Archives des tags : Région Centre-Val de Loire

In mémoriam Michel Rothé.

Michel Rothé_2Notre ami Michel Rothé, fidèle au Front National depuis sa création vient de nous quitter subitement à l’âge de 82 ans.
Bien qu’originaire du Loiret, il avait des attaches en Loir et Cher et avait notamment été candidat en 2008 dans le canton de Mer.
Il participait régulièrement à des réunions et rencontres amicales de notre Fédération.
Homme de conviction, souvent passionné, toujours exigeant, il a été un militant infatigable tant que sa santé lui a permis.
Nous sommes nombreux en Loir et Cher à nous souvenir de son enthousiasme et de sa gentillesse.
Le bureau de notre Fédération tient à présenter à son épouse Hélène ainsi qu’à ses enfants toutes ses condoléances.
Les obsèques de Michel Rothé seront célébrées le mardi 4 avril à 15 h 30 en l’Eglise Saint Martin à Saran.

0 Commentaires

#Marine2017 : Marine Le Pen à la Bazoche-Gouet le 3 avril

TWITTER_INVIT_REU_PUBLIQUE_03_04La campagne s’accélère et Marine Le Pen est toujours devant malgré des sondages qui la sous-estiment !
Elle multiplie ses déplacements de campagne, hier à la Rochelle, jeudi à la Trinité sur Mer, dimanche à Bordeaux.
Elle sera lundi 3 avril pour un deuxième meeting en Région centre-Val de Loire après Châteauroux le 11 mars dernier, cette fois à la Bazoche-Gouet en Eure et Loire, à la limite du Loir et Cher, de la Sarthe et de l’Orne toute proche, dans ce territoire combien symbolique de la ruralité qu’est le Perche.
Des co-voiturages sont organisés au départ de Blois, Mer et Vendôme, renseignements : fn41@frontnational.com

0 Commentaires

Rappel : Marion Maréchal Le Pen à Saint Jean le Blanc le 28 mars

affiche marionMarion Maréchal le Pen à Saint Jean le Blanc le 28 mars à 20 heures.
En raison de la capacité de la salle, le FN45 vous demande de s’inscrire en ligne sur le site de la Fédération.
Seules les personnes inscrites sont assurées de pouvoir entrer, les autres seulement en fonction des places disponibles.
Un co-voiturage est organisé au départ de à Blois à 17 h 30. Pour plus d’information contactez le FN41 : fn41@frontnational.com

0 Commentaires

#Marine2017 : la santé en questions.

débat santé 22-03_2débat santé 22-03_1

Dans le cadre de l’élection présidentielle, la Mutualité française Centre-Val de Loire et le Club de la presse Centre-Val de Loire organisaient un débat public ce matin à Blois.
Les représentants de quatre candidats avaient répondu présent : le député Denys Robiliard pour Benoît Hamon, le député Jean-Pierre Door pour François Fillon, l’ancien parlementaire et maire de Bourges, ancien ministre Serge Lepeltier pour Emmanuel Macron (*) et enfin Michel Chassier, président du groupe FN au conseil régional Centre-Val de Loire pour Marine Le Pen.
Devant les représentants de la mutualité, des différentes professions médicales mais aussi de simples citoyens usagers de la santé, les représentants des candidats ont été interrogés sur leurs programmes respectifs.
Si les mesures proposées par Marine Le Pen n’ont pas été critiquées, la première question posée à Michel Chassier a porté sur leur financement.
Réponse évidente : cette question dépasse le seul budget de la la Sécurité sociale, mais les économies réalisées sur les intérêts d’emprunt par un retour au financement de l’emprunt par la Banque de France, sans intérêts, ainsi que la renégociation avec l’Union européenne qui nous coûte 9 milliards d’euros par an permettront de mieux financer le système de santé. Signalons au passage que les intérêts sur la dette sociale représente à eux seuls 6 à 7 milliard d’euros par an.
Interrogé sur la prévention, le représentant de Marine Le Pen a rappelé que c’était un point important des propositions de notre candidate, incluant la sécurité alimentaire et les question environnementales , comme l’usage abusif de certains pesticides. Michel Chassier a souligné au passage la contradiction entre la prévention et les propositions de certains candidats sur la légalisation du cannabis.
Interrogé plus tard par un autre participant, il a insisté sur le rôle de la prévention à l’école, et le rôle des tous les auxiliaires de santé, particulièrement les infirmiers et infirmières qui souffrent aujourd’hui de conditions de travail de plus en plus difficiles, en raison d’une tarification à l’acte dans les hôpitaux qui entraîne un véritable chronométrage, incompatible parfois avec une prise en charge digne du partient.
Enfin sur les « déserts médicaux », Michel Chassier a rappelé la question du numérus clausus, mais aussi les politiques qui aboutissent au phénomène de métropolisation qui ne touche pas que les professions médicales, mais tout le tissu des services de proximité. Nos principaux concurrents ne semblent pas enclins à inverser cette politique.
L’élu FN a rappelé également que le groupe,FN avait été le seul à contester la Plan régional de l’ARS que la majorité de gauche s’apprêtait à approuver en 2012 avec le soutien de la droite et du centre.
L’intervention décisive de Michel Chassier avait obligé la majorité à modifier sa position et à donner un avis défavorable. Mais ce n’était qu’un avis…
Sans être un spécialiste de la question, le représentant de Marine Le Pen a permis à notre candidate de voir ses propositions défendues dans le débat. C’était encore une première !

(*) on notera une fois de plus que le représentant de « en marche » était un vieux routier de la politique (ancien conseiller général, 2 fois conseiller régional, 2 fois maire, député puis sénateur, ministre… 38 ans de vie politique sans interruption. Pas vraiment le symbole du renouvellement !

1 Commentaire

Marion Maréchal-Le Pen à Saint Jean le Blanc le 28 mars.

affiche marionDans le cadre de la campagne présidentielle, Marion Maréchal-le Pen sera mardi 28 mars à Saint Jean le Blanc près d’Orléans pour une grande réunion publique.
Voir toutes les informations sur le site du FN45.
Pour les demandes de co-voiturage, contactez-nous : fn41@frontnational.com

1 Commentaire

Blois : les occasions manquées.

nouvelle halle Louis XIILa question du Centre-ville de Blois revient régulièrement à la « une » de l’actualité.
Hier c’était une réflexion sur le commerce de proximité (la Nouvelle République du 14/03/2017). Bien sûr ce n’est pas un problème spécifiquement blésois, mais la question est de savoir ce qui a été fait ces dernières années pour contrer cette évolution.
Aujourd’hui la Nouvelle République revient sur le projet Saint Vincent pour se faire l’écho des interrogations qu’il suscite.
Ce n’est pas la première fois. Déjà le président de la CCI avait émis des doutes en décembre dernier (voir notre article du 16/12/2016).
Lors du Conseil municipal du 21 novembre, les élus FN avaient rappelé leur position : le projet a été lancé sous la précédente mandature et malgré de sérieux doutes sur l’intérêt et la faisabilité de l’opération, le groupe FN n’a pas souhaité s’y opposer, préférant attendre le résultat des consultations en cours à cette époque (voir notre article du 23/11/2016).
Mais les arguments repris aujourd’hui par plusieurs commerçants du centre-ville nous semblent cohérents et rejoignent les nôtres.
Réhabiliter la Halle Louis XII : une occasion manquée.
Cela fait des années en effet que nous réclamons la réouverture d’un marché couvert place Louis XII, une halle dédiée aux produits alimentaires et à la gastronomie qui serait ouverte tous les jours.
La possibilité s’est à nouveau présentée lors du déplacement du restaurant universitaire. La Ville a préféré y installer une Maison de la BD. C’est sans doute intéressant, mais un autre emplacement était possible.
Et il y a un risque évident avec la création d’un nouveau centre derrière Saint Vincent de voir des commerçants de l’hyper-centre s’y déplacer, ce qui augmentera encore le nombre de magasins fermés.
Ce projet est d’ailleurs en totale contradiction avec les observations de l’urbaniste Gilles-Henri Bailly, qui avait travaillé pour une municipalité précédente, concluant que « Blois tournait le dos à sa Loire ». D’ailleurs le projet « Coeur de Ville – Loire » était censé aller dans ce sens, en s’intéressant aux deux rives.
TGV, Université, Région : Blois n’a pas été au rendez-vous.
Ce n’est malheureusement pas la seule occasion manquée pour la Ville de Blois.
Lors de la création des Régions, le maire de Blois était Pierre Sudreau, qui a présidé la Région de 1976 à 1979. Pourquoi ne pas avoir choisi Blois comme siège de la Région, dont notre ville est le centre géographique ?
Même chose avec l’Université. Nous avons eu au départ une Université bicéphale, Orléans-Tours, avec une répartition des enseignements. Là encore, s’il était logique de maintenir Médecine à Tours, Sciences et Droit à Orléans, pourquoi pas innover et installer la fac de Lettres à Blois ?
Après tout Blois n’est qu’à 1/2 heure de Tours ou d’Orléans par le train, alors qu’il faut le même temps pour se rendre d’Orléans à la Source ! Cette position centrale pouvait avoir un intérêt.
On se souvient que Pierre Sudreau avait été ministre de l’Education nationale, il aurait pu soutenir un tel projet.
Autre exemple, la ligne TGV, dont le tracé passe au nord de Vendôme. Une gare TGV au Breuil, entre Blois et Vendôme, aurait complètement changé la donne, et permis à l’aérodrome du Breuil de se développer dans le domaine de l’aviation d’affaire, voire de vols low-coast pour des touristes se rendant à Paris… et dans le Val de Loire !
Le paradoxe c’est que notre ville a été gérée pendant 40 ans par des maires parisiens : Pierre Sudreau puis Jack Lang, pour qui Blois était avant tout un fief électoral, mais qui s’intéressaient d’abord à leur propre carrière. Pour le second surtout, il s’est attaché à laisser son empreinte dans le domaine de la Culture, sans aucune vision stratégique de l’avenir.
Les Blésois en paient aujourd’hui le prix fort !

1 Commentaire

Sologne : Guillaume Peltier a-t-il utilisé les moyens de la collectivité pour sa campagne électorale ?

Visuel_FORUM_sologneSite etoile modifié

Site Internet de la Région Centre-Val de Loire : à gauche le visuel incriminé, à droite la page modifiée.
Vendredi dernier un maire Solognot nous a fait part de son étonnement – pour ne part dire plus – de voir que le visuel de la 3ème édition du Forum des entreprises de Sologne comportait en bonne place la photo de Guillaume Peltier, par ailleurs candidat aux élections législatives dans la circonscription.

Il y avait par conséquent un risque que cette personnalisation, en période électorale, puisse être considérée comme une infraction au principe de la non-utilisation des moyens publics au bénéfice d’un candidat.
il faut savoir en effet que cette manifestation bénéficie de 25 000 € de subvention de la Région Centre-Val de Loire,  44 500 € de subvention de la Communauté de communes, 2 500 € du Département, le reste étant couvert par les locations de stands et des sponsors privés.
Michel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, a donc écrit au président François Bonneau pour le tenir informé et demander le retrait du visuel sur le site Internet de la Région.
Ce qui a été fait rapidement, confirmant l’avis des élus qui avaient donné l’alerte, il y avait bien un risque.
De son côté Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher et candidate dans la même circonscription a saisi la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Téléchargez le communiqué du groupe FN CVL :  Communiqué GRPFN Forum des entreprises

0 Commentaires

Anciens combattants : les insultes de Macron ne passent pas.

Blois 11 novembreLors de l’assemblée générale de la Fédération nationale des combattants volontaires ce week-end à Saint Gervais, les anciens combattants ont rappelé leur ferme condamnation des propos d’Emmanuel Macron qui avait osé qualifier, devant de hauts dirigeants algériens, la colonisation de « crime contre l’humanité » (la Nouvelle République du 13/03/2017).
Une énormité qui démontre pour le moins l’ignorance crasse de ce petit personnage, ainsi que sa disposition à s’abaisser devant un gouvernement ouvertement hostile (*), dans l’espoir de s’attirer les suffrages de la communauté franco-algérienne.
Après de telles déclarations, il est évident qu’Emmanuel Macron devrait être définitivement disqualifié.
En attendant il vaudrait mieux qu’il évite, ainsi que ses représentants, d’assister aux cérémonies patriotiques.
Il faut espérer dans le cas contraire qu’il se trouverait des anciens combattants assez courageux pour l’éconduire et lui demander des excuses publiques.

(*) les militaires du FLN au pouvoir depuis 1962 ont confisqué la rente pétrolière et abandonné la population algérienne, contrainte de ce fait à s’expatrier en nombre. Mais pour justifier son échec, le gouvernement algérien rend la France « colonialiste » responsable de la situation, alors qu’aucun pays du continent africain ne bénéficiait en 1962 d’autant d’infrastructures modernes dans tous les domaines. Tous les jeunes algériens nés après l’indépendance sont éduqués dans cette haine de la France entretenue par les médias et dans les écoles. Et dire qu’Emmanuel Macron propose de créer une chaîne de télévision franco-algérienne. Contrôlée par le FLN ?

1 Commentaire

Conseil régional : lycées, prisons, cochons. Les dossiers de la Commission permanente.

GRFN CPR 2016-11(image d’archives : vos élus FN en Commission permanente).
Il y avait plusieurs dossiers intéressants ce matin en Commission permanente au Conseil régional.

Lycées : la Région peine à respecter ses promesses.
Sur les lycées d’abord, Michel Chassier est intervenu pour interpeller le président François Bonneau et la vice Présidente Catherine Münsch-Masset au sujet de la « révision du plan pluriannuel d’investissement dans les lycées. »
En effet, dans un récent courrier adressé à un chef d »établissement de Loir et Cher suite à une question relayée par l’élu FN, la Vice-Présidente explique que la programmation des investissements doit être « révisée » – traduire : étalée dans le temps – en raison des contraintes budgétaires liées au nouvelles compétences  et à la diminution des dotations.
Or, ce n’est pas ce qui avait été annoncé en décembre lors du vote du budget.
Michel Chassier a demandé que les élus soient informés lors de la prochaine commission.
Blois : que se passe-t-il aux abords du lycée Dessaignes-Sonia Delaunay ?
Toujours sur les lycées, la Région a voté une subvention pour équiper le lycée Dessaignes-Sonia Delaunay de Blois d’un système de vidéo-surveillance sur le parvis de l’entrée principale. La vice-présidente a justifié cet équipement en raison de la recrudescence des problèmes de sécurité à la sortie des lycées, sans toutefois donner de précisions le lycée en question.
Le 1er vice-président Marc Gricourt, également maire de Blois, est resté silencieux. C’est une question qui n’a jamais non plus été évoquée au conseil municipal.
Selon nos informations, le problème serait notamment la présence régulière de dealers…. qui vont simplement se déplacer de quelques dizaines de mètres.
Formation des détenus : rappel des pouvoirs régaliens de l’Etat.
Pour la deuxième année consécutive, la Région a voté des crédits pour la formation professionnelle des détenus, assortie d’une rémunération. Comme en 2016, le groupe FN s’y est opposé, rappelant qu’il s’agit d’une compétence régalienne de l’Etat.
Michel Chassier a fait état d’un rapport de l’IGAS de novembre 2013 faisant suite à l’expérimentation de la mesure, et qui laisse entendre que les Régions pourraient par la, suite prendre à leur charge d’autres dépenses dont la compensation n’est pas assurée.
Le groupe UDC de Guillaume Peltier a tenté une diversion en proposant un amendement exigeant que la Région accorde la même somme à l’aide aux victimes. Là encore, c’est le rôle du ministère de la Justice, la Région n’a pas à s’y substituer.
L’amendement a été rejeté, ce qui n’a pas empêché le groupe UDC de voter le rapport !
Vive le Porc de Touraine !
Enfin les élus FN ont vivement approuvé une aide régional au Porc de Touraine, afin de soutenir une filière qui a connu de sérieuses difficultés.
Peut-être faudrait-il communiqué davantage sur le sujet, et faire la promotion de cette production locale dans les lycées de la Région ?
Nous y reviendrons.

1 Commentaire

Conseil régional : vos élus préparent la commission permanente du 10 mars.

C6e4X-TWAAArdjUC6fpY0GWMAASc1r

Comme chaque fois à la veille de la Commission permanente les élus FN au conseil régional étaient réunis à Orléans pour faire la synthèse des travaux en commission.
Auparavant un point presse a permis de présenter les grands sujets du moment : le Très Haut Débit, pour lequel nous ne sommes pas convaincus que la Région ait choisi la meilleure solution, la question du schéma routier d’intérêt régional soulevée lors de la dernière session par le groupe FN, balayé par François Bonneau, mais réclamé depuis par Marisol Touraine (!) et enfin la question des lycées où nous apprenons le programme d’investissement est en cours de révision, sans que les élus aient été avertis.
Période électorale ou pas, les élus FN sont au travail !

1 Commentaire

Michel Chassier sur Plus FM le 8 mars

41-FN-1-Michel CHASSIERMichel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois et candidat pré-investie du Front National aux élections législatives sur la 1ère circonscription de Loir et Cher sera l’invité de la matinale de Plus FM mercredi 8 mars à 8 heures.
Il sera question de l’actualié locale, régionale et nationale avec les dernières péripéties d’une élection présidentielle hors du commun.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

0 Commentaires

Vos élus régionaux en session.

Elus Régionaux FNVos élus régionaux de Loir et Cher siègent toute la journée à Orléans en session plénière.
Ce matin Michel Chassier est intervenu sur le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) pour insister la notion d’égalité des territoires, toujours plus menacées malgré les déclarations des uns et des autres.
Il a rappelé que la multiplication des schémas, parfois qualifiée de « schéma-mania », rendait aléatoire leur cohérence, et que le caractère « prescriptif », toujours discutée, pouvait dans certains cas s’opposer au principe de libre administration des collectivités territoriales.
Enfin il a demandé que soit élaboré un schéma routier d’intérêt régional, prévu par la loi, mais que le président refuse pour complaire aux élus « écologistes ».
Mathilde Paris est intervenue pour sa part sur la stratégie régionale du tourisme, domaine qu’elle connaît particulièrement. Elle a insisté sur la question de l’offre, sur l’hébergement, sur le développement des outils et de l’accueil en ligne, sur la gastronomie. Elle propose également que la Région reprenne la main sur le canal du Berry afin d’assurer la cohérence et la continuité du projet sur les 3 départements concernés.
La séance se poursuit cet après-midi.

Vous pouvez suivre la séance en vidéo sur le site de la Région Centre-Val de Loire et toute l’actualité des élus FN sur leur site internet.

0 Commentaires

Les fossoyeurs de l’agriculture aux obséques de Xavier Beulin.

L'UE tue nos agriculteursLes obsèques de Xavier Beulin, président de la FNSEA et CESER Centre-Val de Loire, président du groupe Avril, ont été célébrées vendredi 24 février à Orléans.
Les représentants du monde politique étaient nombreux : François Hollande, Bernard Cazeneuve, Claude Bartolone, Gérard Larcher, Stéphane Le Foll, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Valérie Pecresse, Emmanuel Macron, François Bayrou, Myriam El Khomry, Michel Barnier, Henri Nallet, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand et le commissaire européen Phil Hogan.
Nous avons pu assister à la cathédrale Sainte Croix aux embrassades fraternelles, mais ce qui frappe surtout c’est que tous ces représentants du système, dont le ministre de l’agriculture et ses prédécesseurs, venus rendre hommage à travers Xavier au monde agricole, sont précisément les fossoyeurs de l’agriculture française, sacrifiée sur l’autel de l’Union européenne.
Sans parler des candidats à la présidentielles Emmanuel Macron ou François Fillon venus s’afficher à l’occasion de cette cérémonie, provoquant quelques commentaires chuchotés parmi l’assistance.
Pour sa part le Front national a présenté ses condoléances par un communiqué national et un communiqué du groupe FN Centre-Val de Loire, tout en rappelant ses divergences avec certaines orientations de la FNSEA, en particulier sur l’Europe.
Heureusement Philippe Loiseau et Edouard Ferrand se battent au sein de la commission Agriculture et développement rural pour défendre nos agriculteurs.
Marine le Pen aura l’occasion de rencontrer la profession la semaine prochaine au Salon de l’agriculture, visite au cours de laquelle tout le monde peut constater, année après année, que les agriculteurs sont de plus nombreux à comprendre où se trouvent leurs véritables défenseurs.

1 Commentaire

Région Centre Val de Loire : les élus FN préparent la session.

C5VryJxWIAAXwiMSéance de travail pour les élus FN sous la présidence de Michel Chassier.
µLa prochaine session du Conseil régional se tiendra le 2 mars à Orléans.

les élus du groupe FN Centre-Val de Loire étaient réunis aujourd’hui afin d’échanger sur les dossiers qui seront abordés : la stratégie européenne (!) le nouveau schéma régional d’aménagement (SRADDET), la stratégie régionale du tourisme ou encore le contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle.
Les grandes lignes des interventions de nos élus seront abordés lundi au cours d’un point avec la presse régionale. 

1 Commentaire

Chez nos voisins : Véronique Péan sur TV Tours.

http://www.dailymotion.com/video/x5bsd32

Suite aux derniers rebondissements de l’affaire de Pontourny et à la manifestation des riverains, Véronoqie Péan, Secrétaire départementale et conseillère régionale d’Indre et Loire était l’invitée de TV Tours (voir le site du FN37).

Beaumont-en Véron : le Front National aux côtés de la population.

Pontourny 11-02-17Nouvelle manifestation ce samedi à Beaumont-en-Véron de la centre de « déradicalisation » de Pontourny. Un échec prévisible dès le départ, qui démontre qu’il n’y a pas beaucoup de candidats à la « déradicalisation ».
Le dernier pensionnaire, rattrapé par des condamnations de droit commun, a quitté les lieux, non sans avoir déclaré que le programme qu’il avait suivi au centre l’aurait plutôt conforté dans ses positions radicales.
Il est évident que si les jeunes y étaient plus nombreux, ils auraient tendance à se radicaliser davantage, ne serait-ce que par opposition aux éducateurs.
Le Front National considère que la plaisanterie a suffisamment duré. Il demande que le centre se consacre désormais à l’accueil des victimes d’attentats et à leurs familles.
Samedi encore seul le Front National était représenté par Véronique Péan, conseillère régionale et Secrétaire départementale d’Indre et Loire (voir le blog du FN37).

Charles de Gevigney invité de Dimanche en Politique.

Dimanche en Politique 12-02.17L’édition du 12 février de Dimanche en Politique sur France 3 Centre était consacrée à la campagne des présidentielles.
Marine Le Pen était représentée sur la plateau par Charles de Gevigney, conseiller régional et Secrétaire départemental du Loiret.
Bien que le « Pénélopegate » ait occupé une partie de l’émission, Charles de Gevigney a pu faire savoir aux téléspectateurs que seule Marine avait un véritable programme, tout en dénonçant l’imposture Macron, ses adhérents fantômes et la vacuité de son programme. En effet, il en fait lui-même l’expérience en cliquant sur le site de candidat des banques et du système, démontrant que le nombre de pseudo-adhérents annoncé est une véritable escroquerie !
L’émission est accessible en rediffusion sur le site de France 3 Région Centre, également sur Facebook.

Blois, Romorantin : les équipes #Marine2017 sur les marchés.

Marché Blois 11-02Marché Romo 11-02

A gauche : marché Louis XII à Blois, à droite marché de Romorantin.
Nouvelles actions de campagne ce matin à Blois et à Romorantin. Nos militants étaient présents sur le marché de Blois Louis XII et à Romorantin.

Après le Pénélopegate nous aurions pu craindre des réactions négatives, un sorte de rejet global de la classe politique. Il n’en est rien. Malgré l’acharnement des médias, nos concitoyens sont suffisamment lucides pour faire la distinction, et comprennent parfaitement que nous ne faisons pas partie de ce système.
Un très bon accueil par conséquent, avec des gens qui viennent nous parler, parfois prendre contact.
A Blois, aucun autre candidat n’était représenté ce matin, à Romorantin nous avons croisé des militants qui soutenaient le candidat issu de la banque Rothschild, qui avaient du mal à convaincre les chalands.
Les actions militantes vont se poursuivre au cours du week-end.

6 commentaires

Centre-Val de Loire : le nouveau site Internet du groupe FN est en ligne !

Page accueil GRFN CVLToujours en avance dans le domaine de la communication numérique, le groupe FN Centre-Val de Loire vient de mettre en ligne la nouvelle version de son site Internet.
Nos concitoyens ne sont pas toujours bien informés de ce qui se passe à la Région, notre nouveau site a pour ambition de mieux faire connaître notre action.
Vous pouvez cliquez sur l’image pour y accéder, le lien permanent se trouve sur la colonne de droite de la page d’accueil de notre blog « FN Centre-Val de Loire« .
Vous y retrouverez toutes les interventions de vos élus, nos communiqués, les vidéos, la revue de presse etc…

Attention tout de même, le contenu de la nouvelle mandature et l’actualité 2016 est en cours de transfert de l’ancien site vers le nouveau site, nous vous remercions de votre indulgence. 


N’hésitez à partager, à commenter, à nous faire part de vos remarques.
Vous pouvez aussi vous adresser directement à vos élus du Loir et Cher.

Nos candidats pré-investis en formation à Poitiers.

C3RTuMTW8AAetdjNos candidats pré-investis du sud de l’Indre, d’Indre et Loire, du Loir et Cher ainsi que du Limousin et des Poitou-Charentes étaient en formation ce samedi près de Poitiers.
Une journée studieuse consacrée à tous les aspects de la campagne, animée par Louis-Armand de Béjarry et Gilles Pennelle.
Les aspects techniques, financiers et politiques ont été abordés, tout rappelant le calendrier de la campagne, avec dès maintenant la séquence présidentielle.
Les candidats pré-investis devront jusqu’au 7 mai prochain être d’abord les représentants de Marine Le Pen dans leur circonscription, et ils devront tout mettre en oeuvre pour que Marine entre à l’Elysée.
Comme le disait Gilles Pennelle en conclusion, il est impossible d’imaginer que durant 5 ans encore la France continue à subir la submersion migratoire, le déclin économique, le chômage et la pauvreté, le poids grandissant de la dette, la mise sous tutelle européenne de notre budget etc…
La victoire de Marine est indispensable. Rendons-la possible !

Indre et Loire : le FN avait raison, il faut fermer le centre de Pontourny.

Pontourny 13-09-16Les élus FN avaient dénoncé dès le départ la création d’un centre de « déradicalisation » à Pontourny, sur la commune de Beaumont en Véron (37). Localement ils ont manifesté aux côté des habitants, et déposé un voeu au conseil régional (*).
Le maire et les riverains avaient protesté en vain. Alors qu’ils manifestaient devant le futur centre en demandant d’être entendu par Manuel Valls lors de sa visite, ce dernier était entré par une porte dérobée et avait refusé de les recevoir.
Les autorités avaient toujours soutenu qu’il n’y aurait pas djihadistes à Pontourny, ni d’individus fichés « S ».
Manque de chance, un des pensionnaires de l’établissement, Mustafa S, a été interpellé en Alsace pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, en lien avec les attentats du 13 novembre 2015.
Le maire de Beaumont ne Véron réagit : « je n’ai plus confiance, je l’avais dit à Manuel Valls lors de sa visite, hélas, les faits prouvent que la formule choisie ne marche pas. » (la Nouvelle République du  25/01/2017).
Maintenant plusieurs élus locaux demandent la fermeture du centre (Info Tours du 20/01/2017).
Véronique Péan, Secrétaire départementale d’Indre et Loire et conseillère régionale demande la fermeture immédiate de l’unité de « déradicalisation » et la transformation de Pontourny en centre d’accueil pour les victimes du terrorisme.

(*) Le voeu avait été rejeté par la gauche, et une partie du groupe UDC. Contre : Socialistes, Radicaux et Démocrates / Écologiste / Union de la Droite et du Centre (6 voix) / 46 voix au total  Pour : Front National / Union de la Droite et du Centre (12 voix) / 29 voix au total. 

Conseil régional : le groupe UDC d’accord avec la gauche.

C2mZAqMWEAAuPMtLes représentants du groupe FN à la commission permanente.
La Commission permanente du Conseil régional se tient à huis clos. Résultat : le groupe de Guillaume Peltier, l’Union de la Droite et du Centre peut voter discrètement tous les rapports. C’est ce qui s’est produit vendredi 20 janvier où celui qui se prétendait le « chef de file de l’opposition régionale » était plutôt aux abonnés absents.

Sur plus de 60 délibérations, nos 5 élus du groupe Front National sont intervenus à plusieurs reprises pour apporter leurs critiques, leurs propositions et leur expertise.
Ecoles de la 2ème chance : des résultats en baisse, mais pas question de changer ! 
Par exemple nous n’avons pas voté les crédits pour l’école de la prétendue « deuxième chance »», un dispositif coûteux (840 000 € par an rien que pour la Région, sans compter les autres financeurs) pour des résultats contestables (4% de CDI à la sortie de l’E2C de Tours par exemple) qui sert davantage à faire baisser artificiellement les chiffres du chômage qu’à insérer des publics en difficulté. En lire plus …

Conseil régional : point presse du groupe Front National.

Point presse CPR 2à-01-16Un an après leur installation, les élus FN font un premier bilan de leur mandat.
Avec un groupe de 17 élus le Front National est parvenu à s’imposer comme la seule véritable opposition, à la fois critique et constructive, au conseil régional.
Nous y reviendrons en publiant le tableau des votes comparés de chaque groupe, car il est important de le faire savoir, d’autant plus que beaucoup de décisions sont prises au sein de la Commission permanente qui se réunit tous les mois, mais à huis clos.
Le groupe Front National s’est fait remarquer par son unité, sa cohésion et le sérieux de ses élus, qui interviennent régulièrement dans tous les débats, sur tous les sujets.
Bien que nous ne disposions pas comme nos adversaires d’un réseau d’élus locaux aussi développé, forcément plus au fait des questions touchant leurs territoires respectifs, nous avons pu nous approprier les dossiers, y compris les plus techniques, et nous sommes bien souvent les seuls à poser les questions embarrassantes pour la majorité régionale. Et ce n’est que le début.
Au cours de ce point presse, nous sommes revenus sur la signature le même jour à Orléans de la convention avec l’Etat et la SNCF sur le transfert des lignes TET (voir notre article précédent).
Au delà de la question de fond, nous avons critiqué la méthode qui consiste à ignorer les élus, au moment où la Région met en avant la « démocratie participative ». C’est la troisième fois depuis le début du mandat que François Bonneau se comporte de cette manière : c’était déjà le cas pour la Contrat de Plan Etat-Région, signé avec Maneul Valls avant d’être voté, comme pour le plan des « 500 000 formations », signé avec Myriam El Khomri dans les mêmes conditions, avant que le volet régional ne soit adopté par l’assemblée régionale.
A la suite du point presse, les élus FN ont travaillé ensemble sur les rapports qui seront examinés vendredi en commission permanente, en faisant la synthèse des débats dans les différentes commissions.
Et bien sûr nous vous tiendrons informés après la réunion, en faisant connaître publiquement les positions et les votes des uns et des autres.
Nous le devons à nos électeurs, nous tiendrons toujours nos engagements.

Trains intercités : quelle facture pour la Région ?

Train intercitésIntercités : quelle sera la charge pour la Région ? Le Président n’a pas daigné en informer les élus.
La SNCF veut se débarrasser de la plupart des liaisons « Intercités », les fameux « trains d’équilibre du territoire (TET), qui lui coûtent trop cher : 400 millions de déficit d’exploitation annuel, que l’Etat refuse de compenser.

De même que les routes nationales ont pour la plupart été départementalisées, les lignes TET vont donc progressivement être transférées aux Régions.
La question avait évoquée lors de la session de décembre du Conseil régional, en marge du débat sur le transfert des transports routiers de voyageurs, et Michel Chassier avait alors posé des questions, la plupart demeurées sans réponse.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aucun rapport n’était soumis au vote, et les négociations en cours avec la SNCF n’ont pas davantage fait l’objet de débat dans la commission ad hoc.
L’affaire est pourtant d’importance dès lors que les trois lignes reprises par la Région Centre-Val de Loire représentent un déficit d’exploitation annuel de 49 millions d’euros !
Il sera pris en charge au départ par la SNCF, mais de manière dégressive, alors que le déficit risuqe au contraire d’augmenter.
Le Président Bonneau a donc signé dès le 19 décembre avec la SNCF, sans en informer les élus, ce qui est un comble pour ardent défenseur de la démocratie participative. A moins que cet ersatz de démocratie, que nous sommes les seuls à dénoncer dans l’assemblée régionale, consiste à remplacer les élus qui posent trop de questions par des citoyens plus ou moins tirés au sort et beaucoup plus dociles car ils n’ont pas la possibilité d’accéder aux dossiers !
Et demain le Premier ministre Bernard Cazeneuve vient signer le protocole d’accord à Orléans, alors que la commission permanente se réunit le lendemain, sans toutefois être saisie du dossier !
C’est la troisième fois depuis le début du mandat que François Bonneau se comporte de cette manière : c’était déjà le cas pour la Contrat de Plan Etat-Région, signé avec Maneul Valls avant d’être voté, comme pour le plan des « 500 000 formations », signé avec Myriam El Khomri dans les mêmes conditions, avant que le volet régional ne soit adopté par l’assemblée régionale.
Curieuse méthode de gouvernance pour un président qui se veut consensuel.
Le groupe Front National a publié un communiqué pour dénoncer cette méthode, et alerter nos concitoyens sur les risques à venir :  Communiqué FNCVDL 2017.01.16 – Convention RCVL-SNCF TET
(
voir la Nouvelle République du 18/01/2017).

1 Commentaire

Galette des Rois de la Fédération le 21 janvier à Mer.

Galette des Rois Mer 21-01

(cliquez sur l’image pour agrandir)

A l’initiative de nos élus et militants mérois, la Galette des Rois aura lieu cette année à Mer
Il est encore temps de s’inscrire. N’hésitez pas à venir en famille, avec des amis. Vous serez chez vous !

Réservations par tel 02 54 42 12 17 ou 06 65 86 47 41, ou par mail : fn41@frontnational.com

A diffuser sans modération !

12345...11

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...