Archives des tags : élus

Travailleurs détachés : triste record pour le Loir et Cher.

ChomageAvec 6 237 travailleurs détachés en plein mois de juillet, le Loir et Cher se classe au premier rang des départements français (la Nouvelle République du 30/07/2018).
Toujours aussi difficile à comprendre quand on sait que le département comptait fin juin 14 450 chômeurs de catégorie A et 26 870 en additionnant les catégories A, B et C.
La question de l’attractivité des métiers manuels reste donc bien posée.
On peut également faire remarquer que beaucoup de ces emplois sont saisonniers dans le secteur agricole, là encore on peur s’étonner qu’il n’y ait pas davantage d’étudiants intéressés.
Les élus du Rassemblement national sont intervenus régulièrement sur ce sujet en Région Centre-Val de Loire, mais c’est au niveau de l’Etat qu’il faudrait agir… à condition de savoir dire non à Bruxelles !

1 Commentaire

Blois : l’antenne universitaire menacée ?

UFR Blois DIA la rentrée 2018 l’Université de Tours (ex François Rabelais) ouvre de nouvelles formations informatiques à Tours… les mêmes que celles qui sont enseignées à l’antenne de Blois.
Une façon déguisée de fermer à terme le site de Blois au profit de la métropole tourangelle.
Les élus d’Agglopolys avaient adopté le 12 juillet un voeu adressé au président de l’Université pour soutenir le maintien de ses filières à Blois, voeu resté depuis sans réponse.
Le président Degruelle fait part de sa « grande déception » (la Nouvelle République du 28/07/2018), mais cela ne remettra pas en cause l’ouverture des formations concurrentes à Tours dès la rentrée.
On peut se demander dès lors quelle est l’utilité du  Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI), puisque les présidents d’université n’en tiennent pas compte, occupés par ailleurs par des projets de regroupement hors Région.
Cela démontre une fois de plus les dangers de la métropolisation au détriment des villes moyennes et des territoires ruraux, dangers régulièrement dénoncés par les élus du Rassemblement national, auxquels l’exécutif régional fait toujours la même réponse : vous avez tort de vous inquiéter, la Région entretien de bonne relations avec les métropoles… Bref la langue de bois.

1 Commentaire

Salbris et Vendôme acceptent leur mise sous tutelle par l’Etat.

CM Blois 2018-02A Blois comme à la Région, les élus RN ont voté contre la mise sous tutelle.
Après Nicolas Perruchot qui s’était précipité pour signer avec l’Etat au nom du département, ce sont les villes de Salbris et de Vendôme, ainsi que l’agglomération des territoires vendômois, qui ont accepté la mise sous tutelle de leur budget, au mépris du principe constitutionnel de libre administration des collectivités.

Nous avions déjà parlé du débat à Blois, où le conseil municipal a refusé de se soumettre et à la région Centre-Val de Loire, où le président Bonneau a fini par signer, contraint et forcé.
Prochaine étape en 2020 : faudra-t-il soumettre au Préfet les programmes des candidats à l’élection municipale pour vérifier s’ils permettront de respecter cet engagement, et le cas échéant invalider les candidatures qui refusent de s’y plier ?
Le « nouveau monde » de M. Macron ressemble fort au second empire, où ce sont les Préfets qui désignaient les maires ! Et où les banquiers ont véritablement pris le pouvoir… 

Conseil régional : retrouvez les interventions de vos élus.

Session plénière CRCVLVos élus Rassemblement national ont été encore une fois présents dans tous les débats lors de la dernières session à Orléans, qui s’est tenue jeudi et vendredi.
Ils ont pu vous défendre et exprimer leur différence tout au long de ces deux journées, et les médias n’ont pas manqué de remarqué la qualité de nos interventions.
Retrouvez les résumés, les textes complets des interventions et les premières vidéos sur le site du groupe RN-CVL

 

Blois : retour sur le conseil municipal.

CM Blois 2018-02Le conseil municipal de Blois s’est lundi 25 juin.
Premier sujet abordé : la contractualisation avec l’Etat, dont nous avions déjà longuement parlé.
Le maire de Blois a proposé de ne pas signer ce contrat léonin, suivi par la quasi-totalité des élus, à l’exception des deux macronistes, Louis Buteau (ex PS) et Véronique Reineau (ex LR).
Dommage que Marc Gricourt, 1er président de la Région, n’ait pas la même position à Orléans.

L’examen du compte administratif fait ressortir la fragilité des marges et interroge sur l’avenir pour cette fin de mandature, en particulier pour le projet commercial Saint-Vincent, qui a peu de chances d’aboutir avant 2021.
Au sujet de la reconstruction du groupe scolaire de la Croix Chevalier, Véronique Reineau s’est réjouie d’un « renouvellement de population. »
Michel Chassier lui a répondu qu’il faudrait plutôt parler de « remplacement de la population« .
En outre il a rappelé les graves désordres constatés sur l’école Jules Ferry, inaugurée en 2011. Marc Gricourt a reconnu qu’il ne faudrait pas répéter « les mêmes erreurs« . C’est donc reconnaître, au-delà des malfaçons, une erreur de conception.
La Ville propose également aux associations une « charte culturelle ». Le problème est qu’elle s’inspire de la « déclaration de Fribourg », qui fait ouvertement la promotion d’une conception communautariste de la culture. Par exemple, toute communauté résidant sur une territoire donné, en l’occurrence le nôtre, doit pouvoir « enseigner et recevoir un enseignement dans sa langue« , y compris donc étrangère.
Ce qui va tout à fait à l’encontre d’une démarche d’intégration. Michel Chassier a rappelé l’épisode de dimanche soir ou des dizaines de ressortissants turcs ont bruyamment célébré dans les rues de Blois la victoire d’Erdogan.
Enfin les élus du Rassemblement national se sont étonnés du choix de déplacer l’aire de grand passage des « gens du voyage » près de la D951, ce qui n’est pas la meilleure image de Blois que l’on puisse offrir au touristes qui arrivent dans notre ville, y compris sur l’itinéraire de la Loire à Vélo.
Encore une fois, seuls les élus FN/RN font entendre leur différence et osent aborder les questions dont personne n’ose parler publiquement… même si certains les félicitent en privé.

7 commentaires

Région : vos élus en session.

DgxUmo0WkAAJb_GVos élus régionaux siègent aujourd’hui et demain à Orléans.
De nombreux sujets sont à l’ordre du jour, dont le compte administratif 2017 et le budget supplémentaire, mais aussi sur la signature du pacte financier avec l’Etat qui revient à mettre la Région sous tutelle.
Vous pouvez suivre les interventions de vos élus  sur le site de notre groupe ou sur le site de la Région, ainsi que sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook).

Conseil régional : conférence de presse ce matin à Orléans

Dgm0l77W0AA-zKBConférence de presse ce matin à Orléans. Michel Chassier, président du groupe RN-Centre Val de Loire : « Par principe, nous voterons contre la contractualisation avec l’Etat sachant qu’elle ne met pas à l’abri la collectivité d’une pénalité en cas de dépassement du plafond de ses dépenses » #RCVL #RegionCentreValdeLoire.
Nous avons déjà traité ce sujet, nous y reviendrons à l’occasion de la prochaine session qui débute jeudi matin à 9 h 30 à Orléans.
Voir notre communiqué de presse du 21/06 et notre article du 23/06.
Michel Chassier est également intervenu hier soir au Conseil municipal de Blois sur ce sujet (la Nouvelle République du 26/06).

1 Commentaire

Le site du groupe Rassemblement national Centre-Val de Loire est en ligne.

20171221_GR FNCVL SPSuite au changement de nom, nous avons dû procéder au changement du nom de domaine du site de notre groupe régional, c’est pourquoi il a été indisponible durant quelques jours.
Il est désormais accessible avec tout son contenu à la nouvelle adresse http://rn-regioncentre.fr/, le lien permanent se trouve sur la colonne de droite de notre page d’accueil.
Vous pourrez y suivre la session plénière des 28 et 29 juin et les interventions de nos élus.

Vos élus Rassemblement national au travail.

DgSzMdJWsAA8-EvVoici les dossiers qui seront examinés mors de la prochaine session plénière à la Région !
La fin du mois de juin est traditionnellement chargée pour les élus locaux : c’est l’heure du vote des comptes administratifs, autrement dit le bilan de l’année écoulée, en plus des délibérations habituelles.

Et cette année pour le collectivités les plus importantes il faudra aussi trancher la question de la contractualisation budgétaire imposée par le gouvernement : la signer ou pas. En Loir et Cher cela concerne le Département et la Ville de Blois.
Et contrairement à ce que tentent de vous faire croire trop souvent les médias nationaux, les élus du Rassemblement national travaillent sérieusement et sont bien présents dans les assemblées.
Ce sera le cas lundi soir à Blois, mardi 26 à Mer, mecredi 27 à Romorantin, jeudi 28 à la Communauté de communes beauce-Val de Loire, etc…
Et le Conseil régional, après la commission permanente du 22 juin se réunit en session plénière sur deux jours, les 28 et 29 juin.
Vos élus travaillent déjà sur les dossiers, reçu parfois tardivement dans certaines communes (le délai réglementaire est de 5 jours francs).
Rappelons que toutes ces réunions sont publiques et que vous pouvez y assister.

Mise sous tutelle budgétaire : François Bonneau indigné mais résigné.

FBonneauRégion Centre-Val de Loire : le président Bonneau s’apprête à signer… contraint et forcé. Mais que vaut un contrat signé sous la menace ?
Les Régions font partie des collectivités territoriales qui doivent signer avant le 30 juin le pacte financier prévu dans les articles 13 et 29 de la loi n° 2018-32 du 22 janvier 2018 de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022, encadrant la progression des dépenses de fonctionnement.

La question ne figurant pas à l’ordre du jour de la prochaine session Michel Chassier, président du groupe Rassemblement National Centre-Val de Loire, s’est adressé au président François Bonneau afin de connaître la position que souhaitait adopter notre Région et demander que les oppositions soient consultées.
En réponse le président Bonneau a fait savoir que les discussions sont toujours en cours entre l’Association Régions de France et le Gouvernement.
Suite à la demande de notre groupe, les présidents de groupe ont été reçus en urgence ce vendredi avant la Commission permanente afin d’être informés de la position qui sera soumise à l’Assemblée régionale jeudi prochain en session plénière.
Tout en critiquant la mesure, le président Bonneau proposera jeudi prochain de signer le pacte financier, craignant qu’un refus expose la Région a un risque qu’il ne souhaite pas prendre.
En lire plus …

1 Commentaire

Peltier, Wauquiez, NDA : ils courent après Marine !

peltier-debat

Guillaume Peltier face à Michel Chassier sur France Bleu en 2017 : quand finira-t-il par reconnaître que nous avons raison ?
Suite aux derniers soubressauts du parti moribond de Laurent Wauquiez, Guillaume Peltier s’est répandu dans les médias pour approuver la décision de virer Virginie Calmels, remplacée par un autre juppéiste. ce qui fait dire à Marine Le Pen : « on a remplacé DuponT par DuponD.« 

Mais au passage il en profite pour reprendre le discours social de Marine Le Pen en direction des bas salaires, en proposant une augmentation du SMIC de 10, 15 ou 20 % !
Que n’a-t-il appelé à voter Marine en 201 7 ! Car cette proposition va complètement à l’encontre du programme de Fillon, qu’il a soutenu au 1er tour, comme de Macron, qu’il a soutenu au 2ème tour !
Qui peut croire encore un tel contorsionniste, dont la gauche ne manque pas de se moquer gentiment à la Région.
Récemment il reprenait à son compte des propositions de Marine Le Pen pour la reconduite dans leur port d’embarquement des clandestins arrivés sur les côtes européennes avec la complicité d’ONG subventionnées, y compris sous Sarközy.
Mais les députés LR, à Paris comme à Bruxelles, votent contre les propositions et amendements du rassemblement national qui vont dans ce sens.
En lire plus …

2 commentaires

Samedi 16 juin Fête champêtre de la Fédération de Loir et Cher.

Flyer Fête Champêtre 2018Dans le cadre de la tournée des membres du bureau national, Jean Messiha,  sera en Loir et Cher samedi 16  aux côtés de Mathilde Paris.
Après une réunion de travail avec le bureau élargi et les militants, il animera une soirée à Vernou en Sologne à partir de 19 heures, en présence de Michel Chassier, Délégué départemental, président du groupe FN/RN Centre-Val de Loire et des élus locaux de Loir et Cher.
Programme : apéritif, repas champêtre (barbecue), allocutions des membres du Bureau national, animations, espace pétanque, stands, boutique FN41. Venez nombreux avec des amis et vos enfants. 
Inscription obligatoire par courriel : contact@rassemblement-national41.fr, tel 02 54 42 12 17, ou directement à la permanence vendredi 15 de 10 h à 18 h.
Participation aux frais 10€ (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans).

Blois : le collège Bégon célèbre l’Aid.

Aid collège BégonLe Conseil de la Vie Collégienne du collège Bégon, à la ZUP de Blois, accompagné par les CPR (Conseillers principaux d’éducation) organisent le 21 juin une journée spéciale à l’occasion de la fête de l’Aid el Fitr (bien que ce ne soit pas la date exacte).
Les élèves sont invités à venir habillés en « tenue traditionnelle (boubou, wax, takchita)« .
Un « repas de l’Aid » sera servi au self le midi. Sera-t-il précédé comme le veut la tradition par la triple invocation d’Allah, où l’on répète « Allâhu Abkar, Allâhu Akbar, Allâhu Akbar » ?
Cela pose tout de même beaucoup de questions.
Comment peut-on en arriver à considérer que pour des élèves de collège, les « tenues traditionnelles » soient des tenues africaines ou marocaines ? Pourquoi pas le tchador, le haik ou le caftan ?
C’est un nouvel exemple de cette intégration à l’envers, qui consiste à préférer la culture d’origine plutôt qu’une assimilation.
Croyez-vous que des jeunes collégiennes d’origine africaine vont venir en boubou pour être la risée des petits caïds d’origine maghrébine ? Beaucoup de familles originaires d’Afrique subsaharienne sont chrétienes ou animistes et ne voient certainement pas d’un bon oeil la célébration d’une fête musulmane au sein d’un établissement scolaire public.
Quand aux jeunes français « de souche » ils devront encore subir, en évitant surtout de critiquer ou de manifester leur désaccord sous peine de représailles ou même de sanctions de la la part de l’équipe enseignante.
Une fois encore, c’est eux qui devront se soumettre avec la complicité des autorités.
Les élus blésois du Rassemblement national vont s’adresser aux autorités compétentes, Education nationale et Département, pour dénoncer cette initiative.
Et pour commencer, nous vous invitons à partager massivement cette information sur les réseaux sociaux.

6 commentaires

Blois : l’insécurité au centre-ville, un problème récurrent.

z7891-bis-anonymeMarginaux place Valin à Blois (photo d’archives)
La saison touristique a largement démarré, les soirées sont longues, Blésois et visiteurs sont nombreux aux terrasses dans le centre-ville de Blois.

Malheureusement depuis des années quelques marginaux, pour la plupart bien connus, importunent régulièrement les clients et les passants, quand ils ne se bagarrent pas entre eux sous l’effet de l’alcool.
Certains sont accompagnés de chiens parfois dangereux, au prétexte de se protéger, mais il peuvent aussi s’en servir pour attaquer, y compris contre des policiers en novembre dernier rue du commerce (la Nouvelle République du 12/06/2018).
Les policiers ont du intervenir une nouvelle fois vendredi dernier pour maîtriser un marginal particulièrement violent.
Ce n’est pas hélas la première fois, une série d’incidents et d’agressions en 2016 avait conduit commerçants et riverains et lancer une pétition pour demander au maire de Blois de réagir.
En lire plus …

2 commentaires

Emploi des jeunes après le Bac : la Région Centre-Val de Loire au top des mauvais élèves

ChomageLe classement est sorti hier par un site de recrutement en ligne : pour les débouchés post-bac, la Région Centre Val de Loire arrive en deuxième position juste après la Corse comme les pires régions pour les bacheliers en terme d’emploi.
Une info qui n’a pas été reprise par la presse régionale, excepté Mag Centre, mais nulle trace du communiqué envoyé hier par le groupe Rassemblement national Centre-Val de Loire.
Vous en trouverez le texte ci-dessous :
« Dernière région de France pour la densité médicale, très mal classée pour la croissance économique, la Région Centre-Val de Loire occupe désormais le 1er rang dans le « top des pires régions après le Bac exceptée la Corse. »
Autrement dit c’est dans notre région que les jeunes bacheliers rencontrent le plus de difficultés pour trouver un emploi. »
Suite du communiqué sur le site du groupe RN-CVL, où vous pourrez également trouver les interventions de élus, les vidéos, tribunes libres etc…
Si la presse régionale ne parle pas davantage de l’action de nos élus, à vous de diffuser l’information sur les réseaux sociaux.

Le maire en patrouille de nuit avec la police municipale… pas à Blois, mais à Beaucaire.

Julien Sanchez BeaucaireMaire, officier de police judiciaire, j’étais à nouveau cette nuit en patrouille avec la police municipale.
Ce n’est pas la maire de Blois qui publie cette information sur Twitter, mais le maire Beaucaire, Julien Sanchez.
Un moyen de rappeler l’importance qu’il accorde à la sécurité des ces concitoyens, et de soutenir la police dans l’exercice de ses missions au moment où certains la dénigrent.
Un exemple à suivre pourquoi pas à Blois.
Et si le maire ne veut pas le faire, les élus du Rassemblement national peuvent recevoir une délégation pour le faire à sa place, il y sont tout à fait disposés.

3 commentaires

Jules ferry : une école nouvelle déjà insalubre ?

Maternelle Jules FerryMaternelle Jules Ferry : derrière une façade écolo, combien de malfaçons ?
Inaugurée en septembre 2011, l’école maternelle Jules Ferry à Blois était la fierté de Marc Gricourt, une réalisation phare de son premier mandat.

Dans une vidéo toujours en ligne sur le site de la Ville de Blois (voir ci-dessous), Yann Bourseguin vantait le choix architectural, le recours à des solutions respectant l’environnement, les toitures végétalisées, bref une école qui s’inscrivait dans le concept de « construction durable« , digne du XXIème siècle.
Sauf que les bâtiments, en dépit de leur bardage bois pour faire plus écolo, sont peut-être moins durables que prévu, et qu’ils risquent bien de ne pas voir la fin du siècle.
Et pour cause, quelques années après son ouverture, l’école est touchée pas de graves désordres : « larges taches d’humidité mais aussi des morceaux de plaques de plâtre arrachés et même des trous béants où pendouille de la laine de verre. Pour ne rien arranger, il y a une semaine, le mur séparant une classe du couloir s’est soudainement affaissé en partie... » (la Nouvelle République  du 5/06/2018).
C’est au point que le dortoir a dû être fermé en début d’année et que deux classes devraient être relocalisée dans l’école primaire voisine en attendant le résultat des expertises et la mise en jeu de la garantie décennale.
Tout cela dans un bâtiment construit il a tout juste 7 ans.
Les études avaient été lancées à la fin du mandat de Nicolas Perruchot, et les élus FN avaient jugé à l’époque qu’une rénovation du bâtiment ancien, de bonne facture architecturale, aurait été préférable.
Mais la Ville de Blois a préféré dépenser 4 millions d’euros et démolir l’existant.
Le pire c’est que beaucoup des logements reconstruits dans le cadre du PRU risquent fort de connaître rapidement les mêmes mésaventures.
Le directeur d’un des principaux bailleurs sociaux de Blois ne cachait d’ailleurs pas son inquiétude – en privé – sur l’espérance de vie de ces fameux bâtiments « durables » dont l’obsolescence lui paraît d’ores et déjà programmée.
Autre remarque au passage, encore plus « politiquement incorrecte » : la photo des parents d’élèves et de leurs enfants par l’extrême droite. Pour voir la vérité, il suffit pourtant d’ouvrir les yeux…

Image de prévisualisation YouTube

3 commentaires

Agglopolys : les petites communes s’inquiètent.

41-FN-1-Michel CHASSIERLe conseil communautaire d’Agglopolys examinait ce soir les comptes administratifs 2017.
Christophe Degruelle a pu se féliciter de la bonne gestion des finances de l’Agglo, avec un endettement limité et une situation au-dessus des prévisions faites en 2015.
Mais on aurait tort de se réjouit trop vite, comme le rappelait François Fromet vice-président aux finances. les marges restent fragiles et les incertitudes demeurent.
Et surtout, comme l’a rappelé Michel Chassier, seul élu a intervenir ce soir, ce résultat est obtenu en raison d’une baisse des investissements et alors que nous avons enregistré une recette exceptionnelle sur les surfaces commerciales, tout en tirant un peu sur le fonds de réserve.
L’élu FN a souligné également les résultats de clôture anormalement excédentaires sur les budgets annexes des ordures ménagères et de l’assainissement, ce qui veut dire que les recettes ont progressé plus rapidement que les dépenses. Autrement dit on fait payer le contribuable pour un service qui n’est pas encore totalement mis en place.
Enfin Michel Chassier a posé la question de l’attribution de compensation reversée aux communes en remplacement d’une part de l’ancienne taxe professionnelle, et qui est gelée depuis plusieurs années, alors que l’Agglo encaisse le dynamisme des recettes.
La question avait été soulevée en commission des finances, comme au bureau communautaire qui réunit tous les maires, mais elle n’est jamais abordée publiquement.
Dans sa réponse, Christophe Degruelle indique qu’il faut rester prudent dans le contexte actuel, la décision sera prise éventuellement dans la prochaine mandature.
En tous cas les maires des petites communes n’étaient pas mécontents que la question ait été posée publiquement.
Téléchargez l’intervention complète de Michel Chassier :  Agglo CA 2017 MC.

Européennes 2019 : le Front National en tête des sondages chez les jeunes.

DedlM0pWsAEk5QVSelon de dernier sondage Elabe (mai 2018), le Front National arrive largement en tête des intentions de vote pour les élections européennes avec 27%, devant LREM (21%), LR (19%) et la France Insoumise (8%).
On comprend mieux l’empressement des partisans d’une Europe fédérale à renforcer leurs tentatives pour endoctriner la jeunesse… aux frais du contribuable, comme nous le voyons régulièrement à la Région Centre-Val de Loire, où seuls les élus FN dénoncent le financement de cette propagande.
L’exemple de l’Italie, où l’Union européenne et tour le système bancaire refusent de reconnaître le choix des électeurs et tentent d’imposer un premier ministre venant du FMI va probablement amplifier cette tendance.
On remarque au passage que Mélenchon continue à s’enfoncer. Dans la crise italienne, il se range du côté de ceux qui refusent le choix des électeurs. Ce qui démontre qu’il ferait comme son ami Tzipras en Grèce, qui applique fidèlement la feuille de route de Bruxelles.
Mais on peur espérer en 2019 un réveil des peuples européens à l’occasion de ce scrutin, qui risque bien de bousculer l’eurocrature !
Le compte à rebours a commencé.

Plan régional de santé : l’intervention de Michel Chassier

Image de prévisualisation YouTube

Les vidéos des interventions de vos élus lors des sessions plénières d’avril et de mai sont en ligne sur le site du groupe FN Centre-Val de Loire et sur notre chaîne Youtube.
Nous vous invitons à vous y rendre pour les réécouter. Vous pourrez constater par vous-même le travail de nos élus.
Nous mettrons en ligne sur notre blog les interventions des élus de Loir et Cher.

3 commentaires

Fête champêtre de la Fédération de Loir et Cher le 16 juin.

Flyer Fête Champêtre 2018Dans le cadre de la tournée des membres du bureau national, Jean Messiha sera en Loir et Cher le 16 juin prochain aux côtés de Mathilde Paris.
Après une réunion de travail avec le bureau élargi et les militants, il animera une soirée à Vernou en Sologne à partir de 19 heures, en présence de Michel Chassier, Délégué départemental, président du groupe FN Centre-Val de Loire et des élus locaux de Loir et Cher.
Programme : apéritif, repas champêtre (barbecue), allocutions des membres du Bureau national, animations, espace pétanque, stands, boutique FN41. Venez nombreux avec des amis et vos enfants. 
Inscription obligatoire par courriel : fn41@frontnational.com, tel 02 54 42 12 17.
Participation aux frais 10€ (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans).

Daniel Fraczak, nouveau Délégué départemental d’Indre et Loire.

daniel-fraczak-dd37Daniel FRACZAK a été nommé Délégué départemental d’Indre et Loire par le bureau national du 26 mai 2018.
Né le 15 janvier 1955, il a été cadre dans l’industrie nucléaire, il était formateur/concepteur de formation dans les domaines de la sûreté et de l’exploitation des centrales nucléaires.
Maire Adjoint de La Chapelle-sur-Loire (37) et Conseiller Communautaire du Pays de Bourgueil depuis 2014, il rejoint le Front National et Marine Le Pen.
Candidat aux élections départementales de mars 2015, il se place en tête au 1er tour avec 31,23 % des suffrages, et obtient 43,46% au 2ème tour.
Il est élu Conseiller Régional Centre-Val de Loire sur la section départementale d’Indre-et-Loire le 18 décembre 2015. Il est membre de la commission Développement Economique.
Dans le cadre de son mandat, il siège en tant que titulaire au sein de l’Assemblée Générale de DevUp, de la Commission Régionale d’Instruction Régionale des Affaires Economiques (CRIAE) et du Comité de Pilotage de Cap’Asso.
Il intervient régulièrement dans les débats en séance plénière dans les débats, il est à l’origine de plusieurs amendements et il a soutenu plusieurs voeux déposés par notre groupe.

Image de prévisualisation YouTube

Responsable de la 5 ème circonscription d’Indre-et-Loire, il devient Secrétaire départemental adjoint en 2017.
Il succède à Véronique Péan, Secrétaire départementale depuis 2011, qui avait souhaité être remplacée, conformément aux nouveaux statuts.
Une succession qui se fait donc dans la continuité, avec un nouveau Délégué départemental apprécié de tous ai sein de sa Fédération.
Je souhaite à Daniel Fraczak de réussir dans sa mission, mais je sais qu’il est à la hauteur, et je m’associe aux remerciements à Véronique Péan pour son engagement sans failles durant son mandat de SD, tâche dont je suis bine placé pour savoir combien elle est exigeante.

Toujours plus de migrants en Loir et Cher : Macron a encore menti aux Français.

migrants 25102016 01 f

30 logements réquisitionnés par le Préfet à Blois en octobre 2016, 125 de plus sont prévus. Combien au total ? (image d’archives FN41)

La loi « asile et immigration » avait provoqué des cris d’orfraie du côté de la gauche et de l’extrême-gauche, allant jusqu’à provoquer des vapeurs chez certains députés « en Marche », où en plus des « godillots » il y a aussi quelques « babouches ».
Cette indignation, réelle ou feinte ne pouvait que servir le tandem Collomb-Macron, dont les Français ont pu croire qu’ils allaient durcir la politique d’asile et d’immigration.
Bien sûr, c’est exactement le contraire.
Cette loi était destinée à faire croire aux Français qu’il y aurait désormais un contrôle plus strict, pour mieux leur faire accepter les quotas de réfugiés qui nous sont imposés par Bruxelles, en plus de ceux qui de toutes façons entrent clandestinement.
Ainsi pour le seul département de Loir et Cher, le Préfet annonce la mise à disposition de 125 logements supplémentaires pour accueillir les familles en sortie de CADA (centres d’accueil de demandeurs d’asile) et ceux qui arrive « via la plateforme nationale », autrement dit des migrants en situation irrégulière que l’on réparti sur le territoire pour désengorger Calais ou Paris.
Et comme il est précisé dans l’article (la Nouvelle République  du 26/05/2018) les places ainsi libérées en CADA seront aussitôt occupées par de nouveaux arrivants.
En lire plus …

1 Commentaire

Sans l’Europe on lutterait plus efficacement contre la grenouille-taureau.

grenouilleLa grenouille-europe veut avaler les nations. Elle risque de finir comme la grenouille de la fable !
Nouvel exemple de propagande pour l’Union européenne dans la Nouvelle République  du 24 mai 2018.

Le but avoué de la manoeuvre, initiée par Marc Gricourt et Charles Fournier, Vice-présidents de la Région Centre-Val de Loire est explicite : parler de l’Europe « aux Loir-et-Chériens, leur montrer ce qu’elle leur apporte au quotidien. »
L’exemple choisi est cette fois la grenouille-taureau, espèce invasive qui fait l’objet d’un plan de lutte contre sa prolifération.
Lutte qui va coûter 3 430 000 € entre 2016 et 2022, soit près d’un demi-million d’euros par an pour notre région.
Et nos deux compères soulignent que l’Europe apporte 2 millions d’euros de subvention pour ce plan.
D’où le titre de l’article : « sans l’Europe, la grenouille taureau envahirait la Sologne ».
Encore une fois, il faut dénoncer ce mensonge. L’Europe, en réalité l’Union européenne, ne nous donne rien, elle nous restitue seulement une partie de notre argent.
Rapporté à cette opération, il faut expliquer à nos concitoyens que la France a versé 3 230 000 € au budget de l’UE pour recevoir en  retour ces 2 000 000 €.
Cela veut dire que sans le prélèvement européen, l’Etat aurait pu financer à hauteur de 3 230 000 e ce plan de lutte contre la grenouille-taureau, ne laissant à la région et au Département que 200 000 € à charge, au lieu de 1 430 000 €.
A l’approche des européennes de 2019, ce type de mensonge va se multiplier, nous ne cesserons de la dénoncer.
Déjà le 18 mai dernier en commission permanente Michel Chassier est intervenu, une nouvelle fois, pour refuser le financement d’un déplacement du même Charles Fournier à Strasbourg dans le cadre des rencontres EYE (European Youth Event), dont le but avoué dans le programme officiel est d’endoctriner les jeunes en faveur en faveur du fédéralisme européen, au détriment des nations et des identités.
Inutiles de dire que tous les autres groupes de LR au PS, ont voté pour.
Nous saurons le rappeler le moment venu.

Repas sans porc : le FN persiste et signe.

Elior_3

Les élus FN apportent toujours la preuve de ce qu’ils avancent.

Le compte-rendu du conseil municipal de Blois publié le 24/05 dans la Nouvelle République était consacré quasi exclusivement à l’éviction de Louis Buteau, attiré dans l’orbite d’une certaine planète gazeuse.
Mais le dossier principal était bien la restauration scolaire, avec le renouvellement du contrat de délégation.
Nous avons évoqué le sujet hier, mais la NR y revient aujourd’hui dans un billet qui parle d’une « tentative de déstabilisation« , pour reprendre une expression de Benjamin Vételé.
On ne comprend pas vraiment ce qu’il entend par là, il s’agissait d’une remarque parmi d’autres et d’une question posée au sujet des menus sans porc.
Le procès-verbal pourra attester précisément des propos tenus par Michel Chassier et de la réponse de Marc Gricourt (Benjamin Vétélé n’a pas répondu sur ce point).
Dans le nouveau contrat de délégation, dans le cadre des repas spéciaux, article 21 paragraphe 21.11.1, pages 43 et 44, il est prévu des repas sans porc ainsi que alternatives sans porc pour les pique-niques et repas froids.
Marc Gricourt nous a répondu que ce choix avait été fait avant 2008 par son prédécesseur, Nicolas Perruchot.
En lire plus …

12345...17

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...