Archives des tags : sécurité

Cachez cette vérité que je ne saurais voir : « pas d’amalgame » et « ne pas stigmatiser »

PasdamalgamePlus de 5 jours après les terribles attentats de Paris, la Nation toute entière s’est recueillie, dans un immense sursaut patriotique (patriotisme qui ne s’exprime malheureusement que dans ces moments tragiques ou à l’occasion de grands événements sportifs). Je voudrais à nouveau rendre un dernier hommage aux 129 victimes tombées sous les balles de la barbarie islamiste, en particulier une pensée pour les deux jeunes filles originaires de Monthou-sur-Bièvre arrachées trop tôt à la vie. Il faut également remercier les fonctionnaires et les agents des services publics mobilisés sur le champ, dans de si tragiques et difficiles circonstances qui ont œuvré avec professionnalisme et sens du devoir dans l’intérêt commun le soir du 13 Novembre et dans les jours qui ont suivi. Enfin bien évidement je rends hommage à nos forces de sécurité et de Police, qui ont agi avec courage et détermination pour stopper net les terroristes, comme en a témoigné l’assaut donné à Saint Denis.

Ainsi la Fédération Front National du Loir-et-Cher, a tenu à être présente le jour de la commémoration qui a eu lieu dans la cour de l’Hôtel de Ville, avec les élus de la Nation, et avec notre drapeau national en berne, parce que c’est notre identité, nos valeurs, c’est la République et  donc la France qui a été touchée le 13 Novembre. Il aurait d’ailleurs été judicieux de chanter notre hymne national à l’issue de la cérémonie, célébrant ainsi notre attachement à la France toute entière si durement éprouvée, comme cela s’est fait lors de l’hommage rendu aux victimes à Chailles, commune particulièrement endeuillée par les événements.
En lire plus …

Blois : dans le monde des bisounours.

BD BOUM 2O15Lors d’une commission municipale sur la sécurité, Miguel de Peyrecave a posé la question de savoir en quoi l’état d’urgence modifiait la vie quotidienne des Blésois et la tenue de Bd Boum. On lui a répondu que la manifestation serait maintenue, que les portes d’entrées seraient moins nombreuses et que les écoliers ne viendraient pas.
Il a fallu la lecture de la Nouvelle République (18/11/2015) pour en savoir davantage et apprendre qu’une sorte d’autocensure pointait son nez. Les organisateurs ont dû recenser en effet les
animations considérées comme sensibles (documentaire sur François Cavanna, conférence de l’UTL «  Caricature et liberté de la presse dans la France républicaine  »…) « afin de faire l’objet d’une surveillance spéciale avec filtrage ». Il faudra qu’on nous explique sur quels critères seront établis les animations sensibles, les filtrages et la surveillance spéciale. A la tête du client ?
Il va de soi que, par dignité et recueillement, en raison du deuil national
qui ne peut se limiter à 3 jours, cette manifestation festive aurait dû être, soit annulée, soit reportée.Sans compter que la limitation du nombre de portes d’entrée va bien sûr accentuer les files d’attente et provoquer des concentrations interdites par l’état d’urgence. Le « bon sens » n’a pas inspiré cette décision. Comme les responsables de Bd Boum, Jean-Pierre Baron et Bruno Genini, nous affirmons que cette décision est contreproductive.
Après le bilan catastrophique de vendredi soir il convient de donner la priorité à la sécurité des Français.

Hommage aux victimes des actes barbares du 13 Novembre

Drapeau national en berne

Vendredi 13 Novembre Paris a subi des attaques d’une barbarie inouïe de la part du terrorisme islamiste. Aujourd’hui l’heure est au recueillement, la Nation tout entière pleure ses morts.

Il faut également saluer les fonctionnaires de la Police et les agents des services publics mobilisés sur le champ, dans de telles tragiques et difficiles circonstances qui ont œuvré avec professionnalisme et sens du devoir dans l’intérêt commun.

C’est pourquoi, au nom du cercle Front syndical 41, j’appelle l’ensemble des travailleurs et syndicalistes patriotes à participer au rassemblement qui devrait être organisé prochainement (Le maire de Blois ayant annulé au dernier moment le rassemblement prévu le Lundi 16 Novembre à 12H dans la cour de l’Hôtel de Ville de Blois).  

Nous devons être présent pour rendre hommage aux victimes des actes barbares qui se sont déroulés dans la capitale, pour réaffirmer notre attachement aux valeurs de la République et pour dire haut et fort que nous ne céderons pas face à la terreur islamiste, d’où qu’elle vienne.

Laurent BRAS,

Responsable départemental du cercle Front syndical 41

Attentats de Paris : édition spéciale lundi matin sur Plus FM

11-11-2015_3Hommage aux morts pour la France le 11 novembre 2015.
Deux jours plus tard, Paris était frappée par les attentats islamistes les plus meurtriers depuis la fin de la guerre d’Algérie.
Lundi 16 novembre de 7 H à 9 H Plus FM organise une émission spéciale consacrée aux attentats terroristes de Paris avec les responsables politiques du Département de Loir et Cher.

Michel Chassier, Secrétaire départemental du Front National, Conseiller régional de Loir et Cher, conseiller municipal et communautaire de Blois interviendra vers 8 h 30.
Nous vous rappelons que Plus FM émet à Blois (89.4), Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) Lamotte-Beuvron (105.8) et Montoire (90.8).

Vendôme, Chartres : des terroristes en Région Centre

Attentats ParisDans la journée d’hier, plusieurs terroristes qui avaient participé directement ou indirectement aux massacres de vendredi soir à Paris ont été identifiés.
L’un d’eux, arrêté à Londres en possession d’une arme, est vendômois (site Internet la Nouvelle République le 14/11/2015). L’un des auteurs du carnage commis au Bataclan, Ismaël Omar Mostefaï,  habitait Chartres.
Ce « jeune père de famille aux racines algériennes » avait « deux frères et deux sœurs », selon le Journal du Centre. Le jeune homme, qui « était connu pour des délits de droit commun commis et a déjà été condamné huit fois entre 2004 et 2010″, n’a jamais été incarcéré, pourtant à l’époque, Mme Taubira n’était pas ministre de la Justice !
En septembre nous avions appris également qu’une collégienne de Chartres avait rejoint la Syrie au sein du groupe « Etat islamique ».
Combien d’autres terroristes potentiels attendent aussi leur heure en région Centre ?
Nous aimerions savoir combien de fiches « S » y ont été établies.
Il devient urgent de repérer et de démanteler tous les réseaux « dormants ».

4 commentaires

Attentats de Paris: déclaration de Marine Le Pen, présidente du Front National

Drapeau national en berne

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

Déclaration de Marine Le Pen (Nanterre, 14 novembre 2015)

Mes chers compatriotes,

Nous vivons l’horreur. Nous vivons une tragédie nationale.
Hier soir la capitale de la France a subi des attaques d’une barbarie inouïe qui montrent une nouvelle escalade dans la violence du terrorisme islamiste. Pour la sixième fois en 2015, il a frappé notre pays.
La France pleure ses morts, et je pleure avec elle. Je pense aussi aux nombreux blessés, certains dans un état critique. Je veux faire part aux familles éprouvées et meurtries de ma plus vive compassion et de ma solidarité. Je salue le dévouement et le professionnalisme de nos forces de l’ordre et de nos services de secours et je veux leur dire ma considération. Ils forcent l’admiration de toute la Nation.

En lire plus …

Véhicules incendiés à la ZUP de Blois.

z1052_01z1061_01

ZUP de Blois : un an après les émeutes, rien de nouveau.
Un an après les émeutes, la Nouvelle République avait consacré un article à la ZUP de Blois. Il en ressortait un sentiment de malaise, confirmé d’ailleurs par les témoignages d’habitants de ces quartiers qui nous contactent régulièrement.

Les « incivilités » sont toujours le lot quotidien des gens paisibles qui ne demandent rien à personne, et qui voudraient seulement vivre en paix. Aujourd’hui, ils ont le sentiment d’être abandonnés.
Le feu couve sous la cendre : « Les gens sont à fleur de peau. Au moindre truc, ça va partir en sucette » prévient un des « grands frères » rencontrés par la Nouvelle République.
Pour éviter tout incident, les forces de l’ordre ont des consignes de modération. Yann Bourseguin, maire adjoint chargé de la Police municipale, précise : « les policiers ont des consignes de savoir être » (la Nouvelle République du 5/11/2015).
Pour leur apprendre à baisser les yeux devant les voyous ou bien à détourner le regard ? Car attention, ajoute un « grand frère », certains regards (des policiers) sont corrects, d’autres sont mauvais…
En résumé, tant que l’on ne touche pas trop à l’économie souterraine du quartier, il n’y a pas trop de problèmes, sinon il y a des représailles.
Et pendant ce temps, la violence ordinaire continue : dans la nuit de samedi à dimanche, une voiture et un camion ont été brûlés, selon un bilan provisoire.
Un an après les émeutes, rien n’a changé.
Au lieu de briguer un mandat régional, le maire de Blois ferait mieux de s’occuper de sa ville. Les électeurs pourraient bien le lui rappeler en décembre.

1 Commentaire

Montrichard : 3 voitures incendiées.

voiture brûlée Mer_1(image d’archives FN41)

Mise à jour du 8/11.
Un véhicule entièrement détruit, deux autres endommagés par « contagion », donc hors statistiques du ministère de l’Intérieur : cela s’est passé à Montrichard dans la nuit de vendredi à samedi, impasse Pisse-Oison (source : la Nouvelle République).

A priori, il s’agit d’un quartier tranquille, difficile de savoir à l’heure actuelle quel est le mobile des incendiaires.

(dans un premier temps, nous avions annoncé 4 véhicules en nous basant sur une « brève » de la NR)

Les gardiens d’immeubles face à la délinquance, en première ligne et seuls !

Gardien d'immeuble

Une gardienne d’immeuble de Blois a été agressée le 19 octobre dernier par un SDF qui occupait une cave de sa résidence. Bizarrement qualifiée de victime de « violences légères » par la Nouvelle République du 7/11/2015, la gardienne est en arrêt de travail avec la crainte permanente que cela recommence. On notera que cette agression n’est mentionnée que 15 jours après les faits, en passant sous silence l’endroit exact de l’agression. On se demande pourquoi.

Pour notre part, nous connaissons les difficultés des gardiens d’immeubles qui tentent de faire respecter les règlements intérieurs des résidences et qui se trouvent ainsi en première ligne. Seuls! En lire plus …

Blois : violente attaque à main armée.

braqueurCe n’est pas Chicago mais c’est un début. Le magasin PatàPain, situé avenue de Vendôme à Blois, a été le théâtre d’une violente attaque à main armée, hier mercredi vers 18 h 40. (la Nouvelle République du 15/10/2015).
Un individu cagoulé et armé d’un pistolet à billes d’acier
n’a pas hésité à tirer sur la gérante et sur un client âgé de 83 ans. On monte d’un cran dans la violence à Blois.
L’agresseur a tenté de se faire ouvrir le tiroir caisse et lorsque la gérante s’est interposée
il a fait feu en visant le visage.
Bredouille, le voleur a tenté de dérober le sac à main d’une cliente mais son mari âgé de 83 ans lui a couru après. Le
voleur a fait feu une deuxième fois sur l’octogénaire après l’avoir bousculé et fait tomber.
L’agresseur a disparu à pied vers la ZUP toute proche, t
ranquillement.
En lire plus …

Mer, Romorantin : vos élus interviennent

Elus FN MerLes élus FN/RBM sont toujours aussi actifs.
Lundi soir il y avait deux conseils municipaux, à Mer et à Romorantin.
A Mer, Jocelyne Gordot est intervenue pour demander une diminution de 10% des indemnités du Maire et des adjoints, en contrepartie de la baisse des dotations de l’Etat.
Olivier Besnard est intervenu sur les contrats d’objectifs entre la commune et les associations sportives locales. Il a demandé d’ajouts de clauses relatives au respect de la laïcité, faisant écho à la pression exercée par certains représentants de la communauté musulmane à la piscine de Mer, mais aussi au sujet de la section football de A.M.O.
Notre élu est également intervenu sur les problèmes d’insécurité aux abords du stade (trafic de drogue),  les problèmes de sécurité routière aux abords du pôle santé, les problèmes d’animaux sauvages se trouvant sur l’aire d’accueil des gens du voyages (sangliers) et sur la question de la tribune libre du groupe FN/RBM dans le bulletin municipal.
A Romorantin, François Gabillas a soutenu le projet de construction de l’usine Caillau sur un nouveau site. On se souvient des menaces qui un temps avaient pesé sur le maintien de cette entreprise à Romorantin.
Il est également intervenu pour évoquer les nuisances occasionnées par la présence de « gens du voyage » aux abords de l’avenue de Villefranche, sur des terrains non prévus à cet effet, et qui causent de graves nuisances aux riverains. Réponse du Maire : « je n’ai aucun moyen d’intervenir » !

2 commentaires

Blois : deux voitures brûlées rue Christophe Colomb

Christophe ColombRue Christophe Colomb : un quartier transformé par la rénovation urbaine. Les voitures brûlent toujours.
Deux voitures ont brûlé la nuit dernière à la ZUP de Blois, rue Christophe Colomb (*). Selon la Nouvelle République, c’est « une grosse berline de marque Audi » qui a brûlé – traduisez qui a été incendiée – communiquant le feu à une voiture garée à côté.

Une troisième voiture est également atteinte.
Comme d’habitude, «  l’origine du sinistre n’a pas encore été déterminé. » Il semble tout même que l’origine criminelle soit une quasi-certitude, un embrasement spontané à 2 h 50 du matin nous paraît tout de même peu probable.
La cible visée, « une grosse berline de marque Audi », pourrait indiquer un règlement de compte dans une affaire liée au trafic de drogue. L’enquête nous en dira -peut-être – davantage.
Tout cela se finira-t-il comme à Marseille ? L’hypothèse n’est pas absurde, après le double meurtre lié à un trafic de drogue, commis en mars dernier près de Blois.

(*) une camionnette a déjà été incendiée dans cette rue dans la nuit de samedi à dimanche.

Un drapeau. Une mission. Une équipe.

Drapeau Police nationaleLe maire de Blois vient de «touiter » quelques mots désagréables sur la municipalité de Béziers. Nous apprenons que le maire de cette ville, Robert Ménard, pour la première fois en France, vient de remettre à sa Police municipale un drapeau bleu blanc rouge, signe de son appartenance à un corps de service public qui mérite estime et considération pour son sens du devoir en vue de la protection des habitants.
Le nouveau directeur de la Police municipale de Blois, ancien fusilier-marin commando, ne verrait sans doute pas d’un mauvais œil que l’on fasse la même chose à Blois. Les policiers municipaux qui exercent une mission exposée et difficile seraient probablement heureux de voir qu’on les prend au sérieux, comme les policiers de la Police nationale. Un drapeau, c’est quelque chose !

Blois : bienvenue au nouveau directeur de la prévention et de la sécurité.

Blois mag juin 2013La sécurité : un préoccupation légitime des Blésois.
Nos élus ont déploré à plusieurs reprises les conditions de réorganisation de la Police municipale à Blois, sans aucune concertation avec l’opposition, sans même que la commission de sécurité ne soit saisie.

Le recrutement du nouveau directeur de la prévention et de la sécurité a connu également quelques rebondissements, mais enfin c’est fait.
Nous ne pouvons évidemment que nous en féliciter, et souhaiter la bienvenue à Thierry Girard, dont le profil et la riche expérience devrait lui permettre sans problème d’assumer son poste (la Nouvelle République du 7/08/2015).
Sa nomination prouve bien que le Front National a eu raison d’alerter sur la dégradation de la sécurité à Blois et nous attendons, avec tous les Blésois, une amélioration dans les prochains mois.
En effet, si le nouveau directeur juge notre ville plutôt paisible comparée à d’autres, il ne faut pas ignorer la recrudescence de la délinquance, qualifiée parfois à tort de « petite » dans plusieurs quartiers. Et l’on sait parfaitement que la tension est toujours là, la situation pouvant dégénérer très rapidement, on l’a vu en novembre dernier, dès que la Police essaie de faire son travail de terrain.
En lire plus …

Il faut des gendarmes là où il y a de la délinquance.

Securite-routiere-ces-villes-qui-reussissent-le-pari-du-zero-mort2_article_popinLes contrôles routiers « massifs » sont-ils efficaces ? Beaucoup en doutent.
Nous assistons à de nouveaux et fréquents contrôles routiers en présence parfois du Préfet « venu soutenir les forces en présence » (la Nouvelle République de 01/8/15). Ces opérations montrent bien la priorité de nos gouvernants. Comme si le chômage, l’insécurité ou la déferlante migratoire étaient des points secondaires voire des sentiments subjectifs.

Quatorze agents étaient mobilisés non loin du rond-point de la Patte-d’Oie, à Saint-Gervais-la-Forêt. Seize gendarmes étaient en poste à Chouzy-sur-Cisse et à Chaumont, sur la route départementale 952, qui relie Blois à Amboise.
Etait-ce indispensable ? Pas certain du tout. Les forces de l’ordre pourraient cesser cette répression anti-automobilistes dès lors que le nombre de tués a baissé cette année sur le département. Depuis le 1er janvier 2015, on compte en Loir-et-Cher 13 décès dans des accidents de la route contre 23 sur la même période l’an passé même si le nombre de blessés demeure identique.
Mais surtout, ce type de contrôle est inefficace. Mobiliser 16 gendarmes pendant 4 heures de part et d’autre du pont de Chaumont sur Loire n’aura guère d’impact sur la sécurité routière, comme le prouve hélas l’accident mortel survenu 2 jours après sur la D952.
En lire plus …

12345

Europa Linka |
AGIR ENSEMBLE |
l'Humain d 'abord! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...