Archives des tags : romorantin

Romorantin : l’entreprise Carrier délocalise vers l’est. 90 salariés sur le carreau.

CarrierLe jour même du nouveau discours d’allégeance de M. Macron à Strasbourg le couperet est tombé à Romorantin pour l’entreprise Carrier.
Intégré au groupe américain UTC, le site de Romorantin demeurait le dernier en Europe de l’Ouest après la fermeture des unités de production en Italie, en Suède et en Allemagne (la Nouvelle République du 18/04/2018).
Tout un symbole. Le maire de Romorantin, Jeanny Lorgeoux, peut bien déplorer cette décision, mais il fait partie des ardents défenseurs de l’Union européenne.
Récemment au Conseil régional, seul les élus FN ont voté contre le rapport sur la stratégie des fonds européens, qui appelle à augmenter la contribution des Etats membres et à la création d’un véritable impôt européen.
Michel Chassier n’avait pas manqué de dénoncer la concurrence déloyale dont les entreprises et les salariés français sont victimes.
Nos élus vont vérifier auprès de la région si cette entreprise n’a pas bénéficié de subventions régionales au cours de ces dernières années, auquel cas nous demanderons un remboursement des aides accordées.
Au-delà des protestations légitime et de la négociation des indemnités, la seule solution pour que cela ne se reproduise pas demain sur un autre site, c’est de voter en juin 2019 pour la liste présentée par  le Front National.
Sinon il ne restera plus aux salariés et aux élus qu’à pleurer après chaque délocalisation.

0 Commentaires

Apprentissage : un nouveau pas vers la concentration dans les métropoles ?

DYyl7NpX4BI3wmaIl ne fallait pas voter Macron !
La réforme de l’apprentissage lancée par le gouvernement inquiète beaucoup les Régions, les départements ruraux, les CFA des villes moyennes, qui évoquent le risque d’une concentration des formations au profit des Métropoles.

Nous citions il y a quelque temps l’exemple du bassin d’emploi de Romorantin, où il n’y a plus de formation initiale (LP ou CFA) dans les métiers de la mécanique générale (tourneurs, fraiseurs, ajusteurs).
Le projet d’un nouveau CFA interprofessionnel à Blois, qui devrait accueillir 1200 apprentis, risque fort d’être compromis, car il n’entre pas dans la logique des branches, que le MEDEF a imposé à Macron.
Ce choix risque d’avoir de graves conséquences car il faut savoir qu’en France il n’existe pas moins de 700 branches professionnelles, et que seules les plus importantes seront en mesure de gérer l’apprentissage. Et ce sont encore les PME-PMI, les artisans et commerçants qui seront pénalisés si jamais les CFA interprofessionnels venaient à disparaître.
Les Régions pourraient perdre de fait le rôle de pilotage que leur avait accordé la loi NOTRe, mais seraient amenées à financer le déficit des CFA, sans disposer des ressources correspondantes.
Ainsi la Région Centre-Val de Loire recevrait de l’Etat 10 millions d’euros, c’est la moitié de la somme qu’elle reverse aux CFA (la Nouvelle République du 29/03/2018).
Le projet de loi qui devait venir devant l’Assemblée nationale en avril est déjà reporté en juin. Comme pour la question de l’eau, dont nous parlions hier, les élus de terrain, parviennent à faire reculer certaines réformes concoctées à Paris par des technocrates hors sol, le plus souvent pour s’aligner sur les directives européennes.
Ce ne sont que les premiers reculs, mais c’est déjà un signe.
Le Président des Régions de France, Hervé Morin, s’adressant aux directeurs des CFA, aux formateurs et aux élus consulaires leur dit « allez voir vos députés En Marche » !
Mais la plupart sont des députés fantômes, ils ne vont à l’assemblée que pour voter tout ce propose le gouvernement.
D’ailleurs lors des 4 partielles en France métropolitaine depuis janvier, tous les députés En Marche ont été battus, parfois sévèrement comme dans le Loiret, et ce quelque soit leur adversaire. Nul doute que si l’élection avait lieu aujourd’hui, plus de la moitié des députés En marche perdrait leur siège et M. Macron sa majorité.
Alors nous ne pouvons pas nous empêcher de redire à M. Morin et à tous les Présidents de Région qui se plaignent aujourd’hui : « il ne fallait pas voter Macron !« .
Les élus du groupe FN sont intervenus sur cette question lors de la session de février.

0 Commentaires

Marine à Romorantin : blanc, rosé ou rouge ?

DO6mh4xX0AE9I9sLes médias régionaux ont rendu compte de la visite de Marine le Pen à Romorantin.
Des reportages factuels et corrects pour France 3 ou la Nouvelle République, les journalistes ont fait leur métier et nous respectons leur indépendance.
C’est autre chose avec Mag’Centre, média Internet régional mais surtout orléanais, dont la teneur de l’article sort clairement du cadre d’un reportage pour livrer les opinions personnelles du rédacteur.
Il essaie de le faire sur un mode sarcastique, traitant les adhérents du FN avec mépris de « petit peuple« .
Certains participants portaient paraît-il « de fausses fourrures« . Je ne sais pas s’il a vérifié, mais peut-être toutes nos adhérentes n’ont-elles pas les moyens de se payer un vrai manteau de fourrure. Sans doute M. Macron dirait qu’il faut travailler pour se payer un manteau de vison (si M. Hulot est d’accord).
L’article comporte nombre d’erreurs, d’approximations et bien sûr les éléments de langage inévitables sur « l’éviction de Philippot« , alors qu’il est parti de son plein gré, refusant d’affronter le vote des adhérents au prochain Congrès.
En lire plus …

4 commentaires

Marine le Pen en Loir et Cher : la dynamique est relancée.

DO69R7DWsAEka-1Romorantin-Lanthenay : Marine répond aux question des adhérents.
Dans le cadre de sa tournée des Régions pour la refondation, Marine Le Pen tenait sa 6ème étape aujourd’hui en Loir et Cher.

Un étape qui coïncidait avec la réception par tous les adhérents du fameux questionnaire dont chacun reconnaît qu’il s’agit d’un véritable exercice de démocratie interne peu commun dans les partis.
Après une conférence de presse et une réunion de travail à huis-clos particulièrement riche avec les Secrétaires départementaux de la Région et leurs adjoints, Marine le Pen avait rendez-vous avec les adhérents à la Fabrique Normant pour un déjeuner-débat.
Intervenant dès son arrivée pour présenter les grandes lignes de la refondation qu’elle entend conduire afin de tirer les enseignement des présidentielles, elle devait ensuite répondre longuement aux questions des auditeurs.
On a vraiment pu sentir combien le courant passait avec les adhérents. Ceux qui avaient un instant pu être découragés ont été pleinement rassurés, ils ont retrouvé la confiance.
Ils ont bien compris que le Front National était plus que jamais tourné vers l’avenir dans l’intérêt de la France et des Français.
Nous y reviendrons ces prochains plus en détail, mais ce soir nous pouvons dire merci à Marine et bravo à toute l’équipe d’organisation.
Pour l’anecdote, la grande mobilisation de l’extrême gauche a rassemblé un dizaine de personnes, plutôt dépitées devant le succès de notre réunion.
Les forces de l’ordre et le DPS ont permis que tout se déroule dans le calme, en toute sérénité.

2 commentaires

Marine Le Pen en Loir et Cher : plus que deux jours pour s’inscrire.

MLP41Il ne reste plus que deux jours pour s’inscrire au déjeuner-débat avec Marine Le Pen à Romorantin le samedi 18 novembre.
Pour cela il faut privilégier le règlement par internet sur le site de la ticketerie-le Pot commun.
En raison des délais de la Poste, il est déconseillé désormais d’envoyer un règlement par chèque. Si vous n’êtes pas inscrit, contactez-nous par mail fn41@frontnational.com, nous pourrons vous enregistrer et vous réglerez sur place.
Attention, ne tardez pas, le compteur en ligne n’enregistre que les inscriptions sur Internet et le nombre de places est limité.

Où était le FN lors de la fermeture de Matra ? Réponse : dans l’usine !

Matra RomorantinUn groupuscule d’ultra-gauche appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen à Romorantin demande dans un communiqué : « où était le FN lors de la fermeture de Matra ?« .
La réponse est simple : dans l’usine !
En effet de nombreux ouvriers de Matra votaient déjà pour le Front National en 2003, plusieurs étaient d’ailleurs adhérents, y compris un des responsables syndicaux du site de Romorantin.
Pendant ce temps, l’ultra-gauche ne recrutait que dans la salle des profs, arrivant parfois à entraîner quelques élèves.
Dès cet époque ces groupuscules extrémistes et parfois violents ont tenté de faire de la récupération et de prospérer sur la colère légitime des ouvriers licenciés.
Mais ça n’a jamais marché, et ces divers groupuscules font aujourd’hui des scores dérisoires malgré la bienveillance des médias.
Une fois encore, ils rendent service ai pouvoir en place, en appelant à manifester contre la 1ère opposante à M. Macron.
C’est bien pourquoi ils sont tolérés en dépit des violences et de la casse qui ponctue chacune de leurs manifestations.

3 commentaires

Marine Le Pen en Loir et Cher : J-7 !

Marine Morbihan 22-10Le compte à rebours est lancé pour la venue de Marine à Romorantin le 18 novembre.
Il est conseillé de s’inscrire le vite possible, soit en ligne sur la site de la ticketerie-le pot commun, soir par courrier en téléchargeant le bulletin d’inscription Bulletin inscription 18-11-2017 et en le renvoyant accompagné du règlement à l’adresse indiquée.
Attention, le nombre de places réservées sur la billetterie en ligne ne comprend pas les réservations ne chèque ou en espèces, il ne faut donc pas attendre pour vous inscrire.
En cas de difficulté pour faire votre réservation ou pour imprimer le bulletin d’inscription, vous pouvez nous contacter au 02 54 42 12 17 et laisser un message, nous vous rappellerons.
N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux.

Marine Le Pen à Romorantin : l’extrême-gauche craint les ultras.

MLP41Le Parti communiste avait pris l’initiative d’une manifestation pour protester contre la venue de Marine le Pen à Romorantin.
Après avoir vainement tenté de faire pression sur le maire de Romorantin pour qu’il nous refuse la salle.
Il aura fallu deux réunions pour que les représentants de l’extrême-gauche, PC et France soumise, Dialogues à gauche et deux syndicats, la CGT et la FSU parviennent à se mettre d’accord pour organiser une manifestation le 16 novembre, deux jours avant la venue de Marine Le Pen.
Il craignaient en effet, en manifestant le jour même, être débordés par l’ultra-gauche.
Toute cette agitation prouve que le message du FN porte toujours dans les milieux populaires.
Non, les électeurs qui se tournent vers nous ne se trompent pas de combat, bien au contraire, ils ont bien compris où se situaient les véritables enjeux, c’est pourquoi ils se sont détournés des partis de gauche et d’extrême-gauche qui les ont trahis.
Il est amusant de voir ces partis et certains syndicats dépenser autant d’énergie pour contrer la seule véritable opposition à Macron, alors qu’ils ont été incapable de s’entendre contre la loi Travail et qu’ils ont fini par capituler.
Mais après tout nous ne pouvons que les remercier pour cette deuxième page de publicité en moins de quinze jours. Aujourd’hui on en parlait dans les bars de Romorantin, et cela faisait bien rire les clients !

3 commentaires

Marine Le Pen à Romorantin : merci pour cette polémique !

NR 24-10 MLP 18-11 partielLire l’article complet dans la Nouvelle République du 24/10 chez votre marchand de journaux  ou sur la Nouvelle République.fr
La section locale du PCF de Romorantin a voulu se faire un peu de publicité en publiant un communiqué protestant contre la venue de Marine Le Pen à Romorantin. Nous avions dit il y a quelques jours sur ce qu’il fallait en penser.

Mais les sectaires du Parti communiste ne se contentent pas de protester : ils auraient voulu que le maire de Romorantin, Jeanny Lorgeoux (ex-PS) annule la location effectuée en bonne et due forme par le FN41.
Aujourd’hui le premier magistrat de la ville leur répond sèchement que « en République, la défense de la liberté ne se divise pas« . Et bien qu’il soit un adversaire politique, il estime que les électeurs et les élus du Front National sont des citoyens comme les autres, et doivent être traités comme tout un chacun (la Nouvelle République du 24/10/2017).
Un langage que l’extrême-gauche ne peut pas comprendre et comme d’habitude les communistes et quelques groupuscules promettent d’organiser une contre-manifestation.
Sans se rendre compte que vouloir faire taire la principale opposante à M. Macron, c’est indirectement le soutenir.
En attendant cette polémique nous permet de faire connaître la venue de Marine Le Pen à Romorantin sur plus d’une demi-page de la Nouvelle République.
Nous pourrions presque remercier le Parti communiste pour sa bêtise !
Nous appelons les Romorantinais intéressés par la venue de Marine Le Pen à s’inscrire dès maintenant :
- soit en ligne, inscription et réglement sécurisé sur la ticketerie
- soit en demandant un bulletin d’inscription à fn41@frontnational.com

7 commentaires

Romorantin : le PCF au secours de Macron ?

MLP41L’annonce de la venue de Marine Le Pen à Romorantin fait réagir le PCF, qui tente de faire pression sur la mairie de Romoratin, propriétaire des lieux.
Cela démontre bien, mais ce n’est pas une nouveauté, la nature profondément antidémocratique et antirépublicaine de ce parti en voie de fossilisation, héritier d’un régime qui fait plus de 100 millions de morts pour lesquelles les dirigeants communistes passés ou actuels n’ont jamais fait repentance.
La représentants locaux de la secte communiste s’insurgent contre le fait que Marine le Pen va s’exprimer dans « un lieu du patrimoine et de la mémoire ouvrière locale« .
Ils semblent avoir oublié que Marine Le Pen est régulièrement en tête du vote ouvrier, et que Romorantin-Lanthenay a placé Marine Le Pen en tête du 1er tour de la présidentielle avec 26,39% des suffrages exprimés (presque 40% au 2ème) , devant Macron 22,23%, Fillon 20,18% et Mélenchon 15,45%, soit 11 points derrière Marine.
D’ailleurs de nombreux anciens de Matra sont adhérents au Front National et beaucoup seront présents le 18 novembre, non sans un certain pincement au coeur de se retrouver dans ces lieux.
Non, les communistes n’ont pas le monopole de la mémoire ouvrière, loin de là.
Et en appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen, ils tentent de gêner la 1ère opposante à M. Macron. ce n’est pas surprenant puisqu’en mai dernier, ils avaient déjà fait voter pour lui.
Ne vous laissez pas intimider par ces menaces, et réservez dès maintenant votre place (inscription et règlement en ligne : le lien se trouve également en haut de la colonne de droite de la page d’accueil)

3 commentaires

Marine Le Pen en Loir et Cher le 18 novembre.

MLP41Dans le cadre de la tournée  « En avant pour un nouveau Front !«   Marine Le Pen sera le 18 novembre 2017 dans le Loir-et-Cher pour un déjeuner débat à Romorantin.
Cette réunion s’adresse à tous les adhérents, sympathisants, électeurs du Front National qui souhaitent avec nous préparer l’avenir en participant à la 
réflexion collective afin de redessiner l’organisation politique qui engagera le redressement du pays. Au bout du processus, c’est le Congrès de mars 2018 qui décidera ce que sera le « Nouveau Front » : son nom, son organisation, sa ligne politique et stratégique.
Pour des questions d’organisation l’inscription est obligatoire, il est demandé une participation aux frais de 20 € par personne. Il est possible de réserver et de régler en ligne : le Potcommun – Marine dans le Loir et Cher, par chèque à l’ordre de FN41, BP 86 – 41004 BLOIS CEDEX (téléchargez le bulletin d’inscription : Bulletin inscription 18-11-2017), ou directement en espèces auprès d’un militant, soit à la permanence le vendredi de 10 h à 18 h.
Réservez dès maintenant, faites venir des amis.

Etat d’urgence à Romorantin ?

CM Romorantin 05-10-17(cliquez sur l’image pour l’agrandir)
Le 28 septembre Jeanny Lorgeoux signait encore : le Sénateur-Maire…
Réunion en urgence du conseil municipal de Romorantin-Lanthenay le 5 octobre.

Une seule question à l’ordre du jour : l’indemnité du maire.
Il faut dire qu’il n’est plus sénateur depuis le 24 septembre, date à laquelle il a été battu suite à la vengeance de ses anciens amis socialistes.
En conséquence de quoi il va perdre son indemnité de sénateur de 7 209 € bruts par mois indemnités comprises.
Aussitôt il a choisi de réunir le conseil municipal pour rétablir à taux plein son indemnité de maire à 3988,77 € bruts pas mois.
Une misère, à laquelle vient tout de même s’ajouter 1932 € de sa retraite de sénateur (pour un m(cliquez sur l’imageandat de 6 ans) et l’indemnité de Président de la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois.
Bien sûr, tout cela est parfaitement conforme à la la légalité, mais l’ex-sénateur aurait tout de même pu attendre le prochain conseil municipal pour régler cette question, il n’y avait pas urgence.
Surtout quand on connaît les délais de versement du RSA ou d’une allocation chômage.
C’est pourquoi Fabien Gozard, conseiller municipal FN a préféré s’abstenir. 

3 commentaires

Romorantin : des commerçants doublement sinistrés.

inondations Romo 2016Un an après les inondations de juin 2016 que personne n’a oublié à Romorantin, les entrepreneurs et les commerçants ont reçu leurs avis d’impositions et les appels de fonds du RSI (régime social des indépendants).
Le président du Collectif des commerçants sinistrés du Bourgeau explique qu’un de ses collègues, victime des inodations, se voit réclamer 37 000 euros d’impôts et de RSI… après un an de fermeture ! (la Nouvelle République du 22/09/2017).
Il faut dire que les indemnités reçues des assurances et les aides de l’Etat ou des collectivités ont été prises en compte… dans leur chiffre d’affaires.
Alors qu’il a été utilisé pour réparer les dégâts et remettre les entreprises et les commerces en état de reprendre leur activité.
Pour certains, c’est une deuxième catastrophe, qui pourrait les conduire au dépôt de bilan.
Il faut espérer que les élus locaux seront en mesure de les soutenir afin d’obtenir mieux que les simples délais de paiement qu’on leur propose.
Et cela vaut pour toutes les victimes de catastrophes naturelles ou encore d’attentats.

1 Commentaire

Délinquance : jusqu’où cela va-t-il continuer ?

Rue Notre DameRomorantin : rue Notre Dame.
Les « faits divers » occupent deux pleines pages dans la Nouvelle République du 7 septembre.

Mais le rôle de la presse est de les rapporter, le nôtre est de les analyser et de les commenter.
Nous ne pouvons bien sûr pas le faire tous les jours, mais il faut bien constater que la délinquance « ordinaire », parfois simplement requalifiée en « incivilités » touche quotidiennement nos concitoyens et constitue un sujet de préoccupation majeur.
A Blois, c’est le principal du collège Rabelais qui a été la cible de tirs au pistolet à billes alors qu’il surveillait la sortie des élèves.
Les deux « jeunes », 20 ans et « déjà connu des services de police » pour l’un, tout juste 18 ans pour l’autre ont agi le visage masqué, mais ils ont été facilement localisés et interpellés grâce aux caméras de vidéosurveillance… dont la gauche ne voulait pas il y a quelques années, et que nos élus ont demandé avec insistance.
Mais ils ont pu être pris parce que des moyens de Police se trouvaient dans le quartier au même moment.
En lire plus …

Sénatoriales : petites manoeuvres à Romorantin.

LDR-IHLouis de Redon a feint vendredi soir une grosse colère vis à vis de ses anciens « amis » et colistiers des Républicains, qui ont refusé de faire, comme lui, liste commune avec Jeanny Lorgeoux (la Nouvelle République du 01/07/2017).
En effet Isabelle Hermsdoff, par ailleurs élue au conseil départemental avec Louis de Redon a fait liste à part, consommant un divorce annoncé depuis les législative, mais ce qui scandalise l’élu MoDem, c’est que la liste de son ex « amie » ait recueilli une fois du Front National !
Un geste purement symbolique qui ne change rien au résultat. Il s’agissait en fait de désigner 9 suppléants pour l’élection du 24 septembre, en cas d’absence d’un conseiller municipal.
A la proportionnelle, une liste LR-MoDem en aurait obtenu 2 et la majorité socialiste 7, le FN aucun.
Jeanny Lorgeoux avait donc offert 2 strapontins de suppléants aix amis de Louis de Redon, la majorité en conservant 7 comme prévu. La liste présentée par Isabelle Hermsdorff a donc finalement privé Jeanny Lorgeoux d’un suppléant, ce qui ne changera rien au scrutin, car il lui reste 4 suppléants de gauche et on imagine 4 conseillers municipaux absents le 24 septembre !
Mais ce gêne sans doute le plus Louis de Redon, qui n’avait pas obtenu l’investiture « En marche » aux législatives, c’est qu’il lui sera difficile de faire une liste commune « de la droite et du centre » en 2020 à Romorantin.
Ce dépit ne devrait pas toutefois l’autoriser à parler des élus « républicains », en excluant les élus du Front National.
Il va encore couler de l’eau d’ici là sous les ponts de la Sauldre, une fois passées les sénatoriales, sur lesquelles nous reviendrons prochainement.

Voiture brûlée à Romorantin.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

Une voiture a brûlé la nuit dernière au rond-point de la rue de Veilleins, à Romorantin vers 4 h 40 (source : la Nouvelle République)
La semaine a été déjà été marquée par plusieurs incendies de voitures dans le département.

1 Commentaire

Le policier assassiné par le djihadiste Karim Cheurfi était originaire de Romorantin.

Xavier JugeléLa Nouvelle République nous apprend que Xavier Jugelé le policier assassiné hier soir sur les Champs Elysées par le djihadiste Karim Cheurfi était originaire de Romorantin.
Toutes nos pensées vont à sa famille, à ses proches et à ses collègues.
Il est mort en service, fidèle à la devise de la Police nationale, « Pro patria vigilant » : « Ils veillent pour la Patrie ».
Mort sous les balles d’un tueur qui n’aurait jamais du être en liberté.

Condamné à 15 ans de prison en 2005 pour tentative d’assassinat sur 3 policiers, il est placé en semi-liberté dès 2012 et obtient sa libération conditionnelle en 2013.
En 2014, il est à nouveau condamné à 4 ans de prison pour des faits commis l’année précédente: vols avec effraction, refus d’obtempérer, recel de vol, et usurpation de plaque d’immatriculation, le tout en récidive. Le 14 octobre 2015, il sort finalement de prison et est suivi par un juge d’application des peines du tribunal de grande instance de Meaux.
On comprend par conséquent la colère des policiers, dont plusieurs syndicats appellent à manifester le 26 avril au Trocadéro.

3 commentaires

#Marine2017 : campagne non-stop en Loir et Cher.

17156280_10212294152851634_5206541668125812329_nRepas convivial entre militants de retour de Châteauroux.
Nos adversaires vont devoir s’y habituer. En Loir et Cher, la campagne c’est tous les jours.

Y compris au retour du meeting régional de Châteauroux ou de nouveaux collages ont eu lieu dans plusieurs secteurs, dont la Beauce et le Nord du département.
La campagne s’est poursuivie également dimanche à Blois et à Romorantin. Ce matin Mathilde Paris était à nouveau sur le terrain comme tous les jours, rencontrant aussi bien les habitants que les maires de chaque commune visitée.
Ce soir avec Josette Mazoyer, secrétaire de circonscription, elle tenait une réunion à Romorantin.

#Marine 2017 : journée de la femme en Loir et Cher

BLOIS JDF_1ROMO JDF_2

A l’occasion de la journée de la femme, plusieurs actions ont eu lieu aujourd’hui en Loir et Cher.
A Blois en présence de Michel Chassier sur le marché Coty, puis avec Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical devant l’entreprise Francos-Sisley.
Les militants, qui distribuaient aux femmes des roses bleues en même temps qu’un document « Marine : la voix des femmes tout naturellement », ont reçu un excellent accueil.
Même chose à Romorantin devant l’entreprise Clariant avec Mathilde Paris, avec le même succès.
L’opération, dans une action nationale sur plusieurs villes de France était menée conjointement avec le « cercle Front syndical » afin de s’adresser aux femmes qui travaillent, comme à celles que nous avons pu croiser sur le marché.

Avec Marine Le Pen, présidente de la République, les Françaises resteront libres !

Le lien vers l’album photo de cette journée sur le facebook du FN41

Le communiqué du cercle Front syndical

 

#Marine2017 : meeting de Châteauroux J-6

16508257_1555509537795739_5197913168020720403_nLe grand meeting régional de Marine le Pen à Châteauroux-Déols s’annonce déjà comme un formidable succès.
Rappelons qu’il s’agit d’une réunion publique, accessible à toutes lees personnes qui souhaitent venir entendre notre candidate en direct.
Attention, bien que le meeting débute à 15 heures précises (pour des rasions de retransmission) il est conseiller d’arriver le plus tôt possible afin d’avoir une place dans la salle car nous attendons une affluence exceptionnelle.
Pour cette raison l’horaire de départ des cars (Vendôme, Blois, Romorantin) a été avancé d’une heure. Toutes les personnes inscrites ont été averties ou vont l’être durant le week-end.
Il est encore temps de nous contacter pour le transport : fn41@frontnational.com
Nous tenons également à rassurer tous nos amis, l’accès au meeting sera parfaitement sécurisé ainsi que les abords de la salle.

Précision : suite à la question qui nous été posée la réservation concerne uniquement le car, il n’y a pas besoin de s’inscrire pour le meeting.

#Marine 2017 : en campagne à Romorantin et Saint Aignan

Collage RomoSamedi dernier Mathilde Paris était sur la marché de Saint Aignan accompagnée d’une équipe de militants de la vallée du Cher, ce week-end nous avions déjà cité les actions dans le Monnestois et en Sologne, nos militants étaient aussi à l’oeuvre à Romorantin et aux alentours, avec une nouvelle opération de collage.

Marché Saint Aignan

#Marine 2017 : nouvelle journée de campagne.

Beauce 17-02La journée de vendredi a été marquée par une action devant la Centrale de Saint Laurent des Eaux, la poursuite de notre campagne d’affichage (sur notre photo : canton de Beauce), la distribution de nos documents à Blois et Romorantin.
De nouvelles actions sont prévues durant le week-end.

Blois, Romorantin : les équipes #Marine2017 sur les marchés.

Marché Blois 11-02Marché Romo 11-02

A gauche : marché Louis XII à Blois, à droite marché de Romorantin.
Nouvelles actions de campagne ce matin à Blois et à Romorantin. Nos militants étaient présents sur le marché de Blois Louis XII et à Romorantin.

Après le Pénélopegate nous aurions pu craindre des réactions négatives, un sorte de rejet global de la classe politique. Il n’en est rien. Malgré l’acharnement des médias, nos concitoyens sont suffisamment lucides pour faire la distinction, et comprennent parfaitement que nous ne faisons pas partie de ce système.
Un très bon accueil par conséquent, avec des gens qui viennent nous parler, parfois prendre contact.
A Blois, aucun autre candidat n’était représenté ce matin, à Romorantin nous avons croisé des militants qui soutenaient le candidat issu de la banque Rothschild, qui avaient du mal à convaincre les chalands.
Les actions militantes vont se poursuivre au cours du week-end.

6 commentaires

Les effets positifs des « Voisins vigilants » bientôt à Blois ?

gabarit-flyer_A6-videsVous connaissez le dispositif « voisins vigilants » que les socialistes ont débaptisé en une surveillance « citoyenne ».  Ils ne peuvent en effet  s’empêcher de mettre du « citoyen » à toutes les sauces . Ce dispositif consiste à solliciter la participation active des habitants pour surveiller leur rue ou leur quartier en cas de cambriolage, sous la direction des autorités.
La ville de Romorantin qui a amplifié le dispositif à 6 nouveaux quartiers se félicite des résultats puisqu’il y a eu cette année une baisse de 27% des cambriolages dans les quartiers « voisins vigilants ».
Le sous préfet, le procureur et le sénateur–maire se sont réunis pour faire le point et dynamiser la structure (la Nouvelle République du 31/1/2017).
C’est bien de voir les autorités s’intéresser à la sécurité publique par le biais des « voisins vigilants ». Mais il ne faut jamais oublier que l’initiative doit venir des habitants eux-mêmes et non des autorités qui, en matière de sécurité, règnent mais ne gouvernent pas.
 Il faut aussi rappeler que si cette structure s’est développée c’est surtout en raison de la carence de l’Etat – la sécurité relève de son pouvoir régalien – qui ne fait pas face à ses obligations.
Faut-il aussi rappeler que si les polices municipales-de plus en plus coûteuses- se sont développées c’est aussi en raison de cette carence chronique et systématique. Il est d’ailleurs curieux de constater que les ministres de l’Intérieur successifs (Sarkozy, Valls, Cazeneuve) sont presque tous devenus premiers ministres ou président de la république. Comme si l’incompétence était un gage d’ascension dans la carrière politique nationale !
Une dernière question. Quand on fait le bilan de la sécurité à Blois, on se demande pourquoi Marc Gricourt n’imite pas Romorantin. « C’est simple, c’est gratuit et ça fonctionne » ! La question sera posée en conseil municipal par les élus FN. 

 

Sens de la famille ou népotisme ?

BilletsLa France entière ne parle que de « l’affaire Fillon », dans laquelle l’épouse et les enfants ont été des salariés de l’époux et du père, pour un travail dont la réalité semble bien difficile à prouver, sans parler du montant exorbitant du salaire versé à Pélénélope.
Tout cela a considérablement affaibli un candidat dont la campagne n’arrivait pas à démarrer. Il faut dire que certains sarkozystes sont loin d’être enthousiastes à l’idée de soutenir le vainqueur de la primaire, qui hésite par ailleurs sur les axes de sa campagne.
A tel point que les élus fillonistes de Romorantin ont voulu défendre leur patron en accusant le maire, Jeanny Lorgeoux, d’avoir fait preuve de favoritisme quand il a nommé son frère, Bruno Lorgeoux, à la tête du Musée Matra.
Tout en ayant présent à l’esprit le rôle de Pénélope Fillon, le maire a vigoureusement contre attaqué en parlant de « salmigondis verbal » et souligné la compétence « du fils de sa mère et de son père » pour justifier l’embauche d’un nommé Lorgeoux, frère de son état-civil (la Nouvelle République 28/1/2017).
La question qui méritait d’être posée  n’aurait pas dû soulever autant de mépris ni d’indignation de la part du sénateur-maire de Romorantin. En France, depuis l’affaire Cahuzac et les procès Tapie on se méfie de tout, surtout des dénégations les yeux dans les yeux. Nous avons le droit d’avoir un débat sur le népotisme ou le favoritisme qui touche la totalité de la démocratie française, avec sa part d’ombre mais aussi de légalité républicaine.
A dire vrai, dans ce débat sur l’embauche, par un élu, d’un proche comme salarié (e) ou attaché (e) parlementaire, on se demande s’il est plus loyal d’embaucher son épouse comme attachée parlementaire (à condition bien sûr qu’il ne s’agisse pas d’un emploi fictif et surpayé) que de quitter son épouse pour épouser son attaché(e) parlementaire. Une question de morale familiale à laquelle certains élus pourraient répondre en Loir et Cher ou ailleurs.
Mais dans ce cas, « cela ne nous concerne pas », diraient les Inconnus. Vraiment ?

12

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...