Archives des tags : union européenne

Les contradictions de Guillaume Peltier.

Contribution Française UELa contribution nette de la France au budget de l’UE : 9,2 millions d’euros en 2018. A part le FN, qui le dénonce ?
A l’assemblée nationale comme à la Région Guillaume Peltier aime faire parler de lui.

Mardi dernier il est intervenu au sujet du CETA (traité de libre-échange avec le Canada) et des travailleurs détachés.
La problème c’est que les députés de son propre parti au Parlement européen font partie d’un groupe qui s’est prononcé en faveur du CETA.
Et quand Louis Aliot (FN) a défendu un amendement budgétaire pour refuser la hausse de la contribution française à l’Union européenne, les députés LREM, LR, MoDem, PS ne l’ont pas voté.
Aujourd’hui M. Macron fait semblant de hausser le ton et promet une « surveillance » du traité. On ne voit pas bien comment dans la mesure ou, comme ses prédécesseurs, il réclame toujours plus de pouvoirs pour l’Union européenne, toujours moins pour la France.
Il s’agit donc bel et bien d’un enfumage, la seule solution consiste a demander à l’Assemblée de refuser la ratification de ce traité : voir le communiqué du Front National.
De la même façon Guillaume Peltier parle de rétablir « la puissance et la grandeur de notre Europe » et non pas de la France.
Même ambiguïté au Conseil régional, ou il tient un discours parfois proche du Front National, mais pour voter au final avec la majorité.
Lors du récent débat sur la SRADDET (schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) il prétend défendre la ruralité… tout en soutenant la métropolisation.
Ce double langage est bien la preuve que les idées défendues par le Front National font leur chemin, au point d’être reprises par une bonne partie de nos adversaires, comme Laurent Wauquiez… qui dans le même temps refuse tout alliance, toute discussion, tout contact avec le Front National.
Chacun aura compris qu’il s’agit d’une nouvelle tentative pour tromper nos électeurs, comme Nicolas Sarközy était parvenu à le faire en son temps, mais cela n’a pas duré.
Comme le disait Abraham Lincoln, « on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.« 

1 Commentaire

Crise du beurre : le Loir et Cher touché.

BeurreCe mardi après-midi dans de nombreux magasins, grandes surfaces ou hypers, le beurre commence à manquer en Loir et Cher, parfois il reste juste quelques plaquettes de beurre demi-sel dans les rayons.
Une situation d’autant plus anormale que les producteurs de lait doivent bien souvent vendre leur production en-dessous du prix de revient.
Cette situation digne de l’Union soviétique est le résultat des politiques désastreuses de l’Union européenne en matière agricole.
La fin mal gérée des quotas laitiers ayant engendré une surproduction, la demande mondiale de plus en plus importante et la mauvaise gestion par la Commission européenne des stocks de lait risquent d’avoir de lourdes conséquences sur la filière de production laitière française, déjà dangereusement en difficulté : 30% des éleveurs-producteurs laitiers ont disparu depuis 2012 et une exploitation sur trois n’est pas reprise.
A terme c’est la France qui importera du lait aux fermes-usines d’Allemagne.
Joëlle Mélin, Philippe Loiseau et Mylène Troszczynski, députés européens et respectivement membres des commissions Emploi, Agriculture et Marché intérieur, s’indignent de cette situation et ont donc déposé une proposition de résolution demandant à la Commission Européenne :
• de revoir sa gestion des stocks de lait en poudre pour tenter d’endiguer cette crise,
• de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les producteurs laitiers, notamment par l’introduction de barrières douanières, même temporaires, visant à empêcher la spéculation sur cette matière première.

1 Commentaire

Travailleurs détachés : routiers sacrifiés, mais pas que…

Camion polonais 3,5tM. Macron se vante d’un bon accord sur les travailleurs détachés. Mais il ne parle pas de « victoire de la France », mais de « victoire pour l’Europe ».
Sur le fond, cet accord ne change rien.
- Le principe du paiement des charges au tarif des pays d’origine demeure, ce qui maintient une concurrence déloyale totale
– La réduction du délai de 24 à 12 mois -et en réalité à 18 mois- des missions continuera d’être contournée par la rotation de travailleurs
-  Les pratiques indignes au regard du droit du travail comme le non-respect des temps de travail, les conditions d’hébergement précaire ainsi que les fraudes de toute nature n’ont pas été évoquées, ce qui veut dire que tout continuera comme avant.
En même temps, comme les médias le reconnaissent, les routiers français sont sacrifiés.
Bruno Robert ancien chef d’une entreprise de transports et Loir et Cher et ancien dirigeant d’associations professionnelles réagit aujourd’hui dans la Nouvelle République pour dénoncer cette distorsion flagrante de concurrence.
Dans le même temps la contribution de la France au budget européen va augmenter, passant de 18,7 à 20,2 milliards d’euros, alors que l’on demande aux Français de se serrer la ceinture et que l’on réduit les dotations aux collectivités.
L’amendement présenté par le Front National a bien entendu été repoussé et cette hausse a été votée par les députés LREM-LR-PS-MoDEm.
Il faut faire savoir que nos députés se battent jour après jour, à Bruxelles comme à Paris, contre ces décisions de l’Union européenne qui pénalisent notre pays.
Pendant que certains qui ont quitté le navire se contentent de sauter sur leurs chaises comme des cabris en criant « Frexit, Frexit ! » Tout en se prétendant gaullistes…

1 Commentaire

Nos élus réunis à Poitiers.

DLDxhaaX0AEGHW8Les élus du Front national (parlementaires, élus régionaux et départementaux) étaient réunis près de Poitiers pour une journée de travail.
Un site doublement symbolique entre la mémoire de Charles Martel et le Futuroscope, marquant la volonté de Marine Le Pen et du Front National de se préoccuper d’abord de l’avenir de la France.
Nos dos euro-députés, Bernard Monot et Philippe Loiseau, étaient présents, ainsi que 12 de nos conseillers régionaux, dont Michel Chassier et Mathilde Paris pour le Loir et Cher (*)
Plusieurs tables rondes ont permis d’aborder la gestion des villes FN, la reconquète des grandes villes et des banlieues, la préparation des futures échéances, l’action de nos euro-députés, l’action de nos élus régionaux et départementaux dans la perspective Mathilde Paris UDT 2017de gagner des régions en 2021 – Mathilde Paris est intervenue sur le sujet -, de nos députés à l’assemblée nationale, les enjeux de la refondation.

Marine Le Pen a consacré l’essentiel de son intervention à la question de l’Union européenne, en réponse au discours de la Sorbonne d’Emmanuel Macron.
Elle a réaffirmé clairement notre refus de l’Union européenne, du fédéralisme et des traités qui privent la France de sa souveraineté. Elle a plaidé à nouveau pour une Europe des nations, qui n’a rien d’utopique puisque cela correspond à un mouvement en faveur d’un retour aux identités nationales face au mondialisme, mouvement qui dépasse largement l’Europe.
Ce discours a permis de bien clarifier les enjeux, et démontre que le Front National est bien la seule alternative crédible à Macron, homme de paille des oligarchies qui l’ont mais en place pour exécuter leurs desseins et tenter d’en finir avec la France en tant qu’Etat-Nation.
On voit bien que sur cette question essentielle, ni les Républicains ni les pseudos Insoumis ne s’opposent.
Quant à ceux qui accusaient Marine d’avoir changé de position au sujet de la souveraineté, leurs oreilles ont du siffler…
A la fin de son discours notre Présidente à dédié la Marseillaise, reprise par toute l’assistance, aux deux victimes de l’attentat islamiste de Marseille.

(*) pour des raisons financières, les élus municipaux n’ont pas pu être conviés, il aurait fallu une organisation beaucoup plus lourde et forcément plus coûteuse. 

DLDHVf_WkAAGzaJ

#Marine2017 : Réunion publique de Jean-Yves Narquin à Mer.

Jean-Yves NarquinJean-Yves Narquin, candidat aux élections législatives sur la circonscription de Vendôme, représentait Marine le Pen lors d’une réunion publique tenue à Mer devant une cinquantaine d’adhérents, militants et sympathisants.

Il a axé l’essentiel de son discours sur le thème de l’économie et plus particulièrement de la sortie concertée de l’euro voulue par la candidate du Front National à l’élection présidentielle. Devant un auditoire attentif, il a rappelé quelques enjeux qui en découlaient : lutte contre le chômage, réduction de la dette publique, sauvegarde des derniers fleurons de notre industrie, réintroduction d’une monnaie nationale respectueuse de notre économie.

Il a rappelé que seule Marine Le Pen voulait en finir avec les politiques d’austérité encouragées par les partis du système et menées par l’Union Européenne sur le dos des Français.

La réunion s’est terminée par le verre de l’amitié. 

 

Région Centre : ré-enchanter l’idée européenne… par le mensonge !

Contribution France-UELes Français ont compris depuis longtemps qu’ils ne devaient rien à l’Union européenne, puisqu’au final ce sont eux qui paient !
On essaie pourtant de leur faire croire le contraire.
Aujourd’hui encore dans la Nouvelle République, on fait miroiter aux habitants de la Région centre-Val de Loire les 633 millions d’euros que l’UE nous apporteraient sur la période 2015/2020, dans le cadre du contrat de plan Etat-Région.
Un rapide calcul permet de démontrer que pour obtenir  633 millions d’euros de l’UE, la France doit en verser un peu plus de 1100 millions, autrement dit ce sont les habitants de la Région Centre-Val de Loire qui vont contribuer au budget européen pour un montant d’environ 470 millions dans le cadre de ce contrat de Plan.
Peut-être même davantage, car le France paie toujours davantage, c’est ainsi que cette année la contribution augmente encore de 7,5%, comme le dénoncent nos représentants au Parlement européen.
En fait sur la période 2014-2020, la contribution française augmente de 20% par rapport à la période précédente (2007-2013). Source : Commission des Finances du Sénat.
Une question sensible que nos sénateurs de Loir et Cher n’abordent jamais…
Nos élus ne manquent pas de le faire savoir lorsque le sujet est abordé au conseil régional, ce qui ne les empêche pas bien sûr d’approuver les demandes de subventions qui nous permettent de récupérer en partie… notre argent !
Faites-le savoir.

1 Commentaire

Tous à Chambord le 2 septembre à 9h30 !

Chambord_chateauUne réunion au sommet réunira les ministres européens de l’agriculture, le vendredi 2 septembre à Chambord.

Il se dit que le débat aura lieu à huis clos de 9 h 30 à 12 h 30, on se demande pourquoi.(Nouvelle république 11/8/2016) Qu’ont à cacher nos représentants européens que le bon peuple ne doit pas savoir ? La conférence de presse finale  en présence des journalistes ne laissera paraître sans doute que ce que ces messieurs veulent bien dévoiler.

Les paysans de l’Union Européenne ne veulent plus de cette politique agricole commune. Le désespoir s’installe dans les fermes, la révolte gronde partout et les syndicats agricoles français, au moins ceux qui ne font pas allégeance au pouvoir européiste, ne manqueront pas de le faire savoir le 2 septembre.

On imagine d’ici les renforts policiers qui rendront inaccessible le Château de Chambord et rendront impossible tout échange entre les ministres de l’agriculture et le  pays réel. C’est la seule réponse politique que le pouvoir socialiste actuel sait donner.

1 Commentaire

Non aux travailleurs étrangers détachés en Loir et Cher !

VigneLes faits. Un exploitant viticole de Feings est poursuivi par la  Direction régionale des entreprises et de la concurrence  parce qu’il a fait appel en 2013  -nous sommes en 2016 !-à des Bulgares pour des travaux réalisés dans les vignes de sa propriété (la Nouvelle République 21/02/2016).
Cette mise à disposition légale mais anormale avait été faite par le biais d’une société bulgare d’embauche qui avait suivi scrupuleusement les règlements concernant les personnels détachés. Au final, le viticulteur a été relaxé.

Constats et questions. Que retirer de cette affaire ?
- Une fois de plus, nous constatons que la législation européiste de 1996 concernant les personnels détachés affaiblit notre dynamisme économique et renforce le chômage. Avec l’approbation des politiciens de Droite et de Gauche.
- On peut s’étonner que Pôle emploi n’ait pas trouvé de personnel  pour répondre à la demande de ce viticulteur. A quoi sert Pôle Emploi ? Est-il normal que l’on fasse venir des ouvriers de Bulgarie alors que nous avons des milliers de chômeurs en Loir et Cher ?
Ce genre de procédure encombre nos tribunaux alors que des affaires plus importantes d’insécurité et de délinquance pourraient être jugées dans des délais plus brefs.
- Le nombre de salariés étrangers détachés augmente chaque année, au rythme de l’augmentation du chômage en France.

Travailleurs détachésDocument officiel de la Direction Générale du Travail : on constate que les 2/3 des travailleurs détachés ne sont pas déclarés.

Quand va-t-il s’arrêter ?
Le Front National s’oppose à cette directive européenne qui ronge et détruit notre économie. Avec ses députés, il agit au Parlement européen pour la supprimer.
Quand aurons-nous un référendum comme les Anglais pour dire ‘stop’ à cette directive anti-économique? Tant que les agriculteurs n’auront pas compris que leurs difficultés viennent surtout de la politique  de l’Union européenne ils protesteront dans le vide et disparaîtront en silence !

 

3 commentaires

La souveraineté nationale, seul rempart contre le terrorisme et pour la sauvegarde de notre économie et de l’emploi

Noël_chômage

Après les attentats meurtriers et barbares du 13 Novembre, le Président de la République, François Hollande, a décidé de rétablir le contrôle aux frontières et d’augmenter significativement les forces de Police et de Gendarmerie, affirmant même que le « pacte de sécurité » était supérieur au « pacte de stabilité ». Enfin ! Pourrions-nous dire. Il faut donc comprendre que les moyens financiers liés à la sécurité vont l’emporter sur la ligne politique de rigueur budgétaire si chère à l’Union Européenne et imposée depuis des années à tous les peuples européens, comme à la Grèce. En clair, François Hollande fait son petit pied de nez à l’Europe, rompant ainsi avec les dogmes de Bruxelles où l’idéologie ultra-libérale prime sur tous les autres choix politiques. François Hollande et le Parti Sociétaliste (PS) au pouvoir opéreraient-il une rupture par rapport aux sacro-saints principes européistes ?

Là où certains criaient naguère au scandale au nom de la « libre circulation sans entrave au sein de l’Union Européenne » et préférant ainsi se réfugier vers un hypothétique contrôle des frontières européennes, le pouvoir exécutif commence à appliquer une des solutions du Front National pour lutter efficacement contre le terrorisme islamiste : le rétablissement et le contrôle des frontières nationales, seule solution pour garantir un minimum de sécurité en France.

En lire plus …

Les autres avant les nôtres : ou l’aide aux « migrants » avant d’aider le peuple de France.

Submersion-migratoireAinsi donc, plusieurs pseudos migrants (en réalité des réfugiés économiques) vont arriver à Blois (voir notre blog du 28-10-2015). Et bien entendu ils seront accueilli comme il se doit par les associations communautaristes et la « généreuse-gauche-blésoise » (ne riez pas c’est avec votre argent !).
Plus sérieusement, une fois de plus, Marc Gricourt et le PS, plutôt que de s’occuper des problèmes des français, de nos chômeurs, de nos travailleurs pauvres, de nos retraités dans la misère, préfère s’occuper des autres, des étrangers avant même leur arrivés en France.
Ainsi à ceux qui réclament des salaires décents, plus de moyens pour fonctionner, comme les conducteurs de bus récemment qui ont fait grève pour de meilleurs conditions de travail, la réponse est toujours la même: circulez il n’y a rien à voir, les caisses sont vides. Mais pour l’immigration déferlante, on n’en fera jamais trop, même en période de crise économique: « les autres avant les nôtres » semblent être leur leitmotiv.
En lire plus …

Fillon, l’homme qui applaudit Hollande, vient soutenir l’attelage UMP-centriste aux régionales.

Marine-Le-Pen-ParlementUEMarine Le Pen à Strasbourg face à Hollande et Merkel : François Fillon a choisi de soutenir Hollande.
Décidément, l’arriviste Peltier n’a pas de chance. De passage en Loir et Cher à l’occasion des primaires de son parti (*), François Fillon a tenu meeting à Millançay devant quelques dizaines d’élus et de militants UMP, sur les terres de celui qui fut le banneret de Sarközy avant de se replier sur la Sologne dans l’espoir d’y conquérir en fief.

Il espérait ainsi être désigné comme tête de liste pour les régionales en Centre-Val de Loire, mais comme nous l’avions pressenti, c’est le centriste Vigier qui a été choisi. Il disait pis que pendre du MoDem, mais il a du accepter de faire liste commune avec ceux qu’ils vilipendait hier encore. «François Bayrou a été l’un des artisans de la victoire de François Hollande. En 2013, il a même précisé que, si c’était à refaire, il le referait. Bayrou est un récidiviste du hollandisme, qui doit donner des gages aux victimes du socialisme!» déclarait en mars dernier son comparse Geoffroy Didier.
En lire plus …

1 Commentaire

Marine Le Pen défend les nations et les peuples européen face à Merkel et Hollande.

Marine-Le-Pen-ParlementUEImage de prévisualisation YouTubehttp://www.youtube.com/watch?t=1&v=7keFqj7L_xU ">Marine Le Pen défend les nations et les peuples européen face à Merkel et Hollande. dans Actualitéhttp://www.youtube.com/watch?t=1&v=7keFqj7L_xU /0.jpg" alt="Image de prévisualisation YouTube" />

 

1 Commentaire

Aides agricoles : Quand la gauche au conseil régional prend les éleveurs…pour des chèvres.

chevreVotées le 15 octobre dernier, que sont devenues les deux millions d’euros d’aides régionales visant à soutenir les éleveurs ? D’un montant forfaitaire compris entre 500 et 1000€, vos élus FN avaient voté pour cette aide compte tenu de la situation d’urgence, malgré qu’elles ne constituent qu’une rustine temporaire à un problème majeur qui ne trouvera sa solution que dans le retour à une Politique Agricole Française face à l’influence toujours plus dévastatrice de l’Union Européenne. 

France 3 Centre-Val de Loire a diffusé un reportage ce lundi 2/11 dans son édition du soir qui met en lumière une exclusion du dispositif des petites exploitations, qui ne peuvent en bénéficier en raisons de critères d’éligibilité drastiques : Quatre associés à Azé, près de Vendôme (41) qui élèvent des chèvres ont déposé un dossier de subvention auprès de la Région sans attendre un quelconque espoir. Et pour cause, l’exploitation caprine comprend 53 chèvres pour 3 hectares de surface fourragères contre une centaine de chèvres et 20 hectares demandés au minimum pour bénéficier d’une subvention qui ne permettra pas à l’exploitation de se développer, seulement d’alléger les charges quotidiennes. Les mêmes types de règles s’appliquent aussi à l’élevage bovin et ovin : à ce stade, alors qu’ils sont déjà très faiblement rémunérés, 40% des éleveurs ne pourront pas bénéficier d’un quelconque coup de pouce.

Matthieu Colombier, Conseiller Régional de l’Indre, avait tenu en session plénière à mettre en garde l’exécutif contre les dangers d’une compétitivité poussée à l’extrême et d’une productivité à moindre coût au détriment de la qualité et des circuits courts, ce qui tend à l’inévitable disparition des petits producteurs. 

Rappelons qu’en Région Centre-Val de Loire, 97% des surfaces agricoles utilisées sont détenues par des moyennes et grandes exploitations, un pourcentage en hausse constante puisque 25% d’entre elles, essentiellement des petites, ont arrêté leur activité en partie en raisons de charges et contraintes de volumes trop élevées et du dumping social subi par leurs exportations qu’elles ne peuvent supporter sur les marchés européens et internationaux.

Le Conseil Régional, embarrassé, s’est contenté de dire qu’il avait consulté le « monde agricole » pour proposer ces aides exceptionnelles. Les élus du Front National s’interrogent : la majorité socialiste s’est-elle limitée à écouter le CESER (Conseil Economique, Social, Environnemental Régional), dont le Président n’est qu’autre que Xavier Beulin, également Président de la FNSEA, pro-libéral et pro-Bruxelles par excellence, fortement chahuté par ses confrères (y compris au sein de son syndicat) qui exigeaient une réelle volonté politique de l’Etat lors des manifestations cet été (la revalorisation des prix et le retour des quotas minimums) en lieu et place de quelques salutaires subventions ? Si c’est le cas, Nous le regrettons.

Philippe Loiseau, tête de liste du Front National pour les élections régionales et céréalier dans l’Eure-et-Loir, entend bien consacrer davantage auprès des agriculteurs oubliés qu’il défend déjà en commission agriculture au Parlement Européen… en attendant de rendre à la France le pouvoir de décider librement pour elle-même !

Déferlante migratoire : Schengen, ça suffit !

affiche SchengenBientôt en Loir et Cher : l’affiche « Schengen ça suffit ! » réalisée par le groupe « Europe des Nations et des Libertés » regroupant les députés patriotes de 8 pays au Parlement européen, dont le Front National.
La campagne médiatique que nous subissons depuis plus de 10 jours, destinée à culpabiliser les Français et à leur faire accepter une immigration massive, est déjà en échec.
Encore une fois, le Front National avait eu raison avant les autres, et même Mme Merkel est obligée de rétablir les contrôles aux frontières sous le pression de l’opinion publique, en particulier le Bavarois placés en 1ère ligne et qui ne supportent plus de voir les rues de Münich envahies par les réfugiés.
En Région Centre, les « Républicains » (UMP) sont obligés de suivre peu ou prou la position du Front National, avec huit jours de retard…

Nous vous invitons également à signer la pétition en ligne :

FB_IMG_1442184899512

Baisse des dotations : le double discours des maires…de gauche et de droite !

Laignel-BaroinFrançois Baroin et André Laignel : ils contestent la baisse des dotations que leurs amis ont approuvée. Sans toutefois en dénoncer les véritables causes.
La baisse des dotations aux collectivités locales, particulièrement aux communes, avait été annoncée et programmée par Nicolas Sarközy en 2011, provoquant une levée de bouclier des maires de gauche. Elle a été mise en oeuvre et amplifiée par François Hollande et se poursuivra jusqu’en 2017, et du coup ce sont les maires de droite qui s’insurgent !

De la même manière au conseil régional, François Bonneau (PS) qui accusait l’Etat d’asphyxier les Régions avant 2012, parle aujourd’hui d’une « contribution de la Région à l’effort national » !
C’est pourquoi il convient de remettre à sa juste place la démonstration des maires de Loir et Cher, mobilisés par Jean-Marie Janssens, tandis que son mentor était aux côtés de Hollande pour regarder voler les pélicans !
En lire plus …

2 commentaires

UDTFN 2015 : Lutter contre la mondialisation sauvage et le « tout Europe »

Le FN seul dans la lutte contre la mondialisation sauvage !

Gilles Lebreton (député Français au Parlement Européen, en photo à gauche) a présenté ses arguments pour lutter contre le fléau de la mondialisation, à savoir le rétablissement du protectionnisme à nos frontières (droits de douanes pour les produits importés en France) pour lutter contre le dumping social et une suppression de la directive détachement des travailleurs, dont avait outrageusement usé le Parti Socialiste pour l’organisation de son Université d’été à la Rochelle. Aussi, Edouard Ferrand, est intervenu sur le travail des élus FN au parlement européen au sein du nouveau groupe politique baptisé « Europe des Nations et des Libertés » dont il est en le Président : il a pour rôle d’infléchir les positions ultra-libéralistes de l’Union Européenne et favoriser les projets collaboratifs entre nations libres et souveraines. 

20150906_143743

L’agriculture sacrifiée sur l’autel du traité transatlantique et du « tout Europe »

L’Union Européenne s’apprête, elle, à franchir un nouveau pas dans les négociations qu’elle impose aux Etats-Unis pour accoucher du traité transatlantique (TAFTA) qui sacrifiera à jamais nos atouts nationaux : en première ligne notre agriculture Française, un thème présenté par Philippe Loiseau (en photo à droite), céréalier en Eure-et-Loir, tête de liste régionale pour le Centre-Val de Loire. Un atout remis en cause par Bruxelles qui interdit la préférence nationale et met en situation de concurrence déloyale les producteurs de porc breton vis à vis de leurs homologues européens, ou plus localement chez nous, les oignons d’Eure-et-Loir face à ceux exportés par le Maroc en France avec le concours des aides subventionnelles du conseil régional du Centre… et le silence de mort de la fausse droite locale. 

L’euro, tombeau Grec et fléau national français. 

Bernard Monot, député français au Parlement Européen de la circonscription Centre-Massif Central et stratégiste économique s’est exprimé sur la situation préoccupante de la Grèce, dont 50% Français s’étaient déclarés en faveur d’une sortie de l’euro il y a deux mois – 10 ans après son refus de se voir imposer des traités européens, véritables boucliers anti-nations. La Grèce connaît ainsi une instabilité économique et politique menée par son premier ministre qui n’a jamais tenu ses promesses à savoir quitter l’institution européenne mais dont il a préféré subir les exigences – à savoir une tutelle permanente sur le dos des contribuables européens, français en tête alors que les grecs avaient strictement exprimé leur désaccord dans les urnes. 

Crise de la filière porcine : un communiqué de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand

philippe_loiseauPhilippe Loiseau, agriculteur en Eure et Loire, membre de la Commission de l’agriculture et du développement rural, sera tête de liste en Région Centre Val de Loire pour les élections régionales.
Philippe Loiseau
député de la circonscription Centre-Massif Central au parlement européen et Edouard Ferrand viennet de publier un communiqué en réaction aux derniers développements de la crise qui touche la filière porcine.

Communiqué de Presse d’ Edouard Ferrand et Philippe Loiseau, députés européens, membres de la commission pour l’agriculture et le développement rural.

« Comme le dénonçait dès le départ le Front National, l’accord sur le prix du porc vendu à grand renfort de communication par le gouvernement, n’en est pas un.
Le refus de deux grands groupes agro-industriels français de s’y plier ne fait que confirmer ce que nous expliquions : il n’y a pas la moindre base juridique à cet accord qui ne s’attaque à aucune des causes profondes de la terrible crise que vivent les éleveurs depuis un an. Pendant que le gouvernement exige que les prix payés par les industriels soient plus élevés, il laisse ces derniers à la merci de la concurrence déloyale des Allemands et des Espagnols qui peuvent continuer à mettre le marché français en coupe réglée.« 

Suite du communiqué sur le site du Front National.

Départements : les contradictions de Maurice Leroy.

Maurice Leroy_1Maurice Leroy devrait assumer la conséquence de ses choix politiques nationaux.
Nous n’avons jamais manqué de rappeler le parcours politique sinueux de Maurice Leroy.

Mais l’évolution de sa position au sujet des départements est tout aussi difficile à suivre.
En 2010, alors qu’il était le ministre de la Ville de Nicolas Sarközy, il approuvait la réforme territoriale prévoyant la fusion Régions-Départements, ce qui revenait en fait à supprimer ces derniers.
L’élection de François Hollande change la donne dans un premier temps, avant qu’il ne présente à son tour un projet fort ressemblant dans sa finalité : la création de grandes régions « européennes » dans le but de faire disparaître progressivement la France en tant que nation souveraine.
Dans ce schéma, les départements étaient clairement condamnés, la nouvelle organisation territoriale reposerait sur des « super régions », véritables länder en relation directe avec Bruxelles, les grandes « métropoles » et ensuite des communautés intercommunales dont la taille devait être considérablement élargie. Maurice Leroy par exemple préconisait une communauté de communes du Vendômois correspondant à l’arrondissement de Vendôme. CQFD.
En lire plus …

1 Commentaire

Eleveurs en colère : un communiqué de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand

Philippe Loiseau PECommuniqué de presse de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand, députés européens, membres de la Commission pour l’agriculture et le développement rural.

Elevage : c’est à François Hollande de rendre des compte !

Dans sa déclaration de ce matin, le président de République appelle la distribution, les abatteurs et les transformateurs à rendre des comptes. A aucun moment, il ne reconnaît les lacunes du cadre juridique qui permet à ces acteurs économiques d’exercer une pression intenable sur les éleveurs. A aucun moment, il n’évoque les réglementations européennes, auxquelles il reste servilement soumis, dont l’application fanatique ruine l’élevage.
Comment croire une seule seconde que la grande distribution et les géants de l’agro-alimentaire joueront le jeu, alors qu’ils sont libres de se fournir auprès d’entreprises étrangères qui écrasent les prix en pratiquant un dumping social implacable ?
Comment penser que le président se préoccupe du sort des éleveurs quand il refuse de suspendre les négociations du traité transatlantique qui exposera nos éleveurs à une concurrence américaine dont les coûts de productions sont inférieurs de 40% aux leurs ?
En lire plus …

La Grèce nous montre le chemin du retour à la souveraineté nationale

Grèce-UE-EuroRéférendum populaire en Grèce le 5 Juillet: les technocrates Bruxellois et la finance mondialisée apatride tremblent.
Où quand un peuple européen peut se prononcer sur son avenir, sa souveraineté, les européistes de tout poil semblent médusés. Mais c’est justement cela la démocratie, une Nation tout entière qui s’exprime sur ses choix économiques et monétaires. L’expression concrète de ce que doit être une Europe des nations libres. Et la caste politique au pouvoir qui donne des leçons de morale et de respect républicain au Front National n’a que trop duré.
Demain il faut que le peuple grec, dans son immense majorité se prononce contre cette Europe ultra-libérale et anti-nationale, qui brise les destins des peuples et tentent de nous imposer des modèles sociaux qui vont à l’encontre de nos intérêts, de notre histoire.
Puisse le peuple grec nous montrer le chemin du retour à la souveraineté nationale.

Laurent BRAS

NDLR : et pendant ce temps la dette de la France augmente toujours. Et dire qu’en 2012, Hollande déclarait « la crise de la zone euro est dernière nous » !

Le rouleau compresseur de Bruxelles.

1343608_3_31cd_manifestation-d-agriculteurs-qui-veulentLa machinerie européiste agricole écrase tout sur son passage. Les agriculteurs de la FNSEA du Loir et Cher ne sont pas contents (la Nouvelle République du 22/10/14) parce que les technocrates de la PAC (Politique agricole commune) viennent de modifier les normes concernant les surfaces d’intérêt écologique, c’est-à-dire les surfaces qui font l’objet d’une compensation en raison de leur verdure (haies, bords de fossés, bordures de forêt). Les quotas qui sont passés de 18% à 4% ont été annoncés tardivement alors que les ensemencements étaient déjà réalisés. Les agriculteurs réclament un report de l’application de ces normes en raison du retard avec lequel elles ont été annoncées.

En lire plus …

5 commentaires

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...