action des fonctionnaires de Police. Comment se fait-il qu’il soit encore en poste?

On veut des contrôles aux frontières. Pas aux ronds-points!

Controle-policeA la demande des pouvoirs publics qui ne savent plus que faire et dans le cadre des dispositions prises à la suite de la vague d’attentats islamistes qui submergent la France et l’Europe, la Police nationale a été amenée à accentuer les contrôles qu’elle effectue sur les lieux sensibles tels que la gare SNCF de Blois Chambord (la Nouvelle République du 26/7/2016).
La Police en a profité pour continuer sa traque des automobilistes qui, eux, sont plus facilement identifiables et maîtrisables que les islamo-terroristes. Sans qu’il y ait des réactions au pseudo délit de faciès.
Des patrouilles se sont postées carrefour Médicis et avenue de Châteaudun. Cela a  permis de verbaliser 4 automobilistes (amende et 3 points en moins !) On est loin de la traque des islamistes : c’est plus rentable mais moins efficace.
Il est temps que des mesures, et non des mesurettes, soient prises au contrôle des frontières ou dans les mosquées salafistes. C’est ce qu’attendent les Français dans la colère qui monte.

Solidarité du FN avec les policiers agressés par les gauchistes.

Policier agresséLe Front National de Loir et Cher s’associe aux manifestations blésoises des policiers victimes des gauchistes dans les rassemblements de ces 2 derniers mois. Ces « casseurs » sont les enfants naturels d’une politique délibérément choisie par le pouvoir socialiste qui refuse de les poursuivre et laisse pourrir une situation du style de la Place de la République.
Si les politiques avaient donné des ordres clairs et fermes il n’y aurait pas eu 343 policiers ou gendarmes blessés.
Il faut donner des ordres pour éviter le désordre !
Le FN 41 remarque  que les millions de manifestants de la « Manif pour tous » n’ont pas dégradé une seule vitrine ni  brûlé une seule voiture. Aucun policier n’y a été blessé ! Cela n’a pas empêché le Ministre de l’Intérieur socialiste, Manuel Valls, d’arrêter et de gazer des centaines de manifestants ou veilleurs, enfants compris, sur les Champs Elysées. A noter que 193 arrestations ont été faites pour les « Nuits debout » et 201 pour les Veilleurs de la Manif pour tous ! Les Policiers, à cette époque, qui avaient reçu des ordres bien supérieurs à la menace qui pesait sur la sécurité publique, ne se plaignaient pas…
De même, lorsque les Identitaires manifestent pacifiquement à Calais, la répression politique et policière est brutale et les sanctions judiciaires tombent. 
Ayant été souvent victime de ces agressions (et jamais agresseur) le FN41 comprend les protestations des forces de l’ordre qui ne sont plus commandées. Sauf pour des objectifs politiques partisans !

2 commentaires

Danger et assistance à personne en danger. Que choisir?

Bouée de sauvetageNotre blogue a salué le courage et l’audace des 2 policiers blésois qui n’ont pas hésité à plonger dans la Loire pour porter secours à un jeune homme qui allait se noyer. On ne peut qu’être étonné des conseils prodigués après cet acte héroïque par un responsable de la sécurité. (la Nouvelle République 4/3/2016) Des conseils qui, par leur excessive prudence, sauf celui, logique, de prévenir les pompiers, peuvent dissuader de se lancer dans l’eau pour porter assistance à personne en danger.
On nous y dit que « si le témoin souhaite s’engager dans l’eau, il doit impérativement… évaluer la force du courant et la distance à parcourir car il faut aussi garder des forces pour le retour qui sera encore plus difficile avec une victime qui va peut-être se débattre.» Il est recommandé d’être un très bon nageur, d’avoir la force physique nécessaire pour se lancer dans un sauvetage car la Loire est très dangereuse. Sans compter qu’il faut affronter des courants forts, des tourbillons, une température de l’eau de 5 à 6 degrés. Oui, mais s’il y a urgence et risque de mort d’autrui, faut-il attendre, les bras croisés, l’arrivée des secours ?
Le risque avec ce type de conseil de prudence, qui a priori semble justifié et de bon sens, est que l’on peut considérer…qu’il y a trop de risques pour intervenir et sauver quelqu’un en danger. En lire plus …

Blois : le geste héroïque d’un policier.

Drapeau Police nationaleDans la Police, les notions d’honneur et de sacrifice ne sont pas de vains mots.
En début d’après-midi un jeune homme s’est jeté dans la Loire depuis le Pont Charles De Gaulle.

Il était emporté par le courant et risquait de périr rapidement. Heureusement un policier, en patrouille à proximité, n’a pas hésité à plonger dans l’eau glaciale pour lui porter secours. Il est parvenu à le ramener près de la rive, d’où un second policier a pu l’aider à sortir le jeune homme du fleuve (la Nouvelle République – 28/02/2016).
Les pompiers arrivés entre-temps ont pu médicaliser le jeune et son sauveteur, tous deux en état d’hypothermie en raison de la température de l’eau.
Nous tenons à exprimer toutes nos félicitations à ce policier blésois pour son geste héroïque.

1 Commentaire

Alerte aux faux policiers !

10600450_312762182227223_679364398829773770_nOn nous annonce que le 6 août,  sur le secteur de MER, deux individus porteurs de brassards de couleur orange « Police » et présentant des cartes tricolores se sont rendus chez 2 personnes âgées prétextant avoir interpellé le cambrioleur de leur domicile. 

Les deux faux policiers, lors de la visite de la maison du couple de retraités, leur ont dérobé des bijoux. Les octogénaires ne se sont aperçus du vol qu’après le départ de ces deux hommes âgés d’environ 40 et 30 ans.

En cas de doute sur l’identité ou la profession d’individus-il peut s’agir de personnes qui disent travailler pour le gaz ou l’électricité- qui se présentent à votre domicile, ne les laissez pas entrer et téléphonez tout de suite au 17 ou à votre voisin pour qu’il vienne sans tarder.

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...