Archives des tags : voitures brûlées

Un fourgon incendié à Dhuizon, une grange à Saint Gervais.

camionettes Régie de QuartierImage d’archives : fourgon incendié à Blois.
C’est ce que M. Hamon appellerait avec mépris des « faits divers », mais dont la répétition traduit un climat d’insécurité généralisé.

Un fourgon en feu vers 5 heures du matin à Dhuizon, une grange incendiée pour la deuxième fois à Saint Gervais la Forêt mercredi après-midi en plein jour.
Qu’on le veuille ou non, ce sont des faits qui inquiètent. 

2 commentaires

Blois : une voiture brûlée dans le lac de la Pinçonnière.

Voiture Lac PinconnierePhoto publiée sur Périscope-41
L’info est rapportée sur la page Facebook Périscope-41 : ce matin des promeneurs ont découvert une voiture brûlée qui a été poussée dans le lac de la Pinçonnière.

Ce parc, très fréquenté la journée par les familles et les sportifs, est depuis longtemps un lieu de rendez-vous nocturne pour des activités moins avouables.
Toujours est-il que cela commence à faire beaucoup et les internautes s’en prennent ouvertement au maire de Blois.
Qui de fait ne semble pas prendre la mesure de la situation.
Des Blésois rencontrés récemment sur les marchés trouvent que depuis qu’il est 1er vice-président de la Région, Marc Gricourt est moins présent dans sa ville.

Mise à jour : la Nouvelle République complète l’information à 19 h 10 en précisant qu’il s’agit d’une voiture volée à Orchaise chez son propriétaire lors d’un cambriolage.

1 Commentaire

Encore une voiture incendiée à la Quinière

Blois rue Lenôtre(image d’illustration : parking rue Le Nôtre. 4 voitures y avaient été incendiées en 2014).
A Blois les jours se suivent et se ressemblent : une voiture a été incendiée dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 1 h 30, rue Le Nôtre dans le quartier de la Quinière-les Allées à Blois.

Ce n’est malheureusement pas la 1ère fois dans cette rue, où l’on dénombre au moins 7 voitures incendiées depuis 2014.
La Nouvelle République rend compte de l’évènement en signalant simplement que « les pompiers ont éteint un incendie de voiture, jeudi, vers 1 h 30 du matin, rue Le Nôtre, à Blois ».
Rien qui précise la cause du sinistre.

2 commentaires

Blois : voiture incendiée rue Arrachart.

DSC_0576_c(photo transmise par un riverain)
Une voiture a été incendiée dans la nuit du 19 au 20 février sur un terrain entre la rue Arrachart et la rue Louis Armand.

Une de plus pourrait-on dire, car la série ne semble pas en voie de s’arrêter, après l’incendie la même nuit d’un véhicule devant l’entreprise Barbet à Saint Gervais la Forêt, qui a partiellement détruit un bâtiment et les véhicules garés à l’intérieur.
les faits sont signalés ce matin par la Nouvelle République.

1 Commentaire

Encore deux voitures brûlées en Loir et Cher.

La ServantièreEncore deux voitures incendiées de week-end en Loir et Cher.
La première à Theillay sur le chemin de la Servantière proche de l’autoroute samedi soir vers 20 h 50, la seconde à Thenay chemin de la Rangère vers 21 h 40 (la Nouvelle République du 6/02/2017).
Le mode opératoire est toujours à peu près le même : les malfaiteurs choisissent un endroit isolé pour incendier un véhicule dont ils veulent se débarrasser.
Autant les feux de voitures « urbains » sont liés à des règlements de compte ou bien ou bien une forme de représailles pour défier les autorités, suite à une arrestation par exemple, ces incendies en pleine campagne correspondent le plus souvent à des voitures volées, qui peuvent avoir été utilisées pour commettre des vols, mais aussi en partie désossées pour alimenter un trafic de pièces détachées.
Mais pour les victimes, le résultat est le même : une voiture détruite et un remboursement aléatoire.

Voiture brûlée à Montlivault

photo d'illustration

Une voiture a brûlé  la nuit dernière du vendredi 3 au samedi 4 février, sur la D 951, à Montlivault (la Nouvelle République du 4/2/2017).
Une de plus et ,comme cela arrive souvent,  c’était un vendredi ou un samedi une nuit où en principe il y a plus de surveillance policière.
Le drame est que ces incendies vont finir par sembler inévitables et entrer dans les informations les plus banales et pourtant nous savons combien ces vols gênent les personnes les plus faibles ou défavorisées. Ils sont très souvent le résultat d’un vol dissimulé. Les arrestations, la semaine dernière, de personnes sur Vineuil qui avaient incendié les véhicules qu’ils avaient volés en sont la preuve.
A combien de voitures brûlées sommes-nous depuis le 1er janvier en Loir et Cher? Qui peut répondre?

Deux véhicules incendiés à Gièvres, un bâtiment touché.

rue de la PêcherieRue de la Pêcherie à Gièvres.
C’est mardi vers 5 heures du matin que les pompiers ont été prévenus.

Deux véhicules, un fourgon et une voiture étaient en feu et l’incendie se propageait à un bâtiment voisin désaffecté (la Nouvelle République du 01/02/2017).
Ce lieu isolé, aujourd’hui abandonné, a déjà été le théâtre de ce genre de méfaits et le bâtiment portait des traces d’incendie.
Sans doute l’endroit a-t-il été choisi pour faire disparaître les traces sur des véhicules volés et désossés.
Par qui ? Tout le monde autour de Gièvres a une petite idée.
Mais surtout « pas d’amalgame » ! 

Saint Georges sur Cher : un incendie de voiture bien ciblé.

Ancien camping-2Fossés anti-franchissement fraîchement surcreusés.
Nous avions déjà quelques soupçons au sujet de la voiture incendiée à Saint Georges sur Cher dans la nuit de dimanche à lundi.

Une visite sur les lieux confirme cette première impression.
Les traces laissées sur place par l’incendie montrent bien que l’endroit n’avait pas été choisi au hasard.
La commune de Saint Georges sur Cher venait de renforcer les mesures visant à limiter l’intrusion de caravanes dans le périmètre du Port et de l’ancien terrain de camping : les fossés avaient été recreusés et une chicane ajoutée à la barre limitant la hauteur des véhicules.
Ancien camping-1

Les traces de l’incendie à l’entrée de l’ancien camping.

C’est précisément sous cette barre que la voiture a été incendiée.
Chacun pourra conclure de lui-même.

1 Commentaire

Une voiture brûlée à Saint Georges sur Cher.

CampingQuelques lignes laconiques dans la Nouvelle République ce matin (31 janvier 2017) : lundi vers 1 heure du matin une voiture a brûlé rue du Gué de l’Arche à Saint Georges sur Cher, à proximité de l’ancien terrain de camping.
Situé à l’écart des habitations du Port, cet endroit a déjà été le théâtre de nombreuses méfaits.
Une voiture a déjà été incendiée au même endroit en 2013 (voir l’article sur notre blog).
Le camping avait dû fermer pour des raisons de mises aux normes, et les installations avaient été rapidement l’objet de vols et dégradations.

Quelques années après, une guinguette avait fonctionné pendant 2 ou 3 saisons, avant de jeter l’éponge suite aux dégradations dont les installations étaient régulièrement l’objet.
Au même endroit l’ancien maire avait été poussé dans le Cher par des « gens du voyage » auxquels il reprochait un stationnement illégal, le dépôt d’immondices… et l’abandon d’une carcasse de cheval !
Comme on peut l’imaginer, il avait fallu tout nettoyer aux frais de la commune.

Voitures brûlées, cambriolages, vols de câbles. Une délinquance ordinaire ?

Voiture bruléeDans la nuit de mercredi à jeudi, le centre de Montlivault a été l’objet d’un important vol de câbles électriques. Plus de deux cents mètres de câble ont été dérobés et onze lampadaires détériorés. De semblables vols avec dégradations ont été signalés dans la commune voisine de Saint-Claude-de-Diray (la Nouvelle République 28/1/2017).
Ce n’est pas la première fois que ce genre de vol a lieu. Nous sommes convaincus que l’enquête de la Gendarmerie aboutira. Il y a trop de coïncidences dans le même secteur !
La ville de Vendôme n’échappe pas aux cambriolages qui se font en pleine journée. Il y en a eu 2, un dans le secteur Rabelais, et un autre mercredi, avenue Jean-Moulin. Le réseau « Voisins vigilants » qui permettrait une surveillance accrue des pavillons ferait sans doute diminuer le nombre de cambriolages.
Blois n’est pas la seule commune à voir régulièrement des véhicules brûlés après un vol. La commune de Saint Ouen en a fait l’expérience avec la découverte d’un Espace Renault qui avait brûlé rue Jacques-Cœur, dans la nuit de jeudi à vendredi.
Qui peut dire combien de voitures ont été brûlées en Janvier, en Loir et Cher?

2 commentaires

Romorantin : Mustapha relaxé au bénéfice du doute.

Romorantin ruelle des CrottaysCe sont des faits particulièrement graves qui étaient jugés ce mardi au tribunal correctionnel de Blois.
Des faits toutefois qui remontent à… mars 2015 ! Le 21 mars précisément, lorsqu’un feu de voiture, d’origine criminelle, avait commencé à se propager à l’immeuble voisin.
Fort heureusement, il n’y aura aucune victime, mais les pompiers avaient dû faire évacuer l’immeuble.
Quelques temps après, un suspect est interpellé sur la base de deux témoignages. Lors d’une perquisition les gendarmes ont retrouvé chez Mustapha un bonnet (décrit par un témoin) ainsi qu’un marteau et un morceau de verre brisé dans les poches de son blouson (la Nouvelle République du 4/01/2017).
Mais l’accusé nie tout en bloc et déclare que le témoin qui l’avait reconnu s’est trompé.
Cela n’empêche pas le procureur, sur la base des éléments du dossier, de demander pour Mustapha deux ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve.
La défense obtiendra toutefois la relaxe « au bénéfice du doute », du fait que « le marteau et le morceau de verre n’ont pas été expertisés.« 
Nous ne savons pas à ce stade si le parquet a l’intention de faire appel.
Nous ne contestons pas le fait que le doute doit profiter à l’accusé, mais cette affaire illustre bien les faiblesses de la justice.
Au niveau de l’enquête, le professionnalisme et l’efficacité des gendarmes ne peuvent pas être remise en cause, mais s’agissant de l’expertise, la Justice l’a-t-elle demandé ? En avait-elle les moyens. Car c’est dans les séries télévisées que l’on voit déployer tous les moyens de la police scientifique. Dans la réalité française, on se heurte bien vite à la limite des moyens techniques, humains et financiers qui conduit à ce résultat.
On constate aussi le délai entre les faits et le jugement : plus de 22 mois !
Autant de raisons qui font que la Justice ne peut plus être rendue dans des délais et dans conditions satisfaisantes.
Ce sera une des priorités dans le programme Marine Le Pen. Les Français le demandent.

2 commentaires

Blois : voiture brûlée rue Dumont d’Urville

Dumont D urville(capture d’écran vidéo Facebook « tu es de Blois si… »)
C’est l’un des secteurs les plus touchés de la ville de Blois. Située près de la place Lorjou, la rue Dumont d’Urville a connu de nombreux incendies de voitures en 2016. C’est, semble-t-il, le 1er incendie de l’année 2017, selon une vidéo postée sur Facebook la nuit dernière, vers 3 heures du matin.

Malheureusement à la ZUP de Blois rien ne change.
L’enquête dira – peut-être – si cet acte criminel est lié à un règlement de compte, ou bien s’il s’agit d’un acte « gratuit ».
Au niveau national  le ministre de l’Intérieur est obligé de reconnaître une hausse de 19% par rapport à 2015, dans un bilan provisoire.

2 commentaires

Voiture incendiée rue des Ponts Chartrains.

rue des ponts Chartrains incendies  02rue des ponts Chartrains incendies  05

A droite capture d’écran sur Facebook, à gauche une carcasse de voiture laissée sur place.
La fin de l’année 2016 a été marquée par un incendie de voiture rue des Ponts Chartrains en Vienne. Sur les photos prises par un riverain il semblerait qu’il y avait deux véhicules en feu, mais il ne restait qu’une carcasse sur place aujourd’hui dans la journée.
Nous connaîtrons peut-être bientôt le bila définitif de l’année 2016 en Loir et Cher.

Confirmation dans la Nouvelle République du 2 janvier : une deuxième voiture a bien brûlé « par contagion ».,Elle ne sera donc pas prise en compte dans les statistiques du ministère de l’Intérieur.

1 Commentaire

Blois : une camionnette incendiée allée des Bouleaux.

allée des Bouleaux(photo d’illustration : allée des Bouleaux)
Dans la nuit de mercredi à jeudi, un véhicule utilitaire a été incendié allée des Bouleaux, dans le quartier des Allées, vers 2 h 45 (la Nouvelle République du 30/12/2016).

Le véhicule, qui a été entièrement détruit par le feu, ne possédait pas de plaques d’immatriculation, à moins que celles-ci aient été démontées avant l’incendie.
Une enquête est en cours.

1 Commentaire

Une voiture brûlée à Averdon.

Photo d'illustration

La Nouvelle République signale sur son fil d’actualité une voiture brûlée dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 décembre, peu après minuit au lieu-dit « Malakoff », sur la D924 à Averdon.
Sans doute une voiture abandonnée à cet endroit et incendiée volontairement.

Une voiture brûlée à Salbris.

rue des MésangesRue des Mésanges à Salbris.
Une voiture a brûlé mercredi matin vers 5 heures rue des Mésanges à Salbris (source : la Nouvelle République). Comme d’habitude, nous n’en saurons pas davantage, mais les circonstances laissent à penser à un incendie criminel.

Une forme de délinquance aux causes multiples, mais trop souvent banalisée.

Une voiture incendiée rue Charcot à la ZUP de Blois

Voiture-brulée-émeute(image d’archives)
Nous évoquions ces derniers jours la dégradation du climat de sécurité à la ZUP de Blois.

Dans la nuit de lundi à mardi, une voiture a encore été incendiée, cette fois rue Charcot.
Selon le compte-rendu laconique de la Nouvelle République, « une voiture a brûlé etc… »
La nature du feu n’est pratiquement jamais indiquée.
Mais bientôt, en début d’année prochaine, il faut s’attendre a des statistiques rassurantes… qui ne trompe plus personne.

3 commentaires

Deux voitures incendiées à la ZUP de Blois.

Voiture brûléee Dumont d'UrvilleImage d’archives : voiture brûlée rue Dumont d’Urville.
La nuit de samedi à dimanche a encore été agitée à la ZUP de Blois.

Une première voiture a été incendiée rue Dumont d’Urville vers 23 h 30, la seconde un peu après 3 h 30 place Coty.
Dans les deux cas, ces incendies s’inscrivent dans une série que nous pouvons observer depuis plusieurs mois.
Le dernier feu de voiture rue Dumont d’Urville, près le la place Lorjou remonte au 16 octobre.
Place Coty, les incidents en tous genres se multiplient : voitures vandalisées, portes d’immeubles fracturées, feux de poubelle, récemment le feu dans un local à vélo.
Dans le deux cas nous sommes pourtant en secteur rénové, dans le cadre de cette grande opération qui devait favoriser le « vivre ensemble » et la tranquillité dans ces quartiers.
C’est raté, ce qui prouve bien que la cause de la délinquance n’est pas à rechercher du côté de l’urbanisme et du logement.
Tout le monde le sait, mais il ne faut pas trop le dire…

Tours : le bilan s’alourdit : 3 blessés, 10 voitures brûlées.

Affrontements gare de ToursNous vous informions hier soir des graves incidents qui ont enflammé le quartier du Sanitas à Tours suite à une interpellation sur le parvis de la gare.
La Nouvelle République apporte des précisions cet après-midi sur Internet, dans un article publié à 16 h 17.
Outre le policier qui a été percuté par la moto et qui est le plus gravement touché, le conducteur et le passager ont été blessés dans la chute.
Les secours sont arrivés sur place mais très vite des « jeunes » ont commencé à invectiver les forces de l’ordre. Il a fallu appeler des renforts et une grenade de désencerclement a été utilisée pour écarter des « jeunes » qui tentaient d’ouvrir les ambulances des pompiers afin d’en extraire leurs copains.
Il y a eu deux interpellations, dont une jeune fille mineure selon d’autres sources.
Ensuite la situation a dégénéré dans la quartier du Sanitas, ou plusieurs voitures ont été incendiées en guise de « représailles ».
Au total, 10 véhicules ont été incendiés, dont un minibus du Judo-Club de Touraine.
Il y a quelques jours, les policiers de Tours qui manifestaient dénonçaient l’impunité dont bénéficient certains délinquants, et confirmaient que dans le quartier du Sanitas à Tours ou à la Rabière à Joué-les-Tours, « on reçoit des projectiles ou des cocktails Molotov. On a ordre de ne rien faire, de quitter la cité et de revenir quand tout sera calme« .
Et tout cela se passe alors que nous paraît-il en « état d’urgence » et entre l’hommage aux « poilus » et la commémoration des attentats du 13 novembre 2015.
Il est vraiment temps que cela change. Vivement 2017 ! 

2 commentaires

Blois : feux de poubelles à la ZUP, voiture brûlée à la Boire.

Blois ASC PortugaisImage d’illustration : les locaux de l’ASCP incendiés en septembre dernier.
Une fois encore les pompiers ont dû intervenir place Coty pour éteindre un feu de poubelle dimanche après-midi vers 17 heures.

Peu après, c’est une voiture qui brûlait à la Boire, près de stade de foot de l’Association Sportive et Culturelle des Portugais, dont le Club-house avait déjà été incendié.
Heureusement qu’il y a les statistiques pour rassurer les Blésois !

Une voiture brûlée à Saint Aignan, une autre à Vendôme.

Rue RacineRue Racine à Saint Aignan.
C’est devenu presque quotidien, au point qu’un tel événement est relaté à chaque fois en quelques lignes par la Nouvelle République.

Pourtant une voiture brûlée, un incendie volontaire, ce n’est pas anodin. En particulier pour les victimes, souvent des personnes modestes, dont le véhicule est le seul moyen de se rendre au travail.
Et quand il s’agit d’une voiture qui n’est plus toute jeune, l’assurance ne rembourse que la valeur vénale, ce qui ne permet pas de se racheter une voiture.
Cette fois c’est à Saint Aignan qu’une voiture a brûlé vers 2 heures du matin dans la nuit de mardi à mercredi, rue Racine.
Ce qui est frappant c’est de voir aussi à quel point ce type de délinquance touche maintenant tout le département, et plus seulement les zones urbaines ou périphériques.
Si nous relatons ces faits, c’est parce que nous considérons qu’on ne doit pas se résoudre à les accepter et à les minorer.

Mise à jour : la Nouvelle République annonce par une brève à 10 h 38 qu’une voiture a été incendiée dans la nuit de mercredi à jeudi rue Henri-Dunant à Vendôme. Selon l’expression habituelle, « les circonstances de l’incendie sont pour l’heure indéterminées. »  

Une voiture brûlée à Cellettes, feux de poubelles à Blois, cambriolages en série dans le département.

cambriolageImage d’illustration.
Une voiture a été incendiée à Cellettes dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 h 30 du matin, route d’Aulnières. 

Samedi soir ce sont des poubelles qui ont été incendiées Place Coty à la ZUP de Blois, au coeur de ce quartier rénové.
Ce même week-end la Gendarmerie signale une vague de cambriolage dans le nord du département, de Saint Martin des Bois à Morée, mais aussi à Noyers sur Cher. Apparemment les malfaiteurs ont profité de ce week-end prolongé pour « visiter » des maisons dont les propriétaires s’étaient absentés.
A Morée, ils n’ont pas hésiter à faire voler en éclats la vitrine de la pharmacie pour dérober la caisse (source : la Nouvelle République du 31/10/2016).
Le week-end n’est pas fini avec le pont de la Toussaint, il convient de rester vigilant.

2 commentaires

Voiture brûlée à la Ferté Imbault.

voiture brûlée Mer_1(image d’illustration)
Il n’y a pas qu’à Blois que ça arrive. Dans la nuit de dimanche à lundi, une voiture a été incendiée vers 2 heures du matin à La Ferté Imbault au lieu-dit « la Guérinière » (source : la Nouvelle République).
Il ne se passe pas de semaine ne fait sans que la presse locale ne relate des faits semblables. Nous ne les signalons pas systématiquement, d’autant plus que l’origine criminelle est rarement indiquée. Toutefois quand il s’agit d’un véhicule qui prend feu en pleine nuit dans un endroit isolé alors qu’il n’était pas en circulation, le doute n’est guère permis.
Il reste qu’il est toujours aussi difficile d’avoir des chiffres sur l’ensemble du département.

Blois : un voiture incendiée rue Becquerel

rue BecquerelNouvel incendie de voiture à Blois, cette fois rue Becquerel, près du collège Rabelais à la ZUP de Blois.
Le feu a été mis vers 1 heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche (source : la Nouvelle République).
La Police s’est déplacée pour sécuriser l’intervention des pompiers et faire les constatations.

2 commentaires

Une voiture incendiée à Veillens.

voiture brûlée Mer_1(image d’illustration)
Dans la nuit de lundi à mardi 11 octobre une voiture a été détruite par le feu au lieu-dit  Montgiron , à Veilleins.

Les pompiers de Romorantin ont été alertés vers 3 h 30 du matin (source la Nouvelle République).
Encore une fois nous constatons que le phénomène ne touche pas que les villes.
Ce type de délinquance tend malheureusement à être banalisé, et les victimes se sentent souvent bien seules.

1 Commentaire
123

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...