Archives des tags : voitures brûlées

Onze voitures brûlées à Saint Sulpice de Pommeray.

Voiture bruléeImage d’illustration.
C’est par quelques lignes que la Nouvelle République (22/11/2018) relate l’incendie de 11 véhicules sur le parking d’un garage à Saint Sulpice de Pommeray, tout près de Blois.
Les sapeurs pompiers sont intervenus dans la nuit de mardi à mercredi vers 23 h 30 pour circonscrire le sinistre.
La gendarmerie enquête, mais  à priori l’incendie semble suspect.

 

3 commentaires

Blois : voiture brûlée allée des Platanes.

rue des PeupliersUn quartier calme en apparence (ici rue des Peupliers) mais victime de la délinquance.
Une voiture a été incendiée dans la nuit de samedi à dimanche allée des Platanes à Blois, dans le quartier des Allées.

C’est un secteur où les habitants sont régulièrement victimes de ces actes de délinquance.
On ne dira jamais assez le préjudice que représente ces incendies de voitures pour des propriétaires souvent modestes qui en ont besoin pour leurs déplacements quotidiens, et qui souvent n’ont pas les moyens d’en acheter une autre immédiatement.

Blois : voiture incendiée au lac de la Piçonnière.

Voiture Lac Pinconniere

Image d’archives : voiture brûlée dans le lac de la Pinçonnière en 2017.

Un de nos correspondants nous informe que jeudi vers 21h30, les pompiers sont intervenus sur un véhicule Ford Fuego en feu sur le parking nord ( bâtiments communaux ) du lac de la Pinçonnière à Blois. 
La carcasse était toujours en place le lendemain matin avec une plaque d’immatriculation identifiable.
La nuit précédente, ce sont à nouveau des poubelles qui ont été incendiées en Vienne, rue Georges Litalien, dans un quartier lui aussi régulièrement touché par ce genre d’exactions.
Dormez bien braves gens !

2 commentaires

Encore des feux de voitures à Blois.

Voiture-brulée-émeute(image d’illustration).
Deux voitures ont été incendiées à Blois dans la nuit de samedi à dimanche (la Nouvelle République du 10/09/2018).

La première rue Sainte Anne en Vienne vers 4 h 30, la seconde sur le mail Pierre Sudreau vers 5 heures.
Il se pourrait que les auteurs soient les mêmes si l’on considère la distance qui sépare les deux endroits et le laps de temps entre les deux incendies.
On peut s’interroger par contre sur la motivation de ces actes criminels.
Encore deux victimes qui auront bien du mal à se faire indemniser de leur préjudice.

2 commentaires

Incendie de voitures 3 mois de prison pour l’auteur, 20 € d’indemnité pour la victime.

Pvoiturebrule3.jpgrocès tout à fait symbolique au tribunal correctionnel de Blois : on y jugeait un « jeune » de 30 ans, anonyme, et qui a déjà passé plus de 4 années en prison pour, dit-il « des bêtises » (la Nouvelle République du 18/06/2018).
A noter que l’individu avait été surpris par la police en flagrant délit le… 12 mars 2013. Il y a plus de 5 ans !
Il est condamné à 3 mois de prison ferme.
Mais ce qu’il faut retenir, c’est que la victime n’avait reçu de son assurance qu’une indemnité de… 20 € !
C’est bien ce que nous répétons : les victimes de ces incendies sont le plus souvent des gens modestes, et les assurances remboursent très peu, à condition q’elles remboursent selon le contrat souscrit et les exclusions éventuelles.
C’est pourquoi ce fléau doit cesser, sans oublier les proportions que peut prendre un incendie, comme le rappelait la vice-procureure.
Hélas la série continue, nous apprenons le même jour qu’un voiture a été incendiée à Blois rue Jean de la Fontaine, dans le quartier de la Quinière vers 4 heures du matin ce dimanche…

1 Commentaire

Blois : voiture incendiée et tensions à la ZUP.

Rue maryse Bastié_2Rue Maryse Bastié – image d’illustration.
Avec les longues soirées de juin et la période du ramadan, il y a du monde assez tard dans les rues de la ZUP.

Et aussi un certains de petites racailles qui continuent à semer le désordre dans le quartier, à brûler des véhicules et à provoquer les forces de l’ordre.
La Nouvelle République du 5 juin rapporte un incendie de voiture dans la nuit de dimanche à lundi rue Maryse Bastié, vers 2 heures du matin.
Un quartier régulièrement touché par ce type de délinquance.
Aucune trace cependant d’une information qui nous a été rapportée par des habitants du quartier au sujet d’un incendie de scooter le même soir du côté de la place Mirabeau.
Un voiture de Police arrivée sur les lieux aurait été caillassée.
Dans plusieurs villes de France ce genre d’incident se multiplies en ce moment.
Les forces de l’ordre vont-elles recevoir à nouveau des consignes d’évitement ? C’est bien probable selon le témoignage discret de policiers d’une ville voisine de la Région.
Exactement le contraire de ce qu’il faudrait faire.
Et après cela on s’étonnera que les Français rejettent le « vivre ensemble » et ma « mixité sociale » qu’on voudrait leur imposer !

3 commentaires

Blois, Romorantin : une série d’incendies inquiétante.

rue Monge_1Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs de véhicules et de poubelles ont touché différents quartiers de Blois (la Nouvelle République du 7 mai 2018).
D’abord rue Monge (*) à la ZUP de Blois, une voiture et plusieurs conteneurs, puis en Vienne rue Jean de Morvilliers une voiture est incendiée devant un garage, ensuite c’est un feu de poubelles à Bas Rivière puis à nouveau en bordure de la ZUP, rue Etienne Baudet où un scooter est détruit par le feu.
Une série inquiétante qui touche plusieurs quartiers. S’agit-il d’un coïncidence ou au contraire de méfaits commis par une même équipe ?
Et dans quel but ? Après les incendies de mercredi soir rue Georges Sand et rue Mongolfier, cela commence à faire beaucoup et il faut espérer que les auteurs soient identifiés et jugés comme ils le méritent.
Nous l’avons déjà dit, un jour il y aura des conséquences graves. Un logement a du être évacué en Vienne en raison des risques de propagation.
La même nuit Romorantin a connu également un feu de poubelles près du magasin Monoprix en centre-ville.
Les élus du Front National demandent que tout soit mis en oeuvre pour mettre hors d’état de nuire les auteurs de ces incendies.

(*) plusieurs voitures ont déjà été incendiées rue Monge en  2016 et 2017.

3 commentaires

Fourgonnette incendiée à Pontlevoy.

minibus incendié MerImage d’archives FN41 : minibus incendié en 2015.
Dans la nuit de dimanche à lundi un véhicule utilitaire a été entièrement détruit pas le feu à Pontlevoy chemin de l’Imbert, en bordure de la D62.

Selon les constatations des pièces avaient été démontée avant que les malfrats ne mettent le feu au véhicule (la Nouvelle République du 10/04/2018).
Un mode opératoire malheureusement devenu classique.
Hier soir l’épave était toujours visible au bord de la route.

Blois – Vineuil : voiture incendiée à la Boire.

Feu Boire 01-04-18Un nouveau feu de voiture en plein après-midi à la Boire a mobilisé les sapeurs-pompiers le 1er avril vers 17 h 30.
Deux camions et un véhicule léger sont intervenus pour maîtriser l’incendie, qui se propageait à la végétation.
Un scénario hélas récurrent dans le secteur, où bien souvent des véhicules volés sont incendiés après avoir été désossés.

4 commentaires

Nouveaux incendies de voitures à Blois, Vernou et Saint Julien de Chedon.

Voiture brulée(image d’illustration : un fléau quasi quotidien.)
Les incendies de voitures continuent en Loir et Cher. 

Deux véhicules ont été incendiés jeudi soir  à Saint Julien de Chedon, une voiture samedi soir à Vernou en Sologne et un autre véhicule dimanche vers 4 du matin rue Dumont d’Urville à Blois (source : la Nouvelle République 24 et 26/02/2017.)
On retrouve toujours globalement les mêmes zones ciblées : le sud du département et la ville de Blois, avec deux formes de délinquance spécifiques et bien identifiée.
Peux-t-on le dire sans « stigmatiser » ?
Quoiqu’il en soit personne n’est dupe.
Ces incendies à répétition sont pour le moins préoccupants, bien qu’ils soient désormais banalisés, malgré une augmentation inquiétante de 43 % en 2017.
Qu’en sera-t-il cette année ?

1 Commentaire

Délinquance en Loir et Cher : les incendies de voiture ont augmenté de 43%

rue des ponts Chartrains incendies  02Image d’illustration : feu de voiture à Blois en 2017.
Le préfet de Loir et Cher, Jean-Pierre Condemine, présentait ce mardi 20 février le bilan annuel de la délinquance dans le département (source Magcentre 20-02-2018).

Malheureusement les chiffres bruts ne sont plus communiqués depuis plusieurs années, ce qui rend plus difficile une analyse objective, car il faut bien être conscient que l’exercice relève toujours de la communication.
Impossible donc de savoir si la délinquance a globalement augmenté ni dans quelles proportions.
Quelques indices toutefois : le nombre de voiture brûlées à bondi de 43% ! Ben mon Collomb, pourrait-on dire en la circonstance.
Nous faisons état régulièrement de ces actes dont les victimes voient rarement leur préjudice totalement indemnisé.
Par contre le nombre d’atteintes aux biens diminuerait plutôt légèrement, -1,6%, mais on sait que pour de faibles préjudices les victimes renoncent parfois à faire une déclaration, soit qu’ils jugent la démarche inutile, soit qu’ils ne sont pas assurés contre le vol et les dégradations, soit à l’inverse qu’ils préfèrent ne pas déclarer pour ne pas que leur assurance résilie leur contrat…
Malgré cela en zone gendarmerie les cambriolages augmentent tout de même de 8,7%, et la « délinquance générale » de 3,7%.
Globalement, les « atteintes volontaires à l’intégrité physique » augmentent de + 13,33% avec 2.176 faits sur l’ensemble du département.
Selon le Préfet ce chiffre s’explique par une meilleure prise en charge des victimes qui parfois n’osaient pas porter plainte, mais aussi par « la paupérisation de certains quartiers dans lesquels la violence s’est banalisée et devient un mode d’expression naturel« .
Plutôt que de paupérisation, il serait plus correct de parler de certaines populations qui refusent l’intégration. mais nous abordons là un sujet tabou.
La Police et la Gendarmerie, avec des moyens souvent insuffisants en personnel et en matériel, peuvent être félicitées pour leur travail, rendu plus difficile encore dans ce climat permanent de menace terroriste qui oblige à une vigilance de tous les instants. Ils doivent pouvoir compter sur le soutien des autorités et de la population.

1 Commentaire

Blois : une voiture incendiée rue Dumont d’Urville.

2018-21-Dumont d'UrvilleEncore une voiture brûlée la nuit dernière à la ZUP de Blois, rue Dumont d’Urville.
Un secteur particulièrement touché, à proximité de la Place Lorjou. Une voiture avait déjà incendiée le week-end dernier.
La photo a été  prise par un riverain à 23 h 50.
Dormez bien braves gens, tout va bien.

1 Commentaire

Vol en plein jour et voiture incendiée : des malfaiteurs prêts à tout.

 

Photo d'illustration

Si les voleurs avaient trouvé la maison occupée, que serait-il arrivé ?
La Nouvelle République relate brièvement ce matin (20/01/2018) le volet l’incendie d’une voiture.

Mais l’affaire va au-delà. On apprend en effet que les malfaiteurs encagoulés ont fait irruption en plein jour dans une habitation vendredi matin à Averdon. Ils ont mis la main sur des bijoux, du matériel informatique et une carte bancaire, avant de voler la Mercedes des victimes.
On ne sait pas si les propriétaires étaient sur les lieux, mais le mode opératoire a de quoi inquiéter, car tout porte à croire que les deux individus n’auraient pas hésité à perpétrer leur forfait en leur présence.
L’alerte semble avoir été donnée rapidement puisque la Gendarmerie a mis en place un dispositif de recherche qui a sans doute contraint les malfaiteurs à abandonner le véhicule près de Tour en Sologne après y avoir mis le feu. L’article ne dit pas si le butin a été récupéré.
La direction prise par les fuyards, vers une zone de la vallée du Cher bien connue, peut donner une idée sur les auteurs de ce raid éclair.
Mais attention, il ne faut pas stigmatiser. Les Loir et Chériens auront tout de même compris.

Blois : feu de voiture à la ZUP, feux de poubelles en Vienne

Incendie jardins 14-12-1Image d’archives : cabanons de jardin incendiés en Vienne.
Encore une voiture incendiée rue Charcot, à la ZUP de Bois, dans la nuit de dimanche à lundi vers 1  h 30.

La quartier de Blois Vienne n’est pas en reste, avec de nouveaux feux de poubelles dans la nuit de lundi à mardi, quai Villebois-Mareuil et rue du Puits Neuf, tandis qu’un cabanon de jardin avait brûlé près du boulevard Marc et Robert Augé ce week-end. Et là encore, difficile d’accuser la sécheresse.
(source : la Nouvelle République).

Blois : encore deux voitures brûlées.

Dumont D urvillePhoto d’illustration : incendie de voiture rue Dumont d’Urville il y a un an…
Les feux de voitures continuent en ce début d’année 2018 en Loir et Cher.

Plusieurs incendies « suspects » ont été signalés dans le département, mais dans le doute nous n’en faisons pas état au titre des incendies volontaires. 
Par contre il n’y a aucun doute pour les deux dernières voitures brûlées à Blois : une dont l’épave a été retrouvée dimanche matin en forêt de Blois, allée de Bury. On apprend (la Nouvelle République du 8/01) qu’elle avait été volée précédemment.
Le second incendie s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche rue Dumont d’Urville, secteur « chaud » s’il en est pour les feux de voitures, en marge d’une des plaques tournantes du trafic de stupéfiants sur l’Agglomération.

2 commentaires

Blois : une voiture incendiée la nuit dernière rue Jean de la Bruyère.

Rue Jean de la Bruyère voiture brûléeCe n’est pas un « fake » n’en déplaise au petit Macron.
Un voiture a été incendiée la nuit dernière à la Quinière, rue jean de la Bruyère.
Ce n’est pas la première fois que le quartier est touché, malheureusement 2018 ressemble à 2017…
La photo nous a été transmise par un témoin de la scène.
Merci pour cette contribution, nous invitons tous nos amis à nous faire des infos fiables sur leur quartier et à envoyer des photos.

2 commentaires

Au moins 1031 voitures brûlées pour la Saint Sylvestre.

CollombfouLes explications de Gérard Collomb n’ont pas convaincu les policiers.
C’est le bilan officiel communiqué par le ministère de l’Intérieur, sans doute en deçà de la réalité.

En effet depuis plusieurs années les autorités ne comptent plus les véhicules détruits « par contagion ». Autrement si le feu a été mis à une voiture mais en a brûlé deux autres, le ministère de l’Intérieur n’en comptabilise qu’une.
Ce bilan encore provisoire est en nette augmentation par rapport à l’an dernier, ce qui démontre bien que rien n’a changé en dehors du style et de la communication.
En Loir et Cher deux feux de voitures sont signalés à Blois, avenue de l’Europe et rue Michel Détroyat, ainsi que des feux de conteneurs avenue du Maréchal Leclerc.
Plus grave, la soirée du 31 décembre a été marquée par plusieurs agressions de policiers à Champigny sur Marne, à Aulnay sous Bois, à Stains… Mais pour Gérard Collomb les choses se sont plutôt bien passées : « dans l’ensemble, les gens ont pu jouir de la nuit de la Saint-Sylvestre de manière pacifiée. »
On attend toujours que le ministre ou le gouverneur Macron se rende au chevet de la policière lynchée à Champigny.
Marine Le Pen a réagi dès hier, non seulement pour condamner cette énième agression de policiers, mais aussi pour demander des mesures, que les députés FN ont déjà proposé en vain à l’Assemblée nationale : les députés-godillots « en Marche » s’y étaient opposés.

1 Commentaire

Véhicules incendiés à Pruniers et à Gy en Sologne.

Voiture incendiée Chemin de la Tanière. Blois

(image d’illustration)
Dans la même nuit de mercredi à jeudi, deux véhicules ont été incendiés à Pruniers en Sologne et Gy en Sologne à quelques kilomètres de distance.
D’abord une voiture vers 22 h 30 à Gy, puis un utilitaire vers 2 heures du matin à Pruniers, près du pont de l’A85.
Une forme de délinquance devenue quotidienne mais que pour autant nous ne pouvons pas accepter de banaliser.
Il est difficile d’obtenir les chiffres annuels, d’autant plus que les véhicules brûlés « par contagion » ne sont pas comptabilisés, mais en se basant sur nos observations et le statistiques nationales, on peut arriver à une estimation de 200 véhicules pas an en Loir et Cher.
Compte-tenu de l’âge moyen du parc des véhicules en circulation, sur la base de 5000 euros par sinistre, cela représente un préjudice annuel d’au moins 1 million d’euros pour notre seul département, somme dont les assurances répercutent la charge sur chacun d’entre nous.
Sans compter le coût que représente la mobilisation des services de secours.
Il serait temps que des peines plus sévères soient prononcées pour ce type de délit.

1 Commentaire

Blois : une voiture incendiée en Vienne

Vienne AAJBOn nous signale une épave de voiture brûlée en Vienne, près du parking de l’AAJB.
Probablement l’incendie remonte à la nuit dernière, et il ne semble pas « accidentel ».
Les riverains ont certainement une petite idée, ce n’est pas la première fois hélas dans ce quartier.

1 Commentaire

Blois : encore une voiture incendiée rue Lenôtre.

Rue Lenôtre 08-2017Rue Lenôtre – photo d’archives 08/2017)
Alors que la Police est parvenue à identifier et à interpeller l’auteur de plusieurs feux de voitures dans la quartier voisin des Allées, c’est à nouveau rue Lenôtre qu’une voiture a brûlé dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2 h 30 du matin (la Nouvelle République du 01/10/2017).
Il faut espérer que le ou les auteurs de ces incendies à répétition qui touchent régulièrement le quartier soient à leur tout appréhendés.
Les élus Front National, tout en demandant davantage de moyens pour la Police, avaient aussi évoqué le renforcement du dispositif « Voisins vigilants » pour informer plus rapidement les forces de l’ordre quand il se passe quelque chose.
Mais cela ne semble pas actuellement du goût de la Mairie.

4 commentaires

Une camionnette incendiée à Mur de Sologne.

minibus incendié Mer

(Image d’illustration)
Les incendies de voiture quasi quotidiens en Loir et Cher comme ailleurs ont des causes différentes selon les circonstance.
Dernier cas signalé hier en début de matinée près de Mur de Sologne, où un utilitaire finissait de brûler (la Nouvelle République du 22/09/2017).
Il y a la délinquance « urbaine » qui elle-même se subdivise en règlements de comptes et en actions de représailles suite à certaines interpellations, ou qui peut être tout simplement une manifestation de la « haine » revendiquée contre les autorités, contre l’Etat, contre la France.
Pour les véhicules brûlés en zone rurale, il s’agit plutôt de détruire les preuves après une utilisation pour quelque méfait, ou bien un désossage partiel.
Il y a bien sûr aussi quelques escroqueries à l’assurance, mais cela paraît peu probable quand il s’agit de véhicules d’une faible valeur vénale, pas toujours assurés pour ce risque.
Toujours est-il que ces incendies constituent un véritable fléau qui inquiète à juste titre les habitants de certains quartiers, craignant d’être un jour victime.
C’est pourquoi nous ne minimisons pas ces faits de délinquance « ordinaire ».

Encore deux voitures brûlées à Blois.

rue des PeupliersImage d’illustration : la rue des Peupliers.
Deux voitures ont été incendiées dans la nuit de mardi à mercredi rue des Peupliers à Blois (source la Nouvelle République du 21/09).
Déjà trois voitures avaient été incendiées dans la même rue en juillet dernier.
Aujourd’hui ce quartier de pavillons et de petits immeubles ne connaît plus la tranquillité.
Il faut dire qu’il est situé entre la ZUP et la Quinière et que depuis des années les abords du lac de la Pinçonnière et du Parc de l’Arrou sont aussi des lieux où les dealers exercent leu commerce. Ce qui ne va toujours sans quelques frictions et règlements de compte.
Ce nouvel incendie a-t-il un rapport ? L’enquête le dira peut-être, si les auteurs sont identifiés.

Voiture incendiée à Vineuil

Voiture incendiée Chemin de la Tanière. Blois

Image d’illustration : voiture incendiée au sud du pont Mitterrand à Blois en janvier dernier.
Une voiture a été incendiée à Vineuil dans la nuit de jeudi à vendredi rue du Bas Foux à Vineuil, vers 3 h 45 (source la Nouvelle République).

La Police a procédé aux constations, mais le véhicule a été complètement détruit.

1 Commentaire

Délinquance : jusqu’où cela va-t-il continuer ?

Rue Notre DameRomorantin : rue Notre Dame.
Les « faits divers » occupent deux pleines pages dans la Nouvelle République du 7 septembre.

Mais le rôle de la presse est de les rapporter, le nôtre est de les analyser et de les commenter.
Nous ne pouvons bien sûr pas le faire tous les jours, mais il faut bien constater que la délinquance « ordinaire », parfois simplement requalifiée en « incivilités » touche quotidiennement nos concitoyens et constitue un sujet de préoccupation majeur.
A Blois, c’est le principal du collège Rabelais qui a été la cible de tirs au pistolet à billes alors qu’il surveillait la sortie des élèves.
Les deux « jeunes », 20 ans et « déjà connu des services de police » pour l’un, tout juste 18 ans pour l’autre ont agi le visage masqué, mais ils ont été facilement localisés et interpellés grâce aux caméras de vidéosurveillance… dont la gauche ne voulait pas il y a quelques années, et que nos élus ont demandé avec insistance.
Mais ils ont pu être pris parce que des moyens de Police se trouvaient dans le quartier au même moment.
En lire plus …

Blois : incendies en séries en Vienne.

PapillonsImage d’archives : conteneurs incendiés rue des Papillons.
Une voiture a été incendiée dans la nuit de lundi à mardi à Blois, rue des Petites Métairies.

La nuit suivante, ce sont des conteneurs qui ont brûlé une nouvelle fois rue des Papillons.
Fin juillet, des poubelles avaient déjà été incendiées rue Georges Litalien dans le même secteur.
Cela commence à faire beaucoup.
Mais à part cela, l’été se passe bien Blois.

2 commentaires
1234

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...