Archives des tags : élus

ZUP de Blois : des paroles qui jettent de l’huile sur le feu.

ZUP Blois 11-03-2014Violences, trafics : quel rapport avec le dialogue inter-religieux ? Réponse : pour désigner un coupable idéal, le Français moyen.

La Nouvelle République consacre aujourd’hui (28 mars 2017) une demi-page, sur 4 colonnes, à une rencontre « autour de la violence » organisée par le groupe Chrétiens et musulmans. On ne devine que 6 personnes sur la photo, mais on n’imagine que les participants n’étaient pas très nombreux.
A titre de comparaison, bien qu’il s’agisse d’un autre sujet, pour la rencontre-débat sur la santé organisée par le FN41 en présence du Dr Joëlle Mélin, le Nouvelle République nous avait répondu « nous allons annoncer le débat en présence de Joëlle Mélin mais nous ne le couvrirons pas. » Moyennant quoi nous avons eu droit à 8 petites lignes dans l’agenda.
L’histoire de la ZUP revisitée.
le premier témoignage, d’une certaine Madeleine, commence ainsi : « J‘avais 17 ans quand la ZUP de Blois a été construite. Dès que le premier trou a été creusé, les gens ont commencé à dire qu’il y aurait plein de pieds-noirs et d’Arabes, que la vie serait impossible pour les Français. »
Mémoire défaillante ou bien manipulée ?
C’est d’abord l’exode rural et l’implantation d’usines décentralisées de la région parisienne (le fameux slogan lancé par Pierre Sudreau alors Préfet de Loir et Cher invitant les industriels à « s’intaller dans la chlorophylle »), mais aussi le manque criant de logements suite au « baby-boom » de la fin de la guerre, qui ont conduit à la création d’une « zone à urbaniser en priorité » (ZUP) en 1959.
Ces logements étaient attendus par de nombreuses familles blésoises vivant dans ce qu’on qualifierait aujourd’hui de « logements indignes » dans le vieux Blois, en Vienne, sans parler de la « cité » des Allées, baraquements d’urgence construits après la guerre, mais toujours occupés au début des années 60.
Par conséquent il est faux de de prétendre que les Blésois se seraient alarmés à l’époque de l’arrivée des Pieds-Noirs (je remets la majuscule « oubliée ») et des Arabes, qui n’était pas du tout à l’ordre du jour.
En lire plus …

1 Commentaire

Apprentissage : toujours mal-aimé ?

Olympiades_Métiers_2017Les politiques parlent beaucoup de l’apprentissage mais dans la pratique il n’est toujours pas mis en valeur comme il le mériterait.
Dernier exemple en date la journée d’accueil des collégiens au CFA de Blois : une quarantaine de collèges avaient été contactés, seuls 3 ont répondu, ce qui a conduit le Président de la CMA, Stéphane Buret, a annuler la visite, en espèrant avoir davantage de succès à la journée portes ouvertes de samedi prochain (18 mars).
Cela démontre qu’on le veuille ou non les réticences de l’Education nationale à l’égard de l’apprentissage.
Or comme le rappelle le président, « nous sommes une filière comme une autre, on peut avoir 15 de moyenne générale et choisir la voir de l’apprentissage. » (la Nouvelle République du 16/03/2017)
C’est ce que répètent les élus du Front National au Conseil régional depuis des années, sans être entendus. Lorsque le FN demande la possibilité d’entrer en apprentissage dès l’âge de 14 ans, c’est toujours un refus catégorique, pour des raisons purement idéologiques. Car enfin nos adversaires ne peuvent pas dire en même temps que l’apprentissage est une filière d’excellence et décourager les jeunes d’entrer dans cette voie s’ils le souhaitent.
En lire plus …

0 Commentaires

Sologne : Guillaume Peltier a-t-il utilisé les moyens de la collectivité pour sa campagne électorale ?

Visuel_FORUM_sologneSite etoile modifié

Site Internet de la Région Centre-Val de Loire : à gauche le visuel incriminé, à droite la page modifiée.
Vendredi dernier un maire Solognot nous a fait part de son étonnement – pour ne part dire plus – de voir que le visuel de la 3ème édition du Forum des entreprises de Sologne comportait en bonne place la photo de Guillaume Peltier, par ailleurs candidat aux élections législatives dans la circonscription.

Il y avait par conséquent un risque que cette personnalisation, en période électorale, puisse être considérée comme une infraction au principe de la non-utilisation des moyens publics au bénéfice d’un candidat.
il faut savoir en effet que cette manifestation bénéficie de 25 000 € de subvention de la Région Centre-Val de Loire,  44 500 € de subvention de la Communauté de communes, 2 500 € du Département, le reste étant couvert par les locations de stands et des sponsors privés.
Michel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, a donc écrit au président François Bonneau pour le tenir informé et demander le retrait du visuel sur le site Internet de la Région.
Ce qui a été fait rapidement, confirmant l’avis des élus qui avaient donné l’alerte, il y avait bien un risque.
De son côté Mathilde Paris, conseillère régionale de Loir et Cher et candidate dans la même circonscription a saisi la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Téléchargez le communiqué du groupe FN CVL :  Communiqué GRPFN Forum des entreprises

0 Commentaires

Conseil régional : lycées, prisons, cochons. Les dossiers de la Commission permanente.

GRFN CPR 2016-11(image d’archives : vos élus FN en Commission permanente).
Il y avait plusieurs dossiers intéressants ce matin en Commission permanente au Conseil régional.

Lycées : la Région peine à respecter ses promesses.
Sur les lycées d’abord, Michel Chassier est intervenu pour interpeller le président François Bonneau et la vice Présidente Catherine Münsch-Masset au sujet de la « révision du plan pluriannuel d’investissement dans les lycées. »
En effet, dans un récent courrier adressé à un chef d »établissement de Loir et Cher suite à une question relayée par l’élu FN, la Vice-Présidente explique que la programmation des investissements doit être « révisée » – traduire : étalée dans le temps – en raison des contraintes budgétaires liées au nouvelles compétences  et à la diminution des dotations.
Or, ce n’est pas ce qui avait été annoncé en décembre lors du vote du budget.
Michel Chassier a demandé que les élus soient informés lors de la prochaine commission.
Blois : que se passe-t-il aux abords du lycée Dessaignes-Sonia Delaunay ?
Toujours sur les lycées, la Région a voté une subvention pour équiper le lycée Dessaignes-Sonia Delaunay de Blois d’un système de vidéo-surveillance sur le parvis de l’entrée principale. La vice-présidente a justifié cet équipement en raison de la recrudescence des problèmes de sécurité à la sortie des lycées, sans toutefois donner de précisions le lycée en question.
Le 1er vice-président Marc Gricourt, également maire de Blois, est resté silencieux. C’est une question qui n’a jamais non plus été évoquée au conseil municipal.
Selon nos informations, le problème serait notamment la présence régulière de dealers…. qui vont simplement se déplacer de quelques dizaines de mètres.
Formation des détenus : rappel des pouvoirs régaliens de l’Etat.
Pour la deuxième année consécutive, la Région a voté des crédits pour la formation professionnelle des détenus, assortie d’une rémunération. Comme en 2016, le groupe FN s’y est opposé, rappelant qu’il s’agit d’une compétence régalienne de l’Etat.
Michel Chassier a fait état d’un rapport de l’IGAS de novembre 2013 faisant suite à l’expérimentation de la mesure, et qui laisse entendre que les Régions pourraient par la, suite prendre à leur charge d’autres dépenses dont la compensation n’est pas assurée.
Le groupe UDC de Guillaume Peltier a tenté une diversion en proposant un amendement exigeant que la Région accorde la même somme à l’aide aux victimes. Là encore, c’est le rôle du ministère de la Justice, la Région n’a pas à s’y substituer.
L’amendement a été rejeté, ce qui n’a pas empêché le groupe UDC de voter le rapport !
Vive le Porc de Touraine !
Enfin les élus FN ont vivement approuvé une aide régional au Porc de Touraine, afin de soutenir une filière qui a connu de sérieuses difficultés.
Peut-être faudrait-il communiqué davantage sur le sujet, et faire la promotion de cette production locale dans les lycées de la Région ?
Nous y reviendrons.

1 Commentaire

Conseil régional : vos élus préparent la commission permanente du 10 mars.

C6e4X-TWAAArdjUC6fpY0GWMAASc1r

Comme chaque fois à la veille de la Commission permanente les élus FN au conseil régional étaient réunis à Orléans pour faire la synthèse des travaux en commission.
Auparavant un point presse a permis de présenter les grands sujets du moment : le Très Haut Débit, pour lequel nous ne sommes pas convaincus que la Région ait choisi la meilleure solution, la question du schéma routier d’intérêt régional soulevée lors de la dernière session par le groupe FN, balayé par François Bonneau, mais réclamé depuis par Marisol Touraine (!) et enfin la question des lycées où nous apprenons le programme d’investissement est en cours de révision, sans que les élus aient été avertis.
Période électorale ou pas, les élus FN sont au travail !

1 Commentaire

Michel Chassier sur Plus FM le 8 mars

41-FN-1-Michel CHASSIERMichel Chassier, Président du groupe FN au Conseil régional, Centre-Val de Loire, conseiller municipal et communautaire de Blois et candidat pré-investie du Front National aux élections législatives sur la 1ère circonscription de Loir et Cher sera l’invité de la matinale de Plus FM mercredi 8 mars à 8 heures.
Il sera question de l’actualié locale, régionale et nationale avec les dernières péripéties d’une élection présidentielle hors du commun.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

0 Commentaires

#Marine2017 : Michel Chassier dans dimanche en Politique le 5 mars.

Dimanche en PolitiqueMichel Chassier est l’invité de Dimanche en Politique sur France 3 Centre-Orléans dimanche 5 mars à 11 h 25.
avec Sabine Thillaye (*), déléguée à la question européenne pour « En Marche ! » Lionel Thura pour « La France Insoumise » et Michel Chassier pour Marine Le Pen.

(*) pour info Sabine Thillaye, citoyenne allemande déclarait n’avoir jamais fait de politique. Une recherche rapide nous a permis de constater que c’est faux : elle était tête de liste sur le Massif Central-Centre avec le mouvement « Nous citoyens » pour les élections européennes de 2014, qui avait réalisé le score de 1,08% !

1 Commentaire

Vos élus régionaux en session.

Elus Régionaux FNVos élus régionaux de Loir et Cher siègent toute la journée à Orléans en session plénière.
Ce matin Michel Chassier est intervenu sur le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) pour insister la notion d’égalité des territoires, toujours plus menacées malgré les déclarations des uns et des autres.
Il a rappelé que la multiplication des schémas, parfois qualifiée de « schéma-mania », rendait aléatoire leur cohérence, et que le caractère « prescriptif », toujours discutée, pouvait dans certains cas s’opposer au principe de libre administration des collectivités territoriales.
Enfin il a demandé que soit élaboré un schéma routier d’intérêt régional, prévu par la loi, mais que le président refuse pour complaire aux élus « écologistes ».
Mathilde Paris est intervenue pour sa part sur la stratégie régionale du tourisme, domaine qu’elle connaît particulièrement. Elle a insisté sur la question de l’offre, sur l’hébergement, sur le développement des outils et de l’accueil en ligne, sur la gastronomie. Elle propose également que la Région reprenne la main sur le canal du Berry afin d’assurer la cohérence et la continuité du projet sur les 3 départements concernés.
La séance se poursuit cet après-midi.

Vous pouvez suivre la séance en vidéo sur le site de la Région Centre-Val de Loire et toute l’actualité des élus FN sur leur site internet.

0 Commentaires

#Marine 2017 : élus et militants à la cavalcade d’Oucques-la-Joyeuse.

Oucques 26-02_1Après les actions militantes du week-end, plusieurs élus et militants de la circonscription se sont retrouvés pour la traditionnelle cavalcade d’Oucques-la-Joyeuse (*).
Parmi eux Jean-Yves Narquin, maire de Villedieu le Château et candidat pré-investi sur la circonscription, Olivier Besnard, conseiller municipal et communautaire de Mer, Renaud Grazioli conseiller municipal de Vendôme, Marc-Antoine Andréani responsable du canton du Perche, Monique, Nicolas etc…
Très bon accueil de nombreuses personnes qui nous reconnaissent, de nombreux échanges sympathiques, des encouragements, et des « nous sommes avec vous » en grand nombre, des propositions d’aide pour la suite de la campagne.

(*) nous préférons dire « Oucques-la-Joyeuse » plutôt que « Oucques-la-nouvelle » ! 

Région Centre Val de Loire : les élus FN préparent la session.

C5VryJxWIAAXwiMSéance de travail pour les élus FN sous la présidence de Michel Chassier.
µLa prochaine session du Conseil régional se tiendra le 2 mars à Orléans.

les élus du groupe FN Centre-Val de Loire étaient réunis aujourd’hui afin d’échanger sur les dossiers qui seront abordés : la stratégie européenne (!) le nouveau schéma régional d’aménagement (SRADDET), la stratégie régionale du tourisme ou encore le contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle.
Les grandes lignes des interventions de nos élus seront abordés lundi au cours d’un point avec la presse régionale. 

1 Commentaire

Conseil régional : vos élus FN vous défendent !

C2mZAqMWEAAuPMt(photo d’illustration : Commission permanente du 20/01/2017)
Lors de la commission permanente du vendredi 17 février, les élus du Front National sont intervenus sur plusieurs dossiers.

A l’occasion d’un rapport sur les lycées, ils ont demandé que la charte de lutte contre le travail détaché, adoptée à l’unanimité par les élus (*), soit effectivement appliquée. Voter un texte un bien, le faire appliquer c’est mieux.
Le FN a déposé un amendement pour intégrer dans la délibération la référence explicite à cette charte. La gauche a voté contre.
D’autre part, les élus FN ont demandé des précisions sur les reports constatés dans le programme des travaux prévus dans les lycées. Plusieurs chefs d’établissement s’en étaient inquiétés auprès de nos élus qui siègent dans les conseils d’administration.
Enfin, le groupe FN s’est fermement opposé à l’instauration d’une taxe locale sur les billets de train, pour financer les travaux de la gare de Chartres, conséquence du désengagement de l’Etat et de la SNCF sur le financement des infrastructures ferroviaires.
Dans le domaine de la formation professionnelle, nous avons également rappelé la nécessaire vigilance sur le suivi de certains dispositifs qui ne relèvent pas des formations qualifiantes et dont l’efficacité n’est pas toujours évidente.
A propos de l’agriculture biologique nos élus ont rappelé également leur opposition aux OGM en soulignant que nous avions la même position au Parlement européen, ce qui n’est pas le cas de la droite et du centre, sans parler du PS, plus que jamais divisé sur ce sujet.
Nos deux élus de Loir et Cher, Mathile Paris et Michel Chassier, font partie de la commission permanente.

(*) suite à un amendement du groupe FN présenté lors d’une session précédente, et repris pas la majorité.

Michel Chassier invité de Dimanche en Politique le 19 février.

dimanche en politiqueMise à jour : en raison d’une grève des personnels techniques de France 3, l’émission est reportée au dimanche 5 mars.
Après une première émission dimanche dernier avec les représentants des cinq candidats actuellement classés en tête dans les sondages, la rédaction de « Dimanche en Politique » Centre-Val de Loire invite les représentants des trois candidats qui se disent « hors système ».

Voilà qui promet un  débat intéressant, mais nous n’en dirons pas plus avant l’émission !
Invités :
Françoise Amiot – représentante d’Emmanuel Macron.
Lionel Thura – représentante de Jean-Luc Mélenchon.
Michel Chassier – représentant de Marine Le Pen
Dimanche 19 février à 11 h 25 sur France 3 Centre-Val de Loire.

1 Commentaire

Beaumont-en Véron : le Front National aux côtés de la population.

Pontourny 11-02-17Nouvelle manifestation ce samedi à Beaumont-en-Véron de la centre de « déradicalisation » de Pontourny. Un échec prévisible dès le départ, qui démontre qu’il n’y a pas beaucoup de candidats à la « déradicalisation ».
Le dernier pensionnaire, rattrapé par des condamnations de droit commun, a quitté les lieux, non sans avoir déclaré que le programme qu’il avait suivi au centre l’aurait plutôt conforté dans ses positions radicales.
Il est évident que si les jeunes y étaient plus nombreux, ils auraient tendance à se radicaliser davantage, ne serait-ce que par opposition aux éducateurs.
Le Front National considère que la plaisanterie a suffisamment duré. Il demande que le centre se consacre désormais à l’accueil des victimes d’attentats et à leurs familles.
Samedi encore seul le Front National était représenté par Véronique Péan, conseillère régionale et Secrétaire départementale d’Indre et Loire (voir le blog du FN37).

Charles de Gevigney invité de Dimanche en Politique.

Dimanche en Politique 12-02.17L’édition du 12 février de Dimanche en Politique sur France 3 Centre était consacrée à la campagne des présidentielles.
Marine Le Pen était représentée sur la plateau par Charles de Gevigney, conseiller régional et Secrétaire départemental du Loiret.
Bien que le « Pénélopegate » ait occupé une partie de l’émission, Charles de Gevigney a pu faire savoir aux téléspectateurs que seule Marine avait un véritable programme, tout en dénonçant l’imposture Macron, ses adhérents fantômes et la vacuité de son programme. En effet, il en fait lui-même l’expérience en cliquant sur le site de candidat des banques et du système, démontrant que le nombre de pseudo-adhérents annoncé est une véritable escroquerie !
L’émission est accessible en rediffusion sur le site de France 3 Région Centre, également sur Facebook.

Conseil communautaire d’Aggloplys : finances et avenir du camping.

ID Mathilde 41-FN-1-Michel CHASSIER

Matilde Paris et Michel Chassier, élus communautaires (*).
Le Conseil communautaire se réunissait hier à Cour- Cheverny avec un ordre du jour moins chargé que d’habitude (la Nouvelle République du 10/02/2017).

Après les délibération techniques rendues nécessaires par la création de communes nouvelles au 1er janvier 2017, le principal rapport portait sur les orientations budgétaires.
Bien que la situation financière demeure sous contrôle, bien que légèrement dégradée en fin de mandat, Michel Chassier (FN) a souligné que nous entrions dans une période d’incertitude dans le domaine des finances publiques. Certains candidats proposent en effet de nouvelles coupes budgétaires qui pourraient avoir pour conséquence de nouvelles baisses de dotation… et la hausse de la fiscalité locale.
L’élu FN a fait part également de l’inquiétude face aux deux projets de métropoles d’Orléans et Tours, qui risquent de relancer une concurrence entre les territoires, au détriment des villes moyennes comme Blois. Il s’est adressé en même temps au 1er vice-président du Conseil régional, Marc Gricourt afin que la Région soit attentive à cette évolution ( Agglo OB 2017).
En réponse le Président Christophe Degruelle s’est voulu rassurant, mais force est de constater que l’agglomération blésoise manque singulièrement de dynamisme et de projets par rapport à ses deux voisines.
Autre sujet qui a retenu l’attention, la rupture du contrat avec le gestionnaire du camping du Val de Loire. Mathilde Paris (FN), qui était déjà intervenue sur le sujet, a exprimé notre soutien à cette décision, regrettant qu’on ait peut-être trop tardé (la Nouvelle République du 10/02/2017).
Elle a insisté sur la nécessité de développer cet équipement, indispensable dans le périmètre Blois-Chambord.
A noter le virage écolo-hamoniste de Marc Gricourt qui, après une intervention de Chantal Rebout, s’est abstenu sur une délibération visant à interdire les panneaux photo-voltaïques à Ménars dans le périmètre du château. Peut-être souhaiterait-il installer des éoliennes sur les cheminées de Chambord ?

(*) notre 3ème élu communuataire, Jean-Louis Berger, était absent hier pour raison de santé. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

1 Commentaire

Centre-Val de Loire : le nouveau site Internet du groupe FN est en ligne !

Page accueil GRFN CVLToujours en avance dans le domaine de la communication numérique, le groupe FN Centre-Val de Loire vient de mettre en ligne la nouvelle version de son site Internet.
Nos concitoyens ne sont pas toujours bien informés de ce qui se passe à la Région, notre nouveau site a pour ambition de mieux faire connaître notre action.
Vous pouvez cliquez sur l’image pour y accéder, le lien permanent se trouve sur la colonne de droite de la page d’accueil de notre blog « FN Centre-Val de Loire« .
Vous y retrouverez toutes les interventions de vos élus, nos communiqués, les vidéos, la revue de presse etc…

Attention tout de même, le contenu de la nouvelle mandature et l’actualité 2016 est en cours de transfert de l’ancien site vers le nouveau site, nous vous remercions de votre indulgence. 


N’hésitez à partager, à commenter, à nous faire part de vos remarques.
Vous pouvez aussi vous adresser directement à vos élus du Loir et Cher.

Mathilde Paris sur Plus FM le 8 février.

Mathilde Marché 15-03Après les Assises présidentielles de Lyon Mathilde Paris, conseillère régionale FN, conseillère municipale et communautaire de Blois et candidate pré-investie du Front National aux élections législatives sur la circonscription de Romorantin-Lanthenay. sera l’invitée de la matinale de Plus FM mercredi 8 février à 8 heures.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

Poste des Cornillettes : les élus FN écrivent au maire de Blois.

Courrier Poste Cornillettes(cliquez sur l’image pour agrandir).
J
eudi dernier lors de la manifestation des usagers devant le bureau de Poste des Cornillettes, un seul élu était présent : Michel Chassier, au nom du groupe Front national.
Le maire de Blois n’a toujours pas réagi officiellement à cette fermeture.
C’est pourquoi les élus FN ont écrit au maire de Blois afin qu’il fasse connaître publiquement sa position :  Courrier la Poste Cornillettes (à télécharger en format pdf).

Indre et Loire : le FN avait raison, il faut fermer le centre de Pontourny.

Pontourny 13-09-16Les élus FN avaient dénoncé dès le départ la création d’un centre de « déradicalisation » à Pontourny, sur la commune de Beaumont en Véron (37). Localement ils ont manifesté aux côté des habitants, et déposé un voeu au conseil régional (*).
Le maire et les riverains avaient protesté en vain. Alors qu’ils manifestaient devant le futur centre en demandant d’être entendu par Manuel Valls lors de sa visite, ce dernier était entré par une porte dérobée et avait refusé de les recevoir.
Les autorités avaient toujours soutenu qu’il n’y aurait pas djihadistes à Pontourny, ni d’individus fichés « S ».
Manque de chance, un des pensionnaires de l’établissement, Mustafa S, a été interpellé en Alsace pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, en lien avec les attentats du 13 novembre 2015.
Le maire de Beaumont ne Véron réagit : « je n’ai plus confiance, je l’avais dit à Manuel Valls lors de sa visite, hélas, les faits prouvent que la formule choisie ne marche pas. » (la Nouvelle République du  25/01/2017).
Maintenant plusieurs élus locaux demandent la fermeture du centre (Info Tours du 20/01/2017).
Véronique Péan, Secrétaire départementale d’Indre et Loire et conseillère régionale demande la fermeture immédiate de l’unité de « déradicalisation » et la transformation de Pontourny en centre d’accueil pour les victimes du terrorisme.

(*) Le voeu avait été rejeté par la gauche, et une partie du groupe UDC. Contre : Socialistes, Radicaux et Démocrates / Écologiste / Union de la Droite et du Centre (6 voix) / 46 voix au total  Pour : Front National / Union de la Droite et du Centre (12 voix) / 29 voix au total. 

Agglopolys : une réponse tardive et incomplète.

Christophe DegruelleLa réponse de Christophe Degruelle se veut cinglante. Elle est seulement méprisante. Comme d’habitude.
On se souvient que le président de Blois-Foot 41, François Jacob, s’était plaint d’un manque d’équité et de transparence dans l’attribution des subventions et du statut « privilégié » de l’ADA Blois basket (voir les articles précédents sur notre blog).

C’était le 26 décembre dernier.
Il aura fallu presque un mois au président de l’Agglo, Christophe Degruelle, pour apporter publiquement une réponse qui se résume plutôt à une série de démentis, comme s’il devait se justifier. (la Nouvelle République du 25/01/2017)
On peut se demander pourquoi un tel délai de réflexion ?
On se doute que ces éléments de réponses n’ont pas satisfait le président de Blois-Foot 41, qui réitère sa demande de transparence et d’équité, avec des critères clairement établis. Il  dénonce le « fait du prince » et les « petits arrangements netre amis » (la Nouvelle République du 25/01/2017).
Au passage, il épingle le fonctionnement du conseil et du bureau communautaire, au sein duquel les maires sont « tous alignés derrière le général ».
Un mode de fonctionnement que les élus FN dénoncent régulièrement.
Il est vrai que Christophe Degruelle, qui vient du Cabinet de Jack Lang, n’a jamais vraiment été un élu de terrain, il suffit de voir à quel point il semble s’ennuyer au conseil municipal de Blois (notre photo).

1 Commentaire

Manifestation jeudi à Blois contre la fermeture de la Poste aux Cornillettes.

Poste CornillettesLes Blésois ont appris la semaine dernière la fermeture du bureau de Poste des Cornillettes, rue du général de Galembert à Blois.
Une fermeture qui fait régir les habitants du quartier, dont beaucoup s’estiment déjà oubliés par la municipalité (voir notre article du 18 janvier).
Nous serions curieux de connaître la position défendue par le maire de Blois auprès de la Commission Départementale de Présence Postale Territoriale du Loir-et-Cher, si toutefois elle a été saisie.
Même si l’on constate un baisse continue des volumes du courrier, l’activité colis se développe avec Internet, et la fermeture des agences bancaires pourrait aussi bénéficier à la Banque Postale.
Au contraire la fermeture du bureau va entraîner également la suppression du distributeur de billets.
Sans doute l’emplacement de ce bureau n’est-il pas idéal en raison de problèmes de circulation et de stationnement.
Mais la Ville de Blois semble avoir d’autres priorités, et les contraintes budgétaires permettent seulement une réfection de la rue des Cornillettes, attendue depuis des années et qui a dû être étalée dans le temps.
Quand on pense aux 243 millions d’euros dépensés pour les seuls quartiers « nord » nous redisons une fois encore que ces crédits auraient dû bénéficier à l’ensemble des quartiers, en tenant compte des véritables besoins.
Une manifestation est organisée jeudi 26 janvier à 10 h 30 devant le bureau de Poste rue du Général de Galembert par des syndicats et des associations.
Le Front National et ses élus blésois appellent tous nos concitoyens à y participer, pour dire non à la Poste Fillon-Macron.

Communiqué du cercle Front syndical : Services Publics postaux : silence, on ferme !

La Direction de la Poste a décidé de fermer le bureau de Poste de Blois les Cornillettes (voir article du Blog FN41 du 16-01-2017). La Poste, devenue sous injonction de l’Union Européenne une Entreprise de type Société Anonyme, n’a plus que la rentabilité accrue à cours terme comme leitmotiv, au détriment d’un Service Public de proximité auquel les Français sont attachés. Résultat, après plusieurs bureaux de Poste fermé en zone rurale pour cause de non rentabilité depuis maintenant plusieurs années, c’est maintenant dans le Loir-et-Cher le premier bureau de Poste qui ferme en zone urbaine.

C’est pourquoi, le cercle Front syndical, constitués de syndicalistes patriotes appelle à participer avec les habitants du quartier au rassemblement :

Jeudi 26 Janvier à 10H30 devant le Bureau de Poste de Blois Les Cornillettes, 27 rue du Général Galembert à Blois

Avec les habitants nous exigeons le maintien de ce bureau de Poste et de toutes les activités postales existantes sur la ville de Blois.

Les Services Publics de proximité comme La Poste ne doivent plus être sacrifié sur l’autel de la rentabilité financière absolue. Seul un Etat fort et stratège, une nation souveraine débarrassée des diktats de l’Union Européenne et de sa politique ultralibérale peuvent garantir un haut niveau de service auquel les Français, la France des oubliés est en droit d’attendre.

C’est tout le sens de la candidature de Marine Le Pen aux élections présidentielles prochaines.

Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical

4 commentaires

Michel Chassier invité de la matinale de Plus FM mardi 24 janvier.

Manif agriculteurs bioMichel Chassier Président du Groupe FN au conseil régional, conseiller municipal et communautaire de Blois sera l’invité de la matinale sur Plus FM mardi 24 janvier à 8 heures.
Il évoquera l’actualité locale, départementale et régionale et les prochaines échéances électorales.
Plus FM émet à Blois (89.4), à Montrichard (99.3), Romorantin (96.7), Vendôme (97.4) et enfin Lamotte-Beuvron (105,8) et Montoire (90,8).

Conseil régional : le groupe UDC d’accord avec la gauche.

C2mZAqMWEAAuPMtLes représentants du groupe FN à la commission permanente.
La Commission permanente du Conseil régional se tient à huis clos. Résultat : le groupe de Guillaume Peltier, l’Union de la Droite et du Centre peut voter discrètement tous les rapports. C’est ce qui s’est produit vendredi 20 janvier où celui qui se prétendait le « chef de file de l’opposition régionale » était plutôt aux abonnés absents.

Sur plus de 60 délibérations, nos 5 élus du groupe Front National sont intervenus à plusieurs reprises pour apporter leurs critiques, leurs propositions et leur expertise.
Ecoles de la 2ème chance : des résultats en baisse, mais pas question de changer ! 
Par exemple nous n’avons pas voté les crédits pour l’école de la prétendue « deuxième chance »», un dispositif coûteux (840 000 € par an rien que pour la Région, sans compter les autres financeurs) pour des résultats contestables (4% de CDI à la sortie de l’E2C de Tours par exemple) qui sert davantage à faire baisser artificiellement les chiffres du chômage qu’à insérer des publics en difficulté. En lire plus …

Conseil régional : point presse du groupe Front National.

Point presse CPR 2à-01-16Un an après leur installation, les élus FN font un premier bilan de leur mandat.
Avec un groupe de 17 élus le Front National est parvenu à s’imposer comme la seule véritable opposition, à la fois critique et constructive, au conseil régional.
Nous y reviendrons en publiant le tableau des votes comparés de chaque groupe, car il est important de le faire savoir, d’autant plus que beaucoup de décisions sont prises au sein de la Commission permanente qui se réunit tous les mois, mais à huis clos.
Le groupe Front National s’est fait remarquer par son unité, sa cohésion et le sérieux de ses élus, qui interviennent régulièrement dans tous les débats, sur tous les sujets.
Bien que nous ne disposions pas comme nos adversaires d’un réseau d’élus locaux aussi développé, forcément plus au fait des questions touchant leurs territoires respectifs, nous avons pu nous approprier les dossiers, y compris les plus techniques, et nous sommes bien souvent les seuls à poser les questions embarrassantes pour la majorité régionale. Et ce n’est que le début.
Au cours de ce point presse, nous sommes revenus sur la signature le même jour à Orléans de la convention avec l’Etat et la SNCF sur le transfert des lignes TET (voir notre article précédent).
Au delà de la question de fond, nous avons critiqué la méthode qui consiste à ignorer les élus, au moment où la Région met en avant la « démocratie participative ». C’est la troisième fois depuis le début du mandat que François Bonneau se comporte de cette manière : c’était déjà le cas pour la Contrat de Plan Etat-Région, signé avec Maneul Valls avant d’être voté, comme pour le plan des « 500 000 formations », signé avec Myriam El Khomri dans les mêmes conditions, avant que le volet régional ne soit adopté par l’assemblée régionale.
A la suite du point presse, les élus FN ont travaillé ensemble sur les rapports qui seront examinés vendredi en commission permanente, en faisant la synthèse des débats dans les différentes commissions.
Et bien sûr nous vous tiendrons informés après la réunion, en faisant connaître publiquement les positions et les votes des uns et des autres.
Nous le devons à nos électeurs, nous tiendrons toujours nos engagements.

Trains intercités : quelle facture pour la Région ?

Train intercitésIntercités : quelle sera la charge pour la Région ? Le Président n’a pas daigné en informer les élus.
La SNCF veut se débarrasser de la plupart des liaisons « Intercités », les fameux « trains d’équilibre du territoire (TET), qui lui coûtent trop cher : 400 millions de déficit d’exploitation annuel, que l’Etat refuse de compenser.

De même que les routes nationales ont pour la plupart été départementalisées, les lignes TET vont donc progressivement être transférées aux Régions.
La question avait évoquée lors de la session de décembre du Conseil régional, en marge du débat sur le transfert des transports routiers de voyageurs, et Michel Chassier avait alors posé des questions, la plupart demeurées sans réponse.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aucun rapport n’était soumis au vote, et les négociations en cours avec la SNCF n’ont pas davantage fait l’objet de débat dans la commission ad hoc.
L’affaire est pourtant d’importance dès lors que les trois lignes reprises par la Région Centre-Val de Loire représentent un déficit d’exploitation annuel de 49 millions d’euros !
Il sera pris en charge au départ par la SNCF, mais de manière dégressive, alors que le déficit risuqe au contraire d’augmenter.
Le Président Bonneau a donc signé dès le 19 décembre avec la SNCF, sans en informer les élus, ce qui est un comble pour ardent défenseur de la démocratie participative. A moins que cet ersatz de démocratie, que nous sommes les seuls à dénoncer dans l’assemblée régionale, consiste à remplacer les élus qui posent trop de questions par des citoyens plus ou moins tirés au sort et beaucoup plus dociles car ils n’ont pas la possibilité d’accéder aux dossiers !
Et demain le Premier ministre Bernard Cazeneuve vient signer le protocole d’accord à Orléans, alors que la commission permanente se réunit le lendemain, sans toutefois être saisie du dossier !
C’est la troisième fois depuis le début du mandat que François Bonneau se comporte de cette manière : c’était déjà le cas pour la Contrat de Plan Etat-Région, signé avec Maneul Valls avant d’être voté, comme pour le plan des « 500 000 formations », signé avec Myriam El Khomri dans les mêmes conditions, avant que le volet régional ne soit adopté par l’assemblée régionale.
Curieuse méthode de gouvernance pour un président qui se veut consensuel.
Le groupe Front National a publié un communiqué pour dénoncer cette méthode, et alerter nos concitoyens sur les risques à venir :  Communiqué FNCVDL 2017.01.16 – Convention RCVL-SNCF TET
(
voir la Nouvelle République du 18/01/2017).

1 Commentaire
12345...10

Europa Linka | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de Gauche canton d...